Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau jour sur Rozan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiryu
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 72
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Un nouveau jour sur Rozan.   Dim 25 Avr - 22:44



C'est dans cette paisible région reculée de la province de Jiangxi, Situé près du Mont Fushan, en Chine, que réside Shiryu et celle qui partage depuis de longues années maintenant sa vie : Shunreï. Leur amourettes d'enfance s'est tranformé en amour d'une pureté incroyable...
C'est dans ce lieu de légende où coule la célèbre "Cascade de Rozan" qui dit-on serait "la porte que les Dieux empruntent pour descendre sur Terre " que le nouveau chevalier d'or de la Balance coule des jours heureux depuis la disparition de son vénéré maitre...
La falaise surplombant ces lieux paradisiaques où auparavant le Vieux Maître veillait sur la cascade, mais aussi sur les 5 pics renfermant le sceau qui retenait les 108 spectres d’Hadès fut le témoin silencieux de chaleureuses retrouvailles...

Bien des larmes furent verser en la mémoire du vieux maitre mais la présence de son amour de toujours poussa la jeune Shunreï sur la bonne voie... Elle murit bien vite auprès de l'homme qui aujourd'hui partage sa vie au quotidien. La jeune femme d'antan ayant laisser place à une magnifique épouse épaulant son mari sur la destinée que les cieux avaient choisi pour lui.

Shiryu méditait là ou il avait toujours vu son maitre le faire, certaines traditions se passaient de maitre à disciple de la manière la plus naturelle qu'il soit, lui qui jadis était le saint de Bronze le plus sage de tout ses compagnons reprit le flambeau de Dokho... Il était devenu le plus sage des Golds Saints à l'image de feu son maitre...

En formant Shiryu, Dokho n'avait pas formé seulement un saint de bronze, il avait formé un successeur digne de la tache dévolue aux gardiens du Temple de la balance... L'étonnant vieux maitre avait des le plus jeune age de Shiryu, perçut en lui un futur chevalier d'or en devenir et bien que le temps jouait contre lui, il resta un guide vers la voie de l'armure d'or pour le jeune homme tant et si bien que Shiryu revêtit à mainte reprise cette dernière dans ses combats.

Shiryu ouvrit les yeux et son regard se posa un bref instant sur les cieux, le soleil de cette matinée brillait faiblardement, la saison des moussons allait bientôt commencer, et les nuages noirs annonçait une journée pluvieuse, ce qui fit naitre une légère grimace sur le visage de l'homme... Une présence arrivait auprès de lui, il la sentait, Shunreï avait surement dressé la table pour le petit déjeuné...

Les premières gouttes de pluie commencèrent à parsemer le sol de ses bienfaits, c'est le moment que la jeune épouse choisit pour se blottir contre le dos du protecteur d'Athéna avant d'entrouvrir ses lèvres, glissa à l'oreille de son époux, l'effleurant de ses lèvres avant de s'éloigner pour lui permettre de se lever.


« Shiryu... Rentrons déjeuner. »

Le chevalier d'or se releva alors et prit la belle dans ses bras avant de déposer un tendre baiser sur ses lèvres.

« Oui, mon amour, rentrons. »

Shiryu pressa son épouse contre son corps une nouvelle fois avant poser un regard là ou il méditait précédemment... C'est alors qu'une image sortie de ses souvenirs apparut : Celle du vieux maitre méditant au même endroit qu'il le faisait, il y a peu... Un sourire se dessina sur ses lèvres avant de prendre la direction de la maison de bois de son enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Jeu 29 Avr - 1:13

La pluie qui avait débuté cette après midi là, ne s'en était pas arrêté qu'à quelques gouttes, au contraire, elle n'avait fait que redoubler d'intensité, tandis que le ciel se paraît de grosses volutes dense et sombre. Les éclairs avaient commencé à fendre la voute céleste, le tonnerre avait résonné de toute son ampleur et de sa majesté.
La nuit à présent était tombée depuis plusieurs heures, la soirée avait suivi l'après midi et le calme avait perduré dans la vallée.

Soudain, quelqu'un frappa à la porte, or il était tellement rare que quelqu'un passa par ici, qui plus est que l'on s'arrête dans cette vieille bâtisse que la jeune Shunreï était parvenue à rendre jolie après de moult effort... Et puis, le tonnerre résonnait fort, tellement fort qu'il couvrait avec aisance le bruit qui à présent martelait le bois.
Enfin, la jeune femme, qui était entrain de faire un bon repas s'éclipsa, pour aller ouvrir la porte, se faisant, elle avait interpellé son chevalier.

«Je crois que quelqu'un frappe mon amour... Prépare on nous à lui faire bon accueil. »

Un léger sourire était apparu sur son visage d'ange, tandis que l'hui pivotait sur ses gonds. Le passage libéré donnait sur une bien triste scène, alors qu'apparaissait une silhouette informe, dégoulinant de la pluie qui ne cessait de tomber.
L'homme, car il s'agissait bien d'un homme, d'un certain âge, un père de famille à n'en pas douter, il portait des frustres salies par la terre du chemin, la mine triste, le regard hagard.

« Je suis désolé... désolé de vous déranger... M'accorderiez vous un abris pour la nuit ? »

L'homme ne semblait visiblement pas ou se mettre et demander la charité n'était vraisemblablement pas dans ses habitudes.
Il avait à peine osé regardé la jolie Shunreï, qui aurait sans nul doute pu être sa fille.

« Je me contenterai de peu...même de rester devant cette porte... »

Car en effet, la porte en question était surplombée d'un petit abris. Un sourire plus large s'était affichée sur le visage paisible de la jeune femme...

« Ne vous inquiétez donc pas tant... Venez, entrez, ne restez pas ainsi sous cette pluie battante, vous allez attraper la mort... »

L'homme tressaillit au dernier mot qu'elle avait prononcé, regarda derrière son épaule, l'air inquiet puis se retournant vers elle ajouta.

« Merci... Merci beaucoup d'avoir pitié d'un pauvre vieillard. »

Et sur ce, l'homme était entré dans la maisonnette ou un feu flamboyait vivement dans l'âtre... La pluie continuait de dégouliner sur les vêtements du pauvre homme, laissant sous ses pieds d'immense flaques... Celui ci regarda ses pieds, puis à nouveau Shunreï, son regard se perdait en excuse.

« Oh, excusez moi... excusez moi... voilà que je suis entrain de salir votre maison... »

Ses bottes boueuses de surcroit laissaient elles aussi des trainées sombre... Shunreï posa sa main sur l'épaule de vieille homme qui surprit sursauta.

« Ne vous en faites donc pas... Je m'appelle Shunreï... Et voici Shiryu mon époux. »

Et d'un geste de la main le montra...

« Prenez place... Vous avez faim ? Je vais vous apporter une assiette et de quoi mangé... Mais avant... Permettez que je mette vos vêtements à sécher, je vais vous apporter de quoi vous vêtir. Vous pourrez vous changer. »

Son regard était comme à son habitude plein de douceur et bien que l'homme fut entré, loin de la pluie et du tonnerre, son regard était encore plein d'inquiétude. Il arriva à sourire à la douce hôtesse puis prit place à la grande table en bois au centre de la pièce. Il avait auparavant salué d'un signe de tête reconnaissant, cet homme plein d'allure et de prestance et se fit presque tout petit en passant devant lui.
Il s'assit, regarda le feu brûler quelques secondes, puis regardant son hôte ajouta.

« Merci encore de votre hospitalité... Je m'appelle Quan, je suis commerçant et l'orage m'a prit au dépourvu dans les montagnes. »
Revenir en haut Aller en bas
Shiryu
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 72
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Jeu 29 Avr - 5:58

La pluie avait redoublé d'intensité, une pluie battante qui ne serait d'aucun secours pour la végétation luxuriante, qui n'avait le loisir de se rassasier tant les flux engendrés par l'eau de pluie était en l'espace de peu de temps rapide et violent... Le sol semblait bel et bien détrempé, pourtant les profondeurs du sous sol n'avait aucune chance d'avoir leur quota.

Shiryu avait contemplé le magnifique spectacle de la nature dans toute sa majesté. Là ou bien des hommes voyaient cela d'un regard totalement neutre, incapable de profiter de ce tableau, lui le chevalier d'or de la Balance y voyait un émerveillement... L'homme ne savait plus vivre en harmonie avec la nature à son grand dam.

Il avait assisté en compagnie de son épouse à la tombée de la nuit jusqu'à ce que cette dernière s'en ailles auprès de ses fourneaux sous le regard amoureux de son époux... Il l'avait alors suivit afin de contempler son épouse, se tenant tout près d'elle embrassant de temps à autre Shunreï dans le cou. C'est alors que la jeune femme s'éclipsa soudainement en l'interpellant.

Le chevalier d'or ferma un bref instant les yeux afin de percevoir la présence qui se cachait derrière la porte de la maisonnette. Aucun cosmos... Lorsque Shunreï lui ouvrit la porte, ce qui semblait être un homme d'age mur prit la parole, il voulait un abris pour la nuit... Comment ne pouvez t-on ne pas lui venir en aide... C'était aussi cela être chevalier, ce vouer corps et âme à l'humanité.

Shiryu n'avait rien dit, il s'était contenter de laisser son épouse accueillir dignement le respectable homme tout en observant intensément chacune des réactions de ce dernier, et lorsque Shunreï invita l'homme à pénétrer dans les lieux, l'oeil exercé du chevalier d'or décela l'air inquiet de l'être qui s'était retourner comme si la mort en question justement le poursuivait.

-Pitié d'un pauvre vieillard... Qu'elle drole d'époque dans laquelle nous vivons, qui aurait le cœur de laisser un vénérable dans la misère sous cet orage ?

Lorsque l'homme entra dans le domicile, Shiryu jeta un œil en extérieur afin d'identifier se qui pouvait bien effrayer à ce point le mystérieux invité... Avant de l'invité à le suivre jusqu'au près du feu sans pour autant briser son silence... Le Gold Saint de la Balance se contentait d'observer avant d'agir ou de prononcer la moindre chose.

Shiryu laissa Shunreï les présenter avant que cette dernière proposa à l'inconnu de prendre place pour souper après que cette dernière ce soit un bref instant absenté pour chercher des vêtements secs et mettre ceux de l'homme à sécher... Ce qui interpella le plus Shiryu fut le regard toujours aussi inquiet de l'homme, lorsqu'enfin l'homme le salua d'un signe de tête que le Gold Saint immita respectueusement.

Il avait peu l'occasion de croiser un quelconque voyageur aux Cinqs pics... Encore plus, dans ce coin reculé, isolé de tout... Qu'est ce qui avait bien put pousser cet homme à s'éloigner autant de la moindre route... La première se trouvait à plusieurs kilomètre, cet homme, ce Quan comme il se présenta semblait cacher quelque chose... Tout était suspect, de son attitude à ses dires... Aussi la question que l'homme devait sans doute redouter après avoir constater que le jeune chevalier l'observait longuement ne tarda guère à poindre son nez.


«  Soyez le bienvenue Quan... Ravi de faire votre connaissance cependant la route passante la plus proche est à plusieurs kilomètre de là et il n'y a aucune ville proche de ce hameau... Qu'est ce qui vous effraie à ce point ? »

Le chevalier posa ses coude devant lui en entrelaçant ses doigts devant lui, plissant le regard tout en ne quittant pas le vénérable des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Ven 30 Avr - 22:47

Il s'était passé quelques secondes à peine lorsque la jolie Shunreï était revenue un broc en terre et des verres en main, elle les disposa devant l'invité et son mari puis sans se soucier les avait servi avec minutie et grâce. Puis aussitôt, elle avait disparut dans la chambre à couché du couple.
Shiryu lui venait de s'adresser à l'étranger qui venait de prendre son verre d'une main et faisait tourner le liquide dans son fond. Il avait une mine grave, le regard triste et apeuré.
Il avait déglutit puis après quelques secondes de silence son regard avait croisé celui du jeune homme.

« Je me suis perdu, voilà tout... Et j'ai une terrible peur de l'orage. »

Un coups de tonnerre résonna ce qui fit sursauter le vieille homme.
La jeune femme venait de revenir avec un tas de linge dans les bras puis posant celui ci sur la table en bois, posa son regard insistant sur son mari.

« voilà quelques vêtements... Ne restez pas dans cet état, voici notre chambre, allez vous changer là bas sinon vous allez prendre froid... A votre retour, nous pourrons manger. »

Le vieille homme n'osa pas broncher et tout en évitant soigneusement le regard de son hôte, il prit le tas de linge et disparut dans la chambre...
Il se passa plusieurs minutes, sans qu'un mot ou un son ne résonne dans la maison, seul le tonnerre tonitruant brisait le silence. Enfin, le vieil homme ressortit, dans un linge propre, ses vêtements dans ses bras. L'hôtesse prit le linge en question et les mit à sécher, puis reprit son ballet.
Quelque chose dans le regard de Quan avait changé, il s'était rassit à sa place non s'en remercier la jeune femme de ses soins, puis avait croisé celui du jeune homme en soupirant.
Puis il avait reprit à voix basse.

« Etes vous vraiment l'un de ces « chevaliers » dont on a parlé dans les journaux ? »

Mais la réponse semblait évidente.

« Vous avez raison, et je vous demande de m'excuser si je vous ai menti... Vous m'accueillez ainsi, sans la moindre retenue et moi, je vous trahis... »

Il semblait véritablement atteint parce qu'il avait fait...

« C'est que j'avais peur pour vous. »

Son regard ne pouvait soutenir celui du chevalier, il semblait se trouver dans une situation inextricable, comme porteur d'un lourd secret et terrifiant de surcroit.

« Peur d'apporter la malédiction jusque dans votre demeure. »

Son jeu avec l'alcool avait reprit, puis il but une bonne gorgée pour se donner du courage.

« Je vous ai dit que j'étais commerçant, et cela n'est pas mensonge... Je possède plusieurs petite épicerie çi et là, dans des villages et hameau reculés dans les montagnes. Je ne possède qu'un vélo et tente de subvenir au besoin de ma famille, mais les temps sont durs vous savez. »

En s'éloignant légèrement du sujet, il pensait pouvoir reprendre son aplomb. Il soupira à nouveau avant d'ajouter.

« J'étais allé résoudre un problème dans l'une de mes épiceries... Au nord d'ici, dans les montagnes... J'ai fait mon petit voyage, tranquillement... Et quand je suis arrivé... »

Une ombre voilait ses yeux, de la peur, de la terreur même...

« Le village était silencieux, trop même... Mais j'ai continué, je me suis avancé et c'est là que je les ai vu... »

Il déglutit... Puis reprit.

« Tout les gens, tout les habitants de ce petit village... Vieillard, femme, enfant... »

Son regard plongea dans celui du chevalier.

« Tous étaient de pierre... Des statues... Sans vie, sans âmes... Alors... Je me suis enfuis, j'ai laissé derrière moi mon vélo et j'ai couru le plus vite possible... J'ai eu peur que les routes ne soient pas sure alors je suis allé droit devant moi... Je me suis perdu, j'avais perdu espoir quand j'ai vu de la lumière au loin... »

Ses mains s'étaient mises à trembler, puis but un peu d'alcool.
Shunreï arriva alors, une marmite fumante et lourde qu'elle déposa sur la table.

« Si vous le souhaitez, nous pouvons manger. »
Revenir en haut Aller en bas
Shiryu
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 72
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Dim 2 Mai - 0:04

Shiryu posa un regard tendre lorsque son épouse revint avec une liqueur locale dont Shunreï avait le secret, et après avoir servit les deux hommes disparut dans la chambre sous le regard bienveillant et protecteur de son époux qui avait reporté son attention sur le vénérable homme avant de lui poser la question qu'il redoutait tant...

L'homme faisait tourner la liqueur dans le fond de son verre, sa tension était palpable et se lisait sur son visage... Sa mine grave, son regard attristé et apeuré ainsi que la déglutition que l'homme fit parlait pour lui... Son regard se porta vers le haut, non l'homme ne cherchait pas à se rappeller d'un événement son esprit était en train d'inventer quelques choses... Le regard fixe de l'homme lorsqu'il s'adressa à lui était un signe supplémentaire de mensonge, l'homme récitait bêtement ce que son esprit se forçait à enregistrer...Shiryu soupira alors.

- Perdu.... Pourquoi me ment il ? Qu'est ce qui le terrorise autant ?

L'orage... une excuse pitoyable auquel l'homme lui même ne croyait pas, cependant le Gold Saint ne pouvait pas le laisser dans les ennuis... Lorsque le tonnerre retentit l'homme sursauta... Son comportement était étrange, le regard que lança Shiryu à son épouse en disait long... Il ne savait pas ce qui se tramait mais l'homme devait avoir de sérieux problème pour être aussi terrorisé.

Quan évitait avec soin le regard de ses hotes avant de disparaître dans la chambre durant de longues minutes, sans le moindre bruit... Seul le tonnerre animait la maisonnette. Lorsque l'homme réapparut enfin dans des atours secs, il tendit ses vêtements humide à la belle Shunreï... Quelque chose avait changé dans son regard, il avait du voir la Pandora box de son armure... Lorsqu'il se rassit en face du Gold saint, l'homme brisa enfin son silence après avoir croisé le regard neutre de Shiryu.

La question qui suivit se retour fit sourire le puissant guerrier qui sourit alors doucement, répondant à la question qu'il lui avait été posé par un clignement des yeux positifs avant de faire retentir de nouveau sa voix.

« J'étais l'un de ses chevaliers de bronze... Effectivement. »

Shiryu ne détourna pas le regard, son visage transpirait de bienfaisance, puis posant sa main sur son verre.

« Vous ne nous avait pas trahis... Vos êtes terrifié visiblement... Puis je savoir ce qui vous procure un tel émoi? »

Puis un doux sourire se dessina sur son visage.

« Vous n'avez pas à vous inquiétez... Vous êtes en sécurité dans ce lieu... Aucun de nous n'a à craindre le moindre péril... Et je plains la personne qui aurait l'impudence de troubler la quiétude de ce lieu. »

Shiryu écouta le discours haché de l'homme, sur ce qui l'avait à ce point terrorisé... L'homme s'éloignait par moment du sujet afin de reprendre son aplomb, tout cela était très humain dans le fond mais la suite de son récit avait été le plus intéressant. L'ombre qui voilait ses yeux, cette terreur intense avait choqué l'homme dans les tréfonds de son âme, une terreur qui ne le quitterai surement plus jamais de sa vie.

Lorsqu'il était arrivé dans un village ou il tenait une épicerie l'homme avait assisté à un terrible tableau... Hommes, femmes, enfants vieillards, tous avaient été transformés en statues dépourvues de vie et d'âmes... Quelqu'un avait volé leurs temps.Shiryu qui avait déjà affronté un adversaire capable de telle ignominie serra les poings murmurant.

« Algol... Persée... cela ne peut être qu'un Silver saint ou du moins un homme avec cette aptitude dans son cosmos. »

Shunreï arriva alors avec le souper cependant Shiryu ne pouvait décemment pas laisser ce crime impuni... Son devoir de chevalier n'était il pas justement de protéger les profanes des périls des êtres malsains peuplant ce monde ? Alors le Gold Saint se releva de sa place.

« Mon amour... Demain matin, à la première heure, je dois enquêter sur les événements que m'a relater notre invité... Un Aspirant ou tout du moins un être apte à utiliser le cosmos sème le désordre dans la région... Je ne peux rester les bras croisés, je me dois de l'arrêter. »

Le regard de Shiryu se posa ensuite sur l'homme qui se tenait en face de lui avant de reprendre.

« Considérez vous comme notre invité... Je ne puis vous laisser partir de ce lieu tant que cette menace se trouve dans les parages... Sachez aussi que sa mort délivrera les habitants du village, cependant le temps nous est compté car dans moins de 4 jours... Leurs états de granit sera permanent. »

Le gold saint se rassit alors, il semblait fulminer intérieurement pourtant bien vite il se rasséréna, peu à peu son rythme cardiaque ralentit avant d'enfin reprendre un rythme régulier.
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Mar 4 Mai - 6:52

Citation :
« Mon amour... Demain matin, à la première heure, je dois enquêter sur les événements que m'a relater notre invité... Un Aspirant ou tout du moins un être apte à utiliser le cosmos sème le désordre dans la région... Je ne peux rester les bras croisés, je me dois de l'arrêter. »

Shunreï s'était contentée d'acquiescer d'un signe de tête, le sourire aux lèvres... On aurait pu croire qu'elle n'était qu'une potiche, mais se vie, son monde c'était lui, son beau chevalier... Un homme bon et généreux... Avec grâce, elle avait servit le repas, une sorte de soupe avec des légumes et de la viande... Quelque chose de sain et de nourrissant...
Son regard avait pourtant prit un air un peu grave, elle ne craignait pas pour son amour, mais de ce qu'elle avait entendu de cette histoire, des gens en avaient souffert. Comment le monde pouvait il être aussi terrible ?

Quan aussi avait acquiescé, il ne comprenait pas tout à ces histoires, la seule chose qu'il savait c'était que cet homme serait celui qui sauverait la situation, sa réaction en était la preuve... Et puis il avait raison sur un point, il ne pouvait rentrer chez lui exposer sa famille à un tel drame, qui savait ou se trouvait l'individu qui avait causé ce carnage ? Rien qu'à cette pensée, un profond frisson parcourut son dos...
Shiryu à présent s'était rassit, Shunreï aussi avait prit place. Elle avait plongé son regard dans celui de son époux avant de dire...

« Si tu le permets, mangeons... Vous reparlez de tout ceci plus tard. »

Il n'y avait dans sa voix aucune trace de colère, aucun ordre, c'était plutôt une sorte de supplication, de souhait... Et c'est ainsi que le repas s'était prolongé, que la soirée avait continuée et que la nuit s'était achevée. Les deux hommes avaient discuté un peu plus, Shiryu avait reçu les quelques indications supplémentaires nécessaires, tel que le nom du village...

Au petit matin, Quan et Shunreï avait accompagné Shiryu sur le pas de la porte et l'avaient regardé s'éloigner à l'horizon.
C'est en milieu de matinée que le chevalier d'or de la balance arriva sur le chemin qui le mènerait dans le village en contre bas, celui ci se trouvait dans une vallée, au milieu de pics rocheux, de flancs escarpés... Le petite village composé de quelques maisons dans un triste état, l'endroit n'était pas très riche, voire même assez pauvre, il ne vivait que grâce aux mines et aux extractions de minerais des montagnes... Une épaisse fumée s'élevait parmi les maisons, un silence de mort régnait, pas un son ne parvenait de la vallée...

En s'approchant un peu plus, le chevalier pouvait remarquer des silhouettes, celles décrites par le vieillard, des femmes, des enfants, figés dans des scènes improbables... Personne ne semblait s'être rendu compte de ce qu'il s'était passé... En entrant un peu plus dans le village, on pouvait voir certains visages déformés par la peur tous étaient tournés dans la même direction.
Au centre des maisonnées sur ce qui devait être jadis la place, il y avait un trou, un immense cratère et tout autours des vestiges d'une sorte de puits.
Le ciel était dégagé, mais le sol était encore humide de la pluie qui était tombée en radée depuis la veille.
Le spectacle de désolation était épouvantable, il n'était pas étonnant que l'homme soit partit en courant sitôt qu'il avait approché les abords. A l'autre bout du village, une maison était entrain de brûler, sans doute que les personnes qui habitaient là avaient laissé le feu se consumer et l'incendie avait prit... Heureusement, celui ci demeurait mesuré, la pluie ayant détrempé les charpentes en bois... Mais dans quelques heures, la maison isolée ne tarderait pas à bruler entièrement, à moins qu'elle ne s'effondre sur elle même... Au sol gisait une sorte de pancarte sur lequel il était inscrit Auberge...
Revenir en haut Aller en bas
Shiryu
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 72
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Sam 8 Mai - 20:20

Shiryu posa un regard amoureux sur sa belle épouse, un doux sourire sur le visage... C'était aussi pour elle qu'il se battait, pour eux... Si une menace venait à frapper à leur porte, pour la protéger elle , il se devait d'intervenir.

« Oui tu as raison... tout cela peu attendre... Mangeons. »

Les indications que Quan avait tout au long de la soirée révélées à Shiryu allait lui être fort utiles même s'il connaissait cependant très bien la psychologie de ce genre de personne... Un tel être pouvait aussi bien être un danger pour l'humanité comme un être perdu semant involontairement le chaos derrière lui... Contraint en raison de ses capacités à l'exil et à la solitude...

Peut être n'était il qu'un de ces êtres ne sachant dompter son pouvoir dans le fond, cette solution bien que peu envisageable pouvait parfaitement être plausible. Le reste de la nuit se passa sans encombre pourtant à mainte reprise Shiryu s'éveilla dans le lit conjugal.

Le levé n'avait pas été des plus difficile seulement c'était la première fois depuis longtemps qu'il n'avait plus laisser son épouse derrière lui... Comment faisait il à l'époque pour courir l'aventure en compagnie de ses amis chevaliers de Bronze ?

C'est en milieu de matinée que le chevalier d'or de la balance arriva sur le chemin qui le conduisait dans le village de la vallée qui avait été prit pour cible... L'état pitoyable dans lequel ce dernier se trouvait ne fit que résigner Shiryu sur la nature profonde du responsable... Cet être n'était point, un quelconque jeune prodige dont les dons particuliers prenaient le pas sur lui, mais bel et bien face à un monstre de la pire espèce.

C'est en s'approchant de plus près que Shiryu perçut enfin les silhouettes décrites par Quan... Effectivement l'ambiance oppressante qui régnait en ce lieu était palpable... Les scènes dans lesquelles les corps étaient figés, la terreur qu'on pouvait lire dans leur yeux fit serrer les poings du noble chevalier d'or... Le regard de Shiryu balaya rapidement la zone pour enfin remarque l'immense cratère au centre même du village... Un ancien puit visiblement pulvérisé par une décharge de cosmos... Cosmos dont les traces emplissait le lieu, shiryu s'avança un peu plus avant de fermer les yeux afin de s'emplir au plus profond de ce cosmos... Ainsi il pourrait sans le moindre douter possible remonter la trace de ce dernier jusqu'à son propriétaire....

Mais pourquoi un puits intéresserai quelqu'un ? Simple maladresse ou attaque volontaire ? Le mystère semblait s'épaissir... Que cherchait il ici ? Etait il seul ce Persée ? C'était pendant sa réflexion que l'odeur acre de la fumée que dégageait une bâtisse en proie au flamme attira l'attention du Gold saint. Shiryu dirigea alors ses pas en direction de cette édifice tout en sondant soigneusement les cosmos présent en ce lieu afin de déterminer le nombres exact d'adversaire qu'il aurait à affronter dans un futur proche afin de sauver tout ses gens...

L'édifice semblait instable, les indices iraient en s'amenuisant de minutes en minutes... Il s'agissait d'une auberge au vu de la pancarte... Comment pouvait il endiguer les flammes sans pour autant rendre instable la structure de l'édifice déjà bien malmenée ?

Shiryu haussa alors les épaules, le temps pressait bien trop pour pouvoir se permettre de perdre du temps à sauver cette maisonnette, aussi il s'engouffra à l'intérieur à la recherche d'autre indice, passant minutieusement les lieux au peigne fin...
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Mer 9 Juin - 9:41

La veille batisse dans laquelle le chevalier d'or de la Balance était entré, était effectivement l'auberge du village, les flammes qui provenaient de ce qui semblait être les cuisines, une pièce annexe et qui dévoraient une partit de l'étage avaient épargné la salle principale. Ici, il n'y avait aucune statue, aucune silhouette humaine pétrifiée, pourtant on pouvait aisément distinguer des traces de luttes, ou quelque chose s'y approchant, car en effet, certaines chaises étaient renversées, l'une des tables étaient quant à elle brisée en deux...
Ce qu'il s'était produit ici avait sans nul doute provoqué une panique générale dans l'établissement, obligeant les personnes présentes à fuir aussi vite que possible.

L'empreinte d'un cosmos était indéniable, le même qui avait ravagé le village et transformé tous ces pauvres gens en statues... Il y avait du y avoir ici une explosion grandiose, une explosion qui avait fait fuir tout le monde.
Mais ce n'était pas tout... Des relents d'une énergie sombre et sournoise se distinguaient, non sans peine, étant littéralement écrasé par la violence de l'autre énergie. Quoi qu'il se soit passé ici, il n'y avait pas eut qu'un seul être doté de cosmos...

S'attarder plus longtemps dans se bâtiment aurait été vain, pourtant, il était la clef indéniable des évènements qu'il s'était produit ici... Tout partait de là, cela était certain.
En ressortant du bâtiment, on pouvait remarquer la présence de nombreuses traces de pas, des enjambées rapides, signes d'une confusion... Et devant la porte de l'auberge, toujours ce trous béant, remplit d'eau, tel un puits que l'on aurait éventré. La trace du cosmos dominant était toujours présent, plus ténu, l'autre demeurait tout de même perceptible, comme si celui ci avait été le témoin discret des évènements.

La scène apparaissait sous un angle nouveau...

Les traces de cosmos prenaient le chemin de la sortie du village à l'opposé de là où le chevalier était entré, en direction de hautes montagnes escarpées... Suivre cette trace paraissait être le seul moyen d'élucider le mystère donc sans grande surprise c'est ce que fit le chevalier.

* * * * *

Après plusieurs heures de marches où Shiryu avait eut le plus grand mal à suivre cette trace tant celle ci était désordonnée et changeante, il arriva aux abords d'une cascade... Son chant tumultueux couvrait ce qui ressemblait à une voix humaine, une voix qui criait, hurlait même, chargée d'incompréhension et de haine...
Sur la rive se tenait vêtu de son armure, la silhouette d'un jeune homme d'une quinzaine d'année, son cosmos tout autours de lui fluctuait, tantôt agressif, tantôt doux, sans semble t'il trouver de juste milieux... Le chevalier noir de Persée était semble t'il tout seul.

« Laissez moi ! Je suis un monstre ! »

Le jeune homme semblait se débattre contre un démon invisible, quelque chose de puissant qui le contrariait, apparemment, celui ci tentait d'enlever l'armure qu'il portait.

« Je ne veux plus faire de mal ! Non ! Pitié ! »

Epuisé par ses efforts, le chevalier tomba à genoux au sol, dos à l'observateur qu'était Shiryu... Des sanglots nerveux se firent entendre avant que de nouveau sa voix n'éclate.

« Je dois m'arrêter ! Je dois...." 

De nouveaux des sanglots, mais cette fois chargés de rage...

« Je hais l'humanité, je hais ce qu'elle a fait de moi ! Pourquoi ? Pourquoi moi ! »

Son discours incohérent était preuve de sa grande détresse, comme si ce chevalier noir l'était contre sa propre volonté....
Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
avatar

Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Mar 15 Juin - 3:45

Shiva méditait depuis son antre mystérieuse situé dans un monde perdu entre celui des hommes et celui des dieux... C'était lui l'instigateur de l'éveil de ce jeune chevalier noir de Persée, un jeune homme des plus intéressant de prime abord qui se révéla par la suite, une bien mauvaise acquisition.

Un chevalier noir ne devait pas éprouver de remord, il ne devait pas avoir le moindre sentiment envers quiconque... Aimer était la pire chose pour les êtres qu'ils représentaient et le regret était le pire des blasphèmes.

Shiva avait envoyé son cosmos afin de conseiller ce jeune homme, c'est lui qui l'avait fait croitre des semaines durant pour parvenir enfin au résultat obtenu... L'homme le plus proche du Diable, le destructeur ne pouvait laissé la situation basculer à son désavantage... Aussi il avait suivit le jeune chevalier noir dans un but précis, lui laisser une ultime fois le choix. Soit il ralliait sa cause, soit il mourrait.

Lorsque la vierge noire retrouva son protéger, son cosmos fluctuant sans cesse tel un pendule entre lumière et ténèbre, le fit effectué une grimace. Pourtant par télépathie le diabolique destructeur entama son œuvre.

« Mon jeune ami... Cesse de te lamenter, tu les haïssais tous tellement, ne me vient pas me dire le contraire. »

La réponse que formula le jeune homme n'eut pour d'autre effet que de faire sourire Shiva qui reprit.

« Oui... tu es un monstre... Refuser ta condition ne serait que plus difficile... Accepte ta condition, et tu verras bien vite que toi aussi mon enfant tu y prendras du plaisir. »

La vaine tentative d'enlever son armure fit éclater de rire l'entité qui planait invisible autour de lui.

« C'est inutile de te débattre... Ton armure te reconnaît comme son maitre, car ton âme est aussi noire qu'elle... Ne résiste pas, éveille toi enfin à ta vrai nature. »

Shiva savait qu'un être, un chevalier d'Athéna, d'or de surcroit était spectateur de la scène... Tout cela ne faisait que jubiler l'homme le plus proche du Diable.

« Tu prétends vouloir t'arrêter ? Mais tu ne crois pas toi même un traitre mot de ce que tu racontes... Rapelles toi la manière dont te traitaient les habitants de ton village... Rapelles toi de ta mère, de ses critiques incessantes, tu n'as jamais été qu'un fardeau pour eux... Je t'offre une nouvelle vie, une mission, un destin brillant... Mais tu es bien trop engager maintenant, il n'y a aucune possibilité de machine arrière. »

Les sanglots de Rage qui succédèrent aux paroles de Shiva n'était fait que de colère... Aussi Shiva surenchérit.

«  Par ce que tel était ton destin, par ce que telle est ton chemin... Tu n'as pas le choix. Regarde... regarde derrière toi, la vie ne veux pas de toi et envoie même des êtres afin de t'éliminer. Bats toi, tues le, protèges ta vie et je te promets des lendemains meilleurs... Refuse et tu ne vaudras pas mieux que tout ce que les habitants de ton village disait de toi. »

Une vision se profila alors devant ses yeux, un monde dans lequel la personne qu'il haïssait plus que tout prenait vie en lieu et place du chevalier de la Balance... L'être haït était donc revêtu de l'armure de Shiryu.

« Tue le, assume tes actes... Devient un homme digne de vivre... que dis je deviens un dieu marchant parmi les hommes... Prend la place qu'il te revient de droit à mes cotés. »
Revenir en haut Aller en bas
Shiryu
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 72
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Ven 18 Juin - 1:11

Le vétéran de la guerre sainte opposant Athéna à Hadès observa chaque indice, fouillant minutieusement chaque parcelle de cette vieille batisse. Si les flammes aurait pu ralentir le commun des mortels, l'homme qui se présentait face à elles était un gold saint, un chevalier sacré... Et un obstacle aussi dérisoire ne pouvait l'arrêter.

Il n'y avait aucune statue, seul des traces de lutte bien visible parsemait le lieu... certaines chaises étaient renversées, l'une des tables étaient quant à elle brisée en deux... Rien qui ne pouvait signalé la présence d'un guerrier usant le cosmos, rien hormis justement d'infime résidu de cette énergie.

« C'est un tout jeune celui là... Peut être n'est il pas trop tard pour lui faire entendre raison. »

Une autre cosmo-énergie était présente, un cosmos sournois et sombre, c'était comme s'il sortait d'une autre dimension afin de guider vers cette folie, un tout jeune éveillé. Un guide malsain le poussant vers le gouffre sans fin de la honte.

Même si tout venait de ce lieux, la ruine ne tenait plus qu'à un fil et à présent, il fallait sortir afin de suivre le cour des évènements, afin de faire une immersion dans le temps. Les traces jonchant le sol signalaient une fuite rapide du lieu... et ce trou béant devant la porte de l'auberge remplit d'eau trahissait la présence d'un puits... Un puits que l'ont aurait fait exploser en usant du cosmos. Qui que soit ce guide, nul doute n'était possible... C'était lui qui avait incité ce tout récent utilisateur de cosmos à perpétrer les crimes qui se dressait devant Shiryu.

La scène apparaissait sous un angle nouveau...

Les traces de cosmos prenaient le chemin de la sortie du village à l'opposé de là où le chevalier était entré, en direction de hautes montagnes escarpées... Suivre cette trace paraissait être le seul moyen d'élucider le mystère donc sans grande surprise, Shiryu prit en chasse cet être dont il ne savait rien.



* * * * * * * * * * * * *


Ce ne fut qu'après plusieurs heures de marches où Shiryu avait eut le plus grand mal à suivre que les traces de ce cosmos désordonnée et changeante,le conduisirent jusqu'aux abords d'une cascade... Les flots de cette cascade masquait presque une voix, une voix qui criait, hurlait même, chargée d'incompréhension et de haine.

Sur la rive se tenait vêtu de son armure, la silhouette d'un jeune homme d'une quinzaine d'année environ, son cosmos tout autours de lui fluctuait, tantôt agressif, tantôt doux. Il ne trouvait pas de juste milieux, pourtant malgré sa seule présence, un autre cosmos semblait se tenir à ses cotés... Un cosmos à peine perceptible, un cosmos projeté d'un lieu distant.

C'était ce cosmos, le seul et unique responsable de tout ceci... Shiryu n'éprouvait que peine à l'encontre de ce jeune homme perdu... Confiant, le Gold Saint de la Balance s'avança encore, s'il avait une chance de sauver l'âme de cet enfant, il fallait prendre tout les risques pour elle.

Qu'avait donc put être la cause d'un tel chamboulement de ce jeune et paisible paysans ? Qu'avait donc bien put le rendre aussi haineux à l'encontre de l'humanité ?

Shiryu avait le cœur serré, il ressentait le trouble habitant cet enfant, ce ne fut que lorsqu'il arriva à quelques pas de lui, qu'enfin le porteur de l'armure noire de Persée se redressa avant de lui faire face... Shiryu devait trouver les mots juste aussi, il dit d'une voix claire et franche sans la moindre agressivité dans le ton.

« N'aie crainte... Je ne te veux aucun mal, je suis là pour te venir en aide. »

Sur ses paroles, il tendit une main dans sa direction, paume vers le haut afin que le jeune accepte de la lui saisir.

« Je suis ici pour te sauver de l'entité qui te pousse à agir de la sorte... Chaque homme est libre de choisir sa propre voie... N'écoute pas ce que te dit cet être... Aie confiance en moi. »

Shiryu qui avait affronté le chevalier d'Argent Algol connaissait les pouvoirs de cet être aussi même s'il ne montrait rien, il se tenait tout de même sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
avatar

Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   Sam 27 Nov - 7:19

[Post effectué avec l'accord de Shiryu et des Admins]

L'enfant se releva pour faire face au chevalier d'or se tenant non loin de lui, un sourire dément apparut sur son visage tandis que ses poings se serrèrent. Ses larmes cessèrent de couler tandis que son regard s'obscurcit.

Les paroles qu'avaient prononcé le gold saint n'eurent aucun autre effet que de faire naitre en lui encore plus de haine... A présent il était à point pour être cueillit par Shiva...

«  Crainte... Crainte... Je n'ai aucune peur, aucune crainte,je n'ai nul besoin de ton aide, la seule chose que tu puisses faire pour moi c'est de mourir! »

Le jeune garçon recouvert de son armure aussi noire que le néant primordial se mit en garde, ses yeux étaient à présent injectés de sang... Cela ne laissait présager rien de bon, le combat aurait bel et bien lieux.


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * ** *


Après une farouche résistance du jeune jeune chevalier noir c'est sans la moindre surprise que le Gold saint prit le dessus pourtant la bonté de ce noble serviteur d'Athéna n'eut le cœur de mettre un terme à la vie de cet enfant.

L'infime trace de cosmos que l'ancien bronze saint avait ressentit fini enfin par se matérialiser mettant un terme momentané au cour du temps... Le vent se figea, le vol des oiseaux en firent de même comme si la vie venait d'être annihilée en cet instant.

La silhouette apparut alors sous les yeux du chevalier d'or, le seul être à même de pouvoir demeurer encore conscient dans ce monde de pur Chaos qui venait d'étendre son emprise céans, cependant son corps ne pouvait absolument plus se mouvoir.

« Superbe combat chevalier... Ton pouvoir a bien grandit depuis l'époque où ton maitre t'entrainait... Mais tu es encore si faible, ton cœur pur et comme une insulte à ton rang chevalier, la pitié... Voilà ce qui te perdra un jour ! »

Shiva pausa une main sur l'épaule du vaincu tout en toisant du regard Shiryu avant d'ajouter.

« Il a été vaincu, c'est donc un faible qui ne mérite pas de vivre. Dans un combat, le perdant y laisse la vie. »

Le regard de Shiva s'illumina tandis que l'armure sombre quitta son porteur avant que ce dernier ne tombe en poussière. Son corps comme son âme venait d'être réduite à néant.

« Tu voulais le sauver ? Tu voulais sauver son âme, chevalier ? Contemples donc ton échec et apprend ! Un guerrier est sauvé dès lors que son adversaire le reconnaît comme son égal !  »

Shiva éclata d'un rire malsain avant de s'effacer de la réalité tout comme l'illusion qu'il avait soigneusement dressée... Ce n'est qu'alors que Shiryu put enfin se mouvoir. Qui était donc cet homme qui avait put de la sorte créer une telle illusion ainsi que stopper un chevalier d'or ? Cet homme aux yeux clos possédait les mêmes méthodes que Shaka.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau jour sur Rozan.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau jour sur Rozan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demain sera toujours un autre jour.
» Un nouveau jour, un nouveau venu
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» Un nouveau jour se lève. [~ Lawla]
» Un nouveau lieu pour un nouveau jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Monde. :: Les Cinqs Pics de Rozan-
Sauter vers: