Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Thanatos
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 93
09/08/2011

MessageSujet: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 22 Aoû - 22:03

Thanatos, le dieu commandant à cette fatalité qu'était la mort était de retour parmi les vivants, son puissant cosmos s'était réveillé tandis que son regard avait embrasé le territoire qui était jadis sous sa protection.

Son regard haineux se porta sur le champs au milieux duquel il avait été défait, ses dents se crispèrent tandis que son cosmos s'enflamma plus violemment faisant dépérir sous son regard les fleurs présentes.

« Maudit saint... Je ne sais par quel miracle vous êtes parvenu à me vaincre. »

Son poing droit se resserra, de rage, il le leva en l'air avant de l'abattre avec violence sur le sol de son temple qui vola en éclat.

« Je vais vous réduire à Néant... »

Son regard se dirigea ensuite en direction du Temple d'Hypnos où il ne sentait plus la présence de son frère. Les dieux jumeaux ressentaient la présence de l'autre avec une facilité déconcertante comme s'il n'était qu'un.

« C'est donc pour cà, les raisons de mon éveil... Tu m'as donc précédé mon Frère. »

La chance qu'avait eut les Bronze saint ne se reproduirait plus... Alors ils désespèreront d'avoir oser tenir tête à aux divinités infernales. La mort se couvrit enfin de sa Kamuï avant d'ouvrir un véritable vortex, lien entre le Palais de Guidecca et Elysion.

« Votre Majesté, enfin je vais reprendre la place qui est la mienne. »

Bien vite Elysion laissa place à Guidecca, un lieu qu'arpenta silencieusement le dieu commandant à la mort avant qu'il ne s'immobilise enfin devant un tout jeune enfant endormi. Le regard de la divinité se fronça tandis qu'il sondait ce petit être avant d'écarquiller les yeux.

« Ainsi donc, ils vous ont aussi défait ? »

L'être s'agenouilla enfin auprès du tout jeune enfant, caressant avec délicatesse ce front juvénile, un acte presque paternel, un acte que nul n'aurait put un jour espérer de la part de Thanatos.

« Dormez en paix, mon Seigneur... Nul ne pourra plus vous atteindre, j'y veillerai personnellement. »

L'être soupira alors tandis qu'il fit apparaître une harpe avant de s'installer sur un chaise non loin du corps enfantin. La mélodie qui sortit de l'instrument du Dieu commandant à la mort était un ode à la gloire et à la puissance de son Seigneur.

- Maudit chevalier, comment avez vous oser lever la main sur le Seigneur Hadès et le condamné à devoir s'incarner dans ce corps si faible. Je vous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Jeu 22 Sep - 21:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Au cœur du palais de Giudecca dans une chambre protégée comme si elle détenait le plus grand des trésor dormait l'être le plus précieux au cœur de Pandore. Son Seigneur, son fils, innocent pour l'heure même si l'esprit du Monarque infernal n'était jamais bien loin et là, à cet instant, tout près de lui était apparut Thanatos, le seigneur de la mort violente.
L'angoisse qui avait fait glisser un frisson glacé dans sa nuque alors que le puits des âmes s'était refermé derrière elle, s'était peu à peu dissipé, à mesure qu'elle faisait son chemin jusqu'au palais divin.

En dix ans, elle savait bien que ce jour finirait par arriver, le jour de la confrontation pendant lequel elle saurait si aux yeux divins elle avait agit comme elle le devait, si la grande prêtresse qu'elle était avait su mener les choses au mieux tant pour son seigneur que pour leur armée.

L'écart entre sa personne et le palais ne cessait de diminuer, Pandore ne s'était pas précipitée, pour ne pas trahir ni son impatience, ni ses craintes, mais sur son chemin, les spectres qu'elle avait pu croisé avaient d'eux même sentit qu'il n'était pas l'heure de venir importuner la représentante au visage sombre, les regards fixé droit devant elle. Eux aussi avaient du sentir la présence du seigneur de la mort violente au cœur des Enfers...

Enfin se dressaient devant elle les portes closes et gardées de Giudecca, sans un mot, dans une simple salutation respectueuse, les gardes en faction avaient ouvert la porte, laissant la prêtresse disparaître dans les tréfonds du palais.

Giudecca en cette heure était vide, enfin vide de toute présence tapageuse et importune, seul dans l'obscurité quelques servantes discrètes, invisibles rodaient encore dans les ailes annexes du palais, loin, bien loin de les appartements dans lesquels se trouvaient les deux divinités. Personne n'aurait eut l'idée de venir importuner le dieu de la mort violente, ni le repos du seigneur de la mort, cela était évident, certain, personne n'oserait sous peine de ne pas voir la journée s'achever.

Les notes de la harpe divine s'échappaient avec délicatesse à mesure que Pandore approchait des appartements de son seigneur et fils. Un chant divin envoutant qui donnait à l'atmosphère infernale quelque chose d'irréel. Enfin la porte... Si jusque là la prêtresse n'avait pas dissimulé sa présence, elle jugea prudent et respectueux d'accentuer un peu plus son cosmos afin de se signaler au seigneur de la mort. Il était temps d'entrer à présent.

Avec douceur, Pandore était entrée, puis avait baissé la tête afin de saluer le divin seigneur, sa voix s'était élevée tout en veillant à ne pas réveiller le jeune endormi.

« Seigneur Thanatos, soyez le bienvenu au sein de votre domaine. Les Enfers sont honorés par votre présence, tout comme je le suis. »

A ces mots la prêtresse avait fini par s'incliner, la réputation de Thanatos le précédait, le terrible seigneur de la mort violente que sa mémoire karmique n'avait bien sur pas oublié, tout comme elle n'avait pas oublié son frère, le seigneur Hypnos.

Puis son regard s'était porté sur le jeune dieu toujours bercé par les bras de Morphée, avec amour elle le couva du regard s'assurant que tout pour lui allait pour le mieux avant de reporter son attention sur son divin interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Jeu 20 Oct - 5:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hypnos sortait de son entrevue, il était maintenant temps de rejoindre son frère, le Dieu de la mort. Ensemble ils étaient intouchables, d'ailleurs le peu de fois où ils avaient été défait, ils n'étaient pas ensemble. Le Dieu du sommeil ressentit que Pandore venait de bouger, sa présence ne se faisait plus ressentir de la salle qui voyait les entrevues mais au même endroit que celle de Thanatos. Il espérait qu'elle ne tiendrait pas rancune à son frère de sa dernière mort...

Hypnos disparu du seuil de la porte, comme s'il n'avait jamais été la si ce n'était les restes de sa cosmos-énergie. Il réapparu instantanément devant les portes du palais de Giudecca. La première chose qu'il perçu (outre les cosmos) ce fut une musique qui sortait de la salle, il pénétra dans les lieux et il entendit Pandore souhaiter la bienvenue à son frère en enfer.

( Apparemment elle a mit de côté sa dernière expérience avec mon frère, à moins que ce ne soit une ruse )

Les relations entre Pandore et Hypnos avaient presque toujours été cordiale, il se souvenait de leur entente afin de faire venir un jeune garçon devant l'église qui avait scellé son destin. Rien à voir avec Thanatos qui prenait tout le monde de haut mais c'était dans son caractère.

Bien entendu Hypnos n'était pas en reste pour se montrer supérieur mais c'était toujours à un degrés moindre car contrairement à son jumeau, il savait que chaque pion pouvait le servir d'une façon où d'une autre.

Maintenant dans le dos de la prêtresse d'Hadès qui s'était inclinée devant le Dieu de la mort, Hypnos passa à côté d'elle afin de se rapprocher de son frère, il donnait l'impression de glisser sur le sol tellement il était majestueux du haut de sa taille. Il fit un léger signe de tête à Pandore, juste pour signaler qu'il l'avait prit en compte

" Pandore, quelle joie de te voir ici....en chair et en os...et quelle bonne surprise. "

Il ne parla pas à son frère, les deux hommes se connaissant parfaitement, ce dernier saurait qu'il était content de l'avoir retrouvé et qu'il serait temps plus tard de parler des évènements fâcheux qu'ils avaient vécu. Pour l'instant, il y avait quelqu'un et ils n'étaient pas aussi libre de parler.

Hypnos posa un regard sur Hadès, celui à qui il avait juré fidélité voila des millénaires, c'était un jeune garçon, signe qu'il avait été abattu par les chevaliers d'Athéna. Ils paieraient leurs forfaits, c'était évident, on ne s'attaquait pas à un Dieu comme cela en toute impunité.

" Dis nous Pandore, comment se porte les enfers aujourd'hui ? combien de spectres sont présents et quels sont les projets en cours ? "

Il prit l'initiative de répondre, sachant pertinemment que son jumeau prendrait la parole lorsqu'il en aurait envie
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 93
09/08/2011

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Sam 22 Oct - 5:34

Thanatos avait ouvert les yeux sur Pandore, un simple rictus tandis que sa musique à la fois lugubre et sublime s'amplifia encore, ce dernier comptait bien finir son œuvre, cette œuvre qu'il destinait à l'incarnat.

C'est alors que son frère fit irruption dans cette salle ou une étrange atmosphère planait... Un regard, un seul à l'attention de son frère ainsi qu'un sourire fugace. Les jumeaux n'avaient point à parler pour se comprendre de plus Thanatos n'était point le genre de divinité raffolant de contact humain.

Ce n'est que lors que la dernière note résonna qu'Hypnos posa à Pandore LA question... Un nouveau rictus se dessina sur les lèvres du Dieu de la mort, qui posant son instrument là ou il était assis le mis à arpenter la salle comme une menace sourde planant sur les frêles épaules de la prêtresse infernale.

Malgré son comportement volontairement menaçant, Thanatos n'était point rancunier envers la jeune femme, après tout l'erreur est humaine et toute grande prêtresse soit telle, Pandore n'en demeurait pas moins une humaine.

La voix lugubre de Thanatos se fit alors entendre alors qu'il regardait une statue à l'architecture recelant une splendeur qu'aucun humain ne pouvait percevoir, ni même concevoir. Les yeux des dieux étaient tellement plus perçant que ceux des hommes.

« Oui, Pandore. »

Il se tourna alors en direction de la jeune femme après avoir accordé un sourire à son frère.

« Mets nous au courant de la situation actuelle des enfers mais pas seulement.... »

Thanatos marqua une courte pause avant de finir à l'attention de la jeune femme.

« Ou en est le Sanctuaire de nos ennemis ? Quels sont leurs alliés et surtout lesquels des chiens ayant osé porter la main sur des divinités sont encore de ce monde. »

Le regard de Thanatos se fronça soudainement de manière si intense que soutenir le regard de l'être devait être des plus complexes. Enfin son regard sembla s'apaiser alors qu'il portait ses prunelles sur son jumeaux.

« Hypnos... »

Il eut un sourire presque tendre avant de reprendre.

« J'en déduis de part ta question que ces minables insectes sont parvenus à t'avoir aussi !!! Qu'en est il des divinités des songes, pouvons nous compter sur leur soutien, ou comme jadis ne sont ils d'aucune utilité ? »
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Dim 23 Oct - 4:43

L'instant était solennel, grave, Pandore avait regardé une dernière fois l'enfant endormie paisiblement dans son lit avant de focaliser de nouveau son attention sur Thanatos, elle n'était plus alors la mère aimante et protectrice, mais la prêtresse loyale. Lui n'était plus son petit coeur, mais l'incarnat de son bien aimé seigneur Hadès. Et les choses ne s'arrangèrent pas alors que dans son dos, l'ombre subtile du divin jumeau venait d'apparaitre.

Pandore ne s'était pas relevée, d'ailleurs, elle ne le ferait pas, pas plus qu'elle ne soutiendrait le regard de l'un ou l'autre de ses interlocuteurs.

Thanatos et Hypnos.

Bien sûre, elle s'était attendue à ce qu'une situation du genre advienne un jour ou l'autre, rien que pour le bien des Enfers, un bien que la prêtresse qu'elle était plaçait au delà de tout. Mais il y avait Sarah dans l'ombre d'une geôle froide et le secret qui l'entourait... Et puis il y avait aussi cette aura de mort qui émanait de Thanatos, et cette empreinte froide remontant du plus profond de ses souvenirs qui vint glisser jusqu'à sa gorge pâle pour l'étouffer en silence. L'humaine tremblait dans le silence de cette chambre du palais de Giudecca car elle n'était qu'une humaine malgré l'appel qu'elle avait entendu cette fameuse nuit sur la falaise, malgré le rang qu'elle possédait sur ces terres.

Heureusement pour elle, la prêtresse qu'elle était sauvegardait un semblant de dignité, gardant enfoui en elle ses craintes humaines, l'âme de Pandore tremblait, mais son corps lui restait stoïque, tendu et pâle, pâle comme s'il était illuminé par les rayons d'une puissante lune. La voix d'Hypnos résonna à son tour dans la petite pièce, accentuant le poids que Pandore sentait sur ses épaules.

« Seigneur Hypnos, votre retour est un honneur. »

Ainsi avait parlé la ténébreuse prêtresse, accentuant sa révérence, sans jamais se relever complètement, sans jamais regarder les dieux jumeaux dans les yeux, sans jamais soutenir leur regards.

La première question du seigneur du sommeil éternel s'en était tout naturellement suivi et sans qu'elle n'eut le temps de répondre, Thanatos lui aussi avait finit par lui demander à son tour l'état de la situation.

Thanatos et Hypnos, dieux jumeaux et complémentaires... Pandore ne l'avait bien sure pas oublié, non jamais, mais la différence s'illustrait une nouvelle fois en cet instant. Hypnos immobile, auréolé par son mortel charisme, Thanatos, multipliant les questions, rodant autours de la jeune femme comme un vautour n'attendant qu'un signe de sa proie pour fondre, la violence de la mort foudroyante.

« La situation des Enfers à ce jour n'est surement pas aussi bénéfique qu'elle eut été par le passé, nos rangs ont été décimé largement par les chevaliers d'Athéna et il nous aura fallu du temps pour que les choses ne s'améliorent. Les juges de la Wyvern et du Griffon se sont éveillés et sont venus rejoindre les spectres fidèles à nos rangs. D'autre spectres sont revenus d'un lointain passé comme le Papillon. »

Pandore immobile tenta d'oublier ces regards posés sur elle, un léger silence puis elle reprit.

« Et puis il y a d'autres nouveaux venus beaucoup plus surprenant... Ainsi nous avons trouvés et ramené la porteuse du surplis du Verseau... Tandis qu'Asclépios du Scorpion à lui quitté volontairement les rangs d'Athéna pour rejoindre sa mère, spectre du Vampire. Les divinités des songes quant à elles n'ont donné aucun signe de leur présence. »

Quant à la situation, les évènements s'étaient enchainés si rapidement...

« Pour ce qui est des autres camps... L'attaque du village de Rodorio par le spectre du Béhémoth à mis en lumière la présence de nombreux chevaliers d'or au sanctuaire, le Taureau, le Poisson, le Bélier, le Gémeaux, la Balance, le Lion, quelques chevaliers d'argent et de bronze bien loin de leur prédécesseurs. On dit que la déesse à disparut, mais le grand Pope semble être à la hauteur de son rôle. »

Avait elle ajouté avant de reprendre.

« Le chevalier d'or du Verseau, Hyoga du Verseau, est venu se présenter à nos portes pour ramener au sanctuaire Alaïs du Verseau, porteuse du surplis. Mais il a été vaincu par Asclépios du Scorpion. »

A quelques mètres du château, une lutte fratricide qui n'avait laissé aucune chance au Verseau, cet ancien chevalier de bronze qui avait souillé les enfers.

« Nous avons également assisté à l'éveil du sanctuaire sous marin. Le juge du Griffon et celui de la Wyvern accompagné de Kagaho du Bénou se sont rendu sur place. Je n'ai pas encore eut de rapport sur le sujet, mais l'incarnat de la Wyvern trop immature à été défait et Rhadamanthe lui même s'est chargé de trouver un corps qu'il a réquisitionné pour le bien de notre cause. Le Bénou est rentré il y a quelques heures, son état était grave et nécessitait le plus grand soin. J'attends toujours le retour du Griffon. Quant à Asgard, nous n'avons aucune information. »

Elle pensait avoir terminé lorsqu'un détail se rappela à elle.

« Une toute dernière chose devrait peut être attirer votre attention mes seigneurs... Il semblerait que le seigneur Zeus ait envoyé des arbitres pour surveiller les desseins de nos camps respectifs... Hermès accompagné de Pan du Satyre arpentent le monde et n'hésiteront pas à remplir leur rôle. »

Ainsi la prêtresse infernale avait fait son rapport, et si globalement l'avenir des Enfers s'avérait prometteur, Pandore, elle, guettait la réaction des dieux jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 24 Oct - 23:34

Hypnos n'avait pour le moment aucune connaissance de l'affaire qu'il y avait eut entre Pandore et Sarah, aussi il n'avait pas de raisons d'en vouloir à la représentante pour le moment.

Les Dieux jumeaux n'avaient aucunement besoin de parler afin de se comprendre, c'était inné chez eux, la complémentarité aussi était énorme et seule quelques sourires échangées montrait leur connivence. Hypnos avait dépassé Pandore d'un pas majestueux et il s'était immobilisé, continuant de lui tourner le dos avant de lui parler. Connaissant l'air que son frère jouait, il avait attendu la fin avant de prendre la parole et de poser deux questions très claires sans fioriture, ni trop de paroles, il appréciait d'être concis, cela rajoutait à son charisme.

Le Dieu du sommeil fit un volte face impérial, posant son regard divin sur la prêtresse de son Seigneur. Bien qu'humaine, on ne pouvait lui enlever le contrôle qu'elle avait, elle était toujours agenouillée et gardait la tête baissée en permanence mais elle ne trahissait aucun sentiment, son corps était stoïque. Pourtant Hypnos se doutait qu'en son fort intérieur, il devait se passer beaucoup de choses. Elle souhaita la bienvenue au Dieu du sommeil.

Hypnos croisa les bras devant lui et ne bougeait pas d'un cil, extérieurement toute son attention était focalisée sur la prêtresse et il semblait la jauger, tout en tentant de l'écraser par sa prestance et son charisme. Thanatos de son côté se leva et il commença à arpenter la salle en va et vient. L'aura qu'il dégageait était fidèle à son titre de Dieu de la mort et son côté impatient ressortait de son comportement. Les mots sortirent, sa voix était lugubre et funeste, fidèle à sa fonction et les questions fusèrent. Elles étaient directes et ciblées, toutes centrées sur la vengeance qu'il avait dû ourdir durant son absence, un sentiment qu'Hypnos avait moins poussé pour sa part.

Thanatos se tourna alors vers son jumeau et lui demanda s'il avait été vaincu également et si les serviteur du Dieu du sommeil éternel étaient présents et s'ils serviraient à quelque chose pour une fois.

Hypnos rendit à son frère le sourire "affectueux" mais il ne répondit pas immédiatement. En effet la question qu'il avait posé à Pandore était en suspens ainsi que celle de Thanatos et c'était à la servante d'Hadès de prendre la parole, du moins si elle en était capable.

Toujours fidèle à sa réputation et son contrôle, elle fit son rapport et il n'était pas extraordinaire. Dans les bonnes nouvelles, deux juges sur trois étaient de retour et une attaque du village protégé par Athéna avait été possible.

Dans les mauvaises, il y avait au minimum sept chevaliers d'or, huit avec le Scorpion mais celui-ci avait trahit. Il n'y avait aucune information sur Asgard et le nombre de spectres n'étaient pas faramineux. Apparemment les Enfers étaient toujours en reconstruction et plutôt au début qu'à la fin.

Il semblait aussi que la déesse avait disparu mais Hypnos ne ferait pas l'erreur de penser qu'elle ne faisait rien. Il était possible qu'elle se prépare justement au retour des Dieux jumeaux et à l'ascension des enfers et le Dieu du sommeil n'avait pas envie de refaire une nouvelle fois l'expérience d'un bannissement. Le Grand Pope semblait efficace et c'était tout aussi inquiétant, Hypnos se demandait comment il allait prendre la surprise qu'il lui avait faite avec l'armure de l'Hydre.

Il fallait attendre le retour des envoyés au royaume sous-marin pour avoir des données sur cette faction mais un juge avait été défait et cela n'augurait rien de bon, heureusement que Radamanthe avait retrouvé le chemin de son armure. De plus il était toujours désagréable et handicapant de devoir se battre sur plusieurs fronts à la fois.

La fin de son rapport fut plus énigmatique, il semblait que Zeus en personne avait envoyé Hermès arbitrer et agir s'il le fallait, c'était étrange.

Gardant son regard posé sur Pandore, Hypnos prit la parole, sa voix était l'antithèse de Thanatos, elle était calme et mélodieuse et envoutante, sa première réponse fut pour son frère

" J'ai également été battu, trois de ces chevaliers se sont ligués contre moi et deux ont suffit pour me vaincre, j'espère qu'ils sont toujours en vie afin d'avoir notre revanche.

En ce qui concerne les Dieux du songe, comme Pandore l'a dit ils ne sont pas réveillés pour le moment, j'espère qu'ils ne tarderont pas afin que nous puissions nous servir d'eux."


Il marque une courte pause avant de reprendre à l'attention de Pandore

" De qui tiens tu l'information que le messager des Dieux est sur terre et qu'il est en mission pour Zeus ? "

Beaucoup d'autres questions se posaient mais Hypnos aimait rester très clair, les humains avaient des facultés réduites en comparaison des Dieux et il voulait que ses questions et instructions soient interprétées comme il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 93
09/08/2011

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Mar 1 Nov - 1:36

Les paroles de la Prêtresse des Enfers n'avait pas tout à fait été des plus convaincantes pour Thanatos mais comment pouvait il en être tout autre ? Il n'était ni reconnu pour sa sagesse, ni pour sa patience, la situation des enfers n'était pas aussi catastrophique que cela toutefois, l'évocation des chevaliers d'Athéna entraina une augmentation dans le cosmos mortel de Thanatos de façon violente. Le regard de Thanatos se plissa lorsqu'il fut question du Papillon.

« Ainsi donc le Papillon originel serait de retour, une bonne nouvelle...Pour ce qui est des deux autres, je n'aime pas tellement l'idée de nouveau alliés... Après tout il ne sont pas des spectres même si l'un d'eux et l'enfant d'un des notres. »

Thanatos n'était pas entité à aimer en effet les nouveaux alliés de nouveaux ennemis surement, mais de nouveaux alliés... Il alait falloir les tester.

« Nous nous passerons pour l'intant de l'intervention des Oneiros, qu'en penses tu mon frère. »

L'absence d'Athéna fit sourire Thanatos mais l'évocation du Grand Pope lui rappela de bien mauvais souvenir, il avait commis déjà une fois l'erreur d'en sous estimer un, et cela lui avait couter un emprisonnement dans une boite.

« Cet Asclépios du Scorpion... S'il est bien de notre coté, qu'attends tu pour lui remettre un Surplis, Pandore ? Pour ce qui est du Bénou, je tiens à ce que tu me le présentes... Lors de la dernière guerre, ce guerrier zélé n'a fait qu'éviter le contact avec les autres spectres et nos divines personnes... Je tiens à le rencontrer et à le tester... Dès qu'il sera sur pied fait lui savoir !! »

Thanatos soupira au dire de son frère, lui aussi avait été défait par les chevaliers d'Athéna, comment son frère pouvait il contenir ses rancunes envers ses cloportes qui avaient osé lever la main sur des divinité toutefois, il ne répondit pas, la dernière révélation de Pandore fit entrouvrir la bouche de Thanatos cependant son frère fut plus prompt à la réaction.

-Zeus a envoyé ses chaperons cela n'augure rien de bon...

Puis tournant son regard en direction de son frère.

-Tu as toujours été le plus rapide mon frère, tu dois surement en avoir bien d'autre en tête.

Un fin sourire se dessina sur le visage de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Dim 6 Nov - 3:21

Bien à l'abri des regards, au cœur du palais de Giudecca se déroulait le manège des divinités, des échanges de regards, de sourires, des paroles qui ne concernaient en rien la prêtresse et face auquel Pandore garderait la plus grande discrétion, d'ailleurs on pouvait déjà considérer qu'elle n'avait rien vu, rien entendu de ce qui ne la concernait pas. Après tout, c'était son rôle d'assurer sa discrétion, sa loyauté et son respect aux souverains qu'elle servait.

Aussi, figée dans sa révérence, sans jamais lever les yeux vers ses interlocuteurs, la sombre prêtresse garda le plus grand silence, sentant le regard de l'un et l'autre des jumeaux tour à tour peser sur ses frêles épaules de mortelle. Un seul claquement de doigts et s'en était fini de Pandore. La prêtresse le savait bien et à cet instant où elle faisait l'exposer de ce qu'elle avait entreprit pendant toutes ces années, que les comptes étaient fait, la menace d'un trépas était plus présent encore dans son esprit.

Chaque mot qu'elle avait prononcé avaient été mesurer pour tenter de ne pas déclencher les foudres des dieux et notamment de Thanatos qu'elle savait beaucoup plus inconstant que son jumeau, mais cela ne voulait pas dire que le mécontentement d'Hypnos n'était pas à craindre... Bien au contraire.

Et lorsque celui ci s'était adressé à Pandore, avec la subtilité, la délicatesse et bien évidemment la superbe qui le caractérisait, la prêtresse avait sentit un long frisson remonter le long de sa nuque.

«  L'Astérien a délivrer son message au spectre de la Succube lorsque celle ci se trouvait en mission hors de notre domaine, Seigneur Hypnos. Celle ci a également rencontré le dieu messager au cour de cette même mission. »

Ce message d'ailleurs avait bien plus l'air d'un avertissement que d'un réel message... Mais cela importait peu.

Cela allait il pousser les dieux jumeaux à rencontrer leur homologue olympien ? Nul autre qu'eux ne pouvait le savoir.

La voix de Thanatos brisa le silence quelques secondes plus tard, elle, beaucoup plus agressive, beaucoup plus violente. Au moindre faux pas, il n'hésiterait pas, pas un seul instant. La preuve étant, pourquoi n'avait elle pas encore donné le surplis du scorpion au nouvel allié des Enfers, parce que le chevalier d'or du Verseau s'était présenté aux portes d'Heinstein alors qu'elle lui avait fait la proposition de le lui remettre. Cependant Thanatos verrait il autre chose qu'une erreur...

« Bien, seigneur Thanatos, il en sera fait selon vos souhaits. »

Inutile préciser qu'elle acquiesçait à ses deux demandes, aussi bien concernant le Scorpion que la rencontre qu'il souhaitait voir se dérouler, comment aurait elle pu le lui refuser, chose inenvisageable.

«  Y a t'il autre chose que je puisse faire seigneurs ? »

Cela faisait une dizaine d'année que les deux frères ne s'étaient pas vus, même si cela ne représentait rien dans l'immortalité d'un dieu, ils devaient avoir des choses à s'échanger, des propos dont eux seuls connaissaient la teneur. Et puis plus vite cet entretien se terminerait, plus vite Pandore pourrait s'extirper de cette situation dont elle avait perdu l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Mer 9 Nov - 4:09

Les deux jumeaux se rendaient les regards et les sourires, eux seuls sachant ce qu'ils pensaient. Parfois c'était en bien, d'autres il ne valait mieux pas être dans les parages. ils ne se souciaient guère de savoir ce que les gens autour d'eux pensaient et ils ne se dissimulaient nullement, ils étaient supérieurs aux autres et ils ne pouvaient pas comprendre.

Thanatos était toujours plus enclin à l'action et à la destruction, un petit peu moins subtile qu'Hypnos mais il ne fallait surtout pas le sous-estimer, il était aussi un Dieu et de ce fait, il égalait son frère et le surpassait dans certains domaines comme la torture et bien entendu la mort.

Le cosmos de son Divin jumeau augmenta sensiblement lorsque Pandore fit allusion aux chevaliers d'Athéna, le Dieu du sommeil tenta de la calmer par télépathie

- Calme toi mon frère, nous aurons notre vengeance mais ne nous précipitons pas, ne faisons pas les mêmes erreurs que par la passé.

Lorsque Thanatos annonça qu'il faudrait se passer des Oneiros, Hypnos ne put qu'acquiescer, son timbre de voix était toujours mélodieux

" Nous n'avons malheureusement pas le choix "

Il entendit ensuite l'allusion à Asclépios

" Je reviens d'une entrevue avec ce chevalier, nous ne pourrons rien en tirer, il n'est venu que pour avoir sa vengeance et n'écoutera personne d'autre que sa personne mais je ne doute pas que nous trouverons un....usage à sa puissance. J'ai profité de son combat contre le Verseau d'Athéna et il semble l'avoir réellement trahie. "

Hypnos se méfiait toujours des autres, Hadès avait déjà été trahit à plusieurs reprises et ce seulement lors de la dernière guerre, que cela soit par les renégats des Gémeaux, du Capricorne ou encore du Verseau mais aussi par le chevalier de la Lyre qu'il avait gracieusement accueilli et offert de ramener son aimée à la vie, quelle ingratitude.

De nombreuses choses étaient à faire et beaucoup de questions mais il fallait agir avec prudence et efficacité. Hypnos dénoua ses bras et il s'approcha de Pandore. Un sourire aux lèvres, il lui tendit une main

" Pandore, relève toi et regarde moi "

Le contact de sa main était chaud et tendre, presque affectueux et surréaliste. Il attendit qu'elle s'exécute avant de continuer et il plongea son regard dans celui de la prêtresse d'Hadès, son regard était doré comme du miel et allait à la perfection avec sa voix, cependant une lueur était à l'intérieur, marquant sa sagesse et sa divinité.

" Tu as très bien géré le royaume de notre Seigneur durant notre absence, tu as fais comme tu as pu avec les moyens que tu avais. Maintenant que nous sommes revenus, mon frère et moi prenons la relève. "

Il marqua une courte pause avant de donner ses instructions

" Comme toujours tu seras notre parole. Dans un premier temps envoie des espions au Sanctuaire et à Asgard, nous devons savoir ce qu'il se passe la bas. Mais attention, pas de combats, juste des informations. Ensuite tiens nous au courant lorsque le juge du Griffon sera de retour et envoie le nous sans détour.

Nous voulons aussi voir la Succube aussi vite que possible afin de nous entretenir avec elle, nous comptons sur toi "


Tenant toujours Pandore par la main, il parla à son frère sans la quitter du regard

" Mon frère, as tu autre chose à dire à Pandore ? "
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Jeu 10 Nov - 5:52

Ps: Aussitot demandé, aussitot là. Je suis à la porte de du palais de Guidecca


Lucifer avait eut fort à faire, très fort à faire... S'il avait prévu d'amocher quelques peu son surplis et son beau minois, il n'avait pas nécessairement prévue d'avoir à affronter deux Marinas en même temps.

Cependant cela lui serait utile pour plus tard car non seulement, il avait fait montre de bravoure et de puissance mais il avait aussi proposer l'impensable, l'aide d'un juge infernal afin que l'âme de la sœur de ce Brontès ne se perde point dans le monde des morts, lui promenant même de la ramener dans le monde des vivants.

Il était « venu en paix » et finalement il avait subi un courroux injustifié à l'encontre de sa personne, lui qui était venu en émissaire de paix afin qu'enfin une alliance puisse naitre entre les servants de deux membres de la trinité avait été reçut avec le point.

Bon gré, mal gré, il avait seulement défendu son statut, sa vie... Et cela nul ne pourrait le lui reprocher, Théandras le juge de la Wyvern y avait laisser la vie et le déferlement de pouvoir qui émanait de Kagaho s'était tari.

Très vite, prompt à réagir, le Juge du Griffon se retrouva là ou précisément celle qui avait osé porter la main sur lui errait... L'antichambre de la mort. Après avoir saisi la jeune femme par la taille, il la souleva afin de l'éloigner du lieu ou elle se dirigeait. Connaissant que trop bien l'état dans lequel cette jeune guerrier était plongée, il la gifla pour la tirer de ses songes avant que sa voix douce et chaleureuse ne s'élève.

« Reprends toi... »

Il s'était mordu les lèvres rouvrant une blessure.

« Si tu t'aventures plus avant dans ce monde, jamais ton âme ne pourra réintégrer son corps et cela. »

Il soupira.

« Cela je ne puis le permettre. »

Lorsque la jeune femme reprit enfin ses sens, le regard du griffon s'était fait plus dur.

« Petite inconsciente... Comment as tu osé craché au visage d'un émissaire de paix... Dame Pandore, la représentante d'Hadès en personne nous a confié une mission. »

Il fit quelques pas encore tournant le dos à Galathée dans ce royaume, elle disposait d'autant de puissance qu'un nouveau né.

« La Wyvern, puis enfin Kagaho... Vos actes pourraient être vu comme une offense toutefois n'étant point des entités mortelles disons que l'incident est clos. »

Il soupira de nouveau.

« Je vais faire en sorte de te ramener dans le royaume des vivants... Nous ne sommes point vos ennemis bien au contraire. »

Il fit de nouveau face à la jeune femme, plongeant son regard intense dans celui de la Néréide.

« Les véritables salauds de l'histoire se sont unis ensemble afin de créer une puissante faction... Et comme jadis, nos deux camps isolés seront à la merci de leurs désidératas. »

Le regard de Lucifer se plissa alors, une haine sans borne pouvait se lire sur son visage.

« Ils ont osés lever la main sur des dieux, détruire leur sanctuaire... Accepterais tu que cela se reproduise par ta propre volonté ? N'étais ce point à ton dieu ou à son représentant de décider de cela? »

Croisant ses bras sur son surplis dangereusement touché il poursuivit.

« J'ai été mandaté afin de voir ce qu'il se passait par chez vous... Et proposer une alliance de par la volonté de notre Grande Prêtresse mais toi... Toi as tu seulement agit pour le bien de ton royaume en agissant de la sorte ? »

Le cosmos de Duncan se mit alors à s'enflammer, la puissance d'un juge infernal vint alors entourer l'âme de cette jeune femme.

« Médites donc à mes paroles lorsque tu reprendras vie... Et à l'avenir tache de réfléchir avant d'agir. »

Ainsi s'effaça l'âme de Galathée avant que cette dernière ne reprenne vie auprès des siens sous les bons soins de sa famille. Duncan avait alors embrassé ce royaume des morts avant de s'envoler en direction d'un point précis... Il avait sentit deux cosmos d'une toutes autres puissances, celui des dieux jumeaux...

« Ils sont de retour parmi les vivants, voilà qui risque d'apporter son lot de surprises. »

Le juge du Griffon s'était alors dirigé en direction de ses cosmos d'où émergeait aussi celui de la grande prêtresse infernale. Le royaume d'Hadès défilait sous son corps, et bien vite le spectre parvint jusqu'à ce lieu : Guidecca.

Enflammant son cosmos afin de prévenir de son retour les personnes présentes, le jeune juge atterri enfin devant les grandes portes du lieu où se trouvaient ses supérieurs hiérarchiques. Le spectre ota alors son casque laissant l'assemblée présente à l'intérieur lui intimé l'ordre de venir céans.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 93
09/08/2011

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Jeu 10 Nov - 22:58

Les paroles télépathique que lui adressa son frère fit sourire le dieu commandant à la mort, de la précipitation ? Quelle précipitation y avait il a achever un ordre à l'agonie ? Pour Thanatos il fallait frapper un grand coup et de préférence le plus fort possible afin de rayer de la carte le Sanctuaire de la greluche aux tifs violets de manière définitive.

Les paroles qui lui adressa ensuite firent naitre un sourire étrange de satisfaction sur le visage de Thanatos... L'apparition des Oneiros était pour le dieu commandant la mort signification de disette dans sa moisson d'âme.

« Je ne prétendrais pas que leur absence me pose le moindre problème... Au contraire. »

Un rictus carnassier prit lieu et place du sourire.

« Sa vengeance ? Je pense que tu te trompes à son sujet mon frère. Sauf ton respect, s'il éprouve un tel ressentit c'est qu'il a surement de lourds griefs contre le Sanctuaire d'Athéna lui as tu seulement proposé l'aide nécessaire à son œuvre ? S'il est lié à quelqu'un ici bas, mettons tout en œuvre pour qu'il nous perçoivent comme une vrai famille, peut être que cela suffira à en faire un serviteur de sa majesté ! »

Les actes d'Hypnos à l'égard de Pandore fit plisser le regard du jumeau... Il trouvait en effet que son frère était bien trop tendre envers la Grande Prêtresse qui ne faisait qu'effectuer la mission pour laquelle elle avait été choisi.

« Mouis, force est de reconnaître qu'elle ne s'est pas trop mal débrouillé. »

Acquiesça Thanatos avant de se rapprocher des deux protagonistes, malgré ses intensions non belliqueuse le dieu de la mort demeurait impressionnant voire terrorisant.

« Des moyens humains, mais tu ne peux aller à l'encontre de ta nature Pandore. »

Il passa un main dans la chevelure de la brune avant de finir sur un ton paternaliste.

« Mais n'aie crainte, nous corrigerons ce qui ne peut l'être par ta personne... Je ne remet pas en cause céans tes convictions, loin de là toutefois maintenant que nous sommes réunis nous complèterons ton manque de puissance pour la gloire de sa majesté. »

Le reste n'interessa que très peu Thanatos, tant que cela demeurait des plans pour l'avenir, le dieu de la mort n'intervenait que très rarement préférant laisser les charges rébarbatives à Hypnos. Le cosmos du Griffon dont justement parlait son jumeau s'enflamma alors non loin de Guidecca annonçant sa venue avec politesse ce qui fit sourire la divinité de la mort.

« Il semblerait que cela ne soit point la peine, il vient à nous. »

Puis Hypnos demanda enfin à son frère s'il avait autre chose à ajouter à l'attention de Pandore, à première vue il n'avait rien à redire dans les paroles de son frère.

« Tu le sais très bien mon frère... Je ne m'occupe que de stratégie de terrain, s'il faut donner un avis rapide sur le champs de bataille... Je te laisse les prévisions, tous cela m'exaspère profondément car ce n'est pas concret à mes yeux. »

Faussement boudeur de cette question le dieu commandant à la mort avait croisé ses bras sur son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 14 Nov - 8:56

Peu à peu les choses revenaient à leur place. D'un coté, Thanatos, instable, rodant comme un vautour autours de sa proie. De l'autre, Hypnos plus effacé mais tout aussi dangereux, paré de son charme envoutant et de ses paroles de miel. Et au milieu de tout cela, il y avait Pandore.

Dans le fond, c'était comme si la pièce de théâtre qu'ils jouaient depuis une éternité se mettait de nouveau en place, tout ceci n'était qu'une question d'habitude un instant on lui faisait croire qu'elle était tout puis une phrase une seule et la pauvre mortelle n'était plus qu'une anonyme dans la multitude des âmes parcourant cette terre. Et c'était vrai qu'à l'instant où Hypnos avait saisi sa main, la sortant, docile, de cette position dont son corps avait presque perdu l'habitude, la relevant, la couvant de son caressant regard divin, la prêtresse infernale s'était sentit revivre encore...

Honorée par ces mots rassurant, presque paternels par le biais desquels le seigneur du sommeil éternel lui signifiait toute sa fierté, même si celle ci n'était peut être que de façade, Pandore avait incliné la tête brièvement, reconnaissante de cette légitimité qu'il lui rendait. Puis de nouveau plongé son regard dans celui du dieu conciliant comme si son respect luttait avec l'envoutement dont elle était l'objet.

Puis la voix du plus sombre des deux jumeaux résonna, la gratifiant à sa manière pour ses bons et loyaux services toutes ces années durant leur absence. Bien sure, elle avait fait selon ses capacités et celles ci comparées aux leurs étaient bien maigres, mais au moins, elle avait fait et le rôle qu'ils lui réservaient à présent convenait parfaitement à sa condition.

« Merci seigneur Hypnos. » avait répondu la prêtresse dans un sourire presque timide. « Vous verrez le juge du Griffon et la spectre de la Succube dès qu'ils seront de retour. »

Où était passée la crainte qu'elle avait d'Hypnos et de sa colère ? Sans doute pour l'heure noyée dans la douceur de ses mots, de ce soutien inespéré.

Puis Thanatos avait parlé.

Et quoi que l'on puisse en penser, malgré son aura de mort foudroyante, son regard malsain, son ton cynique et dédaigneux, il y avait dans la voix de celui qui lui avait ôté la vie dix ans auparavant une sorte de bienveillance. Après tout, Pandore n'était là que pour servir Hadès et n'était ce pas là ce qu'ils faisaient aussi ?

Sans doute la prêtresse n'aurait elle rien répondu à son interlocuteur, elle qui tenait un temps soit peu à sa courte vie n'avait pas d'en l'intention de se mettre à dos par des paroles malheureuses Thanatos qui n'attendait que cela. Le faux pas et la sanction qu'il se ferait un plaisir à dispenser, non pas qu'il eut quelque chose contre elle, non, la chose aurait été la même avec tout autre mortel.

Mais il se trouva au passage que le cosmos du Griffon s'était fait ressentir derrière les portes de Giudecca, le petit jeu dans lequel se trouvait la prêtresse avait cessé, tous les trois n'attendaient qu'une chose, le rapport du juge. Celui qui mettrait en lumière le devenir des Enfers, la possibilité d'une alliance quelconque avec le sanctuaire sous marin.

Et puis, il y avait cet événement qui avait plongé Kagaho dans un été lamentable... Une question brulait les lèvres de la prêtresse, le Bénou avait il au moins fait honneur aux Enfers... Connaissant le spécimen, cela n'était à n'en point douter.

« Permettez mes seigneurs. » avait murmuré la grande prêtresse, sa main quittant la douceur de celle qu'Hypnos lui avait tendu.

La porte s'était alors ouverte sans qu'il n'y eut besoin d'en toucher la poignée.

« Entre Duncan, nous t'attendions. »

Oui, tous trois l'attendaient car là allait se jouer l'avenir probable du royaume infernal.
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 14 Nov - 12:05

De toute évidence ce lieu aux portes du tartare, mitoyen des enfers dominés par Hadès était sans mauvais jeu de mot une zone dénué de toute forme de vie. Aucun spectre, ni aucune âme torturée ne vivait là.

« Tu as passé l’éternité ici ? Cela a dû être ennuyeux ! »

«Je suis un surplis, pas une personne, et le temps n’a aucune valeur pour moi ! Mais j’avoue que ta venue est distrayante ! »

Stelios tenait une conversation à sa nouvelle armure dotée d’une âme consciente et intelligente, et d'un savoir qui échappait encore beaucoup à son hôte.
La silhouette au dix bras avançait dans le désert aux couleurs violine sous le ciel pourpre des enfers.

« Mon arrivé aux enfers va probablement créer des vagues au vue de tout ce dont tu m’as dit ! »

« Certainement, d’autant plus que je ne suis pas sûr que les dieux jumeaux connaissent mon existence ! »

« Tu ne sais donc pas tout ? »

Le ton de Stelios était ironique. L’armure avait injecté dans son cerveau tout le savoir du temps passé depuis l’époque de sa mort, mais semblait tout de même avoir sa limite.

« L’histoire des hommes et de la terre est une chose accessible, mais le savoir des dieux, lui n’est pas une chose à laquelle on peut accéder facilement. Néanmoins, les surplis sont la création d’Hades, et ma psyché inscrite dans l’armure de la domination fut son désir. Au final, il faut croire que le dieu des enfers m’a façonné de façon si parfaite que personne n’a jamais pu me revêtir, il n'y a donc aucune raison qu'ils connaisse mon existence, à moins qu'il ai jugé bon de leur en parler. »

« Tu es bien prétentieux pour une armure! »

« Tu devrais prendre ce dernier argument comme un compliment Stelios ! Toi seul à su faire briller l’étoile de la domination ! »

« Et en plus tu es obséquieux ! Néanmoins, je dois reconnaitre que tu es utile, ton savoir est précieux. »

Stelios regardait le décor monotone et s’impatientait de ne voir à l’horizon que les dunes qui s’enchaine.

« Bien, il est temps de se présenter à Hades , et cette marche interminable n'a aucun intérêt! »

Le nouveau chevalier infernal se concentrait pour percevoir dans ce territoire d’outre-tombe la présence du dieu. Affinant sa perception, Il lui fallu plusieurs minutes pour trouver une seule trace de cosmos tant le lieu ou il se trouvait était éloigné.

Puis faisant naviguer à travers les enfers, il le trouva en reconnaissait son emprunte, mais celle-ci semblait presque endormie, puis, plusieurs autres présences étaient là, deux gigantesques, et deux moins puissante mais dangereuse tout autant.

Ce fut la voix du surplis qui brisa le silence de cette concentration

« Hypnos, Thanatos, Pandore et le dernier qui arrive, le juge Duncan du Griffon ! Du beau monde ! »

Stelios leva un sourcil.

« Si Hades est un enfant réincarné et que son âme de dieu ne s’est pas complètement éveillé, ce sont eux qui dirige les enfers ! »

« C’est vrai ! Vas-tu te présenter à eux ? »


« Oui évidemment, pourquoi pause tu cette question Cottos ? »


Stelios avait répondu avec un sourire en coin

« Parce que je connais tes pensées, maintenant que nous sommes liés, et je suis bien placé pour savoir que tu ne reconnais aucun maitre, si ce n’est Hadès lui-même ! »


Nous verrons ce qu’il se passera Cottos , nous verrons… »


Le surplis ne répondis pas sachant que son maître avait déjà pris sa décision.

Stelios ferma les yeux et fit flamber son cosmos, déformant l’espace-temps qui se déchirait avalant le corps de l’Hécatonchire .

************************************************

Alors que dieux et prêtresse conversaient dans la giudecca, au moment précis où cette dernière invitait le juge à l’armure du griffon à faire son entré, une faille dimensionnelle s’ouvrit à deux mètres du lit de l’enfant dieu.
La silhouette aux bras multiples et au casque armé de cent regards rougeoyant était un genou à terre devant Hadès endormie.

« Seigneur, toi qui fut le seul à donner une lumière dans mon existence, sache que j’ai accomplie la mission que tu m’as donné il y a quinze siècle de cela. J’ai combattu le surplis et l’ai vaincu. La cent neuvième étoile brille pour la première fois.

Moi Stelios de L’hécatonchire, spectre de la domination vient prêter serment. Mes bras te porteront dans ta gloire et mes yeux guetteront tes ennemis ! Je n’ai qu’un seul maître, et c’est toi ! »


Stelios se releva devant l’assistance découvrant son visage blafard, souriant et aux yeux lumineux et pourpre et sans pupille tout aussi semblables que ceux qui ornaient son casque. Preuve qu’à chaque moment décisifs, l’hôte et le surplis ne faisait plus qu’une seule personne.


« Dieu du sommeil, Dieu de la mort, Pandore, et juge Duncan, je vous présente mes respects.»




Dernière édition par Stelios le Jeu 24 Nov - 7:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 21 Nov - 1:31

Bien que jumeaux, les deux Dieux ne pensaient pas forcément la même chose, cela se renouvela lorsque Thanatos sourit en annonçant que l'absence des fils de son frère ne le gênait pas. Cela n'offusquait pas le Dieu du sommeil pour autant car bien que chérissant ses fils, il connaissait très bien les pensées de son jumeau et il les acceptait comme elles étaient.

Revenant sur Asclépios, le dieu de la mort demanda à Hypnos s'il avait proposé son aide au renégat

" Tu me connais mon frère, je lui ai offert notre aide et j'ai même accédé à l'une de ses requêtes en échange d'une dette envers ma personne "

Un sourire en coin marqua la fin de sa phrase, preuve qu'il n'oublierait pas de réclamer le remboursement s'il en avait l'envie.

Le lien qui se forgea entre Pandore et Hypnos lorsqu'elle le regarda dans les yeux fut très fort, ce dernier avait toujours apprécié Pandore bien plus que son frère et il savait qu'elle vouait un amour sans faille pour Hadès, enfin jusqu'à l'invasion des Saints à Ellysion. Ce moment où Thanatos lui avait ôté la vie sans question.

La première dame des enfers remercia Hypnos pour sa sollicitude et lui dit qu'il serait fait selon sa volonté, le Dieu fit alors un sourire charmant à la régente des enfers. Ce fut le moment que Thanatos prit pour parler, fidèle à lui même, trouvant les mots directs et tout de même rabaissant envers la représentante d'Hadès, lui rappelant son statut de simple mortel.

Le juge du Griffon choisit cet instant pour marquer son arrivée, enflammant son cosmos digne d'un juge afin d'avertir de son approche. Thanatos intervint, surement content de la diligence de Duncan. enfin des informations d'un sanctuaire allaient arriver, il était temps pour les Dieux jumeaux de reprendre en main tout cela et pour Hypnos, le plus stratège des deux, il était vital d'avoir des renseignements avant de se lancer.

Pandore demanda la permission de l'accueillir tout en commençant à retirer sa main de celle du Dieu du sommeil. Hypnos lui fit un dernier sourire et rapprocha sa main vers la représentante d'Hadès, lui rendant aussi son bien. Après tout elle était la parole d'Hadès et des jumeaux comme ils venaient de lui reconfirmer et elle avait déjà conversé avec le juge alors que les deux Dieux ne le connaissaient pas encore. Hypnos lui fit un signe de tête approbateur

" Fais ton Office Pandore "

Une fois la main de Pandore retirée, Hypnos recula jusqu'à son frère et refit face à la porte tout en se mettant volontairement juste derrière Thanatos, la moitié de son corps dissimulé, comme s'il se cachait derrière. Pour lui c'était un peu comme un jeu de scène, certains verraient dans son retrait un signe de faiblesse et de soumission envers le Dieu de la mort et ils feraient une erreur fatale, d'autres, plus fin d'esprit, le verrait comme un recul stratégique afin de ne pas se faire remarquer tout en ne manquant rien et en étant prêt à agir d'un bond.

Pandore ouvrit la porte sans la toucher et invita le juge à entrer. A cet instant et sans que rien ne le prédise, une faille dimensionnelle s'ouvrit auprès du lit du seigneur Hadès. Hypnos forgea un bouclier avec son cosmos autour du lit de la divinité, la protégeant ainsi de toute attaque bien que cela soit fort irréalisable en ce lieu des enfers.

Un chevalier sortit de la faille, il portait une armure qui n'était pas inconnu à Hypnos (l'omniscience des Dieux aidant) mais il avait oublié ce qu'elle était et qui elle était censée représenter. Le nouveau spectre se présenta comme le cent neuvième, Stelios de L’hécatonchire, spectre de la domination.

Un nouveau renfort venait de faire son apparition mais son serment était des plus intriguant. Il marqua tout de même son respect envers les protagonistes au moment ou le juge faisait son entrée. Hypnos était rentré dans son rôle et comme il s'était mit en retrait il laissa son frère ou Pandore prendre les choses en main, lui même analysant ce qu'il se passait et écoutant avec une attention renforcée.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 21 Nov - 2:15

La grande porte de la salle de Guidecca s'ouvrit sur l'assemblée présente... Bien plus qu'une invitation cela ressemblait plus à une convocation... Le jeune et séduisant Duncan avança alors, pénétrant dans les lieux avec une grâce féline, tout ce que l'on pouvait ressentir de lui n'était que droiture, noblesse et sens aigu de justice. Le casque de son armure fermement retenu sous son bras gauche suivait avec grâce les mouvements du Juge du Griffon qui s'agenouilla à distance respectable des protagonistes.

« Dame Pandore, Messeigneurs.... » fit il baissant la tête devant la représentante d'Hadès ainsi que les dieux Jumeaux. « Moi Duncan, juge du Griffon suis de retour du Sanctuaire Sous Marin afin de faire mon rapport ! »

Le jeune homme soupira alors avant de plonger son regard dans celui de la représentante.

« Les soubresauts de cosmos que sa majesté Hadès a ressentit aux royaumes de son frère nous a conduit dans un lieux étranges... Le cosmos qui a interpellé notre Seigneur était encore perceptible, la puissance de cet être pourrait faire peur aux guerriers les plus valeureux. »

Après cette courte introduction, le Juge allait à présent entrer dans les détails.

« Les enfants du Seigneur Poséidon semblent avoir été tiré de leur sommeil et nous ont perçut en ennemi... »

Il baissa le regard un bref instant avant de reprendre.

« Ils ont attaqués des émissaires de paix... Tels étaient nos ordres... Des chevaliers d'Athéna était aussi présent sur les lieux... »

Duncan redressa de nouveau son visage en direction de Lady Pandore.

« Je ne puis vous dire ce qu'il s'est produit pour Kagaho et Théandras de la Wyvern... Leurs actes ont été irréfléchi si vous me le permettez cependant nous ne pouvons les blâmer d'avoir voulut laver l'affront qui leurs ont été fait. »

Le regard du Griffon se posa alors sur ce surplis qu'il ne « connaissait pas » avant de reporter de nouveau son attention sur Pandore.

« En bon émissaire, j'ai pris sur moi d'aller à la rencontre d'une Néréide que je pensais plus apte au discours toutefois, il s'est avéré que non seulement elle a attaqué la première, mais c'est en plus adjoint le concours d'un garde ! »

Il soupira.

«  Un combat en a découlé, un combat qui a vu cette Néréide gravement blessé par l'une de mes attaques... Néréide que j'ai du empêcher en personne de franchir les rives du Styx afin de préserver nos chances d'Alliance. »

Duncan hocha négativement de la tête avant de finir.

« Avec votre accord et celui de nos dieux çi présent... Je vous demanderai peut être la permission pour une ordalie... Je ne tolèrerai aucunement que l'on entache mon honneur ou celui du royaume de sa majesté ! »

Le juge attendit à présent que l'on lui donne un ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 93
09/08/2011

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Mer 23 Nov - 6:37

Le cours de la discussion allait être interrompue par la venue d'une entité.... Comme dans un flash venant dont ne sais trop où, l'omniscience de Thanatos se manifesta, un cours flash d'à peine 1 seconde durant laquelle il perçut un être apparaître dans guidecca.

Ni une ni deux, le cosmos du divin dieu commandant à la mort s'était mis à augmenter et cela de manière vertigineuse, à peine l'invité était il apparut que l'attaque la plus puissante du jumeau était effective.

Et si omniscience, les dieux possédaient, ces visions étaient sujettes à l'interprétation de chacun... Hypnos par exemple avait décidé de créer une barrière de protection afin de protéger l'enfant divin, Thanatos lui prévoyait de réduire en cendre le nouveau venu toutefois, peut être en raison de cette capacité d'omniscience, le dieu de la mort retint son bras avant de croiser le regard de son frère.

Il semblait surprit de ce qu'il voyait et pourtant dans un certain sens, il semblait satisfait, un sourire malsain était apparut sur son visage, seul Hypnos pouvait savoir ce que cela signifiait réellement.

L'arcane mortelle et destructrice du dieu de la mort était donc rester en suspend dans ses mains, illuminant son visage d'une lumière ajoutant plus de charisme à l'inquiétante divinité. Enfin joignant ses mains l'une à l'autre, il mis fin à sa technique dans une fumée noiratre.

« Tu as de la chance... Spectre... Tu as failli être réduit en miette, il aurait été dommage que tu trouves cette fin lors de ta première venus. »

Un rictus passa sur le visage de Thanatos, il savait, l'omniscience des dieux ne pouvaient être trompée, cependant l'interprétation de ces visions elle, rappelons le toutefois, pouvait être erronée. Lorsqu'enfin, Stelios se présenta aux personnes présentes et cela même si ce n'était pas dans les formes, Thanatos eut un sourire.

Certes il ne montrait pas la déférence qu'il devait, mais après tout Hadès ne l'avait il point voulu comme cela ? Une manie de sa majesté de ce créer des protecteurs mortels particulièrement autonome apparemment, une réflexion qui fit soupirer la divinité. La présence de Kagaho et de ce Stelios était quelque peu frustrante et sonnait aux oreilles de Thanatos comme un échec, échec lui rapellant sans cesse sa défaite face au saint d'Athéna et cela à deux reprises.

Sa mâchoire se crispant, son regard s'assombrit toutefois, il ne dit rien, il ruminait intérieurement sa rage, rage qui lorsqu'elle sortirait enfin ferait bien des ravages. Il ne tint compte d'aucune autre chose que cela, Hypnos était là pour la partie rébarbative et le mettrait au courant le moment venu.
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Jeu 24 Nov - 14:21

Stelios avait observé les dieux jumeaux en action. La vitesse de réaction avait été vertigineuse, mais n’avait pas échappé au nouveau spectre, car si il était un talent pour stelios c’était l’observation et la domination du temps. L’un avait agis comme le bouclier et l’autre avait armé son cosmos comme une lance. L’enchainement avait été parfait et nul n’aurait pu entraver une combinaison des jumeaux divins si ceux–ci s’étaient mis en œuvre. Néanmoins, ils s'étaient arrêté au bon moment. Imperturbable Stelios avait prêté allégeance à Hadès et sourit à l’assistance comme si rien ne s’étaient passé.
Même si les dieux étaient terrifiant, le nouveau spectre avait franchis tant d'épreuves qu'il aurait fallu tout les dieux de l'olympe réunis à ses trousses pour qu'il affiche de la peur.

Seul Thanatos s’adressa au jeune spectre. Affichant un sourire au vue de la situation que ce dernier avait engendré.

Stelios observait l’assemblée en souriant et évaluait la situation. Il ne prêtait allégeance qu’à Hades, certes, mais les personnes en ces lieux étaient aussi au service du dieu des enfers. Et en ce sens, ils étaient des alliés et au vue de l’expression de l’assistance, même si les formes n’avaient pas été de mise, tous semblaient d’accord là-dessus.

C’est alors qu’une légère cosmoenergie se dégageait de l’enfant endormis. Cette énergie se dirigea en direction du spectre de la domination et l’entoura.

Ses yeux reprirent leur couleur naturelle, d’une teinte noisette effaçant la lueur pourpre éclairé par la connexion qu’il entretenait avec l’armure de l’hécatonchire, redonnant ainsi à son visage l’allure d'un jeune homme normal.

Il n’y eu pas de mot et l’enfant dormait encore et c'était une volonté surnaturelle qui activait le flux d'energie. Il n’y avait pourtant pas de doute, il s’agissait bien du cosmos de Hadès qui lui étaient apparu dans les limbes. La sensation était celle d’un accueil de bienvenu.

Un sourire franc et surpris apparu sur le visage de Stelios.

« Maitre, merci de m’accueillir, vôtre bras armé est à votre service ».

Le cosmos disparu progressivement et le petit garçon perdue dans ses songes reprit l’allure d’un simple mortel.
Stelios regarda à nouveau la salle et fit un léger geste de la tête en signe d’au revoir.

« Je ne vous dérange pas plus, J’imagine que vous avez fort à faire. »


Il reprit un petit sourire malin, et fit flamber son cosmos, une faille s’ouvrit sous ses pieds et celui-ci s’y enfonça.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Dim 27 Nov - 2:01

Pandore ne possédait pas l'omniscience divine et pour cause, comme le lui avait signifié avec sa délicatesse caractéristique Thanatos, elle n'était qu'une humaine... Une prêtresse certes, voilà sans doute pourquoi lorsque la faille s'était ouverte laissant apparaître le spectre de l'Hécatonchire, le sceptre de la dite prêtresse était apparu dans sa main droite, mais une humaine tout de même dont les pouvoirs pouvaient apparaître comme bien maigres aux côtés de ceux des jumeaux. Qu'importe, agissant ainsi, elle avait fait son devoir... Et puis elle était bien loin de ces considérations, à présent que l'étrange surplis du nouveau venu s'était agenouillé devant le seigneur.

Quel étrange surplis...

s'étonna la prêtresse qui connaissait bien ses troupes sans jamais avoir vu un tel être... Alors, son esprit avait fait le rapprochement avec une confidence que lui avait fait le seigneur Hadès lui même... Rapprochement qui fut bien vite confirmé par les paroles prononcées par Stélios. La 109ième étoile que Pandore pensait tenir plus du mythe que de la réalité... Ainsi donc c'était lui.

Et à y regarder de plus près, il semblait être fait du même bois que le Bénou... Ainsi, il était venu présenter ses hommages, son serment à Hadès lui même, qu'importe la présence des dieux jumeaux, qu'importe la présence de la prêtresse... Même s'il était vrai qu'il ne s'était pas comporté à leur encontre avec dédain, bien au contraire.

Pour toute réponse, le cosmos du Seigneur Hadès, dont l'incarnat demeurait assoupi, s'éleva saluant la venue d'un nouveau bras armé à son service, d'une nouvelle arme secrète... Avant de repartie, il s'était tourné vers ses supérieurs, son étrange surplis allait de paire avec son étrange apparence, jamais la fusion de l'un et de l'autre n'avait été aussi vrai, aussi palpable.

Mais le spectre ne faisait que passer et une fois l'assentiment de son maitre reçu, il disparut comme il était venu, laissant le petit comité à des affaires plus urgentes. Bien que l'intérêt de la prêtresse pour le nouveau venu ne se soit lui pas effacé.


Tout au long du rapport que le juge du Griffon leur avait fait, la prêtresse infernale n'avait rien laisser paraître de ses pensées, Duncan qui n'était au moment du départ qu'un élément neuf dans l'armée infernale, ayant à faire ses preuves s'était révélé à la hauteur de son rang bien plus que ses compères ne l'avaient fait...

Théandras était bien trop jeune pour agir avec discernement... Mais Kagaho...

Ce n'était pas tellement que la réaction du Bénou ait été étrange, ou surprenante, mais plutôt que cela commençait à devenir préjudiciable... Pour lui mais également pour leur seigneur.
Lorsque au terme de son rapport, Duncan retomba dans le silence, la prêtresse prit à son tour la parole.

« Tu as fait ce que ton seigneur attendait de toi Duncan... Tu as agi avec discernement, adapté mes ordres à la situation et songé au préjudice qu'une réaction trop abrupte aurait généré. Toute ordalie est inutile, tu as la confiance de ton seigneur et de sa représentante. Répondre sans jamais porter le premier coup, voilà qui était judicieux de ta part, tout comme le geste que tu as eut envers cette néréide... »

Sa main fine se posa sur l'épaule du juge.

« Tu n'as pas rougir de tes actes juge du Griffon. »

Mais la prêtresse n'eut pas le temps poursuivre d'avantage qu'une présence se fit ressentir à l'entrée du château... Un cosmos marin qui ramena sur le visage de la ténébreuse représentante un sourire plus carnassier...
Ces envoyés étaient ils venus réclamer vengeance.... Ou bien l'ombre d'une alliance se profilait elle ?

Pandore s'était tournée vers les dieux jumeaux, reprenant la déférence qu'elle leur devait.

« Messeigneurs si vous le permettez je recevrais au nom de notre seigneur nos invités... »

Qu'ils viennent si cela était leur souhait, cela ne pouvait être qu'un atout faisant apparaître les Enfers telles qu'elles étaient alors, une puissance forte. Puis elle se tourna vers le Griffon.

« Quant à toi cher juge, tiens toi prêt, s'ils désirent faire des réclamations, ta parole sera nécessaire... Mais une fois encore, je te le répète, tu n'as pas à rougir de tes actes et saches que tu gardes pour toi le soutien de ton seigneur. »

La prêtresse s'inclina devant les dieux jumeaux, elle devait rallier le château et sa grande salle d'audience pour accueillir comme il se devait leurs invités...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 12 Mar - 6:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Mer 27 Juin - 2:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hypnos entendit dans un pli de son esprit les paroles qui fit le Grand Pope devant la pandora box qui venait de disparaitre. Les représentants d'Athéna avaient toujours eu de la classe et celui la ne sembla pas y faire défaut, c'était un plaisir et sa réflexion sur la réaction humaine ne déplut pas plus que cela au Dieu du sommeil, lui qui étudiait cette race étrange qui l'amusait, sauf lorsqu'elle se prenait pour plus qu'elle ne l'était.

Maintenant que son cadeau était fait et que l'armure était dans un coin connu de lui seul, le fils de Nyx finit son chemin en lévitant jusqu'au château. Chemin faisant il réfléchissait aux évènements et aux suites qu'il faudrait donner et entreprendre, la liste était vaste.

D'un recoin de son cerveau, il vit que sa nouvelle "protégée" était arrivée sur les terres du nord et qu'elle avait entamé sa mission. D'un autre côté, il constata que Sarah était toujours présente dans l'être physiquement et que parfois elle disparaissait totalement, si ce n'est son cosmos divin qui la nourrissait. La retrouver n'était pas pour l'instant dans ses priorités.

Il vit aussi le combat qui eut lieu entre les spectres et les marinas, décidément ces deux factions ne semblaient pas vouloir s'allier contre leurs ennemis communs. Enfin il serait temps plus tard de prendre les choses en main et d'organiser une nouvelle entrevue moins.....mouvementée.

Il n'oubliait pas non plus le rapport qui mentionnait l'apparition d'Hermès et d'un message bizarre, il faudrait aussi le rencontrer lorsque cela serait possible mais pour celle-la, il était inconcevable de ne pas être en compagnie de son frère, les jumeaux étaient plus fort à deux, c'était un fait.

Sachant que tôt ou tard, il devrait s'acquitter du prix qu'il avait offert à Estrela, il se dit qu'il était temps de s'en occuper. Il se doutait de l'endroit où se trouvait l'âme qu'il était venu chercher mais il ne voulait pas s'attirer les foudres d'Hadès, il décida donc de lui demander la permission de la faire sortir des enfers et payer son engagement. Du coup, alors que l'édifice du sombre monarque, il disparu avant de réapparaitre au palais de sa seigneurie elle même.

L'enfant Dieu dormait toujours, Hypnos fit apparaitre une chaise aux côtés du lit d'Hadès et il s'y assit. Il matérialisa une lyre dans ses mains et il commença à faire défiler ses doigts sur les cordes. Un air de musique doux et faible se fit entendre, discret afin de ne pas faire sursauter son seigneur. il regardait tendrement l'enfant de chair et de sang qui était allongé avec son un regard de miel, attendant qu'il sorte de son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Jeu 28 Juin - 8:53

Il est vrai que l'incarnat d'Hadès dormait à poings fermés, arborant un visage d'ange, pas un cauchemar ne semblait pouvoir le déranger. Et pourtant, l'âme du dieu n'avait pas chaumé, et s'il était vrai qu'elle avait la plus grande difficulté à restée consciente et active dans un si jeune corps, sa puissance n'avait pas de limite dans d'autres plans, sur d'autres dimensions. C'est ainsi qu'il s'était entretenu brièvement avec Stélios et qu'il l'avait mené jusqu'à Kagaho. Et s'il y avait effectivement entre les deux êtres un lien étonnant, il leur appartenait de découvrir la nature de celui ci.

Plongé dans une profonde méditation, l'âme du grand Monarque infernal fut attiré jusqu'à la petite chambre de Giudecca, happé par une mélodie familière bien que discrète. Il ne lui avait pas échappé que les dieux jumeaux étaient de retour, mais jusqu'ici, il n'avait pas éprouvé le besoin de s'entretenir avec eux.
Il ne fut pas surpris de voir Hypnos, le plus mesuré des deux, assit près du lit de son jeune incarnat, usant de ses dons pour faire vibrer les cordes de son envoutante lyre.

"Ta musique est toujours aussi enchanteresse mon cher Hypnos..."

En un instant, le petit ange endormit s'était redressé sur son lit, assit sur le bord, les yeux grands ouverts, une aura pleine de prestance, une stature altière... Ce n'était clairement pas l'enfant qui s'exprimait, mais le dieu en personne.

"Surtout, ne te formalise pas de mon apparence."

En même temps ce n'était pas comme si c'était la première fois que cela se produisait, l'incarnation était une telle contrainte...
Un léger soupir appuya presque ses pensées, s'échappant de ses lèvres enfantines. Puis son regard se plongea dans celui d'Hypnos, le dieu de la mort "douce" pouvait y lire toute la grandeur du sombre maitre des lieux.

"Mais il me semble que tu n'es pas ici pour veiller sur mes songes... Ton temps est bien trop précieux, même si la mélancolie qui s'échappe de ta lyre me rappelle de biens bon souvenirs..."

Souvenirs de mort, d'apaisement, de triomphe infernal avant la déchéance qui leur avait coupé l'herbe sous le pied.

"Parle Hypnos, je t'écoute..."
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Lun 2 Juil - 23:06

Alors qu'il était en train de jouer un air mélancolique, Hypnos ressentit une puissance infinie s'infiltrer dans la pièce et pénétrer le corps du sombre monarque. Hadès était de retour dans l'enveloppe qui lui servait de réceptacle. Ses yeux s'ouvrirent et il se redressa, une stature altière et un charisme débordant de sa personne. Hadès le seigneur des enfers était présent et avait prit la pas sur l'enfant.

Le Dieu du sommeil posa un genou au sol tout en continuant de jouer sur sa lyre, un morceau qu'il savait que son maitre appréciait et qui lui rappellerait des souvenirs. Il baissa la tête en signe de soumission, chose rarissime pour un dieu tel que lui et dont seul Hadès et Zeus pourraient s'en vanter. Il la releva ensuite et plongea ses yeux d'or dans ceux du seigneur des lieux.

Ce dernier lui fit un compliment sur sa musique et après quelques mots d'usage il en vint au vif du sujet, demandant sans ambages à son serviteur ce qu'il voulait.

"Je vous remercie votre seigneurie, c'est toujours un honneur que de jouer pour votre personne."

Il fit un petit pause théâtrale avant de reprendre, le sujet était délicat mais il savait que sa fidélité et l’œuvre qu'il avait entreprit (et dont il ne doutait pas que Hadès était déjà au courant) serait en sa faveur


"Seigneur Hadès, je suis sur le point d'attirer une nouvelle guerrière dans votre girond. Le soucis c'est que pour y parvenir, j'ai besoin d'accéder à une âme qui séjourne dans votre domaine. Il s'agit de celle de Shura, l'ancien Capricorne d'or qui vous a trahit sans vergogne. Avec votre accord, j'aimerais pouvoir le sortir de son tourment, le temps de lier définitivement l'accord que j'ai avec votre prochaine fidèle."

Il ne savait pas s'il réussirait à dompter entièrement Estrela mais il espérait qu'elle serait reconnaissante et qu'en constatant que le dieu tenait sa parole, elle se lierait à lui. De toute façon elle n'avait pas trop le choix si elle ne voulait pas encourir l'ire d'Hypnos. Et il était évident que si elle était aux ordres du Dieu du sommeil, celui-ci était à ceux d'Hadès, cela revenait donc au même
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Mar 3 Juil - 6:44

Aux premières paroles du Dieu du funeste sommeil, le seigneur Hadès s’était légèrement incliné signe d’un plaisir partagé. La distance protocolaire si elle existait, était volontiers contournée lorsque l’interlocuteur du sombre seigneur était aussi proche de sa condition de dieu. D’autant plus que le plaisir que prenait Hadès à la présence d’Hypnos n’était pas feinte, ce dernier étant empreint d’une élégance, d’un raffinement mortel qui rappelait au seigneur d’anciens temps paisibles qu’il partageait avec sa tendre reine.

Agréablement satisfait de cette mélodie improvisée et par le retour de ce précieux « serviteur », le jeune incarnat dont les yeux brulaient d’une puissance incroyable arborait un léger sourire avenant.
Il ne lui avait c’est vrai pas échappé que le divin hôte avait des choses à lui dire, peut être même à lui demander. Mais Hypnos était un être de mesure, de réflexion, Hadès était beaucoup moins « inquiet » que si la demande émanait de Thanatos… D’ailleurs, il était fort à parier de celui-ci aurait agit avant toute chose.

Avec bienveillance, le dieu des Enfers accueillit la demande d’Hypnos. Les traits sereins de sa majesté s’étaient quelques peu tendus. Shura faisait partit de ces âmes perverties par Athéna, pire encore, il était de ceux qui avait cru pouvoir berner sa Majesté en se faisant passer pour ennemi avant de retourner leur veste.

Sans aucune violence, le jeune garçon s’était redressé, fixant circonspect son interlocuteur. Le châtiment que l’âme de cet imbécile était entrain de subir était amplement mérité, et le dieu des Enfers n’avait aucunement l’intention de l’arracher à son destin.

Cependant, a bien examiner Hypnos, d’un regard scrutateur implacable, il paraissait peu probable que celui-ci soit prit d’un élan de folie, pire, d’un élan de compassion. Non, autre chose motivait cette requête incongrue.

« Comme tu l’as si bien rappelé mon cher Hypnos, ce maudit traitre a osé se jouer de moi… Je considère donc que tu mesures toute l’importance de cette requête…D’autant plus qu’il existe bien d’autres moyens d’attirer de nouveaux guerriers dans nos rangs… »

Les prunelles enfantines animées d’une puissance fascinante scrutaient toujours Hypnos, visiblement contrarié par cette demande. Et puis après quelques secondes de silence à peine, un rictus se dessina à la commissure des lèvres fines du jeune incarnat.

« Soit, j’accède à ta demande… Une seule question seulement… Crois tu que cette femme sera assez folle pour abandonner son âme pour un plaisir éphémère ? »

Nul doute qu’elle ne se doutait pas que la chose serait temporaire, s’entend par là d’une temporalité à l’aune du regard divin, mais une temporalité quand même. Le piège était fascinant autant que divertissant, la carotte et le baton c’était vieux comme le monde et pourtant l’humanité marchait encore et toujours.
Nul doute qu’Hypnos arriverait à ses fins. Auquel cas, il saurait quelles mesures prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil
avatar

Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Mer 4 Juil - 1:45

L'entente entre Hypnos et Hadès avait toujours été plus franche qu'avec Thanatos, le tempérament belliqueux du Dieu de la mort. Le calme et la délicatesse du jumeau aux cheveux d'or passait toujours mieux mais celui-ci aimait son frère et il savait qu'il pouvait compter sur lui en cas de besoin lorsque la situation devenait plus tendue. Les deux frères étaient d'une fidélité sans faille envers le sombre monarque malgré quelques antécédents lors d'incarnat qui résistaient à leur maitre et Hadès savait cela.

Inconsciemment, le fils de Nyx prit en compte le retour à la vie du spectre du Bénou qui avait une fois de plus sacrifié sa vie pour faire tomber l'effroi et souvent la mort sur ceux qui le prenaient à la légère. Il était frustrant de savoir à quel point quelqu'un de sa puissance était incontrôlable et si prompt à la débauche d'énergie. Un combat avait eu lieu et pour le Dieu du sommeil, cela s'apparentait à un match nul. Pourtant au fond de lui, il se sentait quelque peu frustré en pensait à l'alliance qui pourrait se faire avec les enfants de Poséidon. Les deux camps étaient tellement avide d'affrontements qu'ils passaient leur temps à se quereller pendant que Asgard et le Sanctuaire se renforçaient.

Revenant à l'entrevue entre les deux Dieux, les traits du seigneur des enfers se tendirent lorsque le nom du renégat d'or fut prononcé, il allait de soit qu'il n'était pas facile d'oublier une telle trahison. Mais Hypnos avait murement réfléchit son plan avant de prendre la décision et même s'il avait répondu rapidement à la sainte noire, il ne l'avait pas fait à la légère, après tout les Dieux réfléchissent à une vitesse inimaginable pour un frêle humain, quel qu'il soit.

Hadès prit la parole, chaque mot semblaient pesés à l'instar du Dieu du sommeil. Hypnos ne tressaillit à aucun moment, il avait la prestance divine et il avait mesuré chaque paramètre. Un regard emplit de sérénité emplissait le serviteur d'Hadès et une lueur y apparue lorsqu'il eut l'autorisation, il n'eut aucune hésitation et répondit aussitôt

"Seigneur, vous connaissez ma curiosité à observer les humains, il semble qu'ils soient capable de tels extrêmes même pour une illusion de quelques instants. De plus il va de soit que si jamais je m'étais fourvoyé, son âme vous serez acquise d'une autre façon"

Un sourire carnassier s'installa sur le visage parfait d'Hypnos, il ne tergiverserait à aucun moment et la sentence tomberait immédiatement

"Mon frère semble être las et en quette d'action, je suis certain que cela un plaisir pour lui que de se salir les mains. L'impatience le ronge."

Hypnos se releva et il inclina la tête, toute la conversation avait été accompagné de la musique et celle-ci continuait, les doigts du Dieu du sommeil semblant indépendants

"Puis je faire quelque chose pour vous, monseigneur ?"

La question rituelle, le fils de Nyx appréciait la compagnie du sombre monarque mais il savait aussi qu'il n'appréciait pas d'être dérangé et s'il n'avait besoin de rien, il ne laisserait tranquille, repartant à ses occupations pour faire briller les enfers sur la terre entière.
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   Mer 4 Juil - 8:21

Hypnos avait tout à fait raison arrivant aux mêmes conclusions que le seigneur des Enfers. Dans le pire des cas, ce n'était pas les volontaires qui manqueraient... C'est pourquoi il avait accepté, pour cela bien sure et par curiosité également. Après tout, l'être divin qu'il avait en face de lui était un stratège hors pair, capable des choses les plus étonnantes, et Hadès aimait à contempler l'ingéniosité de ses serviteurs, divins ou non.

Son sourire s'était élargit, c'est vrai que l'idée que le chevalier d'or échappe à son tourment l'avait tout d'abord contrarié, mais le divertissement et sans conteste l'avantage qu'il tirerait des plans du paisible jumeau avait fini par faire pencher la balance.

Autant de cruauté dans le regard d'être être au visage aussi doux, mais ce n'était pas là le seul visage qu'arborait Hadès... Il y avait tant de visage à la mort, et il pouvait également y avoir tant de douceur... Peut être que cela confortait le contraste.

"L'impatience... Il faut dire néanmoins que cela lui va si bien...

Thanatos était un être sur qui l'on pouvait compter... Tout comme son terrible jumeau.

"Non, je n'ai besoin de rien... Mon corps est malheureusement encore trop faible, son esprit trop jeune pour comprendre l'honneur qui lui est fait... Laissons le temps au temps... Toi et moi n'en manquons pas."

Le coup d'oeil était entendu. Et il n'y avait certainement rien d'autre à ajouté. Hadès sentait la faiblesse mortelle envahir son corps enfantin. Un baillement intempestif s'invita dans la conversation... L'âme humaine ne tarderait pas à reprendre le dessus, les deux divinités le savaient.

"Ah si... une dernière chose, poursuit cette mélodie jusqu'à son terme, veux tu mon cher Hypnos... Que je profites encore quelques instants de la langueur de ton humeur."

Il était temps qu'Hadès laisse place à l'âme de son incarnat, lentement, il s'était allongé sur le lit confortable... Ses yeux s'étaient clos, bercé par la douce mélancolie du joueur de lyre... Il s'endormit avec un sourire aux lèvres, impatient de voir ce que le jumeau aux cheveux d'or réservait à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de Thanatos : A la droite de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour de Thanatos avec...Un chevalier d'Or
» retour de la droite dure en Suisse
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Les Enfers. :: Quatrième Sphère : Giudecca, palais d'Hadès.-
Sauter vers: