Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'aube rouge et la dame écarlate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire


Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: L'aube rouge et la dame écarlate    Sam 12 Oct - 1:00

[HRP : petit post pour débuter, tous les spectres peuvent venir ^^ ]

C'était une aube en tout point pareille aux précédentes. La nuit si longue si belle avait laissé la place à un timide soleil naissant. Rougeoyant et si intense qu'il surpassait les bancs de sable menaçant au loin. C'était en ces instant fugitifs que tout prenait un tour différent. Que les rayons du soleil semblaient apaiser les coeurs et les corps, leur offrant avec leur tons si chaleureux l'espoir. L'espoir de trouver un indice une solution au drame qui ne cessait de se jouer à chaque jour qui s'écoulait.

Et face au ciel si rouge qu'il paraissait en flamme se tenait la reine écarlate. Calia, parée de sa grâce éternelle de reine des Vampires patientait dans le jour naissant, dans l'attente de leur retour à tous et à toutes. A ses pieds, Jaoh goûtait un repos mérité. Tant de puissance en sommeil sous son apparente douceur. Qui penserait à le voir ainsi nonchalant auprès de la spectre qu'il n'avait plus rien d'un somptueux jaguars. Plus beau, plus paré que tous les autres, le félin s'était mué en un nouveau familier prêt à lutter pour la plus belle des Roses des Enfers. Calia était cela, la Rose des Enfers, la Belle Ténébreuse à qui Aphrodite avait redonné son éclat lors de son exil en Olympe. Si loin tout cela était si loin tandis qu'en un soupir, elle se remémorait celles qui étaient ses soeurs des Ombres, celles qui en coeur d'éternelle chasseresse tiendrait toujours une part immense. La sulfureuse Améliah qu'elle ne pourrait qu'aimer malgré tout ce qui les avait autrefois séparées et Nohime Oda, dame No. La Succube et le Papillon...

Jamais, Calia ne les oublierait et qui sait, un jour peut-être retrouveraient-elles leurs chemins vers elle. Après tout, la Vampire au teint d'albâtre et à la chevelure de flammes avait bien mis plus de dix ans à revenir. C'était si loin maintenant...

Si loin dans une époque révolue, une époque si douce malgré toutes les douleurs du passé. Pan, Asclépios, Hermès et Alaïs...

Tant de noms aussi sacrés que ceux de ces soeurs, encore plus enracinés au fond d'elle. Jamais son amour pour eux ne s'éteindrait. Pour eux, elle était la Vampire au coeur pur, celle qui leur avait montré que les Enfers n'était pas que laideur et horreur que bien des choses n'avaient rien en commun avec ce que les mythes racontaient. Et parlant de mythe...

Puissent-ils avoir enfin trouvé la bonne piste. Que l'on sache enfin d'où a surgi le sable...

Plus de trois ans. Plus de trois ans à chercher au travers du vaste monde ainsi qu'au plus profond des Enfers le plus petit chemin, le plus infime indice pouvant mener à une issue. Ces êtres tapis dans les brumes avaient frappé si soudainement avant de sceller les cosmos des enfants divins. En tout sanctuaire s'était répété la même chose. Personne n'avait pu les arrêter avant qu'ils ne disparaissent mais ce n'était qu'un sursis. Un sursis qu'eux, les survivants, exploiteraient de leur mieux. Il n'était pas dans la nature des spectres de se lamenter. Ils étaient l'armée de terreur et non des brebis parquées dans l'attente du couteau du boucher. Non, jamais, Calia ne se laisserait abattre. Tout comme par le passé, la rousse Etoile se relèverait. Cette Guerre serait peut-être l'ultime pas de son éternité mais jamais, elle se s'abaisserait, jamais elle n'abandonnerait.

Reine des Vampires, des jaguars et de tant d'autres êtres peuplant le monde, elle lutterait jusqu'à ce que son Etoile s'éteigne, jusqu'à ce que la terre ne soit plus qu'un vaste désert...

Un désert de sable rouge...

Mais le temps n'était pas encore venu...

Tant que la Non-Vie la porterait, en son coeur, l'espoir survivrait...

Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Abaddon
Tourmenteur infernal
Tourmenteur infernal


Nombre de messages : 23
23/06/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: L'aube rouge et la dame écarlate    Jeu 17 Oct - 21:53

Viens d'ici

Abaddon, le démon ayant déjoué la mort, tel le phœnix, mais était-il immortel ? Était-ce l’œuvre d'Hadès ? Tant de question, qui pourrait l'éclairer ? Il ne ressentait plus rien aux enfers, pas un seul cosmos, que diable s'était-il donc passé ? Ouvrant grand ses ailes, il quitta le temple de Rhadamanthe et erra dans les différentes sphères de l'Enfer en vain, il n'y trouva que le néant.

Abaddon remarqua une lumière lointaine, sans doute la sortie, il s'envola et en quelque battement d'aile arriva au sommet d'une falaise, le gouffre devant lui ressemblait à un volcan en irruption, seulement ce n'était de la lave qui sortait de là mais une sorte de gaz verdâtre. Il s'y engouffra et sortit de l'enfer pour arriver dans les sous-sols d'un... château ? Mais que faisait un château ici ? Mais plus important, il ressentait à présent plusieurs cosmos, éloignés pour la plupart mais un très proche.

Il monta ainsi plusieurs escaliers, tourna à droite au bout d'un couloir et se trouva dans un cul-de-sac, râlant au premier abord, il découvrit un immense tableau représentant une sorte d'ange sombre au sommet d'une montagne d'humain. Abaddon ne pouvait s'empêcher d'admirer une telle merveille. Les couleurs étaient à la fois vive et froide, l'ange semblait serein, apportant le salut ultime et une forme de protection, un message qui pouvait signifier "Rejoignez moi, je vous protégerez avec cette épée". Il resta planté là à contempler le tableau puis se décida de faire demi-tour et de prendre cette fois à gauche de l'intersection. Le couloir aboutit à un escalier qui lui menait à un autre couloir, et au bout de couloir un énième escalier qui cette fois-ci le menait dans une grande pièce, une harpe était posé non loin, il entendit le rugissement d'une bête au même endroit que le cosmos.

Le démon traversa la salle et arriva dans une autre pièce, cette fois-ci il y trouva un jaguar au pied d'une femme magnifiquement pâle. Son cœur fit un bond dans sa poitrine, oui elle dégageait une beauté glaciale, une beauté à en couper le souffle. Son regard croisa le sien, elle attendait quelque chose venant de lui, il le ressentait, mais quoi ? Il se devait de la connaître, ah si sa mémoire était encore présente mais il avait tout oublié, une amnésie éternelle en prix de sa résurrection miracle, d'ailleurs, s'il ne se souvenait de rien à chaque fois, il pourrait très bien être âgé d'un millier d'année ! Il se décida à lui parler, après tout, elle était la seule personne présente ici, ou du moins la seule avec un cosmos éveillé.

-Je suis Abaddon, spectre du Démon de l'étoile céleste du Tourment, je viens de renaître, mes souvenirs ont disparus, aussi pardonnez-moi de vous demandez ceci, qui êtes-vous ?

Un effort de politesse en cas d'une personne haut placé dans l'Enfer, il ne fallait pas brusquer la femme s'il s'avérait qu'elle était sa supérieure hiérarchique, elle pourrait le punir voir le tuer à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire


Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: L'aube rouge et la dame écarlate    Dim 27 Oct - 5:12

Combien de temps s'était-il écoulé depuis qu'elle se tenait parfaitement immobile, dans l'attente de messagers ou, mieux encore, d'autres spectres ? Des heures, des jours peut-être sans qu'elle ne bouge de son poste. Figée en une posture alliant la grâce et le mystère, à l'affût de tout mouvement, de tout changement. Rien ne pourrait plus lui échapper pas même les légers courants qui agitaient sa longue chevelure rousse en autant de caresses de réconfort. Ainsi se tenait Calia, la Reine des Jaguars, la Rose Infernale, espérant qu'un jour tout puisse reprendre. Les Enfers se relèveraient, elle n'en doutait pas un instant mais dans l'attente, la solitude lui pesait.

Enfin, la jeune femme n'était pas totalement seule. En ses appartements, Jonathan Harcher et Mina prenaient soin d'elle, lui tenaient compagnie tout en veillant aux conforts de ses familiers. Pas une saison ne se passait sans qu'elle ne s'entraîne ou ne fasse des victimes par centaines mais cela n'avait rien de commun avec les relations qu'elle pouvait développer avec les autres spectres. Ses frères et soeurs d'armes lui manquaient tout simplement.

Soudain, une présence se fit ressentir au loin, un cri de joie faillit même lui échapper. De tous les guerriers des Enfers, Calia avait les sens les plus affûtés. Après tout, elle était et restait la spectre de la Vampire. La plus fine de toutes les chasseresses à évoluer sous les rayons de la lune, capable de sentir la plus infime trace de vie, des lieues et des lieues à la ronde de Heinstein.

La vie mais pas le Sable...

Songea-t-elle soudain amère avant de se redresser sans précipitation aucune. Elle qui avait traversé tant et tant d'épreuves, atterrissant même dans les profondeurs du Tartare ou encore dans les sommets de l'Olympe, avait appris à rester stoïque quel que soit la situation. Puis, les Enfers devaient garder une certaine fierté. Ne pas paraître fébrile ou dépourvu...

Sans un mot, sans un geste, elle se fixa sur le cosmos qui approchait d'elle. Un spectre Céleste comme elle. Sans un geste, son regard se posa sur l'imposante silhouette. Un homme, un guerrier dégageant une énergie sombre et connue. Le Démon, le spectre du Démon.

Une vieille connaissance...

Dans les époques précédentes, le Démon autant que l'Incube et la Succube avaient fait équipe avec la Vampire. Calia se remémorait cette époque à présent révolue. Abaddon comme il se présenta n'était pas le Démon qu'elle avait connu mais son successeur. Sans laisser passer ses sentiments sur le visage serein qu'elle affichait, Calia se releva dans une froissement de soie avant de s'avancer tout en grâce vers le nouveau venu.

Jaoh à ses côtés se frotta contre elle, ronronnant presque sous la caresse que la chasseresse infernale lui offrit avant de s'incliner en une légère révérence. Après tout, ils étaient de même rang.

- Que la nuit te soit sanglante et grisante, spectre du Démon. Je suis enchantée de te voir de retour parmi nous, Abaddon. Tes talents nous serons toujours aussi précieux. Connaissant la légende associée à ton nom, laisse-moi t'éclairer. Je suis Calia, Lydia Calia Carminia, spectre de la Vampire de l'Etoile Céleste des Ténèbres.

Puis, caressant le front puissant de son félin de compagnie.

- Et lui, c'est Jaoh, mon compagnon et familier au même titre que mes petites Vampires. C'est une bien belle nuit que celle qui commence...

Dis-moi ? Souhaites-tu te rendre dans une salle plus appropriée au rappel des souvenirs ? Ou dois-je te parler en ces lieux de ce qui a bouleversé les Enfers...


Pas un mot de trop. Calia s'était exprimée avec la voix chantante qui avait toujours était la sienne. Enchanteresse et irrésistible, elle était une véritable sirène au coeur des Enfers, formant avec la Succube, le duo des Roses infernales auquel personne ne pouvait résister. L'Amazonie lui paraissait si lointaine ainsi que leurs retrouvailles au sommet d'une antique pyramide. Et prenant un air rêveur, elle patienta...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'aube rouge et la dame écarlate    Aujourd'hui à 8:50

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aube rouge et la dame écarlate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Gladiateurs de L'aube Rouge!
» L'aube écarlate
» Et un entraînement avec la Dame Rouge, un! [99/00]
» Rouge Ardent, Écarlate Sanglant
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: 
Zone RP Principale : Les Brumes du Destin...
Et le monde finira sous un linceul pourpre...
 :: Les Enfers :: Château d'Heinstein
-
Sauter vers: