Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…

Aller en bas 
AuteurMessage
Briséis
Admin d'un Forum partenaire
Admin d'un Forum partenaire
avatar

Nombre de messages : 534
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
100/350  (100/350)
CS:
150/350  (150/350)
PA:
0/450  (0/450)

MessageSujet: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Jeu 28 Avr - 3:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La séduisante Briséis, accompagnée de la Régente et du jeune Empereur, partit en direction du futur lieu des affrontements.

Ils resteraient à une distance plus que prudente des combats car il était absolument hors de question de faire courir le moindre risque au tout jeune seigneur des océans.

Cependant malgré son jeune âge le futur dieu se devait d'y assister.

La machiavélique Briséis choisit donc le lieu avec mille précautions.

[i]Ils devaient voir sans être vu…


Elle demanda alors à Thétis d’user de son pouvoir sur le corail afin d’assurer leur sécurité. Ils seraient invisibles et indétectable sur ce domaine qui était le leur depuis la nuit des temps.

Un fin sourire se dessina sur les jolies lèvres de la ravissante nymphe des lacs.

Son plan était en marche, et cette fois-ci les Marinas ne seraient pas la risée des autres. Mais comment en aurait-il pu être autrement la dernière fois ?

La jolie nymphe leva les yeux au ciel rien quand y pensant.

Avec le Gold Saint, Kanon des Gémeaux pour les diriger, les malheureux Généraux n’avaient alors eu aucune chance de s’en sortir… Quelles connaissances pouvaient avoir ce prétentieux doré sur les subtilités du royaume sous-marin ?

Puis les beaux yeux de la séduisante nymphe se mirent à briller.

Poséidon retrouvera sa gloire d’antan. N’était-il pas l’un des prestigieux membres de la trinité du panthéon grec ?

Cependant, un affreux doute vint assaillir la charmante Briséis et lui fit froncer ses fins sourcils…

Selon son intuition féminine, il y avait actuellement parmi les nouveaux arrivants quelqu’un qui savait tout comme elle prendre l’apparence des autres… La belle hocha la tête... Et sourit à sa sœur la Sirène.
Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Dim 1 Mai - 1:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La barrière de corail, vaste et immense, enserrant avec amour le domaine du Grand Poséidon. C'était en ce lieu à la beauté inégalée que les combats éclateraient. Ainsi, en avaient décidé les véritables marinas. Enfants ou parents de Poséidon nouvellement éveillés et enfin réunis autour de son nouvel incarnât et de la somptueuse Thétis.

Et cela ces profanateurs allaient bientôt le sentir dans leur chairs, le dragon en tête...

Ressentant ce cosmos porteur de tant de mauvais souvenirs, la Régente s'efforçait d'endormir la fureur qu'elle sentait monter en elle telle la marée emportant tout sur son passage.

Puis, son regard radouci se posa sur la séduisante et mortelle Briséis. Bribri qui veillerait en son absence sur Julian, le plus que prometteur incarnat de Poséidon. Une grande tendresse avait même illuminé ses vastes yeux bleus lorsqu'elle avait contemplé ce magnifique enfant. Il n'aurait en effet rien de commun avec son prédécesseur que les humains, et surtout ce Kanon, avaient manipulé et ramoli au point que trahissant sa véritable épouse, il ne s'amourache de cette guimauve qui n'avait de déesse que le nom...

Mais ce passé inique serait balayé d'ici quelques instants. Thétis avait attendu des années ce moment où les marinas reprendraient ce qui leur appartenait de droit...

Et sur cette dernière pensée, sa voix s'éleva, décidée et enchanteresse. La Sirène venait de refaire surface plus envoûtante plus irrésistible que jamais dans sa nouvelle scale... Divine et débarassée de cette affreuse teinture rouge.

- Sens-tu cela, ma douce... Notre soeur et son redoutable garde du corps viennent d'établir un contact avec les spectres. Je sens le bouillonnant Kraken fulminer sous ses écailles, désireux de mettre à mal le Bénou... Mais je n'ai aucune crainte, notre frère a montré sa valeur et sa maîtrise lors de sa venue. Il a toute ma confiance... Nous lui laisserons le Bénou comme il le souhaite tant... Qu'en penses-tu ma douce ?

Puis s'inclinant devant Julian, elle lui glissa sur un ton de connivence.

- Je vais devoir y aller, Julian. Le spectacle sera sans doute très dur mais je sais que tu sauras l'apprécier. A bientôt, mon jeune roi, fais bien attention à Bribri comme Laucian te l'a conseillé.

Ajouta-t-elle avant de se relever et de se rendre au coeur de la Barrière. Le jeune incarnât lui avait répondu d'un signe de tête décidé. Il prenait son rôle très au sérieux. Nul doute qu'une fois qu'il aurait atteint ses seize ans, non seulement, il reprendrait sa place parmi les douze mais obtiendrait justice auprès de son frère.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Lysiannassa
Néréide
Néréide
avatar

Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Mar 16 Aoû - 21:44

Liliane avait assisté de loin aux adieux entre Miko et Garnet, ils ressemblaient à ceux que l'on voyait dans les films quand le héros doit abandonner sa belle pour accomplir son devoir. le Kraken ne serait pas content s'il savait qu'elle le comparait à un acteur humain, mais c'était ce que Liliane pensait. Elle expliqua à Lysiannassa ce que c'était qu'un film. La Néréide était aussi ignorante du monde moderne que Liliane l'était de celui du cosmos.

" Dit Lysia, il est fort Cronos?"

" Oui. Très fort."

" Plus... Plus fort que Poséidon?"

Lysiannassa ne répondit pas. Elle ne souhaitait pas que la jeune française s'affole, elle était déjà paniquée face à Spectre, alors inutile de lui parler des Titans. Elle lui fit plutôt remarquer que Garnet et Miko avaient terminé. Liliane attendit que sa sœur l'aie rejoins pour se mettre en route. Elle suivit les indications de Lysiannassa pour ne pas se perdre dans la barrière de corail.

" Ils ne sont plus très loin." Lui apprit Lysia.

En effet, même Liliane pouvait sentir leur cosmos à présent. Lorsqu'elles arrivèrent devant Briséis et Poséidon. La jeune fille fut une nouvelle fois submergée par la crainte et le respect. Comment le cosmos d'un des six premiers Olympiens pouvait-il tenir dans un corps aussi petit?

Lysiannassa prit possession du corps de Liliane. Elle voulait transmetre elle même ces informations qui pourraient être de la plus grande importance. Elle souri à Briséis, elle était heureuse de la revoir. Et au moins avec elle, Miko serait en sécurité. La Néréide s'agenouilla devant le jeune dieu puis se releva et s'adressa aux deux protagonistes.

- Seigneur Poséidon, Briséis, voici Miko. Une de mes sœurs Néréides, je l'ai amené ici afin qu'elle ne soit pas prise dans la tourmente des combats. Mais j'apporte aussi une information de mon frère Garnet. Elle pourrait être erronée, mais l'ignorer serait une erreur. Le juge du Griffon lui aurait révélé que Cronos aurait réussi à se libérer du Tartare. Et qu'il serait revenu dans ce monde.

Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Lun 22 Aoû - 9:40

La bataille se poursuivait et de leur poste de commandement, rien n'avait échappé au jeune Poséidon et à sa garde du corps. Briséis de Lyumnades était l'idéal pour cela. Les hommes n'avaient sans doute retenu de Lyumnades que ce qui les arrangeait mais sous cette réputation de lâche largement imméritée se cachait une guerrière plus que redoutable.

Soudain, le Royaume sous-marin tout entier vibra. Deux cosmos extrêmement puissants s'étaient heurtés, provoquant d'incroyables dégâts mettant même à mal le Coeur de Corail érigé par Thétis. Et Poséidon sonda le royaume de son cosmos pour voir où en étaient les marinas.

- Briséis, les combats s'enchaînent et une nouvelle fois, mon peuple souffre. Les saints et les spectres se sont d'abord attaqués entre eux. Comme s'ils ignoraient que nous étions là. Est-ce que cela veut dire que tout le monde nous as oubliés ?

La question de Poséidon avait de quoi surprendre mais les choses apparaissaient bien sous ce jour et Julian sentait ses combattants souffrir au travers du cosmos.

- Cela me fait beaucoup de peine de voir mes marinas à peine réveillés et déjà pour certains si gravement blessés. Je les entends, tu sais, comme je ressens la souffrance de la mer. L'humanité nous fait tant de mal, Briséis et le Royaume souterrain en est le reflet. C'est lui qui reflètent au mieux les crimes et bienfaits de l'humanité. Les spectres sont un peu comme leurs enfants juste cela. Bien plus que les marinas, ils sont liés aux humains.

Les paroles du jeune Julian avait de quoi surprendre mais le dieu avait bien reçu une éducation digne de lui. Son âme était déjà trop mûre pour son âge apparent. Thétis avait fait en sorte de le ramener là où il pourrait obtenir le meilleur. Entre les deux Julian, père et fils, il n'y avait aucune comparaison. Julian Senior n'avait été qu'une pauvre mationnette entre les mains d'un sacrilège autrefois aux ordres de la déesse.

Jamais, Athéna n'avait daigné reconnaître les fautes de son propre Sanctuaire. Jamais, Athéna n'avait pansé les plaies ouvertes au sein de sa propre armée. Elle qui se targuait pourtant de tant l'aimer n'en tenait guère compte.

- Nous sommes le peuple de la mer, Briséis, mais contrairement aux spectres, nous pouvons nous purifier des vicissitudes de l'humanité. Les pauvres spectres de mon frère ne le peuvent pas. Ils me semblent si malades, les maux de l'humanité se sont gravés en eux.

Les connaissances de Julian étaient plus qu'impressionnantes. Etait-il aussi enfantin qu'il en donnait l'impression ?

- Mon frère m'a sorti de mon urne, Briséis. Thétis m'a tout expliqué lorsque nous étions seuls à Délos. Il m'a délivré mais pas de la façon habituelle. Il m'a rendu un corps quasi divin mais évoluant au rythme de celui des humains. Je suis né comme les autres enfants et grandit comme eux. Thétis m'a tout expliqué dès que j'ai été capable de le comprendre.

Une révélation qui éclarait certaines chsoes et donnerait à Poséidon les moyens de répondre à la terrible nouvelle qu'allait sous peu lui apporter la douce Lysiannassa.

- Sois la bienvenue Miko. Notre grande famille est heureuse de t'accueillir. Je regrette juste que tu arrives en pleine bataille. Mon Royaume est si beau, Miko, si beau et enchanteur. Mais n'aie crainte, ici tu ne risques rien. Je suis malheureusement encore trop petit pour me joindre aux combats mais lorsque mon corps sera enfin assez fort, nous purifierons le monde et lui rendrons sa beauté originelle.

Les mots de Poséidon s'étaient faits rassurants avant que la nouvelle du retour de Cronos ne résonne entre les murs de corail.

Mon père serait de retour ? Non, Cronos ne peut s'être échappé sans qu'on ne soit tous prévenus. Mais par contre...

Le cosmos de Poséidon changea soudain, devenant plus fort. Consciente de sa faiblesse grandissante, Thétis avait préparé l'incarnât de Poséidon à faire face aux pires nouvelles et donner bonne figure devant ses marinas. Il connaissait aussi tout ce qu'un dieu de l'Olympe devait savoir au sujet de sa gigantesque famille. Sa voix reprit alors, plus grave.

- Merci pour cette nouvelle plus que précieuse, Lysiannassa. Cronos ne peut s'être échappé aussi facilement du Tartare. Le Tartare ne rend qu'exceptionnellement ceux qui y tombent et encore plus s'ils y sont enchaînés comme le sont toujours Cronos et ses frères. En ressortir exige une puissance telle tous les Sanctuaires et surtout l'Olympe l'auraient ressenti. L'Olympe a empêché l'effondrement de mon royaume et de celui de mon frère. Mais une faille entre les mondes est toujours possible. Seulement, le Tartare ne communique normalement pas avec notre domaine mais bien celui de mon frère Hadès. Lorsque tout sera fini ici, nous irons lui rendre à notre tour une petite visite.
Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Dim 18 Sep - 3:41

Arrow [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


A l'écart des combats, une imposante présence semblait se manifester dans un atoll de tranquillité perdu au milieu du cœur de corail, ce ne pouvait être que lui, le dieu des océans, Poséidon. Comme un navire guidé par un phare à la lumière intense, le garde du cyclope, se laissait guider par les émanations de cosmos divin. Vite ! Vite ! Les battements de cœur de la pauvre Galathée se faisaient de plus en plus silencieux, de moins en moins intense, résonant dans sa cage thoracique comme l'aiguille fluette d'une montre qui marquait les secondes qui la séparaient du trépas.

L'état de santé du Marina, n'était pas mieux, ce combat l'avait autant épuisé moralement que physiquement, mais son obstination à vouloir sauver sa sœur, lui faisait ignorant le feu des terribles lacérations qui parcouraient son corps après s'être défait de la technique impitoyable du Griffon. Lui aussi aurait bien besoin de soin, chaque pas rageur qu'il faisait, expulsait un peu plus de sang de ses blessures, le voilà déjà blême, la chaleur s'était enfuie de sa peau, mais rien de cela, ralentissait sa course contre la mort.

Enfin ! Il arriva à sa destination, pourvu que le pire ne s'était pas déjà produit. En passant sa main au niveau des narines de la néréide, Brontès eut un instant de soulagement en constatant qu'une petite brise fine et tiède se heurtait contre ses phalanges.

*Par Poséidon, elle vit encore ! »

C'est vrai ce souffle était presque imperceptible, mais il était là, signe d'espoir. Le regard du borgne balaya alors l'assemblée qui s'était rassemblée, il compta trois femmes et un garçon. Ce pourrait-il que ce jeune garçon soit le nouvel avatar du puissant Poséidon ? Il est vrai que depuis l'affligeante défaite qui avait terni l'honneur du royaume sous-marin dix années plus tôt, Brontès et son père avait quitté le domaine sacré pour vivre sur les terres maudites de Death Queen Island, ce n'est que tardivement qu'il prit conscience du retour sur son trône légitime de l'ébranleur de la terre. Mais bien qu'il doutait, son sens du cosmos lui indiquait bien que le garçonnet qui se tenait au milieu des autres femmes était réellement son seigneur, aussi le forgeron lui présenta le corps inerte de Galathée et posant un genou a terre balbutia des excuses.

« Pardonnez cette interruption Seigneur ! Je suis Brontès garde du cyclope et forgeron du royaume sous-marin. »

Doucement le Marina déposa le corps au pied du jeune garçon et continua de parler.


« Nous avons affronté un redoutable spectre qui se prétendait émissaire de paix et je n'ai rien pu faire pour éviter ce désastre, je vous en supplie sauver la, quitte à prendre ce qui me reste de vie en échange. »

La tête inclinée vers le sol, le borgne attendait humblement la réponse ou la sanction de son maitre.

[hrp, désolé pour l’interruption mais il y avait urgence, j’ai supposé qu’il y a avait que Briséis,Lysi , Miko et Poséidon junior, mais si ca gène je peux faire des modifications]

Revenir en haut Aller en bas
Lysiannassa
Néréide
Néréide
avatar

Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Dim 18 Sep - 6:17

L'enfant dieu s'adressa d'abord à sa sœur Néréide, Liliane senti Lysiannassa s'agiter. Il se passait quelque chose dans la zone des combats. Lysiannassa voulait rejoindre ses frères et sœurs, mais voilà. Elles avaient promit à Garnet de veiller sur Miko et Poséidon. La jeune fille était toujours aussi impressionnée par cet enfant. Il dégageait une telle aura... Soudain, le cosmos de l'enfant dieu s'éleva encore plus puissant qu'avant.

- Merci pour cette nouvelle plus que précieuse, Lysiannassa. Cronos ne peut s'être échappé aussi facilement du Tartare. Le Tartare ne rend qu'exceptionnellement ceux qui y tombent et encore plus s'ils y sont enchaînés comme le sont toujours Cronos et ses frères. En ressortir exige une puissance telle tous les Sanctuaires et surtout l'Olympe l'auraient ressenti. L'Olympe a empêché l'effondrement de mon royaume et de celui de mon frère. Mais une faille entre les mondes est toujours possible. Seulement, le Tartare ne communique normalement pas avec notre domaine mais bien celui de mon frère Hadès. Lorsque tout sera fini ici, nous irons lui rendre à notre tour une petite visite.

Une visite à Hadès? Liliane frémit, le dieu des Enfers aussi était revenu? Entre Hadès et Poséidon, Liliane avait toujours préféré ce dernier. Hadès lui faisait peur, sans doute parce qu’il était le dieu des morts. Étrangement, Lysiannassa n'intervint pas. La jeune fille la sentait ailleurs. C'était comme si elle n'était plus dans son corps. Pourtant, elle sentait encore sa présence.

Soudain le message de Téthys la frappa de plein fouet, les combats étaient fini. Mais apparemment, l'un des Saints resterait ici. Même si elle savait que les chevaliers étaient des ennemis, elle préférait encore se retrouver face à eux que face à un Spectre.

" Liliane... Il est arrivé malheur à l'un d'entre nous"
Lui appris Lysiannassa la faisant sursauter.


Elle essaya de concentrer son cosmos pour savoir ce qu'il se passait exactement. Peine perdu. Elle n'arrivait pas à savoir qui avait besoin d'aide. Elle senti alors un cosmos arriver. Un homme qu'elle ne connaissait pas arriva, portant dans ses bras sa sœur Galathée. Liliane retint in-extremis un cri d'horreur. Lysiannassa elle, ne s'en priva pas.

« Pardonnez cette interruption Seigneur ! Je suis Brontès garde du cyclope et forgeron du royaume sous-marin. »

" Garde?"

" C'est un équivalent des chevaliers de Bronze"
Lui rappela Lysia dont elle sentait la peur et la fureur.

« Nous avons affronté un redoutable spectre qui se prétendait émissaire de paix et je n'ai rien pu faire pour éviter ce désastre, je vous en supplie sauver la, quitte à prendre ce qui me reste de vie en échange. »

- Ce Spectre, comment s'appelait-il? Interrogea Liliane devançant la Néréide.

Puis son regard se porta sur Galathée. Elle était inquiète pour la Néréide rousse, elle avait vraiment l'air mal en point. Elle se servit de son cosmos, malgré l'ordre de Lysia qui ne voulait pas qu'elle l'utilise, et essaya de le faire réagir avec celui de Galathée. Elle senti le cosmos de sa sœur s'élever, mais faible. Si faible.

" Elle ne résistera plus très longtemps. Je doute même que ma sœur arrive à temps" Lui apprit Lysiannassa.

Elle parlait de Téthys probablement. Liliane réfléchi et son regard se porta vers Miko. Sa nouvelle sœur avait des don de guérisseuse. Mais Lysiannassa lui avait dit que les guerriers pouvaient eux aussi intervenir lors d'un processus de guérison.

- Miko, je crois que je vais avoir besoin de toi plus tôt que prévu. Je ne suis pas encore très douée question cosmos, mais je pense pouvoir la maintenir en vie un petit laps de temps. Profite-en pour soigner ses blessures les plus graves, s'il te plait.

" Liliane, c'est très dangereux tu sais? Tu pourrais perdre le contrôle et aggraver la situation"

" Je sais. Tu veux bien m'aider s'il te plait?"

" Seulement au début, et si ça tourne mal."

" Merci Lysia."


La jeune française ferma les yeux et tendit les bras vers Galathée. Puis, elle libéra son cosmos et le dirigea délicatement vers sa sœur. Il entoura peu à peu la Néréide et les plus petites blessures commencèrent à guérir. Malheureusement, Liliane ne pouvait pas augmenter son cosmos sous peine d'en perdre totalement le contrôle. Et elle commençait déjà à faiblir, il fallait que quelqu'un intervienne.

" Téthys arrive, tenez bon"
Encouragea Lysiannassa en s'adressant à la fois à Galathée et à Liliane. Tout en surveillant de très près le cosmos de son réceptacle.


Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Lun 19 Sep - 4:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Des éclats dans le corail. Le son si caractéristique de petites roches retombant sur le sol. La colère et la frustration du Kraken d'avoir été privé de sa vengeance. Laver l'affront fait dix ans auparavant à son dieu était si important pour lui. Elle le ressentait au travers des flux d'énergie glacée.

Pourtant, elle ne lui fit pas le moindre reproche. Priver un général, un marina de ce qui lui tenait tant à coeur, fut-ce un combat qui aurait pu entraîner sa propre mort ou pire encore offrir un prétexte à une invasion bien plus importante laissait aussi un goût amèr si amer.

Elle le comprenait si bien, ce vaillant guerrier, bien plus qu'il ne pouvait l'imaginer.

Le regard de Thétis se voila un instant de larmes, brillant sans vraiment les laisser couler. Ces dix dernières années avaient laissé leurs traces dans son âme et sa chair. Elle avait changer de visage et d'apparence depuis mais sa mémoire, elle, était demeurée intacte.

Ses larmes ne purent s'écouler. Elle ne pouvait se le permettre même si elle était la Sirène témoin privilégié de la chute de Julian Senior, Seigneur des Mers et océans, elle n'avait jamais pu se permettre de pleurer. Ses larmes brillaient mais ne coulaient, ne couleraient plus jamais comme une source tarie dont ne restait plus que le souvenir de la magnificence passée.

Son propre cosmos s'éleva avant d'envelopper le Kraken comme la mer endormie ou la surface lisse d'un lac sommeillant sous un vent inexistant mais profond si profond.

La somptueuse néréide s'était éveillée à une force nouvelle, une force capable lorsqu'elle se libérait de tout balayer mais seule la sagesse de ses souverains devait guider son bras. Pour Poséidon et sa famille...

Rien que pour eux et leur Royaume, leur idéal.

Si tu savais ce que a suivi cette guerre, Garnet, mais même si nous en tirons les enseignements, nous ne vivons pas dans le passé ou si peu. L'espoir est revenu avec le retour de notre seigneur. Nous reconstruisons notre monde, notre domaine. Les marinas s'éveillent à nouveau jusu'à ce que l'instant vienne. Aie confiance, Poséidon nous guidera...

Elle laissa encore son cosmos agir avant d'enfin répondre d'une voix douce mais aussi profonde.

- Je comprends ta déception, Garnet mais certaines décisions de notre seigneur ne prennent toutes leurs significations que bien plus tard. Moi-même était rongée par la haine après que tout le mal que ces sacrilèges nous avaient fait ainsi qu'au seigneur Poséidon mais lui ne nous a jamais abandonnés. Même piégé dans sa jarre, il était là. Et c'est grâce à lui que j'ai trouvé la force de me libérer et de reconstruire le Royaume à ses côtés.

Il est un temps pour tout, Garnet. Un temps viendra où ton poing pourra s'élever et défendre l'honneur de notre dieu mais le véritable artisan de sa chute passée n'est déjà plus. Un tel affront ne pouvait resté aussi longtemps non châtié. L'avenir, Garnet, nous préparons tous l'avenir et tu y auras ta place comme tous nos frères et soeurs et pour cela, nous devrons tous nous battre.


Un doux sourire se sentant le cosmos de Poséidon l'appeler et enfin, elle reprit d'un ton plus léger comme libéré.

- Bien merci pour ta fidélité, Général du Kraken. Nous verrons effectivement les Enfers mais pas seulement eux. Le Gouffre d'Azur et de Glace. Ce qu'il se trouve par-delà de ce gouffre est plus que révélateur. Et ceux-là sont sans nul doute bien pires que les armées du frère de notre roi ou de la déesse Athéna.

Thétis s'apprêtait à achever sa pensée lorsqu'une explosion cosmique la fit sursauter. En fait, ce n'était pas vraiment l'explosion en elle mais bien le cri qui avait suvi et cette oppression soudaine dans sa poitrine.

Galathée !!!

- Partons sur le champ Garnet. L'une de nos soeurs a besoin de moi !!!

[Activation d'une capacité ~ 10 CS]

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tout se passa ensuite très vite. Aiguillée par le coeur faiblissant de sa soeur Galathée, Thétis avait filé de toute sa vitesse. Les Néréides étaient réputées pour leur vitesse phénoménale et la Sirène venait d'en refaire la parfaite démonstration.

Autant dire qu'il était difficile voire impossible de la suivre lorsque ça lui prenait. En fait, seuls ses frères et soeurs marinas le pouvaient.

Le poste de commandement apparut avant de se faire plus soudain précis. Si vite son voyage aurait pu être instantané mais elle n'y prenait garde.

Non, tout ce qu'elle voyait pour le moment, tout ce qu'elle ressentait était les cosmos de ses frères et soeurs ainsi que celui dominant le tout de son seigneur Poséidon qu'elle salua à nouveau avant de se tourner vers la blessée.

Lysiannassa se tenait penchée au-dessus d'elle, s'efforçant de la sauver mais sa partie humaine n'était pas encore prête à affronter une telle épreuve. Quant à Miko, elle venait d'utiliser ses dons pour soigner Garnet.

" Seigneur Poséidon, aidez-moi. Retenez-la, qu'elle n'approche pas le Styx. Aidez-moi à canaliser au mieux ma force. "

- Je suis là, Thétis, ne t'inquiète pas. Toujours avec toi.

Le jeune dieu avait quitté sa place pour poser sa main sur l'avant-bras de la Régente. C'était un enfant qui venait de rejoindre la Sirène mais son ton demeurait encore empreint de gravité. Le puissant seigneur Poséidon ne pouvait paraître trop longtemps pour préserver son jeune incarnât mais même ainsi, il serait toujours là pour veiller et diriger sa famille. Ses pouvoirs étaient bien présents.

- Merci, Lysia. Nous allons prendre la relève. N'est-ce pas Thétis ? Comme à chaque fois
- Oui, seigneur ensemble.


" L'eau est source de vie, fine et limpide, il est nul lieu qu'elle ne puisse atteindre. Ecoute ma voix, douce Galathée. Ecoute mon chant, qu'il te berce et te fasse oublier la douleur qui t'éloigne de nous. "

Les deux cosmos se mirent à entrer en résonnance. Celui de Poséidon guidant le pouvoir de la Néréide, les protégeant toutes deux contre tout danger.

- Oui, continue que la chant des Sirènes se mette à résonner. Les enfants de la mer reconnaissent le chant des Sirènes.

Ainsi encouragée, la Régente fit éclater son immense cosmos avant de totalement envelopper le corps de sa soeur inanimée.

- Que mon cosmos devienne comme l'eau, qu'il t'envahisse et atteigne jusqu'à tes plus profondes blessures, qu'il atteigne et baigne chaque organe, chaque tissu, chaque cellule lésée. Que de par le pouvoir des Néréides liées à la source de la vie, je puisse t'arracher aux griffes de la mort.

Reviviscence...

L'énergie de Thétis sembla soudain saturer le corps de Galathée qui vira comme au bleu scintillant, refermant l'ensemble des plaies, puisant directement dans l'énergie vitale de la Régente. Mais Poséidon veillait à maintenir les deux jeunes femmes loin de la Faucheuse, loin des rives du Styx.

Jusqu'à ce qu'il déborde tandis que le coeur de Galathée se remit soudain à battre, reprenant de la vitesse chassant furieusment la mort.

- Oui, tu veux vivre, ma soeur, je le sens.
- Elle est sauvée, Thétis, nous l'avons ramenée.


La main de poséidon se resserrait sur le bras de la régente tandis que les ultimes plaies se refermaient.

la jeune femme était maintenant hors de danger, il lui faudrait sans doute encore un peu de temps avant d'émerger du sommeil dans lequel elle était encore plongée mais à la voir maintenant c'est comme s'il n'y avait jamais eu la moindre plaie.

Mais ce n'était pas non plus pour cela que la belle Thétis laissa son cosmos retomber. Un regard échangé avec Julian Solo Junior et tous deux s'entendirent.

- Je veillerais à ce que tu puisses te reposer mais il a aussi besoin de toi.
- Oui, Julian. La mer et la famille ont besoin de nous.


La complicité entre Thétis et l'enfant dieu était immense. Après tout, c'était elle qui l'avait élevé.

Et se retournant vers le garde du Cyclope.

- Que mon cosmos devienne comme l'eau, qu'il t'envahisse et atteigne jusqu'à tes plus profondes blessures, qu'il atteigne et baigne chaque organe, chaque tissu, chaque cellule lésée. Que de par le pouvoir des Néréides liées à la source de la vie, je puisse te guérir et te préserver.

Ainsi une nouvelle fois le pouvoir de Thétis se manifesta avant que Poséidon lui-même ne l'interrompe.

- Il est temps maintenant. Reprend place à mes côtés, Néréide Thétis, et siégeons, marinas. Dès nous serons tous rassemblés, nous pourrons faire toute la lumière sur les différents évènements et prendre les décisions adéquates. Miko, veille sur le sommeil de Galathée.

" Tu pourras alors m'expliquer clairement ce qui a conduit à ce désastre, Brontès du Cyclope. Je verrai alors si tu as mis ta soeur en danger ou si ce spectre est seul responsable. " Glissa le jeune dieu uniquement au seul Cyclope. Puis, joignant le geste à la parole, Julian reprit place sur son trône rejoint par la Régente qui s'installa à ses côtés.

Thétis avait épuisé une grande partie de son cosmos pour totalement guérir ses frère et soeur mais auprès de siens, elle pourrait elle aussi récupérer. Poséidon présiderait cette première assemblée et le temps que tous fassent leurs rapports, la somptueuse Sirène serait de nouveau prête à le seconder.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Mer 21 Sep - 0:51

Quel merveilleux spectacle, c'était la première fois que Brontès voyait la "reviviscence" de la néréide en action. Une sensation de sureté, lui fit relâcher ses épaules, il faut dire que quand il vit débarquer la régente accompagnée d'un Marina à l'allure imposante, il eut involontairement un mouvement de recul. Semblable à une fourmi devant l'immensité de l'Everest, Brontés se sentait faible, le cosmos que dégageaient ses nouveaux arrivés lui rappelait qu'il n'était qu'un membre de la garde marine et c'est avec une certaine convoitise dans le regard qu'il regardait la scale brillante du général au teint de cuivre. Brontès la reconnaissait d'après les descriptions que lui avait faites son père, il s'agissait de l'écaille divine du Kraken, le terrible monstre des profondeurs abyssales .Oh ! Son œil expert y décerna, les séquelles d'une bataille, une rude bataille et seul un terrible adversaire pouvait mettre à mal, une des sept protections des généraux Marinas.

Sur le coup le forgeron eut un peu de mal à déglutir, c'est alors que le cosmos de Thétys, telle une lame de fond le submergea. Ses blessures se renfermèrent instantanément, les douleurs s'évanouirent dans l'oubli et pendant quelques secondes il eut l'impression de se trouver dans les bras de sa mère. Une chaleur réconfortante et bienveillante s'insinua sous le métal froid de son armure. Le borgne aurait tout fait pour que ce moment agréable dure un peu plus longtemps, quelques minutes, quelques secondes même, depuis son exil volontaire sur Death Queen Island, il n'avait jamais été l'objet de tant de tendresse.

Malheureusement le temps était plutôt à la guerre, le corps de Galathée étendue sur le sol sous la bonne garde d'une Marina nommée Miko le lui rappelait. De plus son seigneur voulait qu'on lui fasse le récit des causes de cet incident tragique. Brontès n'était pas à l'aise, il sentait le regard de ses pairs se heurter contre son armure, mais empoignant son courage à deux mains, il entama la narration de sa triste rencontre, depuis son départ de l'ile maudite.

« Seigneur, alors que je venais d'arriver de l'ile de la reine morte revêtu de l'écaille du Cyclope, j'entendis les échos de la bataille retentir au loin, je me suis donc dirigé vers la source du tumulte, notre sœur était affrontait avec un sombre combattant. »

Brontès serra des poings. L'évocation de ces souvenirs n'était pas agréable.

« Il s'agit d'un spectre avec un surplis ailé, un combat puissant et arrogant. Sans hésiter je me suis porté au secours de la noble Galathée, mais le fourbe usa d'une technique qui nous entrava les membres à l'aide de fils de cosmos. Et c'est là que ... »

Le Cyclope n'eut pas la force de continuer le récit, car c'est à cet instant que la pauvre Galathée avait subi les effets conjugués des deux attaques.

« Et dire qu'il se présentait comme un émissaire de paix ! C'est une hérésie, jamais un messager n'aurait pu faire preuve de tant de condescendance, jamais, mais il est loin désormais. Oh seigneur, il faut que vous sachiez, que cet être infâme, s'est servi d'elle comme d'un bouclier pour parer mes coups et qu'ensuite qu'il s'est acharné sur elle, sa cruauté n'avait d'égale que ma faiblesse, si seulement j'avais été plus fort...»

Ensuite le Cyclope se mura dans un silence expiatoire, il n'aurait peut-être pas dû résister à l'attaque manipulatrice du spectre, il n'aurait peut-être jamais dû revêtir cette écaille.
Revenir en haut Aller en bas
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
avatar

Balance
Nombre de messages : 437
Age : 33
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Mer 21 Sep - 19:29

Thétis semblait avoir reçu un message de détresse, une de ses sœurs semblait en danger, mais jamais il aurait pu s'imaginer qu'une néréide puisse arpenter les rives du Styx, jamais il n'aurait pu croire qu'un adverse puisse vaincre une marina sur ses terres. Les cris de rage de Garnet quand il vit le corps inerte de la rousse furent réprimés par son devoir de réserve. Il était un militaire, un soldat tout comme les autres marinas, mais son âme hurlait si fort de colère que les autres protagonistes auraient pu l'entendre. L'esprit belliqueux du Kraken ne demandait qu'une chose : QUI ? Une simple interrogation dont la réponse pourrait engendrer des conséquences funestes. Qui avait osé faire cela ? Qui devait mourir pour laver cet affront ? Par pitié qu'on lui donne le nom de sa future victime vite avant qu'il ne perde patience. Pour contenir le feu de la rage qui le consumait, le général serra les poings, il les serra si fort que les gantelets de son écaille divine se fêlèrent et par la même occasion lui entaillèrent la paume de la main. Un fin filet de sang vint alors consacrer les promesses sanglantes qu'il venait de faire, c'est alors que le Cyclope entama le récit de son combat.

Garnet toujours aussi silencieux, observait le détenteur de l'écaille du Cyclope, il le jaugeait, il le jugeait aussi. D'après les stigmates que portait son corps avant qu'il ne soit réparé par la régente, il s'imaginait le combat rude et intense, mais une étrange impression de déjà vu l'harcelait comme le dard d'un frelon pernicieux. Ce genre de blessures, un peu plus tôt, il avait encaissé une attaque a laquelle elles pourraient correspondre, se pourrait-il que le spectre qu'il avait rencontré au rivage de souffre et de sel, soit l'auteur de ce crime ? Non, la dernière fois que le général avait vu ce triste personnage, il tournait les talons, retournant dans son sombre domaine, il n'aurait pas osé réapparaitre en plein cœur du royaume, malgré ses avertissements.

Les dents du General grincèrent, car si ses doutes étaient confirmés, il serait lui aussi responsable de ce désastre. Finalement Brontès leva le voile sur ce mystère, la description du personnage et de la technique qu'il identifiait comme étant le cosmic marionetton, tout semblait indiquer qu'il s'agissait du même combattant.

« COMMENT ? »

L'interrogation avait été expulsée du fond de sa gorge avec la force de la lave en fusion fuyant la bouche d'un volcan, le regard courroucé de Garnet s'abattit sur le dos du pauvre garde comme la lave avide de meurtres qu'avait libéré le Vésuve.

« Tu dis qu'il était ici, ce juge n'a pas donc respecté sa parole ! J'aurais du l'écraser quand j'en avais l'occasion ! »

Une explosion de cosmos ponctua cette phrase, la température de l'atmosphère avait soudainement refroidi de plusieurs dizaines de degrés, se rapprochant de celle qu'on ressent un matin d'hiver. Telle était la manifestation vive de la colère du gardien du pilier arctique.

« Je connais le responsable de cet acte et je vais le faire payer ce crime, c'est ce démon qui avait la langue trop pendue et qui ma faire part de cette prétendue menace titanide ! Seigneur permettez-moi de venger ma sœur. »

Plus que la vengeance c'est la culpabilité qui influençait les dires du général, il avait laissé échapper une proie et voilà que cette dernière a grièvement blessé une néréide. Comment un protecteur du royaume sous-marin pouvait rester calme après cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaldarel
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 122
19/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Ven 30 Sep - 7:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alors que le monde de Shiva avait créé s’évanouisse, les dernières paroles de ce dernier résonné encore dans la tête de Kaldarel. *L’équilibre du monde va dépendre de mes actes, mais aussi des tiens. Je trouverais le chemin pour maintenir au mien ce fragile équilibre qui nous unit tous les deux à ceux monde.* Les pensées du général de Chrysaor furent ramenées à la réalité lorsqu’il sentit que la plupart des cosmos des serviteurs de Poséidon se réunissait, il comprit qu’il devait les rejoindre pour connaitre ses frères et sœurs qu’il n’avait pas encore rencontré et pour savoir ce que le seigneur des mers comptait faire dans le futur proche.

Sans se retourner, il quitta les lieux où sa première rencontre avec Shiva avait eu lieu pour se diriger vers un lieu bien caché dans la barrière de corail, mais le cosmos de ses frères le guidait et il pu progresser rapidement dans ce dédale. Alors qu’il avançait, il pu se rendre compte que plusieurs cosmos ennemis avait disparu et que certains des siens était très faible. Une augmentation de cosmos signifia qu’un de sien tentait de sauver une sœur blessée, puisque l’instant d’après un des cosmos affaibli repris des forces.

L’indien se rapprochait de plus en plus du lieu de rassemblement quand une vague cosmique l’atteignit. Un de ses frères était semble-t-il en colère. À cause de quoi, il le découvrirait bientôt. À peine était-il revenu dans son royaume qu’une guerre éclatée, mais ce ne fut finalement qu’un premier round, vu le peu de force engagé. Il sentait que son seigneur était avec ses frères et sœurs et qu’il saurait à quoi s’en tenir une fois qu’il aura retrouvé les siens.

Il arriva après plusieurs minutes de course et pu constater qu’un trône avait été aménager et Poséidon y siégeait. À ses côtés, se trouvait Thétis au vu de son cosmos, deux autres néréides étaient également présente, dont Galathée qui était semble-t-il endormie. Deux Marinas étaient également présent, un général, celui du pilier Arctique, au vu de son écaille et de la faible température qui régnait sur place. L’autre était surement un Marinas plus faible au vu de son cosmos inférieur aux personnes présentent. Le général de Chrysaor, s’avança tranquillement vers l’assemblée. En entendant la dernière phrase de son frère, Kaldarel prit la parole pour éviter que de mauvaises décisions soient prises.


- Tu devrais te calmer, mon frère ! Certes, tu réclames vengeance, mais si tu y vas dans cet état d’esprit, tu n’en retireras que des blessures et la défaite.

Notre seigneur et père ici présent, a je le pense, un plan qui nous donnera la victoire. Et alors tu auras ta vengeance.

Toi qui maitrise le froid, tu devrais garder ton sang froid et analyser la situation.


Puis, Kaldarel se tourna vers le seigneur Poséidon et s’approcha avant de s’agenouiller devant lui.

- Veuillez excusez mon retard, seigneur, mais des affaires personnelles avec une personne qui m’est intimement lié m’ont retardé. Je n’ai pu être là pour vous protéger de ces intrus.

Nous devons savoir quel était le vrai but de nos adversaires et pourquoi plusieurs camps fouillé notre domaine.


Kaldarel se redressa en s’appuyant sur sa lance d’or et attendit que le dirigeant prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Sam 8 Oct - 0:19

Un calme tout relatif s'était abattu sur la salle tandis que la Reviviscence faisait son effet. Les blessures de ses frère et soeur s'étaient une à une refermées avant qu'un doux sommeil réparateur ne s'empare de la rousse Galathée. Le regard de Thétis s'était posé sur le corps de la Néréide à la peau de lait. Le soulagement avait succédé à la tristesse et la crainte.

Enfin, rassurée, la Régente avait ensuite subi le contre-coup de son pouvoir, se retrouvant affaiblie par l'effort qu'elle venait de fournir. Chose qu'elle ne pouvait cacher mais qui ne l'empêcherait nullement de suivre tout ce qu'il se déroulait autour d'elle au coeur de ce poste érigé et maintenu par ses soins .

Parfaitement lucide de la fatigue de sa représentante, Julian avait posé sa main sur son poignet, lui faisant comprendre par ce simple geste qu'il lui accordait le temps nécessaire pour reprendre son souffle. Ce serait donc bien lui qui dirigerait les débats jusqu'à ce que sa voix en son Royaume ne puisse de nouveau se faire entendre. Il enflamma un bref instant son cosmos avant de reprendre la parole.

- Bien, je t'écoute, Brontès du Cyclope, maintenant que notre soeur Galathée est hors de danger, explique-nous.

Le ton de l'enfant oscillait de nouveau entre le grave et le tendre. Poséidon puisait dans ses forces jouant de son cosmos pour apparaître au mieux sans jamais mettre en danger sa jeune enveloppe. Le résultat bien qu'étonnant démontrait l'incroyable maîtrise dont pouvait être capable le dieu des Mers et Océans. Nulle comparaison entre sa précédente incarnation et le dieu piégé dans un corps d'enfant grandissant bien trop lentement à son goût mais dont il acceptait malgré tout les faiblesses.

L'ambiance était devenue si pesante, si tendue tant la colère de ses guerriers était visible dans chacun de leurs gestes et les paroles de Brontès ne firent que confirmer cette impression. Le souverain les écouta avec une attention inattendue chez un enfant mais bien réelle. Il suffisait de croisier son regard bleu si profond pour s'en convaincre.

Ce spectre, il ne peut être que l'un des juges de mon frère. En plus de la Wyvern. Deux des plus puissants spectres et Kagaho lui-même. Mon frère m'a lancé un message très clair en déléguant une telle puissance en mes terres. Que cherches-tu, grand frère ? A éprouver nos armées respectives avant de provoquer une rencontre ?

Ainsi Julian demeurait étonnement impassible alors que ses yeux à eux-seuls reflétaient les pensées qui traversaient son esprit avant que l'éclat du Kraken ne le tire de ses réflexions. Il était temps de répondre à ces guerriers qui n'avaient pu défendre leur soeur ou avaient épargné le responsable. Le temps de la réflexion n'était que suspendu. Plusieurs pistes étaient apparues et il ne faudrait en négliger aucune. Mais avant...

- Non, ne te reproche rien, Brontès. Ce spectre est de loin l'un des trois plus puissants de toute l'armée de mon frère. Le juge Minos du Griffon ou l'un de ces descendants.

Puis se tournant vers le général du Kraken, prêt à se laisser submerger par sa colère.

- C'est bien de lui que tu parles, Garnet du Kraken ? Oui, Minos du Griffon, le roi de Crête, n'est pas que l'un des trois juges, il est aussi l'un des plus redoutables guerriers de mon frère. Sa technique de manipulation est l'un des pires pièges qui peut exister au sein de l'armée des Enfers. Seul un Général est de taille contre lui. Un Manipulateur dans tous les sens du terme comme vous avez pu vous en rendre compte. Mais crier vengeance alors que tous ne sont pas encore de retour non seulement ne servira pas notre Royaume mais vous mènera à votre fin !

Vous m'avez montré votre manque de connaissances à l'égard de cette armée. Les spectres d'Hadès sont ainsi parce que mon frère l'a voulu. Pour qu'il puissent vivre et supporter le poids de leur tache. Réfléchis bien à ton échec ainsi que toi, Brontès. C'était aux saints de ma chère nièce de faire les frais de ce genre de rencontre mais le destin en a décidé autrement.


Soudain l'enfant dieu s'apaisa avant de se concentrer. Puis, reprenant la parole...

- Un autre de vos frères est de retour, écoutons sa parole. Ensuite, nous prendrons notre décision aussi bien en ce qui concerne ces envahisseurs que cette menace titanide.

Et se retournant de nouveau vers le Général toujours aux prises avec cette colère qui menaçait d'éclater à tout moment.

- Sois sans crainte, Général du Kraken, aucun affront ne reste jamais impuni ! Même si nous ne pouvons rendre gorge aussitôt, Galathée sera vengée et vous pourrez faire sentir le poids de votre colère aux sacrilèges qui nous ont nui !!!

Le ton de Poséidon s'était fait plus vibrant avant de devenir plus que menaçant. Le souverain partageait la colère de ses guerriers mais refuserait toujours de les laisser s'engager sur un chemin qui les mènerait droit à la mort. Puis, passant du Kraken au Cyclope.

- Brontès, dès la réunion sera finie, je compte sur toi pour remettre les scales en état ! Montrons aux spectres que nous sommes bien plus redoutables que ce qu'ils pensent ! Qu'il leur faudra énormément de courage pour oser de nouveau venir ici. Car je compte bien régler cela directement avec mon frère ! Thétis et Pandore sont nos voix respectives et il faudra que vous soyez prêts à assurer la protection de notre soeur !

Sur ce, Kaldarel intervint. Lui aussi revenait de combats tout comme ses frères. Sauf que son adversaire n'était ni un spectre ni un saint mais bien le dieu Shiva en personne revêtu de l'armure noire de la Vierge. Le Générale de Chrysaor ne tarda pas à se présenter avant de faire son rapport, conseillant au Kraken de se calmer.

D'un geste Poséidon s'était tourné vers Thétis qui sembalit déjà aller mieux avant de répondre d'un ton radouci à son fils.

- Bienvenue parmi nous, Kaldarel de Chrysaor. Nos paroles se rejoignent. Shiva avait annoncé son intervention et attendait de voir le porteur de la scale de Chrysaor revenir à la vie. Maintenant que c'est chose faite, son côté destructeur a repris le dessus même si au lieu de s'exercer contre les saints, il a détourné les attaques d'autres droit sur le juge de la Wyvern. J'ai pu ressentir la mort de l'incarnation de Rhadamathys. Mon frère a perdu un de ses juges dans la bataille et l'autre a voulu nous priver de notre douce Galathée.

Ce fut à cet instant que la Sirène reprit la parole.

- La vengeance, Garnet, tu l'auras lorsque le moment sera venu et cette fois, tu sauras à quoi t'en tenir avec les juges. Retiens déjà ceci, ils ne sont loyaux qu'envers Hadès et les Enfers. Certains d'entre eux n'hésitent pas à s'en prendre à leur propres frères d'armes mais tu pourras aussi être étonné par le sens de l'honneur d'autres membres de cette armée. Elle est aussi unique que notre grande famille.

Les sous-estimer ou se laisser prendre au son de leur voix, c'est perdre la bataille. Des manipulateurs, il y en a plusieurs dans cette armée ainsi que des brutes comme le Bénou. Le maître du Royaume souterrain garde certaines cartes uniquement pour lui même s'il risque d'en perdre une qu'il a toujours gardé jalousement.

Nous irons les voir nous-même et je compte sur toi pour que tu sois du voyage.

Maintenant, j'aimerais que tu me dises ce que tu penses de la présence uniquement de deux armées surtout en considérant les passages par lesquels ils sont venus. Ne trouves-tu pas que cela est plus que troublant ? Ou mieux encore, révélateur ?
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Galathée
RIP

RIP
avatar

Scorpion
Nombre de messages : 449
Age : 31
Localisation : Mers et Océans.
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Ven 14 Oct - 3:12

[post fait en accord avec monseigneur du Griffon... ]

Les derniers outrages que lui avait lancé son adversaire avait attisé la colère qui faisait bouillir le sang de la néréide, la sous estimer, la rallier, rire des siens, du royaume qu'elle défendait, ce juge ne méritait que sa haine, que sa violence et pourtant elle avait sentit à l'instant où les fils du spectre l'avaient enlacé qu'elle n'était pas de taille. Et son impuissance lui laissait un arrière goût amer.

Galathée avait entendu l'interdiction que lui avait lancé Brontès après le choix que le Griffon lui avait imposé. Mais la néréide n'avait pas eut à réfléchir bien longtemps à ce qu'elle comptait faire, contrairement à ce que souhaitait son frère d'arme, jamais elle ne sacrifierait la vie d'un autre à sa place et s'il fallait pour cela y laisser sa peau, soit. Pourtant un brin de jugeote derrière cette colère sourde lui soufflait que la mort n'était pas la seule option, le déshonneur, le renoncement étaient aussi possible.

Mais Brontès lui était un grand guerrier, cela paraissait évident à première vue, rien qu'à sa stature, son aura, Galathée aurait pu le deviner, seulement l'apparence ne faisait pas tout, et parfois, derrière de braves faciès pouvait se cacher les plus grand des lâches. Le marinas, lui n'était pas de ceux là, et sa flamboyante énergie, son dévouement à leur cause avait quelque peu adoucit le cœur de la néréide. Si elle échouait, lui ne renoncerait pas.

Ce n'est que trop tard qu'elle réalisa que l'attaque du Cyclope lui était destiné, que le Griffon allait se servir d'elle comme d'un bouclier pour se préserver de la superbe du marinas. Les fils du cosmic marionetton tranchèrent la peau de lait de la néréide avec la facilité du fil à beurre, l'emprise du juge s'était resserrée sur son corps n'épargnant pas au passage sa scale, d'un geste rapide, il l'avait attiré à lui et Galathée s'était retrouvée nez à nez avec Brontès, la hache de celui ci pourfendant son corps dans une violente douleur. Le crie qu'elle avait poussé s'était terminé dans un souffle difficile etouffé par le sang gargouillant qui remontait dans sa gorge, se répandait dans sa bouche et coulait au coin de ses lèvres.

Ce qu'il s'était passé par la suite, n'était qu'une vague idée lointaine, les forces étaient entrain de lui manquer, l'explosion cosmique de l'attaque spectrale avait fini par la faire basculer dans l'inconscience, loin de la douleur, de la colère. Loin du monde des vivants.

* * * * * * *

Le froid de la mort n'était finalement pas qu'une métaphore philosophique. L'âme de la néréide, ni tout à fait vivante, ni tout à fait morte voguait dans un endroit étrange, désolé, froid, en un mot : mort.

Cela lui rappelait vaguement quelque chose, une mort dans une première vie, suivit d'une renaissance qui l'avait conduit dans la peau de cette gamine de New York, une longue période à rester discrète dans la peau d'une autre puis à présent que l'heure était venue, elle se retrouvait ici.

« Quel gâchis ! »

La colère qu'elle avait ressentit contre le juge s'était évanoui, dans cet état qui était le sien, entre deux mondes, elle ne parvenait plus à ressentir la colère, mais si cela avait été le cas, ce chien de juge aurait été l'objet de sa haine, tout autant qu'elle même. Etait elle aussi idiote pour être tombée aux premiers instant de la renaissance du royaume sous marin ?!

Qu'allait elle faire à présent... Sa laisser porter par l'envie d'avancer sur ces rives désolées et de gagner le bord du fleuve qui coulait non loin... Les rives du Styx ou elle retrouverait le passeur. Dans son malheur, Galathée avait eut un sourire ironique, peut être retrouverait elle son adversaire dans l'un des tribunaux infernaux, et ainsi aurait elle l'occasion de lui délivrer un dernier message.
Ses pas la faisaient avancer inéluctablement, secondes après secondes, le fleuve se faisait de plus en plus précis, et la néréide savait que son attraction n'était que la mort qui la faisait glisser un peu plus dans son antre. Sa volonté ni changerait rien.

Une silhouette imposante était apparut devant elle, auréolée par les ténèbres.

« Je pensais que ma présence t'attristerait mon cher juge et que notre tête à tête dans ton tribunal te serait amplement suffisant... »

Pourtant, il était là. Et sa seule présence semblait l'empêcher de continuer sa route. La suite de leur entretien ne lui laisserait encore une fois qu'un vague souvenir, la néréide qui échappait à toute notion de temps avait ressentit une douce chaleur entourer son âme.

En un instant, Galathée était repassée de l'autre coté de la barrière, le poids de son corps l'avait ramené à la réalité même si Thétis pas son action avait chassé toute douleur. L'air iodé du sanctuaire sous marin avait rempli ses poumons, la néréide venait de retrouver les siens et son cœur battant à tout rompre lui ramenait le goût de la rage qu'elle n'avait plu pu ressentir de l'autre coté.

Les voix de ses frères et sœurs avaient fini de chasser l'impression pesante, le coton qui engourdissait ses pensées. Thétis était entrain d'exposer les futurs plans du sanctuaire, la jeune femme se devait d'assister à cette réunion, malgré des mouvements hésitants, comme si elle avait eut à se réhabituer à la pesanteur d'un corps, la néréide s'était avancée...

Brontès était là lui aussi et sa présence avait apaisé une inquiétude grandissante, tandis que des bribes du combat lui revenaient à l'esprit, sans lui quelque chose lui disait qu'elle ne serait pas revenue, jamais Thétis n'aurait pu dispenser son cosmos revivifiant et jamais la néréide ne serait revenue d'entre les morts.

Et puis, avant la manipulation traitre du juge, il lui avait redonné l'espoir, il lui avait prouvé que quelque soit les épreuves, il y aurait toujours un membre du royaume sous marin pour se battre, pour porter haut leurs idéaux et leur gloire. Galathée n'allait pas déranger la discussion en cour, trop importante, trop décisive pour la suite des choses, mais elle s'était approchée du silencieux gardien.

« Merci. » s'était elle contentée de murmurer tandis que sa main s'était posée sur le dos de la sienne.

Son regard s'était ensuite posé sur les membres du royaume sous marin, l'absence de celui dont elle était le plus proche, le général de Scylla s'était fait ressentir, mais nul doute qu'il devait lui aussi mener sa mission à bien.

Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Dim 16 Oct - 7:39

Savoir que l'adversaire faisait partie de l'élite guerrière du camp d'Hadès, ne réconforta pas plus que cela le porteur de l'écaille du Cyclope. Brontès ne savait pas comment interpréter ces paroles, était-ce une excuse pour avoir été facilement battu par le spectre, ou alors un reproche pour avoir foncé dans la mêlée, aveuglé par le feu mirobolant de la bataille, sans aucune stratégie. Les images du combat, défilèrent dans sa mémoire comme des ombres chinoises sur une toile blanche et le regret s'installa dans son âme. C'est vrai si le garde avait pris la peine d'observer son adversaire avant d'intervenir, il aurait pu se rendre compte qu'il avait à faire à un puissant guerrier et mieux jauger ses attaques.

On dit que certaines leçons ne s'apprennent que dans la douleur, cela n'avait jamais été aussi vrai pour le Marina, mais il ne s'agissait pas d'une douleur physique, mais bien morale, voir le corps de sa sœur rousse ainsi étendu sur le corail, lui faisait très mal et lui déchirait le cœur.

Le borgne acquiesça d'un signe de la tête l'ordre de son empereur. Puis il fit le tour de l'assemblée afin d'estimer les dégâts que les différentes armures avaient subis. A première vue, celle de Galathée ainsi que la sienne étaient les plus endommagées, mais la priorité reviendrait à ceux qui partiront en délégation des enfers. De plus il y avait des Marinas qui manquaient encore à l'appel.

Modeler l'Orichalque était ce qui le rendait unique parmi les marinas et le fait de sentir que ses talents étaient requis, le comblait d'honneur.

*Père, dommage que tu ne sois pas là, j'aurai tant voulu qu'on répare ces protections divines ensemble, mais en ton honneur, je ferai de ces écailles, des œuvres d'art mortelles, reflétant dans un éclat doré la défaite de nos ennemis. *

Une larme d'argent vint trahir la pensée mélancolique du jeune garde marin. Celui dont il tenait son savoir avait disparu, mais en contrepartie cette peine le motivait et le sublimait pour accomplir son devoir. Brontès alors se leva et s'écarta de quelques pas du lieu ou se tenait la réunion, sa présence n'était plus nécessaire maintenant qu'il avait fait un compte rendu de la situation, sans compter qu'il ne se sentait pas à sa place au milieu des autres généraux qui l'intimidaient inconsciemment avec leur magnifique cosmos. Le forgeron préféra partir en quête d'un lieu où il pourra installer un établi de fortune afin de faire son office.

A environ quelques mètres il trouva son bonheur. Une surface plane sur laquelle reposait un petit rocher que lame acérée de sa hache trancha pour former un autel de granit, prêt à accueillir les écailles endommagées. Il ne lui en fallait pas plus, cet atelier de fortune fera l'affaire pour effectuer les réparations d'urgences.

Le cyclope était fin prêt, en attendant que l'assemblée se termine, il s'assit en tailleur, les yeux fermés afin de récupérer une partie du cosmos qu'il avait perdu contre le juge. Le garde savait qu'il aurait besoin de chaque goutte d'énergie qui résidait en lui pour accomplir son travail d'orfèvre.

[hrp, je m'écarte volontairement de la réunion pour réduire le nombre de participant]
Revenir en haut Aller en bas
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
avatar

Balance
Nombre de messages : 437
Age : 33
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Lun 17 Oct - 7:41

Un autre général fit son apparition dans le poste de commandement, Garnet était réjoui de voir un autre de ses frères de retour, mais en même temps il éprouvait une certaine colère envers ce général qui n'avait pas été en première ligne, chose impardonnable pour le défenseur zélé qu'il était. Aussi il était aisé de comprendre que la remarque de l'indien l'irrita un peu plus. Non seulement le gardien de l'océan indien se permettait de lui donner conseil, mais en plus il faisait allusion a l'échec du maitre des glaces. Garnet se retourna brusquement pour lui faire face, on aurait dit un fauve colérique dont on venait de tirer la queue. C'était presque cela, mais ce qui avait été touché chez le général était son orgueil pélasgique.

« Comment oses-tu croire que je vais échouer face à cette engeance infernale. »

Le Chrysaor avait voulu calmer la rage dévorante du Kraken, mais il n'avait fait que lui donner encore plus d'ampleur. Le Kraken venait de trouver une autre raison d'en découdre avec les spectres : prouver à son frère sceptique que son poing était suffisamment puissant pour détruire chaque pierre du royaume des enfers. Seules les paroles de son seigneur ainsi que les promesses de vengeance de la régente parvinrent à lui faire retrouver un calme relatif. Son heure viendra il n'avait qu'à attendre, ce qui déjà représentait un important défi à relever, mais le Marina préférait plutôt mourir que de désobéir à un ordre de son souverain. De plus Thétis venait de soulever un problème intéressant, il n'y avait que deux camps, il en manquait un et pas des moindres, peut-être celui que redoutait le plus le Kraken, celui des Asgardiens. Ce peuple guerrier avait toujours été craint pour leurs grandes aptitudes martiales, cela jusqu'à ce que le quintet du sanctuaire aille battre un à un leurs guerriers divins.

« Le peuple d'Asgard ne s'est peut-être pas encore remis de leur dernière guerre. Ces maudits saints du sanctuaire ont ravagé leur terre et c'est en partie à cause du félon Kanon. »

Garnet marqua une pause, ses sourcils se froncèrent, il venait de penser à une autre raison pour justifier l'absence des guerriers d'Odin.

« Ou alors ils sont plus ou moins liés à cette ombre qui plane au-dessus de notre royaume, peut-être qu'eux aussi disposent d'informations qui pourraient nous être utiles. En parler ici ne servira à rien, Il n'y a pas dix mille façons d'en avoir le cœur net. »

Dans l'esprit du général il y avait deux méthodes diamétralement opposées : l'attaque frontale, pure et violente, on attaque en premier avant de se faire attaquer, la dissuasion par la force brute était risquée, mais diablement efficace. Ou alors l'envoie d'émissaire dans les terres gelées d'Asgard dont l'issue restait aussi incertaine qu'une bataille à force égale.

« Quoi qu'il en soit je reste persuadé que nous devons régler le problème des spectres une fois pour toute en priorité, selon moi, c'est eux qui représente un obstacle majeur à notre renaissance.»

La soif de vengeance faussait le jugement du gardien pilier arctique, ou pas. D’après ce qu'il avait vu aujourd'hui les spectres étaient des êtres puissants, trop à son gout, un monde ne devait avoir qu’une seule faction dominante et les Marinas étaient tout désigné pour tenir ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Lysiannassa
Néréide
Néréide
avatar

Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Sam 22 Oct - 21:30

Je vais ici: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Kaldarel
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 122
19/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Mer 26 Oct - 4:19

Le gardien du pilier indien assista à la réunion et au rassemblement de tous les généraux et néréides, mais un général manquait à l’appel et Lysiannassa le rejoignit. D’autre part, il vit Galathé se réveiller après les soins prodigués par Thétis, elle se releva et vint se mettre à côté du garde du cyclope.

Thétis expliqua que Galathé sera vengé et que Garnet aura sa vengeance. Par ailleurs, Brontès allait avoir du travail, car la sirène lui demanda de remettre en état les armures abimées.

Ensuite, elle continua en disant qu’un groupe avec elle a sa tête se rendrait aux enfers voir Pandore. Cette idée ne convenait pas au général de Chrysaor et ne souhaitait pas s’y rendre, la vengeance est un sentiment qui lui est exclu et il savait que Garnet était rancunier et n’avait que faire de ce que lui avait son frère. Thétis parla ensuite du troisième camp qui ne s’était pas déplacé, c'est-à-dire Asgard, en sachant que les saints étaient arrivés par le gouffre interdit qui relit les deux royaumes. Garnet confirma les intuitions que Kaldarel commençait à avoir.


- Le peuple d'Asgard ne s'est peut-être pas encore remis de leur dernière guerre. Ces maudits saints du sanctuaire ont ravagé leur terre et c'est en partie à cause du félon Kanon.

Garnet réfléchit deux minutes avant de continuer. Il était vrai qu’il avait ravagé leur royaume avant de venir ravager le nôtre. Il savait certes de bonnes raisons et comme l’a dit Garnet, Kanon avait manipulé notre seigneur et cela était impardonnable.

- Ou alors ils sont plus ou moins liés à cette ombre qui plane au-dessus de notre royaume, peut-être qu'eux aussi disposent d'informations qui pourraient nous être utiles. En parler ici ne servira à rien, Il n'y a pas dix mille façons d'en avoir le cœur net.

Il avait manifestement envie d’aller en terre asgardienne, mais vu son tempérament, il serait du genre à taper d’abord et poser les questions ensuite.

- Quoi qu'il en soit je reste persuadé que nous devons régler le problème des spectres une fois pour toute en priorité, selon moi, c'est eux qui représente un obstacle majeur à notre renaissance.

Mais son cœur le mènerait aux enfers avant d’aller ailleurs. La vengeance se sentait dans ses paroles et cela assombrissait son jugement.

- Ta vengeance parle encore pour toi, mon frère, et je pense que nous ne devons pas tous nous rendre chez Hadès. Pour ma part, si tu es d’accord Thétis, je me rendrais en terre asgardienne, car je pense que je serais plus diplomate que certains de mes frères, sans vouloir vous dénigrer.


Il marqua une pause, sachant pertinemment que Garnet allait le prendre pour lui et surement le remettre en colère. Mais il n’avait que faire de sa colère et on n’avait pas besoin d’une nouvelle guerre avec de puissants guerriers comme ceux d’Asgard.

- Une fois sur place, je ferais en sorte de savoir pourquoi ils ne sont pas venus chez nous et pourquoi ont-ils autorisé le passage des guerriers de la déesse Athéna.
Je vous tiendrais au courant de ce que j’apprendrais.

Et si vous le permettez, seigneur Poséidon, je vais partir sur-le-champ pour Asagrd.


Une fois l’accord de Poséidon ou Thétis accordé,il fit une révérence et quitta le poste de commandement, puis se téléporta sur l’île de Délos.
Revenir en haut Aller en bas
Briséis
Admin d'un Forum partenaire
Admin d'un Forum partenaire
avatar

Nombre de messages : 534
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
100/350  (100/350)
CS:
150/350  (150/350)
PA:
0/450  (0/450)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Dim 30 Oct - 0:18

Briséis, Général de Lyumnades avait assuré la protection de son jeune seigneur pendant cette courte bataille. Les envahisseurs pouvait s’estimer heureux que le Seigneur des Océans, l’ébranleur du sol, n’ait pas encore retrouvé sa maturité cosmique car il aurait pu aisément réduire à néant tous ses profanateurs qui se baladaient en toute impunité dans le glorieux royaume sous-marin.

La douce Briséis, avait été honorée de devoir veiller sur le jeune dieu qui paraissait déjà si prometteur et c’est avec une grande joie qu’elle s’était efforcé de répondre à ses interrogations.

-Seigneur, je pense surtout que les saints et les spectres ne nous apprécient pas à notre juste valeur.

-Ils nous sous-estiment et nous méprisent.

-Il faut reconnaître que la dernière fois que le royaume sous-marin s’était éveiller, c’était en réalité l’œuvre d’un chevalier d’or. Et non votre divine volonté. Il était donc normal que votre peuple soit alors loin de sa puissance et de ça grandeur d’antan…

-Mais nous le leur rappellerons, et ils apprendront à nouveaux à craindre et respecter votre nom.

-Puis la belle Briséis ajouta compatissante aux paroles du jeune dieu.

-Je comprend votre peine, mon jeune Seigneur, vous êtes d’une grande humanité et souhaiter le meilleur pour votre peuple. Ceci est la marque d’un véritable dieu...


La jolie Briséis continua d’écouter respectueusement Poséidon avant de lui répondre à nouveau :

-Oui, vous mon seigneur, illustre dieu de la trinité avez le pouvoir de purifier des vicissitudes de l'humanité.

-Vous êtes même le plus apte à le faire.

-Mais c’est à vous et à vous seul de décider quand le faire...


~~~~~~~~~~~~~~~~~

Puis la grande famille des Marinas, se rassembla petit à petit autour de Poséidon.

*Notre sang aura coulé une fois de plus mais cette fois-ci nous avons pu repousser tous les envahisseurs.

* Si seulement nous avions pu être éveillés avant le vol du Trident… grrr


Briséis eut tous les peines du monde à garder son sang froid en repensant à ce sacrilège…
Mais le noble comportement du jeune Poséidon forçait son admiration et apaisa sa colère. Le cosmos incommensurable de l’Empereur des Océans était doux et pur. Et lorsqu’il était guidé par la régente Thétis afin de guérir les blessures de son peuple, il avait également un effet aussi apaisant que le doux roulement des vagues sur une belle plage d’été.

Étant rassurée sur l’état de santés des siens, la sérénité apparue alors sur le doux visage de la belle nymphe des lacs.

Elle écouta ensuite silencieusement ses frères et sœurs.

*Que faire maintenant ?

*Se rendre aux Enfers ou bien en Asgard.


Il est vrai que Poséidon pouvait légitimement demander des explications à son frère sur l’envoie de troupe dans le Royaume Sous-marin.

Asgard possédait une entrée permettant d’accéder directement au Sanctuaire sous-marin, mais ce peuple nordique avait également été décimé par le Saints d’Athéna il y a dix ans, eux aussi.

Ainsi les deux pistes allaient être suivies...

Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Mar 1 Nov - 4:44

Une vague d'apaisement envahit la belle Thétis lorsque le souffle de Galathée se fit plus plus régulier. Une vague d'énergie marine ne tarda pas à se manifester tandis que de légers soubresauts animaient ce corps aux courbes parfaites. Face à ses frères et soeurs la vaillante Néréide revenait enfin parmi eux, émergeant de ce sommeil d'où la Régente l'avait tirée avec l'aide insoupçonnée d'un juge. Elle ne pouvait bien sûr pas encore le savoir mais d'ici peu, cela éclaterait au grand jour. Duncan du Griffon après avoir presque fait fendre en deux la splendide sirène s'était dressé entre elle et le nocher de Styx.

Un doux sourire apparut ensuite sur ses lèvres pulpeuses pendant qu'un merci s'échappait de celles de sa soeur cadette.

Brontès avait tout fait pour la sauver en l'amenant au plus vite auprès de son dieu et de sa somptueuse représentante. A présent, tout était éclairci entre eux et le borgne forgeron comprendrait sans le moindre doute que nul ne lui reprocherait ce qu'il était arrivé. Se dresser face à un envahisseur était louable même si cela avait entraîné une erreur de jugement quant à la puissance du dit adversaire. Ce genre de choses pouvait arriver et plutôt que de se voiler la face, Brontès avait reconnu cela et en tirait déjà les enseignements.

Ne te meurtris pas inutilement, Brontès. Tu as reconnu et accepté tes erreurs tout comme j'ai assumé les miennes. Nous, les Marinas faisons face à l'avenir et sommes capables d'apprendre et de toujours nous relever. Nous avons besoin de toi, gardien du Cyclope ! Et nous reconnaissons sans nul doute tes pouvoirs bien plus que toi-même. Tu es si sévère envers toi ! Mais n'aies aucune crainte, l'heure de retrouver ta place parmi nous a sonnée. Tu vas pouvoir faire la démonstration de tes formidables pouvoirs devant nous tous.

D'ailleurs, le beau regard azuré se posa sur lui alors que l'enfant dieu reprenait des forces toujours installé sur son trône. Devoir user de l'immense cosmos de l'Empereur des mers avec un corps tout juste âgé de huit ans avait aussi été une épreuve en soi. Aussi, il lui fallait à présent prendre du repos. Thétis reprendrait le flambeau auprès des Marinas le temps que Julian se remette du contrecoup de ses puissantes décharges cosmiques.

Face à eux, Garnet et Kaldarel échangeaient leurs points de vue avant que Thétis ne reprenne la parole. L'instant de prendre uen déision était enfin venue.

- Marinas, le seigneur Poséidon et moi-même avons écouté soigneusement vos paroles à tous.

Elle se leva alors sceptre en main.

- Aussi, voici les paroles de notre seigneur. Garnet du Kraken, Galathée et moi-même allons nous diriger de suite vers les Enfers et solliciter une audience auprès de la grande prêtresse Pandore pour qu'elle nous explique les raisons de cette invasion en notre Sanctuaire.

Un signe vers le Cyclope.

" Je compte sur toi pour que leurs scales soient prêtes à temps, Brontès."

Puis, reprenant...

- Quant à toi Kaldarel, je te confie la mission de te rendre à Asgard et de rassembler le maximum de renseignements sur leur alliance avec le Sanctuaire et leur implication dans toute cette affaire. Autre chose, fais bien attention à ne pas attirer plus que de nécessaire leur attention sur nous. Asgard a souffert des actions de Kanon, un homme venant du Sanctuaire de la déesse d'Athéna. Et pourtant, c'est bien nous, les Marinas, qui avons payé le prix fort dans cette guerre que notre seigneur n'avait nullement souhaitée. La plus grande preuve en est que les anciens généraux se soient si facilement faits balayés. Jamais, cela n'aurait eu lieu en temps normal.

Autre chose, n'hésite pas à voir si certains évènements extraordinaires ont pu avoir eu lieu durant les semaines passées. Comme des manifestations d'énergies divines autres que celle de leur jeune dieu. La disparition du Trident de notre maître ne remonte qu'à quelques jours. Et en dehors d'un dieu, je ne vois pas qui est capable de venir ici sans passer par Délos ou l'un des chemins privilégiés. Tout autre présence divine devrait avoir laissé une trace de son passage...


Et si ce n'est ni le fait du Sanctuaire ou des Enfers...

Puis se tournant vers la générale de Lyumnades.

- Quant à toi, Briséis, je te charge de veiller à la sécurité de notre jeune seigneur durant mon absence.

Soudain, elle porta la main devant son visage pour étouffer un rire.

- Veille aussi à ce que Laucian ne massacre pas trop vite le chevalier des la Balance. Qu'il soit encore en état de pouvoir tenir une conversation lorsque je serais de retour des Enfers.

A présent, à moins que vous n'ayez d'autres remarques, je vous invite à tous vous préparer pour vos différentes missions.
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Sam 5 Nov - 8:49

Brontès acquiesça humblement en inclinant la tête vers le sol. Thétis lui avait demandé de réparer les armures et il allait répondre favorablement à cette demande. Durant les quelques instants où il s'était isolé pour se concentrer, le forgeron récita intérieurement toutes les théories que lui et son père avaient établi durant leur pèlerinage sur l'ile de la reine morte, du mystère entourant les armures noires, au secret de fabrication qu'avait utilisé l'ancien peuple de Mu pour créer les douze armures d'or. Toutes ces théories défilèrent en éclair dans son esprit et permirent à Brontès d'établir un nouveau Modus operandi pour la réparation des scales.

Le cyclope se leva instantanément et frappa les deux paumes de sa main l'une contre l'autre. Aussitôt l'armure qu'il revêtait se disloqua et se réassembla sur l'autel de fortune qu'il venait de confectionner. Curieux, ce support était sensé accueillir les écailles de ses semblables, pas la sienne.

« Les chevaliers du sanctuaire doivent payer de leur sang pour réparer leurs maudites Clothes, moi je vous offre quelque chose d'encore plus précieux à mes yeux. »

Brontès leva le bras gauche, la paume vers le ciel et commença à faire bruler son cosmos. Il ressemblait à une torche surplombée par une magnifique flamme aux nuances argentées. Une flamme dans laquelle vint se jeter comme un papillon fasciné par la lueur diaphane sa hache d'Orichalque.

« Je vous offre mon héritage ! »

Comme possédé par un esprit malveillant, le colosse forgeron abattit avec férocité sa lame aiguisée dans le métal de sa propre armure. On aurait pu croire que la folie guidait son bras, mais en réalité, le forgeron n'avait jamais été aussi lucide que maintenant ! Consécutive à ce choc destructeur, un nuage composé de fines particules de métal s'éleva dans les airs et commença à tournoyer autour du garde. Ce n'était pas pour rien que Brontès se faisait appeler maitre de l'Orichalque, chacun des éclats métalliques en suspension dans cette nébuleuse argentée était soumis à sa volonté.

« Tout comme le corail vos armures renaitront grâce aux débris de la mienne et seront encore plus resplendissante, gloire à Poséidon ! »

D'un geste brusque et vif de la main, le cyclope dispersa le nuage de poussières métalliques qui se divisa et alla s'agglutiner contre les fissures des scales endommagées que portaient les autres Marina. L'effort avait demandé beaucoup de cosmos et un grand sacrifice, cependant l'écaille du Cyclope était particulière, sa capacité la plus extraordinaire était qu'elle pouvait se régénérer, le garde n'aura pas longtemps à attendre pour retrouver sa protection, ce n'était pas le cas pour le cosmos qu'il venait de dépenser.

Ereinté, l'artisan s'écroula avec un sourire de satisfaction aux lèvres. Il ne le voyait pas, mais il pouvait l'entendre : le métal des armures qui résonnait de bonheurs suite à ses réparations.

« BON COURAGE, MES FRERES ! »

Il aurait dû ajouter aussi : revenez saint et sauf...

[hrp si c'est trop flashy, n'hésitez pas à me le dire, je me suis peut-être trop laissé aller la]

Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Ven 11 Nov - 5:44

La Sirène venait à peine de donner ses ordres qu’elle pouvait voir le Général de Chrysaor quitter les lieux pour rejoindre les terres gelées d’Asgard. Un bouleversement si léger se fit ressentir dans le cosmos avant qu’il ne s’évanouisse devant l’assemblée sur un dernier salut à leur jeune dieu.

Bonne chance, Kaldarel, et sois bien prudent. Lui souhaita la Sirène avant de se tourner vers une autre source de perturbations dans le cosmos.

Le moment de briller est venu bien plus vite que tu ne le pensais, Brontès. Sourit la Régente en observant le Cyclope en plein travail. Un marina doté d'un immense talent comme il venait d'en faire la preuve devant sa famille réunie.

Ainsi, les scales endommagées avaient-elles repris toutes leurs splendeurs et leurs santés au terme d'un spectacle de toute beauté. Le forgeron était capable de bien des exploits insoupçonnés. Sa maîtrise de l'Orichalque et des métaux en général était tout simplement exceptionnelle et en admirer l'éclat n'était pas donné à tout un chacun. Une façon de faire qui n’était pas sans rappeler le pouvoir de Revivescence de la Régente des Mers.

Néréide qui échangea un regard complice avec Julian.

Ce que tu es exigeant avec toi-même, Brontès. Et pourtant, regarde ce que tu es capable d’accomplir en quelques instants. Tu nous es très précieux autant pour ton art du combat que tout aura bien des occasions de parfaire auprès de tes frères que ta maîtrise exceptionnelle de l'art des métaux, maître de l'Orichalque.

Thétis sourit alors avant de féliciter Brontès en ces mots.

- Merci d'avoir agi aussi vite et aussi bien, Brontès du Cyclope. Tu dépasses toutes nos espérances. C'est un peu de toi qui nous suivra en Enfers. Reprend des forces et veille bien sur notre Royaume, chaque marina est précieux. Bien plus qu'il ne peut le penser lui-même. A bientôt mon frère.

Puis, le regard de la majestueuse Néréide se posa sur les protagonistes de cette première altercation entre Marinas, Spectres et Saints. Enfin, ceux qui étaient encore présents. Et si les blessures de sa sœur Galathée n’étaient désormais plus qu’un sombre souvenir, il n'en était pas de même pour celles de Briséis et de Garnet du Kraken.

La Régente ferma alors les yeux, déployant son puissant cosmos curatif et, pour une dernière fois, déclencha son pouvoir de Revivescence.

- Que mon cosmos devienne comme l'eau, qu'il t'envahisse et atteigne jusqu'à tes plus profondes blessures, qu'il atteigne et baigne chaque organe, chaque tissu, chaque cellule lésée. Que de par le pouvoir des Néréides liées à la source de la vie, je puisse te guérir et te préserver.

Ainsi, les corps de Briséis et Garnet furent-ils baignés de cette aura bienveillante dont avaient déjà pu bénéficier Galathée et Brontès. Jamais, la Sirène ne pourrait partir en laissant derrière elle les siens mal en point.

Jamais plus, elle ne supporterait de voir son dieu, ses frères et soeurs ainsi que leur Royaume mis à mal sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Cette Ere était révolue. Désormais, c'était à une très puissante Régente que d'éventuels ennemis se heurteraient.

Puis, ce fut le cosmos de leur dieu qui prit le relais, redonnant à tous un surplus de forces en réduisant les blessures du cosmos.

Thétis elle-même reçut cette vague chaude et vivifiante avant de s'incliner devant Poséidon et de déposer un baiser sur la main du jeune dieu.

- Merci, seigneur Poséidon, je vous promets que nous serons tous dignes d'un tel présent.

Puis, se relevant, elle s'adressa à ceux qui la suivraient aux Enfers.

- Maintenant, mes frères, il est grand temps pour nous de suivre l’exemple du Général de Chrysaor et de partir pour les Enfers. Le divin Hadès ainsi que la sombre Pandore doivent déjà nous y attendre. Quant à ceux qui restent, veillez à ce que plus personne n'emprunte impunément les passages secrets pour oser venir souiller notre Royaume. A bientôt, mes frères et mes soeurs.

Mes hommages, seigneur Poséidon.


==> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[HRP : Tous les marinas ont récupéré la totalité de leurs stats ]


Dernière édition par Thétis le Sam 26 Nov - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
avatar

Balance
Nombre de messages : 437
Age : 33
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Sam 19 Nov - 2:06

ENFIN !!!!!

Les rôles avaient été distribués et ils convenaient parfaitement au Kraken, prochain arrêt le royaume ténèbres des enfers, l'antre d'Hadès et de tous ses spectres. Un sourire inquiétant fit trembler les lèvres du général, à croire que cette mission périlleuse remplissait son cœur de joie, en tout cas il y avait deux de ces créatures qu'il avait hâte de retrouver dans ce cloaque infernal, le Benou qui avait disparu en plein combat et l'arrogant juge qui avait fait tant de mal à sa sœur rousse, autant de retrouvailles qui s'annoncent sanglantes et meurtrières. Ce soir le styx risque d'être teinté de rouge, si la régente n'use pas, que dis-je n'abuse pas de son autorité pour calmer les ardeurs de la bête septentrionale.

« Voilà une décision que me satisfait entièrement ! En route! »

Le général scruta son bras. La douce Miko avait fait un travail digne d'une déesse en réparant la chair brulée lors du combat effroyable qui l'opposa au spectre flamboyant, mais il restait des séquelles de cette rencontre quant à sa scale elle supportait toujours les stigmates de cet affrontement. Heureusement la destinée voulut que Brontès le forgeron ait rejoint la noble famille atlante. Le cyclope s'était posté a quelques pas de l'assemblée et semblait attendre le bon vouloir des Marinas pour commencer son office, tant mieux, l'impatient Garnet comptait bien lui donner une occasion d'exposer son talent aux yeux de tous, mais la régente le devança.

La technique employée par le forgeron paraissait insensée et pourtant des que le nuage métallique entra en contact avec l'armure de Garnet, ce dernier vit les fissures du métal se colmater avec facilité, tout comme ses plaies furent instantanément soignées par la douce aura de Thétis. Le général ne pouvait pas espérer mieux. Son armure était rutilante et brillait de mille feux, tandis que son corps était entièrement réparé, la bête de guerre était revigorée et prête à détruire sur simple ordre de son maitre.

Kaldarel du Chrysaor avait déjà pris la route pour le royaume aux glaces éternelles, malgré leurs divergences, Garnet souhaita que sa mission se passe sans accroc et qu'il revienne saint et sauf au royaume de Poséidon. C'était à son tour de s'incliner en guise de révérence et de suivre les pas gracieux de Thétis. Aucune parole ne franchit les lèvres du fier guerrier, il n'en avait pas besoin, en guise d'au-revoir il usa de son cosmos pour faire tomber une fine pluie de flocon de neiges aussi léger que le kapok.

C'est avec la certitude de réussir sa mission que le Kraken quitta l'assemblée. Attention spectres, le Kraken débarque sur vos terres et bien que ce monstre soit restreint par le collier de la servitude de son seul maitre Poséidon, il pourrait bien vous dévorer si vous manquez de respect à la régente. Le Kraken a déjà subi deux affronts, il ne vous donnera pas le temps d'en commettre un troisième !

==> Château d'Heinstein
Revenir en haut Aller en bas
Galathée
RIP

RIP
avatar

Scorpion
Nombre de messages : 449
Age : 31
Localisation : Mers et Océans.
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Lun 21 Nov - 5:35

Quand il était arrivé de nul part, prêtant main forte à la néréide dans son combat contre le juge, le Cyclope lui avait fait forte impression, il était grand, musclé, puissant robuste, bien différent des corps que les généraux avaient choisi à l'heure actuelle. Et s'il était certain que le garde au vue de sa scale ne pouvait être que puissance, robustesse, il n'était vraisemblablement pas que ça.

Lorsque les scales dont la sienne s'étaient disloquées pour rejoindre le forgeron, Galathée s'était attendue à le voir frapper de ses poings nimbés de cosmos chacune des pièces jusqu'à ce que sa propre énergie sublime les armures. Et pourtant, les choses étaient tout autre...

La poussière d'orichalque s'éleva dans les airs comme une nuée bienfaitrice, arrachée à la scale du forgeron lui même. La rousse créature émerveillée devant ce spectacle réalisait toute la grandeur de ce sacrifice. Si le cosmos, le sang se régénéraient par eux même, éroder l'armure était le plus grand don qu'un guerrier puisse faire à ses frères et soeurs d'arme.

Et toute cette délicatesse, cette précision dans le geste...

Pouvait on imaginer un homme d'une telle envergure capable d'une telle chose. Personne hormis le Forgeron des armées sous marines ne le pouvait. Personne.

Rapidement, la régente avait reprit les choses en main, il faut dire que ce qu'il était advenu en cette journée d'éveil nécessitait une réponse rapide, claire afin d'éviter qu'une nouvelle fois on ne vienne marcher sur les plates bandes de Poséidon et de ses fidèles. Thétis entourée de ses généraux, en tout cas de ceux qui avaient regagné le centre de commandement, avait décidé de la suite des évènements, Kaldarel avait prit le partit de se rendre à Asgard afin d'élucider le mystère de l'absence du peuple nordique et de son rôle dans la venue de leurs alliés. Thétis, Garnet et elle même se rendraient en Enfers afin de s'entretenir avec la grande prêtresse flanquée de ses juges. Alors le petit groupe après avoir saluer comme il se devait le jeune seigneur des océans s'était mis en route.

L'excitation du Kraken était plus que palpable, son sang n'avait pas oublié la puissance du Benou face à lui, ni l'attaque de ce juge arborant son sourire mielleux, celui qui avait sali le nom des siens en la toisant avant de lui ôter la vie.

Alors qu'elle suivait sa sœur ainée vers la surface, Galathée songea à ces quelques instants pendant lesquels son âme s'était retrouvée sur les rives des Enfers. La néréide avait attrapé le poignet de sa sœur, la retenant un instant.

« Thétis, il y a quelque chose que tu dois savoir, pour le bien de notre mission. Il... » avait elle commencé par dire en baissant les yeux, partagée entre la rancœur qu'elle ressentait envers cet être abominable et les faits qu'ils s'étaient produits par la suite.

« Je veux dire, le juge, il m'a empêcher de traverser le Styx. S'il n'avait pas retenu mon âme... »

Et sa phrase était restée en suspend, pas besoin de plus d'explication les deux femmes savaient pertinemment ce que cela signifiait.

Devait elle lui en être reconnaissante ? Cet acte n'était que la juste réparation qu'il lui devait après tout, il l'avait placé entre lui et la hache aiguisée du Cyclope... Galathée n'avait pas honte de ses actes, pas honte de l'attaque qu'elle avait porté au nom de l'honneur des siens et même si elle se doutait que son adversaire s'il était présent à cette rencontre la regarderait avec autant de dédain si ce n'est plus que lors de leur affrontement, la néréide ne comptait pas baisser les yeux.

« Je pensais qu'il était important que tu le saches... » en avait elle conclu avant de reprendre le chemin qui les mèneraient au château d'Heistein.

=======> château d'Heinstein.
Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
avatar

Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Jeu 1 Déc - 11:08

[hrp : Mes propos font suite au post de Thétis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il les avait entendues ces paroles réconfortantes de la régente, quel plus belle récompense aurait-il pu recevoir que la gratitude de la néréide et de son seigneur. Le visage sévère de Brontès s'adoucit, il était fier que son travail soit si apprécié. Brontès n'avait jamais choisi son statut de Marina, on lui avait imposé, cependant il portait avec honneur la scale de son défunt père, par contre depuis sa plus petite enfance le cyclope avait perfectionné son art de la métallurgie. Le résultat se voyait sur les écailles divines de ses illustres frères.

Thétis avait raison, c'est une partie de lui qui accompagnera les Marina dans leurs missions. Le forgeron pria intérieurement pour qu'elles soient toutes soldées par un franc succès, cependant en observait le Chrysaor puis la régente accompagnée du Kraken et de Galathée s'en aller, il ne put s'empêcher d'avoir peur, honte à lui ! Comment pouvait-il douter de la force de ses frères ? Ses membres tremblaient toujours sur les coups du juge infernal, c'était donc légitime qu'il redoute la présence d'ennemis de ce genre dans le domaine des enfers.

L'assemblée qui était si vivante devint subitement morne, le royaume sous-marin vivait des heures sombres et le volontaire Brontès ne pouvait pas se contenter de rester aussi passif. Apparemment, il y avait un autre général qui arpentait le sol sacré du sanctuaire sous-marin, le vent transportait les effluves de son puissant cosmos jusque ici, mais il n'était pas seul, surement les saints du sanctuaire. Etant donné qu'une trêve avait été conclue, Brontès ne s'en alarma pas, par contre il y avait comme un vide, une absence. Durant quelques instants, il avait ressentit les échos d'une bataille, puis soudain plus rien, le cosmos familier qui guerroyait fièrement s'était éteint comme la flamme d'une bougie soufflée par une brise, une extinction cosmique qui intrigua le garde.

C'est finalement Thétis qui lui apporta l'horrible nouvelle, une néréide avait disparu. Brontès ne put s'empêcher de penser au pire.

« Et si l'ennemi avait eu raison d'elle ? »

Il tourna la tête de droite à gauche pour chasser ces pensées négatives qui s'accrochaient à son esprit aussi solidement qu'un rémora sur la tête d'un squale. La mort d'une néréide n'aurait pas laissé le royaume sous-marin inerte. Il y avait un phénomène plus mystérieux qui expliquait cette soudaine disparition et en examinant la scale mutilée de la guerrière le forgeron comptait bien découvrir lequel.

« Seigneur, je dois me retirer dans l'ancienne demeure de mon père afin d'étudier le métal meurtri de cette armure, je vous demande de m'excuser. »

Brontès fit exploser son cosmos, celui-ci entra en résonance avec sa scale et celle de la néréide. Les deux armures s'enflammèrent comme deux braseros aux flammes d'argent, lévitèrent quelques secondes au-dessus du sol, puis s'envolèrent accompagné d'un sifflement strident vers la forge du Cyclope comme deux comètes scintillantes.

Sans un mot Brontès tourna les talons pour disparaitre lui aussi, englouti dans un éclair lumineux ivoirien.

Arrow Forge du Cyclope
Revenir en haut Aller en bas
Miko
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 688
Localisation : RSM
12/07/2011

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
PA:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   Mer 25 Jan - 5:17

( Afin d'éviter que je me trompe, je post mon sacré retard... ^^)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dès que les « au revoir » s’étaient terminées, Miko avait suivi sa douce sœur, Lysiannassa à travers les grands espaces de la barrière de corail. D’essence d’agile et d’élégance, la Naïade ne trouva aucune difficulté à se déplacer sans être confrontée au moindre obstacle dressant sur son chemin et repensa à l’information transmis de la bouche du Kraken. Vraie ou pas, cela devait être signalé auprès de l’Empereur des mers, on ne sait jamais…
Plongée dans son cocon de pensées, la jouvencelle ne remarque même pas la notion du temps autour d’elle ni la course effrénée. Entre elle et sa jeune sœur, il n’y avait pas énormément un fossé distant, la guérisseuse ne voulait pas la faire ralentir ni la dépasser. Il suffisait d’un simple effort supplémentaire dans ses sauts pour aller plus vite.
Une fois arrivée à destination, Miko soupira de soulagement et marcha au côté de Lysiannassa pour rencontrer les membres de sa famille. Elle ressentit naturellement le cosmos du Seigneur des mers et sans aucun doute l’une de ses nombreuses sœurs. Son intuition lui souffla également que d’autres présences semblable à la sienne les rejoindront…

Face au dieu des Mers, la Naïade se prosterna respectueusement ; un genou à terre guidée par une révérence ; avant de se redresser délicatement. La voix de Lysiannassa ne tarda pas à se manifester en la présentant, qu’elle afficha un sourire amical à l’attention des deux personnes et hocha légèrement de la tête, heureuse de cet accueil chaleureux.
A l’instant où elle entendit l’opinion du seigneur des mers, sa peau nacrée frissonna et sursauta légèrement à l’arrivée soudaine de ses frères d’armes…
Après la présentation du Cyclope tenant Galathée dans ses bras, Miko remarqua aussitôt l’ambiance devenu agité. De ses prunelles bleu, le spectacle qui s’offrait à elle lui manqua un battement de cœur, ses lèvres légèrement entrouvertes échappa un faible son de stupeur suite à l’explication.

Les paroles de Lysiannassa sortit la guérisseuse de ses émotions, elle avait raison sur ce point, comme dit un proverbe: L‘union fait la force…
D’un acquiescement de la tête, la Naïade s’apprêtait à intervenir mais ce fut la séduisante Régente de prendre cette affaire en main avec l’aide de Poséidon. Malgré ce corps haut comme trois pommes, c’était bel et bien la déité que Miko vénérait le plus au monde. Tel père, telle fille, leur cosmos unit dans le même but, que la guérisseuse ne lâcha pas du regard ce magnifique spectacle. Une pluie de lumière recouvra le corps inerte de la Néréide inconsciente, c’était si chaud et agréable que le cœur de la jouvencelle s’apaisa.

La suite des opérations s‘était bien réparties, chacun avait son propre rôle que Miko recula légèrement et les aperçu partir l’un après l’autre en sentant une curieuse sensation de froideur. De fines étoiles de neiges tomba sur sa peau, qu’un sourire s’afficha sur ces lèvres rosâtres.


[url=http://sans-seiya.actifforum.com/t1340-de-retour-des-enfers#73860..et là.[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un poste de commandement caché dans la barrière de corail…
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christopher prend son poste et s'installe dans son bureau. (Heather ou autre...)
» Un démon vagabond caché dans les ténèbres
» Journal intime d'Anara (bien caché dans sa chambre, tu peux pas test).
» Bien caché dans la nuit, c'est Elena
» Cache-cache dans les buissons [ pv ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Royaume de Poséidon. :: Barrière de corails.-
Sauter vers: