Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 6 Mai - 3:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le temps s'étirait en longueur alors que Sable de Nacre se laissait mener par la bride jusqu'à l'Entrée du Sanctuaire. Tout s'était relativement bien passé entre l'Etalon Céleste et le saint du Verseau. Quoiqu'il y avait eu aussi pas mal de moments épiques.

Comment un chevalier pouvait-il monter si mal à cheval ? Dans son cas, ce serait plutôt même rester en selle et laisser sa monture aller où bon lui semblait.

Ce que Sable avait vite compris. Il n'avait donc pas perdu de temps et avait filé vers l'Allemagne sans que son cavalier n'ait une seule fois pris la peine de le diriger. Ce dont l'Etalon s'était fort bien accomodé. Un cheval sauvage dopé au cosmos de futur gold ou spectre avait en effet toutes les chances de pouvoir galoper aussi loin sans le moindre soucis.

Ainsi, au final, cela se passa relativement bien. Tous deux arrivant à bon port, en vie et plutôt en bonne santé.

Ainsi Hyoga redécouvrit-il les alentours du Château d'Heinstein alors que Sable de Nacre piaffait, manifestant le désir de s'y diriger au plus tôt...

Seulement, Alaïs n'y était pas seule, des cosmos spectraux y étaient aussi rassemblés. Une énorme quantité d'énergie que même un gold de sa trempe ne pourrait affronter seul.

Ainsi, le Verseau était-il parvenu à destination, sans pouvoir avancer davantage lorsqu'un cosmos se fit ressentir, un cosmos froid se dégageant directement du cheval... Comme s'il appelait...
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 6 Mai - 3:37

Le chemin fut tortueux, il y eut des bons et des mauvais moments pour le chevalier d'or, il savait dorénavant qu'il était un piètre cavalier mais après tout c'était la première fois qu'il pontait sur un cheval et il n'avait jamais eut de leçons, peut être qu'il pourrait s'aguerrir une autre fois. En tout cas, son premier cours fut laborieux au départ, il luttait surtout pour rester en selle, serrant les jambes contre les flancs de l'animal et tenant les rennes comme il le pouvait mais aucunement c'était lui qui dirigeait Sable, ce dernier choisissait son itinéraire tout seul, chose qui arrangeait au final le chevalier car il aurait été bien en peine de savoir où aller.

Le voyage un certain temps mais pas aussi long qu'il aurait dû, la monture galopait encore et toujours sans montrer la moindre fatigue, à croire qu'il s'était dopé, la route défila autour de Hyoga qui fut surprit lorsqu'au bout d'un chemin ils pénétrèrent dans une forêt, il reconnaissait cette endroit qui sortait tout droit de ses souvenirs. Au loin se trouvait le château d'Hadès, une des entrées vers les enfers, il stoppa immédiatement le cheval, espérant qu'il était encore à une bonne distance. Evidemment il avait masqué sa présence et son cosmos, ce qui sembla ressentir son curieux compagnon car il piaffait un peu plus, celui-ci voulait continuer en direction du bâtiment qui leur faisait face mais le Verseau le retint, il descendit de Sable, sachant pertinemment malgré ses très récents progrès en cavalerie qu'il ne réussirait pas à tenir l'animal.

La réflexion était toujours bonne conseillère, il attacha le cheval solidement à un arbre avec assez de longe pour pouvoir atteindre l'herbe et manger, Hyoga s'éloigna un peu, marchant pour penser, il ne portait plus son armure depuis le Sanctuaire mais elle était sur l'animal et il avait donc diminué sa cosmos-énergie, il ressentait toutes celles qui émanaient du château et il n'y en avait pas qu'une.

( Comment faire pour pénétrer à l'intérieur et retrouver Alaïs, je ne sais même pas à quoi elle ressemble et je ne réussirais pas seul à affronter tous les adversaires qui sont à l'intérieur )

Alors qu'il se posait ces questions, essayant de trouver des réponses lui permettant de mener sa mission à bien, il ressentit soudain un cosmos tout proche, il était froid et ressemblait à celui d'un chevalier de glace. Hyoga se précipita vers l'endroit d'où la puissance émanait et il fut étonné de constater qu'elle venait directement du cheval, comment cela était il possible, il attrapa la bride et il parla doucement à Sable, ce n'était pas le moment de l'affoler non plus

" S'il te plait arrête ! tu vas nous faire repérer, je t'en prie, tu ne te rend pas compte du danger qui nous guette "

Il se trouvait très bête de converser avec un cheval mais il ne connaissait pas grand chose aux animaux, peut être qu'au fond ils comprenaient ce qu'on leur disait
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Dim 8 Mai - 6:39

Les paroles qu'avaient prononcé Lady Pandora, en guise de bienvenue fit serrer légèrement les poings d'Asclépios. Le terme « chevalier » lui avait fait remonté un frisson malsain tandis qu'un cosmos se manifestait.

Le cosmos du propriétaire d'un temple du Sanctuaire, le Verseau. Ainsi donc ce vétéran était assez inconscient pour venir en ces terres. Un lueur malsaine brilla dans le regard du Scorpion tandis qu'un rictus s'étirait sur son visage. Son outil de travail, la Scarlet Needle était venu poindre au bout de son index droit. Asclépios se releva donc avec prestance avant de poser sa main sur son cœur dans une révérence.

« Mère, Dame Pandore. »

Le regard de l'ancien saint croisa celui de Pandore.

« Si vous voulez bien m'excuser, j'ai une promesse que je me suis faite à tenir et un saint à vider de son sang. »

Asclépios entendit alors l'ordre que Pandore donna à sa mère, le beau renégat se retourna tandis qu'il avançait encore vers la sortie de la grande salle d'audience.

« Ne vous inquiétez pas... Je ferai en sorte de ne pas souiller ce lieu de son cadavre, il servira d'exemple pour tout autre chevalier ayant la folie de venir céans ! »

Et sur ses paroles Asclépios sortit de la salle. Déjà certain spectre semblait en effervescence comme s'il connaissait ce nouveau venu.

-Oui c'est ça, il le connaisse parce que lui et les autres vétérans ont déjà commis d'innombrable péché en ce lieu, seulement cette fois.

Croisant un spectre visiblement terrifié, il soupira finissant ses pensées dans un murmure.

« Seulement cette fois, ce lieu sera sa tombe ! »

Gracieux, élégant, divinement malsain, le renégat du scorpion dissimula son cosmos pour enfin sortir du château. Le jeune homme prit la direction du chevalier qui se présentait au château d'Heinstein, se servant du couvert de la forêt afin de le surprendre.

Asclépios s'arrêta alors à une dizaine de mètre du chevalier, le dévisageant du regard. Il posa ensuite un regard sur le cheval qui se tenait auprès de lui, cette semaine devait être sous le signe du cheval visiblement.

« Chevalier, tu n'es point le bienvenu céans ! Retourne au Sanctuaire si tu ne veux pas que je t'y renvoie en miette ! »

Asclépios se mit en position d'attaque avant de serrer les dents.

« Fais moi plaisir... Approches toi encore ! »

Asclépios sortit alors son « outil de précision ».
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Dim 8 Mai - 22:53

Hyoga était toujours en train d'essayer de calmer le cheval et de lui faire cesser son émanation de cosmos. Lui-même comme dit précédemment avait camouflé sa cosmos-énergie mais il sembla que ce n'était pas suffisant, puisque quelqu'un vint à sa rencontre, il le sentit de la même façon que celui-ci l'avait ressentit, aussi le Verseau ne fut pas surpris par l'arrivée de cette tierce personne, il avait placé Sable entre eux deux et il attendit, ce ne fut pas long avant que son interlocuteur ne prenne la parole


« Chevalier, tu n'es point le bienvenu céans ! Retourne au Sanctuaire si tu ne veux pas que je t'y renvoie en miette ! »


Hyoga se décida alors à se tourner pour faire face au nouveau venu, il ne le connaissait pas mais ce devait surement être un spectre puisqu'il était présent proche du château d'Hadès, le Verseau le dévisagea, c'était un homme d'une bonne taille et comme tout guerrier, il avait une musculature bien dessinée, il ne lui laissa pas le temps de répondre qu'il se mettait déjà en position d'attaque, ajoutant quelques mots


« Fais moi plaisir... Approches toi encore ! »


Un scintillement attira le regard de Hyoga qui aperçu à son doigt un ongle démesuré, il connaissait cette aiguille pour l'avoir testé par lui-même sur son corps, à l'époque c'était Milo qui l'avait utilisé alors qu'il n'était qu'un bronze, il écarquilla les yeux.

Intérieurement, Hyoga se préparait à parer à toute attaque mais il fit comme s'il était détaché, il attacha le cheval à une branche et il prit enfin la parole

" Chevalier du Scorpion je présume ? ton aiguille écarlate signe ton identité. J'ai appris ta défection du Sanctuaire, voila qui est embêtant, surtout au moment où Athéna et le Grand Pope ont le plus besoin de leurs protecteurs. Comment se fait il qu'un représentant de l'élite de la chevalerie se retrouve chez l'ennemi ? "

Le Verseau refit face à Asclépios

" Je ne suis pas venu chercher querelle, pour tout te dire, le Grand Pope m'a envoyé pour voir si les rumeurs étaient fondées, la dernière attaque contre le Sanctuaire a laissé des traces tu t'en doute. De plus j'ai une raison personnelle d'être ici, je recherche une femme du nom d'Alaïs, peut être la connais tu ? j'ai appris qu'elle portait un surplis que je connais et j'aurais voulu m'entretenir avec elle.

Evidemment je ne partirais pas d'ici sans avoir pu exécuter la mission que l'on m'a confié, es tu la pour me tuer comme le dit le message que tu as laissé sur un pauvre bronze ? "


Hyoga avait parlé sur un ton des plus neutre, sans laisser paraitre la moindre émotion, il avait les traits rigide qui ne montraient ni joie, ni peine, ni haine, son visage était indéchiffrable.
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens
avatar

Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Lun 9 Mai - 3:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le trajet fut rapide, Alaïs s'efforçant de masquer son cosmos, exercice auquel elle n'était que très peu rompue mais encore une fois, Camus la conseilla.

Le parc défila autour d'elle, immense et paré d'une flore plus que surprenante. En ce lieu, frontière entre deux mondes, tout était unique, singulier. Les branches d'innombrables buissons aux formes tortueuses supportaient d'importantes floraisons blanches, oranges ou jaune pâles. Des fleurs s'épanouissant au plus profond de la nuit. Une présence mordide semblait aussi omniprésente. Comme si des yeux sans visages s'attachaient à chacun de ses pas alors que les âmes en transit s'écartaient sur son chemin comme elles le faisaient pour tout autre spectre.

Défunts auxquels Alaïs, s'endurcissant toujours plus, ne portait aucun regard. Ce n'étaient jamais que quelques ombres de plus parmi les centaines qui se dirigeaient vers leurs prochains séjours.

Puis, enfin, elle arriva au bout du chemin dans les bois entourant le domaine terrestre d'Hadès. Sable de Nacre était bien là, chargé d'une sorte de coffre d'or et attaché à l'un des arbres, aux côtés d'un blond guerrier. Et face à eux se tenaient le Renegade.

Echaudée par sa récente épreuve au Sanctuaire Alaïs, préféra se tenir à l'écart, attendant une occasion d'approcher Sable sans le mettre en danger surtout si ces deux-là comptaient ouvrir les hostilités.

De cette distance, elle ne put saisir que quelques-unes des paroles des deux hommes mais il n'y avait pas que cela. L'âme de Camus semblait, elle aussi, guetter quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 20 Mai - 1:22

« Tu présumes bien » fit il tandis qu'un rictus s'étirait au creux de ses lèvres. « En même temps ! » Son regard se posa sur son instrument de précision. « Je n'aurai pas à te répondre, cependant puisque tu vas rejoindre ton prédécesseur et maitre dans la mort, je vais te faire une ultime faveur, un peu comme la cigarette d'un condamné. »

Il soupira alors avant de pointer le chevalier des glaces de son aiguille.

« C'est une histoire qui remonte loin, je n'étais alors qu'un nourrisson... Le Grand Pope a chargé ses nobles chevaliers de mettre à mort l'épouse et l'enfant d'un homme, un saint, descendant du prestigieux Kardia, mon père ! »

Il fit un signe de tête provocateur.

« Ma mère a été contrainte de fuir sous prétexte qu'il s'agissait d'une Spectre. » Il serra des dents. « L'enfant fut ensuite placé au sein de la famille de son père ou il suivit un entrainement particulier, celui du Scorpion. J'ai été longtemps aveugle de cela cependant, d'une confession ne laissant planer aucun doute j'ai apprit la vérité. »

Le regard d'Asclépios luisit d'une lueur étrange et malsain, ses yeux devinrent rougeoyant tandis qu'ils s'injectaient peu à peu de sang jusqu'à faire disparaître le blanc de ses yeux sous une couleur écarlate. Il posa ses mains sur son crane comme pour contenir une migraine naissante puis

« Tenter de parler ou même de me résonner ne sert à rien ! » Ses pieds trainèrent au sol afin de prendre une position d'attaque. « Si tu comptes faire d'Alaïs, ce que ton ancien Grand pope à fait de ma mère, si tu comptes venir ici et faire ce que bon te semble, tu devras me passer sur le corps ! »

Aucune émotion n'étais visible sur le visage d'Asclépios qui commençait déjà à déployer son cosmos, un cosmos dépourvut d'émotion seulement guider par un ordre: Tue, tue celui qui se dresse devant toi !
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 20 Mai - 3:40

Hyoga écouta patiemment ce que le Scorpion lui disait, l'amour d'un fils qui découvre une trahison, il connaissait la force du lien maternel et il pouvait essayer de comprendre la défection du chevalier d'or, pourtant il y avait des choses importantes qui ne figuraient pas dans le récit qui lui était fait, intérieurement il souffla, tout tournait toujours autour des sentiments.

Il se remémora le moment où, dans la maison de la balance, Camus lui avait expliqué qu'il fallait ranger ses émotions, les laisser de côté car elles obscurcissaient le jugement et affaiblissaient l'homme, il était même allé jusqu'à faire tomber le bateau, tombeau de sa mère, si bas dans l'eau glacial de Sibérie, qu'il n'était plus capable de la rejoindre pour voir son si beau visage. Hyoga avait été enfermé dans un sarcophage de glace suite à ses faiblesses mais il avait compris la leçon et il était ressortit plus fort de cette épreuve. Maintenant il avait en face de lui un homme qui était en train de faire les même erreurs, le Verseau ne pu s'empêcher de secouer la tête de droite à gauche, doucement pour montrer son désaccord.

Les yeux du Scorpion s'injectaient de sang et son cosmos augmentait, il annonça que rien ne pourrait le faire changer d'avis mais Hyoga décida de tout de même lui répondre, ne serait ce que pour remettre les choses dans leur contexte. Le ton qu'il employa pour tout ce qu'il dit l'était sur un ton mesuré, ni trop haut, ni trop faible, neutre et glacial, son visage ne démontrait aucune émotion, le devoir avait prit le dessus et il ferait ce qu'il faudrait quoi qu'il en pense

" Chevalier ! ce que tu dis est triste et compréhensible mais avant d'endosser ton armure tu as surement appris l'histoire du Sanctuaire, tu sais que l'ancien Grand Pope était ravagé par la haine, Athéna et ses fidèles servants se sont levés contre lui et la bataille du Sanctuaire en a découlé, nous avons combattu jusqu'à se trouver face à cet homme qui avait fait tuer tant de personnes et nous l'avons vaincu, juste avant qu'il ne revienne à la réalité. Ni la déesse Athéna, ni le Grand Pope actuel ne sont responsables, leur a tu posé la question de savoir ce qu'ils pensaient de cet histoire ? j'en doute.

Tu as trahi tout ce que tu défendais pour un acte, certes inadmissible, mais qui n'est pas du fait des personnes actuelles. Les chevaliers d'Athéna défendent l'humanité et la liberté, ils se battent pour conserver tout cela et je pense qu'au fond de toi, tu as cela. "


Devant la montée de puissance de son futur adversaire, Hyoga ne pouvait pas faire grand chose, il ne devait pas échouer après être arrivé si près. Asclépios ne portait pas d'armure, il était donc vulnérable bien que possédant toujours la puissance de sa cosmos-énergie.

Hyoga se rapprocha du cheval tandis qu'il parlait et il tira sur la chaine de la pandora box qui se trouvait dessus. Un rayon de lumière intense sortit de la boite et l'armure à l'intérieur "explosa", se divisant en différentes parties qui vinrent s'attacher sur le corps du Verseau, il portait désormais son armure, non pas pour montrer sa supériorité, mais ainsi peut être que son interlocuteur reculerait et le laisserait continuer. Ainsi revêtu, il était mieux protégé mais cela avait sans nul doute alerté les personnes du château, il perdait ainsi l'effet de surprise qu'il avait tenté. Il fit face au Scorpion avant de reprendre tout en s'éloignant de nouveau du cheval afin de ne pas le blesser dans le combat qui risquait de débuter

" Je n'ai aucune intention de faire à Alaïs la même chose qu'à ta mère, au contraire, le Grand Pope m'a demandé de la retrouver et, si c'était possible, de la ramener au Sanctuaire afin de faire son apprentissage. "

Asclépios ayant fait une confidence, Hyoga se permit d'en faire une également

" De plus j'ai une raison personnelle de vouloir la retrouver, la dernière personne du Sanctuaire qui l'a vu m'a dit qu'elle serait porteuse du surplis du Verseau, celui que mon maitre a porté lorsqu'il est revenu des enfers durant la dernière guerre sainte. Je voudrais m'en assurer et savoir comment elle l'a retrouvé "

Les choses étaient dites, Hyoga ne voulait pas forcément tuer le Scorpion mais il ne se laisserait pas abattre non plus et il rendrait coup pour coup, la dernière leçon de son maitre avait été assimilé, il ferait ce que son devoir lui dictait
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens
avatar

Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 27 Mai - 3:50

La tension entre les deux hommes ne cessait de monter. Le blond chevalier faisait pourtant preuve d'une maîtrise incroyable. Son visage semblait si impassible malgré la dangerosité de la situation. La proximité du Château d'Hadès et la présence de Calia qui devait, elle aussi, veiller sur son enfant, planaient lourdement sur des lieux déjà plus qu'angoissants...

Asclépios ne se retrouverait pas seul face à ce chevalier. Alaïs était loin d'être l'unique femme à veiller sur lui.

Les paroles fusaient en tout sens alors que la jeune femme progressait à pas de loups sous le couvert des arbres. Elle avançait vers Sable de Nacre toujours attaché au puissant de tronc de l'un des étonnants feuillus. L'une des feuilles se détacha et la nomade du désert ne put s'empêcher d'en froisser le limbe entre ses doigts. Un tissu étrangement souple sous sa coloration brune et ocre...

La beauté de la flore des Enfers, chaleureuse dans ses tons, mortelle dans ses parfums.

Puis, enfin, elle arriva suffisamment près de son Etalon Céleste. Sable commença à manifester sa joie avant qu'elle ne l'apaise d'un léger dégagement de cosmos froid. Elle aussi était heureuse de le revoir mais il fallait aussi éviter qu'il trahisse son approche silencieuse.

Rester prudente et discrète. La leçon du Sanctuaire avait porté ses fruits. Elle ferait en sorte de le tenir à l'écart de toute menace. Une voix dans sa tête l'incitait d'ailleurs à poursuivre dans cette voie.

Oui, doucement. Garde la tête froide, ne te laisse pas entraîner par tes sentiments. Analyse tout ce que tu vois. Comme cette armure d'or...
L'armure ? Mais on dirait la version dorée de la mienne...

Une sensation indéfinissable traversa alors l'esprit de la rousse Alaïs. Se pourrait-il que Camus sous sa carapace ait lui aussi des sentiments mais si profondément enfouis que bien rares devaient être ceux capables de l'atteindre ?

Camus ?
Autrefois, cette armure était la mienne. Et ce jeune homme n'est autre que mon ancien disciple, Hyoga du Cygne.
Cette armure est donc elle que j'aurais du...
Apaise-toi ! Il est trop tôt. Enfouis tes émotions et reste impassible. Concentre-toi sur ce que tu vas voir, Alaïs. Profite du fait qu'ils sont concentrés l'un sur l'autre pour en apprendre davantage. Le jeune Scorpion semble vouloir te maintenir aux Enfers auprès de celle qui lui est chère. La mère... Hyoga lui aussi était plus que proche de sa mère. Mais leur situation est bien différente.
Bien Camus.

Elle se faufila jusqu'à être à l'extrême limite s'arrêtant à quelques mètres des deux combattants. A quelques pas de l'arbre où était attaché Sable de Nacre

Le Verseau et, surtout, le Scorpion était bien décidés à en venir aux mains. Quelque chose pourtant frappa la douce Alaïs. Le regard d'Asclépios n'avait plus rien de commun avec celui de l'homme qui l'avait impitoyablement épinglée dans le temple du Taureau. Ses yeux étaient en effet devenus entièrement rouges, provoquant en elle une sorte de malaise. Il était si différent soudain. Le Verseau des temps anciens avait bien sûr remarqué les yeux de rubis de Calia mais ils étaient si doux. Rien de commun avec ceux d'Asclépios...

Asclépios. Tu sembles si différent comme si tu n'avait plus d'humain que l'apparence. Cela ne peut pourtant venir de la Vampire Calia, son regard se fait de braise voire d'ambre lorsqu'elle s'enflamme...

Et baissant encore son cosmos, elle dissimula au maximum prête à ériger un mur de défense au cas où...
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Sam 4 Juin - 22:04

Asclépios était toujours nimbé de sa puissante aura cosmique qui semblait fluctuer de manière étrange, son cosmos s'était fait bestial, le Scorpion haussa les épaules tandis que se regard injecté de sang redevint totalement impassible, vide de vie. Le cosmos du jeune scorpion se mit alors à s'apaiser cependant une chose semblait émaner encore de sa personne, quelque chose de sous-jacent quelque chose de vicieux et pourtant indétectable.

« Il est déjà trop tard, Verseau ! » Un rictus cynique apparut alors sur le visage du renégat. « Tu penses m'impressionner avec ton armure d'or et ton froid ! » Asclé pointa alors l'ancien chevalier de bronze de l'aiguille avant de reprendre. « Que compte tu faire toi, dont les mouvements sont à présent scellé ! »

Citation :
Scorpio Restriction / Immobilisation du Scorpion
Cosmos : 30cs
projette des vagues d'energies destinées à paralyser son adversaire.

« Son apprentissage pour ta gouverne, j'ai décidé de m'en charger personellement ! Elle n'a pas besoin de toi ! Et mieux que quiconque, tu devrais savoir qu'il ne faut jamais sous estimer son adversaire, qu'il soit pourvut d'une armure ou non ! »

Il écouta alors la suite des dires de l'ancien bronze alors qu'un fin sourire se dessina sur le visage du Fils de la Vampire.

« C'est bien, le cas... Elle porte le surplis du précédent Verseaux ! Et pour ce qui est de la suite, je te l'ai déjà dit, tu devras me passer avant tout sur le corps, Hyoga du Verseaux ! »


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ __ _ _

Tour 1 :

Aucune attaque physique.

Attaque cosmique : Scorpio Restriction / Immobilisation du Scorpion
Cosmos : 30cs
Asclé projette des vagues d'energies destinées à paralyser son adversaire.

Asclépios :

HP= 250
Cs= 250 -30 = 220
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Dim 5 Juin - 23:29

Hyoga était tendu intérieurement, il avait face à lui un ancien chevalier d'or, certes il ne portait pas son armure mais son cosmos était toujours le même. De plus il se trouvait à proximité du château regroupant les spectres d'Hadès et surement Pandore. Bien qu'étant lui aussi un représentant de l'élite de la déesse Athéna, il savait qu'il ne ferait pas le poids en face de plusieurs adversaires.

Extérieurement, il ne laissait rien paraitre, il avait l'expérience de nombreux combats, il avait donc dépassé le stade du simple débutant. De plus il n'avait pas usurpé sa puissance, acquise au cours de toutes ses confrontations antérieures avec des ennemis bien plus fort que lui.

Pendant son dialogue avec le Scorpion, il sentit que derrière lui, le cheval commença à bouger, il n'avait pas le temps de lui accorder son attention, la moindre erreur pouvant être fatale mais il finit par ressentir très brièvement et très faiblement une aura froide se déployer. Hyoa fit un pas de côté afin de mettre le nouvel arrivant sur le coté plutôt que derrière lui mais il ne pu pas encore le distinguer, trop absorbé par la férocité d'Asclépios et de son cosmos.

Il ressentit finalement quelque chose qu'il avait déjà perçu, il sembla perturbé, montrant pour la première fois un signe sur son visage

( C'est impossible, ça ne se peut pas, comment.....)

Il jeta imperceptiblement un coup d'œil sur le côté mais le cheval cachait la personne qui était apparemment en train de le récupérer. Instinctivement, Hyoga fit le rapprochement avec celle qui devait en être le propriétaire.

Le scorpion profita de ce moment d'égarement durant lequel le Verseau ne lui prêta pas attention pour passer à l'action, lui jetant une attaque paralysante. Hyoga essaya de bouger mais il n'y parvint pas, cependant cela le ramena sur terre, il refocalisa toute son attention sur son adversaire, il se mura dans une concentration intense, son visage devint de marbre et il arrêta de s'activer, écoutant ce que son interlocuteur lui disait, apprenant avec certitude que la jeune femme portait la version sombre de sa propre armure.

Ayant compris que celle qu'il était venu rechercher devait se trouver à côté de lui, le Verseau répondit au Scorpion avec des mots s'adressant aussi à Alaïs

" Je ne pense aucunement impressionner quelqu'un qui fut un chevalier d'or, je pensais juste que cela pourrait t'empêcher d'attaquer et me donner le temps de trouver Alaïs.

Tu dis que tu feras son apprentissage mais tu devrais savoir que chacun a sa particularité, qui es tu pour penser que tu le pourras ? elle domine la glace d'après ce qu'on m'a dit et je ne pense pas que cela soit ta spécialité, JE suis le mieux placé pour faire sa formation. "

Hyoga haussa un peu le ton afin de marquer les mots qu'il prononça ensuite

" Regarde toi, tu as renié tout ce que tu étais, tu es rempli de haine, tu te voile la face et tu pense pouvoir faire l'apprentissage d'un apprenti, que lui apprendra tu si ce n'est le mépris de tout ? tu t'es rangé auprès d'Hadès, je comprends maintenant mieux pourquoi tu l'as accueilli avec ton aiguille écarlate lorsque la pauvre est venue au Sanctuaire, à se demander si tout n'était pas prévu afin de la détourner de son destin. J'espère qu'elle se rendra compte que tu fais tout pour la manipuler et qu'elle prendra sa destinée en main et reviendra la où est sa place. "

Hyoga avait enfermé tous ses sentiments, il garda une toute petite partie de son attention vers celle qu'il pensait être Alaïs au cas où ce n'était pas elle. Il ne voulait pas se faire prendre par surprise par un deuxième adversaire. Pourtant il avait toujours au fond de lui une sensation de malaise suite à ce qu'il avait ressentit en provenance d'Alaïs, quelque chose d'autre qui n'était pas elle et qu'il avait peur de reconnaitre.

" Scorpion, c'est toi qui vient de lancer les hostilités, sache que je n'aurais aucune pitié si tu reste sur mon chemin."
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Lun 6 Juin - 0:26

Un rictus se dessina fugace sur le visage du Renégat, son regard était redevenu rougeoyant. Puis enfin un rire dément éclata, un rire pouvant étrangement rappeler ceux frapper par une arcane méconnu de tous hormis des vétérans de la bataille du Sanctuaire.

«  Le froid ? Qui te dis qu'elle est aussi limitée que ta pauvre petite personne ? Saches que pour la partie des capacités, elle n'a nullement besoin de moi ou même de toi puisque Ganymède en personne lui enseigne son savoir ! »

Un nouveau rictus se dessina sur le visage de l'ancien scorpion.

« Pale imitation de Verseau, Canard boiteux, sache qu'elle n'a besoin d'apprendre que l'art de la guerre et cela, je le puis ! Saches que je ne méprise qu'une seule chose, les chevaliers d'Athéna et leur déesse... Même les Dieux ont jugés les crimes de ta déesse comme innommable ! Pour ce qui est de sa place, c'est à elle de la choisir, et connaissant son maitre... Ce n'est surement pas auprès d'Athéna... Sa place est auprès de Zeus ! Ce même Dieu qui avait chargée, la propre sœur de ta déesse de mettre un terme à vos agissements ainsi que vos blasphèmes ! »

un soupir.

« Je ne demande pas ta pitié, d'ailleurs maintenant que tu ne peux te mouvoir, tu vas recevoir 14 des 15 points de la constellation du Scorpion ! »

Son cosmos se mit à s'élever toujours plus haut, toujours plus fort et violent.

« Alaïs, vas te mettre à l'abri, si je tombe ne te retourne pas... SCARLET NEEDLE !!! »

Spoiler:
 
[ T'es paralysé Razz Ca va être un plein fouet gniark gniark gniark]
Spoiler:
 

Une fois son attaque porté, Asclépios se retourna en direction de là ou se trouvait Alaïs.

«  Mets toi vite à l'abri... Sans armure, le combat risque de tourner à son avantage. Prévient mère... Ce lâche n'a pas le courage de se battre à arme égale, mais cela ne m'étonne pas, c'est ce que l'histoire à retenue de lui ! »

Asclépios se retourna enfin face à l'ancien Canard de bronze avant de reprendre.

« Seul Ikki du Phoenix pouvait faire le poid.... Et il a eut l'intelligence lui d'arrêter de provoquer les dieux en se dressant contre leur volonté ! »

Enfin l'ancien Scorpion porta sa main au niveau de ses tempes tandis que son visage prit les marques de la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens
avatar

Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Jeu 9 Juin - 0:33

Le coeur battant, Alaïs se tenait tout près de Sable. L'étalon était juste à quelque pas d'elle mais plus que ses deux énergies si puissantes, c'était le regard d'Asclépios qui l'impressionnait, la captivait. Le combat venait de commencer et elle n'était pas encore prête pour cela. Son agitation allait finir par la trahir mais même dissimulé au plus profond du surplis Camus veillait. L'âme s'adressa alors à la nomade du désert.

Chut... Domine-toi, reste calme, inébralable comme la glace, apaisante. Dompte le feu qui agite ton coeur. Le temps des flammes n'est pas encore venu. Tu es un bien surprenant Verseau...

Le ton n'était pas dur juste docte et froid. Un professeur qui la guidait jusqu'à ce que son corps s'apaise et qu'elle se reprenne.

C'est bien, tu n'as vraiment reçu aucune notion de l'art du combat. Il te faudra tout apprendre. Aussi, reste à l'écart.
Camus, ils vont vraiment...
C'est inévitable. Hyoga hésite trop. Quoiqu'il fasse, il ne pourra raisonner cet homme.
Je ne lui suis vraiment d'aucune uti...
Tache de récupérer ton étalon, c'est lui qui le mène à toi.L'interrompit soudain Camus avant de reprendre.
Non, attend...
Mais ?

Et négligeant de répondre à l'héritière de Ganymède, l'âme se tut lorsque de nouvelles paroles se firent entendre avec un point plus qu'intéressant.

Il te connaît bien plus que je ne l'aurais cru.

Le ton avait encore changé et Alaïs écoutait ces paroles avec la même attention. Les deux combattants de disputaient le pouvoir qui sommeillait en elle. Etait-elle si stupide que cela ? La nomade se sentit vexée un moment jusqu'à ce que Asclépios n'évoque une nouvelle piste. Et que la jeune femme ne sursaute presque.

Zeus...
Très fin, je le reconnais. Un ton plus sarcarstique.
Camus ? Tu savais ?
Le Scorpion, suis ses conseils et mets-toi à l'abri. Deux gold saints qui s'affrontent sont un danger pour eux mais aussi tous ceux qui se trouvent dans un certain rayon et tu es encore bien trop fragile. Ta place est près de lui... Vos destins sont désormais liés, bien plus que par la Scarlet Needle. Passe jsute auprès de Hyoga. Libère l'Etalon...
Bien...

Un geste un seul et le lien retenant Sable partait en fumée. Alaïs n'est limitée à la seule glace, elle est plus, bien plus que cela... Oui, tu as raison Asclépios, je suis bien plus que ça.

Sable s'échappa aussitôt et loin de courir vers le Château se dirigea à l'exact l'opposé. Alaïs pourrait facilement le récupérer. Leur lien était fort et puis, il serait mort en entrant sur le territoire d'Hadès. Puis, Alaïs passa à proximité du saint... Un comsos froid se dégagea alors d'elle avant d'entourer un instant l'ancien Cygne tandis qu'Asclépios semblait souffrir.

" Hyoga, n'oublie pas le passé. Les épreuves que tu as vécues et notre dernière rencontre. Fasse que je n'ai pas pris ce risque en vain. Il y a un autre verseau aux Enfers, une sorte de maître de la vie... Son influence peut être pire que celle du Scorpion. Kardia et Dégel... Leur souvenir peut t'éclairer sur la voie à suivre. Fais au mieux pour ne pas te perdre, ne pas vous perdre... "

Alaïs sentit le message affluer mais ce n'était pas elle que Camus s'adressait alors que le surplis semblait comme marquer son désaccord avec cette âme qui vibrait encore en lui. Et elle-ci se replia totalement avant de sombrer. Elle resta un instant en arrêt à quelques pas du Verseau d'or...

Puis, elle se reprit et passa près du renégat.

- Je vais avertir Calia, elle va venir, reste en vie...


Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Jeu 9 Juin - 23:13

Hyoga était toujours immobilisé, il avait répondu au Scorpion ainsi qu'à Alaïs et il espérait que ses mots feraient leur effet. Asclépios éclata de rire, un rire de fou furieux. Le Verseau avait déjà ressentit des fluctuations dans le cosmos de son adversaire et ses yeux n'étaient pas ceux d'un homme sain. Plongeant dans ses souvenirs, il se souvint au bout d'un moment de l'endroit où il avait déjà rencontré ceci, il frissonna

( Ainsi il ne serait pas lui même )

Asclépios enchaina, répondant à son tour, il parlait d'Alaïs et il révéla des choses très importantes pour Hyoga, vitales même, il avait la confirmation des soupçons qu'il nourrissait depuis sa conversation avec le jeune apprenti de la licorne, à savoir qu'elle était en possession de la copie sombre de sa propre armure.

Asclépios continua en se moquant ouvertement du Verseau, retournant à l'époque où il n'était qu'un bronze, ce dernier se posait maintenant des questions

( Elle serait l'héritière de Ganymède, si c'est vraiment cela, suis je donc un usurpateur ?......non mon maitre était l'ancien Verseau et il m'a légué son armure, peut être qu'elle deviendra la prochaine représentante mais il faudra qu'elle mérite l'armure et non qu'elle se voue à Hadès . Comment la ramener au Sanctuaire ? il le faut pour son bien )

Le Scorpion fit alors allusion à Zeus et au fait que c'était le seul Dieu ayant un droit sur elle, c'était en effet approprié mais dans ce cas pourquoi lui même se mettait en avant dans sa formation, quel vantard. Hyoga n'écoutait plus que d'une oreille, il assimilait bien entendu tout ce qu'il entendait mais il était entré dans une phase d'introspection sur sa légitimité.

Une forte augmentation de la cosmos-énergie du Scorpion ramena Hyoga à la réalité mais il était déjà trop tard, Asclépios lui envoya quatorze coups de l'aiguille écarlate sur les quinze existants. La douleur fut intense, Hyoga poussa un cri alors qu'il reculait de plusieurs mètres malgré son armure. Pourtant l'effet escompté ne fut pas celui voulu, au lieu de demander grâce immédiatement ou de succomber, le Verseau se mura de nouveau dans son fort intérieur. Les démons de l'ancien temps et des combats menés remontèrent au dessus, de la sueur se mit à couler sur le front et sur les tempes du chevalier d'or.

( Encore !!! cela fait bien des années que je n'avais plus combattu, quelle douleur l'on ressent quand les coups pleuvent )

Ses traumatismes prenaient le dessus, il était toujours paralysé mais était ce à cause de l'attaque précédente où alors son propre corps qui ne voulait plus répondre. Les effets de l'aiguille écarlate s'annoncèrent et suite à la douleur fulgurante, voilà que ses sens commençaient à se troubler, il voyait mal et il se sentait lourd, prêt à s'effondrer, les anciennes blessures se ré ouvrèrent et le sang commença à couler, pourtant il ne bougeait toujours pas ni ne répondait à son interlocuteur.

Malgré toutes ces blessures et le fait qu'il était bien mal parti, Hyoga entendit lorsque Asclépios s'adressa à Alaïs, c'était donc bien elle qu'il avait perçu. Une nouvelle onde de cosmos et la bride du cheval se brisa, le pauvre animal partit.

Ce fut à ce moment qu'il ressentit très fort la présence de son ancien maitre, il l'avait deviné mais il avait décidé de se voiler la face dans un premier temps, trop prit par le combat. Cette fois il ne pouvait plus le nier, c'était bien Camus et le froid de son aura qu'il ressentit autour de lui et il entendit dans son esprits les mots qu'il lui adressa.

L'émotion ainsi que son état l'empêchèrent de bien comprendre le sens des mots qu'il venait d'entendre mais au fond de lui en bon Verseau, il connaissait l'histoire de Diogel, plus tard il aurait plus de temps pour analyser. Pour l'instant, il souffrait d'entendre son maitre et de savoir qu'il était avec une autre que lui, c'était un déchirement. Son cerveau devait être à la limite de la rupture, des larmes apparurent dans ses yeux, cela faisait longtemps qu'il n'en avait plus versé, plus de dix années mais il n'arrivait pas à les retenir à cet instant.

Hyoga répondit à son mentor

( Camus, comment se fait il que tu sois avec cette femme et non à mes côtés, j'aurais bien besoin de toi en ce moment.)

Sa cervelle se remit en fonction, il repensa à sa promesse faite à sa mère lorsqu'il avait quitté la Sibérie voilà seulement quelques jours et les paroles qu'il avait prononcé à l'adresse de ses deux maitres. Il se souvint ensuite du dernier combat qu'il avait livré avec Camus. Il se ressaisit, il venait de retrouver son ardeur passée et surtout son envie de vivre

( Mon maitre, prend soin de cette femme et guide la au mieux, ramène la où est sa place si tu le peux )

Il ne réfléchit pas au pourquoi de la présence de son maitre dans l'armure du Verseau des enfers plutôt que la véritable, ni ne fit attention à autre chose. Il entendit Alaïs prévenir Asclépios qu'elle allait chercher un autre spectre, apparemment pour le moment, elle n'était pas sur la route du retour.

La cosmos-énergie de Hyoga augmenta, le froid s'intensifia, le Verseau renaissait, il accroissait encore et encore son cosmos et ce faisant il parla directement à l'adresse d'Alaïs qu'il voyait pour la première fois, son adversaire semblait prit d'une folie passagère, il se tenait la tête dans ses mains, Hyoga savait ce qu'il devait se passer

« Alaïs ! te voilà donc. Les paroles du Scoprion sont peut être juste concernant Zeus mais je t'en conjure, pense à ce que tu veux. Il te dit qu'il va t'entrainer et pourtant il t'a infligé les pire tourments sans même te questionner. Le Sanctuaire lutte pour la vie et la paix et il aurait bien besoin de quelqu'un comme toi. L'amour est notre devise et c'est ce que nous cherchons à protéger, pense y et choisis en ton âme et conscience »

Il se tourna vers Aslcépios, la vue brouillée, ses membres meurtris mais sa cosmos-énergie augmentait encore

« Scorpion tu me traite de lâche parce que je porte une armure et pas toi. J'ai entendu ce que tu as fais à Alaïs lorsqu'elle est venue au Sanctuaire et je me doute que tu portais toi aussi la tienne alors ne me fais pas la morale. Tu utilise toutes les ressources à ta disposition, j'en ferais de même »

Hyoga savait maintenant que son adversaire était sous la contrôle de quelqu'un d'autre mais il ne pouvait pas se permettre de mourir ici, aussi il se mit en action

« Koliso »

Spoiler:
 

Aussitôt l'aura de froid entoura le Verseau, le recouvrant d'une couche de givre. La température autour de Hyoga chutait toujours, bien inférieure à 0°, de la glace se forma au sol et des cristaux de glace se mirent à tomber autour. Il leva ses bras en l'air et il joignit ses mains au dessus de sa tête. Une femme apparue derrière lui, portant une amphore qu'elle abaissait comme pour rependre un liquide. Ce dernier tomba sur les mains du combattant qui lança son attaque tout droit sur le Scorpion qui se tenait toujours la tête dans les mains

« L'exécution de l'aurore »

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Les hostilités étaient désormais bien lancées

Hyoga:

Hp: 250 - 20 = 230
Cs: 250 - 30 - 40 = 180
Pa: 300 - 40 = 260
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Sam 11 Juin - 4:11

Asclépios eut un rictus malsain aux paroles du Verseaux, ce blondinet était un entracte particulièrement appréciable.

« Et c'est au nom de l'amour que votre déesse fait exécuter ses propres chevaliers ! »

La suite des paroles du blondinet fit éclater d'un rire dément le Scorpion.

« Je me moques éperdument des pensées des autres et encore plus de la tienne... Je suis un monstre, il est vrai mais au moins, je peux encore me regarder dans une glace. Peux tu en dire autant ? Je suis un loup mais contrairement à vous autres chevaliers d'Athéna, je ne me déguise pas en agneaux ! »

Le Koliso qu'utilisa Hyoga afin de se protéger fit naitre un rictus sur le visage du Scorpion.

« Tu penses pouvoir te défendre avec cela ? Sache qu'il est déjà beaucoup trop tard pour toi, le poison qui s'insinue en toi et entaché par mon propre sang... Seulement tu n'as le moyen de t'en prémunir ! »

Il se mit de nouveau à rire.

« L'histoire, tu connais ? Sache que je suis l'arrière arrière petit fils de Kardia du scorpion ! Et sache que si j'y suis immuniser grâce au sang de ma mère, je puis me servir d'une technique interdites qu'à mis au point mon ancêtre ! »

Tandis que le Verseau déployait son cosmos, que la température ambiante chutait de manière vertigineuse, Asclépios lui affichait un sourire satisfait.

« L'aurora execution !!! Enfin je vais pouvoir assister à cette technique qui a rallonger la vie de mon ancêtre ! Tu me fais là un précieux cadeau, aussi je vais t'offrir un avant goût du fardeau de mon sang !  »

Asclépios se contenta d'augmenter son cosmos avant de pointer du doigt chacune des piqures que portaient Hyoga.

« Tu es un Agneau parmi les loups, pauvre fou ! Scarlet Neddle KATAKEO »


Spoiler:
 

Le Renégat fut alors prit par l'attaque du Verseau de plein fouet , plus que de la douleur, ce qu'Asclépios ressentit fut un engourdissement rapide et violent, la brulure du froid n'eut certes pas d'emprise sur lui mais l'impact fit naitre en lui, une sensation des plus étranges.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Résumé du tour :

Aucune attaque physique.
Une attaque cosmique imparable sans posibilité d'opposition de technique, chacun des protagonistes prennent les dégats de l'opposant.

Dégats infligés à Hyoga : 140 pdv (14 X 10 hp par piqures)


Asclépios :
Hp: 250 -40 +5 de plein fouet = 205
Cs :110
Pa: 0 (sans armure)
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 17 Juin - 1:11

Hyoga ne comprenait pas pourquoi il était toujours en train de discuter avec le Scorpion. D'après ce qu'il avait vu, celui-ci n'était pas lui-même et de plus il ne faisait que tourner en ridicule les mots du Verseau.

L'heure n'était plus aux paroles et de toute façon les Verseaux successifs n'avaient jamais été de grand orateurs. La surprise fut tout de même de taille lorsque son adversaire lui apprit qu'il était un descendant direct de Kardia, cela semblait poursuivre Hyoga depuis le début du combat.

Au moment ou Hyoga lança l'exécution de l'aurore, le Scorpion sembla avide de la recevoir, parlant de la technique qui avait permis à son ancêtre de continuer de vivre. Les mains tendus vers l'avant, toute sa cosmos-énergie se déversa en direction d'Asclépios.

Soudain, juste avant que toute l'énergie déployée le touche, l'ancien chevalier d'or lança une attaque en même temps. Aussitôt les piqures qu'il avait reçu se mirent à bruler intensément. Hyoga cria de douleur et il tomba sur ses genoux, foudroyé par l'attaque. Il sentait sa vie s'écouler et une faiblesse le prit.

Si son coup avait normalement porté, Asclépios devait maintenant être paralysé pendant un instant. Il se doutait qu'un guerrier de cette trempe ne se laisserait pas vaincre par cette seule attaque, bien que ce soit l'arcane la plus puissante de son arsenal.

Le Verseau prit un très court instant pour retrouver ses esprits, il avait toujours la vue troublée, les membres douloureux et les brulures qu'il venait de subir avaient été puissante. Pourtant il se releva afin de faire de nouveau face à son adversaire.

Tout au long des nombreuses batailles qu'il avait vécu, il s'était toujours relevé et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait abandonner. Il se remit donc sur ses pieds

" Je suis peut être un agneau mais je ne me laisserais pas abattre aussi facilement que tu le pense "

La cosmos-énergie autour de Hyoga continua d'augmenter, la neige coulait toujours sur les lieux du combat, le Verseau commença à faire des mouvements de bras, comme s'il battait des ailes, il lança ensuite un point vers le ciel. De la cosmos-énergie s'élança en hauteur, il fit de même avec son autre poing et la même chose se produisit.

L'énergie envoyée en l'air retomba sur le Verseau qui frappa en avant d'un poing, puis de l'autre avant de finir avec les deux mains jointes devant lui. Toute la puissance accumulée partit droit vers Asclépios

" Le tonnerre de l'aube "

Spoiler:
 

La bataille était âpre, les deux chevaliers s'affrontaient avec toutes leurs armes, pour sur que le spectacle devait être impressionnant pour Alaïs, surtout si elle n'y connaissait rien en combat




Hyoga:

Hp: 230 - 140 = 90
Cs: 180 - 30 = 150
Pa: 260
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 17 Juin - 1:39

Asclépios semblait comme figé dans une Gangue de glace protectrice, pourtant des gouttes d'eau semblait choir depuis l'extérieur. La cosmos énergie du rénégat loin de diminuer semblait croitre, la lueur solaire qui entourait petit à petit l'énorme pellicule de glace qui l'entourait Asclépios ne resisterait guère longtemps

(HRP : dépense de 40 cs afin de sortir de la paralysie de ton attaque)

Le sourire narquois qui était figé sur les lèvres d'Asclépios n'était pas un bon signe, le jeune homme avait un regard froid et distant, affreusement concentré comme s'il venait de passer un cap. La guangue de glace vola enfin en éclat. Un sourire carnassier sur le visage, l'ancien scorpion insuffla à son aiguille un nouveau souffle.

« Il est à présent trop tard chevalier ! »
Pouffant de rire, il ajouta. « Tu cours toi même à l'abattoir inconscient, c'est l'heure de la saignée ! »

La neige du cosmos de Hyoga chutait à présent à grand flot cependant au contact de la peau d'Asclépios celle-ci fondait instantanément. Hyoga avait put lors de la première attaque du renégat la température excessivement froide de sa peau alors qu'à présent son corps semblait émané une chaleur étouffante.

« Scarlet Needle ANTARES ! »

Spoiler:
 

Au moment précis ou Hyoga lança son attaque glaciale, l'aiguille Antarès pénétra avec une violence extrême dans le corps du pauvre verseau au niveau de son plexus solaire, un énorme jet de sang vint s'écraser sur la glace recouvrant à présent le corps du renégat. L'Antarès planté dans le corps de Hyoga permit au renégat de ne pas être projetter par la puissance de Aurora Thunder Attack


= = = = = = = = = = = = = = = =

Résumer du tour : Sortit de la paralysie et Antarès

dégats du cout porté : Hp restant / 2 + 5 de plein fouet à cause des piqures et/ou de l'attaque simultanée Razz si Hyoga poursuit le combat ou mort subite

Asclépios:

Hp: 205 -30 de l'attaque – 5 de plein fouet = 170
Cs: 110 – 40 (contrer la paralysie) -10 (Antarès ) = 60
Pa: 0
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 17 Juin - 4:25

Après avoir versé ses larmes, Hyoga avait reprit une certaine confiance et une ardente envie de vivre, le froid occasionné avait gelé les coulées salées sur ses joues et il était enfin entré dans le vif du sujet.

Pourtant il semblait qu'il avait décidé de se battre trop tard, Asclépios était impitoyable et il ne faisait aucun quartier. De toute façon, s'il était bien sous l'emprise de quelqu'un il n'avait pas le choix et Hyoga devait tout faire pour sauver sa vie.

Alors qu'il pensait son "ennemi" paralysé, le Verseau avait prit son temps pour se relever et porter sa nouvelle attaque. Son état de faiblesse ne l'avait pas aidé et il ne s'était pas rendu compte que le Scorpion intensifiait son cosmos. Le résultat fut stupéfiant, la glace formée autour de son adversaire vola en éclat, projetant des morceaux de glace un peu partout. La neige fondait au fur et à mesure qu'elle touchait Asclépios et celui-ci ne semblait pas affecté par l'attaque qu'il venait de subir.

Ce fou semblait même terriblement s'amuser car il riait sans cesse. Toutefois Hyoga n'était pas un novice né de la dernière pluie, il était certes très mal partit mais il avait une stratégie en tête, le soucis étant d'avoir le temps de la mettre à exécution.

Lorsque le descendant de Kardia sortit de sa paralysie, le Verseau était déjà en train de lancer sa prochaine attaque, il décida de continuer, l'interrompre aurait été une perte de temps.

Au moment où le tonnerre de l'aube partit, Asclépios lança une nouvelle attaque qui toucha le pauvre vétéran. Le sang gicla sur le Scorpion et il continua de couler à flot. Hyoga recula sous la douleur et la puissance de l'attaque.

La seule chose positive de ce moment fut qu'auparavant, il avait déjà subit cette attaque. Cela lui permit de rester conscient et de ne pas mourir sur le champ. Pourtant le combat avait plus que largement tourné en faveur du Scorpion qui venait de prendre tout de même l'attaque de Hyoga en pleine face.

Titubant, ne voyant plus grand chose, c'était plus au jugé et au mental que le Verseau fonctionnait. Son sang recouvrait le sol, faisant disparaitre la couche de neige et il lui fallait conclure le combat rapidement sous peine de perdre la vie sous peu. En effet cette fois, son adversaire ne semblait pas avoir l'intention de stopper l'hémorragie comme Milo dans sa maison il y avait de cela une dizaine d'années.

Hyoga leva ses deux bras en l'air, joignant ses mains et il se prépara à lancer de nouveau l'attaque suprême de son arsenal

" Asclépios, je te l'ai dis , je ne me laisserais pas tuer aussi facilement, prends ça "

Les bras du Verseau s'abaissèrent et le liquide de l'amphore remplit de cosmos tomba sur ses mains avant de partir tout droit sur son adversaire

" L'exécution de l'aurore "

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Hyoga:

Hp: 90 / 2+ 5 = 40
Cs: 150 - 40 = 110
Pa: 260
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 17 Juin - 5:18

Si Asclépios savait encaisser la souffrance aussi bien cela venait de son entrainement particulièrement rigoureux. Asclépios était un être qui aimait infliger la souffrance et qui ne rechignait pas à la ressentir lui même.

Tout cela n'était qu'un jeu, un jeu subtil est agréable... Il était descendant de Kardia, une personne aussi sadique que lui, et l'élève allait dépasser le maitre. Alors que le verseau lança de nouveau une attaque, Asclépios lui affuta son aiguille.

Son arme allait pénétrer les chairs de son adversaire une ultime fois, aussi il allait employer les grands moyens. Son adversaire était la victime du poison d'un scorpion, son heure était bientôt venu avant que tout son sang n'aie finit par s'échapper de son corps.

Asclépios ne chercha pas à fuir l'attaque de son adversaire qu'il reçut une nouvelle fois de plein fouet comme pour bien légitimer sa supériorité, ce fut un véritable flots de violence qu'il déferla à l'encontre du Verseau.

« Tu ne comprendra donc jamais... Tu vas mourir pauvre fou ! Great Scarlet Needle !! »

Tandis que l'attaque de son adversaire figea ses mouvements un sourire de satisfaction apparut sur le visage d'Asclépios. Ce ne fut que lorsque sa paralysie prie enfin fin qu'Asclépios se remit enfin à se mouvoir.

Il s'approcha du corps sans vie du Gold saint afin de recueillir les deux derniers litres de son sang dans une grande bouteille qu'il avait emporté à la volée avant d'aller à la rencontre du destin du pauvre chevalier. Asclépios ferma les yeux de son adversaire, tandis que déjà des gardes se pressait autour de lui, il les avait visiblement impressionné.

« Chevalier ta vie ainsi que tes péchés ont touchés enfin à leur fin, tu fut valeureux cependant ton corps ne puis souiller plus longtemps ce lieu. »

Asclépios tandis alors un papier à l'un des gardes.

« Ceci est une de mes planques, le grand pope d'Athéna la connait ! Emmenez le corps de ce vaillant chevalier là-bas, c'est un message à l'attention de toute la chevalerie, s'ils se dressent face à nous, ils subiront le même sort ! »

Asclépios porta alors le liquide qu'il avait recueillit sur son adversaire avant d'en boire la moitié, le reste servirait à nourrir sa mère.

Le regard du jeune homme se mit alors à luire d'une lueur sinistre tandis qu'un rictus se dessina sur le visage de l'ancien saint qui toisa du regard les deux gardes présents.

« Quoi ? Je vous terrifie ? N'ayez crainte mes amis, vous n'avez rien à craindre de moi ! »

Asclépios rejoignit alors Alaïs, ses traits redevenant ceux du jeune homme angélique qu'il paraissait être.

« Tu as le choix très chère... Retourner vers ceux qui n'hésite pas à attaquer jusque devant notre foyer, ou alors rester avec ceux qui t'ont accueillit et défendus ! »

Asclépios jeta un dernier regard en direction de la dépouille plein de haine et de rancœur.

= = = = = = = = = = = = = = = = =

Great Scarlet Neddle / grande aiguille écarlate
Attaque physique surpuissante
Cosmos 40cs
Dégats: 40 hps
Attaque similaire à la scarlet neddle à l'exception pres que l'adversairereçoit les 14 aiguilles d'un coup. Mais il ne souffre pas des pénalité de la Scarlet Neddle car le poison n'a pas encore fait son effet. L'effet ne devient effectif que 2 tours après l'attaque.


Hyoga 0 match terminer.

Pour un novice tu te débrouilles pas si mal l'ami Wink la prochaine fois ca ira mieux ^^


Dernière édition par Asclépios le Ven 17 Juin - 7:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Ven 17 Juin - 6:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens
avatar

Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Dim 19 Juin - 3:29

A chaque minute qui s'écoulait, le combat redoublait d'ardeur et de rage. Le sang coulait aussi vite que le froid le recouvrait...

Le regard de l'héritière était posé sur le visage du blond renégat. Asclépios était tout simplement méconnaisable. La douce Alaïs se souvenait du jeune homme qui l'avait arrêtée dans l'Antre du Taureau et là, elle avait par moments l'impression d'être en face d'une toute autre personne. Quelque chose d'encore plus malsain qui s'était ajouté au côté déjà très sombre de l'ancien saint. Bien sûr qu'Asclépios était un véritable monstre mais il était déjà ainsi au sein de l'armée de la déesse Athéna. Ses actes n'avaient en rien étonné les autres saints. Oui, tout était bien plus complexe qu'on ne pouvait l'imager. Et la nomade, aussi stupide la jugeait-on, ne put s'empêcher d'être prise d'une immense tristesse envers ce jeune homme et son adversaire.

La chute du Verseau d'Or était inévitable. Malgré toute sa puissance, il n'avait pu se reprendre à temps...

" Fuyez chevalier... Fuyez... "

Lui avait-elle lancé directement par la pensée sans même le réaliser. Instinctivement, un cri chargé de de tristesse, de compassion. Alaïs était le verseau originel mais elle n'avait pas encore trouvé sa voie, son destin était en route mais encore bien flou si flou...

Quant aux accusations contre Asclépios, non, elle ne pouvait se résoudre à croire qu'il avait tout planifié avant même son arrivée. Athéna était au Sanctuaire selon les dires de Gany. pourquoi l'Echanson des Dieux lui aurait-il menti ? Et elle, la fameuse déesse, elle aurait du intervenir...

Non, Asclépios ne l'avait pas détournée. Athéna payait une fois de plus son inertie même si Hyoga du Cygne, disciple de Camus devenu depuis le nouveau porteur de l'armure de la Gold cloth du Verseau affirmait le contraire.

Pourquoi s'obstiner à reporter la faute sur Asclépios uniquement.

Me manoeuvrer ? Qui m'a éloignée du Sanctuaire ? Si ce n'est le Grand Pope lui-même. Qui m'a amenée devant le Grand Pope si ce n'est le saint du Taureau auquel Asclépios m'avait confiée alors qu'il aurait toutes les facilités pour m'enlever...

Ainsi, Alaïs montrait-elle qu'elle n'était pas une stupide brebis que deux loups pouvaient se disputer sans qu'elle ne puisse rien y faire. Puis, enfin, un dernier, un ultime message vers le Blond Verseau.

" Camus... Il souffre, tu sais, ne lui fais pas davantage de mal... Je ne sais ce qu'il t'a dit mais il t'aime comme un fils "

Puis, le contact s'éteignit. Alaïs n'avait rien d'un monstre se rapaissant de la souffrance des autres. Elle ressentait bien le côte sombre et malsain du surplis qui voulait atteindre son coeur et le corrompre tout comme son âme mais il y avait ce mystérieux verseau qui hantait aussi les Enfers. Et tout comme moi, ce Verseau veille sur Asclépios... Son regard était si doux...

Les Enfers ont tant de facettes...

Alaïs sentait bien que sa place n'était pas forcément plus aux Enfers qu'au Sanctuaire. Et elle avait besoin de sentir à ses côtés la présence de quelqu'un comme elle, tiraillé entre les deux extrêmes. Et Asclépios était celui qui s'en arpprochait le plus même s'il était aussi cruel qu'elle était douce...

Etre pris entre deux monde comme elle...

Entre les deux extrêmes...

La voix d'Asclépios lui parvint alors que le combat était fini. Qu'elle l'avait vu absorber le sang de Hyoga. Après tout, il était fils de Vampire. Le corps du blond guerrier évacué, la belle nomade approcha du Scorpion, droite et fière, aucune de ses émotions ne transparaissaient plus sur son visage à la beauté poignante.

Elle se mit alors à sourire en posant la main sur l'épaule du blond renégat. Son cosmos s'éleva alors, d'une chaleur qui n'avait rien de commun avec le brasier qu'elle pouvait déchaîner. Non, cette chaleur-là était celle de son cosmos curatif. Ainsi referma-t-elle les plaies du Scorpion avant de prendre la parole.

- Je reste auprès de toi, Asclépios. Je sais que ma place est à tes côtés, mon maître. C'est à toi de m'enseigner l'art de la guerre, maintenant je le sais...

Il y avait peut-être aussi autre chose, entre le Scorpion et le Verseau, mais cela seul l'avenir le révèlerait...
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Dim 19 Juin - 13:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le sang... L'odeur enivrante et irrésistible du sang plus que frais lui parvenait des quelques fenêtres ouvertes. Demeurés à leurs postes, les gardes suivaient avec passion ce combat tout en se tenant sur le qui-vive. Le voir se mordre la poussière était en effet leur plus grand désir.

Car en plus d'être un combattant de la déesse, ce Hyoga du Verseau était un vétéran de l'horrible guerre qu'elle avait du suivre depuis le lieu de son exil sans pouvoir rien faire. Zeus avait du se délecter du spectacle de la belle ténébreuse pleurant sur ses frères. A moins qu'il pensait qu'elle aurait vraiment pu apprécier cela. Voir le dieu qui l'avait ainsi rejetée et torturée de la plus cruelle des façons tomber face à une bande de gamins.

Sans doute ne le saurait-elle jamais. Pourtant, ces jours l'avaient marquée au plus profond d'elle-même. Et sans l'aide de Hermès ainsi que de la frivole mais si compréhensive déesse de l'Amour, elle aurait eu toutes les peines à surmonter ce chagrin immense qui la rongeait à l'en rendre folle. Aphrodite avec la complicité d'Hermès la visitait dans la plus grand secret. Ainsi la belle adultère la consolait tout en prenant soin d'elle. Une belle spectre était une perle unique qu'elle pouvait choyer et contempler à sa guise tout en tenant les autres déesses à l'écart. La jalouse Héra lui avait déjà fait tant de mal ainsi que la déesse de la Sagesse et Apollon lui-même. Puis, cette beauté sombre et infernale détonait tant parmi les fades nymphes si faciles. Une bien irrésistible tentatrice que la belle Vampire déchue...

Puis, Zeus s'était rappelé sa triste existence auprès de Pan endormi et l'avait convoquée pour qu'elle assiste à la chute des Enfers. Spectacle dont malgré sa douleur, elle n'avait pu se détourner, focalisant son regard de rubis sur les artisants de la chute de son monde. Et parmi eux se trouvait le blond Hyoga.

Hyoga du Cygne devenu depuis Hyoga du Verseau....

Ce même saint qui osait porter la main sur son fils. Son ange !!! Elle s'en mordit les lèvres. Le sang coulant au coin de sa bouche, son expression s'était faite un instant si effroyable que les gardes se mirent à trembler et blanchir sur son passage. Eux qui vivaient eux Enfers n'osaient même plus tourner le regard vers la sublime spectre.

Puis, enfin, elle allait franchir le seuil lorsqu'un air charma ses ouies. Une mélodie accompagnée d'un cosmos si apaisant...

Un dieu ? Non ce serait... ? Oh Merveilleux...

Mais, elle ne pouvait se permettre de vérifier. Pas avec son enfant en danger. Les autres spectres, ils l'accueilleraient...

Sinon et bien, Asclépios et elle le feraient..

Et sur cette résolution, elle se rendit invisible. Rien ne put se mettre en travers de son chemin et en quelques secondes, elle se tint auprès des combattants. Le scorpion avait pris un avantage certain et malgré toute son envie d'aller massacrer l'ancien Cygne pour ce qu'il avait fait enduré à son enfant, la rose infernale se retint.

Intervenir maintenant en fin de combat, sur le dernier coup, aurait pu être pire alors qu'Asclépios lançait son attaque...

Et elle le vit recueillir le sang de sa proie dans une grande bouteille et ne put retenir ses larmes lorsqu'elle le vit engloutir la moitié de ce sang, se rendant visible dans la foulée.

Asclépios... Mon ange, mon trésor...

Tu es attiré par le sang des vivants tout comme moi.


Et n'y tenant plus, elle se précipita vers lui et la douce Alaïs avant de le serrer dans ses bras.

- Tu n'as rien mon ange... C'est toi qui l'a soigné ? Merci, merci, douce Alaïs...

De telles paroles étaient étonnantes. Une spectre remerciait très rarement les autres mais Calia était unique en son genre.

Elle serra encore son enfant contre elle, le détournant de ce Cygne qui n'avait pas à souiller les Enfers de sa présence. Ce genre de sacrilège n'avait pas à entrer dans le Royaume de son sombre monarque.

Pourtant, elle s'adressa à lui. Il ne pouvait que l'entendre. Cette voix d'outre tombe le blesserait autant que ses mots. Il avait fait du mal à son fils, elle lui rendrait la pareille.

- Ecoute-moi bien, Verseau, mort ou non, tu ne peux échapper à ma voix. Tu as eu beaucoup de chance la dernière fois. Mais cette fois, c'est fini. Sache que Asclépios restera auprès de moi, sa mère, et de celle qu'il a choisi. Oui, je suis celle à qui Athéna l'a arraché tout comme elle t'a arraché aux bras de ta propre mère. Elle t'a tout pris, cher Cygne...

Que lui importe nos souffrances et celle de cette femme qui d'une certaine façon est comme moi...

Tu prones l'amour mais c'est ta déesse et elle seule qui est responsable de ce que tu vois. Tout comme elle t'a privée de ta mère, elle a pris celle de mon ange avant de l'obliger à me tuer...

Asclépios a mon sang sur les mains... Pars maintenant, je ne te laisserai pas les prendre, ni mon fils ni la douce Alaïs.

Que ton corps serve d'exemple à tous les soit-disants guerriers de l'espoir qui s'attaquent aux femmes et aux enfants. Jugez-nous mais n'imaginez pas un instant que vous vallez mieux que nous. Tous en Enfers, cher Cygne, nous nous retrouverons tous en Enfers... Tu n'es qu'un pion, un simple pion...


Et la voix se tut. Toute sa colère contre celui qui avait blessé son enfant avait résonné dans l'âme du guerrier. Put-il voir ensuite à quel point elle pouvait se montrer aimante ? L'amour d'une mère pour son fils...

Son fils qui avait porté la main sur elle sans le savoir. Peut-être y trouverait-il un autre élément dans son enquête. Et sa voix s'éleva de nouveau douce et si mélodieuse un véritable enchantement.

- Allez, emmenez-le avec dignité. Que ces saints comprennent que nous ne sommes pas les derniers des sauvages et sur bien des points avons plus d'éducation qu'eux.

Puis, prenant le bras du blond renégat, elle l'entraîna vers le château, saisissant la rousse Alaïs de la même façon.

- Venez Pandore nous attend... Et toi, mon ange, as-tu apprécié le sang ?

Des mots assez rudes pour la nomade mais au fond banals pour la vampire...

Elle même sentait sa Soif se réveiller mais elle avait le temps avant de partir en chasse. Et puis, elle avait aussi quelqu'un d'autre à rencontrer...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Sam 25 Juin - 3:36

La réaction qu'eut Alaïs à son égard fit naitre un doux sourire sur le visage du renégat teinté du sang de Hyoga. L'allure droite et fière qu'arborait la jeune femme touchait Asclépios, il lui venait de lui prouvé que quelques soit la supériorité apparente d'un adversaire, il était possible de vaincre.

Qui aurait parié sur un renégat dépourvut d'armure face à un vétéran tel que le Verseau ? Lorsqu'elle posa sa main sur son épaule Asclépios plongea son regard redevenu doux dans celui d'Alaïs, le cosmos que la jeune femme déploya semblait curatif, la douce chaleur qu'elle dégageait soulageait les blessures qu'il avait reçut.

« Je t'enseignerai tout ce que je sais, cependant fait moi une faveur veux tu ? »

Il souria de plus belle.

« Ne m'appelle pas maitre... Vois moi comme un ami essayant de t'aider ! »

Asclépios prit alors sa mère dans ses bras un sourire sur le visage.

« Non... Ce Hyoga manquait d'entrainement apparemment... Cela prouve à quel point Athéna est incapable de s'entourer de gens de valeur ! »

Asclépios, son regard toujours plongé dans celui d'Alaïs avait eut un sourire radieux, presque autant qu'un soleil.

« Le sang de ce saint était à la fois aussi doux que le miel et aussi amer que le fiel... »

Il pouffa de rire avant de finir.

« Sa faiblesse transparait jusque dans son sang ! »

Puis tendant le sang de Hyoga à sa mère, Asclépios finit.

« Goutte par toi même... Tu verras à quel point son sang est faible ! »
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens
avatar

Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Lun 4 Juil - 4:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   Mar 5 Juil - 5:59

Calia se blotissait dans les bras de son fils. Il était si loin le temps où elle avait pu le serrer ainsi entre ses bras. Elle sourit à la réponse de son ange. Le précieux liquide écarlate n'avait provoqué aucune répugnance en lui. Il l'avait dégusté avec tant de naturel. Le sang maternel avait parlé.

S'écartant légèrement de son enfant, elle avait suivi un moment de son long regard de rubis la douce Alaïs que leur conversation devait écoeurer. Discrète et attentive aux autres, une bien surprenante spectre que cette jolie Verseau. Puis, il y avait cette étrange façon qu'elle avait de paraître absente tout en déployant son froid tout autour d'elle. Souffrirait-elle encore, notre chamante nomade ? Il est vrai que mon ange est plus que doué.

Un sourire et Calia se promit de veiller sur celle qui semblait tant intéresser son fils. Puis, enfin, elle goûta le sang du Verseau d'Or qu'avait soigneusement recueilli le blond renégat avant de le lui offrir. Le précieux liquide glissa ensuite au fond de sa gorge lui offrant un surplus de force bien utile...

Elle ferma les yeux avant de reprendre plusieurs gorgées qu'elle goûta longuement avant d'enfin avaler le reste d'une traite.

- Oui, il semble faible, mon ange.

A cet instant, les images avaient afflué dans l'esprit de Calia, lui offrant une vision tout autre de ses derniers instants au Sanctuaire ainsi que de la façon dont il s'y était pris pour retrouver Alaïs. Mais il y avait aussi une chose que la belle n'avait point remarqué et qui le moment venu devrait être réglée au plus vite. Pour le moment, le mieux était d'en aviser Lady Pandora. Et elle reprit de sa voix merveilleusement chantante.

- Tendre et malléable comme la neige fraîchement tombée, cédant sous les mains de ses bourreaux. Mais pourtant...

Un léger blanc le temps qu'elle trouve les mots exacts.

- Pourtant, trouve le moyen de lui rendre le véritable espoir et il se relèvera plus puissant que jamais. Ce sang est le reflet de son âme encore incertaine, brisée par de multiples épreuves mais il recèle une puissance incroyable, aussi dévastarice que le blizzard ou la pire des tempêtes de glace détruisant tout sur son passage. Cet homme est bien faible mais d'autres peuvent ranimer l'espoir en lui... Tu as bien fait de le saigner à blanc sans hésiter. Le prendre en pitié aurait été la pire des erreurs. Il était bien trop dangereux pour nous... Oui, bien trop dangereux...

Le ton de Calia changea doucement, se chargeant de mélancolie tandis qu'elle révélait l'un de ses lointains souvenirs à son fils.

- Camus, l'ancien Verseau, il avait anéanti mes petites compagnes en leur infligeant la morsure du Zero Absolu. Et Hyoga possède, enfin possédait, aussi ce savoir. Une chance qu'il n'a pas eu la force de se souvenir de cette époque et reprendre exemple sur lui. Il aurait pu te faire bien du mal avec cette technique suprême.

A ce lointain souvenir datant de son ascension des douze temples, la sublime Vampire serra les poings. Une telle colère l'avait prise à ce moment-là mais la colère qu'elle éprouvait envers le Verseau n'avait rien de commun avec celle qu'elle ressentait envers le saint des Poissons. Lui l'avait traquée jusqu'à la pousser dans ses derniers retranchements. Il l'avait blessée de la plus cruelle des façons, profitant de sa peine immense. Ce scélérat avait même été jusqu'à détruire l'ancienne demeure des Vampires.

Les flammes avaient dévoré le lieu destiné à recevoir sa propre dépouille. Une chance au fond que cet abruti n'avait pas réalisé l'importance du trésor qu'il recelait.

Enfin la Vampire vit revenir Alaïs. Son manège avec l'Etalon Céleste ne lui avait pas échappé. Aussi s'adressa-t-elle à elle d'une voix douce.

- Ne t'inquiète pas pour ton compagnon. Je vais donner des ordres pour que personne ne lui fasse de mal le temps qu'on trouve une solution pour lui.

Et se tournant vers les soldats en retrait, visiblement intimidés autant par elle que le blond Asclépios.

- Vous avez entendu. Veillez à ce que personne ne fasse de mal à cet Etalon Céleste le temps que notre dame Pandore ait pris une décision à son sujet...

Puis reprenant le bras de son fils, Calia l'entraîna vers la gigantesque porte.

- Et bien allons-y mon ange, et toi aussi, douce Alaïs, ne faisons pas attendre Lady Pandora.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la Piste d'Alaïs ~ Aux alentours du Château
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A 15 minutes aux alentours de Bayonne
» [bug] Piste cyclable et éclosion
» [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]
» Nîmes et alentours[Ajouté]
» Piste de danse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Les Enfers. :: Château.-
Sauter vers: