Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aux portes du Palais de Minos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alcéo
Silver saint d'Héraclès
Silver saint d'Héraclès
avatar

Nombre de messages : 38
09/08/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Aux portes du Palais de Minos   Ven 24 Aoû - 9:59

Alcéo traversait à l’allure d’un avion de chasse le ciel français. Pourtant il ne tenait pas ce pouvoir de son entrainement. Le garçon était un guerrier dans le sens premier du terme. Avec une force sans égale il dirigeait son cosmos à travers ses poings et ses jambes.

Pourtant le jour où il gagna son armure, élevant son cosmos aux portes du septième sens, en découvrant son origine divine, la nature même de son cosmos évoluait.
Habité par l’énergie foudroyante de son père, en concentrant son cosmos il découvrit cette faculté à s’élever dans les airs.

Le sol déroulait sous ses yeux à une vitesse supersonique faisant se succéder des paysages différents à chaque minute.

Le guerrier se dirigeait vers le sanctuaire, Patrie sacrée des saints. Pourtant, plus il s’approchait plus son estomac se serrait.

Il avait beau tenter de ressentir la présence sa demi sœur Athéna, rien n’y faisait. Il connaissait l’histoire de la dernière guerre sainte. La mort de son favori, Seiya l’aurait plongé dans le reclus. Mais cela n’expliquais en rien le fait qu’il ne puisse la détecter. Ou alors, celle-ci faisait en sorte que personne ne la voit.

Tout demi-dieu qu’il était, il avait bien du mal à accepter cet état de fait. Pourquoi Athéna se cachait elle de ses propres guerriers ? Il était encore un adolescent dont les souvenirs de sa vie divine n’étaient que des flashes d'un passé révolu ou par moment un savoir inné lui sautant au visage.

Il lui faudrait du temps pour récupérer la force et le savoir enfoui au fond de lui.

Il franchissait les alpes et survolait à présent l’Italie. Il se souvenait de cette histoire comme quoi il avait été trouvé en sicile, sans pour autant s’en émouvoir.
Son seul héritage de la péninsule italienne était son prénom. Pourtant celui-ci était déjà prémonitoire de sa destinée. Alcée ou alcide en hommage à son grand père, lui-même fils de Persée était le prénom donné à Héracles avant que celui-ci ne déifié.

Faucheur des vents, il quittait le ciel clément italien par le golf de tarente en direction de la Grèce.Il n’était à présent plus très loin.

Des forces cosmiques apparaissaient clairement. Et pourtant celles-ci n’étaient pas nombreuses. La plus évidente semblait encrée dans la terre comme une tour inébranlable. Certainement un chevalier d’or. Alcéo approchait la côte comprenant que le sanctuaire était pratiquement vide.

Amorçant sa descente, une énergie gigantesque relativement éloignée attira son attention. En direction de la mer, plus au sud.
Il s’arrêta net. Ce n’était pas tant la force de celle-ci qui l’étonna. Après tout il était naturelle qu’aux portes du sanctuaire, de puissants combattants soit présent.
Ce fut la nature si particulière qui l’attira.
La jeunesse du jeune chevalier d’argent ne lui permettait pas de tout comprendre, mais son instinct était celui d’un des plus farouches guerriers de tous les temps. Il savait qu’au-delà de l’horizon débutait sa destinée dans cette ère.

Sa curiosité était piquée, et il ne savait pas lui résister.

Apparaissant au-dessus d’un palais gigantesque au milieu de l’ile de crête, il surplombait tout ce qui ressemblait à un palais gigantesque dont l'ouvrage sortait tout droit des légendes.

L’énergie qui s’en dégageait était terrifiante. Ce qu’il abritait en ses tréfonds n’avaient rien d’humain ni de divin.
Les mots sortaient de sa bouche sans qu’il ait eu l’impression d’en être l’auteur

« Le tartare… ce palais est une porte vers le tartare…»

Il descendait et se rapprochait. Il sentait d’autres forces plus en surface. Le gardien des portes de ce palais avait une signature différente et cette fois familière… une force dont la signature lui rappelait les souvenirs d’un autre monde. Une odeur qui ressemblait en partie à la sienne.

« Un olympien… un olympien protège ce lieu ?».


Pourtant ses sens lui indiquaient le danger. Il y avait des forces ici qui le dépassait.
Mais Alcéo n’était pas du genre à fuir ce genre de situation mais plutôt à l’embrasser.

Il s’apprêtait à atterrir et fut à nouveau stoppé. Il sentait qu’on l’observait et était prêt à réagir au moindre mouvement agressif à son encontre.
Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
avatar

Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Lun 27 Aoû - 3:02

La menace qu'Alcéo avait put ressentir venait en fait d'un point, une distorsion dans la réalité et dans l'espace-temps qui venait de se former alors qu'une demi-seconde avant, en lieux et place, il n'y avait absolument rien.

La puissance qui s'échappait de ce lieux était d'une neutralité empreinte de l'esprit « Zen », elle n'avait rien à envier à la puissance des divinités grecques pourtant l'approche était bien différente. Une image s'imposa à l'esprit d'Alcéo, un homme ou peut être une divinité à la longue chevelure sombre en tailleur dans un état contemplatif... Le Gange semblait s'échapper ses longs cheveux jais.

Brusquement, son cosmos s'enflamma, étrange mélange de couleur, un spectre de couleur chatoyante qui s'obscurcissait à mesure qu'elle se rapprochait du corps de l'être en armure sombre portant d'étranges effigies.

Puis ce fut, au tour de la voix de cet être, une voix profonde, chaleureuse qui semblait envahir l'intégralité du lieux avant qu'enfin l'être franchit cette barrière qui se referma instantanément derrière lui.

Les traits de l'homme était de type hindis, son faciès ne dévoilait aucune autre expression que la tranquillité, la neutralité ainsi qu'un profond sentiment de sérénité, ses yeux s'étaient clos pourtant le visage de cet être s'était irrémédiablement tourné en sa direction.

« Tes conclusions sont les bonnes, Héraclès... Il s'agit bien d'Olympien cependant il y a deux êtres protégeant ce lieux. »

L'homme soupira un bref instant, si le corps d'emprunt d'Héraclès semblait robuste, l'était il autant que celui d'origine ?

« Tu ne devrais pas être en ce lieux, ton enveloppe charnelle n'a sûrement pas terminée son évolution... Et si tu es sans conteste un redoutable guerrier, ce que cache ce palais te dépasse de loin... »

Shiva tourna son visage en direction du palais, de cette énergie qui se dressait comme un dôme infranchissable.

«  Cela me dépasse sûrement aussi d'ailleurs, même en unissant nos forces, je doutes fortement que nous puissions faire voler le dôme protecteur en éclat. »

L'homme s'avança d'Alcéo mais surtout du dôme en question.

« Un mur d'émotion négative... Il y a plusieurs couche ! »

Puis se tournant en direction de la demi-divinité, l'être reprit.

« Suis-je bête... Je manque de correction, je me nomme Shiva et je porte cette armure depuis les temps immémoriaux... A vrai dire, elle a été faite sous ma demande par les forgerons Atlantes, disciple d'une de vos divinités ! »

Un fin sourire se dessina sur le visage de l'être qui finit.

« Ainsi donc, voici le légendaire Héraclès, je t'imaginais plus grand ! Je suis enchanté de faire ta connaissance jeune olympien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon
Tourmenteur infernal
Tourmenteur infernal
avatar

Nombre de messages : 23
23/06/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Lun 27 Aoû - 4:32

Arrow [Viens d'ici]

Abaddon décida finalement de quitter le palais de son ancien maître Rhadamanthe, Thanatos quant à lui avait été silencieux, nul doute qu'il le recontactera un jour ou l'autre même si il aurait apprécié que le dieu vienne lui expliquer les derniers événements liés à la guerre sainte qui avait vus tous ses frères d'armes se faire éliminer les uns après les autre.
Déployant les longues ailes de son armure, il prit son envol et s’enveloppa de son cosmos pour traverser l'Enfer et rejoindre la Terre. Il avait des différends avec un chevalier d'or et il était temps de le retrouver. On dit que le gold saint des Gémeaux est l'un des plus puissants chevalier au service d'Athéna, on racontait même que sa puissance lui permettait d'envoyer ses adversaires dans des dimensions et de faire exploser des galaxies entière. Oh qu'il avait hâte de le trouver et de l'affronter. Plus que la vengeance, il rêvait d'affronter le chevalier ayant fait jeu égal avec son maître. Qui sait, s'il parvint à le tuer, Hadès condescendrait à l’élire juge à sa place.

Il était ressorti par la porte menant au château d'Allemagne, au dehors un beau soleil pointait son nez. Il devait être dans les alentours de 14H, il était difficile d'avoir une notion du temps au royaume d'Hadès car étant un royaume souterrain personne ne pouvait bénéficier du moindre rayon de soleil donc impossible de savoir quand il fait jour et quand il fait nuit.
Sur le chemin le menant au doux pays dont l'avenir sera teinté de sang et volant lentement, pour ne pas brûler de cosmos et ainsi passer inaperçu, il ressentit une puissance volait à très grande vitesse qui le dépassa sans le voir. D'après son cosmos il devait être un saint d'Athéna. Où allait-il ? La curiosité le piqua et il décida de le suivre. Le chevalier des Gémeaux attendrait un peu.

Quand il finit par arriver, il y avait deux personnes devant un temple étrange. Un cosmos terrifiant émanait de ce temple, bien plus puissant que les deux êtres réunis en dessous de lui. Bien plus qu'Hadès lui même. Pourtant l'un des deux était particulièrement imposant, mais comparé à l'édifice il n'était qu'un enfant. Désirant en savoir plus, il amorça un atterrissage parfait entre les deux hommes. En espérant que son apparence de démon ne les effraies pas au point de vouloir le tuer car même s'il avait ses chances avec l'un des deux, l'autre l'enverrait d'où il vient sans se forcer.

"Bien le bonjour, désolé d'interrompre votre petite discussion, j'ai suivi une fusée qui m'a amené ici, avait-il dis en regardant le jeune chevalier derrière lui. Je ne suis pas ici pour me battre malgré mon apparence inhumaine. Ce lieu m'intrigue, ce cosmos m'intrigue."

Réalisant alors qu'il ne s'était pas présentait, il s'excusa aimablement avant de leur dévoiler son identité.

"Je suis Abaddon, spectre du démon de l'étoile céleste du tourment."

Etait alors réunis devant le palais de Minos un dieu, un héros et un démon.
Revenir en haut Aller en bas
Alcéo
Silver saint d'Héraclès
Silver saint d'Héraclès
avatar

Nombre de messages : 38
09/08/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Lun 27 Aoû - 10:35

Sa fascination pour le palais avait été brisée par une apparition franchissant le voile de la réalité.
Alcéo serra ses poings instinctivement et son cosmos y affluait à une vitesse vertigineuse.
L’aura de cet étranger était spectaculaire, dépassant de loin tout ce qu’Alcéo avait pu apercevoir durant sa courte existence, pourtant, il conservait son calme. Encore une fois son instinct lui dictait la marche à suivre, Il ne se sentait pas en danger face à l’hindoue à l’armure d’ébène et calma instantanément l’énergie folle qu’il accumulait. Cette énergie lui rappelait un souvenir appartenant à son enfance, pourtant, il n’arrivait pas à resituer le moment.

Il écoutait attentivement les propos confirmant que cet étrange chevalier l’avait surveillé en confirmant la présence d’olympiens.
Puis Il lui parla comme si il connaissait tout de sa vie, au point de s’adresser à lui en le nommant par son nom divin de fils de zeus.

Alcéo avait les yeux ronds de surprise, Il ne possédait pas, contrairement à l’indien, le don d’omniscience. Ce dernier revenait au sujet qui avait réunis les deux hommes et le prévenait du danger évident que représentaient la bâtisse et les trésors en son sein.
Plus étonnant encore, il évoqua le fait que leur alliance ne serait en rien suffisante pour libérer les secrets du lieu. L’idée n’avait même pas effleuré Alcéo qui n’en était encore qu’à jauger son interlocuteur.

Ce ne fut qu’à la fin de son discours qu’il se présentait. Shiva, en personne venait de faire son apparition, et la marque de son aura ne laissait aucun doute pour le chevalier d’argent qu’il était bel et bien celui de la légende.

Puis un flash traversa l’esprit D’Alcéo.
La deuxième année de son apprentissage, alors qu’il s’entrainait avec son maitre, Eurythos, il sentit une force immense balayer les montagnes de l’hymalaya. Son enseignant avait alors rassuré le jeune garçon en lui expliquant qu’un puissant esprit habitait les plus hautes montagnes et qu’aucun homme ne l’avait jamais vue. La légende disait qu’il n’était ni bon ni mauvais et qu’il n’aspirait qu’a la paix spirituelle. Seul celui qui oserait troubler sa quiétude serait jeté parmi les sept enfers. L’enfant qu’il était avait alors ouvert grand les yeux comme il le faisait aujourd’hui. A cette époque Eurythos avait rassuré le garçonnet qu’il était encore en lui disant qu’il ne risquait rien tant qu’il ne chercherait pas l’esprit.

Cette histoire s’était cachée dans la mémoire du guerrier qu’Alcéo était devenu. Le temps ne lui avait pas donné l’occasion de ressentir à nouveau ce cosmos. Tout du moins, jusqu’à ce jour ou il découvrait que l'esprit des montagnes était un chevalier dont l'armure d'obsidienne ressemblait, malgrés de nombreux détails divergeant à l'habit d'or de la cinquième maison du zodiaque .

Alors qu’il s’apprêtait à répondre, une nouvelle présence fit son apparition drainant un cosmos qu’Alcéo jugea de parfaitement nauséabond.

Le surplis dont il était paré précédait son titre. Un démon en armure masquant toute nature humaine.
Attiré comme
Il se présenta assurant sa venue en paix mais surtout en indiquant avoir suivi Alcéo qui n'avait rien vue et s'en sentait particulièrement irrité.
Il ne fit aucun geste suggérant une quelconque agressivité, sans pour autant relâcher son attention. Son regard étonné face à Shiva avait fait place à un visage méfiant mais calme et finit par prendre la parole.

« Je suis Alcéo, Chevalier d’argent D’Héracles ! »

Ce message était clairement pour le spectre. Les paroles de shiva prouvaient qu’il n’avait pas besoin d’en dire plus sur lui, mais Abaddon n’avait pas participé à la présentation du chevalier noir, et celui-ci n’avait aucune information quant à l’identité divine D’Alcéo qui estimait à ce moment précis que cette présentation était suffisante.

« D’une façon comme d’une autre, nous sommes tous là pour la même raison semble-t ’il. De plus aucun de nous n’a intérêt à donner le premier coup car à coup sûr il s’attirerait les foudres de deux autres au péril de sa vie ! Nous sommes des guerriers, et nous verrions à coup sur la faiblesse de l’un d’entre nous comme une porte ouverte pour éliminer un ennemi potentielle. »

Il avait exprimé parfaitement sa façon de voir. Il était un saint d’Athéna par le titre, mais son âme était celle d’un guerrier devenu immortel après une vie de combats incessant, où la ruse avait été nécessaire et l’hésitation la pire des ennemies. Son éducation dans cette vie le conduisait à être un homme droit, mais au combat il devenait la pire des bêtes enragée. Chaque seconde qui s’écoulait le menait inévitablement vers le jour t où l’esprit antique du puissant Héraclès et celui du jeune Alcéo ne ferait qu’un.

Les trois hommes étaient à présent face au temple et semblait au moins en accord sur le fait que se battre en ces lieux ne serait que folie.
Alcéo décida d’atterrir et s’approcha autant que possible sans avoir à souffrir des effets de la barrière cosmique dont la densité dépassait tout ce qui pouvait être imaginable .

« Chevalier noir de la vierge ! Toi qui semble en savoir beaucoup plus que le spectre et moi réunis, sais-tu pourquoi les olympiens ont mis au grand jour les portes du tartare? Ce qui est enfermé là-dedans dépasse de loin les tensions entre les dieux. Quelle est donc cette folie ? »

Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
avatar

Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Jeu 30 Aoû - 23:06

Shiva assistait à la montée en puissance du cosmos du jeune Alcéo, une énergie brute, un diamant mal taillé qui redeviendrait telle qu'elle était à l'origine au cours d'un des nombreux combats qui l'attendait.

La nouvelle cosmo-énergie ne surprit en rien l'hindou, bien au contraire, il l'attendait... Le visage de la Vierge noire s'était tourné dans sa direction tandis que l'être se présentait à son tour. Il était des rencontres fortuites que Shiva ne voulait manquer pour rien au monde, sa présence en ce lieu n'était donc pas dût au hasard, bien au contraire.

« Bien... Bien... A présent que tu te trouves céans à ton tour, nous pouvons débuter... A vrai dire, je t'attendais ! »

Le visage inexpressif de Shiva se tourna en direction d'Alcéo.

« Tu fais fausse route, jeune chevalier... Ma présence en ce lieu est toute autre... Je me moque éperdument de ce qui se trouve par delà ce dôme de protection, cependant cette situation m'amuse ! »

L'être tourna le dos au deux êtres représentant à ses yeux deux faces d'une même pièce.

« Votre rencontre et le grain de chaos qu'elle peut faire germer m'intéressent au plus haut point ! Toutefois tes paroles sont censées chevaliers de la déesse, je ne tolérerai céans aucune attaque pouvant réveiller ce qui est pour l'heure en sommeil ! »

Alcéo voulait des réponses à ses questions, le cosmos parlait à Shiva... Mais fallait il tout révéler ? Non bien sur que non, le chaos qu'engendrerai ce lieu serait bien trop intéressant pour s'y opposer.

« Ce ne sont pas les Olympiens qui ont mis au grand jour les portes du Tartare ! Cette folie est la résultante de guerre sans cesse croissante et ouverte entre les camps se disputant la Terre. »

Shiva soupira.

« Ma mission sera d'anéantir pour recréer... Car tel est ma nature ! Vos seigneurs respectifs sont responsables de tout ceci, l'Olympe tente seulement de juguler les risques d’expansions du Tartare... Mais un mal plus ancien encore s'est éveillé, un mal que vous devrez tous combattre ! »

Shiva fit face au deux guerriers.

« Je n'en dirais pas plus, vos actes seront déterminant dans la suite des événements, dressez vous et créez un avenir commun ou vous serez exterminés ! »

Shiva effleura de sa main la barrière Olympienne... Il n'avait besoin de guère plus pour comprendre le tourbillon d'émotion qui l'avait formé. S'en était grisant, l'être semblait impatient d'assister à la suite... Sa présence était elle signe de malheur, tels les corbeaux annonçant la mort au Seigneur Odin ou était ce signe de félicité à venir.

Rien n'était sur, mais quelques soient les raisons de la présence de Shiva, cela n'augurait rien de bon pour l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon
Tourmenteur infernal
Tourmenteur infernal
avatar

Nombre de messages : 23
23/06/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Mer 5 Sep - 3:59

Un chevalier d'argent et un chevalier...noir ? N'étaient-ils pas tous morts ? Shiva était le chevalier de la vierge, ce qui équivaudrait chez Athéna à un chevalier d'or, pourtant sa puissance était clairement au dessus de ces minables, la puissance d'un dieu et à en croire ses paroles maître de la destruction. Le chevalier d'argent quant à lui ne dégageait pas de puissance hors norme même si il était doté d'une force supérieure à ceux des chevaliers d'argent qu'il avait combattus par le passé. Il avait pour constellation Héracles, un demi dieu ayant réalisé les douze travaux, ce Alcéo, était-il homme ou réincarnation ? Il fallait garder un oeil sur lui, un sourire se dessina sur ses lèvres. Tout était plus intéressant aujourd'hui qu'il y a une dizaine d'année.

Le chevalier noir raconta alors un morceau de l'histoire sur le Tartare, on racontait d'ailleurs que ce lieu abriterait les titans. Les explications fournis ne lui convenait pas, il était clair qu'il savait autre chose. Son intérêt s’envola quand il avait fait mention d'un mal plus ancien que le Tartare.

"Une chose ancienne, tu ne veux pas en dire davantage, un mal qui nous détruiras tous si on ne coopère pas...se déplaçant à la vitesse de la lumière, il se plaça devant la barrière aux côtés de Shiva, posant une main sur la barrière. Et qu'arriverait-il si en plus du mal imminent cette fichue barrière volait en éclat ?"

Il fallait qu'il obtienne plus d'information afin d'annoncer à Pandore la nature de ce "mal" comme l'appelait l'hindou.

"Même si tu refuse d'en dire plus, qui sera concerné par ce terrible malheur ? Tu dis que tous périront, j'ai déjà survécu à une guerre, seulement combattre une chimère ne m’intéresse pas, j'ai déjà un ennemi bien vivant qui ne demande qu'à périr de mes mains, il jeta un regard en coin à Alceo, non pas pour lui dire qu'il était sa cible, mais pour l'avertir que son ennemi était dans son camp. Bon, et sait-tu quand devrait nous arriver ce fléau ?"

Abaddon n'avait pas de patience, c'était le moins que l'on puisse dire. Passant la majorité de sa vie enfermé, il n'avait eu que rarement de l'intérêt pour quoi que ce soit, si bien que quand une occasion se présente devant lui, tel un enfant il ne pouvait contenir son impatience, il désirait soit l'obtenir, soit savoir, peu importe les moyens employés.

Il tourna finalement son visage vers l'océan, il n'était plus très loin de la Grèce, ses yeux fulminèrent de rage, le chevalier des Gémeaux se trouverait sans doute dans son temple, bien tranquillement assis à attendre, oui à attendre que la mort vienne le faucher.
Revenir en haut Aller en bas
Alcéo
Silver saint d'Héraclès
Silver saint d'Héraclès
avatar

Nombre de messages : 38
09/08/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Jeu 13 Sep - 3:54

Les explications de Shiva étaient pour le moins flou. Si il était ce qu’il prétendait, chaque mot était calculé et certainement pesé.

Il s’intéressait à la présence d’Alcéo et D’abbadon, comme si ces deux hommes étaient les deux parties d’une clef capable de déclencher le pire.

Les propos de Shiva dérangeaient de plus en plus Le jeune demi dieu. Tout ça ne semblait qu’un jeu pour lui. Et même si l’attitude physique de l’indien connotait un recul absolu, chacun de ses propos affichaient avec clarté la nature profondément manipulatrice de Shiva.
Alcéo gardait son sang-froid, bien que la situation lui déplaise. Shiva expliquait à présent la fonction du palais. Les olympiens tenteraient de juguler les conflits provoqués par les guerres entre Athéna, Poséidon, Hadès, et Odin.
Puis Alcéo entendit dans les propos de Shiva ce qui lui semblait être une contradiction majeure. il se nommait lui-même destructeur, attendant que tout soit raser pour pouvoir recréer. Cependant il conseillait l’alliance. Les dangers confinés dans l’enceinte seraient suffisamment dangereux pour forcer les Dieux jusque-là ennemis à devoir travailler de concert pour ne pas être submergé.

L’impatience du spectre ne se fit pas attendre et il parla rapidement. Et enchaina les questions bien que le chevalier de la vierge ait précisé qu’il ne répondrait pas à plus de questions.
Abaddon était le nom d’un démon antique, et Alcéo se demandait s’il était celui de l’histoire.
La réunion était bel et bien des plus curieuses. De plus cette étoile de la malédiction se sentit obligé de recadrer le fait que sans plus de précision à propos des dangers de l’enceinte, sa cible était bien présente et regarda Alcéo. Si les pensées du démon parlait de façon généraliste, le chevalier d’Héracles lui ne voyait qu’un regard de défit.

Alcéo serra ses poings et sentit l’orichalque argenté se serrer dans sa paume. Pourtant il ne franchissait pas encore le point de non-retour. Il décidait de répondre au propos du spectre en premier et afficher clairement sa position.

« Modère tes propos, Spectre d’Hades ! Si aucun de nous n’est ici pour provoquer un combat, il est bien imprudent et impoli de sous-entendre que ton ennemi est à portée de ta main. Tu pourrais être surpris par la violence de la réponse de cet adversaire ! »


Puis le chevalier d’argent se tournait vers Shiva.

« Je ne sais trop que penser de ce que tu nous racontes. J’imagine que le Pope est déjà au courant de ce que tu nous dis. Je venais à titre personnel en ces lieux pour en savoir un peu plus que cela. Quoi que je pense D’Abaddon, je ne peux que partager son avis quant au fait que tu proposes plus de nouvelles questions que de réponses. De plus tu sous-entends clairement qu’avec lui nous pourrions être l’élément déclencheur du chaos en lui-même.

Où alors, toi même qui avoue que ce que contient ce dôme te dépasse, tu crains de ne pas échapper à la puissance qu'il contient.

Il semble évident que le propos le plus honnête, dans tout ce que tu nous annonces est que tu t’amuses de cette situation ! Et je t’avoue que qui que tu sois, je n’aime pas que l’on joue à mes dépends.
Il est clair que tu ne nous en diras pas plus sur ce que contient le palais de Minos.

Alors qu’attends-tu réellement de tout cela vierge noire ?

De savoir si nous serions capables de fédérer nos camps pour les unir face à un cataclysme potentiel ? »


Alcéo s’approcha du dôme et le toucha pour en ressentir le cosmos surpuissant tel que le faisait Shiva.

Cette force n'avait rien de comparable dans l'univers qu'il connaissait.


« Je ne doute aucunement de la gravité de ce que tu sous-entend chevalier. Il est évident qu’une telle protection ne peut être bâtie que pour isoler d’un mal peut être supérieur aux dieux eux même. Le fait est que l’absence de réponse est un réel poison pour chacun des camps. Encore une fois, bien que cela m’écorche la bouche, Abaddon a raison. Il sera impossible pour aucun des camps d’envisager une alliance si personne ne sait quel est ce mal. Même si je relate l’histoire au sanctuaire et que ce démon fait un rapport à Pandore, le flou de la situation n’engendrera que l’immobilité pour chacune de nos faction.

De plus, il ne s’agirait pas si je comprends, que de fédérer deux camps opposés, mais au moins quatre.

Nos guerres sont effectivement séculaires et d’après ce que tu dis les Olympiens tentent de juguler l’expansion du tartare causé par les rivalités divines. Il semblerait selon ce que tu annonces, que dans cette situation tout le monde aient tort. »

Le jeune homme regarda vers les cieux.

« Zeus qui aimaient les humains plus que tout, lui-même a donné la garde de la terre à Athéna. Et quel que soit les choix qui ont été fait, bons ou mauvais, ses frères n’ont jamais accepté cet état de fait. Aujourd’hui les olympiens eux-mêmes en voudraient aussi à Athéna car elle n’aurait pas rempli son contrat, alors qu’elle n’a cessé de devoir défendre les hommes des cataclysmes provoqués par ses oncles ?

Cette situation semble ridicule.»


L’attention d’Alcéo se redirigeait vers le dôme. Il parla à voix haute sans pour autant s’adresser à Shiva ni Abaddon.

« Je dois en savoir plus. Si un tel danger menace toute la création, comment faire ? »


Puis dans ses pensées, s’envolèrent vers celui qu’il venait d’évoquer.

*Père… M’éclaireras-tu de ton infini cosmos pour m’aider à trouver la voie? *


Alcéo se retourna à nouveau vers Shiva et le regarda avec insistance.

« Si tu n’as pas plus d’information à donner, as-tu des conseils éclairés à donner, destructeur ? »


Alcéo savait que se fier à Shiva était peut être tout aussi dangereux que de se jeter tout droit dans la gueule du loup. Mais pour le moment, peut-être était il le seul à lui donner suffisamment de cartes en main pour avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
avatar

Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Dim 23 Sep - 3:07

Les humains ou semi-humains étaient des êtres surprenants tellement inconscient du tout auquel ils appartenaient. Le Samsara, ce cycle éternel de transmigration qui frappait les Hommes des pires mots : La souffrance, l'attachement, l'ignorance.

En parlant de ce dernier défaut, les deux serviteurs des divinités grecques en semblaient fortement pourvue. Leur questionnement semblait amusé Shiva qui n'était finalement pas dans la pire de ses facettes.

« Mes termes ont été clairs pourtant... Le Tartare n'est il pas une menace suffisante à vos yeux ? Pensez donc aux horreurs existantes dans ce monde et peut être comprendrez vous ! »

L'impassibilité de Shiva pouvait déstabilisé plus d'un être pourtant rien d'en son attitude semblait démontré une seule once d'hostilité.

« Il y a bien un être... Et de son choix dépendra beaucoup, mais cela vous le verrez bien assez tôt et plus vite que vous ne le pensez ! Sache, chevalier d'argent que des réponses peuvent subvenir de questions pertinentes, je vous les pose, cependant c'est de vos esprits que la solution doit émergé. »

Enfin le visage de Shiva passa du faciès d'Alcéo à celui d'Abbadon.

« Pourquoi poser la question puisque tu possèdes déjà la réponse ? Oui tout cela m'amuse, je n'attends rien de précis de tout cela, hormis que ma présence en ce monde est indispensable... Enfin, ne sous-estime jamais les êtres qui se présentent à toi, chevalier...»

Un sourire se manifesta sur le visage de la vierge noire... Cette expression était réelle et pourtant, le reste de son visage demeurait étonnement impassible.

« Je n'appartiens pas à ce monde, je n'appartiens à aucun pour être honnête car je ne suis pas soumis à vos condition... Quand je parlais de puissance capable de nous balayer, je ne m'incluais pas dans cela, qui suis-je ou que suis-je réellement ? Cela ne peut être exprimer avec des mots, je suis par delà ce monde, par delà la lumière que les humains rencontrent à leur mort. »

Shiva prit la position du Lotus lévitant à plusieurs mètres au dessus du sol.

« L'avenir est entre vos mains... Mes conseils vous ont déjà été transmit, mes mises en gardes aussi... A vous de les interpréter... Une dernière chose toutefois, quittez ce lieux avant leur venue ! »

Et sur cette ultime prévision, une flash de lumière noire émergea en lieux et place de Shiva puis enfin plus aucune trace de sa présence ne put être ressentit. Rêve éveillé, illusion, rencontre réelle... Tout cela pouvait être une possibilité. Peut être Shiva n'était il qu'un fragment de l'imagination des deux guerriers.
Revenir en haut Aller en bas
Alcéo
Silver saint d'Héraclès
Silver saint d'Héraclès
avatar

Nombre de messages : 38
09/08/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   Dim 28 Oct - 6:44

Alcéo regardait Shiva terminer son discours. Pour le jeune guerrier, cet homme était en tout point une énigme, tant dans ses paroles que dans son attitude. Au point que chaque mot semblait receler un double sens.

A n’en point douter, la nature cartésienne d’Alcéo était mise à rude épreuve face à cet être, et en un sens, le départ de celui-ci le soulageait tant sa nature si partagée le mettait mal à l’aise. Ce malaise venait peut-être aussi du fait que le silver saint sentait un écho à travers la présence divine affirmée par l’indien.

Le jeune homme craignait de se perdre en sentant petit à petit sa personnalité transfigurée par la puissance divine qui se cachait en lui. Pourtant, le processus était déjà amorcé et la puissance qu’il abritait était déjà équivalente aux plus puissants chevaliers du Sanctuaire.

Alcéo ne voulait pas se perdre dans un état dont les émotions semblaient être bannies.

Mais pour l’heure, ces états d’âmes devaient être relégués au dernier plan. Cette fois, même si l’urgence de la situation n’était pas claire, le tartare semblait être un problème concret et malgré les mystères suggérés par Shiva quant au rôle mystérieux liant la constellation d’Héraclès et l’étoile du démon, Alcéo décidait qu’il était temps de se replier à son tour. De plus, deux énergies par-delà le dôme semblaient s’agiter, d’une puissance affolante et cela compliquait la situation.

Le chevalier d’argent était téméraire et n’était pas effrayé, mais il était conscient que d’une façon comme d’une autre, il était plus important de mettre le Sanctuaire au courant de ce qui se tramait en ces lieux, plutôt que de tenter de résoudre des problèmes le dépassant pour le moment.

Il n’adressa pas un mot de plus au chevalier de la Vierge noire qui, de façon évidente, sondait les esprits et n’avait pas besoin de mots supplémentaires.

Alcéo, voyant le sombre chevalier noir s’évaporer, tournait cette fois son regard vers le spectre aux ailes et aux cornes de démon. Soulevant un sourcil, il se demandait encore en quoi il pouvait être bien lié à lui. Sa présence avait tout de détestable et attisait en lui un désir de violence farouche. Néanmoins, Alcéo n’avait qu’une parole. Il avait annoncé qu’il ne combattrait pas en ces lieux où il cherchait des réponses.


« Je m’en vais, Spectre du démon. Je ne sais si les paroles du Saint noir sont réelles, mais je ne serai pas assez fou pour ne pas les prendre en compte. Pour l’heure, il est donc préférable que nous nous évitions… Je ne suis pas sûr de pouvoir me contrôler longtemps face à un spectre de ton genre. »

Alcéo décollait dans un boom sonique et traversait les nuages en direction du Sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux portes du Palais de Minos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux portes du Palais de Minos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Monde. :: L'ile de Crête-
Sauter vers: