Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Celui qui possède le pouvoir des jumeaux aux corps immortels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neos
Gold saint des Gémeaux
Gold saint des Gémeaux
avatar

Gémeaux
Nombre de messages : 60
Age : 27
Localisation : Beyond good and evil
21/12/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Celui qui possède le pouvoir des jumeaux aux corps immortels   Sam 16 Fév - 13:34

Arrow La maison aux herbes

Les chevaliers de bronzes, les chevaliers d’argent, les chevaliers d’or, le grand pope, Athéna, tant de révélations accompagnaient les mots du chevalier de la coupe alors que nous traversâmes un à un les différents lieux nous séparant de mon objectif actuel.

Après l’entrée du sanctuaire vint la plage, puis rapidement vinrent les quartiers attribués aux chevaliers de bronze, les plus nombreux et les moins puissants des serviteurs du sanctuaire. S’ils étaient si nombreux, alors pourquoi n’en voyais-je pas le moindre ? Où étaient-ils tous passé ? Pourquoi avais-je l’impression qu’ici aussi quelque chose de terrible s’était déroulé ?

Suivant la voie que nous ouvrait le rayon de lumière qui jaillissait de ma bague, notre voyage se poursuivait, et alors que nous laissions derrière nous les écuries vides elles aussi le récit de Morgane pris une tournure inattendue et aussi surprenante.

« Le sanctuaire a été attaqué ? Par ceux nous ayant attaqué à l’instant ? »

Un hochement de tête et un regard triste furent mes réponses, il s’était passé quelque chose lors de cette attaque, quelque chose qui semblait avoir marqué Morgane à jamais et dont pour le moment elle taisait tout.

J’étais curieux, mais Morgane dévia la conversation sur les nouvelles bâtisses apparaissant de part et d’autre de notre chemin. Ainsi c’était là que résidaient les chevaliers d’argent, second dans la hiérarchie des chevaliers de l’espoir, c’était donc en toute logique ici que Morgane devait résider.

« Vous m’inviterez chez vous une prochaine fois n’est-ce pas ? Lorsque la situation s’y prêtera mieux hein ? J'aimerai beaucoup voir votre maison. »

Un grand sourire complice sur le visage, je clignais alors de mon œil visible à son attention tandis que d’une série de bond puissant nous traversâmes à la vitesse du vent les nombreuses allées et ruelles silencieuses nous amenant à notre prochaine destination, les arènes.

« Whouaou ! C’est donc ça les arènes, et tu dis qu’il fut un temps où chaque jour voyait des combat s’y dérouler ? Sans rire, des combats d’adeptes du cosmos comme nous ? Et les arènes sont encore debout ? Impressionnant. »

La série de colisée se dévoilant sous mes yeux n’avait bien sûr pas la démesure du cirque Maximus de Rome, ou tout du moins celle qu’il avait eu lorsqu’il était encore entier, mais tout de même, cela restait quelque chose d’édifiant à regarder. Édifiant sans le moindre doute, mais pas autant que la vue qui me prit une fois que nous entrâmes dans la partie la plus sacrée et la plus imposante du sanctuaire. Le zodiaque d’or que dominait la fameuse Star Hill et le temple du grand pope.

« Le grand pope devra encore attendre un peu, mon armure d’or, mon destin ne se trouve plus très loin, je le sais. »

Ainsi pendant tout ce temps j’avais couru après une armure en pensant trouver un glaive, ainsi pendant tout ce temps je m’étais fourvoyé sur la nature même de mon héritage et sur l’emploi que je devrais en faire. A la lumière de cette révélation c’était toute ma ligne de conduite qui se voyait chamboulé, si j’allais obtenir de quoi enfin protéger efficacement mon corps, il allait cependant me falloir augmenter significativement ma force d’attaque bien trop ridicule en l’état.

*Peut etre trouverais-je autre chose dans la maison zodiacale où m’attend mon armure d’or.*

Une armure d’or, l’une des douze armures représentant les constellations se trouvant sur l’écliptique solaire. Les douze armures les plus puissantes et les plus résistantes que l’humanité avait jamais forgées il était dit. Ceux les portants représentaient l’élite de la chevalerie ainsi que les plus puissants défenseurs de l’humanité, des êtres de légendes dont les origines remontaient à l’aube des temps, à l’époque où les dieux s’affrontaient encore pour le contrôle de la Terre à l’aide de fabuleux pouvoir et de soldat en armure scintillantes.

*Dire que je vais en devenir un très bientôt. Suis-je près pour cela ? Il y a quelques heures j’ignorais encore tout de cet endroit, et Edward était encore vivant. Maintenant j’apprends que tout ceci n’est en fait qu’une partie seulement de la trame implacable du destin, et que le mien est de devenir l’un des douze chevaliers d’or, un symbole pour mon époque, un symbole d’espoir.*

Enfin la première maison du zodiaque apparaissait devant nous. Le temple du bélier se dressait là, silencieux et impassible sur notre chemin et de lui ne se dégageait pas la moindre énergie, comme si personne ne l’avait habité depuis bien longtemps. D’après Morgane, un chevalier d’or devait, une fois sa prise de fonction effective, garder au péril de sa vie sa demeure afin d’interdire à toute personne malveillante l’accès au palais du grand pope et plus encore aux appartements de la déesse Athéna se trouvant derrière lui. En ce cas pourquoi cette maison était-elle vide ? Et pourquoi ne ressentais-je aucune énergie dans les environs immédiats ? Qu’était-il arrivé aux chevaliers d’or de la précédente génération ? Avaient-ils succombés eux aussi lors de la dernière attaque du sanctuaire ? Nos ennemis étaient-ils donc si puissants que même toute la dextérité et l’habileté humaine ne suffisaient pas à nous protéger d’eux ?

Serrant les poings devant cette hypothèse, j’accélérais le pas pour traverser d’une traite la première demeure du zodiaque, une question me brulant les lèvres, une question qui resta cependant en suspend alors que la seconde maison se dévoilait devant nous.

Tout aussi vide que la précédente, la demeure du taureau fut également traversée alors qu’à mon doigt, le rayon de lumière gagnait en brillance, comme si notre voyage touchait enfin à son terme. Etais-je destiné à endosser l’armure du taureau ?

*Je ne suis pourtant pas taureau, étrange.*

Mes soupçons restèrent infondés alors que suivant le rayon de lumière, nous finîmes par sortir du deuxième temple du zodiaque.

« Je vais devoir gravir ces escaliers jusqu’à quel temple exactement avant de recevoir mon armure ? »

Plaisantant de ma situation, je tentais par-là d'ignorer le contrecoup de mon déploiement de puissance brute se faisant désormais lourdement sentir, sans parler des dégâts mineurs qu’arborait mon corps suite à l’attaque éclair ayant coûté la vie à tant d’innocent.

Fatigué et le corps douloureux, j'aurai pu me reposer un instant sur les marches de marbre menant à la troisième maison, mais à la pensée de tous ces pauvres gens subissant vague après vague les aléas du destin emportant à chaque fois tant des leurs dans l’indifférence générale, mon sang ne fit qu’un tour. La rage et la colère décuplèrent mon énergie alors qu'avec une ardeur renouvelée, je gravissais deux à deux les marches nous menant au temple des gémeaux.

« Vous savez Morgane, la première chose que je ferais une fois que tout ceci sera fini et que j'aurai un peu de temps libre, ce sera prendre un bon bain chaud. Je crois que ça me fera le plus grand bien. »

Un thé aurai été plus que bienvenue également, hélas, de nos valises, il ne restait que des cendres, le thé devrait donc attendre un réapprovisionnement prochain.

« Tiens ? Qu’est-ce que… ? »

Pas après pas, la bague vibrait avec plus de puissance. A présent sur le parvis du troisième temple zodiacale, ce fut d’un pas décidé et sous le sourire énigmatique des imposants angelots encadrant l’entrée que je franchis le seuil de la maison des gémeaux.

« C’est ici. Ça ne fait aucun doute c’est bien ici. »

Le temple paraissait à l’abandon depuis bien longtemps, mais malgré le manque de lumière, ma bague brillait à présent bien suffisamment pour nous permettre de nous diriger sans encombre. En plus de l'obscurité qui y régnait, l’atmosphère de ce lieu était étrange, il s'y percevait une telle cacophonie d’énergie. Tant de force semblaient s’y affronter, s’y mêler, s’y rejeter, comme si depuis des siècles la folie d’un millier d’âmes s’y étaient concentré. C’est donc dans ce lieu peuplé des fantômes du passé que se trouvait quelque part l’armure d’or lié à la constellation des gémeaux, ma constellation.

Suivre la lumière de la bague fut chose aisée et quelques dizaines de secondes furent amplement suffisantes pour qu’enfin je puisse poser les yeux sur l’étrange coffre dorée couvert de symboles ésotériques et frappé du signe des Dioscures.

« C’est ça la Pandora’s box dont tu m’as parlé ? L’armure se trouve à l’intérieur n’est-ce pas ? »

Il était temps. Enfin j’avais devant moi ce pour quoi tant de personnes chères à mon cœur avaient données leurs vies. Mon père, mon majordome, et surement encore tant d’autre. Etait-ce leurs ombres qui peuplaient aujourd’hui ce temple ? Etait-ce le cortège silencieux des trépassés qui assistait alors à mon intronisation comme nouveau chevalier d’or ?

Ma main baguée s’avança alors comme au ralenti vers l’étrange coffre doré qui réagit à cette approche en émettant à son tour une intense lumière éblouissante, une lumière qui ne cessa que lorsque j’entendis un bruit de verre brisé en provenance de ma main.

« Ma bague ? Elle s'est… »

Elle avait remplis son rôle, désormais son œuvre était accomplie et elle disparaissait de mon doigt, tombant en poussière comme si elle n’avait jamais été qu’un rêve m’ayant conduit en ces lieux.

Je n’eus cependant pas le temps de me morfondre de la disparition de mon présent d’anniversaire, car suite à la lumière aveuglante, le coffre s’était ouvert de lui-même, me révélant alors le précieux trésor doré qu’il contenait.

« C’est elle, c’est elle n’est-ce pas ? L’armure d’or des gémeaux. »

Elle était là, devant moi à quelques dizaines de centimètres tout au plus, il me suffisait de tendre la main pour la toucher, et c’est ce que je fis sans la moindre hésitation. Dans mon cœur ne se trouvait plus la moindre place pour l’attente ou les doutes. La mort d’Edward m’avait fait faire une promesse que je comptais bien honorer et pour cela j’avais besoin d’un esprit aussi affûté que le plus pur des aciers, aussi limpide que la plus clair des eaux et aussi implacable que la marche du temps.

« Le temps est venu. »

Au contact de mes doigts, la structure totémique fut prise de tremblement avant de se recouvrir de vague d’énergie dorée. L’intégralité de l’armure d’or semblait reprendre vie à mon contact alors qu’elle émettait à présent de multiple arc électrique témoignant de l’énergie accumulée en elle depuis des années.

Dans un flash de lumière doré, ma nouvelle partenaire de combat quitta sa forme totémique pour devenir lumière et me rejoindre. Sans que j’eusse le temps de m’en rendre compte je fus alors recouvert de l’une des douze plus puissantes armures du sanctuaire, sans m’en rendre compte j’avais rejoint les rangs de l’élite de la chevalerie.

L’armure vibrait littéralement sur moi, débordant de puissance et de volonté combative. J’ignorais pourquoi mais elle semblait à la fois triste et furieuse contre un etre ne se trouvant nullement en ces lieux, un etre qui lui avait fait du tort.

*Peut-être un de ces seigneurs des brumes.*

Savourant alors la sensation grisante de puissance qui m’envahissait un peu plus à chaque seconde qui passait, je fis alors quelques mouvements rapides de mes bras pour me rendre compte qu’étrangement malgré son caractère imposant, mon armure ne semblait pas peser le moindre poids et me laissait parfaitement libre de mes mouvements comme si j’avais été nu.

*Pour un prodige ça c’est un prodige. Quelles surprises me réserves-tu encore ?*

Un bruit de tissu se froissant derrière moi me fit me retourner rapidement, et je découvris alors qu’en plus de l’armure, une imposante cape blanche était à présent sur mes épaules, une cape à la douceur et à la qualité proprement incroyable, si légère et si blanche qu’on l'aurait dit magique elle aussi.

J’aurai pu m’émerveiller encore des heures devant la finesse des détails ornant chaque partie de mon armure alors que j’ôtais mon casque pour le détailler, mais ma première tâche était à présent accomplie, et avant de pouvoir prendre un bon bain, il me restait une chose à faire.

« La boucle est bouclée, nous ne faisons plus qu'un toi et moi. Tu seras mon bouclier et je serai ton glaive. Ensemble nous vivrons pour que naisse une arme invincible. »

Me rapprochant alors de Morgane, c’est d’un air fier mais quelque peu gêné que je m’adressais alors à elle en nouveau chevalier d’or des gémeaux.

« Chevalier de la coupe... Lady Morgane. Les gémeaux sont de retour, et ils vous demandent de les conduire vers le grand pope ou à défaut vers celui qui tiens ce rôle en son absence. Encore une fois soyez mon guide s'il vous plait. »

Lui tendant alors une main gantée d’or, la prochaine étape de notre voyage n’attendait plus qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe
avatar

Taureau
Nombre de messages : 182
Age : 30
Localisation : Sanctuaire
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Celui qui possède le pouvoir des jumeaux aux corps immortels   Dim 3 Mar - 11:34

==> je viens d'ici

Les rayons d'Hélios commençaient tout juste à luire de nouveau, transperçant ce qu'il restait de brume tandis que la silver sainte de la Coupe guidait son nouveau protégé vers le domaine sacré. C'était si étrange, être la guide d'un futur saint d'or. Une mission et peut-être le premier pas vers sa guérison. Elle se sentait si faible mais en même temps, elle ne pouvait se permettre de la montrer. Son état et sa tenue prouvaient qu'elle avait été prise de vitesse et n'avait même pas pu revêtir son armure.

De quoi provoquer pas mal de crainte si elle parlait trop. C'était dans ce genre de situation qu'elle regrettait de ne pas être en compagnie de Dioné. Son amie était toujours pleine de ressources, même pour sa tenue, elle aurait trouvé. Et penser à elle, la brune garde du palais lui remontait toujours le moral. Puis, elle avait Neos à mener vers son destin. Le plus urgent était de le mener aux seigneurs du Verseau et de l'Autel.

Chemin faisant, elle lui donna le maximum d'explications sur ce qui serait sa nouvelle vie et le domaine sacré qu'il traversait. Chaque lieu avait son importance tout comme la hiérarchie. De sa voix claire, elle répondait à chacun de ses questions, satisfaisant au mieux sa curiosité sauf sur un point un seul. Elle avait senti les larmes lui monter aux yeux, détournant rapidement le visage.

Ses amis, la princesse Saori, les deux assaillantes enveloppées de pourpre. Tout lui revenait en mémoire et elle sentait un immense frisson lui parcourir le corps, remontant le long de son dos. Ne rien dire, elle ne devait rien dire. Trop tôt, c'était trop tôt. Par chance, Neos était quelqu'un de compréhensif et n'insista pas. Ils venaient déjà d'en voir tant tous les deux. Ainsi parvinrent-ils dans les quartiers des silvers, son quartier. Celui où s'élevait sa demeure. Un sourire vers Néos et enfin, elle se détendit un peu.

" Oui, quand tu le souhaites. Enfin, dès que cela sera possible. "

Un léger rire nerveux s'ensuivit. Elle pouvait être belle, la sainte de la Coupe. Surtout lorsque le masque de l'anxiété la quittait. Lorsqu'elle se détendait. Cela lui avait redonné un peu de courage d'entendre parler de sa maison, de celles de ses frères de combat.

La marche se poursuivit et ils traversèrent les arènes et les terrains d'entraînement. Un peu partout s'élevaient aussi des jardins, des bosquets et quelques cultures. Des pistes équestres et d'immenses prairies pour accueillir les chevaux. Le Sanctuaire était immense même s'il avait souffert, il se relevait et pansait ses plaies.

Puis, enfin, ce fut l'ascension des marches et la traversée des Temples du Zodiaque. La bague de Neos ne cessait de gagner en luminosité. Cela ne prendrait plus de trop de temps avant qu'il ne parvienne devant son armure. Ainsi marcha-t-elle à ses côtés, l'aidant et le renseignant de son mieux.

" Un bain ? Oui, je comprends, nous devons faire peine à voir. Et je ne parle même pas de nos tenues. Surtout la mienne. "

Un peu de futilité, du moins en apparence, ne faisait que leur faire du bien à tout deux. Ils devaient continuer à vivre et se reprendre en mains. Aussi profitant de l'occasion, Morgane poursuivit.

" Les temples sont pourvus de thermes mais ceux-ci ne sont rien comparés aux immenses bains dont dispose le Grand Pope dans son palais. A eux seuls, ils sont presque aussi vastes que l'un des temples. Vastes et magnifiques avec de multiples installations et autant d'oeuvres d'art. Les plus précieuses remontant à des siècles... "

Monter les marches étaient bien une épreuve en soi mais avec le temps, tout finissait par paraître plus simple. Ainsi, traversèrent-ils les maisons vides du Bélier et du Taureau avant d'arriver enfin au seuil de l'Oikos des Gémeaux. De part et d'autre de l'entrée, veillaient les Dioscures, Castor et Pollux.

Ainsi le temps est venu... Songea la jeune femme en souriant à Neos. La gold cloth attendait le jeune garçon, son futur porteur. Sentant le côté sacré et unique de ce qui allait suivre, elle se fit plus discrète. La première rencontre avec son armure était quasi mystique. Pour tout chevalier quelle que fut son rang. Tous étaient des défenseurs d'Athéna. Sans un bruit où une parole de trop, elle le suivit, discrète mais bien présente. Elle serait là pour lui pour le soutenir. Lentement son cosmos brilla, faiblement si faiblement. Elle serait là, témoin et soutien...

Le temps s'écoula ainsi, calme sans bruit tandis que sous ses yeux noisette, Neos réalisait son rêve. Il venait de recevoir son héritage tout comme sa bague le lui confirma en s'effaçant. Le cosmos du nouveau Gémeaux grimpa en flèche, annonçant à tous le retour du troisième gardien. Un splendide sourire sur les lèvres de Morgane alors que la cape se déployait.

" Oui, il est temps pour nous d'aller rencontrer le Grand Pope. Ensuite, nous pourrons prendre un bain et nous changer "

Un clin d'oeil complice et ils se remirent en route. La jeune femme trouverait bien un soldat à qui emprunter sa veste, histoire de se rendre un peu plus présentable surtout si comme elle le sentait des cosmos se massaient au temple du Verseau.
Revenir en haut Aller en bas
Neos
Gold saint des Gémeaux
Gold saint des Gémeaux
avatar

Gémeaux
Nombre de messages : 60
Age : 27
Localisation : Beyond good and evil
21/12/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Celui qui possède le pouvoir des jumeaux aux corps immortels   Lun 4 Mar - 2:43

L'arche... Je l'avais enfin trouvée. Je la portais sur moi en ce moment même. Une armure, une imposante armure dorée vibrante d'une puissance incroyable. Une puissance qui irradiait d'elle pour venir gonfler mes veines. Jamais je ne m'étais senti aussi bien, aussi vivant, aussi complet.

Oui, à présent que je l'avais trouvé, c'est comme si j'avais enfin retrouvé la partie manquante à mon intégrité. J'étais né pour cet instant, j'étais né pour la trouvé, et à présent nous ne ferions plus qu'un, jusqu'à ce que la mort nous sépare.

*C'est étrange... Pourquoi ai-je l'impression de retrouver une vieille amie ?*

Une sensation inexplicable et assez dérangeante s'emparait de moi alors que je perdais mon regard en contemplation de ma nouvelle protection. Pourquoi ?

*Morgane ?*

Le sourire radieux illuminant le visage du chevalier de la coupe ne me fit pas oublier l’état déplorable dans lequel se trouvaient ses vêtements. Pourquoi n’avait-elle pas encore revêtu son armure ? Quelque chose l’empêchait-elle de recouvrer sa protection sacrée ? Où celle-ci était-elle pour le moment hors d’usage ?

Quoi qu'il en soit, pour le moment il me fallait lui trouver quelque chose qui lui permettrait de cacher quelque peu les courbes somptueuses de sa féminité.

Pourtant encore dans la pénombre de ma nouvelle demeure, je sentis le feu me monter aux joues alors que mon œil unique s’attardait sur cette anatomie si fascinante, allant presque jusqu’à occulter ma nouvelle situation.

« Hum, hum. »

Déportant mon regard vers un endroit moins émouvant, je réalisais que je ne connaissais rien à la structure de la bâtisse ni à l’agencement des pièces la composant. Je ne pouvais décemment pas demander à Morgane de simplement m’attendre ici alors que je partais à la recherche de vêtement, et si nous devions partir à la rencontre du pope en personne, alors il nous fallait nous hâter.

Dégrafant alors la cape qui pendait à mes épaules, je la tendis alors au chevalier de la coupe en prenant soin d’éviter du regard certaine partie de son corps décidément trop attirante.

« Prenez lady Morgane, ce n’est pas exactement un vêtement, mais c’est tout ce que j’ai pour le moment. »

Je m’en voulais de ne pas avoir su sauver au moins une de mes deux valises. D’autant plus qu’à présent la seule différence entre elle et moi était l’armure massive me recouvrant, occultant ainsi l’état déplorable dans lequel mes vêtements se trouvaient également.

« Nous aurions dut faire une halte chez vous. Enfin il est trop tard maintenant. »

Je sentais un grand nombre de cosmos se rassembler dans l'une des maisons situées au-dessus de nous. Le temps nous manquait, j’aurai voulu me délasser, j’aurai voulu découvrir un peu plus ma nouvelle demeure, j’aurai voulu prendre un bain et boire un thé… Mais cela devrait attendre. Le pope passait en priorité.

« Je suis navré, mais nous devons nous hâter. Quelque chose me dit que nous sommes attendus là-haut. Ouvrez la voie je vous prie. »

A présent enveloppée dans ma cape blanche, Morgane montra le chemin une nouvelle fois alors que nous traversâmes rapidement le boyau central de ma maison.

*Un boyau central et probablement une aile de chaque cotés. Au moins toute une aile que je n’ai pas vue. Ce sera pour la prochaine fois.*

Tant de nouveautés en si peu de temps, la mort d’Edward était si récente, mais déjà je devais poursuivre, poursuivre sans lui, à jamais. Une nouvelle force, une nouvelle vie, de nouveaux compagnons, et qui sait, de nouveaux amis.

*De nouveaux amis ? Peut-être… En tout cas une chose est sûre, j'ai un nouvel ennemi.*

Mes poings se serrèrent au souvenir du meurtrier, au souvenir de ce seigneur des brumes dont j’ignorais tout.

*Si seulement j’avais son visage en mémoire, sa voix ou même son nom.*

Le retrouver serait difficile, mais j’y arriverais, Edward m’avait appris la patiente lors des entrainements qu’il m’avait prodigué durant les deux années précédent mon treizième anniversaire. Aujourd’hui je devais faire de même et me préparer comme alors.

*Attends-moi assassin, attends-moi.*

Arrow Temple du verseau
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe
avatar

Taureau
Nombre de messages : 182
Age : 30
Localisation : Sanctuaire
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Celui qui possède le pouvoir des jumeaux aux corps immortels   Mar 5 Mar - 8:02

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celui qui possède le pouvoir des jumeaux aux corps immortels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui possède le pouvoir des jumeaux aux corps immortels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vladimir : "Celui qui possède le monde"
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» Prendre le pouvoir et le garder... quelques soit les risques [PV Cléa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : Au cœur des Ténèbres :: Au cœur des Ténèbres... Que s'est-il passé ? :: Sanctuaire d'Athéna-
Sauter vers: