Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le fils de la Vampire aux portes de l'Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Le fils de la Vampire aux portes de l'Enfer   Mer 9 Mar - 4:03

Nous venons d'ici

Quelques instants suffirent largement à la Vampire pour rejoindre le majestueux Château d'Heinstein. Elle avait filé à vive allure, laissant à ses petites compagnes le soin de balayer les environs en un immense voile fluide ou plus exactement un vaste de filet protecteur. En effet, en telle compagnie, son merveilleux fils ne risquait pas de s'égarer même si la sublime rousse le soupçonnait de connaître le chemin aussi bien qu'elle.

Ancien maître-espion du Sanctuaire et éminence grise, il devait connaître tout cela sur le bout des doigts et sans doute avec en prime une foule de détails dont la belle ne pourrait que s'enorgueillir...

Oui, le parfait enfant des Ténèbres et de la Lumière...

Rapidement, les tours émergèrent sur le fond sombre. La lune éclairait au minimum ces lieux alors que de lourds nuages s'amoncelaient dans un ciel menaçant. Un orage grondait... Déjà quelques éclairs zébraient le ciel...

Atmosphère trouble et électrique. L'idéal pour ce jour de retrouvailles...

Elle qui ramenait un invité en ce domaine sacré.

Le parc céda la place aux gigantesques portes où les gardes s'inclinèrent devant la jeune femme avant de dévisager l'homme qu'ils auraient sans le moindre doute menacer de leurs armes si le regard féroce de la Vampire ne les en avaient pas dissuadé avant même que l'idée ne leur vienne en tête.

- Bien le bonsoir, redoutables gardes des Enfers. Moi, Calia du Vampire vous demande de laisser passer cet homme sans poser la moindre question... Je réponds personnellement de lui...

Un ordre à peine dissimulé. Aussitôt, les gardes s'écartèrent, cédant le passage au renégat du Scorpion...

Et ce ne fut qu'une fois ces portiers derrière eux que la belle reprit d'une voix toute différente, débordante de tendresse.

- Voilà, mon ange, nous y sommes... Je vais demander audience à dame Pandore. Le temps qu'elle nous l'accorde, tu auras largement eu celui de te changer et de te restaurer... Suis-moi simplement jusqu'à mes appartements, mes serviteurs seront à tes ordres...


Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le fils de la Vampire aux portes de l'Enfer   Ven 11 Mar - 22:23

Asclépios avait porté son regard en direction direction d'une tapisserie murale du moyen-age... Une partie de chasse à court... Il savait pertinemment que bientôt lui aussi serait traqué par tous les saints du Sanctuaire, mais là ou ces fous se leurraient, c'est qu'ils étaient son gibier.

Citation :
- Tu lui ressembles tant, Asclépios, la même force se dégage de vous...

Le renégat du Scorpion fut tiré de ses pensées tandis qu'il se retournait en direction de sa mère, un sourire se dessina sur son visage. Par respect pour les souvenirs de sa mère, il demeura silencieux. Il avait alors serré les poings... Son père... Il devait honoré sa mémoire, venger sa famille.

Son regard s'était rediriger en direction de sa mère qui venait juste de faire voler la couverture dont elle était recouverte avant de se relever...

Citation :
- Oui, le sang est ce qui me convient le mieux... Mais dis-moi, toi, t'attire-t-il ? Ou mon influence s'arrête-t-elle à la guérison de ton coeur... ?

Voilà bien une question qu'Asclépios ne s'était finalement jamais posé... Dans le fond qu'en savait il, si le sang l'attirait. Il avait bien ressentit du plaisir à faire couler celui de l'intruse au sanctuaire mais n'était ce pas là uniquement du pur sadisme ?


« Le sang... Je n'en sais trop rien... J'ai souvent eu à faire couler le sang, cela ne me dérange pas plus que cela, j'en ressens même un certain plaisir ! »

La main que sa mère posa sur son visage fit naitre un nouveau sourire sur le visage d'Asclépios tandis qu'il ferma machinalement les yeux. Asclépios se sentait à l'aise auprès de sa mère, il avait bien entendu remarqué qu'il n'était pas totalement de première fraicheur et il fallait qu'il soit dans son plus bel apparat pour poser sa requête auprès de la représentante d'Hadès, riant, il ajouta.

« Faudrait peut être que je me prépare... Rencontrer Dame Pandore dans cet état ne serait pas respectueux, et surtout risquerait de me faire mal voir de sa personne ! »

Asclépios se dirigea en direction d'un point d'eau qu'il avait aménagé pour la toilette avant de se regarder dans le miroir.

« Regardez moi donc ça... On dirait un sauvageons, heureusement que je suis bien équipé ! »

Asclépios ouvrit l'eau qu'il avait aménagé dans ce lieu avant de commencer à faire sa toilette.



* * * * * * * * * * * * * *


Asclépios connaissait bien les lieux vers lequel sa mère se dirigeait, il l'avait jadis suivit lors de l'éveil d'un des juges infernaux. Aussi, joueur, il avait décidé de lui faire une petite surprise, en effet il connaissait un petit raccourci.

« T'inquiète pas Bella !! Je vais la rejoindre plus vite qu'il ne faut pour le dire. »

Asclépios franchit bien vite la vitesse de la lumière, le chemin le plus court n'était pas la ligne droite contrairement à ce que l'on pouvait penser... La voie aérienne était une solution valable mais comment faire lorsqu'on ne possèdait pas d'aile ? Ne comptait pas sur moi pour vous le révéler, l'oeil humain n'est pas apte à suivre la vitesse d'exécution des mouvements d'un saint d'or. Rapidement Asclépios arriva auprès de sa mère pour enfin se poster à ses cotés, un sourire rieur sur le visage...

Lorsqu'enfin il arrivèrent ensemble devant les gigantesques portes après avoir passé un parc majestueux à la décoration particulière, le jeune renégat laissa sa mère prendre les devants après tout, elle était chez elle et lui qu'un invité temporaire.

Au regard des gardes, Asclépios leur rétorqua un air froid, tandis qu'il sortit de son index l'aiguille écarlate... S'il était assez fous pour devenir entreprenant, il serait reçu de la même manière que le jeune homme avait reçu Alaïs.

Mais sa mère avait été prompte à réagir et les avaient dissuader de toutes tentatives, qui de toute manière se seraient révélées infructueuses. Asclépios les avait regardé de manière insistante, provocatrice même, passant un langue sur son outil de précision avant de suivre sa mère qui déjà pénétrait dans le château.


«  Bien mère !! Dis moi... Ils sont toujours aussi stressé les gardes chez vous ? La qualité de l'accueil est formidable, le Sanctuaire n'est pas apte à trouver des hommes aussi bien entrainé. »

Il eut un bref sourire avant de suivre sa mère tandis que son estomac émit un petit bruit. Asclépios rougit alors.

« Oui, je pense effectivement que je devrais me restaurer, cela serait du plus mauvais effet si un tel impair se produisait devant Dame Pandore. »
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Le fils de la Vampire aux portes de l'Enfer   Mar 15 Mar - 6:01

Calia avait légèrement incliné la tête aux paroles d'Asclépios sur les gardes du Château.

- Toujours, mon ange... Et encore, toi, tu as le privilège d'avoir du sang de spectre dans les veines et pas n'importe lequel...

Ainsi, avait répondu la somptueuse vampire. La défense d'Heinstein se devait de rester secrète sur bien des points...

Et à son grand regret, elle ne pouvait encore rien en révêler à son enfant. Les défenses actuelles n'avaient en effet plus rien à voir avec ce que ces misérables saints de Bronze avaient rencontré. Ses mâchoires se crispèrent un instant. Son séjour sur l'Olympe avait pris fin après la guerre sainte. Zeus, l'Eternel Souverain l'avait retenue jusqu'au bout, la forçant à regarder la chute de son sombre monarque et des Enfers. La rage de n'avoir rien pu faire à cet instant fut si forte que son cosmos éclata comme jamais auparavant dans le temple d'Apollon. Puis, Hermès l'amena devant Zeus.

Le regard que lui avait alors lancé le dieu des dieux lui avait paru indéchiffrable. Qu'attendait-il d'une simple spectre déchue ? Non, elle n'était plus une spectre depuis bien longtemps, privée de ses compagnes ainsi que de Bella, la chauve-souris fondatrice...

Et ce fut sur quelques mots qu'il la renvoya... Elle découvrit ainsi ce qu'il restait du domaine avant qu'il ne se relève et que, tous ensemble, les premiers spectres n'en réorganisent les défenses. La rousse Vampire, elle-même en faisait partie...

La confiance que lui portait Pandore était restée intacte malgré les ans et les drames passés.

De nouveaux souvenirs à rejaillir sur une simple question de son fils. Asclépios qui la suivait maintenant sans un mot mais elle le sentait attentif à tout. Le regard du blond renégat scrutant chaque coin et recoins malgré les fréquents grondements de son estomac.

Un léger rire amusé se fit entendre avant qu'elle ne s'arrête devant une large porte, sans véritable poignée, les battants se fondant d'ailleurs à merveille avec les décors somptueux...

- Bien, je vois qu'il était temps qu'on arrive. Sinon, tu aurais fini par avoir une faiblesse devant notre chère Pandore... Viens. Donne moi ta main, mon ange. Ainsi même en mon absence, ce lieu te sera toujours accessible.

A peine avait-il accédé à sa demande que le cosmos de la belle s'embrasa légèrement, une griffe apparut avant de percer la chair de Scorpion. Son cosmos vibra légèrement, provoquant une infime réaction de défense chez son fils qui enflamma enroute le sien.

Yeux maintenant clos, la rousse Vampire posa la paume de sa main libre à plat sur la porte avant de murmurer.

- Fais de même Asclépios et si tout a fonctionné, tu ne ressentiras aucune résistance. Et ce même sans faire partie de l'armée des spectres... Seul humain autorisé à entrer dans l'antre d'un Vampire.

Un sourire triomphant losrque la porte s'ouvrit et qu'elle le laissa entrer en premier, hélant d'un simple mouvement de cosmos ses serviteurs. Les présentations iraient très vite et si la chance était avec eux, dame Pandore les recevraient d'ici peu.

A présent, c'était un sourire amusé qu'elle affichait. Son premier serviteur venait de s'incliner discrètement devant elle alors que son fils découvrait des appartements n'ayant rien de sombres ou sordides. Calia aimait le grand air et la clarté lunaire, en clair une ambiance douce loin des rayons trop vifs de l'Astre du jour. Trop éprise de liberté, la seule idée de devoir passer la journée confinée dans un cercueil lui était proprement inimaginable.

Une jeune femme élégamment vêtue apparut ensuite avant de s'incliner à son tour devant la spectre qui enfin brisa le silence.

- Tu sembles surpris, Asclépios. Sans doute imaginais-tu l'antre d'un Vampire autrement ?

Une fragrance végétale flottait dans l'air alors que plusieurs plateaux débordaient de fruits découpés en carrés ou de baies. L'odeur du sang s'y mêlait aussi bien sûr mais si léger qu'il était pratqiuement inperceptible au milieu des autres parfums propres au monde infernal.

- Oui, sans doute. Ici, c'est simplement mon salon, d'autres pièces plus spéciales existent également mais elles peuvent aussi se révêler sans issue...

Une lueur sadique traversa les prunelles de la belle avant qu'elle en reprenne.

- Enfin chaque chose en son temps. Avant que tu ne me poses la question, cette aile du Château est occupée par de nombreux spectres Célestes, aussi mieux vaut tout régler au plus vite avant qu'ils ne viennent te demander quelques explications... Aussi, laisse-moi te présenter le professeur Jonathan Harcher et Mina qui sont me sont tout dévoués... Professeur, Mina, je vous présente mon fils, le Rénégat du Scorpion Asclépios. Il revient d'un combat tout comme moi, aussi, j'attends de vous que vous le serviez avec autant de dévouement que vous en avez toujours eu pour moi.

La surprise passée, les deux serviteurs sinclinèrent avec respect devant cet homme qui semblait avoir le même âge que la Vampire et répondirent.

- Bien, dame Calia, je veillerais à ce qu'il reçoive les meilleurs soins tout en lui fournissant les informations nécessaires quant aux usages des Enfers. Commença le professeur avant que la brune Mina ne complète.
- Oui, il en serait fait selon vos désirs, dame Calia. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, faites-le nous savoir. c'est un honneur de servir votre enfant, soyez le bienvenu, seigneur Asclépios.

La sublime vampire à la chevelure de feu guetta les réactions d'Asclépios avant de faire signe aux deux serviteurs qui s'éloignèrent de quelques pas, attendant patiemment la suite.

- Bien, maintenant que les présentations sont faites, je vais aller demander audience à Pandore. Enfin, après m'être rendue plus présentable. A tout à l'heure mon fils.

Finit-elle en l'embrassant avec tendresse.

==> En route vers les Jardins
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le fils de la Vampire aux portes de l'Enfer   Lun 21 Mar - 7:45

Un sourire était né sur le visage d'Asclépios tandis qu'il tachait de faire taire cette faim. Le regard du jeune homme scruta chaque parois de ce qui semblait une porte alors si aucun mécanisme n'était apparent cela ne voulait dire qu'une seule chose.

- Empreintes digitales... Non trop banal, n'oublions pas que ma mère est un Vampire... Cela doit passé par le sang

Observateur, Asclépios avait suivit la scène et c'est sans la moindre hésitation qu'il tendit à sa mère son bras, lorsque le cosmos de Calia s'enflamma, Asclépios n'eut aucun recul, se contentant de plonger son regard dans celui de la Vampire, s'exécutant docilement.

« La faim est une émotion et comme telle, elle peut être réprimée par la volonté. »

Le cosmos du fils de la Vampire s'enflamma à son tour de manière très brève cependant cela ne pouvait passé inaperçu aux serviteurs infernaux. Puis il pausa sa main sur la porte, immitant sa mère en tout point.

« Humain... »

Il réprima un petit rire.

« Avec une mère Vampire, le suis je réellement ? Et les utilisateurs de cosmos, sont ils totalement humain... Voilà une question à laquelle, je n'ai encore trouvé de réponse. »

Fit il dans un sourire, tandis que la porte s'ouvrit et que Calia lui souriait. Asclépios encouragé par le regard de sa mère pénétra dans « l'antre du Vampire ». Lorsque les serviteurs arrivèrent et qu'il s'inclinèrent Asclépios ouvrit de grands yeux... Il n'avait pas été habituer à cela, à l'accoutumer, il était au service des autres et non l'inverse.

« surpris est le terme. » fit il rieur... « Mère, est il commun que... Enfin que des domestiques vivants servent en Enfer ? »

Asclépios pausa son regard sur la coupe remplit de fruit avant de déglutir, sa volonté tenait bon cependant, la faim était bien présente. Imperceptiblement, il huma l'air... Un mélange d'odeur sucré, épicée semblait couvrir une odeur plus ferreuse, plus salé.

« Du sang ? » murmura t'il pour lui même en fronçant les sourcils.

-Biensur quoi d'autre... songea t'il.

« C'est bien l'odeur ferreuse du sang qui parvient à mes narines ? Je me trompe ? » Un sourire au coin des lèvres.

Asclépios écouta les dires de sa mère avant de froncer les sourcils, alors comme ça, l'aile du château était occupé par des célestes. Tout cela l'intéressait, qui sais peut être aurait il la chance de parler avec certains d'entre eux.

Asclépios eut un signe respectueux de la tête avant de croiser le regard de sa mère.


« Me servir ? Tu sais... Je suis plus un nourrisson mère ! » Fit il dans un léger rire doux.

Ce qui faisait patienter Asclépios, ou plutôt ce qui avait fait taire sa faire c'était la présence d'un cosmos étrangement familier... Celui de la jeune intruse du Sanctuaire. Il fallait qu'il la revoie, au moins pour voir ce qu'elle était devenue c'était plus fort que lui...


« Euh... Merci à vous... Mais vous savez Asclépios tout court me va parfaitement... Ne vous sentez pas obliger de polir les angles avec ma personne. »

Asclépios eut un dernier regard pour les humains du château avant de regarder sa mère.

« Bien mère... Je vais faire une pause déjeuner. » Finit il avant de l'embrasser et de se diriger en direction de la coupe de fruit.

Asclépios avançait lentement, un peu gêné par tout ce luxe auquel il n'était pas habituer, il observait attentivement chaque recoin de là ou vivait sa mère... Faisant fit des portes dérobées ou autres choses qui attirait sa curiosité maladive et insatiable.

Il prit une pomme qui lui semblait appétissante, il la lustra, la lustra et la lustra encore jusqu'à ce qu'il puisse admirer son reflet dedans avant d'y mordre. Il avala puis pausa un regard sur les deux personnes qui n'attendaient en fait qu'un mot de sa part. Asclépios cligna des yeux à plusieurs reprise avant de briser le silence qu'il s'était installer.


« Euh... Quelque chose ne va pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fils de la Vampire aux portes de l'Enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fils de la Vampire aux portes de l'Enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RESIDENT EVIL #4: Aux portes de l'enfer.
» Aux portes de L'enfer , article signé JER
» Portus Inferi, les Portes de l'Enfer [Shawn Michaels]
» Aux portes de l'Enfer
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Les Enfers. :: Château. :: Aile des Spectres Célestes :: Appartements de Calia-
Sauter vers: