Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au chevet de Baldr juste après le rituel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   Mer 20 Avr - 9:58

Je viens d'ici

Une sorte de tristesse avait transpiré dans le cosmos de Freiya lorsque la Grande Prêtresse avait accompagné Sigrid jusqu'aux combles de la porte de la tour Sud. Le coeur d'Hilda s'était resserré mais elle avait tenu bon. Sa jeune soeur était devenue très forte au fil des ans, promettant de devenir une princesse de premier plan. Aussi, Hilda se devait-elle de la pousser encore davantage sur cette voie...

Puis, elle avait rejoint l'autel d'Odin juste au moment où le rituel commençait..

Une immense énergie s'était alors concentrée au sommet de la Tour Sud jusqu'à ce que le passage reliant le Royaume au Valhala ne s'ouvre. Et Hilda n'avait cessé de prier pour soutenir les trois jeunes femmes, Freiya, Sigrid et la toute jeune Lola, tout en veillant à ne pas se mêler à elles.

Puis, enfin la grande Ourse se mit à briller comme jamais avant que des étoiles filantes ne semblent se détacher du ciel d'Asgard....

Hilda ferma alors les yeux, remerciant la seigneur Odin pour sa bonté. Les Guerriers divins avaient désormais une nouvelle chance et si tout se passait comme pour Siegfried, ils reviendraient plus fort que jamais.

Le cosmos de la grande Prêtresse s'enflamma de plus belle, enveloppant l'entièreté du palais de Polaris alors que celui des prêtresses déclinait. Il s'étendit ensuite sur l'ensemble du Royaume en une vague douce et apaisante tout en étant porteuse de ce froid propre au domaine d'Asgard.

Bien... Hagen est revenu auprès de Freiya... Sois heureuse ma soeur, veille sur ce bonheur retrouvé avec cette force nouvelle qui est la tienne...

Pourtant, quelque chose dans l'enceinte de la Tour Sud troublait la jeune femme comme si une présence trouble planait sur le palais sans vraiment se montrer. C'était diffus si diffus...

Puis, tout sembla se dissiper. Etait-ce un souvenir des épreuves que les God Warriors avaient du traverser lors de leurs séjours ? Ou pour pouvoir revenir parmi eux ?

Hilda demeura un instant songeuse avant de sonder de nouveau les cosmos baignant le lieu où s'était déroulé le rituel...

Sigrid vient de quitter la Tour... Hum... Vers Bud d'Alcor. Puisse tes actes faire oublier les circonstances de votre rencontre, ma merveilleuse Perle. Bud d'Alcor ne pourra qu'être heureux de connaître une autre Ombre capable de le comprendre et qui en plus a contribué à ses retrouvailles avec Syd... Puissiez-vous trouver un terrain d'entente, tous les deux...

Un autre mouvement et la douce prêtresse sourit...

Siegfried, mon Amour, même si nous nous heurtons, je sais que toujours nous nous retrouverons... Réjouis-toi du retour de ton meilleur ami et veille sur notre merveilleux fils, d'ici quelques instants, je serais de nouveau à tes côtés.

Puis, son cosmos se dirigea sur la troisième prêtresse, Lola qui ne tarda pas, elle ausi à quitter les lieux.

Va vers ton destin, jeune prêtresse... Et reviens-nous vite, Valkyrie du Dragon Blanc. Tous mes voeux t'accompagnent.

Les autres guerriers divins se faisaient plus discrets...

Fenrir était revenu au sein de son domaine familial. Et Hilda eut une pensée très émue pour cet humain au coeur de fauve plus que cruellement éprouvé par la vie.

Fenrir, j'espère de tout coeur que ta vision de l'humanité a pu changer au cours de ces années passées auprès des autres élus... Viens-nous rejoindre, maître des loups, toi et ta meute êtes plus qu'attendus au Palais de Polaris...

Puis, tout s'arrêta...

Et Hilda frissonna malgré elle face à l'Autel d'Odin. Elle, la prêtresse, fille du Grand Nord, accoutumée aux pires froids se sentait soudain glacée. Quelque chose au fond de son coeur lui soufflait que tout n'avait pas forcément été au mieux...

Et puis, il n'y avait nulle trace de Mime, Thor et Albérich sur les terres gelées d'Asgard alors que les six saphirs avaient bien quitté Valhalla.

Une immense source d'inquiétude venait de surgir au milieu de la joie...

Hilda songea à ces trois hommes, deux braves parmi les braves et un traître ambitieux...

Que penser de tout cela... ? Hilda chancela, elle était épuisée par tout ce qu'il venait de se dérouler. En plus de son soutien aux prêtresses, il lui avait aussi fallu intervenir pour sauver la vie de Sigrid avant de lui insuffler les forces nécessaires pour guérir et assurer le rôle qu'elle avait à jouer. Tout cela avait forcé la Grande Prêtresse à puiser dans ses facultés les plus éprouvantes mais le jeu en valait la chandelle. Même si tout était encore loin d'être achevé les God warriors étaient de retour et bientôt, tous se réuniraient de nouveau devant elle, Siegfried et surtout Baldr-Oskir...

Enfin, pour l'instant, il lui fallait surtout se reposer... Auprès de Siegfried mais cela ne serait sans doute pas pour cette fois...

Le coeur lourd, la jeune femme ne s'en laissait pas abattre pour autant. Elle avait déjà traversé bien des crises avec son cher et tendre et mettrait tout en oeuvre pour venir à bout de celle qui venait de naître avec la découverte de l'Ecrin des Ombres...

Et sur ses dernières pensées, elle arriva quelques instant plus tard dans l'Aile princière. A cette heure, Baldr devait déjà dormir à poings fermés. Aussi, prit-elle toutes les précautions en entrant dans la chambre de son petit trésor blond. Et la princesse ne put retenir un sourire attendri. Puisque le petit trésor n'était pas seul mais veillé par son papa assoupi sur une chaise.

Hilda alla donc sans un bruit chercher une couverture qu'elle plaça sur les épaules de son guerrier. Puis, elle déposa un léger baiser sur le front de Baldr, faisant le moins de bruit possible...

Pour son fils, Siegfried, lui, était entraîné au combat depuis tant d'années qu'il avait sans nulle doute du percevoir sa présence.

Hilda repassa près de lui, faisant mine de se diriger vers la porte. Elle avança la main, guettant du coin de l'oeil le blond guerrier de Dubhe...

Attendant juste quelques instants, le temps de voir sa réaction...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Admin Chef des GodWarriors
Admin Chef des GodWarriors
avatar

Nombre de messages : 4931
30/12/2009

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   Mar 3 Mai - 21:55

ICI



Siegfried de Dubbhe s'était assoupie sur une chaise non loin de son fils qui dormait paisiblement, la journée avait été forte en émotion, d'abord l'anniversaire de Baldr, puis cette découverte absurde qui l'avait chagriné au plus haut point et enfin, ce rêve complètement irréel dans lequel il avait vu Hagen, son frère, revenir parmi les vivants dans la tour Sud.

Sans réaliser que tout ceci n'avait rien d'une rêverie, le guerrier divin d'Alpha s'était assoupie donc sur la chaise, sombrant rapidement dans les méandres d'un repos bien mérité. C'est alors qu'il sentit une présence entrer dans la pièce... S'il était vrai que le blond guerrier avait le sommeil aussi lourd que la roche, cela changeait du tout au tout lorsqu'il se trouvait en présence de son fils, surtout après une telle journée, qui savait quelles ombres mauvaises seraient tenter de l'attaquer... Tout les évènements du jour s'étaient donc mélangés et c'est à vrai dire ce qui l'avait réveillé, dans un premier temps en tout cas. Très vite, la présence douce de son épouse émergea des ténèbres, cette présence n'était en rien une menace, il le savait bien seulement après la découverte de la Perle des Ombres qui l'avait profondément peiné, le guerrier divin, tout brave qu'il soit ne se sentait pas de partir dans une crise conjugale nocturne. Il avait discrètement ouvert un oeil, vit sa splendide épouse se pencher au dessus de son fils pour l'embrasser. Puis, feignant le repos le plus profond qu'il soit referma les yeux.

La belle Hilda dont il avait pu ressentir la lassitude était cependant demeuré au seuil de la chambre, dans un profond silence... Seconde après seconde, la peine de Siegfried avait grandit, autant que l'amertume de ce secret si bien dissimulé. Au bout d'un instant, n'en pouvant plus, il émergea, s'étirant avant de poser un regard encore un peu embué sur sa gracieuse épouse.

Il s'était apprêté à s'adresser à elle, lorsqu'il réalisa la présence de leur petit, un regard bienveillant posé sur lui, il esquissa un sourire avant de se lever sans bruit et de se diriger vers l'entrée.

« Je crois que nous avons à parler... » avait il murmuré tandis qu'il entrainait sa femme hors de la chambre.

Il s'éloigna de la porte, restant dans l'antichambre des appartements de leur fils, là où aucun curieux ne viendrait les surprendre.

« Ce n'est peut être pas le moment... Et sans doute que la fatigue ne fera qu'accentuer notre rancoeur, mais je dois te dire... »

Il s'arrêta, plongeant son regard dans celui de la belle asgardienne, ses mains avaient pris les siennes avec douceur, il murmurait toujours afin de ne pas inquiéter Baldr.

« Avant toute chose comment va t'elle ? »

Sa phrase précédente s'était stoppée et c'était avec une réelle inquiétude qui lui avait posé cette question, une fois qu'il eut reçut la réponse qu'il espérait, sachant à présent à quel point cette fille devait compter pour elle... Il reprit.

« Je voulais juste te dire que cette situation m'a peiné... Je peux comprendre que toi, la représentante d'Odin, ait tes secrets et jamais je ne me permettrais d'exiger quoi que ce soit de ceux ci... Mais là il ne s'agissait pas uniquement de prière et de magie, il s'agissait de notre fils et de sa sécurité... »

Aucune colère... Il soupira, peut être n'était ce finalement pas le moment, mais il détestait l'idée de demeurer en conflit avec sa bien aimé.

« Ne crois tu pas qu'étant son père tu aurais au moins pu me dire qu'on veillait sur lui... Je ne veux pas tout savoir, mais au moins qu'il existe des choses dans ce palais que je ne peux certes pas voir, mais qui existe bel et bien... Si tu m'avais dit de ne pas chercher plus loin, je m'y serais tenu. Je te respecte trop pour faire le contraire, ma chère prêtresse. »

Il soupira à nouveau, puis vint à serrer Hilda contre son coeur, son parfum délicat s'échappait de sa chevelure...

« Je suis désolé si je me suis emporté... »

Il relâcha l'étreinte en déposant un baiser sur le front de sa bien aimée.

« Et ce rêve idiot que j'ai fait... » lâcha t'il dans un souffle comme si c'était la preuve de sa fatigue morale et la justification de son emportement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   Mar 10 Mai - 6:22

Un pas... Il ne lui restait qu'un seul pas à faire pour sortir de la chambre de son fils. Elle n'avait qu'à avancer la main pour saisir la poignée.

Mais Hilda n'avait pu encore le faire, suspendant son geste. Et ce ne fut que lorsque son merveilleux époux la rejoignit qu'elle franchit enfin le seuil. Plus exactement, c'était lui qui l'avait entraînée dans le silence de la pièce voisine. Là où leurs propos pourraient s'échanger sans troubler le sommeil de leur petit trésor.

Siegfried lui avait pris les mains avec douceur. Il semblait si triste qu'Hilda ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable. Elle sourit avec douceur lorsqu'il prit la parole d'une voix étonnement basse.

Ne pas réveiller Baldr... Oui, notre ange ne doit pas être pris dans cette tourmente...

Oui, ils avaient à parler tout en s'efforçant de calmer leur peine et leur rancoeur.

Hilda sourit en entendant la première question de Siegfried au sujet de la Perle des Ombres et lui répondit en ces termes.

- Elle va bien, Siegfried. J'ai pu refermer ses blessures et elle a repris son rôle aussitôt sans faiblir et sans se plaindre. Je dois être monstrueuse pour lui imposer une telle épreuve...

Elle laissa s'écouler un blanc, le temps de voir la réaction de son cher époux. Puis, elle reprit.

- Elle s'appelle Sigrid et veille sur Baldr-Oskir depuis les ombres. Elle même est une ombre comme Bud autrefois. Un sacrifice qu'elle a du accepter depuis sa plus lointaine enfance. Comme Bud... Non quand j'y repense, sa situation est encore pire. Mais maintenant que son serment a été brisé en ce qui te concerne ainsi que Bud, tu peux la rencontrer si tu le souhaites, mon amour...

Le ton à la fois triste et tendre d'Hilda trahissait son affection pour celle qui fut sa disciple autant que celle de dame Hermine. Les secrets des prêtres d'Asgard étaient bien lourds à porter. Hilda était si lasse en cette nuit. Elle écouta les reproches de son blond guerrier sans l'interrompre une seule fois avant de reprendre.

- Oui, sans doute aurai-je du, je l'ai même si souvent souhaité mais...

Les larmes pointaient dans les yeux de la douce représentante.

- Mais j'ai déjà commis de telles fautes envers Asgard. Tous les prêtres veillent sur notre enfant, Siegfried. Tous les prêtres et Sigrid est autant une prêtresse qu'une guerrière, une Valkyrie... Celle capable d'ouvrir les portes du Valhalla.

Puis, elle se tut alors que Siegfried la serrait dans ses bras. La prêtresse se pressa contre lui, savourant ce moment de réconfort avant que Siegfried n'évoque un rêve étrange.

Surprise par cette parole inattendue, Hilda lui mumrura à l'oreille...

- Un rêve ? Il doit être éprouvant pour que tu sois aussi troublé, mon aimé ? Tu veux en parler ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Admin Chef des GodWarriors
Admin Chef des GodWarriors
avatar

Nombre de messages : 4931
30/12/2009

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   Sam 11 Juin - 3:06

Siegfried avait été rassuré de savoir que la jeune femme à laquelle Hilda semblait tant tenir allait au mieux, même s'il ne pensait pas être l'unique responsable de cette situation qui l'avait conduit à lever Balmung sur elle, il ne pouvait s'empêcher de sentir la culpabilité poindre dans son esprit.

« Non, tu n'es pas monstrueuse ma douce. » Avait il murmuré en déposant sur le front de son épouse un tendre baiser. « Cet être fait partie des élus d'Odhinn lui même, auprès de toi, elle se tient à sa place, tout n'est pas toujours évident, aisé, facile, mais les épreuves ne durent pas toute une vie. Lorsque notre Seigneur le jugera bon, l'avenir pour elle se révèlera aussi lumineux que le nôtre. »

Puis Hilda s'épancha un peu plus sur cette mystérieuse créature que Siegfried n'avait fait qu'entrevoir la prenant pour une menace à son fils et à sa patrie.
Le guerrier divin d'Alpha pouvait ressentir toute l'importance de cette révélation, il put également mesurer tout le poids qui pesaient sur les épaules de sa chère et tendre, s'ils étaient à eux deux un couple uni et fort, leur fonction respective leur obligeait à tenir pour eux des secrets et des charges dont ils ne pouvaient se départir, pas même dans un murmure sur l'oreiller.

« Je la rencontrerais si tu le souhaites et si elle le désires, auquel cas, je serais prêt à attendre ou à renoncé... Je ne veux que ton bonheur ma douce, et les cieux m'en sont témoins je ne ferais jamais rien contre toi ou notre fils... Je sens que cette Sigrid est bien plus qu'une ombre parmi les ombres, je vois les étoiles qui brillent dans ton regard, la douleur et l'inquiétude... Lorsque le moment sera venu, je suis certain que nous nous rencontrerons. »

L'index du guerrier divin passa délicatement sur la joue de sa douce épouse et une vague d'amour le submergeant, dans l'intimité de ces appartements, il s'autorisa à faire ce dont il avait rêvé toute la journée durant, la serrer dans ses bras et déposer sur ses voluptueuses lèvres un baiser passionné, dont il espérait qu'il chasserait les larmes et la tourmente de la grande prêtresse aux responsabilités si grandes.

Souvent, il lui arrivait de songer à cette époque sombre qui les avaient séparés l'un de l'autre, et il n'osait s'imaginer la douleur qui avait du crever le coeur de sa douce Hilda... Les douceurs du Valhalla n'avait jamais trouvé à ses yeux le même éclat que le sourire de cette prêtresse qu'il chérissait plus que tout, sa présence l'avait hanté toutes ces nuits, son coeur se serra tandis qu'il resserrait un peu plus l'étreinte qui scellait à jamais leur amour.

Le murmure qu'elle déposa a creux de son oreille, le sortit de cette torpeur mêlé de joie et d'amour qu'il ressentait en repensant à cette sombre époque, ce rêve déroutant lui ramena cette sensation désagréable qui l'avait assaillit... Avec douceur, il entraina Hilda sur l'une des banquettes adossé au mur, et si asseyant fit face à sa bien aimée.

« Je ne sais pas s'il est d'une grande importance. » commença t'il à mi-voix, le regard perdu dans le vide et ces images qui défilaient devant ses yeux.

« Mais disons que cela m'a déstabilisé... Dans ce rêve, je ressentait une présence qui m'attirait jusqu'au palais, tout en haut de la tour Sud, j'y ai ressentit comme un appel inquiétant et contre nature... Lorsque j'arrivais là haut, je croisais Freiya et sur le sol, au milieu de figures magiques, dans une atmosphère lourde d'enchantement, il y avait le corps comme mort de mon frère. Hagen au centre de cette pièce... »

Il leva les yeux, plongeant son regard dans celui d'Hilda.

« Crois tu que c'est un message ? Qu'Hagen me reproches de l'avoir abandonné et de ne pas avoir su le ramener auprès de ta soeur ? »

Le son de sa voix avait perdu toute l'assurance de son rang de chef de guerre, la culpabilité et le regret, la tristesse ainsi qu'une sorte de honte semblait le ronger. Il espérait dans le fond qu'Hilda saurait interpréter ce message de l'au delà à moins que cela ne soit qu'un rêve.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   Mer 15 Juin - 5:48

Le calme et la douceur étaient revenus en ces lieux à la fois intimes et si proches de la chambre de leur fils. Nul ne viendrait les déranger et la sécurité du jeune Baldr-Oskir était assurée.

Hilda se sentait déjà bien mieux. La lassitude s'effaçait lorsqu'elle était en présence de Siegfried. Les sentiments unissant les deux époux n'avaient fait que croître et embellir depuis le retour du guerrier divin d'Alpha.

Hilda se laissa aller tout contre son époux. Puis, au fil de leur conversation bien des choses prenaient un nouveau visage. Sigrid, la Perle des Ombres avait surgi en pleine jour de la plus étonnante des façons. Et si les premiers instants liés à cette découverte avaient été plutôt houleux sous le coup de la déception, la peur puis la culpabilité, à présent, bien des heures plus tard, tout était enfin apaisé. La curiosité pointait même dans les paroles de Siegfried. La culpabilité d'avoir blessé quelque d'important aux yeux de sa tendre épouse, une amie, une confidente, pratiquement une soeur. Le lien entre elles étaient réellement unqiue. Hilda pouvait se reposer sur Sigrid qui lui était dévouée autant qu'à Baldr-Oskir, le jeune dieu Odin. La voir reprendre son rôle aussitôt en était une preuve éclatante. Le regard de Hilda se fit plus lumineux.

Elle sentit les lèvres de son amour se poser sur son front. La princesse de Polaris savoura ses instants privilégiés avant que son époux ne reprenne la parole.

Ainsi, tout était enfin réglé. Il ne lui faisait plus le moindre reproche, la soulageant même de ce poids pesant sur ses épaules et son coeur depuis tant d'années. Elle répondit alors d'une voix très douce.

- Oui, Siegfried, je le souhaite de tout mon coeur, mon aimé. Je serai si heureuse que vous parveniez à vous comprendre et vous apprécier. Elle est comme une soeur pour moi. Moi aussi, mon amour, je ne veux que ton bonheur et celui de notre merveilleux enfant.

Elle se blottit encore davantage dans les bras de son blond guerrier avant qu'il ne l'entraîne vers la banquette et prenne place devant elle. La grande prêtersse lisait parfaitement le trouble dans le regard de son époux. C'était à elle maintenant d'apaiser ses tourments.

Le fameux rêve était en fait la réalité et cela Hilda serait heureuse de lui révéler.

Elle plonga à son tour son magnifique regard dans celui de Siegfried et commença d'une voix douce.

- Ce rêve est d'une excellente augure, mon doux guerrier. Je dirais même que c'est encore mieux que cela.

Elle serra les mains de Siegfried dans les siennes et poursuivit.

- En fait, cette nuit, la Tour Sud a été le Théatre d'un très puissant rituel auquel ont participé ma soeur Freiya, la Perle des Ombres Sigrid ainsi qu'une troisième prêtresse. le Tout sous la surveillance d'autres prêtres et de dame Hermine...

Elle laissa passer un blanc puis reprit.

- Ce rituel a ouvert les portes du Valhala et ramené en ces terres les guerriers divins tombés autrefois au combat. Tes frères d'armes, Siegfried. Tu n'as pas rêvé, Hagen était bien de retour dans l'enceinte même de la Tour Sud. Les autres guerriers sont éparpillés un peu partout mais notre seigneur à tous les guidera jusqu'à lui. Son appel les attirera. D'une façon ou d'une autre. Oui, rassure toi, mon amour, Hagen est bien de retour parmi nous...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Hilda le Mer 15 Juin - 8:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Admin Chef des GodWarriors
Admin Chef des GodWarriors
avatar

Nombre de messages : 4931
30/12/2009

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   Mer 15 Juin - 8:27

L'annonce que lui fit son épouse, grande prêtresse d'Asgard lui parut tout d'abord obscure, lui, le guerrier divin d'Alpha, arrivait difficilement à mesurer toute l'importance qu'avait pu avoir ce fameux très puissant rituel... Siegfried n'était pas trop stupide pour comprendre tout cela, non, juste qu'il préférait laisser ce genre de sujet aux soins de sa royale épouse. La magie, les rituels, la volonté des dieux étaient pour lui quelque chose d'intangible et de bien trop inconstant, d'aléatoire pour qu'il ne puisse le prendre en compte. Le blond asgardien était un guerrier, un général, il se basait sur des faits certains pour mener à bien son devoirs, sur des faits empiriques ou certes la chance existait, mais dont la proportion était minime enfin autant que faire ce peut.

Et puis il était également très loin d'imaginer qu'un rituel puisse changer quoi que ce soit à la mort et à la volonté d'Odhinn, car lorsque lui même était revenu à la vie, c'était bien le Dieu des dieux scandinave qui avait décidé que sa place était parmi les hommes et non plus les guerriers du Valhalla... Comment la volonté humaine, même si les personnes ayant participé à tout ceci n'étaient pas de simple mortelles, comment un simple rituel aussi puissant soit il avait pu déjouer la mort ?

Aussi Siegfried était loin de s'imaginer ce qu'allait lui annoncer sa tendre épouse et lorsque ses paroles passèrent ses délicates lèvres charnues, la nouvelle mit quelques secondes avant de devenir réalité.
Peu à peu, les traits du guerrier divin d'Alpha marqués par la fatigue et la lassitude d'une journée trop longue qui s'était étirée sur un nouveau jour, s'adoucir, s'illuminant, il dévisagea Hilda, craignant de ne pas avoir saisi ce qu'elle voulait dire, craignant d'avoir mal interprété ses mots.

Mais lorsqu'elle reprit le nom de son valeureux frère d'arme, le nom d'Hagen, un large sourire plein de fierté et de joie apparut sur les lèvres du guerrier...

« Par Odhinn !!! Non, cela ne se peut pas... »

Spontanément, il s'était emparé de sa belle messagère, l'avait soulevé dans ses bras et éclatant d'un grand rire franc et heureux l'avait fait tournoyer avant de la reposer sur le sol... Son élan de joie aurait pu trahir leur présence dans les appartements de leur fils et troubler son sommeil, aussi, réalisant cela, Siegfried s'était mis à rougir...

« Et pourtant, tes yeux eux ne sauraient me mentir... » avait il ajouté à nouveau à mi voix.

Serrant à nouveau contre lui sa bien aimée, plongeant son visage dans sa nuque, Siegfried y déposa mille et un baisers. Puis de nouveau lui faisant face il demanda.

« Mais par quel miracle cela a t'il pu se produire ? Je croyais que Freiya n'avait pas encore trouver de moyen d'arriver à un tel résultat... »

Le blond guerrier d'Asgard ne pouvait pas s'empêcher de poser des questions, le flot de ses paroles coulait sans qu'il ne puisse le stopper.

«  Seul Hagen est arrivé au château ? Comment va t'il ? Il ne manque de rien ? Et mes autres frères, comment sais tu qu'eux aussi ? Leur cosmos bien sure, pardonne moi mon amour, pardonne moi... »

Il serra à nouveau sa douce, déposa un nouveau baiser sur son front.

« Je vais envoyer un serviteur pour savoir si tout va bien. Non ! Mieux ! je vais aller le voir... Oui, un serviteur, c'est tellement formel, après tout c'est de mon frère qu'il s'agit. »

Oubliant tout notion d'heure, de moment, ou de quoi que ce soit d'autre, le guerrier divin était lancé sur son idée fixe, pleine de joie et d'impatience. Mais voyant son épouse, la fatigue sur ses traits, il réalisa...

« Peut être ferions nous mieux d'aller nous coucher... J'ai certes très envie de revoir mon frère, mais il ne disparaitra pas... N'est ce pas ? »

La fin de sa phrase était teinté légèrement d'inquiétude, Hagen pouvait il disparaître ?

« J'ai également très envie de trouver un peu de repos dans tes bras... La journée a été longue... Heureusement que notre fils n'a son anniversaire qu'un jour par an. »

Visiblement heureux, Siegfried avait attiré Hilda contre lui, l'embrassa à la hauteur de son bonheur.

« Permettez princesse... Les couloirs sont déserts et quiconque nous fera une remarque se verra lourdement châtié... »

Il accompagna ses paroles du geste, portant dans ses bras la belle prêtresse d'Odhinn, comme un jeune époux, le ton de sa voix piqué de plaisanterie, il ouvrit la porte des appartements et tendrement conduisit Hilda jusqu'à leur chambre, un repos réparateur les attendait, dans les bras l'un de l'autre, unis, plus rien ne pourrait les atteindre, pas même la menace qui planait sur le royaume d'Asgard.


Suite le lendemain

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   Dim 10 Juil - 2:07

Un rire léger échappa à la douce princesse de Polaris lorsque son merveilleux époux la fit tournoyer entre ses bras. Lire le bonheur dans ses yeux suffisait à chasser la tristesse qui pesait encore sur son coeur. Hilda aimait tant son blond guerrier et avait tellement souffert de sa perte lors de la guerre des Sept Saphirs...

Une blessure qui était restée longtemps ouverte en plus du remord incessant d'avoir été l'instrument de sa perte. Son retour de longues saisons plus tard et la naissance de Baldr-Oskir avait balayé cette souffrance incessante sans l'éteindre vraiment. La jeune femme femme baignait en effet dans un bonheur immense mais l'ombre des six autres guerriers tombés au combat planait toujours sur sa vie. Telle une lourde chape qui venait juste de se briser sous le seul rire de Siegfried.

Puis, soudain il la reposa. Hilda se laissa glisser tout contre lui avant de poser tendrement ses lèvres sur celles de son mari. De tendre, le baiser se fit plus que passionné. Cela faisait si longtemps qu'elle attendait cet instant.

La suite ne fut que rires, tendresses et baisers avant qu'il ne l'assaille d'un flot de questions. Cela était compréhensible et Hilda tenta de répondre à l'ensemble avant que la fatigue ne se fasse ressentir et qu'elle réprime de justesse un baillement entre deux explications.

- Oui, Freiya est parvenue à les ramener grâce à un rituel antique. Tous ont atterri mais pas forcément au Palais de Polaris... Hagen est là, mon amour aussi sûrement que toi-même est revenu du Valhala.

Puis, semblant soudain réaliser l'état d'épuisement de son épouse, le blond guerrier la souleva dans ses bras avant lui faire franchir le seuil des appartements de Baldr-Oskir. Hilda avait coulé un regard rapide vers la chambre où leur fils dormait toujours aussi paisiblement avant de passer ses bras autour du coup de son blond guerrier et de se laisser emmener vers leurs chambre comme une jeune mariée.

Elle posa alors sa tête contre l'épaule si puissante de Siegfried oubliant les gardes qui se firent incroyablement discrets. Cette nuit, enfin ce qu'il en restait était maintenat à eux et Hilda comptait bien la finir entre les bras de son merveilleux époux...




Suite le lendemain

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au chevet de Baldr juste après le rituel...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au chevet de Baldr juste après le rituel...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décrassage après le match [Joye]
» [Escalier B => Couloirs][Emiko+Honoka] Juste après l'horreur...
» Après tout, c'est juste un café.
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Royaume d’Asgard. :: Le palais d'Hilda. :: Aile princière :: Appartements de Baldr-Oskir-
Sauter vers: