Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Passage obligatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Passage obligatoire   Mar 8 Jan - 3:31

Le Temple du Verseau, le seul qui n'a pas une forme rectangulaire. Pourquoi ? personne ne le sait mais il se distingue donc des autres. Son gardien d'aujourd'hui est Hyoga, le chevalier d'or du Verseau et défenseur d'Athéna. Celui-ci méditait cette dernière affirmation depuis plusieurs années maintenant. Défenseur d'Athéna, protecteur de la déesse et de l'humanité et gardien du onzième temple. Des titres importants, surtout que le blond guerrier est l'un des deux derniers survivants de la dernière croisade. Autant dire qu'il est une légende parmi la chevalerie et que son nom est prononcé avec dévotion, un héros selon certains. Aussi qu'il est connu de ses ennemis, voir craint. Tout cela est bien beau mais au fond, il a échoué dans sa tâche. Aujourd'hui il est sur le palier de son temple, celui qu'il doit garder pour protéger la déesse Athéna et pourtant elle n'est plus dans son palais. Athéna est morte et il n'était même pas présent lorsque cela s'est passé.

Il se souvient de la deuxième promesse qu'il s'était faite en revenant au Sanctuaire après un exil de dix années. Il s'était alors juré de veiller sur la nouvelle génération et de la guider. Oui il avait eu cet orgueil de penser qu'il était meilleurs qu'eux, plus puissant de par son expérience et plus aguerrit. C'était peut être le cas mais qu'est ce que cela lui avait apporté ? il avait été terrassé par Asclépios qui n'avait apparemment pas fait un effort extraordinaire pour cela. Ensuite lors de l'attaque éclair qu'il y avait eu, plusieurs chevaliers d'or étaient morts ainsi que des saints d'argent et de bronze. Quel merveilleux conseiller il avait fait...

Trois années s'étaient écoulées mais il y pensait encore. Ce qui avait changé par contre, c'est qu'aucune larme n'avait coulé sur ses joues. Elles étaient taries depuis un moment et après tout ce qu'il avait enduré et apprit, il était temps que la leçon soit assimilée. Lorsque avait écouté l'histoire que lui avaient rapportées Morgane et Dioné, il était resté stoïque mais son cœur s'était refroidit, comme si son cosmos l'enveloppait dans un cercueil de glace. Une sensation de vide l'avait envahit alors qu'il apprenait que celle qu'il avait défendu des tas de fois par le passé n'avait pas pu compter sur lui cette fois ci.

Hyoga se tenait donc sur le parvis de son temple et il regardait en contrebas. De nouveaux arrivants se présentaient chaque jour afin de faire l'apprentissage de la chevalerie mais jusqu'à maintenant, aucun n'avait endossé une armure d'or. Hyoga s'était mit à l'écart tout seul, il restait dorénavant proche de son temple, près en cas de besoin. C'était ridicule puisqu'il n'y avait en fin de compte plus grand chose à protéger mais c'était son devoir.

Shun n'avait pas osé le déranger, du moins pas encore, c'était le dernier ami qu'il avait de l'ancienne guerre. Bon il ne s'en faisait pas non plus énormément pour l'ancien Grand Pope, celui-ci était déjà revenu des morts à plusieurs reprises. Il se demandait d'ailleurs si la mort avec une prise sur lui. Mais son absence était tout de même lourde depuis ces trois dernières années. Hyoga avait décidé de devenir comme il aurait dû l'être depuis qu'il avait endossé une armure, encore plus lorsque ce fut celle du Verseau. Aussi son caractère était froid et détaché depuis la dernière attaque du Sanctuaire, il passait son temps à apprendre, que ce soit en lecture pour accroitre son savoir et rechercher la sagesse, qu'en s'entrainant des heures durant pour accroitre son cosmos et être un digne successeur de Camus ainsi qu'un rempart à la hauteur des espérances des chevaliers. En effet il était indéniable qu'on devait compter sur lui pour la protection aux vus de ses exploits passés, il était temps d'en être à la hauteur.

Il maitrisait à la perfection le septième sens et il avait bien en main sa nouvelle technique depuis qu'il avait touché le huitième. Il avait donc maintenant deux buts, trouver la sagesse et être digne de son statut. Ce dernier objectif aurait pu lui montrer qu'il n'avait au final pas perdu la foi. Son cœur n'était pas mort, il était juste enfermé et il était certainement possible de le délivrer en le réchauffant mais cela serait une tâche ardue. Aujourd'hui il n'avait de considération que pour trois personnes, Morgane qui avait souffert terriblement de ce qu'elle avait vu, Shun qui était son ami depuis des années et Godefroid qui avait attiré son attention dès leur première rencontre.


Dernière édition par Hyoga le Dim 3 Fév - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Godefroid
Silver Saint de Persée // Conservateur et sculpteur
Silver Saint de Persée // Conservateur et sculpteur
avatar

Nombre de messages : 422
Localisation : Sanctuaire
19/01/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Sam 12 Jan - 4:08

Trois années s'étaient écoulées depuis l'attaque éclair. Tout comme Hyoga du Verseau, il avait été absent lors de cette horrible tragédie. Puissant parmi les silvers, Godefroid n'en demeurait pas moins plus faible que ses supérieurs d'or.

En montant vers le onzième temple, il ne pouvait que ressentir le vide qui s'était abattu sur le Sanctuaire. De marbre était son apparence mais pas encore au point d'égaler la maîtrise du seigneur des glaces. Leur absence lors de ce fameux jour était une blessure ouverte contre laquelle ils devaient lutter à chaque jour qui passait.

Fiona, son soulagement de la retrouver indemne. Lui n'avait pas tout perdu. Celle qu'il aimait vivait bien à l'abri dans le village de Rodorio. La convaincre de se tenir à l'écart avait été une lutte pour le Sculpteur mais au moins cela l'avait sauvée. Quand il lisait l'effroi et le traumatisme dans les yeux de Morgane, il ne pouvait s'empêcher de se féliciter d'avoir pu protéger celle qui l'avait embrasé. La seule capable de lire au travers de son apparence si dure.

Godefroid et Hyoga. Un véritable roc devant un glacier. L'image leur allait à merveille. Les deux hommes s'étaient entendus dès leur rencontre. De la même espèce. Des combattants taillés pour ne montrer aucune émotion, juste accomplir leur devoir envers la déesse. Le Guerrier de marbre vainqueur de la Méduse, détenteur de son plus terrible pouvoir. Godefroid avait consacré ses dernières années à se perfectionner. Le rosier que la sainte des Poissons avait planté dans les Quartiers des silvers n'avait cessé de croîtr, leur rappeler que même elle, l'ultime rempart avait disparu loin de sa terre. La mort avait frappé et frapperait de nouveau. Pour survivre et défendre sa femme et ses frères, Godefroid s'était engagé sur une nouvelle voie.

Plus froid et indéchiffrable, il s'était entraîné dans un ardent désir de justice et de vengeance. Celle qu'il n'avait pu protéger et ses frères d'armes massacrés.

La veille, le belge avait pris sa décision et sans un mot, il passa la totalité de la nuit devant le rosier de la sainte. Le Poison de la Rose et celui de la Méduse. Il lui devait cela sans réellement chercher d'explication ou juste de logique à son geste, il devait lui rendre cet hommage...

Hyoga, mon maître a gelé la moitié de son rosier. Moi, Godefroid suivrait ses pas.

Nul ne sut ce qu'avait bien pu faire le chevalier de Persée mais au lever du jour, la statue de la sainte apparut dans toute sa beauté. Taillée dans le plus beau des marbres, Althéa brillait entre les branches du rosier.

Cela remontait à quelques heures maintenant tandis qu'il remontait avec le calme le caractérisant les marches. Puis, enfin, il arriva devant le saint du Verseau.

- Salutations, chevalier du Verseau, le saint de Persée demande la permission d'entrer.

Sur ces mots, il se tut, se figeant tel le roc qu'il était devant le glacier.
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mar 15 Jan - 22:42

Hyoga méditait donc dans son temple, il ne pouvait s'empêcher de faire un parallèle entre la situation de Sion et Doko, les deux seuls rescapés de l'avant dernière guerre sainte et Shun et lui. Bon certes Shun n'était pas un chevalier d'or mais il avait prouvé qu'il avait réussit à les surpasser et ils étaient les deux uniques représentant de la dernière guerre contre Hadès. Il y avait aussi les treize années d'écart mais bon le principal c'était le nombre de rescapés....Ils n'étaient donc plus que deux et il était le seul chevalier d'or. Le sanctuaire avait de nouveau été frappé et aujourd'hui en comptant la nouvelle génération, il n'y avait que deux représentants de l'élite d'Athéna pour protéger le palais. Oui le palais car la déesse ne faisait plus partie des vivants non plus, un échec cuisant.

Le chevalier d'or du Verseau regardait l'ouverture de son temple et il se demandait s'il allait mettre en œuvre sa dernière découverte. Il se posait toutes ces questions lorsqu'il ressentit le cosmos du chevalier d'argent de Persée sur le chemin et se dirigeant vers son temple. Hyoga aurait pu sourire en voyant quelqu'un qu'il appréciait approcher mais aucun signe ne montra s'il était content ou pas. Il avait bien vu que le garçon avait dépassé le stade de chevalier d'argent et qu'il avait égalé le potentiel d'or mais il fallait lui laisser faire son chemin comme il l'entendait. En laissant l'orgueil l'emporter, Hyoga aurait dit qu'il se sentait comme la glace recouvrant les sommet des montagnes et que celles-ci étaient Godefroid. Deux hommes au tempérament froid et n'ayant pu, ni l'un, ni l'autre faire son devoir lors de la dernière attaque.

Le Verseau attendit que Persée arrive et il lui répondit lorsque celui-ci demande l'autorisation d'entrer dans son temple

"Bonjour Godefroid, tu as ma permission, entre"

Il s’exécuta et lorsqu'il fut auprès du verseau, Hyoga continua

"Cesse de m'appeler par mon titre, Hyoga suffit."

Le Verseau regarda en contrebas, la ou se trouvait le village de Rodorio. Il ressentit pour la première fois des cosmos atteignant la puissance des chevaliers d'or surgirent du village. Se pouvait il que les temples vides se remplissent de nouveau ? Cela ne l'émut pas pour autant, il avait toujours en tête le récit que lui avaient fait Dioné et Morgane et la trahison du chevalier d'argent du Corbeau. La trahison semblait courante au sein de la chevalerie d'Athéna, il y avait eu Saga qui avait voulu tuer la déesse lorsqu'elle était bébé, puis Masque de mort du Cancer et Aphrodite des Poissons à son époque. Asclépios pour cette génération mais c'était différent, il avait été frappé par le Grand Pope. Hyoga ruminait toujours sa chute et la rencontre qu'il avait eu avec Diogel et Kardia, ce dernier lui annonçant que son descendant avait besoin de lui. Adonis, pour sa part, avait disparu sans laisser de traces mais vu l'état de son armure, il semblait évident qu'il avait succombé à la malédiction des Gémeaux. Enfin tout cela mettait Hyoga mal à l'aise, il ne savait plus s'il fallait faire confiance à ceux qui étaient censés être ses frères d'arme, c'était très frustrant.

Sans se tourner vers le chevalier d'argent de Persée, son regard bleu glacé toujours dans la direction de Rodorio, Hyoga questionna son compagnon et il n'y alla pas par quatre chemins

"Je suppose que tu as sentis comme moi les nouveaux arrivants. Qu'en pense tu ? et comment t'y prendrais tu pour savoir si les chevaliers sont fidèles ou s'ils sont des traitres ?"

Si les nouveaux venus faisaient comme il le fallait, ils monteraient au palais rencontrer Shun et prendre leurs nouvelles fonctions de protecteur d'Athéna. C'est lui qui avait reprit la suite du grand Pope, son frère. Il laissa Godefroid répondre puis décidant de mettre son plan à exécution en rejetant les soucis que cela poserait il s'avança vers l'entrée de son temple

"J'espère que tu n'as pas l'intention de redescendre tout de suite"

Il leva ses bras et mit ses mains devant lui, son cosmos jusque la "endormit" s'éveilla et le froid envahit le temple

"Mur de glace"

Spoiler:
 

Aussitôt une fine couche de glace apparue au milieu du trou béant de la porte d'entrée du temple du verseau, elle s'élargit à une vitesse étonnante et s'épaissit. Rapidement, l'entrée fut obstruée et il était impossible de pénétrer dans le maison du Verseau sans briser le mur de glace qui venait d'être édifié. Hyoga regarda sa création et bien que déçu de ne pas avoir réussit à en faire un plus solide, il fut satisfait dans l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Aleyna
Bronze sainte du serpent
Bronze sainte du serpent
avatar

Taureau
Nombre de messages : 50
Age : 33
25/09/2011

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
PA:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Lun 21 Jan - 7:49

Aleyna était enfin de retour au Sanctuaire. Elle avait été absente si longtemps. Après l’attaque des Seigneurs des Brumes, elle avait quitté le Sanctuaire et la Grèce. Elle était retournée en Inde, dans une région proche de son lieu d’entraînement et elle y avait passé deux années entières. Issue d’une lignée de médecins, elle avait quelques connaissances solides dans ce domaine. C’est donc tout naturellement qu’elle avait proposé ses talents d’infirmières au sein d’un hôpital. Elle avait donc occupé ses journées à soigner les malades. Nul ne connaissait son passé de chevalier d’Athéna. Mais elle n’avait pu s’empêcher d’user de son cosmos pour envelopper les malades en fin de vie d’une douce chaleur dans le but de les accompagner dans la mort avec le plus de délicatesse possible.

Elle avait passé ses nuits à repenser à ces quelques mois au Sanctuaire et à la mission que le Grand Pope de l’époque, Ikky, lui avait assignée. Elle pensait encore beaucoup aux quelques personnes avec qui elle avait partagé ses premiers instants de chevalier de Bronze. Qu’était-il advenu d’Ishini, le chevalier noir du Gémeau, pour qui elle s’était prise de sympathie, malgré leurs divergences. En ce qui concerne celle qui avait été chargée de la protection de la jeune Sainte, Aleyna savait qu’elle avait payé de sa vie. Il s’agissait d’Althéa, de la constellation du Poisson. Lors de l’attaque soudaine des nouveaux ennemis, elle s’était sacrifiée avec Galathée, la Néréide au service de Poséidon. Aleyna était arrivée à l’instant où les deux guerrières enflammaient leur cosmos pour la dernière fois. La jeune femme avait été stupéfiée de tant de puissance libérée en un coup. L’inquiétude qu’elle avait ressentie avait été à son paroxysme, mais elle avait gardé suffisamment de sang-froid pour ne pas céder à la panique. Dès son retour au Sanctuaire, elle avait pu offrir une sépulture à Shiryu du Dragon.

Au Sanctuaire, elle avait apporté son aide et son soutien comme elle avait pu. Elle avait tenté de garder une certaine retenue, mais la mort d’Athéna l’avait beaucoup affectée. Ses émotions d’alors se situaient entre le chagrin et la rage contre ces nouveaux envahisseurs qui avaient tout dévasté sur leur passage. Mais un sentiment plus profond avait pris encrage en elle, ce sentiment d’impuissance absolue face à l’adversité. Si même des chevaliers d’or n’avaient pu empêcher le massacre des Seigneurs de Brumes, alors que pouvait-elle faire, elle, simple chevalier de Bronze ?

Ce sentiment était insidieux et plus insupportable chaque jour. C’est pourquoi avait-elle décidé de quitter ses frères d’armes comme dans une fuite éperdue. Aleyna n’en était pas fière, elle savait qu’elle aurait dû avoir le courage de rester aux côtés des siens. Mais il lui avait fallu s’éloigner pour maîtriser l’orage et le tourment qui faisaient rage en elle.

Ces années passées auprès de personnes qui avaient eu besoin d’elle lui avaient permis de se recentrer. Face à des malades dont la vie et la santé dépendaient de la jeune femme, elle avait été obligée de reprendre ses esprits. Un beau jour, elle s’était sentie capable de retourner sur les lieux auquel son destin de chevalier était rattachée. Après une réflexion qu’elle avait longuement mûrit, elle avait trouvé un moyen d’apporté son aide au Sanctuaire. Du jour au lendemain, elle avait rassemblé ses maigres affaires et partit de l’annexe de l’hôpital, où résidait le personnel soignant. Elle était donc revenue sans prévenir qui que ce soit. Elle voulait se présenter en personne auprès de Shun, le nouveau Grand Pope, pour lui soumettre son idée.

Aleyna avait donc franchit les portes du Temple dédié à Athéna. Un calme paisible y régnait. Seules les ruines qui jonchaient le sol ça et là témoignaient de la violence de l’affrontement qui avait eu lieu. Elle remonta les marches doucement, passa à travers chaque maison sacrée et resta de marbre en constatant l’absence des chevaliers d’or morts au combat. Enfin, elle arriva devant la maison du Verseau et quelle ne fut pas sa surprise de voir sa route barrée par une immense paroi de glace.
Revenir en haut Aller en bas
Godefroid
Silver Saint de Persée // Conservateur et sculpteur
Silver Saint de Persée // Conservateur et sculpteur
avatar

Nombre de messages : 422
Localisation : Sanctuaire
19/01/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mer 30 Jan - 9:25

Fidèle à lui même, le Verseau apparut sans le moindre signe d'émotion sur son visage. Le temps semblait n'avoir pas coulé en dépit des trois années écoulées. Tous deux regrettaient leur absence et en ressentaient même une certaine culpabilité alors que seul le destin était à blâmer. Le saint de Persée ne comptait d'ailleurs plus les jours et les nuits passées à ressasser cela mais aussi tenter d'en apprendre le maximum. Chose qui s'avérait quelque peu compliquée. Hormis la trahison de la sainte du Corbeau Amber.

C'était à peine croyable. Une propre guerrière d'Athéna mettre un terme à la vie de Saori Kido en plus de s'en prendre à ses frères d'armes. Pourtant, cela s'était bien passé et pouvait expliquer la facilité avec laquelle les assaillants avaient trouvé la retraite de la déesse après avoir traversé les douze temples.

Cela ne faisait que conforter le sculpteur dans son idée qu'il leur faudrait au plus tôt renforcer les liens et relever de nouvelles défenses. Puis, il y avait les témoins. Leurs traumatismes étaient énormes mais peut-être qu'ils pourraient aider plus qu'ils ne le pensaient.

Godefroid n'avait pas souhaité secoué davantage les rescapés. Il leur faudrait du temps mais peut-être que le temps était venu...

Un regard quelque peu plus amical vers le blond chevalier.

- Comme vous le souhaitez, Hyoga.

Fut sa seule réponse mais venant de la part de Godefroid, c'était normal. Il était toujours aussi concis et efficace. D'ailleurs, ce fut avec un intérêt certain qu'il suivit la démonstration de maîtrise du chevalier de glace. Le mur était magnifique. De quoi rappeler que cette demeure était celle du onzième gardien et que celui-ci était bien là.

Puis reprenant sur le même ton calme.

- Je ne compte pas redescendre. Tout comme vous, je sens que les choses vont de nouveau bouger. De nouvelles énergies se font ressentir et cela ne peut qu'être bénéfique pour nous. Et puis, j'ai la certitude que vous avez un plan en tête. Tout comme moi, vous n'êtes pas resté les bras croisés.

Tant de mots de la part du sculpteur était déjà un exploit et cela montrait une nouvelle fois l'estime existant entre les deux guerriers. Godefroid allait d'ailleurs reprendre lorsqu'un cosmos se fit ressentir de l'autre côté de la muraille blanche.

- Je pense que nous avons de la visite. A quelques minutes près...

Se taisant, il attendait la réponse de Hyoga lorsqu'une énorme explosion se fit ressentir depuis Rodorio. Cela ne pouvait qu'être gigantesque pour se faire entendre depuis le village jusqu'au douzième temple et se tournant aussitôt vers son supérieur. Ses rares gestes spontanés.

- Chevalier Hyoga ? Vous avez entendu ? Quels sont vos ordres ? Si jamais Rodorio est victime de la même attaque que le Sanctuaire, il n'y a pas une seconde à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Lun 4 Fév - 0:32

Godefroid appela le Verseau par son prénom, c'était une bonne chose de faite car l'ancien Cygne détestait qu'on lui donne du Seigneur ou qu'on le nomme par sa constellation.

Son mur était fait, cela faisait un moment qu'il voulait le mettre à exécution mais il était conscient des désagréments que cela engendrerait pour ceux qui voulaient franchir son temple et se rendre au palais. Mais il n'en avait que faire, il était l'un des gardiens sacrés du Sanctuaire et il voulait tester son œuvre, voila qui était fait. Il se recula pour revenir vers le centre du temple et contempler avec du recul le mur qu'il avait érigé. Celui-ci n'était pas aussi imposant et robuste qu'il l'aurait souhaité mais le but n'était pas non plus de rendre le passage impossible. Ce serait comme une épreuve et les chevaliers de bronze devaient pouvoir monter voir le Grand Pope si celui-ci requérait leur présence, tout comme les gardes mais ces derniers seraient bien en peine de le briser, il faudrait qu'ils y mettent toutes leurs forces. Enfin, Hyoga était indifférent à cela, il faisait son office et c'est tout.

Godefroid parla ensuite des cosmos qui étaient présent au village. Il semblait avoir reprit la foi plus rapidement que le chevalier des glaces. Il semblait satisfait des arrivées, suivant sa logique implacable qu'il fallait redresser le Sanctuaire et que cela passait par de nouveaux chevaliers. Hyoga savait au fond de lui que c'était la vérité mais il se demandait ce que les nouveaux apporteraient. De la puissance ou une nouvelle déchéance ? eux aussi devraient faire leurs preuves pour avoir du poids en face du blond doré. Le chevalier de Persée parla d'un plan que devait surement avoir le gardien du onzième temple. Hyoga avait murement réfléchit et il avait beaucoup lu en plus de s'entrainer avec acharnement et il avait échafaudé plusieurs plans mais il devait admettre qu'il n'en avait aucun qui avait trouvé grâce à ses yeux. Souvent il devait partir en quête et cela, il n'arrivait pas à s'y résoudre. Il ne parvenait pas à s'enlever de l'esprit que le Sanctuaire serait de nouveau frappé s'il partait, chose qui était absurde car il pouvait se passer des années sans qu'il ne se passe rien ou alors un évènement pouvait surgir à l'instant.

Il reconnu le cosmos qui montait les marches, franchissant les temples les uns après les autres, librement vu l'absence de protecteur. Le Verseau aurait bien voulu voir la réaction qu'eut Aleyna du Serpent lorsqu'elle arriva devant son temple et le mur qui lui barrait le passage. Qu'allait elle faire ? attendre ou tenter sa chance de le briser ? à moins qu'elle n'ose pas. En tout cas Hyoga ne le déferait pas, si elle voulait pénétrer dans le temple du Verseau, elle devrait se faire son passage. Le Verseau n'ayant pas répondu à Godefroid, scrutant toujours le village de son regard glacé et jaugeant la puissance des cosmos tout en faisant attention à celui d'Aleyna qui faisait face à son mur, le silence était tombé. Persée avait bien entendu perçu l'arrivée du chevalier de bronze du Serpent et il le souleva.

Soudainement une explosion eut lieu à Rodorio, les deux chevaliers savaient que cela était la conséquence d'une cosmos énergie dévastatrice et non d'un évènement naturel. Ainsi le Sanctuaire était de nouveau attaqué mais cette fois, Hyoga était présent dans son temple. Godefroid demanda les ordres, pour la première fois, il laissa entendre un sentiment d'urgence. Nul doute qu'il voulait en découdre, ne demandant qu'à se racheter. Il avait probablement les mêmes sentiments que Hyoga. Ce dernier resta de glace, ne montrant aucun signe de mouvement. son cosmos disparu, dissimulant sa présence

"J'ai entendu, pourtant je ne te donnerais pas d'ordre, tu es libre d'agir comme tu le sens. Si le Sanctuaire doit se relever, alors les nouveaux devront faire leurs preuves, montrer qu'ils dignes de la tâche qu'ils veulent endosser."

Une phrase lourde de conséquence qui indiquait clairement qu'il n'interviendrait pas

"L'ennemi est seul et ils sont plusieurs. S'ils n'arrivent pas à le vaincre ou à survivre, c'est que le Sanctuaire n'est plus ce qu'il a été jadis, surtout que leurs puissance dépassent largement le niveau de bronze."

C'était tombé comme un couperet, les chevaliers devaient savoir se débrouiller seul. Hyoga avait décuplé son cosmos par une suite de combats et non par une simple envie. Il fallait se battre pour apprendre et sinon la mort serait au rendez vous.

"Mon devoir est de protéger ce temple et je ne le quitterais pas, peut être qu'un autre adversaire se faufile à l'instant pour monter au palais. Je garderais ma place et ferait barrage de mon corps pour défendre Shun."

Celui-ci se trouvait effectivement au Palais depuis la disparition de son frère et il œuvrait à redresser le Sanctuaire. Vu son engagement, il avait donc plus d'importance pour le Sanctuaire que n'en avait Hyoga pour l'instant.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shun de l'Autel
Silver Saint de l'Autel // Bras Droit du Grand Pope


Nombre de messages : 40
28/06/2012

Feuille de personnage
HP:
550/250  (550/250)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Ven 15 Fév - 7:08

je viens d'ici

Le temps que je descende la volée de marche entre les temples et tout s'était apaisé. Si rapide, cela avait été si rapide que personne n'avait pu intervenir. Tout ce que j'avais pu voir depuis le temple fut cette énorme explosion depuis Rodorio. Une nouvelle fois, le village avait été pris pour cible. Les habitants et les nouveaux éveillés s'étaient retrouvés une nouvelle fois pris pour cible. Du haut des vestiges du temple de la déesse, j'avais tout juste eu le temps de ressentir des cosmos encore latents avant que tout ne se déchaîne et que certains ne disparaissent en plus de tant de vies.

Une nouvelle fois...

En d'autres temps, des larmes auraient sans le moindre doute couler le long de mes joues ou juste briller au coin de les paupières mais cette époque était révolue depuis bien des années. Shun le pleurnichard n'existait plus. Les années les avaient emporté tout comme la cohabitation avec Hadès. A son contact, j'avais réalisé ma véritable puissance et la façon de la mettre en oeuvre tout en respectant mon désir de paix et ma haine de la violence. La cuirasse d'Andromède n'était plus la mienne mais j'étais aussi heureux de pouvoir laisser cette merveilleuse armure entre les mains de la nouvelle génération. Tout comme mes frères, nous avions pris un nouveau chemin avant que la mort ne frappe de nouveau.

Me remémorant les derniers actes de Ikki et Shiryû, je songeais aussi à ce qu'il fallait faire au plus vite. Nous n'avions pu empêcher ce nouvel assaut mais cela serait sans doute aussi celui qui annonçait le retour des assassin écarlates. Juste au moment où les futurs chevaliers venaient prendre leur place au Sanctuaire de notre vénérée Saori. Tout comme l'ensemble de ses fidèles, il ne se passait pas une journée sans que nous ne pensions à la fin tragique qui fut la sienne et au désespoir qui s'en était suivi. Années rudes durant lesquelles, Hyoga et moi avions oeuvré pour sauver ce qui pouvait encore l'être et recréer nos défenses.

Enfin, les colonnes du temple du Verseau apparurent. En ces murs, je ressentais le cosmos de mon frère mais aussi celui du chevalier de Persée alors qu'un troisième cosmos attendait à l'entrée. Assez étonnant mais je ne tarderais sans doute pas à en savoir davantage.

Un rapide flamboiement de cosmos et j'entrais en ces lieux que je n'avais eu de cesse de traverser lors des toutes ses années. A croire qu'Athéna considérait que ses saints avait besoin d'exercices. Je ne pouvais m'empêcher de penser à elle et pourtant je savais qu'elle nous avait quittés. Je passais enfin le seuil. Quelques secondes avaient suffi à rallier les vestiges de la statue au temple du Verseau. Après tout, nous sommes capables de nous déplacer si vite.

" Hyoga, mon frère, j'aurais aimé te retrouver en de meilleures circonstances mais l'ennemi est de retour et, cette fois encore, il ne nous pas laissé le temps de réagir. Rodorio et les saints qui s'apprêtaient à nous rejoindre ont besoin de nous. Les rejoindre au plus vite me semble la meilleure chose à faire. Nous n'avons plus de grand pope ni de déesse à défendre en ces lieux... "

Une certaine émotion dans ma voix même si je n'avais plus la même stature et que j'y avais gagné en gravité. Lentement, mon regard se posa sur le saint de Persée.

" Godefroid de Persée, toutes les aides seront les bienvenues. Je sens que les cosmos agressifs se sont éloignés mais les victimes attendent notre aide à tous. Il est aussi grand temps que l'on en apprenne plus sur ces êtres. Qu'à l'avenir, il ne frappe plus aussi facilement le sanctuaire et ses environs...

Cette attaque sera la dernière... "


J'avais parlé avec une fougue qui n'avait rien de commun avec celle de ma jeunesse. Protéger le Sanctuaire et le relever avait occupé tout mon temps mais je sentais bien que le moment de reprendre les armes reviendrait. Et plus vite que l'on ne le pensait. Le premier pas était d'apprendre enfin à qui on avait affaire. Et cela passait par Rodorio et ce qu'il venait de s'y passer.

[HRP : Aleyna étant de l'autre côté du mur de glace, je n'ai pas eu la possibilité de lui parler]
Revenir en haut Aller en bas
Ryusuke Kishima
Bronze saint de Pégase
 Bronze saint de Pégase
avatar

Taureau
Nombre de messages : 187
Age : 22
Localisation : Sanctuaire.
26/11/2011

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
PA:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Sam 16 Fév - 9:57

Le sanctuaire ... ce lieu que je n'avais pas revu depuis trois ans, je pensais être enfin assez fort pour y entrer à nouveaux, mais lorsque j'en franchis les premières marches mon coeur ce tordit comme si il avait été placé dans un étau. J'avais garder des souvenirs tristes de ce lieux, c'était la qu'Athena avait trépasser et aussi la que je n'avais rien pu faire pour la protéger. Sans Athena, la personne pour qui les saint donneraient leurs vies sans aucunes hésitations. Sans leur déesse qui protégerais-t'ils ? J'avais juste mis trois années, trois années d'entraînement continue sans aucune interruption pour trouver une réponse à cette question, ce qu'allait maintenant protéger les chevalier d'Athéna c'était ce qu'elle nous avaient léguer, le sanctuaire, et la terre entière même, la terre et son devoir de protéger l'amour et la paix qu'elle hébergeais. C'était maintenant mon but, je donnerais ma vie pour ce qu'Athéna nous avaient tous transmis.

-Je suis rentré à la maison.

Quelque mots pour moi alors que je repensais à mes trois ans d'entraînement, même ci-cela me tordait le coeur, j'étais heureux de respirer à nouveaux l'air pure et plein d'odeurs familière, celles des fleurs qui parcourais les vallées en bas, des vielles pierre qui étaient surement ici depuis des temps mémoriaux pour certaines et il y avait ce sentiment, ce sentiment que ma déesse ce trouvait toujours dans ses lieux, malgré qu'elle sois morte j'avais toujours l'impression de sentir sa présence douce et chaleureuse dans mon dos.
Doucement je caressais le bracelet d'or à mon poignet, bracelet qui me venait de la déesse elle même, j'étais plus fort qu'il y a trois ans, mais pas encore assez à mon gout, j'avais besoin de les conseils de mes aînés, et qu'elle autres chevalier ne pourrait mieux me conseiller que le remplaçant de l'anciens grand pope Shun de l'autel qui autrefois revendiquait l'armure d’Andromède. Il devait ce trouver à l'heure actuel ce trouver tout en haut du sanctuaire, peut être au mont Star Hill résidence du grand pope auquel cas je devrais attendre qu'il en sorte, la zone étant interdits au autres saints. Dans ce cas je devrais l'attendre, mais avec un peu de chance il serait au temple d'Athena où dans une des autres maisons zodiacals, maison que je gravissait déjà passant dans chaque temples, la plupart vides. Bélier ...Taureau ... Gémeaux ... Cancer ... Lion ... Vierge ... Balance ... Scorpion ... Sagittaire ... Capricorne .... Tant de place manquante, tant de défenseur en moins pour la terre, cela avait de quoi être déprimant, mais rien n'aurai put empêcher l'ascension de ma volonté tendit que je m’approchais de la maison du Verseau, rien sauf ... un immense mur de glace bouchant l'entré de l'avant derniers temple. Juste à côté de ce mur ce trouvait une femme en armure, Aleyna, la sainte du serpent, je l'avais déjà rencontré avant "l'accident", allons essayons d'être souriant, je la saluais de la mains.

-Bonjour Aleyna cela faisait longtemps ce ... mur de glace est la depuis quand ?

Tout en posant sa question il déposa sa main sur le dit mur. On pouvait ressentir la cosmos glacial qui l'avait créer, une froideur écrasante, on ne pouvait pas en attendre moins d'une création de Hyoga le chevalier des glace. Si il ne ce décidais pas à le retirer lui même nous devrons agir et le détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Aleyna
Bronze sainte du serpent
Bronze sainte du serpent
avatar

Taureau
Nombre de messages : 50
Age : 33
25/09/2011

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
PA:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Lun 18 Fév - 8:53

Aleyna était perplexe face à ce mur infranchissable. De toute évidence, c’était l’œuvre du Chevalier du Verseau, ça ne faisait aucun doute. Il était certainement là pour protéger le reste du Sanctuaire. Force était de reconnaître que ce mur semblait suffisamment solide pour freiner les éventuelles attaques ennemies.

La jeune femme s’était promis de rejoindre au plus vite le nouveau représentant direct du Grand Pope. Cette barrière de glace contrecarrait ses plans. Aleyna se sentit prise au dépourvue. Devait-elle briser ce mur au risque d’éveiller la colère de son créateur ? Elle ne voulait pas s’attirer les foudres d’un Chevalier de si haut rang, d’autant plus que ce mur avait son utilité.

C’est alors que la déflagration survint à Rodorio avec une telle intensité que le sol trembla sous ses pieds. Aleyna s’empêcha immédiatement de céder à la panique. Elle n’avait pas besoin de sonder les énergies environnantes pour savoir qu’il s’était passé quelque chose de grave. Cette explosion provenait sûrement d’une nouvelle agression de la part de ces nouveaux adversaires, que personne encore n’avait su identifier.

Le temps était compté, il fallait agir le plus rapidement possible. L’inertie ne ferait que leur donner l’avantage. Tous les chevaliers encore présents devaient s’unir et faire front ensemble.

Toute à ses pensées, Aleyna se retourna pour saluer Pégase qui venait d’arriver. Elle était ravie de revoir un visage familier. Cependant, elle remarqua que ce visage était beaucoup plus marqué que le souvenir qu’elle en avait gardé. Lui aussi avait dû beaucoup souffrir de la perte d’Athéna. Elle s’apprêtait à lui demander son avis concernant l’obstacle qui se trouvait devant eux.
Elle sentit la présence de Shun de l’autre côté et cela acheva d’anéantir ses doutes. Il fallait faire sauter ce mur, Aleyna n’avait pas le choix !

- Ote tes mains du mur, Ryusuke, je vais tenter de le briser !


La chevalier de Bronze serra les poings, ferma les yeux et concentra son énergie. Ses yeux se rouvrirent tout à coup et elle cria :

- Bloody Fangs !

40 CS

La cosmo-énergie que la jeune femme avait déployée prit la forme d'une tête de serpent géant, tous crochets dehors, se dirigeant droit vers le mur. L'énergie se répandit sur toute la surface de la paroi. La glace fondit alors instantanément et retomba en une gerbe d’eau éclatante.

Aleyna contrôla sa respiration pour reprendre un souffle normal et s’adressa à Pégase :

- Après toi…

Revenir en haut Aller en bas
Casimir
Gold saint du Lion // Ultraviolet Man
Gold saint du Lion // Ultraviolet Man
avatar

Nombre de messages : 100
19/01/2013

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mar 19 Fév - 10:01

Le Sanctuaire, cela faisait bien trois ans que je n'y avais mis les pieds depuis que l'Armure d'Or du Lion était venue revêtir mon corps, depuis cette nuit tragique qui avait vu la mort de nombreux Chevaliers d'Or.
Dans un premier temps j'étais rentré chez moi. Durant mon apprentissage, j'avais donné régulièrement de mes nouvelles à ma famille, leur disant que j'avais eu envie de faire un voyage itinérant à travers l'Europe, de "découvrir ma vérité intérieure", etc... Mes parents avaient été quelque peu surpris que j'aie décidé de jouer les vagabonds sur les routes du Vieux Continent mais ils étaient arrivés à la conclusion que j'avais piqué une sorte de crise existentielle, comme il en arrive parfois aux jeunes gens de mon milieu, et avaient plus ou moins donné leur approbation, espérant toutefois que je ne sombre pas dans la drogue, l'alcool ou encore la débauche (en fait ils avaient peur que je fasse des frasques qui auraient pu entacher le nom de notre famille...).

L'accueil familial fut assez chaleureux. Mes parents, ainsi que mon frère et ma sœur, constatèrent à quel point j'avais changé, physiquement surtout, et me demandèrent si je n'avais pas fait un stage chez les commandos... Peu de temps après mon retour, mon père me donna un poste dans sa multinationale ; il était prestigieux mais complètement vide : le titre était creux (genre "directeur-général des affaires internes") et ma seule activité consistait à faire acte de présence. Résultat des courses : après quelques mois à me tourner les pouces et à devenir champion de Solitaire, je claquai la porte de la société et décidai de voyager de nouveau. Je n'étais pas devenu Chevalier d'Athéna pour être payé à ne rien faire dans un bureau aussi grand qu'un F3 !

L'Asie m'attirait et je décidai de la parcourir à pied, suivant plus ou moins les traces d'Alexandre le Grand : je débarquai en Turquie, traversai la Syrie, l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan pour finir par arriver en Inde. De là je remontai vers le Nord, me dirigeant vers l'Himalaya. Pour toute personne ordinaire, ce parcours était extrêmement risqué, les pays que j'avais arpentés n'étant pas spécialement réputés pour être touristiques mais j'étais Chevalier d'Or et, même si j'avais emporté mon Armure avec moi, je n'avais pas eu besoin de l'endosser pour me tirer d'affaire lors des quelques "embûches" rencontrés en chemin.
J'avais profité de ce voyage pour peaufiner mes techniques de combat et affiner mon Cosmos.

Ce fut à Katmandou que je décidai de rentrer au Sanctuaire : je sentis que des évènements importants allaient se produire et que j'aurais un rôle crucial à y jouer. Le retour fut beaucoup plus rapide que l'aller : je concentrai mon Cosmos et en un battement de cils, je me retrouvai en Grèce, non loin de l'endroit où j'avais combattu le garde, il y a 6 ans de cela. Autant dire dans une autre vie...

***

Je montai l'escalier du Zodiaque d'Or, passant par les Maisons du Zodiaque. La plupart étaient vides, n'ayant pas encore de Chevaliers d'Or pour les protéger. Je fis une halte à la mienne, celle du Lion, et entrai dans les appartements qui étaient désormais les miens. Une vague d'émotions m'envahit car je me remémorai les soirées mémorables passées en compagnie d'Eoghan, mon mentor...
Des Cosmos se manifestèrent : ils venaient d'un des Temples, situé plus haut. Deux d'entre eux étaient remarquables car ils étaient incroyablement puissants et avaient quelque chose de familier. Je décidai d'aller à leur rencontre ; d'ailleurs ce serait pour moi l'occasion de voir pour la première fois mes compagnons d'armes, chose que je n'avais pas faite lorsque j'avais revêtu l'Habit Sacré.

Durant la montée, je me livrai à une sorte d'introspection : pour être sincère, je ne me sentais Chevalier d'Or que seulement maintenant et non quand le Lion d'Or était venu vers moi, durant cette nuit tragique, il y a 3 ans. Aussi étrange que cela puisse paraître, je n'avais pas vraiment eu l'impression, à ce moment là, de mériter l'Armure, ainsi que mon titre de Chevalier d'Or. "L'habit ne fait pas le moine" comme le dit si bien le proverbe... Raison pour laquelle j'avais préféré quitter le Sanctuaire et de retrouver d'abord mes repères, puis d'essayer d'en connaître davantage sur moi même.

J'atteignis la Maison du Verseau, là où se concentrait les nombreux Cosmos que j'avais perçu tout à l'heure. J'avais atteint l'esplanade quand je sentis une explosion cosmique qui vint d'en bas, non loin du village de Rodorio. Je fronçai les sourcils : que pouvait-il bien se passer là-bas ? Il y avait des Cosmos appartenant à des Saints et un autre qui m'était familier : le même que celui qui s'était manifesté 3 ans plus tôt ! J'adressai une prière silencieuse à Athéna - même si je savais qu'elle avait péri aux mains de l'ennemi - pour que mes camarades réussissent à vaincre cet intrus.

Alors que je gravissais les marches menant au parvis du Temple du Verseau, je distinguai deux silhouettes : un homme et une femme, ils portaient tous les deux des Clothes et la demoiselle fit apparaître au-dessus d'elle une gigantesque tête de serpent faite de pur Cosmos et qui alla pulvériser un mur de glace qui obstruait l'entrée de la 11° Maison.

- Eh bien, belle démonstration de puissance ! fis-je en m'avançant vers le duo. Mais j'en oublie les bonnes manières : je suis Casimir du Lion et je vous salue ! A qui ai-je l'honneur ?

Malgré ces 6 ans, j'avais toujours gardé ce timbre de voix qui avait tour à tour crispé et amusé mon mentor, me donnant ce côté quelque peu snobinard que je n'avais jamais réussi à effacer.
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mer 27 Fév - 23:14

Persée n'eut pas le temps de prendre sa décision que les cosmos des attaquants disparurent soudainement. Avec eux, le cosmos d'un des nouveaux défenseurs du sanctuaire d'Athéna disparu également mais il ne semblait pas que ce fut suite à la mort. Un silence pesant régnait dans le temple du Verseau mais aucun des deux chevaliers à l'intérieur n'étaient plus doué que l'autre pour prendre la parole.

Et puis Shun arriva, il fit flamboyer son cosmos afin d'indiquer sa présence avant de pénétrer la maison de Hyoga. Ce dernier savait qu'il arrivait car il n'avait pas dissimulé sa cosmos-énergie lorsqu'il avait quitté le palais. Shun n'était plus du tout le pleurnichard qu'il avait été et sa puissance n'était plus à démontrer, les deux survivants de la dernière guerre sainte contre Hadès étaient amis et rien ne pourrait les séparer après toutes les épreuves qu'ils avaient enduré. Depuis la disparition d'Athéna, il n'y avait plus grand chose à protéger que des débris et un palais vide mais Shun était une raison suffisante pour que le Verseau prenne sa mission au sérieux. Son ami avait encore la foi et il était prêt à tout pour relever le sanctuaire. C'était lui le nouvel espoir des défenseurs d'Athéna, même si cette dernière n'existait plus. Au pire elle se réincarnerait et il fallait donc veiller à ce que la chevalerie ne disparaisse pas, ainsi que son palais. Shun demanda à Hyoga de descendre aider les survivants, chose qu'il avait refusé juste avant lorsque Godefroid voulait intervenir. Afin de montrer sa présence à tous, voir réconforter certains, le Verseau intensifia son cosmos de façon vertigineuse, dépassant la puissance d'un chevalier d'or. Son regard était toujours dur et froid mais il savait au fond de lui qu'il allait descendre, ne serait ce que pour être près de son ami et veiller sur lui pendant qu'il s'occupait de tout. Les derniers mots qu'il prononça à l'encontre de son ancien frère d'arme étaient judicieux, il n'y avait plus rien à défendre, ni d'Athéna, ni de Grand Pope

"Soit, je te suis mon ami"

Quelques paroles difficile à lui tirer. Shun s'adressa alors à Godefroid et il parla de nouveau avec justesse. Il était temps d'en apprendre plus et il était indéniable qu'en bas il y avait des témoins qui pourraient fournir de précieuses informations. Puis Shun montra toute sa volonté lorsqu'il dit que cette attaque serait la dernière. Quelle belle résolution que c'était la mais elle serait bien difficile à tenir si les ennemis d'hier se redressaient.

Juste après l'arrivée de Shun dans le temple du Verseau, Hyoga avait perçu une autre cosmos-énergie qui montait les marches. Il connaissait le possesseur de ce cosmos, il s'agissait du chevalier de bronze Pégase, celui qui avait revêtu l'armure d'un héros et un ami de Hyoga. il avait rejoint Aleyna devant le temple, de l'autre côté du mur. L'ancien Cygne n'avait aucune intention de briser son œuvre et il attendait, se demandant si les arrivants oseraient le briser. C'était à leur portée, il n'était pas infranchissable mais sa solidité était hors de portée du commun, seul un chevalier pouvait s'en débarrasser. De plus, il fallait montrer aux yeux de Hyoga qu'on voulait continuer le chemin. Il n'eut pas a attendre longtemps, le cosmos du chevalier de bronze du Serpent s'intensifia et une attaque se projeta en direction du mur de glace. Ce dernier fondit et retomba en eau sur le sol de l'entrée.

Un autre cosmos se fit ressentir, il était intense et bien plus puissant que les bronzes qui se tenaient à l'entrée et il montait les marches, traversant les temples les uns après les autres. il venait d'arriver lui aussi devant le temple du Verseau lorsque Hyoga s'avança et qu'il entendit la voix d'Aleyna dire à Ryusuke de la précéder. Celui-ci n'eut pas le temps de le faire qu'un bruit de pas se fit entendre. Le Verseau sortait de sa maison et le bruit de son armure d'or sur le sol dallé se répercutait en écho. Une fois que l'ombre qui le recouvrait disparu et qu'il fut bien visible des chevaliers de bronze, il s'arrêta et posa un regard glacé sur Aleyna. il n'était pas en colère, c'était juste son nouvel état naturel. son regard alla ensuite sur Pégase puis sur le dernier arrivant qu'il ne connaissait pas

"Désolé de vous annoncer cela, mais vous ne pouvez pas continuer."

Des paroles dures et dires sans modération mais il s'expliqua tout de suite après

"Shun de l'Autel nous demande de descendre afin de porter assistance à ceux qui ont subit l'attaque"

Son regard ne lâchait plus le dernier à être arrivé depuis qu'il s'était arrêté dessus, il portait l'armure d'or du Lion, soit un nouveau frère d'arme. Mais serait il à la hauteur ?

"Je suis Hyoga, chevalier d'or du Verseau, et vous ?"


Spoiler:
 


Dernière édition par Hyoga le Sam 9 Mar - 9:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neos
Gold saint des Gémeaux
Gold saint des Gémeaux
avatar

Gémeaux
Nombre de messages : 60
Age : 28
Localisation : Beyond good and evil
21/12/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Lun 4 Mar - 4:02

Arrow Temple des gémeaux

Gravissant rapidement les maisons qui nous séparaient de notre destination, j’appris de la bouche de Morgane que nos pas nous dirigeaient à présent vers l’avant-dernière demeure du zodiaque d’or, vers le temple du verseau.

*Hyoga du verseau… Quel genre d’homme peut-il bien etre ?*

Je le rencontrerais surement bien avant de voir le grand pope, aussi pour le moment je me focalisais sur ce que j’allais bien pouvoir dire en présence d’un de mes homologues, un de ceux qui comme moi portaient une armure d’or.

Le vide emplissant la quasi-totalité des demeures zodiacale rendait chacun de leur gardien infiniment précieux, mais en même temps je ne faisais que découvrir ce nouveau monde, et contrairement à eux, j’étais encore si jeune d’apparence… M’accepteraient-ils ?

*Je devrais surement faire mes preuves... Qu’il en soit ainsi.*

Une haine profonde et froide s’était emparée de moi depuis fort longtemps, et maintenant elle se voyait amplifiée par la perte d’un etre cher. Il n’était pas question d'enterrer mon cœur pour stopper ma douleur. Aussi insupportable était-elle, elle me définissait, elle me faisait avancer, elle me maintenait en vie, sans elle je n’étais plus rien.

Serrant les dents en silence alors que mon sang bouillonnait dans mes veines, je suivais sans un mot le chevalier de la coupe. Sa perception du cosmos étant beaucoup plus développée que la mienne, elle était devenue mes yeux dans ce nouveau monde.

*Jusqu’à ce que je sois en âge d’ouvrir les miens... De l’entrainement, de la puissance, du pouvoir, voilà ce qu’il me faut, et pour tout cela il me faut du temps, et j’en ai si peu.*

Notre destination était maintenant en vue, et à présent je percevais les nombreux cosmos qui en émanaient. Il y en avait de toutes les tailles, de toutes les intensités, un allant même jusqu’à surpasser le mien malgré l’apport de puissance que m’avait conféré mon armure d’or. Sans aucun doute celui du pope descendu suite à l’attaque qu’avait subis le village de Rodorio.

*Ainsi le temps est venu.*

Précédant Morgane de seulement quelques pas, je découvris sur le parvis du onzième temple trois personnages en arrêt devant un quatrième se trouvant à l'entrée du temple du verseau. Sans le moindre doute la source de ce cosmos si puissant, un porteur d’armure d’or.

*Mais… ?! Ce n’est pas le pope !*

Le regard fixé sur cet homme aux cheveux blond et au cosmos si intense, j’en oubliais un instant le reste du monde. D'après Morgane, le pope ne portait pas d'armure sacrée et son pouvoir était le plus grand parmi celui des chevaliers. Alors comment un porteur d’armure d’or pouvait-il posséder un tel pouvoir ? Y avait-il encore un pouvoir humain supérieur au sien ? Et plus important, pourrais-je l'obtenir moi-même ? Le temps me répondrait bien assez vite.

*Alors ce serai lui ? Celui dont lady Morgane m’a parlé ? Hyoga du verseau ?*

Revenant alors à la réalité, je déportais tant bien que mal mon attention vers les trois autres protagonistes, chacun porteur d’une armure sacrée. Parmi eux, un portait une armure d’or tandis que les deux autre portaient des armures semblant n’être faites ni d’or, ni d’argent.

*Surement des armures de bronzes.*

Il restait donc des chevaliers de bronzes au sanctuaire. Deux se trouvaient là devant moi. Deux chevaliers de bronzes pour apparemment trois chevaliers d’or et un chevalier d’argent. Si ce que Morgane m’avait dit était vrai, le rapport aurait dut etre totalement différent.

*Quarante-huit armures de bronzes, vingt-quatre armures d’argent, et seulement douze armures d’or. Que s’est-il passé ici ?*

« Bon… Bonjour à vous. Je me présente. Je me nomme Neos, Neos Shadowhive et… »

Une courte pause pendant laquelle je ressentis pour la première fois le poids que je devrais désormais porter en même temps que mon armure.

« Et je suis le chevalier d’or des gémeaux ! »

J’avais presque crié mon nouveau titre à la face du monde, chassant par là toute hésitation, tous doutes. Désormais j’incarnais un idéal, j’étais un symbole, un symbole d’espoir. Alors à jamais je devrais rester fier et droit devant la tyrannie du destin.

« Je viens de Rodorio et je souhaite rencontrer le grand pope, ou toute personne susceptible de prendre la parole en son nom. »

Le regard empli d’une assurance renouvelée, je reportai mon œil unique sur le chevalier d’or se trouvant à l’entrée du temple du verseau.

« Dites-moi, vous qui semblez détenir un tel pouvoir, êtes-vous l’une ou l’autre de ces personnes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe
avatar

Taureau
Nombre de messages : 182
Age : 31
Localisation : Sanctuaire
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mar 5 Mar - 8:01

==> Temple des Gémeaux

" Pour moi ? "

Elle n'avait pu laisser échapper sa surprise. Le jeune Gémeaux lui avait remis sa cape. D'un geste calme, elle avait la splendide étoffe pour s'en draper. De quoi paraître un peu plus décemment vêtue devant ses frères d'armées et supérieurs.

" Merci, Neos, c'est une délicate attention. Cela me touche beaucoup. "

Une voix douce pour ne pas le brusquer. Elle venait de surprendre le rougissement du tout jeune chevalier lorsqu'il la regardait. Il fallait reconnaître qu'elle était toujours aussi belle. Apollon baignait ses ouailles de ses multiples bénédictions. La beauté en était une même si Morgane évitait de trop l'afficher. Elle était avant tout une guerrière, une combattante de la déesse de la Sagesse.

De son regard noisette, elle avait détaillé le nouveau gardien du troisième temple. Jeune si jeune mais guère moins que certains de grands héros de la Guerre contre Hadès. Shun et Seiya n'avaient-ils pas endossé leur armure à cet âge.

" Ne doute pas de te force, Neos. La puissance du cosmos est en toi. Viendra le temps où tu seras capable de le maîtriser à fond. Et lorsque ce jour arrivera, tu seras l'un des plus puissants. "

Un regard rapide dans l'un des miroirs qu'elle avait repéré et elle remis sa coiffure en ordre. Puis, elle étendit le bras, invitant Neos à la suivre. La route vers le onzième temple serait courte mais riche en enseignement. Ne pas perdre de temps, ni elle ni Neos ne souhaitait perdre de temps. Elle serait son guide comme elle l'avait promis à Edward.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Ainsi défilèrent les marches jusqu'à ce qu'elle et son nouveau compagnon et protégé n'arrivent au seuil du temple du Verseau. Comme elle s'en doutait, les lieux étaient déjà bien peuplés. Au premier regard, la sainte de Coupe avait reconnu les saints Aleyna du Serpent, Ryusuke de Pégase, Godefroid de Persé ainsi que les Vétérans Shun de l'Autel et Hyoga du Verseau. D'ailleurs, ils n'étaient pas seul, un nouveau venu était auprès d'eux.

L'armure du Lion...

Un sourire apparut soudain sur les traits de l'ancienne prêtresse d'Apollon. Voir un autre saint d'or les rejoindre était une telle source d'espoir. Le Sanctuaire allait se relever malgré ses blessures. Si seulement, elle était capable de surpasser son traumatisme, peut-être pourrait-elle de nouveau user de ses talents d'oracle et tendre ses sens aux esprits des Dieux.

Comme avant lorsqu'elle laisser le plus beau de tous les dieux l'inspirer au travers des vapeurs de son temple de Delphes ou au plus profond de ses rêves. Enfin, pour l'instant ne compter que le plus urgent et le rapport qu'elle allait faire à ses supérieurs. D'ailleurs parlant de ses supérieurs, respectueuse, elle laisse Neos se présenter en premier avant de prendre enfin la parole d'une voix qu'elle espérait être claire.

" Bonjour à vous tous mes frères et soeur, seigneurs Hyoga et Shun, ainsi qu'à vous seigneur du Lion. Comme je n'ai jamais eu l'occasion de vous rencontrer laissez-moi me présenter, je suis Morgane de la Coupe. "

Les salutations d'usage passées, elle enchaîna.

" Comme vient de l'annoncer le seigneur de Gémeaux, le village de Rodorio vient d'être attaqué par un de ses mystérieux assaillants se cachant dans les bancs de brumes et les tempêtes de sable. D'une seule attaque, il a pulvérisé une grande partie de Rodorio avant de se retirer en enlevant un autre saint d'or. Une jeune femme, Eléa. "

Elle laissa passer un blanc le temps de reprendre son souffle et de rassembler ses idées. C'était douloureux si douloureux mais elle se devait de le faire.

" J'ai pu les entrevoir. Il ne s'agissait pas des mêmes assaillants qui nous ont si durement frappé il y a maintenant plus de trois ans. "

Ses poings se serrèrent à cette parole. A en saigner, la fureur alors qu'elle tremblait. C'était horrible pour elle de se remémorer tout cela mais elle tient bon.

" Ceux-là étaient autrement plus brutaux et cruels. Il y avait un homme et deux femmes moins puissantes. Sans nulle doute ses escortes dans tous les sens du mot. Ils ont tout détruit sans nous laisser le temps de faire quoique ce soit. Nos amis, les gens du village, rien nous n'avons rien pu faire... "

Un sanglot dans sa voix et elle se tut, son traumatisme menaçant de remonter en surface.
Revenir en haut Aller en bas
Shun de l'Autel
Silver Saint de l'Autel // Bras Droit du Grand Pope


Nombre de messages : 40
28/06/2012

Feuille de personnage
HP:
550/250  (550/250)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Jeu 7 Mar - 2:16

A peine venais-je de parler qu'un brusque flamboiement de cosmos réduisait le mur de glace à néant. Un regard échangé avec Hyoga, mon frère et moi étions toujours aussi complices. Notre amitié n'avait fait que grandir au cours de toutes ces années passées à relever le Sanctuaire. Jamais, je ne perdrais l'espoir de retrouver un jour notre déesse. Et puis, voir que les jeunes saints étaient parfaitement capables de prendre des décisions et agir au plus vite augurait du mieux pour l'avenir.

Rude et sanglant mais nous étions prêts à reprendre notre combat et y jeter toutes nos forces.

Athéna...

Moi-même n'avais rien pu faire pour elle. Saori, son corps avait été placé entre les débris de sa statue. Je lui avais rendu les derniers hommages aux côtés des survivants. Tant de choses s'étaient passées depuis. Prendre la vie d'Athéna signifiait frapper le Sanctuaire en plein coeur mais c'était aussi oublier l'espoir qu'elle et Seiya nous avaient laissé en héritage tout comme Shiryû. Certaines nuits, j'avais même l'impression de sentir la douce aura de Saori se pencher sur le domaine sacré mais sans pouvoir être certain. Je songeais à certaines légendes et au passé lorsque j'avais été possédé par Hadès. Son âme survivait...

J'étais encore en pleine réflexion lorsque mon regard tomba sur l'armure de Pégase.

Seiya...

Je crus un instant le revoir, comme si quelque chose était resté. Qu'il soutenait son successeur.

Soudain, les attaques cessèrent. Les cosmos avaient disparu aussi vite qu'ils étaient apparus. Et avec eux, un autre cosmos. Celui d'un jeune chevalier d'or. Je ne pouvais que constater cela. La puissance de ces assaillants n'avait pas chuté et ce n'était sans doute encore que les prémisses. J'avais incliné la tête à la réponse de Hyoga. Il était un chef tout comme moi. A nous deux, nous veillions sur la destinée du Sanctuaire.

" Oui, descendons, nous n'avons une nouvelle fois rien pu faire mais cette fois, ce sera la dernière. "

Soudain, je ressentis un nouveau cosmos et le Lion fit son apparition. Rapidement suivi par Les Gémeaux qu'accompagnait Morgane de la Coupe. Moi qui souhaitais en apprendre davantage, je n'eus nul besoin d'en faire la demande. Son récit était encore pire que ce que je pensais et en même temps ne faisait que confirmer ce que je craignais. Ils étaient bien plus que deux...

Les paroles achevée, je répondis aux nouveaux arrivants, évitant de trop dévisager la sainte de la Coupe vêtue uniquement d'une cape. Elle et ce jeune Neos s'étaient retrouvés pris au coeur de l'attaque.

" J'aurais souhaité vous rencontrer en de meilleures circonstances. Soyez les bienvenus au Sanctuaire ou bon retour parmi nous. Chevaliers du Lion et des Gémeaux. Je suis Shun de l'Autel frère et bras droit de notre Grand Pope. Hyoga, mon autre frère, et moi-même veillons sur le Sanctuaire en son absence. Tout comme vous le savez sans doute, cette attaque n'est que la réplique d'un premier assaut mené sur le Sanctuaire voici trois ans. Assaut qui a balayé vos prédécesseurs et mis un terme à la vie de la réincarnation de notre déesse. "

J'inspirais doucement. Mieux valait qu'ils sachent au plus vite.

" Grâce à vous, nous savons maintenant qu'il y a au moins trois assaillants et deux escortes. C'est déjà un début. L'inspection des ruines de Rodorio devraient nous aider à y voir aussi plus clair. Nous avons plusieurs plans de secours pour les habitants en cas d'attaques mais ceux-ci ne suffiront plus. Plus maintenant que tout recommence. La précédente attaque a eu lieu alors que la garde d'or reprenait des forces et maintenant que trois nouveaux saints d'or nous rejoignent une nouvelle attaque survient. Ces ennemis qui qu'ils soient nous craignent ou plus exactement craignent que nous nous redressons et tentent de nous détruire avant que nous n'ayons le temps de nous rassembler. "

Je soufflais doucement avant de reprendre. Ma place était auprès de mes frères et de ceux que nous nous étions jurés de protéger.

" Mais maintenant, nous allons relever la tête même si nous ne l'avons jamais baisser devant qui que ce soit. Morgane... "

Je la regardais, laissant un peu de mon cosmos diffuser vers elle pour la rassurer. Tant de cruauté à son égard. Pourquoi meurtrir la sainte de la Coupe au point de la traumatiser mais sans la tuer ? Cela m'avait pas mal travaillé cette histoire, elle qui communiquait avec l'esprit d'Apollon...

" Pense à te soigner ainsi que le seigneur des Gémeaux. Tous deux êtes blessés. Nous avons pas mal de choses à accomplir à la fois pour la sécurité du Sanctuaire et les guerres qui nous attendent. "

Cela me répugnait toujours autant. La violence, la guerre me révoltaient mais nous n'avions pas le choix. Il nous fallait au moins apprendre à qui nous avions affaire. C'était même le plus urgent. Cette fois, nous nous devions de réussir à percer ce mystère. Tant que cela restait inconnu, jamais nous ne pourrions lancer d'attaque contre ces ennemis qui n'avaient de cesse de malmener les peuples sur la terre entière.
Revenir en haut Aller en bas
Casimir
Gold saint du Lion // Ultraviolet Man
Gold saint du Lion // Ultraviolet Man
avatar

Nombre de messages : 100
19/01/2013

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Ven 8 Mar - 4:58

Avant même que les deux personnes aient pu répondre à ma question, un pas se fit entendre de l'intérieur du temple et un homme à la chevelure blonde et aux yeux aussi bleus qu'un lac de Scandinavie en plein été avança ; il portait une Armure d'Or qui ne manquait pas d'élégance et qui se mariait bien avec son expression glaciale. Sans nul doute le Chevalier d'Or du Verseau, gardien de cette Maison. J'avais l'impression de l'avoir déjà vu, mais je n'aurais su dire où et quand.

Il nous annonça que nous ne pouvions aller plus loin. Diantre, que voulait-il dire par là ?! Avait-il l'intention de nous affronter, nous ses frères d'armes, alors que nous avions le même but, c'est à dire combattre pour la paix, la justice, l'amour, les fleurs, les petits oiseaux, au nom d'Athéna ?!
Je fus vite rassuré : nous irons descendre pour porter assistance à ceux qui se trouvent en bas, au village de Rodorio. Ouf !

Il se présenta comme étant Hyoga du Verseau et nous demanda qui nous étions.

- Nom d'un petit bonhomme ! m'exclamai-je. Je savais bien que votre visage me disait quelque chose ! Le fameux Hyoga du Cygne ! Je vous ai vu à la télévision quand j'étais minot, lors des Galaxian Wars ! Vous étiez mon Bronze préféré ! Mais permettez-moi de me présenter : je suis Casimir, Chevalier d'Or du Lion, c'est un honneur que de vous rencontrer !

Le mot "honneur" n'était pas de trop car j'avais entendu, de la bouche d'Eoghan, les exploits des légendaires Chevaliers de Bronze qui avaient maintes fois affronté moult ennemis pour venir au secours de la Déesse Athéna, et ce au péril de leur vie. Ils avaient tour à tour lutté contre les Guerriers Divins d'Asgard, les Généraux Marins de Poséidon et les immondes séides d'Hadès, les Fantômes ou les Spectres, je ne savais plus. Durant ces combats titanesques, ils avaient sans cesse repoussé les limites de leurs Cosmos et avaient accompli des exploits dignes des Dieux.
A ce sujet, je remarquai enfin l'autre homme qui l'accompagnait et j'écarquillai les yeux car je le reconnus : mais oui, ce n'était autre que Shun d'Andromède, le Saint qui maniait des chaînes et qui avait une armure rose ! Raison pour laquelle j'ai longtemps cru que c'était une fille...

Sur ces entrefaites, deux nouveaux personnages firent leur apparition ; montant le Grand Escalier d'Or ils se joignirent à nous. Le premier devait être à peine sorti de l'enfance et m'arrivait à peine à l'épaule ; il semblait sorti tout droit d'un film de Tim Burton et portait une Armure d'Or étincelante, quoiqu'un peu abîmée : nul doute qu'il venait de livrer récemment un rude combat car ses blessures, légères, étaient récentes.
Neos Shadowive était son nom et il était le Gold des Gémeaux. Je fronçai les sourcils car un ancien gardien de la troisième Maison, Adonis, avait trahi ses nobles idéaux pour se retourner contre ses frères, notamment Eoghan, qu'il avait tué de ses propres mains ! Décidément, cette Armure avait comme porteurs des personnes peu recommandables...

La seconde était une ravissante jouvencelle à la chevelure sombre et à la peau pâle. Elle portait une cape qu'elle resserrait étroitement autour de ses minces épaules. Elle avait l'air dans un sale état et je compris que son Armure - car il s'agissait bel et bien d'une combattante du Sanctuaire - avait été sévèrement endommagée, voire complètement détruite. Alors, si je ne me trompais pas, elle devait être entièrement nue sous de morceau de tissu...
Elle s'appelait Morgane de la Coupe et raconta qu'elle et Neos avaient combattu les mêmes adversaires que ceux qui étaient venus porter la mort et la destruction il y a trois ans de cela ou tout au moins des êtres possédant un Cosmos similaire, mais en puissant, pulvérisant une partie de Rodorio et enlevant une certaine Elea, une Gold Saint !

Shun nous souhaita la bienvenue et nous fit un exposé de la situation actuelle qui n'était guère brillante, concluant néanmoins que le Sanctuaire allait, une fois de plus, se relever de cette attaque. Il diffusa son Cosmos et je pus me rendre compte à quel point il était puissant. Lui aussi avait dépassé, et ce depuis longtemps, le statut de simple Chevalier de Bronze. Ce qui me fit penser à une parole de mon mentor : "ce n'est pas l'Armure qui fait le Chevalier mais son Cosmos".

Mon regard se posa sur Morgane : elle avait l'air si malheureuse, si désemparée à cause de ces récents évènements et elle faisait peine à voir dans cette tenue que je décidai de mettre un peu de baume au cœur : je me concentrai et instantanément les pièces composant mon Armure d'Or quittèrent mon corps et se posèrent sur la jeune femme ; en un instant elle fut enveloppée de la tête aux pieds de l'Habit Sacré du Lion qui lui procurera un regain d'énergie et accélérera sa guérison.

- Voila, je pense que vous serez mieux ainsi ! Vous me la rendrez quand vous aurez retrouvé une tenue digne d'une demoiselle de votre qualité ! fis-je d'une voix chaleureuse. Mais j'en oublie les usages : je suis Casimir, Chevalier d'Or du Lion.

Je conclus ma présentation en esquissant une petite révérence. Je n'étais pas nu sans mon Armure : je portais mon beau costume Armani et des chaussures Weston aux pieds...
Revenir en haut Aller en bas
Neos
Gold saint des Gémeaux
Gold saint des Gémeaux
avatar

Gémeaux
Nombre de messages : 60
Age : 28
Localisation : Beyond good and evil
21/12/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Ven 15 Mar - 4:11

Hyoga n’eut pas le temps de répondre à ma question car Morgane narra alors à tous les évènements s’étant déroulés à Rodorio.

J'appris alors qu'aussi monstrueuse et fulgurante fut cette attaque, elle n’était que l’écho d’une attaque bien plus terrible étant survenue trois ans auparavant et encore pire, perpétrait par d'autre assaillant que celui nous ayant attaqué aujourd'hui.

*Trois ans ? Et aucune défense n’a pu etre mise au point contre eux ? Sont-ils donc si puissants que nous ne puissions qu’attendre leurs assauts ? Combien sont-ils donc ? Sont-ils tous aussi puissants ?*

J’avais assisté en personne à l’expression du pouvoir de l'un d'entre eux, aussi j'étais parfaitement bien placé pour réaliser qu’elle était la différence de niveau entre lui et moi. J’avais eu affaire à un ennemi aussi puissant que dément, un être ne vivant que pour tuer et ayant malheureusement plus que les moyens de ses ambitions.

Je tentais d’étudier la situation alors qu’un nouveau personnage fit son apparition en se présentant comme le frère de l’actuel grand pope.

*Shun de l’Autel…*

De ses dires, j’appris l’ampleur du désastre ayant suivi la précédente attaque et sans aucun doute, la raison ayant causé le traumatisme que j’avais relevé dans les yeux et les gestes du chevalier de la coupe.

*Athéna est… Morte ?*

La garde d’or était tombée, le sanctuaire était en reconstruction, et la déesse de la sagesse elle-même avait été vaincue, terrassée par deux autres manieurs de sable écarlate. Ainsi ils étaient au moins trois, et si leur pouvoir étaient égaux, alors qu’elles étaient nos chances face à eux ?

*Du calme, du calme. Si mes estimations sont justes, son cosmos était au moins deux fois plus intense que ne l’est le mien à pleine puissance. Si en combat singulier je n’ai aucune chance, peut etre qu’en équipe avec un autre chevalier d’or je pourrais le vaincre.*

J’avais beau tenter de me rassurer via de logiques déductions, la vérité était là, et rien ne semblait pouvoir l’atténuer, j’avais été impuissant, j’aurai certainement été tué sans l’intervention d’Edward, et apparemment mes prédécesseurs n’avaient pas fait mieux malgré leurs entrainements.

Tant d’évènements s’étaient déroulés aujourd’hui sans même me laisser le temps de me reposer, l’arche s’était avérée etre une armure dorée, Edward s’était sacrifié pour nous sauver, j’avais appris que les dieux n’étaient pas que des mythes antiques, et que désormais ma vie était liée à l’un d’eux aujourd’hui disparu.

J’avais l’impression de rêver, non, plutôt de faire un cauchemar duquel il fallait que je sorte immédiatement.

J’allais m’assoir sur les marches du temple du verseau lorsqu’une voix parfaitement ridicule se fit entendre et m’arracha à mes sombres pensées. Tournant la tête pour voir de qui elle provenait, je du retenir un rire de stupéfaction en voyant de mon œil unique le chevalier d’or du lion s’exprimer comme l’aurait fait un méchant de dessin animé cabotinant au-delà de toute retenue.

Plus il s’exprimait, plus je sentais en moi le fou rire prendre l’ascendant et cela malgré tous mes efforts pour le contenir. Je savais bien que le pauvre n’y pouvais rien, que c’était sans doute là son élocution naturelle, mais malgré l’éducation et les usages, il demeurait toutefois certains réflexes qui cette fois risquaient bien de vexer un camarade chevalier.

Lui-même m’avait regardé en fronçant les sourcils, comme s’il éprouvait quelques méfiances à mon encontre. Pour ma part, seul un grand sourire amusé ornait mon visage alors que je l’écoutais se présenter au chevalier de la coupe en faisant totalement abstraction de ma présence.

*Oui, il a quelque chose contre moi, c’est certain*

Il émailla son geste d’une légère révérence et étrangement je m’attendais presque à le voir sortir un mouchoir ou une fleur pour les tendres à Morgane avant de l’inviter à diner. La situation était critique et pourtant rien dans sa voix ou dans son attitude ne laissait transparaitre une quelquonque affectation, il me faisait penser à un touriste alors en vacance et portant une armure trouvée dans une boutique de souvenir.

*N’en a-t-il vraiment rien à faire, ou est-il simplement inconscient ?*

Casimir du lion, s’était ainsi qu’il se nommait. Un nom loufoque pour une personne tout aussi loufoque quoi qu’encore bien mystérieuse, comme tant d’autres alors près de moi.

*Tout un nouveau monde à découvrir… Tant de visage et de nom.*

Je n’avais jamais été très sociable, presque agoraphobe ces réunions avaient toujours été pour moi une épreuve plus qu’un divertissement.

Me relevant alors aux derniers dires de Shun, j’observais avec intérêt le geste du chevalier d’or du lion alors qu’il se délestait de sa propre protection pour la faire se déposer délicatement sur le corps blessé de Morgane.

*C’est… Intéressant. On peut donc contrôler son armure à distance et lui faire accomplir des gestes par la volonté. A moins bien sûr que cela soit une capacité qui lui soit propre.*

Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir, il me fallait m’entrainer afin d’en avoir le cœur net.

« Merci pour elle, chevalier Casimir, c’est un geste très aimable de votre part. »

Regardant de plus près la protection dorée alors entourant le corps du chevalier de la coupe, je remarquais avec intérêt que l’armure d’or avait pris la forme de sa nouvelle porteuse, épousant ses courbes féminines comme une seconde peau. Ainsi l'armure s'adaptait à son porteur.

*Voila donc pourquoi la mienne est à ma taille.*

Le pouvoir de ces protections enchantées semblait ne pas s’arrêter là, car les plaies bénines du chevalier de la coupe semblaient se résorber bien plus rapidement au contact du cosmos qui émanait de sa nouvelle protection.

*C’est fascinant, ainsi le cosmos a aussi ces propriétés là.*

Tant de chose à retenir en si peu de temps. J’avais toujours vu le cosmos comme une arme, un pouvoir n’amenant que la destruction autour de celui qui l’utilisait. Mais apparemment je n’avais fait que survoler son champ d’application.

*Le pouvoir de faire des miracles…*

Je n’avais pas compris, tout simplement pas compris. Il me fallait encore progresser, mais pour cela il me faudrait un maitre pour m’apprendre ce qu’Edward ne m’avait pas appris. Mais avant tout, dans l'immédiat il nous fallait nous protéger des prochaines et plus que probables attaques de ces mystérieux assaillants.

Shun disait vrai, cette fois serait la dernière.

« Chevalier de l’Autel, je vous remercie pour votre attention à notre égards, mais je crains que nous n’ayons guère le temps de nous reposer, pas alors qu’à chaque secondes nous restons sous la menace d’une attaque de ces monstres.
Avec votre permission je demande à ce que le chevalier Morgane et moi-même soyons de ceux ayant pour charge l’inspection du village de Rodorio. Nous avons tous deux vécu cette attaque et le chevalier de la coupe semble etre parmi nous le plus à même de m’instruire sur nos ennemis.
Je sais que je suis encore inexpérimenté, mais je ne saurai tolérer d’être laissé derrière alors qu’elle s’aventurera là où l’ennemi peut la frapper aussi facilement.
La dernière fois nous avons été surpris, au débotté et au dépourvus, cette fois s’ils osent revenir, nous serons prêt.
»


Tristesse, désespoir, colère, rage, haine, tout ceci s’enchainait en moi en une suite sans fin. Trop jeune, beaucoup trop jeune était mon cœur encore soumis à la tourmente des émotions.

Il m’aurait été si facile de sombrer en cet instant, d’enterrer à jamais ce qui faisait de moi un etre humain et priant pour ne jamais plus avoir à souffrir par sa faute. Mais au fond de moi, je savais que cela ne serait que la solution la plus lâche, et je ne voulais pas etre un lâche.

Si je devais souffrir pour grandir, alors je souffrirais, je souffrirai jusqu’à ce que j’acquière enfin le pouvoir de m’en protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Lun 18 Mar - 2:35

Dès que le Verseau eut annoncé son nom, le chevalier d'or du Lion s'écria. Il semblait qu'il connaissait Hyoga de l'époque ou il était le chevalier de bronze du Cygne. Il l'avait vu à la télévision lors des combats galactiques organisé par Saori Kido. le gardien du onzième temple rosit légèrement avant de parvenir à se maitriser, c'était très rapide et peut être que personne ne l'avait remarqué. Il avait reprit le contrôle très rapidement et il faisait de nouveau front tel un bloc de glace, laissant se déverser de sa personne le froid qui marquait sa constellation. L'intensité de son cosmos n'était pas à son paroxysme mais il était supérieur à un chevalier d'or. Il regardait de haut les personnes qui se tenaient devant son temple et apprit de la bouche du Lion qu'il se nommait Casimir. L'homme semblait être une parodie derrière ses airs de riche héritier, à se demander s'il savait ce qu'il se passait ici même. Et pourtant Hyoga ne le sous-estima pas, Poséidon lui même n'était il pas issue de famille aristocratique ? et c'était la puissance qui faisait un chevalier et non sa condition et il était indéniable que celui-ci possédait le potentiel d'un chevalier d'or.

Il ne reçu pas de réponse à ses mots car deux autres chevaliers arrivaient. Tout se succédait à merveille, il n'y aurait pas besoin de se répéter plusieurs fois car le temple du Verseau sembla devenir le point de rendez vous de tout le monde. Morgane arriva, elle était précédé par celui qui, vu son armure, était le nouveau chevalier d'or des Gémeaux, armure ambigu qui avait connu tant de traitres. Hyoga le regarda du haut des marches, son regard glacial se posa sur lui. Ce n'était qu'un enfant mais lui même n'en était il pas un lorsqu'il réalisa tous les exploits qui sont loués au Sanctuaire depuis dix années

(celui-ci sera t il à la hauteur ou n'est ce qu'un autre traitre parmi tant d'autres.)

Grande question à laquelle le Verseau ne pouvait pas répondre. Il se méfiait maintenant de presque tout le monde, sa confiance n'allant qu'à trois personnes qui étaient toutes présentent en ce moment, à savoir Shun bien entendu mais aussi Godefroid et Morgane. Tous les autres devraient faire leurs preuves, ce ne serait pas aisé de pénétrer l'armure de glace qui recouvrait le cœur du Hyoga.

Morgane était en piteux état, de nouveau elle avait subit l'assaut de plein fouet. Si elle regardait le Verseau, elle trouva l'un des rares moments ou il se laisserait aller à de l'affection. Juste une lueurs dans ses yeux différentes du reste et un très léger sourire de réconfort, si l'on pouvait en trouver mais il redevint le glaçon une fraction de seconde plus tard.

Le Gémeau se présenta, il se prénommait Néos Shadowhive, il avait un cache sur son œil mais vu le ton de sa voix, il semblait qu'il prenait sur lui même pour dominer son stress. Il voulait rencontrer le Grand Pope, comment lui expliquer qu'il n'y en avait plus ? il dit qu'il voulait rencontrer quelqu'un qui avait l'autorité en absence du chef du Sanctuaire. Hyoga en était une mais il n'était pas dans les conditions actuellement pour les assumer et d'ailleurs il ne le voulait pas sauf si on lui mettait la responsabilité sur ses épaules. Enfin il se doutait que Shun en ferait un représentant bien plus digne. Néos ressentait bien évidemment les cosmos et il s'adressa à Hyoga en parlant de son pouvoir en priorité. Le Verseau avait les yeux bleus posés sur ce garçon, le froid était la seule chose dont on pouvait qualifier l'ancien Cygne actuellement.

Aucun son ne sortit de sa bouche et il ne répondit pas. Ce fut Morgane qui rompit le silence gênant qui s'installait, elle se présenta pour ceux qui ne la connaissait pas et elle fit un récit de ce qu'il s'était passé au village. Aucun signe ne permettait de voir que Hyoga intégré les informations et pourtant il le faisait. Aucune réaction, aucune émotion ne passa sur son visage, un bloc de glace aurait paru plus expressif en ce moment. Shun s'avança aux côtés de Hyoga et il fut très rapidement évident qu'il y avait un contraste saisissant entre les deux hommes. Shun était beaucoup plus amical et chaleureux. Ce fut lui qui prit les choses en main, expliquant ce qu'il s'était passé et comptant sur les nouveaux arrivants pour redresser le Sanctuaire. Il envoya ensuite Morgane et Néos à l'infirmerie car ils étaient blessés. Ce dernier fut apparemment abasourdi par les révélations et il s'assit sur les dernières marches menant au temple du Verseau. Casimir retira son armure d'or qu'il fit endosser à la chevalier d'argent afin qu'elle soit plus décente car ses vêtements avaient été malmené et c'était surtout la cape de Néos qui la recouvrait actuellement.

Si Néos était agoraphobe, il devait apprécier les effort de Hyoga pour ne pas l'effrayer par ses paroles. Pourtant le regard du blond chevalier semblait jauger les personnes présente, son regard glacial allant de l'un à l'autre, les sourcils froncés mais pas de colère. Le gardien du troisième temple se releva, il remercia le Lion pour son geste envers Morgane. Il s'adressa ensuite à Shun, comprenant surement qu'il trouverait plus de réponse qu'en Hyoga. Il demanda s'il pouvait explorer le village en compagnie de Morgane, ses mots étaient maladroits, il semblait remettre en question la gestion actuelle, du moins aux yeux du Verseau et il voulait prendre les choses en main. Hyoga ne s'en offusqua pas le moins du monde, il était un chevalier d'or et à part le Grand Pope, il était libre de ses occupations. Par contre il ne prenait pas en considération que, si lui ne voulait pas prendre de repos, peut être que sa partenaire en avait besoin, surtout vu le choc psychologique qu'elle avait reçu de nouveau avec cette attaque. Enfin Hyoga ouvrit la bouche mais ce ne fut pas pour répondre au Gémeau

"Morgane, comment te sens tu ? cela va aller ou tu veux un peu de temps pour récupérer ?"

Le ton de sa voix semblait presque amical et entourait d'une certaine chaleur. Hyoga n'avait rien contre les nouveaux chevaliers mais il faudrait qu'ils passent du temps ensemble s'il voulait apprendre à les connaitre et aussi retrouver comment on s'y prenait pour faire confiance aux gens.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe
avatar

Taureau
Nombre de messages : 182
Age : 31
Localisation : Sanctuaire
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mer 20 Mar - 2:36

La présence de Shun avait de quoi la rassurer même si elle regrettait l'absence de Dioné. La garde était son amie et comme elle avait vu les êtres écarlates de près. Tout comme...

Elle se sentit attirée par Néos. Le jeune chevalier semblait lui aussi porté sa part de souffrance et de traumatisme, le tout soigneusement caché au plus profond de son âme. L'ancienne prêtresse eut un mouvement vers lui. L'héritage que lui avait laissé Edward commençait à prendre toute son importance. Et avec lui suivait son lot de secrets, des blessures, de haines et de désir de revanche.

Néos... Je ferais tout pour le guider sur le destin jusqu'à ce que tu deviennes maître de ton pouvoir. Et lorsque cela arrivera, tu seras de taille à prendre ta revanche sur la vie, à laver ton honneur et rendre justice à Edward, Phaïos, Eléa et tant d'autres. Ensemble, nous soignerons nos blessures...

Blessures...

Ce terme revenait en elle avec l'attaque portée au plus profond de son âme. La meurtrir sans la détruire. Quelle étrange idée mais cela devait avoir un sens. Le tout était de le trouver et cela passait par Néos et ce sceau que le majordome lui avait remis.

Un frisson, le regard de l'Autel posé sur elle et rougit presque à la remarque du maître du vétéran. Elle était quasi nue sous la cape de Néos. La silver sainte n'avait pas à rougir de sa plastique mais elle était aussi plus pudique qu'elle le laissait voir. Les prêtresses d'Apollon avaient une grande noblesse et ne s'exhiberaient jamais. Les tenues rituelles étaient d'ailleurs traitées avec le plus grand soin et conservées dans les salles sacrées.

Tout cela était si loin maintenant. Une nouvelle sensation de froid avant qu'elle ne sente une énergie puissante et chaleureuse l'envelopper suivie de l'armure du Lion. Une immense surprise se dessina sur ses traits avant qu'elle ne se tourne vers Casimir, rayonnant dans son costume hors de prix, affichant une allure digne de celle d'un prince.

" Merci, chevalier Casimir. C'est un grand honneur de porter une telle armure. Sa force est telle qu'elle me redonne de la vie... "

A ces mots, la cloth sembla comme s'animer. Le cosmos latent s'embrasa soulageant les plaies les plus superficielles de la sainte tout en la réconfortant. Un secours bien venu. Un sourire quand elle entendit Néos reprendre la parole. Il était de la race des battants de l'étoffe des meilleurs guerriers quoique encore si jeune, trop impétueux face au malheur.

Ce que lui firent remarquer à leur façon ses aînés. Hyoga était même sorti de sa réserve Lui qui laissait Shun se charger des discussions tout en veillant sur l'ensemble du domaine sacré. Une telle cuirasse recouvrait le saint de glace que c'en était écrasant pour celui qui le découvrait pour la première fois. C'était comme rencontrer un immense mur de glace éternelle. Sauf pour elle qui pouvait surprendre ces quelques instants où son masque se fissurait laissant apparaître le coeur chaleureux que possédait le saint d'or.

Tout comme il venait de le lui montrer en se souciant de son état et de ses blessures, récentes et anciennes. Un sourire de la sainte aux cheveux châtain.

" Cela va déjà bien mieux. J'avoue que cette attaque m'a secouée et rappelé la précédente. Certains détails me sont revenus... Merci de ta sollicitude, chevalier Hyoga, cela me touches beaucoup et tu as raison. Je dois reprendre des forces. Cela m'aidera aussi à rassembler mes idées et peut-être retrouvé ce que j'ai perdu, il y a maintenant trois ans. "

Et s'adoucissant, elle se tourna vers le Gémeaux d'Or.

" Chevalier Néos, comme tu l'as appris, j'ai été témoin de la première attaque et pour t'aider, je dois reprendre mes esprits et apaiser mon âme. Apollon... Je sais qu'Apollon me soutiendra mais je dois aussi veiller à être en état de l'entendre. S'ouvrir aux paroles des dieux demande de la force et une âme apaisée... "

" Puis... " Elle rougit soudainement. " Quel spectacle je donne en ce moment. Penses-tu que cela rassurera les villageois de me voir en cet état ? "

Nul reproche, juste le désir de tempérer Néos et de lui faire comprendre qu'en cet instant, elle avait besoin de recouvrer ses forces.

" Suis-moi, Dioné ne tardera pas à venir et tu pourras en apprendre un maximum de nous. Quelque chose me dit que ton ami Edward pourrait même m'aider... Laisser tes blessures sans soin ne nous aidera pas.. "

Elle avait baissé le ton sur la dernière phrase, ne se faisant entendre que de Néos. S'il souhaitait l'interroger et en apprendre un maximum sur la précédente attaque, ce serait au palais du Grand Pope qu'il devrait d'abord se diriger. Le tout était de voir ce que déciderait le saint des Gémeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Neos
Gold saint des Gémeaux
Gold saint des Gémeaux
avatar

Gémeaux
Nombre de messages : 60
Age : 28
Localisation : Beyond good and evil
21/12/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mer 27 Mar - 4:43

*Attendre…*

Ce fut tout ce que l’on me répondit suite à ma proposition.

*Attendre et guerir.*

Le corps inoccupé et l’esprit libre de sombrer dans les profondeurs du désespoir. J’avais beau l’avoir repoussé maintes et maintes fois, je savais qu’il m’épiait encore, tapis au fond de moi, attendant patiemment son heure tel un prédateur à l’affut de la moindre seconde d’inattention.

Eux n’en savaient rien, ils ne devaient pas savoir, qui voudrait d’un compagnon portant en lui-même les germes de sa propre destruction.

*Attendre… Je ne le puis.*

Je ne le pouvais pas, mais je n’avais pas le droit non plus d’imposer quoi que ce soit à Morgane, elle avait ses propres démons à gérer.

« Je… Je ne peux pas. »

Serrant les poings face à ma situation, je savais que je faisais là le bon choix, mais alors pourquoi était-ce si dur ?

Prendre un bain, me reposer, pouvoir réfléchir calmement... Tout ce que je désirais. Mais cela m’était encore interdit, trop de chose était en jeu à présent, et même si Edward avait transmis le sceau au chevalier de la coupe, ce lien ne me donnait pas le droit de lui demander de veiller sur moi.

« Chevalier Morgane... »

Je posai alors sur elle un œil unique empli d’émotions contradictoires, joie, crainte, détermination, doute… Encore tant de pensées embrumaient mon esprit.

*L’action, l’action face au doute. Tant que j’agirai, le désespoir n’aura pas prise sur moi.*

« Allez donc vous soignez et vous reposer, comme vous le dites votre tâche requière que vous repreniez vos forces. Quant à moi j’irai commencer l’enquête à Rodorio, vous m’y rejoindrez lorsque vous vous en sentirez prête. »

Seul, j’avais ici fait un choix, celui d’avancer seul.

« Surtout reposes-toi bien. »

*Hahahaha ! Merveilleux ! Tu penses vraiment pouvoir te passer d’elle et de ce que cache sa main ?

Trop longtemps je t’ai évité, et trop longtemps j’ai eu peur de fermer les yeux. Il est temps d’en finir et pour ça je dois l’éloigner de moi.

Oooooooh ? Alors ce serai le grand jour, celui dont on rêve tous les deux depuis tant d’années ?*


Un regard noir dans le vide, le bruit de mes pas sur les marches menant au temple du verseau, et une mince silhouette dorée qui s’éloigne, qui descend, silencieux et déjà ailleurs.

*Mon chemin… Mon chemin passe par l’obscurité.*

J’ignorais comment cela allait finir, mais cela devait finir aujourd’hui.

Arrow Rodorio
Revenir en haut Aller en bas
Shun de l'Autel
Silver Saint de l'Autel // Bras Droit du Grand Pope


Nombre de messages : 40
28/06/2012

Feuille de personnage
HP:
550/250  (550/250)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mer 27 Mar - 10:41

Le temps sembla soudain s'accélérer tandis que le chevalier d'or du Lion se séparer de son armure pour la faire porter à Morgane. Une telle générosité ne m'étonnait pas outre mesure. De tout temps, les saints du Lion avaient fait montre de leur générosité quelques fussent leur façon d'être. Les manières ce Casimir me rappelait même par moment Julian Solo, la précédente incarnation de Poséidon. Comme pour tout personne ayant un jour nui à la déesse Athéna, je n'avais eu de cesse de mettre les ressources de la fondation Graad en avant pour le suivre. Sa trace avait fini par disparaître un jour alors qu'il semblait se diriger vers grand Nord. Tout cela pour dire qu'en ses manières, je reconnaissais quelque peu les grandes familles que notre défunte princesse n'avait eu de cesse de fréquenter.

Ce que cela me semblait loin maintenant, cette époque où tous les cinq, nous affrontions ce que nous pensions être les pires dangers. Ne jamais abandonner. D'autres saints prendraient la relève. Ce qui malgré la situation plus que tragique ne faisait que se confirmer. Nous devions nous relever au plus vite et nous renforcer. Cette attaque était loin d'être faite au hasard. Elle nous avait frappé alors que nous nous relevions.

Tant de suspicions contre les Gémeaux. C'était un terrible héritage pour le jeune Néos. Cette nature double semblait frapper tous les porteurs de cette armure. Pourtant, cette fois, les choses seraient différentes. Nous ferions tout pour déjouer cette malédiction qui semblait s'attacher au pas des Gémeaux.

Je restais ensuite sans un mot, écoutant juste les paroles des autres chevaliers. C'était le moment de les écouter tout simplement. Voir ce qu'ils feraient tous. Morgane était en effet encore trop éprouvée pour se rendre d'office à Rodorio comme souhaitait tant le faire Néos. D'ailleurs la sollicitude de mon frère à l'égard de la sainte de la Coupe ne m'échappait guère. C'était sans doute l'une des rares personnes à avoir gagné sa confiance tout comme le chevalier de Persée qui se contentait lui aussi d'écouter nos dires. Le Lion et Pégase n'avaient plus repris la parole lorsque des cosmos se firent sentir à l'entrée du domaine sacré. Cette aura froide me rappelant celle de Hyoga...

Nous avons des visiteurs.

Les choses avançaient belle et bien. Me tournant vers Hyoga, je pris de suite ma décision, mon regard se posant sur Casimir.

" Chevalier du Lion, vos manières me désigne un homme habitué aux réunions et aux rencontres importantes. Vous possédez aussi un sens du devoir certain ainsi que ce côté volontaire propre au Lion. "

A le voir dans son costume hors de prix, je pouvais aisément l'imaginer en pleine soirée mondaine. Il serait parfait pour accueillir des envoyés d'autres sanctuaire.

" Je vous demande d'aller au devant des visiteurs qui viennent juste d'arriver à l'entrée. A sentir leurs auras, ce sont des guerriers du grand nord, d'Asgard. Accueillez-les et escortez-les jusqu'au palais du Grand Pope. "

Puis ce fut vers Ryosuke que je me tournai.

" Chevalier Pégase, vous l'escorterez. Veillez à les faire rentrer au plus tôt dans l'enceinte du domaine sacré. Ces visiteurs peuvent nous en apprendre énormément sur ces mystérieux assaillants en plus de venir nous proposer une alliance. Que tout soit fait au mieux."

Le temps que les chevaliers répondent, je me tournai vers Hyoga, m'adressant à lui par la pensée.

" Mon frère, je ne crains que cela n'annonce ce que nous craignions le plus, le retour de ces tueurs dans le monde entiers. Maintenant, sans doute n'avons nous plus d'autre choix que d'aller voir les autres dieux encore dotés de pouvoirs. "

Je songeais au dieu Hermès et à son neveu qui se trouvaient toujours sur terre.

la suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Hyoga
Gold Saint du Verseau
Gold Saint du Verseau
avatar

Cancer
Nombre de messages : 575
Age : 39
Localisation : Ici ou ailleurs
09/02/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
450/450  (450/450)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Mar 2 Avr - 4:05

Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe
avatar

Taureau
Nombre de messages : 182
Age : 31
Localisation : Sanctuaire
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Ven 5 Avr - 5:42

Revenir en haut Aller en bas
Casimir
Gold saint du Lion // Ultraviolet Man
Gold saint du Lion // Ultraviolet Man
avatar

Nombre de messages : 100
19/01/2013

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Passage obligatoire   Sam 6 Avr - 0:20

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passage obligatoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passage obligatoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire
» [RP] Poste de Garde des Quartiers (passage obligatoire des visiteurs)
» ? LE RÈGLEMENT — passage obligatoire
» Plus Gardienne que l'on ne le croit [Passage Obligatoire pour les non Saints]
» Règlement (passage Obligatoire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : Au cœur des Ténèbres :: Au cœur des Ténèbres... Que s'est-il passé ? :: Sanctuaire d'Athéna-
Sauter vers: