Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Face à Hyoga du Verseau, Dioné & Morgane de la Coupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dioné



Poissons
Nombre de messages : 2
Age : 28
Localisation : Sanctuaire
19/12/2012

MessageSujet: Face à Hyoga du Verseau, Dioné & Morgane de la Coupe   Ven 21 Déc - 2:07

« J’étais dans le temple d’Aldébaran du Taureau lorsque tout a commencé. »

La voix sombre de Dioné résonna au milieu du silence mortel qui s’était abattu sur ce qui restait du sanctuaire d’Athéna. Le long de ses flancs, ses poings serrés s’étaient mis à trembler.

« Aldébaran avait à cœur de former ses jeunes disciples, et m’avait demandé de l’aider dans cette tâche. Nous venions de commencer lorsque que des cris étranges, des mouvements de cosmos inhabituels avaient attiré notre attention. »

Dioné n’était pas femme à s’inquiéter pour tout et n’importe quoi. Elle faisait partie de la garde rapprochée du Grand Pope, choisie pour ses qualités en combat, pour son sang froid et sa réflexion.

« Nous sommes sortis sur le parvis du second temple. »

L’image d’horreur défilait à nouveau devant ses yeux plongés dans le vague.

« En contre bas, avant le temple de Lothar s’étendait une silhouette dorée. C’était une attaque, nous l’avions immédiatement comprit. Le chevalier d’or du Bélier était lui encore debout, faisant face à son adversaire. »

Il n’y avait pas eut besoin de mots, Aldébaran avait perdu sa bonhommie naturelle, son visage s’était assombrie, ses traits tirés. Sa jeune protégée était venue jusqu’à lui, le puissant Taureau avait sourit malgré la gravité de ce qui allait se passer.

« Il s’occupait de tout, et moi, je n’avais qu’à veiller sur la futur génération. »

Cela dit en ces termes paraissait si simple. Et pourtant une lueur d’horreur passa dans le regard grave de la jeune femme.

« J’ai caché les enfants et suivit les ordres. Lothar a dû tomber à ce moment là. J’ai sentit son cosmos s’éteindre brusquement, comme s’il avait disparut, engloutit. J’ai entendu Aldébaran gronder à en faire trembler son propre temple. Puis j’ai perçut la présence d’un cosmos plus léger. »

Nerveusement, elle tournait l’anneau à son doigt, les souvenirs affluaient ponctués de cris, de hurlements, d’injures, de cosmos bouillonnant et soudainement le vide.

« Aldébaran, Myrdhinn, Lothar… Un par un. »

Un sanglot s’étouffa dans sa voix, elle avait resserré son étreinte autours des deux jeunes enfants, apaisé les craintes, réalisant du même coup qu’elle ne pourrait rien pour arrêter cette menace.

« J’aurais peut être du… »

Intervenir… Dioné serra les dents devant cette possibilité. Puis se rappelant du rapport qu’elle était entrain de faire, elle reprit.

« Deux femmes sont entrées dans le temple du Taureau. Je n’ai pu voir que leurs silhouettes brièvement, mais l’une d’elle était des nôtres. »

Dioné avait longuement tourné les choses dans son esprit, mais elle en était certaine, cette femme elle l’avait déjà croisé ici même dans le temple du Taureau. Une jeune silver, entrainée par Shina.

« Amber du corbeau. »

Puis la jeune femme se tue, la suite elle n’y avait pas assisté, en tout cas pas autrement qu’avec des cris, des cosmos déferlant puis le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe
avatar

Taureau
Nombre de messages : 182
Age : 31
Localisation : Sanctuaire
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Face à Hyoga du Verseau, Dioné & Morgane de la Coupe   Ven 21 Déc - 2:09

Des voix dans la salle dévastée, la seule encore debout après l'attaque. Cela lui rappelait tant de souvenirs. La brune guerrière se tenait auprès de son amie, Dioné, la garde avec qui elle partageait tant depuis son arrivée au Sanctuaire. Depuis que Shun et Ikki l'avaient ramenée.

A chaque mot de Dioné, le même frisson d'horreur parcourait son dos, la même rage et la honte, la culpabilité de n'avoir rien pu faire. Ses poings se serraient à en saigner mais que pouvait-elle réellement se reprocher ?

Lorsque le silence retomba, Morgane prit à son tour la parole.

" Je ne puis que dire la même chose que Dioné. J'étais moi-même sur la route du Zodiaque lorsque tout a commencé. J'avais eu une vision qui m'avait poussée à remonter vers Shun. Je savais qu'il était de retour auprès de votre frère. La sainte des Poissons, quelque chose n'allait pas. "

Sa voix se brisa en songeant au retour de l'armure d'Althéa, tout comme tant d'autres, elle ne reverrait jamais la sublime rose du Sanctuaire. L'avoir vu partir comme elle avait quitté Aldébaran quelques temps plus tôt, lui promettant de lui préparer un festin digne de ce nom, la joie sur le visage du géant pommivore. Comment aurait-elle pu l'oublier ?

Dire que c'était les ultimes instants qu'ils avaient partagés. Elle qui avait tant tardé à aller les voir...

" J'étais donc sur la route lorsque les premières explosions se firent ressentir. C'était si soudain.

Myrdhinn, Lothar et Aldébaran... Trois saints à l'amure dorée, balayés. "


Elle ne put que serrer les dents mais elle devait elle aussi être forte, comme Dioné dont elle sentait le regard l'encourager à reprendre.

" J'étais arrivée dans le temple de la déesse Athéna lorsqu'elles forcèrent l'entrée. Si vite, si vite, je n'ai pu voir qu'une masse de sable rouge dont les grains courraient sur le sol. Sur le sol, les corps des gardes. Puis cette masse qui s'approcha. Une énorme masse dont jaillirent deux silhouettes féminines. Du moins le peu que j'avais pu en voir semblait féminin. "

Elle dut se taire un instant, se retenant de porter la main à son cou. Et soudain, elle reprit.

" J'ai tenté de les arrêter. L'une d'elle m'a attrapée par le cou avant que le sable ne me submerge. J'ai du perdre un instant conscience car tout ce que je me souviens, ce sont des paroles éparses et une voix déformée.

Tu es trop belle, prêtresse d'Apollon, pour mourir maintenant. Trop belle... Reste-là et vois... "


Le ton avait été si impératif.

" Elle m'a ensuite soulevée avant de me jeter contre le mur avec la dernière des violences. Je n'ai rien pu faire lorsqu'elle est entrée dans les appartements avec l'autre. Ikki, notre Grand Pope, il a tout tenté... "

Le même maelström de cris, de déchaînements de flammes et de cosmos puis plus rien.

" Même lui n'a rien pu faire. J'étais encore paralysée sur le sol lorsqu'elles sont revenues, portant la déesse empalée sur l'une des propres lances de la garde sacrée. Ce fut aussi à ce moment-là que l'autre me redressa et me traîna devant la statue sacrée... "

La douleur de Morgane était immense, elle ne put que se taire mais tous en cet instant purent comprendre l'horreur à laquelle elle avait été obligée d'assister. La mise à mort de Saori sur les débris de sa propre statue. La fin horrible de l'incarnation de la déesse de la Guerre.

Des hauts le coeur prirent la jeune femme avant qu'elle ne se courbe soudain en avant. Les mots qui lui échappèrent ensuite glacèrent d'horreur le saint du Verseau. La fin de Saori et la destruction de ce qu'il restait de son temple.

Un long moment fut nécessaire pour que Morgane reprenne alors qu'elle était une guerrière elle aussi, une sainte et l'ancienne pythie.

" Elles sont reparties ensuite, laissant la dépouille de la déesse sur le sol, gisant près de la tête de sa statue. Un instant, j'ai cru voir le nuage de l'une des deux se dissipait et... "

C'était si incroyable mais les mots devaient sortir.

" Et c'était la sainte du Corbeau !!! "
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 40
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Face à Hyoga du Verseau, Dioné & Morgane de la Coupe   Ven 4 Jan - 1:59

Je me souviens de ce moment particulièrement douloureux, celui qui m'a faire comprendre certaines choses. Je m'étais rendu à Asgard en compagnie du chevalier d'or du Lion Kyosuke ainsi que de Godefroid, le chevalier d'argent de Persée, un élu qui me plaisait particulièrement et que j'avais envie de voir en action. La rencontre avec Freiya s'était bien passée, un peu tendu vu les fonctions de chacun et la présence de pas mal de monde. Il n'y avait pas d'attaque contre nos alliés et nous avons donc décidé de rentrer au Sanctuaire. Nous étions sur le retour lorsque j'ai eu envie de passer par la Sibérie, j'ai alors demandé à mes deux compagnons de continuer et de faire leur compte rendu à mon ami le Grand Pope et de l'informer que je rentrerais rapidement.

Je me trouvais à l'endroit qui avait vu le bateau de ma mère s'enfoncer dans le sol et je déposais une rose sur la glace. J'ai alors fais un détour pour voir mon ancien ami qui s'était enfin marié et après l'avoir félicité, je prenais le chemin du retour. Sur le retour, j'ai alors ressentie ce que je n'avais plus subis depuis fort longtemps, à savoir la disparition d'une cosmos-énergie. Je l'avais reconnue comme étant celle du chevalier d'or du Bélier, Lothar de Jamir, celui qui avait réparé mon armure il n'y avait peu. Cela s'était produit au Sanctuaire même, comment était ce possible ?

J'ai accéléré, je courrais à une vitesse ahurissante, plus rapidement encore qu'un chevalier d'or mais ce n'était jamais assez vite. Le cosmos d'Aldébaran s'évanouit à son tour. Les questions s'accumulaient dans ma tête, je me demandais comment deux chevaliers d'or pouvaient succomber surtout aussi rapidement, c'était tout simplement impossible. Je me maudissais aussi, moi qui m'étais fais la promesse de veiller sur la nouvelle génération et de les accompagner, je n'étais pas présent alors qu'ils en avaient besoin. Mon allure s'accentua encore même si je n'aurais pas cru que c'était possible.

Althéa fut la suivant, elle n'était pas au Sanctuaire mais sa constellation ne brilla soudain plus aussi vivement et sa présence se perdit dans le lointain. Je me rapprochais de ma destination mais ce n'était pas pour tout de suite, il me faudrait encore quelques heures pour arriver. L'angoisse s'était emparé de moi mais ce n'était pas le pire. Celui-ci survint rapidement, ce fut le tour de mon ami Ikki, le Grand Pope de disparaitre purement et simplement de ma perception. Enfin et pour finir d'enfoncer le couteau dans mon dos, Athéna elle même succomba. Le vide qui suivit était insupportable, je ne pleurais pas car j'avais déjà versés toutes les larmes qu'il y avait dans mon corps mais j'avais le cœur au bord des lèvres. J'en avais des hauts le cœur.

Il y eut bien des victimes ce jour la, de nombreux gardes furent tués ainsi que d'autres chevaliers que je ne connaissais pas encore. Enfin j'arrivais mais il était trop tard, c'était le chaos, tout le monde courrait et criait mais ceux qui avaient prit part au massacre n'étaient plus la. Je montais les marches et je finis par tomber sur Morgane, la chevalier d'argent de la Coupe, elle était en compagnie de la chef de la garde du Pope, une certaine Dioné; Je les avais déjà rencontré et j'avais même parlé très rapidement avec eux, donnant un ordre à Dioné. Je m'arrêtais devant elles et je leur demandais ce qu'il s'était passé.

Elles me dressèrent alors le tableau de l'horreur qui s'était déroulé en ces lieux. Dioné commença, suivit par Morgane qui avait assisté à la fin du Grand Pope ainsi qu'à l'étalage du corps de la déesse, empalée. Les deux étaient unanimes sur l'identité d'une des personnes qui avaient fait subir cet affront au Sanctuaire et à toute la classe de la chevalerie en tuant la personne qu'ils avaient juré de protéger. Amber, la sainte d'argent du Corbeau !

Il semblait que la trahison était le lot du Sanctuaire, Gémini qui avait essayé de la tuer et maintenant un chevalier d'argent qui aidait un autre étranger et qui parvenaient à leurs fins. Le Sanctuaire était tombé bas mais il se relevait, cette fois il avait été touché en plein cœur, se relèverait il après tous ces morts et qui plus est celui de sa déesse en personne ?

J'avais bien vu que la pauvre Morgane était perturbée et que ce qu'elle avait vu était une terrible épreuve mais il y avait des questions des plus importantes qui devaient être posées. Quelque chose s'était brisé en moi, l'absence de la présence d'Athéna, celle qui avait toujours été à mes côtés depuis des années était terrible. Mes nouveaux rêves venaient d'être balayés comme s'ils n'étaient qu'un vœux enfantin. Je ravalais ma salive et je m'approchais de Morgane, lui prenant les mains

"Morgane, tu semble sous le choc. Je suis désolé de t'imposer cela mais il faut vraiment que je sache tout. Si l'une de vous a des précisions, qu'elle me les donne, chaque information peut se révéler vitale. La deuxième personne, l'avez vous vu ? à quoi ressemblait elle ?"

Il insistait mais il voulait tout savoir. Instinctivement, son envie de vengeance émergeait à son insu

"Comment ont ils fait pour faire tomber des chevaliers, qui plus est en or, aussi rapidement ? avez vous vu les techniques employées, entendu un nom, quoi que ce soit qui puisse nous aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Face à Hyoga du Verseau, Dioné & Morgane de la Coupe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face à Hyoga du Verseau, Dioné & Morgane de la Coupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT
» Le président Martelly fait face à trois crises!LAVEZ VOS JUPONS ET MARTELLEZ LES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : Au cœur des Ténèbres :: Au cœur des Ténèbres... Que s'est-il passé ? :: Sanctuaire d'Athéna :: Témoignages-
Sauter vers: