Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord


Nombre de messages : 16878
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation   Ven 24 Avr - 8:15

Chapitre 1 : Lothair, en route vers le sanctuaire !

Aujourd'hui, Asgard...

En cette très froide journée d’hivers, un vent aussi puissant que bruyant soufflait avec une incroyable intensité, même pour une région aussi glaciale que l’extrême nord de l’Europe. Cette cruelle morsure du vent abaissait encore la température ressentie pour ceux qui aurait eu la folie de ne pas s’en abriter.

C’était le genre d’évènement climatique qui forçait l’homme à l’humilité devant la puissance de la nature.

Pourtant, depuis des heures un jeune homme osait braver les éléments. Il restait immobile, assis en tailleur plongé dans une sorte de méditation. Il était recouvert de givre, dans un état second, bredouillant une prière au dieu local :Odhinn. C’était devenu pour lui la dernière possibilité de trouver des réponses à des questions qui le hantait depuis plusieurs semaines…


Deux semaines plus tôt...

Sur les chemins sinueux des montagnes, un petit groupe d’amis se promenait tranquillement. Le plus jeune d’entre eux, Lothair, était un peu à la traine car au lieu de participer aux discutions des autres, il préférait rêvasser en admirant la splendeur des paysages nordiques et avançait à son rythme. Mais soudain un bruit le sorti de sa rêverie. En levant les yeux, il vit un début d’éboulement. De sa position, il voyait bien mieux la situation que le reste du groupe. Et il aperçut qu’un gros rocher avait été entrainé et qu’il se dirigeait… droit vers sa sœur. Cette grande sœur de huit ans son ainée et qui avait toujours été attentionnée envers lui depuis le décès tragique de leurs parents. Cette grande sœur chérie qui était maintenant sa seule famille. Lothair fonça alors sans réfléchir pour sauver sa chère grande sœur, il ne savait pas ce qu’il allait faire, tenter l’impossible, ou un miracle. Et si pour sauver la vie de sa sœur il devait y laisser la sienne, il n’hésiterait pas. Sans comprendre comment il avait fait, Lothair s’était retrouvé en un instant sur la trajectoire du gros rocher destiné à sa sœur et dans un geste insensé, il dirigea son point de toutes ses forces vers le rocher qui se pulvérisa en milliers de graviers, sous le regard ahuri du jeune homme. Lothair alla ensuite s’écrouler lamentablement sur le sol, juste derrière sa sœur qui fermait la marche du petit groupe qui avait visiblement été trop préoccupé pour comprendre ce qui venait de se passer.

Un homme du groupe se retourna pour l’interpeler :

- Alors Lothair, encore en train de faire le clown ?

- T’inquiète pas ce n’était qu’un petit éboulement de montagne de rien du tout.

- Non mais regarde dans quel état tu t’es mis.


Le groupe éclata alors de rire, à l’acception notable de sa sœur qui après l’avoir regardé avec une pointe d’inquiétude, lui sourit ensuite gentiment et aida à se relever un Lothair encore sonné et médusé par ce qu’il venait de se passer.

Il se demanda alors :

- Quoi ? Ils n’ont rien vu ? C’est impossible ! Je n’ai quand même pas rêvé ? Si ?

Depuis ce jour, Lothair s’acharna à essayer de comprendre ce qui avait pu se passer. Mais en vain. Il en perdait le sommeil, et même l’appétit pour la plus grande inquiétude de sa sœur. Il essaya plusieurs fois de renouveler son exploit avec un rocher, mais il du se rendre rapidement à l’évidence que cela était totalement impossible et qu’il ne réussissait qu’à se blesser les mains, jusqu’à ce qu’il se fasse surprendre par sa sœur :

- Lothair ! Laisse se rocher tranquille, il ne t’a rien fait ! Non mais qu’est-ce qui t’arrive ces jours-ci ? Tu as perdu la tête ou quoi ?

Puis avec inquiétude elle ajouta :

- Non mais regarde dans quel état son tes points.

Puis, pour finir elle ajouta avec douceur :

- Allez, vient avec moi petit frère, je vais te soigner ça.

Dans les jours qui suivirent, Lothair alla même, contre sa nature, écumer tous les livres de la grande bibliothèque. Mais après plusieurs jours de recherche, il ne trouva qu’un seul et unique livre qui se rapprochait vaguement de se qu’il avait vu. Il s’agissait d’un livre de contes écrit par les frères Albérich, il en lit un extrait :

- On raconte que, dans la Mythologie Antique Grecque, lorsque les forces du Mal menaçaient la Terre, des jeunes guerriers protégeaient la Déesse Athéna et faisaient régner l'Ordre et la Justice. On les appelle les Chevaliers Sacrés d'Athéna. On raconte aussi que leur force était si phénoménale que de leur poing ils pouvaient fendre le Ciel, et d'un coup de pied ils pouvaient entrouvrir la terre.

D’un air abattu, Lothair referma le livre et se dit, en secouant la tête de droite à gauche :

-N’importe quoi ! Qu’est-ce qu’on ne va pas inventer dans les contes pour enfants !

Cependant, ce livre donna une idée à Lothair. Pourquoi ne pas poser la question à un dieu ? Après de nombreuses nuits blanches, c’est maintenant ce qui paraissait le plus sensé à un jeune homme de plus en plus perturbé…


Aujourd'hui à nouveau...

Voilà comment maintenant, Lothair, tellement frigorifié qu’il ne tremblait même plus, se retrouvait priant en position du lotus à espérer une réponse d’Odhinn en personne.

Lothair luttait alors de toutes ses forces pour ne pas sombrer dans le sommeil, il n’entendait plus le bruit du vent, il ne sentait plus le froid, il ne sentait plus la douleur, il ne percevait plus rien. Il eut alors directement dans son esprit une lumière et la vision d’un vieux viking grincheux et barbu armé d’un bouclier et d’une épée, ce qui lui rappelait quelqu'un...

- Oula, j’hallucine, on dirait… Commença-t-il à se dire avant d’être interrompu dans sa propre tête par une voix grave, autoritaire et puissante.

- Lothair ! J’ai entendu ta prière de même que j’ai ressenti ton cosmos que tu as accidentellement utilisé, il y a de cela deux semaines. Et je pense que je ne suis pas le seul à l’avoir perçu.

- Seigneur Odhinn ? Vos paroles me semblent bien mystérieuses. Je ne comprends rien du tout.

- Lothair, tu possèdes un don rare et un cœur pure. Il ne faudrait pas qu’une personne comme toi tombe entre les mains de Gaia. Tu es en danger si tu restes ici, et tu mets également tout le monde en danger si tu restes.

- Je ne comprends pas. Que dois-je faire ?

- Tu dois te rendre auprès de mon allier de toujours, la déesse Athéna et la servir dans son Sanctuaire Sacré en Grèce.

- Mais je ne suis pas Grec ! Ils ne voudront jamais de moi !

- N’ais crainte, il n’y a pas seulement des Grecs mais aussi de jeunes gens qui viennent des quatre coins du monde.

- Mais je suis odiniste, ils n’accepteront jamais quelqu’un de ma religion.

- Tu ne serais pas le premier à parler à une autre divinité, mais à servir loyalement la déesse Athéna. Tu seras comme le fut certains chevaliers d'or des générations précédentes... Un certain chevalier d'or de la Vierge...

- Bon maintenant tu arrêtes de discuter et t'y vas !



Puis ce fut le silence et le noir complet.


Une semaine plus tard...

Lothair se réveilla dans un lit bien douillet, après avoir lutter contre la fièvre et la maladie pendant plus d’une semaine, et avoir erré entre la vie et la mort. Il était totalement incapable de dire s’il avait véritablement eu une discussion avec Odhinn en personne ou bien si cela n’était que le fruit de sa trop grande imagination.

Toujours est-il que quand il ouvrit les yeux, la première chose qu’il vit était qu’il était fusillé du regard par sa propre sœur :
- Lothair ! Non mais tu es complètement givré ou quoi ? Qu’est-ce qui t’a pris de jouer les réincarnations de bouddha en plein hivers et surtout sans ton manteau, ton écharpe et ton bonnet ?

Mais devant le regard plein d’innocence de son jeune frère, les yeux de la jeune femme se remplirent vite de larmes et elle lui sauta au coup, le serrant de toutes ses forces.

- Lothair ! (sanglot) Tu m’as tellement fait peur ! (sanglot) Je ne veux surtout pas te perdre toi aussi après nos parents ! Promets-moi de ne pas mourir ! (sanglot) Finit-elle par dire.

-« Promis grande sœur… (Difficultés à parler) Si…(Difficultés à parler) Si…(Difficultés à parler) Si tu me laisse reprendre ma respiration !

Elle le lâcha alors laissant éclater un rire d’une pureté cristalline, passant aussi vite des larmes au rire.

- Pas de doute. Lothair. (rires) C’est bien toi, tu es guéri.

Les yeux de la jeune femme brillaient maintenant de larmes de bonheur et elle souriait de soulagement, quand son frère ajouta :

- Grande sœur ? J’aimerais me rendre en Grèce, au Sanctuaire d’Athéna !

Elle éclata de rire à nouveau.

- Petit frère. (rires) Il n’y a vraiment que toi pour inventer un truc pareil.

Puis après avoir marqué une pause et repris son sérieux, elle ajouta :

- OK, je n’y vois pas d’inconvénient. Je suppose, au contraire, qu’après ce qui vient de t’arriver, le soleil de la Grèce te fera le plus grand bien après tout !

- Tiens prends mon pendentif, en espérant qu’il puisse te porter bonheur et qu’il ne t’arrive rien.

- Mais repose toi encore quelques jours avant de te mettre en route, tu es encore bien faible, d’accord ?


- Oui, c’est entendu. Et ne t’inquiète pas pour moi sœurette, tout va très bien se passer. Tu me connais ?

Elle leva alors les yeux au ciel en disant :

- Oui, oui justement…


Quelques jours plus tard...

Après des adieux émouvant avec sa sœur, Lothair quitta pour la première fois de sa vie son pays natal pour se rendre à Athènes, par avion… Mais alors qu’il entra dans ce pays inconnu, une question lui vint alors à l’esprit :

- Mais au fait, il se trouve où le Sanctuaire d’Athéna ?
- Bon, ce n’est pas grave, je vais chercher un peu, ça ne doit pas être si dure que ça trouver… (Au secours je suis perdu)
ÉDIT : Description du pendentif de Lothair
A première vu :
On y voit deux oiseaux gardant une épée.
En y regardant de plus prêt :
Le pendentif est très ancien.
En réalité le pendentif est en « position ouverte », les deux oiseaux sont en réalité les deux moitiés d’un même oiseau qui peuvent être rassembler en seul et même oiseau en les faisant pivoter autour de l’épée.
Autre :
Ce n’est bien qu’un simple pendentif, aucune chance qu’il ne se transforme en armure ou autre.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Odhinn le Lun 11 Mai - 3:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord


Nombre de messages : 16878
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation   Ven 24 Avr - 8:16

Chapitre 2 : un nouvel espoir


Même s’il était maintenant à Athènes en Grèce, Lothair n’était pas pour autant arrivé au bout de ses peines pour localiser le Sanctuaire Sacré de la Déesse Athéna.En effet, le jeune homme était dans un pays qu’il ne connaissait absolument pas donc on pouvait s’imaginer qu’il pouvait avoir du mal à s’orienter. Mais la vérité était pire encore, car Lothair était complètement perdu dans cette nouvelle ville.

Tout semblait tellement différent de chez lui. Et malgré l’enthousiasme naturel du jeune Asgardien, il dut reconnaître que ça faisait quand même beaucoup de nouveauté à assimiler d’un seul coup. Certain aurait dit qu’il soufrait du syndrome TMI (Too Much Informations), d’autre qu’il faisait un overflow et d’autre encore aurait dit qu’il avait tout simplement "buggé" à cause de toutes les informations qu’il recevait.

Lothair lui-même se demandait s’il n’avait pas pris un coup de soleil sur la tête, tellement il se sentait désorienté.

L’Asgardien ferma les yeux et inspira très fort avant d’expirer très lentement pour reprendre ses esprits.

Il décrocha sa gourde attachée à sa ceinture et prit une gorgée d’eau.

Puis il prit un air sérieux.

- Alors, ce dit-il à lui-même. Si je résume ce que m’ont raconté tous les gens à qui j’ai demandé mon chemin… Si je veux trouver le temple d’Athéna, je dois d’abord trouver un certain Paul…

- Mais qui pourrait être cet Accro Paul d’Athènes ? Et où se cache-t-il ?


Il fut alors interrompu par une petite voix avec un drôle d’accent qui venait de derrière lui. Lothair se retourna aussitôt. Il vit alors une séduisante jeune femme qui portait une belle armure dorée. Il fut troublé par sa prestance, il crut un instant être en présence de la déesse Athéna elle-même. En effet, derrière cette apparente douceur il semblait émaner de ce corps une puissance titanesque. Lothair ne savait pas expliquer cette sensation car il ne connaissait pas encore le cosmos. Et pour un non initié réussir à ressentir même qu’une infime partir du cosmos d’un chevalier d’or était le genre d’expérience que l’on peut ressentir fasse à la puissance d’une éruption volcanique. On se sent minuscule par rapport à une telle force de la nature. Heureusement, elle ne semblait être menaçante car il n’estimait pas pouvoir gagner contre elle.

Ainsi impressionné le jeune ne compris pas ce qu’elle lui avait dit.

- Pardons, mais vous pouvez répéter s’il vous plait mademoiselle ?

- A-line articula la jeune femme avec son accent du sud.

- Ah ? Pline ? Euh comme Pline l’ancien ? Mais je le croyais mort lors de l'éruption du Vésuve ? On m’aurait donc menti ? Ou alors ça conserve plutôt bien un volcan car vous sembler plutôt jeune et plutôt femme pour quelqu’un de l’antiquité… Vous savez où je peux trouver Paul ?


:corbac: Cinq minutes d’explications plus tard... :corbac:


- OK j’ai compris Aline du Bélier, je vous suis jusqu’au Sanctuaire d’Athéna.

Lothair fut surpris par la vitesse avec laquelle Aline se déplaçait, il faillit presque la perdre de vu, tellement elle allait vite, mais il réussi à la suivre jusqu’au Sanctuaire. Mais il la soupçonna de l’avoir laissé la rattraper.

- C’est donc ça le Sanctuaire d’Athéna ? C’est un lieu magnifique !

Mais Lothair n’avait pas le temps de s’attarder, il n'était pas venu faire du tourisme, il se plia de bonne grâce au règlement du Sanctuaire et entra donc dans le bureau du registre pour y noter son arrivée, comme le lui avait expliqué Aline.

Il inscrit donc :

« Arrivée, Lothair, 17 ans. »

Puis Aline lui désigna un grand bâtiment. Le jeune homme la remercia et prit poliment congés d’elle. Il semblait très pressé de découvrir ce lieux d’entrainement et avec beaucoup d’enthousiasme s’y rendait en courant.

Une fois l’entrée franchie, Lothair s’arrêta soudainement.

C’était un gymnase.

Mais quel gymnase. Le jeune homme n’avait jamais rien du de tel. Ce gymnase était gigantesque et particulièrement bien équipé, sans doute ce qui se faisait de mieux, avec des professeurs qui avaient l’air particulièrement compétent pour chaque activité. Et il y avait même une équipe médicale sur place en cas de bobo.
Lothair balaya du regard chacune des activités.

- c’est très bien fait !

Dit-il sans se rendre compte qu’il parlait à voix haute.

- Et c’est très complet, chaque exercice fait travailler musculairement une partie du corps et rien n’a été omis !

- Mais la puissance musculaire n’est pas la seule chose à être travaillée mais aussi les réflexes, toutes les capacités physique peuvent être testées et améliorées.

- Voici une brillante analyse mon jeune ami, entendit alors Lothair.

Un homme expérimenté venait de lui répondre avant d’ajouter.

- Mais si vous pouviez nous faire une petite démonstration de ce que vous savez faire, cela ne serait que mieux. Vous ne croyez pas ?

- Bien monsieur, dit Lothair en saluant poliment l’homme.

Et sans attendre Lothair se dirigea sous l’œil attentif de l’examinateur vers le premier exercice : le grimper à la corde.

De manière assez surprenante et inattendue, ce ne fut absolument pas le même Lothair, ce jeune étranger qui semblait tellement perdu quand il était arrivé à Athènes. Il semblait métamorphosé, méconnaissable. Maintenant Lothair semblait être comme chez lui, il était enfin dans son élément.
Ça paraissait incroyable mais ce fut pour le jeune homme comme une révélation sur sa propre destinée.
Les conditions extrêmes du Grand Nord lui avait rendu la vie très dure jusqu’à présent. La rigueur d’un pays, où seul les plus forts arrivent à survivre au climat et à la violence des éléments lui avait forgé un corps d’athlète. Toutes ses souffrances qu'il avait enduré dans la région septentrionale prenaient maintenant un sens.

Ici, dans ce pays baigné de soleil tout lui semblait tellement plus facile.

C’était comme si sa vie en Asgard n’avait été qu’un prélude à ce moment. Lothair se sentait vraiment comme un poisson dans l’eau.

Il s’essaya, avec une grande joie de vivre, à chaque exercice proposé. Mais il restait également d’une grande humilité alors qu’il pulvérisait tous les records, (établis par des athlètes sans cosmos).

Du fait de ses origines nordiques, il était plus grand que la moyenne. Sa musculature n’était pas la plus impressionnante mais elle avait été obtenue de manière naturelle. Il n’était donc pas gêner par certain mouvement rendu impossible par des muscles exagérément développé. Ou bien par un déséquilibre musculaire obtenu si on favorise le travail de certains muscles aux détriments des autres.

Lothair possédait des muscles d’aciers, et évoluait avec l’agilité et les réflexes d’un félin.

De plus, le jeune homme possédait une endurance hors du commun, il enchainait les activités sans montrer le moindre signe de fatigue.

Mais ce qui impressionnait les plus expérimentés des observateurs c’est la manière avec laquelle Lothair abordait chaque exercice. Il y allait à chaque fois, comme si sa propre vie en dépendait, comme un mort de faim. C’était en réalité ceci sa plus grande force, non pas son corps parfaitement musclé mais son mental. A chaque fois, il apprenait quelque chose, à chaque fois il progressait un peu plus. Il ne cherchait pas bêtement à faire et à refaire un exercice mais plutôt comment se perfectionner, comment toujours se dépasser lui-même.

Les jours passait et Lothair persévérait dans sa voie, il progressait à une vitesse phénoménale mais il restait toujours humble face à ses résultats et il n’hésitant pas à interroger ou demander poliment des conseils aux professeurs qui l’encadraient.

Puis un jour, il entendit quelqu’un l’appeler par son prénom et se dirigeât vers homme. Il disait s’appeler Tristan et être un maître d’arme au service du chevalier d’or du Bélier.

- Lothair, lui demanda-t-il, Avez-vous entendu parler du cosmos ?

- Non, lui répondit simplement le jeune homme, le plus innocemment du monde.

- Très bien, je vois, répondit l’homme d’un air sévère.

- Suivez-moi dans ce cas. Je vais vous conduire à Aline du Bélier, elle va vous donner un cours théorique sur le cosmos...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Odhinn le Lun 11 Mai - 6:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord


Nombre de messages : 16878
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation   Dim 26 Avr - 4:36

Chapitre 3 : Avez-vous déjà ressenti le cosmos ?


Une nouvelle journée commençait...

Le soleil venait à peine de se lever sur le Sanctuaire Sacrée d’Athéna. Mais un bruit sourd venait de briser la quiétude matinale. En effet, Lothair venait juste d’être violemment projeté contre le mur, directement depuis son lit par Tristan, le maître d’arme.

- Allez debout l’esquimau ! Le soleil est levé, t’es plus au pôle Nord à pouvoir faire des grasses mat’ ! Fini d’hiberner, ton entrainement va commencer !

- Je ne suis pas un esquimau, Asgard n’est pas le pôle Nord et puis techniquement les journées solaire ne sont pas les même. Commençait à marmonner Lothair en se frottant douloureusement la tête, encore sous le choque de se réveil brutal, quand Tristan le coupa autoritairement.

- Tu parleras quand je t’en donnerai la permission. Tu as déjà de la chance d’être encore en vie.

- Faut être plus vigilent l’Esquimau. Même quand tu dors. J’aurais été un ennemi tu serais mort à l’heure qui l’est.

- Bon allez ! Suis-moi l’Esquimau ! On ne va pas y passer la journée !


Aussitôt Tristan partit en courant. Lothair se leva d’un bond, enfila rapidement sa chemise attrapa deux pommes et se dépêcha de rattraper Tristan.

Quatre heures plus tard, le Maître d’armes arrêta enfin de courir, Lothair était à bout de souffle. Éreinter.

- Et bien l’esquimau, j’avais cru comprendre que tu étais endurant, j’ai du mal comprendre apparemment.

Lothair dévisagea Tristan. Il ne semblait absolument pas fatigué alors qu’il avait couru tout ce temps. Comment était-se possible ? se demanda l’Asgardien.

- Parce que j’utilise le cosmos. Répondit Tristan comme s’il avait deviné la question de Lothair.

- Le cosmos ? Demanda Lothair.

- Oui le cosmos. Confirma le Maître d’armes.

- Alors, est-ce que tu es maintenant suffisamment intéressé pour que je t’explique ?

- Ou bien tu as besoin de piquer un petit roupillon, l’Esquimau ?


- Je vous écoute, j’aimerais bien comprendre…

- A la bonne heure ! Alors soit attentif car ta vie en dépendra !

Il s’en suivit un long monologue de Tristan. Il parla de la création de l’univers, le Big-bang et des atomes qui composaient toutes matières.

Lothair écoutait avec attention. Il venait de terminer sa première pomme et s’apprêtait à manger la deuxième.

- Donne moi ta pomme l’esquimau, je vais de montrer un truc.

- Ah non ! Pas ma pomme ! La nourriture c’est sacré à ASGARD !

Et dans un geste de défi, Lothair allait croquer un grand coup dans sa pomme mais il croqua dans le vide, surprit de découvrir que sa pomme n’était plus là !

- Merci. Lui dit d'un air moqueur Tristan qui tenait la pomme.

- Vous avez encore utilisé le cosmos, dit alors Lothair complètement dégouté.

- En effet. Répondit Tristan sans sourciller.

- Donc ta pomme, comme tout le reste est uniquement composée de minuscule atome.

- Sens l’univers à travers toi. Visualise la pomme…


BOOUM!!!

- Ma Pomme ! dit Lothair dégouté car il savait maintenant qu’il ne pourrait pas manger sa pomme qui venait d’exploser sous ses yeux ébahis…

- Tu te focalises trop sur ta pomme, l’esquimau.

- Ben oui mais je voulais un peu la manger quand même.

- Ne me coupe pas la parole l’Esquimau !

- Pour arriver à ça, il faut d’abord enflammer ton cosmos.


- Oui, fauf que je ne cherche pas à faire exploser les pommes, moi.

- Ce n’était qu’un exemple, l’esquimau, si tu arrives avec une pomme, tu pourras le faire avec un rocher, et même tes ennemis.

- Alors soit attentif, je vais enflammer mon cosmos.


A la surprise de Lothair, une sublime lueur bleutée émana du corps de Tristan. Lothair en eu le souffle coupé.

- C’est donc ça son cosmos. Dit Lothair dans un souffle.

- A ton tour, fais le vide dans ton esprit, reste calme, maîtrise ta respiration et cherche l’univers qui est toi pour l’embraser. Mais ne t’inquiète pas, ça peut prendre du temps, plusieurs semaines, voir des mois pour un Esquimau !

Piquer au vif dans son orgueil, Lothair était bien déterminé à lui montrer ce qu’était capable de faire, non pas un Esquimau mais un Asgardien.
Il ferma les yeux, rechercha son cosmos puis expira pour le faire exploser.
Une faible lueur du blanc le plus pur émana alors de Lothair.

- Pas mal petit ! Reste concentré, reste calme, reste maître de toi...

- J’ai bien fait de le pousser à bout, il a de la ressource ce gamin,
se félicita Tristan.

Soudain une étincelle rouge apparu dans l’aura de Lothair.

Puis une autre.

- Il arrive déjà à généré de l’électricité c’est prodigieux à son niveau.

- Non c’est très dangereux !

- Lothair arrête !


Mais Lothair ne maîtrisait absolument rien du tout, il venait à peine de découvrir son cosmos. Les étincelles rouges se multiplièrent et traversaient son corps, le faisant horriblement souffrir. Il était en train de s’électrocuter lui-même. Son visage était maintenant déformer par la douleur.

- Non, il va mourir s’il continue. Dit Tristan.

En une fraction de seconde, Tristan posa ses mains sur les épaules de Lothair, « soufflant » littéralement le cosmos du jeune homme.

Lothair était abasourdi. Il lui semblait avoir réussir à générer une puissance phénoménale car mortelle pour lui et pourtant Tristan avait étouffé son cosmos aussi facilement qu’il aurait soufflé une bougie.

Lothair comprit immédiatement que Tristan était immensément plus fort que lui. Lothair comprit qu’il était encore faible, très faible.

- Merci... réussi à dire le jeune homme dans un souffle.

- Tu aurais pu mourir, lui fit remarquer le Maître d’arme.

- Je sais, répondit simplement le jeune homme.

Il lui sourit avant d’ajouter :

- Il faut croire que mon heure n’était pas encore venue.

- Tu ne sembles pas mesurer la graviter de la situation.

- Alors expliquez-moi, ce qui n’allait pas, Maître d’armes.

- D’accord, mais après ça suffira pour aujourd’hui, tu en auras assez fait. Tu vas tomber d’épuisement.

-Regarde attentivement, Lothair.


Tristan enflamma son magnifique cosmos bleuté.

- Tu as réussi à enflammer ton cosmos. Mais tu l’as laissé te dévorer comme un feu dévore un buché.

Tristan dirigea alors son cosmos vers sa main droite puis il émit un jet de cosmos vers une pierre qui explosa en mille morceaux.

- Je comprends ajouta Lothair, c’est trop dangereux pour le laisser sans contrôle, sinon mon cosmos peu me tuer.

- C’est bien, ça. Confirma Tristan.

- Rentrons maintenant avant que tu t’effondre de fatigue, tu es à bout de force.

Mais à la surprise du Maître d’armes, Lothair n’en fit rien et fit exploser à nouveau son cosmos.

Aussitôt, le jeune reçu un violent coup de poing dans l’estomac et s’écroula lourdement sur le sol.

- Quand, je dis stop, c’est stop. Tu en as assez fait pour aujourd’hui !

- Co-comment ? Tu es encore conscient après le coup que je viens de te porter ?


Rassemblant ses forces, Lothair essayait tant bien que mal de se relever manquant plusieurs fois de s’écrouler, il fusillait Tristan du regard en ajoutant.

- Je ne sers à rien du tout à l’heure actuelle… comment pourrais-je servir Athéna avec une force aussi ridicule…

- JE DOIS PROGRESSER POUR SERVIR ATHENA !!!
cria le jeune homme en enflammant une troisième fois de suite son cosmos.

Impressionné par tant de détermination chez un simple garde du Sanctuaire, Tristan ne fit rien cette fois.

Le cosmos de Lothair brilla encore plus fort cette fois, toujours du blanc le plus pur. Des étincelles rouges apparurent encore autour de son corps.
Mais cette fois, il mit sa main droite devant lui, la paume vers le ciel. Toutes les étincelles rouges se dirigèrent puis se concentrèrent dans sa main. Puis les étincelles se transformèrent en éclairs et Lothair n’arrivait plus à les contrôler.

- ARRÊTE TOUT DE SUITE LOTHAIR ! TA MAIN VA EXPLOSER !

- ARRÊTE OU TU VA PERDRE TA MAIN ! LOTHAIR ! NON !


Se fut les derniers mots qu’entendit Lothair avant une puissante explosion puis se fut le noir total, le silence absolu, il avait perdu connaissance…

Lothair, fit de drôles de rêves lorsqu’il fut inconscient mais un revenait plus souvent que les autres. Il voyait un loup gris venir lui dévorer la main. Cela lui rappelait le conte nordique du dieu de la justice Tyr dont la main fut dévorée par le terrible loup Fenrir.

Après une journée entière, Lothair ouvrit enfin les yeux. Il ne reconnaissait pas l’endroit où il était allongé. Mais de charmantes demoiselles étaient à son chevet.

- Bonjour mesdemoiselles, vous ne seriez pas des Valkyries et nous ne serions pas au Palais du Valhalla par hasard ?

Les jeunes femmes éclatèrent de rire devant une question aussi imprévue. Et l’une d’elle finit par lui répondre de sa douce et féminine voix :

- Non non, jeune homme. Nous sommes des infirmières et vous êtes hospitaliser depuis une journée à l’infirmerie du Sanctuaire.

- Je vais aller faire chercher Tristan.

- Vous avez eu beaucoup de chance de ne pas perdre votre main, sans l’intervention décisive et au dernier moment de votre Maître d’armes, vous seriez manchot à l’heure qu’il est.


Lothair regarda alors sa main droite. Elle était immobilisée dans un énorme plâtre et un fin cosmos doré émanait de ce plâtre. Il lui était impossible de bouger le moindre de ses doigts, mais ils étaient tous là, et c’était le plus important.
Tristan entra alors dans la pièce.

- Lothair, te rends-tu vraiment compte de ce qui s’est passé ?

- Tu as non seulement était à deux doigts de perdre ta main mais surtout de perdre la vie...


Il marqua une pose, le temps que son élève imprime la gravité de la situation.

- Pour le moment, nous ne pouvons pas reprendre ton entrainement au maniement du cosmos, tant que ta main n’est pas complètement rétablie.

- Tu en auras sans doute pour trois semaines.

- Cependant, ne crois pas que tu vas pouvoir te reposer sur tes lauriers, pendant ce temps, ton entrainement va se poursuivre mais d’une manière différente.

- Pendant ta convalescence tu assisteras aux combats cosmiques d’entrainement de tes aînés dans le cosmos.

- Mais il parait que tu possèdes un très bon sens de l’observation et de l’analyse, en étant attentif, tu pourras en apprendre beaucoup.


Dans les jours qui suivirent, Lothair assista à tous les combats d’entrainement qui eurent lieu au Sanctuaire, dans le Colisée.

Au début, il avait du mal à suivre les combats. Il sentait l’énorme différence qu’il y avait entre lui et eux car il n’arrivait même pas à les suivre des yeux. Puis petit à petit, il y arriva, et cela l’aida à comprendre beaucoup de chose. Les combats étaient passionnants car on pouvait assister à des retournements de situation assez incroyable.

Dans un combat avec le cosmos, rien n’était joué d’avance. Il ne fallait pas se fier aux apparences, un adversaire qui pouvait sembler invincible à première vu, pouvait posséder malgré tout un point faible qui, s’il était trouvé et correctement exploité par son adversaire, pouvait complètement changer le cours du combat.

Au bout d’une semaine, Lothair comprit également où avait été son erreur, il n’avait pas su canalisé son cosmos. Il se demandait comment y arriver. Les attaques des combattants s’inspiraient des constellations, il devait donc en faire de même. Il repensa à son rêve, le loup dévorant sa main. Mais il l’avait peut être mal interprété ? Peut être que ce loup était en fait « dans sa main ».

Lothair se concentra alors sur sa main et grâce à son cosmos il fit exploser son plâtre, sa main était déjà entièrement guérie.
Le jeune Asgardien se concentra alors en fermant les yeux, il était très calme. Son cosmos d’un blanc immaculé émana sereinement de lui. Lothair l’étudia un instant.

Une aura froide se dégageait de lui, encore un aspect qu’il aurait à découvrir plus tard, se dit-il car maintenant il voulait essayer autre chose.

Il ouvrit les yeux, et une incroyable détermination pouvait apparaître dans son regard. Au même moment, des étincelles rouges commencèrent alors à apparaître et crépiter autour de lui.

Lothair leva sa main devant lui, mais cette fois-ci la paume dirigé vers le sol. Puis les étincelles rouges convergèrent vers sa main.

C’était l’instant critique.

Lothair se concentra d’avantage et ses ongles se mirent à pousser formant ainsi des griffes. Toutes les étincelles rouges se concentrèrent sur ses ongles, ou plutôt, sur ses griffes.

Il exécuta alors son arcane avec une précision millimétrée :

- VIKING THUNDER CLAW !!!

- J’ai réussi…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Odhinn le Lun 11 Mai - 7:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord


Nombre de messages : 16878
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation   Dim 3 Mai - 5:53

Chapitre 4 : Un nouveau chevalier d’acier, Lothair du Petit Loup !



Ainsi, Lothair avait fini par réussir à s’éveiller puis à contrôler son cosmos tout en découvrant au passage sa première attaque.

Tristan, le maître d’arme, un homme d’âge mûr, musculeux, au teint buriné par le soleil de Grèce natale, n’avait bien sûr pas loupé une seule seconde des progrès fulgurants du jeune protégé d’Aline du Bélier et avait tenue cette dernière au courant de dernières avancées du jeune Asgardien. Le chevalier d’Or avait ainsi décidé que Lothair était maintenant devenu digne de devenir chevalier d’Acier, et qu’il devait continuer l’entrainement pour franchir encore un nouveau palier, Lothair avait encore tellement à apprendre….

- Bien joué l’esquimau !

C’est avec ces quatre mots, que Tristan révéla sa présence à Lothair qui venait réaliser son attaque : « Viking Thunder Claw ». C’était un bon début, mais il lui restait tellement à apprendre confirmait le Maître d’Arme en repensant aux instructions d’Aline du Bélier.

- Tu as enfin réussi à comprendre comment utiliser ton cosmos et sans finir à l’infirmerie cette fois, ça tient presque du miracle venant d’un esquimau.

- Mais ton apprentissage ne fait que commencer et on va pouvoir commencer prochainement les choses sérieuses.


Tristan posa une étrange boite à côté de lui.

- Ceci est une Pandora Box et elle s’est mise à vibrer quand tu as découvert ton attaque.

- Pourrais-tu réussir à nouveau ton attaque sur ce gros rocher là-bas, lui montra le natif de Grèce ? Je suis curieux de voir comment l’armure d’Acier qui est à l’intérieur va réagir.

Lothair ne comprenait pas tout, aux paroles de Tristan, mais décida d’obéir sans discuter après avoir acquiescé de la tête.

Il enflamma son cosmos d’un blanc immaculé. Aussitôt, la Pandora Box s’ouvrir, l’armure d’acier du Petit Loup venait de le reconnaître digne de la porter et alla directement se fixer sur lui pour lui offrir sa protection.

Galvanisé par l’enthousiasme de revêtir cette armure de chevalier, Lothair embrasa d’avantage son cosmos et un Petit Loup apparu alors dans son cosmos. Il effectua alors son attaque :

- VIKING THUNDER CLAW !!!


Une nuée de griffes électrifiée de rouge se dirigea vers le gros rocher et le fit exploser en mille morceaux, pour la plus grande satisfaction du jeune Lothair.

- Maintenant, l’esquimau, c’est moi que tu vas devoir attaquer, lui cria Tristan.

Lothair se tourna vers le maître d’arme, il semblait très hésitant et balbutia :

- Mais vous êtes sûrs ? Regardez ce que j’ai fait au rocher.


Mais devant l’air déterminé du Maître d’Arme, Lothair se tut bien qu’il semblait hésiter de plus en plus.

- Très bien, dit le puissant Grec, tu ne sembles pas vouloir frapper le premier, c’est donc moi qui vais ouvrir le combat, ajouta-t-il en su ruant sur lui.

Lothair voulu alors faire un pas de côté pour esquiver la charge du Maître d’Arme mais le jeune homme n’y arrivait pas, il se sentait comme immobilisé, totalement incapable de bouger et ce sentit même très lourd. Et ce qui devait arriver arriva, il prit en plein dans l’estomac un puissant coup de genoux de Tristan, qui l’envoya valser quelques mètres plus loin.

L’Asgardien était littéralement cloué au sol. Il n’arrivait plus à bouger alors qu’il essayait plusieurs fois de se relever. Cela en était presque comique tant le jeune homme ne comprenait pas ce qui pouvait entraver autant ses mouvement.

- Arrêtez de m’immobiliser avec votre technique !
Implora-t-il.

- Je n’utilise aucune technique, lui rétorqua l’homme.

- Alors, Lothair, où est donc passé ton esprit si combatif ? Lui demanda le Maître d’Arme.

- Tu vois ? Même l’amure l’a ressenti.

- Comment ? Mais elle pèse une tonne alors cette armure.

- Ce n’est pas une armure d’Acier, mais une armure de plomb.

- Je me suis fait avoir. Quelle arnaque !

- Arrête de te moquez de moi, le Grec et donne moi une véritable armure !
Hurla Lothair fou de rage !

- C’est une véritable armure ! Lui répondit calmement le Maître d’arme.

- Mais alors pourquoi ? Demanda Lothair.

- Si tu crois que c’est l’Armure qui te donne de la force alors tu n’as rien compris.
Répondit tristement Tristan

- Mais tout à l’heure elle n’était pas aussi lourde, au contraire, je me sentais plus fort.
Dit l’apprenti.

-Bien sûr ! Répondit le Maître d’arme.

- Car à ce moment là tu avais enflammé ton cosmos.

- Tu as perdu ton esprit combatif, l’amure est lié à toi par le cosmos !

- Si tu ne brûle pas ton cosmos alors ton armure ne te servira rien !

- Pourquoi refuses-tu de te battre ? Pourquoi ne fais-tu plus brûler ton cosmos ?

- Est-ce que par hasard, l’esquimau aurait-peur de moi ?
Ricana Tristan.

- Non. J’ai simplement eu peur de vous blesser. Rétorqua Lothair, l’orgueil piqué au vif.

- Toi, me blesser ? Le Maître explosa de rire, comme si c’était la chose la plus stupide qu’il ait entendue.

- N’aie crainte, gamin, mon armure de Maître d’arme me suffit, surtout contre des coups aussi minables que les tiens !

- Très bien ! Rugit Lothair qui venait de se relever d’un bond, tel un loup enragé, son cosmos brilla d’un blanc encore plus lumineux qu’avant.

- Mais si vous vous retrouvez à l’infirmerie après, il ne faudra pas allez pleurnicher dans les jupes d’Aline alors ! Vous-êtes prévenu !


Et sans plus attendre, le jeune Petit Loup fonça sur le Grec.


- VIKING THUNDER CLAW !!!


- C’est tout ? Se moqua Tristan, tout en parant facilement un à un tous les coups de son adversaire.

- Tu ne portes que treize coups par seconde, ça ne valait pas la peine de te mettre dans un état pareil pour un résultat aussi ridicule !

- Comment ça ? demanda l’Asgardien incrédule.

- Sache, l’esquimau d’acier, qu’un véritable chevalier de bronze peut porter sans difficulté, plus d’une centaine de coup par seconde, soit presque dix fois plus que toi ! Ils attaquent dix fois plus vite, tu comprends la différence ?

- Dix fois plus vite ?

- Non, ce n’est pas possible
cria Lothair en tourna la tête de droite à gauche, refusant de croire ce qu’il entendait.

- Les chevaliers de Bronze seraient des dieux !

- Ah bon ? Tu ne me crois pas ?

- Une démonstration vaut mieux qu'un long discours !

- Alors regarde bien !


Tristan qui faisait toujours face au jeune Asgardien, ajusta son cosmos bleuté à celui d'un cehvalier de bronze. Puis il bougea alors calmement ses mains, dessinant lentement derrière lui, une constellation associée à un chevalier de Bronze : Loïc de Pégase, à qui il avait appris :


- PEGASUS RYU SEI KEN !!!!!



Avec horreur, Lothair vit alors arriver sur lui, un nombre incalculable de météores. Dans un réflexe il intensifia son cosmos d’un blanc immaculé qui émit une aura de glace, mais cette aura ne le protégea nullement, elle ralentit tout au plus les météores qui le percutèrent de plein fouet, faisant au passage valser son casque, avant que le jeune chevalier d’acier ne percutât violement le sol après l’attaque.
Une nouvelle fois, Lothair perdit conscience et allait terminer à l’infirmerie.

- Je crois que ça suffira pour aujourd’hui,
soupira le Maître d’arme avant d’apporter les premiers soins au jeune homme inanimé et de le conduire à l’infirmerie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Odhinn le Lun 11 Mai - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord


Nombre de messages : 16878
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation   Dim 10 Mai - 7:32

Chapitre 5 : Une attaque sur l’infirmerie ?!

Allongé dans un grand lit de l’infirmerie, le jeune Asgardien était hospitalisé suite à son entrainement sans merci face au maître d’arme désigné par le chevalier d’or du Bélier.

Lothair reprenait peu à peu conscience, très calmement, de lui-même. Ainsi il gardait toujours les yeux fermés, le temps de faire lui-même le point sur son état vital. Il se souvenait avoir fait beaucoup de cauchemars pendant qu’il avait perdu connaissance. Sa perception ayant changée depuis qu’il s’était éveillé au cosmos. Le ressenti du jeune homme s’était accru également. Il était maintenant capable de savoir approximativement quelle zone de son cerveau avait été sollicité pendant ses cauchemars car elle le picotait légèrement.

Lothair prenait maintenant conscience de son environnement, du bruit autour de lui. Le bip régulier des machines autours de lui qui mesurait ses paramètres vitaux. Lothair était couvert de sonde, particulièrement à la tête car il avait perdu son casque lors de la dernière attaque qu’il avait subit.

Le jeune homme se remémora cette dernière et redoutable attaque, le PEGASUS RYU SEI KEN.

Une attaque capable d’infliger plus de cent coups à la seconde, ce n’était rien de moins que la vitesse du son, mach 1 soit 115 797,284 mettre carré par seconde carré au niveau de la mer. Beaucoup trop pour un simple chevalier d’acier et cette terrible attaque avait expédié Lothair directement ici, à l’infirmerie.

Le regard de Lothair se porta à nouveau sur les machines qui captaient ses signes vitaux et cela le laissa un moment perplexe, plongé dans ses pensées. Les sondes captaient en réalité des signaux électriques émis par son propre corps. Le système nerveux communique par de faible impulsion électrique. C’était sans doute pour ça qu’il avait pu localiser la zone active de son cerveau lorsqu’il faisait des cauchemars. Cela lui paru d’autant plus logique que sa seule et unique attaque VIKING THUNDER CLAW était elle aussi basée sur l’électricité, toute proportion gardée.

Lothair se concentra alors sur son index, voulant à nouveau enflammer son cosmos, il se concentrait tellement qu’il en oubliait même de surveiller son environnement proche. Et il se demandait si…

Puis un cri de terreur effroyable, retentit. C’était l’expression d’une peur primale, un phénomène que l’on qualifiait aussi parfois de Rötschreck. (peur rouge). C’était une peur qui déchire l’âme et qui glaçait le sang.de ceux qui en entende ce cri de pure terreur.

Quelques secondes plus tard, le maître d’arme, alerté par le cri apparu à l’entrée de la pièce. Il vit son élève, les yeux écarquillés de terreur, ainsi que les machines qui indiquait qu’il était sur le point d’avoir une attaque cardiaque. Instantanément, Tristan envoya un rayon bleuté qui traversa le cerveau de Lothair, puis d’un revers de la main le maitre d’arme explosa le gros bouton rouge d’urgence, informant ainsi les Gardes que le Sanctuaire était attaqué. Aussitôt des alarmes résonnèrent dans la salle des Gardes du Sanctuaire.

Les Gardes du Sanctuaire étaient maintenant en alerte maximal, l’ennemi avait réussi à entrer malgré les défenses et les nombreux tours de gardes. Et avait déjà fait première victime, un jeune chevalier d’acier.

Tristan se précipita ensuite au chevet de Lothair, puis il poussa un soupir de soulagement en voyant que le jeune homme avait tenu le choc et survécu à cette attaque.

L’Asgardien était encore sous le choc mais le maître d’arme ne le laissait pas se remettre de ses émotions et le questionnait déjà :

- Lothair, qui t’a attaqué, réponds c’est important.

- Je suis désolé Tristan, commença par dire le jeune chevalier d’acier.

- Ne le soit pas, tu n’étais pas encore de taille, tu es toujours en formation, tu n’avais aucune chance…

- Non, vous ne comprenez pas, je me suis fait ça moi-même…


Devant l’air incrédule du maître d’arme, Lothair ajouta comme pour le convaincre.

- Avec une décharge électrique, directement dans la zone de mon cerveau responsable des cauchemars.


En réalité, Lothair n’avait été la victime que de sa propre bêtise, compris le Maître d’Arme.

- C’est aussi impressionnant que c’est stupide
. Répondit Tristant.

- Tu as réussi à recréer une version plus faible de l’illusion du phœnix, une attaque mentale de niveau chevalier de bronze.

- Bon, si tu n’arrives à le faire que sur toi-même, effectivement, ça ne te sera pas vraiment utile, tu as encore du chemin à faire pour maîtriser cette attaque.

Des gardes du Sanctuaire firent irruption dans la pièce :

- Seigneur Tristan. C’est ici qu’à eu lieu l’attaque ?


- Non, répondit le maître d’arme.

- Ce n’était qu’un exercice d’entrainement, pour voir à quelle vitesse vous réagiriez en cas de véritable attaque.

- Et heureusement d’ailleurs, car sinon tout le monde serait déjà mort depuis longtemps à votre arrivée !

- Je ferai mon rapport. Vous pouvez disposer et prévenir les autres.


Opinant du chef, les gardes du Sanctuaire repartir aussi vite qu’ils étaient arrivés.

Lothair interrogea alors le maître d’arme :

- Mais pourquoi m’avez-vous couvert, Tristan ?

- Parce que tu es sous ma responsabilité, et que toutes les conneries que tu feras me retomberont sur le dos.

- C’est comme ça et pas autrement,
soupira l’homme ayant l’air d’un coup plus vieux et qui semblait craindre que d’autres faits du même genre se reproduisent dans un avenir beaucoup trop proche à son gout.

- Mais ne te crois pas sorti d’affaire pour autant, ajouta simplement le maître d’arme en fusillant du regard le jeune homme qui dégluti avec difficulté avec cette menace.

- A l’avenir, l’esquimau, si tu as d’autre brillante idée d’attaque, parle-moi s’en d’abord.

- C’est MON rôle de t’apprendre des attaques existantes, tu n’as pas besoin de réinventer la roue à chaque fois.

- Bon tu as l’air d’avoir plutôt bien récupéré, alors si tu essayais ta nouvelle attaque sur moi.

- Vous êtes sûr q…

- TOUT DE SUITE ! le coupa Tristan.

Lothair, se leva avec peine mais parvint à sortir de son lit sans se rétamer par terre. Il chancelait sur ses jambes mais continua quand même en serrant les dents.

Il ferma les yeux, et fit exploser son cosmos d’une blancheur immaculée. Des éclair rouge se formèrent dans son aura et avec beaucoup d’effort, Lothair parvint à tous les concentrer dans son indexe. Puis, il dirigea d’un geste vif son doigt vers le maître d’arme.

- Rötschreck illusion !

prononça Lothair, pendant qu’un rayon rouge écarlate se dirigeait vers la tête du maitre d’arme qui fit apparaître une barrière bleuté qui absorba entièrement le rayon.

- ça mon jeune ami, ça s’appelle une technique de défense, pratique, n’est-ce pas ?

- Cela sera la prochaine chose que je devrais t’apprendre !

- Et tu vas en prendre des coups alors dépêche-toi de récupérer !
Ajouta le Maître d'Armes tout en quittant la salle d'un pas décidé.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord


Nombre de messages : 16878
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation   Mar 19 Mai - 22:13

Chapitre 6 : Un nouveau Maître Aline Chevalier d'Or du Bélier



Il était temps pour Lothair de quitter l’infirmerie et de reprendre l’entrainement. Il venait de se rhabiller avec sa tenue asgardienne, et d’ajuster le pendentif porte bonheur que lui avait donné sa grande sœur juste avant le départ de son pays natal pour le Sanctuaire, quand une nouvelle personne entrait dans l’infirmerie en demandant s’il y avait quelqu’un.

Lothair sortait alors de sa chambre pour aller à sa rencontre quand il s’arrêta net en découvrant l’apparence de la nouvelle venue.

C’était une très belle jeune femme, qui devait avoir le même âge que lui. Et d’après son apparence, elle devait être également originaire d’un pays nordique. Sa tenue, laissait suggérer au jeune homme qu’elle avait eu une enfance en Sibérie orientale.

Cependant, elle lui semblait étrangement familière, comme s’il l’avait déjà vu dans le passé. Une sensation bien étrange qu’il n’arrivait pas à s’expliquer. Mais ce qui lui semblait plus surprenant encore était qu’elle avait exactement la même couleur de cheveux que lui. Une couleur de cheveux pourtant particulièrement rare. En plus d’elle et lui, la seule autre personne que Lothair connaissait était nulle autre qu’Hilda de Polaris, la Souveraine du Royaume d’Asgard.

Le jeune homme avait accordé de l’importance à ce détail car dans sa famille, il était le seul à ne pas être blond. Ce qui l’avait toujours intrigué dans sa jeunesse. Mais sa grande sœur lui avait expliqué que c’était le signe d’une bénédiction d’Odin.

Un dernier détail attirait son attention avant qu’elle ne prenne finalement la parole pour briser le silence : elle portait exactement le même pendentif que lui.

Elle se prénommait Tahina. C’était un prénom russe qui pouvait signifier « secret ».

Et elle ajoutait qu’elle venait de Blue Grade en Sibérie orientale, ce qui confirmait ce que pensait Lothair. Ce royaume était voisin du sien et il y avait quelques échanges commerciaux depuis que la paix s’était installée entre les deux royaumes.

Le jeune homme prit à son tour la parole pour se présenter :

- Je m’appelle Lothair de Merak, du Royaume d’Asgard.

- Enchanté de faire la connaissance d’une autre habitante d’un royaume nordique.

- Je suis désolé, Tahina, l’alerte sur l’infirmerie n’était qu’un exercice d’entrainement et tu l’as loupé de peu.

- Tu as encore sans doute un peu de mal à te repérer dans le Sanctuaire, mais rassure toi, c’est normal. J’avais moi aussi les mêmes difficultés que toi quand je suis arrivé, il y a pas si longtemps.

- Ravi d’avoir fait ta connaissance et à une prochaine fois peut être.


Terminait par dire Lothair avec un franc sourire avant de prendre congé de Tahina et de sortir de l’infirmerie puis de tomber sur…

- Ah ! Pline !

- NON C’EST ALINE !


Lothair fut surpris par la réaction du Chevalier d’Or du Bélier, il ne comprenait pas pourquoi elle était si énervée contre lui. En plus de ça, sa fureur était aussi impressionnante que celle d’un volcan. Et le jeune homme savait de quoi il en retournait avec les Volcans, car il y en avait un sur son domaine familiale et donc il savait pertinemment qu’il était suicidaire de vouloir lutter contre une telle force de la nature.

Le jeune Asgardien se sentit emporté par Aline aussi facilement qu’il l'aurait été par l’éruption d’un volcan. Une puissance insurpassable le conduisait en direction de la maison du Bélier et il n’était pas en son pouvoir de s’y opposer. Une fois encore son cosmos d’un blanc immaculé émanait du jeune homme comme un réflexe de protection, mais le faible froid qu’il en émanait était totalement dérisoire comparé au bouillant cosmos du chevalier d’or du Bélier qui pouvait disposer de lui comme un pantin et ne s’en privait pas d’ailleurs, afin de remettre dans le droit chemin le « givré » comme elle se plaisait à l’appeler.

- Voilà autre chose marmonnait Lothair.

- Je passe de l’esquimau au givré, quelle promotion…
ironisait-il.

Au bout d’un moment, Lothair comprit enfin la raison de l’agissement d’Aline. Contrairement aux apparences, le Gold Sainte n’allait pas le tuer, mais le prendre le disciple. Elle avait trouvé en lui les qualités pour en faire un valeureux serviteur d’Athéna. Seulement la différence était loin d'être évidente à voir lorsqu’elle attaquait violemment le jeune homme avec une attaque de niveau Bronze, ce même niveau qui l’avait déjà envoyé à l’infirmerie la dernière fois.

Cependant, cette fois-ci, Lothair avait un peu mieux encaissé le coup, car il n’avait effectivement pas perdu conscience. Et au prix d’un effort de volonté surhumain il put se relever et faire face à son nouveau maître qui en profitait pour lui donner de nombreux et précieux conseils. Conscient que cela pourrait faire la différence entre victoire et défaite lors de ses prochains combats, le jeune homme les gravait dans un coin de sa tête.

- Merci pour vos précieux conseils, maître, je ne doute pas qu’ils me seront prochainement très utiles...


Un éclair de compréhension brilla alors dans les yeux clairs de l’Asgardien, prouvant ainsi qu’il pouvait se montrer étonnamment vif d’esprit et que ses paroles n’étaient pas du vent, mais bien la compréhension de la stratégie expliquée par son maître.

Aline lui expliquait le prochain exercice en même temps qu’elle des mannequins d’entrainement. C'était un bon exercice pour les débutants comme lui.

Désireux de ne pas décevoir son nouveau maître, le jeune homme inspira profondément et fit le vide dans son esprit avant de faire exploser son cosmos, comme Tristan le lui avait appris.

Une sublime lumière blanche aussi pure et aussi froide que la neige entourait le jeune homme qui continuait d’être très concentré. Puis des étincelles d’un rouge écarlate apparurent dans son aura. D’abord quelques-unes puis de plus en plus. Quand Lothair jugea qu’il y en avait suffisamment, il les dirigea alors toutes vers sa main droite et fit pousser ses ongles sous l’effet de son cosmos blanc. Des éclairs rouges sang crépitaient d'abord autour de sa main, puis de ses griffes, ce fut alors alors que le jeune homme, cria en projetant son attaque vers le mannequin le plus proche :

- VIKING THUNDER CLAW !!!!

Les griffes du tonnerre parvinrent à écorcher le mannequin. Mais plus important encore, Lothair venait de se rendre compte qu’il parvenait à porter 18 coups par secondes soit 5 coups de plus qu’avant. Il était toujours bien loin du niveau des chevaliers de Bronze mais son attaque se perfectionnait à chaque fois. Doucement mais surement.

Il écoutait les conseils que son maître lui donnait en retour, encore de précieux conseils, et Lothair était certain qu’à sa prochaine attaque il avait une chance de dépasser les 20 coups par seconde en suivant les conseils du chevalier d’or du Bélier.

Le jeune homme avait extrêmement envie de les mettre en pratique sans attendre et de continuer mais son maître lui dit que c’était finit pour aujourd’hui… Lothair se faisait violence tant sa volonté de s’améliorer était grande, mais cette fois-ci il se pliait aux ordres de son maître. La Fureur du Volcan était très dissuasive et il était préférable pour l’Asgardien ne pas chercher à énerver Pline, pardon, Aline.

Et c’est finalement avec beaucoup d’enthousiasme qu’il allait chercher ses affaires pour s’installer dans la première maison du Zodiaque d’Or, comme lui avait demandé la Gold Sainte.

Le lendemain, c’était avec beaucoup de motivation que Lothair se présentait pour l’entrainement. Pour commencer, il lança encore quelque Griffes du Tonnerre. Il arrivait à faire de plus en plus de dégât au mannequin mais aussi à porter de plus en plus de coup par seconde ce qui était de bon augure pour la suite.

- Maintenant, les choses sérieuses vont commencer pour aujourd'hui, tu vas essayer de refaire la même attaque que dans l’infirmerie. Lui ordonnait Aline.

- Bien, maître. Répondit spontanément le jeune homme.

Il essayait de reproduire son attaque mais son premier essai fut un échec total. Et oui, on ne peut pas toujours réussir du premier coup. Mais après les précieux conseils d’Aline et plusieurs autres tentatives Lothair commençait à s’approcher de cette attaque.

- La prochaine fois sera la bonne lui affirmait Aline d’un air certain, ce qui surpris Lothair car lui n'en était pas aussi convaincu.

- Comment pouvez-vous le savoir ? Si j’essaie…


- N’essaie pas... Le coupa Aline d’une voix pourtant douce et calme.

- Fais-le !

Lothair ferma alors les yeux pendant qu’il enflamma une nouvelle fois son cosmos d’un blanc immaculé et de plus en plus froid. Puis il essaya de visualiser mentalement les étincelles rouges qui apparaissaient dans son aura.

- La foudre, se dit-il dans un souffle.

- L’élément associé à Thor qui symbolisait pour son peuple l’exemple parfait du vaillant guerrier Viking chargeant en première ligne pour terroriser leurs ennemis.

- Le Tonnerre... qui provoquait une peur primale aux premiers hommes qui se terraient au fond de leur grotte, priant les dieux que leur colère cesse.

- La peur instinctive du Loup, rival ancestral de l’homme, dont la peur toujours enfouie au plus profond du cœur de chaque homme se réveillait en entendant le terrible hurlement du loup, les nuits de pleines lunes.

Pendant sa réflexion, Lothair avait calmement préparé son attaque et maintenant, en ouvrant les yeux il pointa son doigt et un rayon écarlate se dirigeât vers le crâne du mannequin.

- RÖTSCHRECK ILLUSION !
(l'illusion de la peur primale)

- J'AI RÉUSSI ! cria Lothair fou de joie en direction du Chevalier d’or du Bélier.

- Finalement, avoir reçu mon attaque dans l’infirmerie, m'a permis de mieux comprendre cette attaque. Se rendait compte Lothair.

- Et contrairement aux Griffes du Tonnerre, son but n’est pas de faire de dégâts physique, mais d’attaquer directement l’esprit… Conclu l’Asgardien.

Après l’avoir félicité, Aline donna de nouveaux conseils afin que son jeune disciple comprenne mieux son attaque et puisse l’utiliser de manière encore plus efficace…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation   Aujourd'hui à 8:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Lothair Fanfic sur Saint Seiya Exclamation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fanfics Saint Seiya EOLE CHAPTER
» Fiche Pub de Saint Seiya Anthologie
» Saint Seiya Omega : Nouvelle série animée
» Saint seiya... OMEGA !
» Saint Seiya Omega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Autours de Saint seiya :: Parlons de Saint Seiya :: écrits d'Odhinn 2015-
Sauter vers: