Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rivages écarlates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque


Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Rivages écarlates   Sam 19 Jan - 1:32

Encore une fois, son regard se porte sur les rivages désormais écarlates de Délos. Ce lieu était jadis la fierté des Marinas, un joyau dans ce monde terrestre décadent, un trésor qu'il chérissait. Aujourd'hui ce n'était plus qu'un mausolée ! Brontès se tenait là où bon nombre de ses frères étaient tombés pendant qu'il tentait de ramener de l'ile de la reine morte, son héritage. Certes les connaissances acquises dans cette forge antique étaient phénoménales, ce savoir lui avait non seulement conféré un nouveau don, mais en plus avait permis au cyclope de perfectionner son art et sa maitrise de l'Orichalque, mais à quel prix ! A son retour, il fut terrassé par une douleur atroce, il avait l'impression d'être déchiqueté par les mâchoires de Cerbere et avant qu'il ne sombre dans l'inconscience, il comprit l'origine de ce phénomène, il comprit ce qu'il s'était passé sur cette ile... L'attaque d'un ennemi inconnu, mais redoutable. Les Scales parlaient ! Ou plutôt transmettaient les souffrances de leur propriétaire au forgeron, mais aussi les sentiments comme la rancœur et l'espoir qu’ils éprouvaient avant de périr.

Rancœur de ne pas avoir bouté hors de leur terre sainte cet ennemi inconnu, ce lâche qui frappa par surprise ! Espoir de voir la nouvelle vague balayer ce nuage de sables aux teintes sanguines et de renvoyer cet agresseur dans le gouffre de l'oubli. Espoir que les survivants pourront porter haut l'étendard du royaume sous-marin et de Poséidon. En attendant l'avènement de ces nouveaux guerriers il fallait panser les plaies et honorer ceux qui sont tombés au champ d'honneur.

La première tâche du forgeron fut donc d'ériger une stèle commémorative, pour que nul n'oublie le sacrifice de ses frères. La structure était faite d'Orichalque, il s'agissait d'un simple monolithe haut d'environ un mètre, sur lequel était estampillé le trident de Poséidon. À son sommet une flamme azur contenue dans une vasque dansait sous la brise marine sans pouvoir s'éteindre, comme le feu sacré qui résidait dans le cœur de tous les Marinas, une flamme éternelle que même un déluge de sang ne pourra éteindre. Le nom de tous les Marinas qui avaient péri durant l'assaut était inscrit en lettre d'or sur une grande plaque de métal posée à la base de l'ensemble, mais on pouvait aussi lire le nom d'une sainte du sanctuaire, Althea le chevalier d'or du Poisson. Le peuple de Poséidon n'oubliera pas cette alliée. Et tous les jours depuis cette funeste journée, il remontait à la surface pour rendre hommage aux défunts.

Le foyer de la forge de l'artisan aurait pu bruler pendant des millénaires s'il était alimenté par sa rancune, hélas, cela ne suffit pas. Il savait bien qu'il ne disposait pas de la force et du pouvoir nécessaire pour assouvir ses envies vindicatives, mais ce n'était qu'un état temporaire. La force se dompte et son précédent voyage sur l'ile de la reine morte lui avait permis d'entrevoir la voie à suivre. Sa quête personnelle n'était pas terminée, elle ne faisait que commencer et d'autres défis allaient surement se présenter à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Lysiannassa
Néréide
Néréide


Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Dim 20 Jan - 5:03

Liliane apparût à son tour à travers la brume de pourpre. La jeune fille de 14 ans en avait 17 à présent. Et elle avait bien changée. Une grande partie de son innocence avait volé en éclat, en partie à cause de l'attaque essuyée 3 ans plus tôt. Les jours qui avaient suivit l'attaque, l'adolescente avait beaucoup pleuré, malgré les efforts de sa guide pour la consoler. Elle n'avait rien pût faire pour venir en aide à Galathée, Laucian et Althéa et n'avait pût que soutenir le cosmos de Thétis lors de la défense du Temple.

Aujourd'hui encore, il lui arrivait de revivre ces évènements dans des cauchemars. Mais elle appris à les cacher afin de ne pas être une charge pour les autres. Elle avait grandit autant physiquement que mentalement. Et c'était mieux accoutumée au monde du cosmos.

"Je n'aime pas cette brume. Pourquoi ne disparait-elle pas?"
Râla-t-elle intérieurement.

" C'est probablement un signe. Ce qu'il c'est passé il y a trois ans n'était probablement que le début..."


" Le début... ils peuvent revenir?"


Liliane n'aimait pas revenir à Délos. Elle avait mis presque un an avant d'oser y retourner, et avait bien failli repartir direct en voyant la brume. Mais depuis quelques temps, elle venait régulièrement se rendre au mausolée rendant hommage aux guerriers morts sur ce lieu chargé de tristesse. Elle ressenti alors le cosmos de l'un de ces frères d'armes. Brontès était déjà ici? Elle marcha vers le mausolée en sentant son coeur se tordre.

"Trois ans déjà qu'ils sont partis. J'ai l'impression que c'était hier."
Une nouvelle vague de tristesse l'envahit.

" Moi aussi ils me manquent. Mais il est temps que notre Sanctuaire se renouvelle"


Depuis la fin de l'attaque, il n'y avait pas eut de nouveaux Marinas. ils étaient à quatre pour veiller sur un dieu sans pouvoir et un Sanctuaire quasiment en ruine. Mais avec un peu de chance, cela allait changer.

Elle arriva à la hauteur du garde, mais ne sût pas quoi dire. le Cyclope n'était pas celui des Marinas qu'elle connaissait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon


Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Dim 20 Jan - 10:35

L'eau s'écoulait dans les fontaines du temple. Si pure qu'elle en faisait presque oublier les rivages écarlates. Un cadeau que leur avait laissé le ou les assaillants. Une façon de ne pas les laisser se relâcher. Thétis se tenait toujours devant le passage menant au royaume sous-marin et au temple de Poséidon. Tout s'était comme arrêté depuis ce jour où les siens s'étaient fait assassinés les un après les autres. La Régente ne pouvait oublier cette journée et l'appel de son jeune dieu. Julian en avait appelé à Hadès, son frère, mais il était si fragile depuis la perte de ses pouvoirs. Scellés sans qu'elle ne trouve le moyen de le délivrer mais ni l'un ni l'autre ne perdaient espoir. En cet instant, la Néréide avait laissé son dieu se préparer avec le plus grand soin. Âgé de onze ans, il avait bien grandi et se sentait prêt à honorer ceux de sa famille tombés au combat. Ses marinas et leur alliée du Sanctuaire.

Cela lui était apparu comme un signe du destin. Ils devraient sans le moindre doute se rassembler pour jeter à terre ces monstres qui avaient osé s'en prendre aux siens. Ceux qu'il aimait le plus. Son regard si grave pour un enfant se posa sur Thétis, tandis que revêtu de la toge du seigneur des mers, il s'avança, suivit de la Régente aux cheveux azurés.

Avec une immense majesté, le divin Julian avançait, sceptre en main vers la stèle commémorative que Brontès avait levée pour ses frères et soeurs tombés sur les plages de Délos. Au loin les rivages pourpres et les plages souillées par la brume tel un défi et la promesse d'un retour. Nul en ce Sanctuaire ne se leurrait. Un jour, ces assaillants reviendraient et cette fois, les marinas seraient prêts.

Les muscles du jeune garçon se crispèrent lorsque son regard se porta sur le monolithe, Thétis se tenant juste derrière. Des noms, des noms gravés en hommage à ces combattants. Un regard vers les roses bleutées, celles-ci s'épanouissaient en un demi-cercle derrière la masse dressée. La flamme azur parut soudain prendre davantage d'ampleur. Etait-ce du à l'approche de Poséidon ?

Deux marinas étaient présents, Brontès du Cyclope et sa douce Lysiannassa. D'un geste, Thétis les salua tandis que Julian avançait vers le monument. Pendant un instant, il resta immobile, attendant la venue du quatrième marina.
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique


Balance
Nombre de messages : 437
Age : 31
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Lun 21 Jan - 9:18

Garnet se souvenait de son premier passage dans le temple de Délos, de ce fameux lendemain du solstice où il se réveilla en tant que général de Poséidon, Kraken gardien du pilier arctique et serviteur dévoué de l'ébranleur du sol. Ce jour-là son cœur était plein d'orgueil et de fierté, guerrier enthousiaste et brave, il pensait que le renouveau du peuple des mers était enfin arrivé et que le glas sonnerait pour les ennemis des Marinas. Hélas pour lui, les cruelles moires n'avaient pas tissé de fresques victorieuses, encore une fois les fils du destin furent teintés de rouge, un rouge vif comme le sang de ses frères et sœurs morts contre ce cruel ennemi, rouge terne comme les rivages désolés qui s'entendaient devant son regard ardent et flavescent, un rouge sombre comme le désespoir qui avait transi son cœur de guerrier.

Le général suivit silencieusement son jeune maitre ainsi que sa noble sœur, Thétis la régente. Cependant, ses muscles se figèrent, dès que les noms gravés sur le monument funéraire purent être lisible par son regard perçant. Si seulement ! Si seulement on lui donnait l'occasion d'effacer tous ces noms pour le remplacer par le sien, de rage il sera le poing, impuissant devant ce constat. Quelle honte, il fallait que le seul général survivant, soit aussi le seul qui n'avait pas participé à cette bataille meurtrière, c'était équivalent à une fuite aux yeux du Kraken, un déshonneur pour sa fonction et une profonde tristesse. Survivre à ceux qu'il aimait, à sa famille était surement la pire des tortures qu'on pouvait lui infliger, mais le temps viendra où il pourrait faire payer à ses lâches qui avaient attaqué sans sommation, leur folie.

Deux autres Marinas étaient déjà sur les lieux. Le Cyclope et la jeune Lysiannassa. Le général les salua humblement en hochant la tête, puis s'inclina devant le bloc de métal avant d'aller se placer aux côtés de ses semblables. Etait-ce le moment pour les Marinas de se mettre en mouvement ?

« Nous sommes à votre service seigneur ! Ordonnez et nous obéirons ! »

Le poing du Marina frappa l'orichalque qui composait son plastron avec force pour bien exprimer sa détermination et son impatience, ce qui fit naitre à l'impact du coup, une gerbe d'étincelles dorées et lumineuse autour de son buste. Déjà trois ans, trois longues années à attendre, trois longues années à espérer qu'on lui donne enfin la chance de pouvoir venger les siens où de quitter le monde des vivants dignement, en combattant de toutes ses forces et de toute sa rage. Plus que jamais ses pupilles brillaient, comme le fer acéré de la lance d'Ares éclairé par les flammes de la bataille. La bête de Poséidon n'attendait qu'une chose, qu'un ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque


Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Sam 26 Jan - 2:23

En comptant la régente, le seigneur ne disposait désormais que de cinq serviteurs. Cinq, comme le quintet de bronze qui avait défié et détruit toutes les grandes puissances de ce monde, le sanctuaire, Asgard, le royaume sous-marin et pour finir les enfers. Fallait-il voir une moquerie de la destinée ou un message ironique ? Si cinq hommes issus de la plus basse caste de la chevalerie d'Athéna avaient réussi à accomplir tous ces prodiges, les rescapés de l'empire des mondes sous-marins ne pouvaient pas échouer dans ce cas. Ils devront continuer à avancer dans ce monde attaqué par cette rouille écarlate ou périr ! Ils n'avaient pas le luxe du choix, de leur succès dépendra leur survie !

La famille se réunissait. La première à la rejoindre fut la jeune Lysiannassa, héritière du pouvoir terrible des néréides et de leur beauté envoutante. Le forgeron fut gêné que cet illustre membre de la fratrie marine, vienne se mettre à ses côtés, après tout, il n'était qu'un humble garde marin. Sa force n'était en rien comparable à celle d'une néréide qui en plus avait résisté à ce combattant sorti de l'ombre après avoir affronté la dernière gardienne du sanctuaire d'Athéna. Honteux, le maitre de l'orichalque voulut faire un pas en arrière. Un réflexe stupide certes, mais conditionné par un profond respect pour ceux qu'ils considéraient comme ses supérieurs. Seulement il fut stoppé par l'arrivée de l'ébranleur du sol et de la régente.

Dès que Brontès décela le cosmos de la régente, il se raidit aussitôt, immobile comme la structure de métal qu'il avait conçu. La seule présence de Poséidon avait changé l'atmosphère, le jeune dieu ne disposait plus de toute sa puissance, mais son aura restait toujours aussi impressionnante. Il restait toujours le maitre légitime des sept mers et cela personne ne pouvait le contester. Une autre arrivée troubla le borgne, celle du Kraken, le gardien du pilier arctique. Le seul autre marina qui n'avait pas participé au combat mortel, un point commun qui ne le faisait pas oublier qui était Garnet. Brontès avait eu l'occasion de réparer sa scale endommagée lors du combat contre le Benou, il savait donc qu'elle était la force du général, mais plus encore jusqu'ou il était prêt à aller pour obtenir la victoire. La voix intimidante du Marina confirma cette impression, le Kraken était prêt à passer à l'action et cette impatience était apparemment contagieuse. Le forgeron se sentit d'un coup plus audacieux et sûr qu'il en oublia son complexe d'infériorité et ces histoires de rang et ses doutes. Il était un marina, tout comme Lysiannassa et Garnet et il n'avait qu'une chose à faire : défendre son seigneur, le reste n'avait plus d'importance.

En réponse à la déclaration du Kraken, le Cyclope frappa un coup sec sur le sol avec le manche de sa hache. Oui ! Par ce simple signal, Brontès indiquait que lui aussi était prêt à passer à l'action. Son regard brillait d'une lueur qui aurait pu rivaliser avec l'éclat flamboyant de la flamme azur qui dansait au-dessus de la stèle. On aurait pu croire qu'elle était attisée par la simple présence du maitre du royaume sous-marin, à moins que ce soit un signe envoyé du monde des morts par les marinas défunts.
Revenir en haut Aller en bas
Lysiannassa
Néréide
Néréide


Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Dim 27 Jan - 3:59

Liliane avait bien senti la gêne du Garde. Elle avait encore tendance à oublier qu'elle n'était plus seulement une humaine, mais une Néréide. Une déesse de la Mer. Mais elle n'eut pas le temps de dire quelque chose que Thétis arriva, accompagnée de leur jeune Seigneur. Malgré ses onze ans, on sentait la divinité en lui. Même s'il n'avait plus de cosmos, il restait quand même Poséidon. Le maitre des Mers et des tremblements de terre. Elle esquissa un geste de salut respectueux à l'égard des deux chefs de leur famille.

Puis, le dernier membre de leur clan arriva. le général des glaces au tempérament de feu. Comme quoi, les contraires pouvaient coexister au même endroit. Il avait changé le Kraken. Probablement à cause du fait qu'il était lui aussi absent lors de l'attaque qui avait emporté leurs frères et sœurs. Il fut un temps où elle lui en avait voulu de ne pas avoir été là. Mais plus maintenant.

« Nous sommes à votre service seigneur ! Ordonnez et nous obéirons ! »

Brontès ne mit pas de temps à répondre. Les deux garçons Marinas étaient déjà près à en découdre. Liliane aussi avait envie, mais elle sentait qu'en cas de combat se serait la fureur de Lysiannassa qui prendrait le dessus. La colère de la Néréide était telle qu'elle pourrait se battre pendant des heures sans ressentir une once de fatigue.

"Il va falloir retourner au combat d'ici peu de temps Liliane."

"Mais cette fois, Galathée ne sera pas là." Le seul et unique combat qu'elle ai jamais mené jusqu'à aujourd'hui. Elle n'était pas prête de l'oublier.

"Tu as progressé, et je serais là pour te guider. Ne t'inquiète pas, tu es très courageuse."

Liliane inspira, laissant l'air salé de la mer s'infiltrer dans ses narines. Un frisson la parcouru. Puis, elle alluma son cosmos. Depuis trois ans, elle avait appris à le maitriser et ne redoutait plus de s'en servir. Une douce énergie enveloppa le mausolée funéraire. Ça ne servait peut-être à rien, mais elle avait l'impression de se rapprocher des Marinas morts il y a trois ans. Comme si une part de cosmos était resté sur Terre.

- Trois ans ont passés maintenant, et ces Brumes sont toujours aussi présentes? Pensez-vous qu'il est temps de nous en débarrassez pour que nos frères et sœurs soient totalement apaisés.

C'était bien Liliane qui avait parlé, mais c'était aussi Lysiannassa. Le cosmos de la jeune Française avait un temps changé, se rapprochant encore plus de celui de Thétis. Puis il redevint normal. La colère que l'on ressentait lorsque la Néréide parlait avait disparu laissant place à de la tristesse et une envie de faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon


Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Jeu 7 Fév - 10:34

Kraken... Te voici mon frère, à ton tour...

Un sourire sur le magnifique visage de la Régente après qu'elle eut répondu avec majesté au salut de son frère Brontès et sa soeur Lysiannassa. Jamais, Thétis ne s'abaisserait à le traiter autrement. Ils étaient ses frères et soeurs, sa famille, tout comme Julian, leur seigneur Poséidon. Elle avait même frémi en sentant le cosmos glacial du Généra s'approcher de leur petit groupe. Une telle gravité s'en dégageait ainsi que la fureur, le remord, la honte, le désir de violence et la tristesse. Cette douleur que tous partageaient depuis maintenant plus de trois ans. La perte des leurs...

Tous unis dans la même douleur... Pensa une nouvelle fois la jeune femme alors qu'une larme brillait doucement avant de couler le long de sa joue si douce.

- Garnet... Tout comme ton frère Brontès, tu étais en mission pour notre seigneur Poséidon. Tu as fait ce que nous t'avons ordonné et cela, rien ne doit te le faire oublier. Seul le destin et ce monstre sont à blâmer. Comme toi, je regrette et me révolte contre tant de massacres et la perte si injuste d'être plus que chers à nos coeurs. Malheureusement, je puis rien faire pour changer le passé sinon reprendre les armes et vous guider de nouveau vers ce qui ne pourra que s'achever sur une nouvelle bataille.

Elle se tut ensuite, laissant le jeune Julian déposer une magnifique gerbes de fleurs face à la Stèle.

Les paroles de Thétis avaient résonné dans l'air froid de cette journée de décembre. Grave et majestueuse dans sa longue robe, sa capa volant au vent, la Néréide se recueillit auprès de ses frères et de son seigneur. Celui qu'elle avait juré de servir et protéger et ce depuis sa naissance. Un telle gravité dans ses yeux, une nouvelle fois elle avait perdu toute sa famille. C'était une nouvelle plaie ouverte dans son coeur qui s'était ajoutée aux précédentes. Les marques sur son corps étaient toujours là mais elles s'étaient comme atténuées face à la violence de ce terrible drame.

Un silence respectueux s'était comme abattu sur cette scène jusqu'à ce que Poséidon ne réponde aux saluts et à la dévotion de ses hommes.

- N'aie crainte, ma tendre Lysia, je t'ai entendue et bientôt, tu auras ta réponse. Frères et soeurs Marinas, membres de notre famille bien-aimée, en cette triste journée, nous sommes tous réunis pour honorer nos frères et soeurs tombés trop tôt ainsi que celle venue combattre à leur côtés. Pour eux et leurs repos, pour vous qui êtes autour de nous, prêts à vous relever et reprendre les armes, nous, empereur de Sept Mers, avons décidés de rejoindre notre frère Hadès et de voir à rétablir l'harmonie avec lui.

Notre merveilleuse soeur Galathée nous a laissé ce message tout comme nos autres frères. Honorons leurs mémoires en devenant plus que puissants et en redressant notre monde jusqu'à ce que le sang de leur meurtrier ne s'écoule sur l'autel de Poséidon et apaise enfin leurs âmes.

Pour nos frères et soeurs, nous reprendrons les armes lorsque l'heure de la bataille sera venue et l'une des premières voies passera par les Enfers. D'autres s'ouvriront également pour apprendre qui sont ces monstres et où ils se terrent entre deux assauts.


Ainsi avait parlé Poséidon et l'enfant dieu laissa ensuite la parole à sa représentante qui reprit d'une voix douce.

- Julian, notre vénéré Poséidon a parlé. Maintenant, j'attends votre conseil, mes frères et ma soeur. Il est évident que notre jeune maître n'ira pas seul aux Enfers mais nous devons aussi continuer à renforcer ce qu'il reste de notre empire et acquérir les moyens de combattre au mieux et améliorer nos défenses. Je vous invite à parler ou à rassembler ce qui vous semble essentiel pour notre peuple et notre avenir à tous...

Parlez sans crainte, tout est important, rien ne doit être négligé même certaines pistes ancienne ou l'appui d'inattendus alliés ou d'une ancienne ambassadrice en habit noir.
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique


Balance
Nombre de messages : 437
Age : 31
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Lun 11 Fév - 3:30

Les premières paroles de la régente eurent un effet plutôt négatif sur le Kraken, comparable à une poignée de sel jetée sur une plaie béante. Ce n'était pas fait volontairement et ce que disait la néréide était vrai. A l'époque, il n'avait fait qu'obéir aux ordres, simplement obéir, mais il aura beau répéter ce mantra jusqu'à ce que le soleil se lève à l'ouest ou que les mers s'assèchent, il ne pourra jamais effacer ce sentiment de culpabilité qui dévorait son âme aussi surement que la rouille sur une lame d'acier. Thétis avait raison, on ne pouvait pas changer le passé, mais le futur oui ! La pathétique histoire des hommes avait prouvé que seule la force pouvait garantir le succès d'une telle entreprise. C'était les forts qui gravaient leurs noms sur les monuments de l'histoire bâtis sur les dépouilles des faibles.

Les Marinas avaient donc plusieurs alternatives. La première était de renouer des liens avec Hadès, maitre des royaumes sous-terrain. La dernière visite du Kraken, ne s'était pas bien déroulée, de plus les spectres avaient à leur passif plusieurs agressions contre les Marinas. Il y avait l'invasion au rivage de souffre et de sel et le combat titanesque qui l'avait opposé à l'étoile de la violence. Le sol corallien du royaume sous-marin portait encore les cicatrices de ce terrible affrontement, mais s'il y avait que cela, la colère du général n'aurait pas été si forte.

« Si vous me permettez, j'aimerais formuler une objection. »

Ce n'était pas dans les habitudes du Kraken de discuter des ordres, lui dont le credo était : "Poséidon ordonne et les Marinas obéissent". Cela dénotait avec sa première affirmation, mais il crut bon de rappeler à l'assemblée quelques faits et de mettre en garde son seigneur.

« Il ne faut pas oublier que deux de nos frères, paix à leurs âmes, ont été lâchement attaqués par des spectres et pour des raisons plus qu'obscures. Je n'ai pas l'ambition d'obtenir des excuses ou des explications pour ce geste, mais notre dernière rencontre avec Pandore et son juge a démontré que ces guerriers ignorent le respect et nous méprisent. Aussi je suis inquiet de laisser partir notre jeune maitre dans ce qui pourrait être un guet apens. Qui sait ce qui peut lui arriver pendant le voyage et quand notre ennemi frappera à nouveau. »

On aurait pu assimiler cela à de la paranoïa, mais avait-il tort de se montrer extrêmement prudent ? Le seigneur des sept mers avait perdu une partie de sa force et les Marinas n'étaient plus aussi nombreux qu'avant. Se rendre dans un territoire qui n'était pas neutre, les mettait donc dans une position de faiblesse qui pourrait bien devenir rapidement mortelle. En revanche, le royaume sous-marin donnait un avantage certain à ses défenseurs, cet aspect ne devait pas être ignoré.

« Pourquoi prendre un tel risque ? »

Le colosse se mordit les lèvres en guise expiation de son péché. Oui ! Il venait de contester un ordre, mais ces trois années de remords avaient eu comme bénéfice de lui inculquer que son devoir ne se limitait pas qu'à obéir. Si seulement il avait eu ce toupet trois ans plus tôt. De toutes les manières, fidèle à son credo, il exécutera quand même les instructions de son maitre.

Maintenant qu'il avait exprimé ces craintes concernant la visite de l'ébranleur du sol en enfer, il restait à discuter du cas des chevaliers noirs. Il est vrai que ces mercenaires pourraient apporter un apport d'effectif conséquent au peuple des mers, mais à quel prix ? La discussion qu'il avait eue avec Ishini ne l'encourageait pas à aller dans ce sens, le Kraken l'avait jugé trop instable, c'est pour cela qu'il préféra attendre avant de prendre la parole. En effet un autre Marina avait eu l'occasion de fréquenter ces combattants en armure sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque


Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Mar 12 Fév - 9:24

Brontès opina du chef en écoutant silencieusement les paroles du général. Lui aussi pensait que son seigneur ne devait pas s'exposer à d'autres dangers. Ce n'était pas un manque de confiance, il ne doutait pas un instant de la force et de la puissance de sa fratrie, mais l'ennemi était fourbe et sournois, aussi furtif et dévastatrice qu'une épidémie mortelle. La tragique histoire des Marinas avait déjà prouvé que l'ennemi inconnu pouvait frapper à l'improviste, donc la probabilité qu'il recommence n'était pas faible. En prenant en compte ce fait, le confinement de Poséidon restait donc la solution la plus viable. Seulement l'immobilisme n'apporterait rien aux Marinas sauf de les faire paraitre comme des agneaux attendant sagement qu'on leur tranche la gorge sur l'autel, ce qui serait encore plus néfaste.

Le cyclope regarda avec détresse, la douce Lysiannassa. La solution pourra sortir de ses lèvres, car des trois Marinas qui étaient alignés devant la régente et le jeune seigneur, elle était la seule qui avait affronté ce terrible ennemi écarlate. Son expérience prévalait sur toutes les théories que le borgne pouvait échafauder. Cependant, il y avait bien un domaine sur lequel il pouvait parler sans crainte.

« En parlant d'habits noirs vous faites bien référence à Sélène ? »

En prononçant ce nom, l'austère forgeron eut toutes les peines du monde à dompter les traits de son visage. Sourire dans de telles circonstances n'était pas approprié, pourtant la simple pensée du visage angélique de la belle de glace, saturait son cœur d'un sentiment de béatitude extrême. Cela ne devait pas avoir échappé à l'audience, mais malgré son aversion pour les guerriers sombres de l'ile de la reine morte, Brontès appréciait cette femme. Pourquoi ? Peut-être à cause de ses origines mystérieuses qui la rattachaient au royaume sous-marin et à un porteur de l'écaille du dragon des mers où alors tout simplement à cause de son charisme qui éteignait les brasiers de la colère qui le consumaient. En tout cas une chose était certaine, sans l'aide de la maitresse des glaces, jamais il n'aurait pu rapatrier le sarcophage de son père, ni résoudre l'énigme de la forge antique.

« La force des chevaliers noirs est réelle ! Je l'ai vu à l'œuvre sur l'ile de la reine morte et croyez-moi elle est terrifiante. Je pense que l'aide de Sélène pourra être que bénéfique pour nous quel que soit le poste que vous lui affectez. Elle a déjà montré son attachement à notre peuple et sera motivée par autre chose que l'appât du gain, du moins je l'espère et puis... »

Une longue seconde de silence ponctua cette phrase. Le forgeron si confiant d'habitude, marqua une pause. On aura juré qu'il s'apprêtait à sauter dans la gueule de Charybde.

« Ce que je vais dire va peut-être paraitre égoïste, mais ce que j'ai découvert sur cette ile, me laisse penser que la forge antique, n'était qu'un simple engrenage faisant partie d'un mécanisme très complexe. J'aimerais avoir la chance de continuer ces recherches... »

Mais voilà, les guerriers de Poséidon n'étaient plus qu'une poignée. Brontès en mission voulait dire que le royaume perdait un défenseur. C'était donc un pari à haut risque dont le gain pourrait être un avantage pour le peuple marin, mais les pertes pourraient s'avérer encore plus importantes.
Revenir en haut Aller en bas
Lysiannassa
Néréide
Néréide


Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Ven 22 Fév - 7:43

Envoyer Poséidon seul aux Enfers serait risqué en effet. Les Spectres ne sauraient pas résister à la tentation d'un jeune dieu-adolescent de 11 ans sans cosmos. Liliane ne connaissait pas les Enfers, sauf par les descriptions de la Néréide qui l'habitait, mais elle pouvait aisément deviner que se serait très dangereux d'y aller.

-Ne peut-on pas les faire venir ici? Ou du moins les amener dans un endroit que nous aurions choisi? Nos ennemis s'en sont pris à Poséidon, peut-être s'en sont-ils pris à Hadès également. Ce qui pourrait les pousser à tenter un rapprochement.

Bien sûr ce n'était qu'hypothétique. La jeune humaine ne connaissait pas encore très bien les relations exactes entre tous les camps. A part le fait qu'ils étaient tous plus ou moins rivaux. Mais elle avait vu de quoi ceux derrières les brumes étaient capable. Enfin pas vraiment vu, mais assez pour savoir qu'ils étaient très dangereux.

- Écoutez, si ces personnes derrières les brumes en ont après tous les camps, je doute que séparé nous soyons capable de les vaincre. je n'ai pas eu le temps de les voir lors de l'attaque, je me souviens juste d'une tempête rouge et d'un cosmos diffus. Galathée et Althéa ont poussés leur cosmos à leur paroxysme pour vaincre leur adversaire et... Elles sont mortes juste après... Laucian a tenté sa chance...


Elle n'arriva pas à terminer sa phrase. Les images de ce qu'il c'était passé revenait à sa mémoire. Elle ne se sentait pas le courage de continuer et d'aller jusqu'à l'attaque du Sanctuaire lui-même. Le moment où l'ennemi des brumes avait envahit le Pilier et privé Poséidon de ses pouvoirs. Elle inspira profondément, pour reprendre le contrôle de son corps.

"Il faut essayer de trouver des informations. Que se soit auprès des Spectres ou des Chevaliers Noirs. Récoltons ce que nous pouvons tout en restant prudent." F
it Lysiannassa par télépathie aux autres Marinas.


- Quant au volcan, je préfère laisser la décision finale à Thétis.


Elle n'en voulait pas aux garçons d'avoir été absents. Elle ne leur dirait pas pour ne pas les vexer, mais elle doutait que même avec eux le résultat ai été différent.
Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon


Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Ven 8 Mar - 0:37

Les Brumes s'épaissirent soudain autour de Délos. Un signe que la Régente pouvait reconnaître entre tous depuis que les dernières attaques. Rapide et si puissant, un de ces monstres tapis dans la brume ou le sable venait de faire un carnage en quelques instants sur un des archipel voisin. Peut-être guère plus de quelques minutes. Apparaître, frapper et disparaître de nouveau. Cela devait cesser, la Sirène détestait cette idée de quasi-impunité. Chaque fois que ses magnifiques yeux d'azur se posaient sur la stèle d'orichalque, elle ne pouvait que difficilement retenir la rage qui menaçait de la submerger. Elle n'en avait pas le droit, juste pas le droit. C'était son rôle de protéger Julian jusqu'à ce qu'il prenne la tête des Marinas et même après. Et qu'il soit privé de son cosmos divin ne l'empêchait pas de subjuguer son peuple et sa famille.

Un dernier instant tourné vers la mer et ce qu'il se trouvait au-delà des vagues et elle tendit l'oreille. Garnet venait de prendre la parole. Les autres Marinas suivraient. Elle le savait, ils étaient tous sur un pied d'égalité. Chaque voix était précieuse, tous apporteraient leur pierre à l'immense édifice qu'était le Royaume Sous-Marin.

Le risque était en effet énorme pour eux qui étaient aussi affaiblis mais en même temps, auraient-ils d'autre choix. Choisir entre Charybde et Scylla. Qui aurait cru qu'un jour, la fille de Nérée se serait retrouvée face à un tel choix ? D'un signe de la tête, elle fit comprendre au Général qu'elle avait entendu sa parole et qu'elle attendait que tous s'étaient exprimés avant de donner une première réponse. Elle se rappelait, elle aussi, des terribles combats entres Marinas et Spectres. De l'effroyable blessure de Galathée. En ce temps, le don de Reviviscence avait sauvé sa soeur. Si seulement, elle avait su...

Tant de culpabilité en elle. Pourquoi les avoir envoyés en surface à Délos ? Il était clair que la situation particulière du Royaume Sous-Marin pouvait offrir certains avantages...

Elle ferma les yeux, la main de Julian posée sur son bras. Grave si grave pour un enfant de onze ans. Puis, ce fut Brontès qui prit la parole. Cette amitié avec l'Ombre du Verseau, elle était si palpable. Peut-être même y avait-il plus. C'était au Cyclope de faire son choix, elle ne s'y opposerait pas. Cette femme était liée au passé de leur Sanctuaire. Quelque chose de fort, elle n'en doutait pas. Le forgeron borgne avait ouvert une autre piste porteuse d'espoir. Celle qui leur permettrait de percer le secret de cette Forge antique.

Une telle Forge....

Perdre cette chance serait une erreur. Brontès avait sans nul doute mis la main sur un secret antique qui pourrait s'avérer être décisif pour leur lutte contre leurs mystérieux assaillants écarlates. Le maître de l'orichalque ferait tout pour l'obtenir et qui sait ce qu'il pourrait en surgir. Tout cela, la représentante le faisait peser dans la balance.

Un instant s'écoula encore tandis que la flamme bleutée se mit à briller avec intensité comme si les âmes de leur frère et soeur tombés au combat les soutenaient. Du lieu où ils étaient ils les soutenaient. Puis, vint le tour de Lysiannassa de s'exprimer. Thétis sourit à sa soeur. Elle était encore tellement bouleversée mais elle ne pouvait lui en vouloir. Personne n'avait pu résister. Si violent si rapide, Thétis ne pouvait que se réjouir d'avoir retrouver sa soeur en vie...

Une telle tendresse dans son regard lorsqu'elle écoutait sa tendre Lysia et une immense fierté comme pour ses deux frères. Tous n'avaient que la sécurité de Poséidon à l'esprit et les anciennes batailles les opposant aux autres camps. Cette monstruosité de Bénou et l'accueil qu'elle avait reçu de la part de cette représentante préférant s'enferrer dans ses positions plutôt qu'entrevoir la nécessité de réunir les deux frères.

Hadès et Poséidon. A eux deux, ils auraient déjà plus de forces. Restait le Sanctuaire et Asgard. D'ailleurs parlant du Sanctuaire...

- Quoi ? Vous avez senti ? Une autre attaque !!! Cela venait du nord ! Des cosmos dorés...

A ces mots, elle s'était placée devant Poséidon et nul doute que les autres guerriers des Mers en feraient autant. Quelques minutes de nouveau et tout cessa.

- Mes frères et toi, ma tendre soeur, j'ai écouté chacune de vos paroles. J'ai pris en compte tout ce que vous m'avez confié de toute votre âme. Pour moi comme pour vous, la sécurité de notre seigneur est essentielle. J'irai à la rencontre du représentant que nous enverrons les spectres. Comme l'a suggéré notre douce Lysia, un lieu neutre et protégé serait l'idéal pour cela. Garnet, toi qui est le plus à même à combattre et à choisir le meilleur des lieux, puis-je te confier la mission de désigner le meilleur domaine pour notre seigneur lorsque le moment viendra ? Ainsi que celui qui conviendrait le mieux à une rencontre pour moi et celui ou celle qui m'accompagnera si besoin est.

Puis se tournant vers Brontès.

- Quant à toi, mon frère, je ne peux que te soutenir dans ta demande de poursuivre tes recherches. Pars au plus vite. Ce savoir ancestral peut s'avérer être décisif. Que la bénédiction de la mer te protège. Propose ce que tu souhaites à l'Ombre du Verseau. Tu as mon entière confiance. Que ses pouvoirs servent notre seigneur...

Elle venait de donner ses ordres. Les choses allaient se remettre en route. Il ne lui restait plus qu'à préparer la rencontre entre les Enfers et le Royaume Sous-Marin et pour cela, elle allait avoir besoin de l'aide de Garnet et de Lysia. S'éparpiller était sans nul doute la dernière chose à faire mais l'immobilisme ne ferait que les affaiblir.

Thétis songeait aussi aux autres Royaumes mais elle savait qu'au moins aux Enfers, elle aurait une chance de parler à ses frères et soeurs défunts...
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique


Balance
Nombre de messages : 437
Age : 31
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Jeu 14 Mar - 10:50

Si cette scène s'était déroulé trois ans plus tôt, Garnet n'aurait pas hésité à quitter la réunion pour se précipiter vers l'ennemi. D'ailleurs l'idée trottait toujours un peu un recoin de son esprit, mais les chaines indestructibles du devoir, entravaient bien ce désir de combattre. Seule une augmentation de son cosmos suivie d'une baisse sensible de la température ambiante le trahit, mais il restait là, imperturbable comme le colosse de Rhodes, son regard rivé sur la stèle commémorative, après tout, il le leur devait, à ceux dont le nom était inscrit sur le métal.

« Très bien noble sœur, je crois déjà connaitre l'endroit idéal pour nous ! »

Le General joignit ses mains puis les nimba d'un cosmos dense et glacial. Quand il les desserra, il tenait entre ses doigts gantés d'orichalque, une sphère faite de la glace la plus pure et la plus dure qu'on pouvait trouver sur la planète. L'objet était aussi lisse que la plus parfaite de perle et émettait une lueur adamantine à chaque fois qu'un rayon de soleil touchait sa surface.

Un autre éclair de cosmos jaillit des phalanges du colosse et cette fois l'intérieur du globe de glace s'illumina. On eut d'abord l'impression qu'une tempête de couleur se déchainait entre les parois cristallines de la sphère, puis comment maitrisées par le pinceau habile d'un peintre invisible, les couleurs dessinèrent des formes, certes un peu floues, mais reconnaissables.

« Regardez »

Le Kraken fit alors léviter la sphère à un mètre d'un sol, pour que tous voient les images qui défilaient à l'intérieur. Un château sombre repère des spectres, une forêt tranquille pouvant être isolée de la civilisation et un fleuve. Le Marina venait de mettre une évidence un lieu idéalement situé entre le château d'Heinstein et le Danube, un des nombreux cours d'eau qui irriguaient la zone et par conséquent pouvait être soumis à la volonté du peuple des mers.

Mais comment Garnet connaissait cet endroit ? Tout simplement parce que le chien fou qu'il était à l'époque avait envisagé de retourner défier le juge du griffon pour lui faire payer son affront. En bon soldat, le Marina avait donc étudié la topographie, mais comme on le sait tous, les moires avaient teinté de rouge leurs tapisseries divinatoires.

« Cet endroit se trouve non loin du château des spectres, mais à l'avantage de se situer à proximité d'un cours d'eau, ce qui vous permettra de vous replier en cas de traitrise. Aucun des deux camps ne sera avantagé ou lésé, car les Spectres pourront bénéficier des mêmes avantages tactiques. »

Le général marqua une pause.

« Si cet endroit vous satisfait, alors je vous suggère d'y aller accompagnée de notre sœur ! Quant à moi, je veillerai sans relâche sur notre jeune seigneur en attendant votre retour. »

Cette proposition montrait toute l'estime qu'il avait pour Lysiannassa. La terreur des mers glacées avait foi en la néréide. Garnet reconnaissait sa puissance, elle qui avait affronté et survécu à ce meurtrier rouge, alors que lui était absent...

Revenir en haut Aller en bas
Brontès
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque
Garde du Cyclope et Maitre de l'Orichalque


Nombre de messages : 92
06/08/2011

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Sam 16 Mar - 3:16

A l'avertissement de la néréide, Brontès tourna la tête en direction de l'onde cosmique qu'il avait lui aussi ressentie malgré la distance qui le séparait de l'épicentre. Il était aussi bien effrayé qu'impressionné par ce déferlement d'énergie. Ce phénomène prouvait bien que l'accalmie que le peuple sous-marin connaissait allait surement bientôt toucher à sa fin, les attaques allaient reprendre et avec cette fois avec plus d'ardeur et de férocité, comme le seraient les vents violents d'un ouragan après le passage de l'œil du cyclone. Le cyclope entrevoyaient des nuages bien sombres en provenance du nord venir s'agglutiner autour du royaume sous-marin. Des nuages rouges comme le sang, prêt à déverser une pluie meurtrière sur la noble famille de Poséidon.

Sa main massive se resserra un peu plus sur le manche de son arme, si bien qu'on crut entendre le métal hurler de douleur. Pendant un instant, le garde marin abandonna son flegme naturel pour adopter une attitude plus belliqueuse, mais aussi plus déterminé. Puis aussi brutalement qu'il s'était enflammé, le forgeron reprit une attitude plus sereine, enfin en apparence seulement, la main qui tenait l'arme d'Orichalque tremblait toujours sous le coup de la colère. Une colère qu'il avait couvée pendant trois longues années et qui subitement avait incendié tout son être, comme l'aurait fait un tison ardent jeté sur un tas de paille.

Mais l'heure était au préparatif du prochain mouvement des Marinas. Le gardien du pilier arctique semblait déjà prêt, Brontès décida de prendre comme référence sa réactivité.

« Dans ces conditions, je vais moi aussi faire mouvement ! »

Son regard fixa tour à tour, chaque Marina présent sur la scène, comme s'il voulait imprégner sur sa rétine, leur visage. En y réfléchissant bien, c'était surement le cas. Son dernier voyage sur l'ile de la reine morte, l'avait confronté à des êtres puissants et à des forces dont il ne soupçonnait même pas l'existence et voilà qu'aujourd'hui, il comptait commencer une nouvelle odyssée encore plus périlleuse. La probabilité qu'il ne revoit jamais les paysages coralliens du royaume sous-marin était donc élevée ! Le forgeron en avait conscience et c'est peut-être cela qui allait le sauver, mais pour l'instant inutile de jouer les oracles, il devait partir avant que l'orage vermillon tant redouté revienne frapper Délos.

Pas d'au-revoir ! Brontès ne voulait pas que ses pairs détectent dans son regard, une once d'appréhension ou de tristesse, ni cette larme cristalline qui coulait honteusement le long de sa joue, ce n'était pas digne d'un guerrier. A la place, le forgeron offrit à tous une démonstration de son art, en créant une de ses redoutables marionnettes d'Orichalque. La créature de métal avait cette fois l'aspect d'un dragon, un dragon au regard de rubis. Il venait de créer le destrier parfait pour traverser l'océan.

Spoiler:
 

« Ah bientôt... »

Ainsi le garde marin sauta sur le dos de la bête et disparut dans la brume qui semblait s'épaissir de plus en plus, depuis cette déflagration cosmique.

==> En direction de l’ile de la reine morte
Revenir en haut Aller en bas
Lysiannassa
Néréide
Néréide


Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Dim 17 Mar - 4:36

L'explosion qui troubla la petite réunion effraya Liliane. Elle crût bien que les ennemis revenaient pour anéantir les restes de l'armée de Poséidon. Elle avait fait apparaitre son arc, prête à défendre ses frères et le jeune dieu des Océans. Mais rien ne vint, l'attaque n'était pas portée contre eux. L'atmosphère c'était soudain rafraichie sous le cosmos du général et climatiseur ambulant. Puis Thétis demanda à Garnet de choisir le lieu où se ferait la rencontre avec les serviteurs d'Hadès. Elle n'avait pas assisté à la dernière à la dernière rencontre Spectres/Marinas, mais ils avaient tous deux l'air de se méfier.

« Très bien noble sœur, je crois déjà connaitre l'endroit idéal pour nous ! »

Et dans une belle démonstration de maitrise du cosmos, il montra l'endroit qu'il avait choisi. Entre eau et enfer. Lysiannassa jugea que le choix était bon. Ainsi, les envoyés de Poséidon pourraient exercer un repli stratégique, si la situation leur semblait dangereuse.

"Lysia, tu crois vraiment que les Spectres attaqueront et Thétis et la personne qui l'accompagnera? Eux-aussi ont peut-être besoin d'alliés."
La jeune Française était inquiète, ils étaient trop peu nombreux pour risque de perdre un des leurs.

"Il faut s'attendre à tout avec eux. Les Spectres sont pour la plupart dangereux et instables."

Le souvenir d'un certain Spectre du Bénou la fit frémir. Elle ne savait pas si c'était la brutalité dont il avait fait preuve ou le simple fait qu'il soit un serviteur d'Hadès, mais elle avait peur de lui. Mais elle savait aussi que montrer ses peurs était faire preuve de faiblesse, alors elle s'appliqua à ne rien laisser paraitre. Elle ne dit rien du tout non plus lorsque le Kraken la désigna pour accompagner sa grande Sœur.

Puis ce fut au tour du général de montrer ce qu'il savait faire. Le Marina ne voulait manifestement pas de scène d'adieu, et voulait partir au plus vite. Ce qui n'empêcha pas Liliane de lui souhaiter intérieurement bonne chance. Si sa quête réussissait, ils obtiendraient peut-être un solide avantage sur les ennemis des Brumes. Elle suivit son cosmos, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le localiser.

"Liliane? te sens-tu prête à accompagner notre Sœur? Cela pourrait s'avérer dangereux."

"Mais ils n'aimeraient pas que je dise non, n'est-ce pas? Et puis, j'ai quand même envie d'aller avec elle. Il faut bien quelqu'un pour la surveiller."


Elle aurait pût jurer que si Lysia était devant elle, elle l'aurait vu sourire. L'humaine c'était beaucoup attaché à cette famille, qui remplaçait celle à laquelle elle avait été arrachée. Et puis, peut-être était-ce aussi une façon de se faire pardonne, pour ne pas avoir pût ramener Galathée au Sanctuaire, alors qu'elle était déjà bien diminuée à cause de la rose blanche.

-Si tu penses que je doit accompagner notre Sœur Garnet, alors j'irais avec elle et je l'aiderais si besoin est. Je ne m'inquiète pas pour Poséidon, je sais que tu resteras avec lui et le protègeras jusqu'au bout. Je te fais confiance.

Peut-être que ces paroles étaient inutiles, mais elle avait l'impression que ça pourrait l'aider et lui remonter un peu le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon


Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Sam 23 Mar - 2:02

Le premier à lui répondre fut Garnet, son bouillant frère du Kraken. La puissante Néréide ne pouvait ignorer à quel point cela devait être dur pour lui de rester sur l'île alors que les meurtriers de leurs frères et soeurs ne se cachaient point. Les savoir à l'oeuvre quelque part dans le monde était une épreuve en soi mais elle le connaissait. La Sirène à la chevelure d'azur ressentait cette force en lui, le maître des glaces. Surnom qu'il n'avait pas volé comme il le prouva devant elle, Julian, Brontès et sa tendre Lysia.

Entre les mains de Garnet apparut une sphère qui se précisa. Lisse et parfaite, elle prit de la puissance et se mit à léviter devant l'assistance avant de laisser apparaître en son coeur des couleurs, des masses et des couleurs. Puis, enfin, un lieu que la représentante reconnut d'office.

Remarquable, mon frère. Je te reconnais bien là, toi le génie militaire. Viendra le jour où tu pourras délivrer notre seigneur, le divin Poséidon, du sceau qui emprisonne son cosmos et venger la perte de nos frères et soeurs partis trop tôt.

Tout comme Brontès le plus efficace de tous les forgerons. Je te vois tel que tu es, l'ombre des Cyclopes forgerons s'étend de plus en plus sur toi. Pars tranquille, mon frère. Viendra le jour où tu maîtriseras un savoir qui pourra tous nous sauver...


Puis, ce fut vers sa tendre soeur que les pensées de Thétis se tournèrent.

Lysiannassa, Liliane, moi qui aurait tant voulu te montrer ce qu'est le Royaume de Poséidon est au plus fort de sa grandeur, je ne peux t'offrir qu'un monde en guerre. De nous toutes, tu es celle qui porte l'espoir et l'avenir. L'espoir que nous pourrons sauver la terre et relever l'humanité, la faire jaillir telle la plus pure des sources. Toi dont l'âme cohabite avec celle d'une humaine. Une telle perle sur le manteau de l'humanité montre que nous pourrons tout sauver.

Un immense cosmos se dégagea soudain de la représentante de Poséidon. La barrière de corail se mit à réagir. Tout était encore lié à elle. Le temps passait mais elle demeurait là, fidèle comme elle n'avait cessé de l'être. Les Marinas se relèveraient, rien ne pourrait jamais abattre le rêve de la puissante famille de Poséidon.

Un instant, elle inspira profondément avant d'étendre les bras et de répondre.

- Excellent choix, mon frère. Et puisque tel est ton désir, je suivrai ton conseil et m'y rendrai en compagnie de notre chère Lysia. J'ai toute confiance en elle comme en vous, mes frères. En notre absence, veille bien sur Poséison, n'hésite pas user du sceptre de l'Ebranleur de la terre.

Une autre démonstration de puissance cosmique se fit ressentir sur l'étendue de Délos. Un sourire débordant de fierté sur le visage de la fille de Nérée.

- A toi, Brontès, je souhaite le meilleur des voyages. Que ton dragon d'orichalque te mène vers les rivages de Death Queen Island !!! La bénédiction des Mers s'accrochera à tes pas. En toi, nous plaçons nos espoirs. Montre à tous que même les nuages porte la force de Poséidon.

Un grand signe de la main et elle salua la forme s'élevant avant de disparaître vers le Sud...

N'aie pas honte de toi. Tu es notre fierté, tout comme notre frère et notre tendre Lysia.

Puis, enfin, ce fut à elle d'agir. Son chaleureux cosmos bleuté s'éleva avant que pour la première fois depuis des années le chant de la Néréide allait envoûter les mers et rivages. Ce fut comme une ode à la beauté de la mer, la puissance dévastatrice des Océans et la pureté des sources et de la pluie...

Rien n'effacerait la puissance du peuple de la Mer. Tout comme celui des Enfers, ils jouaient un rôle primordial.

- Venez à moi...

Et aussitôt des formes descendirent des hauteurs. Les Sternes messagères étaient de retour auprès de la représentante. D'un geste, elle tendit le bras et l'une d'elle se posa. L'Hirondelle de Mers, fine et pourtant si endurante, de son bec, frotta la peau si belle de la jeune femme.

Un instant le cosmos bleuté inonda l'animal, faisant naître en lui une vigueur à nulle autre pareil. Ainsi communièrent la femme et l'oiseau. Une autre signature, une fine fibule de nacre et de corail. Un présent que seule la représentante de Poséidon pourrait créer.

Un instant le vent se leva amenant aux trois marinas demeurant encore sur l'île encerclée de pourpre le goût du sel. Un geste et la main de Thétis rejoignit son autre main. Toutes deux soutirent encore quelques secondes l'oiseau avant qu'elle ne lui donne l'élan nécessaire pour reprendre son envol...

Blanche et frêle, telle était la messagère des Mers aux Enfers...

Puisse Hadès accepter cette rencontre.



[HRp : le message de Thétis se dirige vers les Enfers]
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Lysiannassa
Néréide
Néréide


Nombre de messages : 398
17/12/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Sam 6 Avr - 2:46

Thétis accepta la proposition du Général des Mers. Liliane se sentait un peu confuse face à la confiance qu'avait les deux Marinas en elle. Mais elle lui faisait plaisir également, et se promit de tout faire pour ne pas les décevoir. Tous les guerriers des Océans avaient une mission dés à présent. Le royaume de Poséidon s'était bel et bien réveillé.

"Tu es prête à partir Lysia, quand notre Sœur aura lancé son appel et que les Spectres auront répondu, nous ne pourrons faire marche arrière"

Une sterne arriva alors. Liliane en avait vu parfois, Lysia et elle avait fait le tour de la Méditerranée. C'était avant tout ça. Avant-même qu'elles ne rejoignent les Marinas après l'appel de Thétis. Lysiannassa lui avait expliqué que ces mouettes étaient capables de voler sur une très longue distance, sans ce fatiguer. Elles pouvaient servir de messagers aux Marinas.

"Comme tu le vois, il n'y a pas que les animaux des mers qui nous font confiance. Ceux vivant près de l'eau nous obéissent également"

Après un long moment, Thétis envoya la messagère des mers accomplir sa mission. Et pendant ce temps le sable continuait de s'étendre lentement mais sûrement.
(Ce message est surtout un post de transition)
http://sans-seiya.actifforum.com/t1882-foret-noire-entre-mers-et-enfers#95195
Revenir en haut Aller en bas
Thétis
Régente des Mers et Représentante de Poséidon
Régente des Mers et Représentante de Poséidon


Nombre de messages : 901
Localisation : Partout dans le Royaume Sous-marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Dim 21 Avr - 9:53

Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-sedai.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rivages écarlates   Aujourd'hui à 23:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Rivages écarlates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Volac aux mains écarlates
» Scénario Premier : "Les Rivages du Léthé"
» Nathan Farrell - Le Démon aux Pupilles Écarlates [Terminé]
» [Terminé] Larmes écarlates
» La bataille des Champs écarlates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : Au cœur des Ténèbres :: Au cœur des Ténèbres... Que s'est-il passé ? :: Le Monde-
Sauter vers: