Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La venue de l'enfant dieu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: La venue de l'enfant dieu.   Mer 12 Mai - 2:04

La première question de l'enfant divin avait fait naitre un sourire sur le visage de l'impassible Kagaho, que pouvait il bien lui répondre. Pour le Spectre rendre le mal que humain faisait de leur vivant était pour lui qu'un simple principe d'équité... N'était ce pas cela en fin de compte la justice, une machine impartiale, mené par des êtres ayant des poignes de fer dans des gants de velours ?

« Ce que je pense... Cependant cela n'engage que ma personne... C'est que quels qu'ils soient, de quelques origines sociales qu'ils soient... Les coupables comme les justes doivent récolter ce qu'ils ont semé... Ce que vous faites à toutes ces âmes est non seulement bien... Mais bien au delà de ce concept de bien ou de mal, votre œuvre est juste. »

Il s'abaissa alors au niveau de l'enfant, le regardant profondément dans les yeux.

« Toutes ses âmes peuplant les enfers sont coupables des pires crimes... Certains sont même des multi-récidivistes qu'ils s'agissent d'assassin, de violeurs... Ces êtres étaient la lie de la société, une honte pour l'humanité et un affront dresser sur terre contre la morale. »

Il eut un rictus malsain avant de finir.

« Hadès-sama, à mes yeux leurs châtiments sont encore bien doux comparer à tout les préjudices qu'ils ont tous portés... Cela est tout à votre honneur, les châtiments que vous avez jadis instaurés sont à l'image de votre bonté... Bien doux... Telle est votre plus grande qualité et ce qui vous défini le mieux... Un être aimant et doux offrant le repos de la mort aux innocents comme aux coupables... Un être Juste. »

Hadès le jeune n'avait selon les dires de Dame Pandore pas le droit d'aller en Giudecca... Tout autre spectre n'aurait sans aucun doute possible pas osé désobéir ou même ne serait ce que contester les ordres émanant de la Grande Prêtresse infernale. Seulement Kagaho n'était pas tout le monde, il ne servait qu'Hadès et les ordres de la Grande Prêtresse n'avait jamais exister pour lui...

« Je sais que votre mère ne veut pas que vous alliez en Giudecca pour l'heure... J'accepte et je répondrai à votre requête à la condition que vous me promettiez de ne jamais aller en ce lieu sans ma modeste personne... Ceci n'est ni discutable, ni même négociable Hadès-Sama. »

Le spectre de la violence savait pertinemment que la Grande Prêtresse ne ferai rien à son encontre ni ne dirait la moindre chose. Kagaho avait ouvert grand ses bras afin que son protégé vienne se réfugier entre ses bras protecteurs.

Une fois son petit protéger dans ses bras Kagaho s'avança alors jusqu'au bord de l'Acheron... embrassant les lieux de son regard d'ébène.... Les saints de la cruche avait dut négocier avec Charon pour passer ce lieu, alors que tout spectre pouvait le traverser à son gré... Charon, le passeur, un être avide et cupide, prêt de ses sous, tellement passionné par l'argent qu'il en été venu à transporter deux saints de bronze, à les guider dans ce lieu qu'il n'aurait jamais put passer par eux même... Ce Charon était un traitre de la pire espèce au yeux du Spectre du Bénou...

- Ordure... Lamentable vers de terre dénué d'honneur et de cervelle... Comment as tu pu oser ?

C'est sur cette pensée que le Bénou avait enflammé son cosmos avec violence, tout en prenant grand soin que cela ne perturbe pas son seul maitre... Quelques secondes à peine avait suffit pour que déjà, les territoires infernaux défilent sous leur yeux... Kagaho, tel l'oiseau de proie qu'il était au fond, fendait l'air dans un silence redoutable, un silence de mort...
Bien vite, Giudecca se profilait dans le lointain, la magnificence de ce lieu à la gloire du sombre monarque était d'une majesté sans nul comparable sur Terre...
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: La venue de l'enfant dieu.   Sam 15 Mai - 6:02

Le jeune Hadès avait écouté avec attention les paroles de son protecteur, dans le fond, personne ne s'occupait de ses états d'âmes, pour eux tous, tout était normal mais souvent des choses lui échappait... Pourquoi devait il punir ces gens qu'il ne connaissait pas, comment savait il ce qu'il devait faire d'eux, Elysion, ou Cocyte ?
Il avait bien songé un jour en parler à sa mère, la grande Prêtresse, mais elle semblait si fière, qu'il n'avait jamais osé.

Tout le long de ce discours, le jeune dieu s'était mâchouillé l'intérieur de la lèvre, essayant de comprendre la justesse de ces mots, c'est que ces informations étaient importantes pour lui, un jalon... La carte routière qui lui indiquerait qu'il était sur le bon chemin.

Lorsqu'il en vint aux conditions de son voyage à Giudecca, le jeune garçon avait acquiescé d'un signe de tête franc, il avait beau être le roi de ce royaume, le seigneur des lieux, il ne serait jamais venu s'y promener seul... Bien au contraire, il n'était qu'un petit garçon et on posait sur ses épaules de bien lourdes responsabilités...

« C'est promis. »

Et puis il s'était laissé étreindre dans les bras du Bénou, se laissant entrainé dans ce voyage guidé particulier.

Les Enfers étaient vastes vu du ciel, les différentes prisons se présentaient à eux, bien définit, le jeune dieu avait fermé les yeux, laissant le souffle de la vitesse glissé sur son visage, ainsi il se sentait particulièrement en sécurité et immédiatement, il s'était détendu loin de ses petits tracas d'enfant prodige du quel on guettait le moindre signe avant coureur d'exception.

* * * * * * * *

« Allez, viens je te dis... »

La silhouette du spectre à la voix fluette mais grave venait de retentir devant le palais de Giudecca. Il s'approcha d'un autre spectre, une jeune femme gracile et belle de la beauté ténébreuse que leur avait offert leur sombre monarque à leur création...

« Non. »

Sa voix mélodieuse avait été doucement tranchante, la main de son « compagnon » s'approcha de son bras, mais d'un geste rapide et aisé, celle ci lui avait échappé. C'est que tout les deux avaient la charge de veiller sur le palais du jeune dieu. Ils ne l'avaient jamais vu, ni l'un, ni l'autre, d'ailleurs il semblait que celui ci ne soit jamais venu passer les portes immenses.

« Mais arrêtes... J'te dis qu'on ne craint rien... Et puis ça ne nous prendra pas longtemps. »

Il s'était approché un peu plus, sa voix s'était plus douce, presque charmeur, il se tenait presque visage à visage, dans une intimité qui n'avait rien de choquant... Lentement, il retira la mèche qu'elle avait devant les yeux... La jeune femme avait baissé les yeux, un sourire victorieux était né sur les lèvres de son compagnon d'infortune.

« Non... Notre mission est de rester là... De surveiller ce palais. »

Le spectre recula brusquement, dans un geste ample...

« Très bien... Comme tu veux... Mais il n'y a jamais personne qui vient jusqu'ici... Il est ou notre Dieu hein ? Notre Seigneur ? Sous cette pierre peut être ? »

Il souleva du bout du pieds un caillou, prit un faux air étonné...

« Bin non... Sous celui là peut être ? »

Il fit de même avec un autre caillou un peu plus loin... Haussa les épaules...

« Là non plus... »

Il faisait face à la jolie spectre et ce qu'il ne vit pas, c'est le cosmos brulant qui arrivait dans le ciel derrière lui... La jeune femme pâlit brusquement, puis montrant la direction du Bénou encore loin, brulant de ce cosmos que l'on connaissait bien ici bas et que l'on redoutait, elle murmura...

« Derrière... »

Et aussitôt, elle avait retiré son casque et s'était agenouillée... Son compagnon avait eut le tord de se croire seul au monde, seul dans ce royaume infernal, le son de sa voix s'était sans aucun doute fait entendre au loin...
Le spectre n'avait juste eu le temps de se retourné, son visage était devenu blême et il était resté figé , paralysé d'effroi.
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: La venue de l'enfant dieu.   Mar 25 Mai - 4:23

Les Enfers avaient défilé à une vitesse ahurissante sous leurs corps tandis que le jeune dieu dans les bras protecteur de son serviteur riait aux éclats... L'enfant divin appréciait le voyage visiblement, tout devait allé pour le mieux, la scène aurait même put faire sourire Kagaho cependant quelque chose comme l'écho dans le lointain d'une voix était parvenu jusqu'à lui...

Le regard du protecteur s'était assombrit tandis que ses sourcils se froncèrent... Une rage, une haine et une fureur sans borne étaient en train de croitre petit à petit à l'intérieur du corps du spectre de la violence...

Cette dernière ne tarderait d'ailleurs pas à entrainer certains débordements de l'impitoyable Bénou, et lorsque ce dernière débordait le terme le plus adéquat serait qu'un cyclone, un ouragan, non une tornade brulante dévastant tout sur son passage allait s'abattre...


Misérable vers de terre... Comment peux tu proférer de telles paroles à l'encontre de celui que tu as le devoir de servir.... Mécréant, c'est par la gorge que je vais te faire ravaler tes blasphèmes.


Le cosmos du Spectre du Bénou éclata alors avec une extrême violence pourtant l'enfant divin n'avait rien à craindre protéger entre les bras de son plus fidèle serrviteur... C'est donc à la vitesse de la lumière que Kagaho se lança en direction de cet homme.

Si la jeune femme avait fait preuve de discernement et d'un esprit de dévotion pur, l'homme avait commis aux yeux du bénou le pire acte... Se moquer de sa Majesté Hadès méritait une sanction, et c'est lui qui l'allait l'administrer en personne.

Un sourire malsain apparut sur le visage du Bénou tandis que tel un aigle fondant sur sa proie, il s'était mis à raser le sol avant de se retourner pour enfin percuter d'un coup violent à l'arrière du crane le pauvre spectre tout en atterrissant non sans violence sur la tête du malheureux qui s'enfonça dans le sol en creusant même le marbre sur une dizaine de mètre sous la violence de l'impact.

Le regard furieux et froid de Kagaho croisa celui de la femme spectre tandis que son cosmos de flamme ne faisait que croitre, puis ce regard terrifiant se baissa en direction de l'homme qui subissait impuissant la pression qu'exerçait le spectre de la violence sur l'arrière de la tête de ce blasphémateur.


« Que disais tu... J'ai cru mal comprendre. »

La pression qu'exerçait Kagaho ne cessait de croitre de manière exponentielle, le casque du surplis de l'homme vola en éclat tandis que le pied du Bénou se releva afin de se rabattre de nouveau sur la colonne vertébrale de l'homme dans un bruit mat.

Ce coup-ci, la violence de l'impact réduisit le marbre dans son intégralité à néant... L'entrée du Palais de Guidecca n'était plus qu'un vaste trou béant au centre duquel, l'impudent agonisait sous la puissance de la rage et des flammes du Bénou consumant tout sur son passage.

La jeune femme spectre ne fut pas épargnée par la violence qui émanait de ce spectre tellement redouter... La vibration qu'avait engendré la pression du pied de Kagaho sur le corps de son comparse réduisant le lieu à un cratère béant l'avait fait choir au sol et les flammes ne l'avait pas épargné... Seul l'enfant divin bien à l'abri dans les bras du puissant guerrier n'avait rien à craindre.


« J'attends Misérable Créature... Qu'as tu à dire pour ta défense... Je suis ton juge et ton bourreau... »

Il souleva alors l'homme d'une main tout en conservant précieusement son seigneur dans son bras libre... avant de resserrer l'étreinte de sa poigne sur le corps du Spectre.

« Genou à terre... Tel est la manière de recevoir le Seigneur Hadès... »

Il desserra son emprise le laissant choir sur le sol tel le misérable pêcheur qu'il était avant de reprendre.

« Des excuses... Tu vas présenté immédiatement des excuses et remettre seul, tout ce lieu en ordre, ou tu mourras de ma main. »

Le regard abominable du Spectre en disait long sur ses intentions... Une seule chose était sure, s'il n'abdiquait cet homme serait consumer par la fureur du Bénou corps et âme... D'ailleurs Kagaho pointa son index en direction de l'homme avant d'être transpercé par de multiple flammèche à chacun de ses points vitaux. Les dernière paroles que le Bénou lui adressa furent lourde de sens.

« Une seule solution se présente à toi... Pour une fois fait preuve d'intelligence manant....

CRUCIFY ANKH »
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: La venue de l'enfant dieu.   Mer 9 Juin - 22:05

Tranquillement disposé dans les bras du spectre du Bénou, le jeune Hadès, avait fermé les yeux une seconde, goutant pleinement l'air sur son visage, puis, les ouvrant de nouveau avait regarder défiler sous son corps le paysage fantastique de couleur qu'était les Enfers.
Les prisons de là ou il étaient paraissaient beaucoup moins effrayantes, beaucoup moins terribles, en fait, les prisons n'étaient alors plus des prisons, mais des tâches multicolores chatoyantes parfois, beaucoup plus ternes pour d'autre, avec le vent qui sifflait à ses oreilles, le vent de la vitesse, les cris d'agonie, les râles de souffrances n'existaient plus, et le jeune Seigneur infernal avait l'impression d'être un enfant comme les autres. A ceci près qu'il volait littéralement dans les bras de son oncle et qu'il était le Seigneur de ce royaume.

La traversée des Enfers jusqu'à Giudecca était paisible, mais cela ne dura pas, car soudainement, le cosmos de Kagaho avait littéralement explosé... Les yeux du jeune seigneur s'étaient posés sur la scène en contre bas, ou l'on pouvait voir deux silhouettes entrain de discuter... Le palais derrière eux était bel et bien Guidecca, oubliant la fureur de son protecteur, Hadès s'était mis à sourire... Il n'avait rien entendu de la fameuse discussion et semblait beaucoup plus intéressé par la bâtisse que par ce qui se passait sous ses pieds.

Ce ne fut que lorsque le pied du Bénou percuta avec violence la tête du spectre en question, que le jeune Dieu réalisa que la situation était grave. Il avait bien sure déjà assisté à une « colère » de son protecteur qui défendait son honneur comme personne. Si Hadès ne savait pas trop ce qui avait conduit à un tel déchainement de colère, il avait deviné que l'heure était grave et que le manquement devait l'être tout autant. Aussi, il resta silencieux, ne voulant pas intervenir, ne pouvant de toute façon rien faire à cause de son jeune âge.

Son regard passa du trou béant à la tête du spectre sur laquelle le Bénou marchait avec un certain plaisir, une grimace apparut sur le visage du jeune Dieu.

Aïe, ça, ça doit faire mal...

Les flammes de cosmos balayaient l'entrée n'épargnant rien ni personne sur son passage, dans une râle d'agonie, le spectre que le Bénou maintenait sous son pied s'enfonça un peu plus, avant que ne succède de nouveaux gémissements... Les mots de Kagaho, pleins de rages n'appellaient aucune réponse, et de toute manière, ce spectre aurait bien eut du mal à le faire. L'ensemble de son corps était broyé par l'étau qu'exerçait le protecteur, des bruissements glauques, des bruits mats ne cessaient de se succéder au beau milieu des gémissements du condamné...

Celui ci oppressé, haletant, jetait des regards suppliants à sa consœur qui se tenait à quelques mètres de lui, immobile et disciplinée.
La légende du Bénou était une réalité bien douloureuse pour tout ceux, spectre, garde ou même juge qui venaient à critiquer, à mettre en danger ou simplement à railler le seigneur des Enfers, un simple enfant dont tous connaissaient l'existence mais qui était jalousement gardé à l'abri des regards indiscrets.
La spectre docile ne le regarda pas une seconde, tandis qu'une marée de flammes pourpres étaient venue lécher son corps, et bruler sa chair, avec une telle force, une telle fureur qu'elle en fut littéralement renversée. Elle avait serré les dents, consciente qu'un seul faux pas et le spectre impitoyable du Bénou enverrait sur elle ses foudres les plus virulentes, aussi, elle s'était avec grande peine mise de nouveau à genoux, sans toute fois levé les yeux sur le bourreau.

Lorsque le spectre du Bénou souleva son misérable confrère, les demandant des explications, sous le regard fasciné du jeune seigneur, celui ci ne pouvant répondre à plongé entre la vie et la mort, une écume ensanglantée coulant au coin de ses lèvres, il ne peut que poussé un nouveau gémissement. Le regard vide, vitreux, décidément, le Bénou ne retirerait rien de lui.
Percutant le sol, le spectre resta immobile, étendu de tout son long dans le cratère qui s'était formé sous la pression du Bénou, la majorité de ses os avaient été broyés, tout son corps n'était qu'une douleur aigüe telle qu'il n'en avait jamais ressentit auparavant.

Les derniers mots du Bénou résonnèrent longuement, provoquant chez la spectre spectatrice un long frisson d'effrois... Les flammes étaient déjà entrain de consumer les points vitaux de son compagnon d'arme, lorsqu'elle prit la parole...

« Mon seigneur... Je vous demande de bien vouloir pardonner ce spectre ignorant... »

La jeune femme parlait lentement, avec respect, même si sa voix trahissait la peur qu'elle ressentait envers ce démon ailé.

« Ces évènements ne se reproduiront plus, je peux vous l'assurer... »

Et péniblement, sur ces derniers mots, elle déglutit... Attendant dans l'incertitude la réponse du Bénou...
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: La venue de l'enfant dieu.   Ven 11 Juin - 2:36

Un rictus malsain s'était dessiné au moment précis ou le jeune dieu avait fait la remarque sur la douleur qu'était en train d'éprouver le spectre... aux yeux de Kagaho, s'il n'était pas apte à l'endurer alors, il n'avait rien à faire dans les troupes d'Hadès.

Aussi sur un ton plus calme que celui sur lequel il s'adressait à cet immonde chose qui gisait à ses pieds, il ajouta pour l'enfant Divin.

« Ne vous souciez pas de lui Hadès-sama... Un être aussi abject ne mérite pas une telle preuve de compassion. »

Les flammes de cosmos qui balayaient l'entrée et qui n'épargnait qu'une seul personne marquait le mécontentement du Bénou... Kagaho était bien conscient que le spectre n'était pas en état de parler, pas en état de réponse mais cela il s'en moquait... Ce qu'il fallait, c'était qu'il paye ses dires, qu'il comprenne qu'ici on ne plaisantait pas avec Hadès. Qu'il était tout puissant et que ses vrais fidèles n'hésitaient nullement à punir les impies.

Les regards que l'homme échangeaient avec sa consœur n'échappaient pas, à la garde rapprochée du Seigneur des Morts, aussi Kagaho avait croisé le regard de cette jeune spectre... Il lui avait adresser un regard terrible, mais cette dernière savait que son confrère était en tort et demeurait à la place qui était la sienne.

La légende du Bénou était une réalité bien douloureuse pour tout ceux, spectre, garde ou même juge qui venaient à critiquer, à mettre en danger ou simplement à railler le seigneur des Enfers, à présent la légende n'en était plus une pour ses deux êtres... Nul doutes qu'il conterait aux autres spectres leur mésaventure, nul doutes qu'ils enregistreraient la leçon et qu'ils ne recommenceraient jamais une telle erreur.

Lorsque le spectre du Bénou souleva le misérable et qu'il contempla la faiblesse de ce dernier, le rictus mauvais qu'il arborait, avait cédé place à un froncement de sourcil conférant au redoutable spectre une allure encore plus lugubre...

Kagaho savait qu'il ne retirerait rien de cette homme qu'il avait relaché non sa violence sur le sol, tandis que la Crucify Anhk faisait déjà son œuvre, consumant le pauvre et triste être dans ses organes internes, la jeune spectre jusque là demeurée silencieuse intervint.

Le regard du Bénou avait alors parcourut le frêle corps de jeune femme avant qu'un nouveau rictus ne se dessine sur son visage... un rictus signifiant de bien mauvaise chose tandis que le cosmos du Flamboyant Bénou s'était à nouveau intensifié.

« Que je le pardonne ? Ainsi donc, tu serais prête à partager ses fautes ? »

Malgré tout le respect que la jeune spectre lui témoignait, Kagaho percevait la peur qu'il lui inspirait
mais loin de se débiner, cette dernière resta ferme sur ses positions... Un sourire plus doux se dessina alors sur le visage du Bénou qui contemplait l'enfant divin.

« Qu'en pensez vous, Hadès-sama ? »

La réponse que donna, le jeune Hadès était tout à son honneur, il s'était avancé alors vers le corps puis son cosmos s'était alors échappé sans qu'il ne puisse le contrôler apportant les premiers secours au serviteur dont l'inconscience l'avait poussé à se frotter de près aux flammes purificatrices infernales. Kagaho avait alors quitté cet être insignifiant focalisant son attention sur celle qui était intervenue.

« Sa Majesté a prit sa décision... Remercie sa clémence... A présent, tu veilleras sur les faits, les gestes et les paroles de ton ami... Puisque tu es si prompte à le défendre, toute erreur de sa part te sera alors attribuée en retour; à partir de maintenant tu es sa supérieure hiérarchique, s'il faute... tu en recevras les mérites et donc tu partageras sa pénitence. »

Le spectre du Bénou avait alors posé son regard en direction de ce tas informe qui gisait toujours au sol avant d'interpeler le jeune Dieu.

« Hadès-sama, nous devons nous en retourner auprès de votre mère... Demain nous ferons une visite plus approfondit de votre royaume. »

Puis se retournant en direction de la nouvelle promue, il reprit.

« Soignes ton compagnon... A l'avenir qu'il tienne son rang ! »

La jeune femme put alors sentir la cosmo-énergie du Bénou planer au dessus d'elle tel un rapace prêt à fondre sur sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 108
04/03/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: La venue de l'enfant dieu.   Mar 15 Juin - 4:40

Lorsque Kagaho s'était adressé à elle, la jeune spectre avait tressaillit, elle ne s'était en réalité pas attendu à ce qu'il prenne les choses ainsi... Certes, elle était intervenue, certes, elle était « l'amie » de cet autre spectre, mais elle ne souhaitait pas vraiment être sa responsable...
La tête baissée, malgré la douleur lancinante que lui causait encore les flammes du Bénou, bien que celles ci n'aient disparut, elle s'était mordue la lèvres.

|La prochaine fois, refléchie avant de parler...

C'est que son compagnon était du genre boulet gaffeur, et qu'elle savait pertinemment, que Kagaho ne plaisantait pas, il n'était pas du genre à proférer des paroles en l'air.

Aïe...

Le jeune Hadès s'était avancé dans sa direction, la fascination patente qui était la sienne pendant tout le déroulement de la scène, n'était pas du genre à redonner confiance, peut être que le jeune monarque qu'elle ne pensait pas si jeune que cela, venait près d'elle afin de lui faire payer son insolence et son audace.

Contrairement à ce qu'elle s'attendait à voir, le petit Dieu s'était arrêté à l'impudent qui avait osé se moquer de lui, un mince sourire sur son visage, le regard brillant d'une étrange lueur, entre la satisfaction et le mépris, son cosmos s'était alors élevé et sans doute au grand désarroi de son protecteur, il avait soigné partiellement le fauteur de trouble.
Immédiatement, la spectre avait éprouvé admiration et enthousiasme, devant ce jeune seigneur qui malgré les apparences était capable de telles prouesses, un sourire serein était apparut sur son visage aux traits fins, elle s'était mépris sur ce qu'il était, sur ce dont il était capable.

Il avait beau être jeune, il était bon et juste, il avait su lire dans le cœur et l'âme de ses armées, et y deviner leur erreur dramatique, mais, ce n'était qu'une erreur et ça, il avait su le comprendre. Bien sure, il n'y aurait sans doute pas de seconde chance, mais elle savait dans le fond que plus jamais ils ne railleraient ainsi leur Sombre Monarque.

A la fin des paroles que le protecteur du souverain avait prononcé, la jeune femme avait acquiescé d'un signe de tête, elle avait comprit la leçon, ne s'aventurerait plus dans de tels actes. A peine eut elle murmuré avec respect et admiration.

« Merci Seigneur Hadès, nous saurons racheter nos fautes commises. »

Ce n'est que lorsque Kagaho eut prononcé son prénom, que le jeune Hadès avait bougé, jusque là, le regard dans le vague, immobile et absent. Il ne comprenait pas trop ce qu'il venait de se passer, mais la sensation qu'il avait éprouvé lui était reconnaissable entre mille... Hadès avait alors haussé les épaules, puis un sourire radieux s'était affiché sur son visage, redevenant ainsi le petite garçon qu'il était encore.
Il avait regardé le corps du spectre écrasé sur le sol, avait fait une moue dubitative, on aurait dit une mouche splashé sur une vitre. La remarque le fit sourire encore plus...
En revanche, ce qui lui fit beaucoup moins plaisir, ce fut l'annonce que son oncle lui avait fait... Ainsi, après être venu jusqu'à Giudecca, celui ci refusait d'y pénétrer... La moue boudeuse remplaça l'autre, tandis que le jeune dieu s'était mis à soufflé.

« Faut repartir ? Pourquoi ? »

Son visage s'était assombrie, et bien qu'il soit le maitre de ce royaume, il savait qu'il ne parviendrait pas à imposer sa décision à son protecteur du Bénou... Aussi, trainant des pieds, il s'était approché de lui...

« Tu promets de revenir demain ? »

Et sans attendre la réponse il se réfugia dans les bras de Kagaho, prêt à retourné dans le giron maternel.
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: La venue de l'enfant dieu.   Mar 15 Juin - 5:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La venue de l'enfant dieu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La venue de l'enfant dieu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Masque de Faune
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Les Enfers. :: Quatrième Sphère : Giudecca, palais d'Hadès.-
Sauter vers: