Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sélène
Ombre du Verseau
Ombre du Verseau
avatar

Nombre de messages : 127
02/12/2011

Feuille de personnage
HP:
200/250  (200/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
200/300  (200/300)

MessageSujet: Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs   Dim 17 Mar - 9:04

je viens d'ici

Un vent torride l'accueillit faisant voltiger ses longs cheveux blonds. Elle aurait pu en être incommodée mais cette époque était révolue. L'Ombre du Verseau avait fini par développer cette aura et ce fin courant de pureté qui l'entourait quasi sans arrêt. Comme à chacune de ses remontées, elle commençait par longer la plage. Celle où elle avait pour la première fois découvert l'île puis rencontré Brontès. Cela remontait à trois années. Tant de choses s'étaient passées depuis.

L'ambassadrice de l'île de la mort, du moins, celle qui pouvait au mieux se présenter comme telle s'enfonça ensuite dans les terres s'élevant dans l'ombre du volcan. Si fertiles quand on prenait la peine de mettre ses forces dedans. Un vent parfumé, celui de la bande de fleur qui s'épanouissait à l'ombre des arbres fruitiers. De quoi embellir la vie sur l'île des bannis, des proscrits. Les fleurs pouvaient paraître bien inutiles pour qui ne savaient les apprécier mais elles apportaient leurs lots de beauté et d'espoir. Voir jaillir ce début d'oasis avait été la première source de joie. Des fontaines alimentées pas la glace de Sélène avant que le sol ne se couvre de verdure. Amener les cendres du volcan puis les terres si riches avaient fait le reste.

Désormais, un village florissant s'était développé et les hommes tiraient bien plus de bienfaits des terres maudites qu'auparavant. Creuser des criques et des canaux fut un jeu d'enfants pour des guerriers surpuissants. Ainsi toute une partie de Death Queen Island était devenue quasi verdoyante alors que l'autre conservait son aspect torride et stérile. Ne pas oublier le passé de l'île. Aussi rude soit-il, c'était lui qui les avait forgés tout en leur montrant avec tant de force ce que l'homme était capable d'accomplir.

Un sourire aux lèvres, Sélène finit par s'installer sur l'une des hautes pierres dominant le paysage avant d'embraser son cosmos. La glace allait avec délicatesse tempérer la chaleur implacable de Death Queen Island.
Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs   Ven 29 Mar - 23:53

Arrow Je viens d'ici

La créature d'Orichalque avait traversé l'océan avec la célérité de la lumière. Il ne fallut pas longtemps pour que le cyclope voie apparaitre les fumerolles dégagées par la gueule ardente du volcan de l'ile. Spectacle habituel ! Par contre, cette étendue verte et fleurie qui couvrait toute une face de l'ile ne l'était pas. Que se passait-il donc ici ? Poussé par la curiosité, le forgeron ordonna à sa marionnette de faire plusieurs fois le tour de l'ile. Une opération risquée, car l'intrépide Marina oubliait qu'il ne s'était pas annoncé. Les résidents de l'ile en voyant son dragon de métal louvoyer autour de l'ile de la reine morte comme le ferait un oiseau de proie au-dessus de sa proie pourraient interpréter cela comme une agression, mais la curiosité l'emportait sur la raison.

Des arbres fruitiers, un village ! La vie germait dans cette ancienne prison alors qu'elle avait déserté le royaume sous-marin, quelle injustice ! En plus il ne ressentait aucune trace de la corruption de ces maudits guerriers rouges. Pendant une fraction de seconde, l'envie malsaine de raser ce jardin perdu au milieu de cet enfer, traversa son esprit. Heureusement la lucidité ne l'avait pas déserté. Ce genre d'acte, ne ferait que jeter de l'huile sur le feu et aggraver la situation du royaume sous-marin.

Décidément cette ile avait tendance, à lui faire perdre sa tempérance. Brontés ricana de sa propre bêtise. Il était d'abord un constructeur et non un destructeur et si cet éden florissant pouvait rendre meilleur les hommes qui habitaient sur cette ile, alors c'est avec grand plaisir qu'il utilisera ses compétences de forgeron pour leur venir en aide. Seulement une fois que sa mission sera terminée.

Justement, à ce propos un embrasement cosmique fit trembler son échine. C'était doux comme une caresse, mais froid comme le métal. Le maitre de l'Orichalque avait déjà ressenti cela ce qui lui permit d'identifier aisément la source de cette énergie bienfaitrice.

« Sélène ! »

Comment aurait-il pu oublier l'ombre du Verseau ! Ce cosmos glacial était bien celui de la belle des glaces, cela ne faisait aucun doute. Aussitôt, le dragon de métal vola à tire d'aile vers le point d'où semblait venir le signal.

« Bonjour Sélène ! »

D'un bond il quitta son coursier de métal pour se positionner devant la guerrière blonde. Cette proximité fit d'ailleurs naitre une petite rougeur sur son visage taillé à la serpe.

« Je vois que tu n'es pas restée inactive depuis notre dernière rencontre. Ce jardin qui bientôt pourra être comparé à celui des Hespérides est bien ton œuvre n'est-ce pas. Il reflète ta bonté, mais aussi ta beauté... »

Ce compliment involontaire colora un peu plus les joues du forgeron. Il n'avait pas vraiment voulu dire cela, mais les paroles avaient obéi au coeur plutôt qu'à l'esprit.

« Hum, je suis venu te voir, car j'ai besoin de ton aide. Ma prochaine mission est d'importance vitale pour les Marinas et tu es la seule en qui je peux en faire confiance. »

Le regard grave, le Marina attendait silencieusement la réponse de la guerrière d'ébène. Il n'en dira pas plus tant que cette dernière n'aura pas confirmé sa dernière déclaration.
Revenir en haut Aller en bas
Sélène
Ombre du Verseau
Ombre du Verseau
avatar

Nombre de messages : 127
02/12/2011

Feuille de personnage
HP:
200/250  (200/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
200/300  (200/300)

MessageSujet: Re: Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs   Mer 17 Avr - 10:00

[Hrp : désolée pour le retard]

C'était agréable si agréable pour la jeune femme. Ce courant d'air frais qu'elle générait n'était pas qu'une bénédiction pour l'île, il en était aussi une pour l'ombre du Verseau. Se laisser baigner dans ce vent chargé de parfums délicieux. L'odeur des fruits et des fleurs, la terre redevenue fertile et les cadeaux que lui avaient faits les habitants en retour.

Touchée, elle n'avait pu s'empêcher d'hésiter à accepter de tels présents de la part de gens dénués de richesses matérielles mais en même temps, elle ne pouvait les décevoir ou les vexer en refusant de telles marques de générosités. La vraie, celle faite avec le coeur et une réelle reconnaissance. L'Ombre du Verseau qui avait caressé si longtemps cet idéal sans jamais plus osé y croire jusqu'à ce que la beauté de Death Queen Island se révèle sous ses yeux. Tout ce qui n'attendait que la venue de la pluie et de la douceur pour jaillir.

Sous la cendre, la braise brûle toujours, l'espoir sur lequel même un vent comme le mien peut souffler jusqu'à le faire s'embraser...

Plus que tous, l'ancienne esclave des Marinas n'avait pas oublié ce qu'était la misère mais aussi que même les redoutables adversaires pouvaient se montrer chevaleresques et incroyablement respectueux dans la victoire. La colère de Maximus s'était apaisée avant d'éclater de nouveau lorsque l'un de ses frères d'armes lui avait proposé de racheter sa captive. Ce qu'il avait lu dans les yeux de l'homme l'avait proprement révulsé. Maximus si puissant tout comme Brontès qui avait cette force de se surpasser pour son idéal ou ceux qu'il aimait ou avait aimé. L'épreuve de la Forge l'avait montré. Le Cyclope était digne de la grandeur du Dragon des Mers que la jeune femme avait connu avant de revêtir l'armure noire du Verseau.

Le Verseau du Sanctuaire était réputée pour sa froideur et le vide de son coeur, son apparente indifférence alors qu'elle, Sélène, était la douceur au milieu de l'armée des parias. La plus surprenante et méconnue des armées.

Elle restait ainsi, savourant les bienfaits de l'île. En elle, bien des questions subsistaient. L'île maudite avait été plus qu'épargnée au vu de ce que subissaient les autres camps.

Death Queen Island... Sa face change et avec elle, l'espoir renaît. Celui de trouver une oasis en pleine mer de sang...

Une vision terrible que celle de l'avenir que réservaient au monde ses mystérieux assaillants.

- Quoi !!! On nous attaque !

Alertée par l'approche rapide d'un cosmos venant directement du ciel, la jeune femme se redressa prête à sonner l'alerte et à se battre au cas où. Puissante et surprenante Sélène. Froide quand il le fallait, elle endormait la méfiance des ennemis avant qu'ils ne se rendent compte qu'elle ne faisait pas que cela. L'ancienne sainte de la Chevelure de Bérénice était une reine déchue mais qui n'avait jamais rien perdu de sa prestance et de sa noblesse. Offrir une chance à l'île était qu'un pas mais aussi un idéal qu'elle avait embrassé en rejoignant les autres chevaliers noirs.

Soudain, elle vit la forme se rapprocher et se détendit en en reconnaissant le propriétaire.

Brontès...

Le Cyclope était de retour. Elle ne l'avait pas oublié. Sa franchise et son courage forçaient le respect. Tout comme la gardienne du onzième temple noir, il avait enduré d'immenses souffrances mais était devenu une force de la nature et un remarquable forgeron marina. Elle n'avait pas oublié les soins qu'il avait donné à son armure et sa gentillesse à son égard. Une réelle amitié s'était tissée entre les deux guerriers. Une joie immense illumina son visage tandis qu'elle s'avançait vers l'immense dragon d'orichalque.

D'un bond, le Marina la rejoignit. Tant de compliments dans sa bouche que la guerrière en rougit. Ce qui la rendait plus fragile plus humaine.

- Brontès, je suis heureuse de te revoir.

Et se penchant vers le parterre de fleurs, elle en cueillit une qu'elle gela entre ses doigts, en faisant une splendide oeuvre d'art avant de la tendre au jeune borgne.

- Merci pour tes compliments. Rien ne me ferait plus plaisir que d'offrir un tel cadeau à cette île et aux habitants. Bien sûr, toute une face restera à jamais sauvage et brutale, celle qu'aiment aussi les Ombres la peuplant.

C'est un cadeau que nous a fait l'île en nous offrant la force de nous surpasser et de nous rappeler pourquoi nous combattons et ce que nous avons connu et endurer. Ce qui nous a conduit à devenir ce que nous sommes;

Un instant de flottement et elle ajouta radieuse.

- Accepte ceci. Elle est le reflet de ma douceur et aussi de l'amitié entre nous. Tout ce qu'il y a de bon en chaque humain peuplant cette île l'a nourrie et embellie. Qu'elle symbolise l'espoir et la pureté. La pureté de la glace dont je l'ai enveloppée avec toute ma douceur. Qu'elle la préserve... Qu'ainsi, elle puisse t'être utile lorsque l'instant viendra.

Le temps se couvrait légèrement sous l'effet du souffle du volcan tandis que le Cyclope reprenait la parole, lui confiant qu'il avait besoin d'elle. Pas une fois, elle ne l'interrompit avant de répondre d'une voix claire et limpide.

- Ainsi, les marinas ont besoin d'aide. Sans doute, ces êtres qui ont surgi avant de tout ravager. Je suis avec toi Brontès. N'en doute pas. Nous sommes amis depuis les événements de la Forge. Je n'aurais jamais qu'une seule demande, celle d'être acceptée au Sanctuaire de ton dieu malgré ma nature et mon passé de sainte avant de devenir celle que tu as sous les yeux.

Une lueur apparut dans sa paume avant de prendre la forme d'un fin couteau de glace.

- Sur mon sang, je te le jure, Brontès.

De cette arme, elle s'entaille le bras, faisant perler le précieux liquide qui s'écoula tel un bijou unique avant de glisser jusqu'au sol de l'île. Elle l'invita ensuite à prendre place sur un tronc abattu et sculpté en banc.

- Maintenant, dis-moi...

Ses yeux brillaient tant. Elle le tutoyait, si proche de celui qui l'avait conquise sans le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs   Ven 3 Mai - 9:21

À son tour le Cyclope rougit comme les charbons ardents de sa forge quand la nymphe des glaces lui offrit la fleur emprisonnée dans la glace. Ce n’était qu’un gage d’amitié, l’œil du maitre de l’orichalque voyait cela autrement. Cette fleur à elle seule allait embellir les vastes plaines arides de son cœur. Pendant quelques secondes, le Marina, se laissa aller à espérer ! Mais le sang de la belle aux cheveux d’or qui se répandait sur le tapis d’herbe fraiche, lui rappelait qu’espérer ne servait à rien dans ce monde de fous. L’espoir était une chimère offerte par les dieux aux mortels, or les dieux eux-mêmes semblaient être sans pouvoirs face à ces guerriers vêtus de rouge. Tant qu’ils constitueront une menace pour le peuple marin, l’espoir, cet opium spirituel, sera interdit au borgne.

Assis à coté de Sélène, profitant d’une proximité bienvenue, Brontès tenta de répondre et d’exposer les raisons de sa venue sur l’ile de la reine morte. Une étrange tiédeur au niveau de ses tempes rendait l’exercice difficile, mais sans désemparer, il finit par surmonter cette gêne.

« Tu connais déjà le malheur qui a frappé le peuple de Poséidon. Nous affrontons un ennemi inconnu et très puissant. Il était resté inactif, mais il semble se remettre en marche. Dans un futur proche nous devrons surement l’affronter et il hors de question que les horreurs du passé se répètent. »

Le forgeron marqua une courte pause tout en fixant de son regard déterminé le cadeau du Verseau noir, comme s’il cherchait à percer les brumes incertaines du destin.

« La forge antique ne recelait pas uniquement des ébauches d’armures, elle cachait en son sein une carte ou plutôt des instructions… Et pendant ces trois dernières années j’ai déchiffré ce message en utilisant les notes de mon père. »

Le verbe de Brontès devenait plus fort et son regard s’enflammait d’enthousiasme. Il était ainsi à chaque fois qu’on abordait le sujet de cette forge mystérieuse, source d’émerveillement et de crainte.

« J’ai finalement découvert la localisation d’un lieu oublié des hommes, peut-être l’arme dont nous avons tant besoin pour éradiquer cette vermine rouge s’y trouve. »

Mais un gain élevé ne peut être obtenu sans risque. Sélène et Brontès avaient failli être détruits par la servante de la forge antique. On pouvait penser que la prochaine destination du forgeron était tout aussi voire même plus dangereuse que les ruines qui existaient dans les entrailles de l’ile de la reine morte.

« Tu as deviné, cette nouvelle expédition risque d’être mortelle et je ne t’en voudrais pas si tu refuses, mais saches que quelle que soit ta réponse, tu fais déjà partie de notre famille en ce qui me concerne. »

À son tour le Marina fit apparaitre une lame d’orichalque dans le creux de sa main droite. Il l’empoignant avec vigueur et s’entailla la main avec l’arme. Un trait écarlate coula et alla se mélanger avec le sang qu’avait fait couler la blonde.

« Sur mon sang et sur ma vie, je te jure qu’aucun Marina ne t’en tiendra rigueur. »

Le malheureux fixa le regard envoutant de Sélène et tel Icare il se sentit irrésistiblement attiré par ses deux soleils. Si seulement il pouvait trouver refuge dans la douce humidité de ses lèvres tentatrice. L’embarras provoqué par ces pensées impures colora de nouveau son visage du rouge de la passion.

Si seulement…
Revenir en haut Aller en bas
Sélène
Ombre du Verseau
Ombre du Verseau
avatar

Nombre de messages : 127
02/12/2011

Feuille de personnage
HP:
200/250  (200/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
200/300  (200/300)

MessageSujet: Re: Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs   Sam 11 Mai - 6:53

Un sourire énigmatique s'était dessiné sur ses lèvres rougies par la brusque montée de chaleur. Pour lui, elle avait baissé son cosmos glacial, se contentant de rendre la température agréable dans les environs immédiats. Cette île avait fait son malheur du jeune borgne et pourtant, toute sa haine semblait s'être évanouie de par la seule présence de la blonde jeune femme.

Elle avait ce don de l'apaiser pour ne pas dire l'attendrir tout comme, Sélène se sentait bien auprès du Cyclope. Il la rassurait et pourtant, l'Ombre du Verseau n'avait rien d'une damoiselle en détresse. Elle était même tout le contraire. Une redoutable guerrière qui n'avait jamais reculé ni perdu espoir. Pas même lorsque Maximus l'enleva et la réduisit en esclavage. C'était une autre époque, les prises de guerre étaient fréquentes dans les deux camps, celui de la déesse Athéna aussi bien que celui de Poséidon.

Et maintenant, cela n'existe plus. Tout a été aboli. Un progrès, un immense progrès d'avoir mis fin à l'esclavage...

En replongeant dans ses souvenirs, Sélène n'avait nul reproche à faire à Maximus qui l'avait affranchie et traitée avec tout le respect du à un autre guerrier mais elle n'ignorait rien de ce que certains et certaines subissaient...

Maintenant, cela n'est plus. Au moins, l'humanité montrait qu'elle pouvait s'améliorer ou donner le meilleur d'elle-même mais l'était-elle encore en cette époque ?

Son regard se reporta de nouveau sur le Forgeron du Royaume Sous-Marin. Elle se sentait attirée même si elle conservait cette attitude propre aux Verseaux.

Si je suis l'étincelle te menant vers le bonheur, seras-tu l'épaule sur laquelle je pourrais me reposer et être femme, simplement femme comme toutes les autres. Si nous survivons à toute cette folie, cela nous sera-t-il possible ?

Une telle flamme dans son regard bleu émeraude alors que ces pensées lui avaient traversée l'esprit. Une seule seconde durant laquelle son masque de reine des Neiges au coeur de cristal s'était abaissé. Un instant avant qu'elle ne reprenne son visage impassible tandis que la voix de Brontès s'élévait.

- Oui, je n'en ignore rien. Tant de tes frères sont morts. Je ne sais que trop bien ce que c'est de perdre tous ceux qui nous sont chers. Tu as toute ma sympathie et mon amitié, Brontès...

Pas une fois, elle ne détourna le regard lorsque l'oeil de Brontès plongeait dans les siens. Un telle flamme s'éveillait en lui tandis qu'elle ne pouvait qu'être impressionnée par son enthousiasme. L'espoir tout comme elle, il ne perdait pas l'espoir ni le goût du défi. Deux battants, ils étaient deux battants, deux survivants prêts à se relever envers et contre tout.

L'ancienne femme chevalier se redressa lorsque le Cyclope en termina avant de s'entailler la paume de la main, faisant s'écouler son sang sur le sol qui avait déjà recueilli de la jeune femme. C'était un geste hautement symbolique et si solennel.

- Merci, Brontès... avait-elle répondu, d'une voix plus vibrante qu'elle ne l'aurait voulue avant qu'elle ne reprenne sur un ton plus neutre. Le point de départ, nous n'avions que découvert le point de départ. Si ce qui nous attend là-bas est à la hauteur ou surpasse la puissance de la Servante, cela vaut la peine, Brontès. Avec toi, je prête à aller jusqu'au bout du monde. Que tout soit tenté contre ses monstres, que tout soit tenté.

Elle avait tendu la main vers lui avant de reprendre cette fois sur un ton plus triste. Le passé qu'elle avait si souvent voulu enterré lui revenait mais pas uniquement pour la faire souffrir comme le prouvait l'éclat de ses yeux.

- Autrefois, Maximus du Dragon des Mers, Ludwig d'Eta et moi-même avions conclu un pacte, un traité où nous avions tous juré d'unir nos forces contre un ennemi commun. C'est de cette façon que nous en étions venus à bout...

Même si la suite n'a pas été celle que je souhaitais, jamais je ne douterais de la sagesse de cette décision. L'union de nos forces nous a tous sauvés.


A ces mots, elle avait effleuré du bout des doigts l'écharpe que lui avait laissée l'ancien général du Dragon des Mers. Puis, elle prit quelques graines d'un sac qu'elle dissimulait sous son armure sombre. D'un geste, elle les déposa simplement sur le sang mêlé.

- J'ignore quelle plante s'y épanouira mais elle ne pourra qu'être forte...

Un autre geste apparemment anodin qu'elle laissa à son compagnon le soin d'interpréter à sa façon. Qui sait ce qui pourrait germer dans ce mélange de graines ?

- Je vais avec toi Brontès, où que cela nous mène, j'irai avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs   Dim 19 Mai - 1:19

Le sol consacré par le sang allait faire un excellent terreau pour les graines plantées par Sélène. Si le sang était vecteur des sentiments et des émotions alors, il constituerait le meilleur des engrais et bientôt de ces choses minuscules qui avaient été implantées dans la terre, naitront des arbres dont les ramures couvriront l’ile de la reine morte d’une ombre rafraichissante et dont les troncs solides comme le roc, rappelleront à tous que ce jours un Marina et un chevalier noir avaient uni leur destin.

Sélène avait entièrement raison sur ce point, l’union faisait la force. Hélas, Il aura fallu que le sang des frères du forgeron inonde le sol de Délos pour qu’il s’en rende compte et aujourd’hui avec le recul, il se réalisa que son antipathie envers l’autre chevalier noir qu’il avait rencontré était puérile, même avec son passé douloureux. Les hommes étaient aussi différend que les fleurs qui parfumaient l’air de leurs délicats arômes. On ne pouvait pas se faire une idée d’un clan, d’un groupe, d’une caste, on ne se basant que sur un faible échantillon. Tout comme le forgeron qui parcourt le monde à la recherche de minéraux de valeur, Brontès devra aussi apprendre à identifier les hommes de valeur qui aussi rare que le diamant existaient dans ce monde à l’agonie. Tout cela découlait de sa rencontre avec la maitresse des glaces, il avait en quelque sorte grandi.

On ne grandit généralement que dans la douleur et la vie du borgne illustrait parfaitement ce principe à une exception près : sa rencontre avec le Verseau des ombres. La belle des glaces était apparue dans sa vie, telle une oasis de bonté au milieu d’un désert chauffé à blanc par la rancœur. Et en versant son sang, il avait secrètement juré qu’il ferait tout pour préserver ce magnifique havre de paix.

« Oui elle sera forte comme notre détermination, forte comme notre amitié. »

Le jeune homme saisit la main tendue par Sélène. Il eut aussitôt l’impression que la foudre de Zeus l’avait frappée. Malgré la protection d’ébène, il eut l’impression de pouvoir sentir la peau douce et tiède de la naïade et sans qu’il puisse se contrôler, il laissa son pouce dessiner des arabesques sur le dos de la main de Sélène.

« Et nous festoierons bientôt, ici en admirant sa beauté, dans ce jardin que tu as conçu à ton image. Nous fêterons bientôt le succès de notre entreprise. »

L’excès d’optimisme du jeune forgeron avait pour but de masquer sa peur. Mais tout le monde sait que rajouter du miel à la cigüe, ne la rend pas moins mortelle. Il en était de même avec cette mission et leur future destination. L’enthousiasme et la confiance du Marina ne devaient pas faire oublier le danger.
Le serviteur de métal du maitre de l’orichalque fendit le ciel pour attirer aussi délicatement qu’il pouvait sur le tapis herbeux. Il ne fallait pas abimer ce trésor végétal, ni le défigurer.

« Allons-y donc, volons vers notre prochaine escale. »

Le dragon d’Orichalque s’inclina avec noblesse, afin de permettre à ses passagers d’embarquer. L’heure du grand départ était arrivée…

==> Vers L’Etna
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsqu'une face de Death Queen Island se couvre de fleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Captain accused in migrant smuggling could face death
» Need to face the death - Les enterrements de Pierre & Lucian
» Arielle Queen, des années plus tard...
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : Au cœur des Ténèbres :: Au cœur des Ténèbres... Que s'est-il passé ? :: Death Queen Island-
Sauter vers: