Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lignes directrices [libre tous les spectres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil


Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Lun 7 Jan - 0:30

Hypnos se trouvait à Giudecca, devant le trône d'Hadès, il regardait celui-ci et il ressassait encore et encore tout ce qu'il s'était passé. Le moins qu'on puisse dire c'est que ces trois dernières années, c'était le calme total. La peur l'avait envahit lorsqu'il avait été attaqué et que son frère avait succombé aux coups de ses adversaires. Les humains disaient que l'histoire se répétait mais défaire des Dieux devraient être une chose impossible et pourtant cela s'était bien passé à plusieurs reprises. Bon certes, ils ne mouraient pas, c'était déjà le bon point mais les dernières années d'exil qu'il avait eut, dix ans tout de même, n'étaient pas pour lui faire plaisir. Alors on se demandera ce que dix ans représentent pour une divinité, pas grand chose face à l'immortalité mais c'est surtout la frustration d'avoir été banni malgré son statut.

Il avait passé ces dernières années à surprotéger Hadès en compagnie de Sarah et d'Héloïse. C'est grâce à cette dernière qu'il avait retrouvé et délivré son amante et il lui devait bien la protection qu'il lui avait donné lors de leur première rencontre, elle l'avait mérité. Apprendre que le Seigneur Hadès était son fils l'avait secoué, un sentiment étrange qui lui était inconnu en tant que Dieu mais il devait se l'admettre, c'était bien un sentiment, chose dont il se pensait dénué. Cela l'avait ébranlé et donc lorsque son frère avait succombé, c'est la crainte qui l'avait rattrapé. Quelle rage de se savoir accaparé par des choses si humaines. Il avait profité de ce séjour qui venait de durer plusieurs années à Elysion pour faire le point et réfléchir, c'était une chose qu'il faisait à merveille contrairement à Thanatos, si capricieux et rentre dedans que possible. Mais il était temps d'arrêter de tergiverser comme il le faisait depuis si longtemps et encore d'ailleurs depuis qu'il était face à ce trône. Il fallait maintenant passer à l'action et ne plus rester inactif sinon ils seraient bien incapable de faire face et cela il ne pouvait pas l'accepter.

Hypnos intensifia donc son cosmos, le faisant résonner et le lançant à travers tous les enfers, invitant les spectres à le rejoindre mais également ceux qui les avaient rejoint comme Asclépios, Alaïs et Héloïse. Sarah devait venir aussi pour être à ses côtés car ils dirigeaient les enfers ensemble.

En attendant l'arrivée de ceux qui étaient sous les ordres de son fils et normalement de sa compagne et lui même, Hypnos matérialisa une chaise qu'il plaça aux côtés du trône et il s'y assis. Sa lyre apparue dans ses mains et il entama un air nostalgique dont il avait le savoir


Dernière édition par Hypnos le Lun 28 Jan - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sarah
Représentante d'Hadès
Représentante d'Hadès


Nombre de messages : 1034
Localisation : Enfers et Château d'Heinstein
05/03/2010

Feuille de personnage
HP:
380/380  (380/380)
CS:
390/390  (390/390)
PA:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Sam 12 Jan - 7:14

Lentement, elle glissait avec toute sa grâce entre les ombres et les défunts en transit vers la demeure que leur avaient construite leurs vivants. Elle qui autrefois avait été enterrée vivante s'était relevée à la lumière du fils de Nyx. Quelle ne fut sa joie le jour où son amant l'avait tirée de cette geôle sans retour. Cette cellule aveugle encore plus effroyable que la pire des oubliettes. Sous le pouvoir du Maître du Sommeil le collier la retenant loin des autres, de la Non-vie s'était rompu en un chant qu'elle ne pourrait jamais oublié. Celui de sa renaissance et de sa liberté.

A pleins poumons, elle avait respiré l'air des Enfers, celui des prisons où soufflaient les vents éternels. Le premier visage qu'elle avait vu était celui de son amant.

Hypnos...

D'un seul mouvement, Sarah s'était jetée entre ses bras. Libre et heureuse de le retrouver, elle en avait oublié en ce premier instant celles qui l'y avaient jetée. Opportunité qui avait sauvé la Succube des crochets de la Mante Religieuse mais pas l'Usurpatrice...

Ainsi la vérité avait-elle éclaté au grand jour. Plus belle et plus puissante malgré sa détention et le mal que lui avait infligé la sombre Pandora, Sarah s'était relevée, rayonnante au bras d'Hypnos. Le dieu l'avait soutenue tout en laissant son cosmos nourrir la spectre affaiblie par sa si longue captivité. Quelle n'avait été la joie pour elle de retrouver son amant et son fils mais aussi de découvrir le visage de sa tendre Héloïse.

Si seulement...

L'horreur ne les avait pas ensuite frappés. Les conséquences du soulèvement des Enfers les avaient désorganisés, les rendant plus vulnérables. C'était un véritable séisme qui les avaient submergé avant qu'un terrible raz de marée ne suive. Une attaque aussi dévastatrice qu'inattandue, un désastre aux teintes pourpres...

Tant de ses frères à peine retrouvés furent fauchés ce jour-là. Même Thanatos, le jumeau de son merveilleux amant avait été emporté...

La Mante avait tout fait pour lui qui souffrait tant de la perte de son frère. Elle l'avait soutenu de toute sa tendresse, de toute sa passion. Hypnos et elle s'étaient ainsi retrouvés sur les ruines des Enfers qu'ils avaient depuis redressés. Ensemble, ils veillaient sur leur fils, l'incarnât d'Hadès qu'ils protégeaient à chaque seconde qui passaient.

La terrible Mante avait repris sa place auprès d'Hypnos dont la musique venait de s'élever depuis quelques minutes déjà, l'attirant auprès de lui. Leur jeune fils n'était jamais loin d'eux. Un doux regard sur l'enfant qui dormait encore. Elle avait veillé à ce qu'il puisse se reposer au mieux avant que les spectres ne les rejoignent.

Quelques derniers pas et elle s'approcha des portes de Giudecca qu'elle franchit avec Hadès entre ses bras. D'un geste empli de toute son amour maternel, elle déposa l'enfant sur un des lits proche de son trône avant de l'embrasser sur le front, le regardant sourire en retour. Puis, elle se releva avant d'avancer vers celui qui jouait. De sa main, elle l'interrompit doucement avant de s'installer sur ses genoux, profitant de l'intimité que tous deux avaient encore. Puis caressant la joue du dieu, elle posa ses lèvres sur les siennes.

Quelques instants s'écoulèrent ainsi entre les deux amants avant que la Mante ne se relève et prenne sa place aux côtés de son fils et de celui de Nyx. Les spectres n'allaient plus tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès


Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Dim 13 Jan - 7:27

Trois ans depuis qu'il avait affronté ce guerrier écarlate aux cotés du Bénou qu'il considérait comme un frère. Des années qu'il utilisa à s'entraîner avec acharnement, pour gagner en puissance sans se soucier des mutations de la hiérarchie infernale. La chute de Pandore ne l’intéressait pas, pas franchement plus que la levée de Sarah. Tous jouaient une ronde autour de son seigneur Hadès, et lui seul restait le point de mire. D'autant plus que ce dernier avait perdu ses pouvoirs depuis l'attaque de ce « Tulwar ».

Sa protection était devenue une priorité plus qu'absolue, et il était évident que l'appel du Dieu du Sommeil concernait ce sujet. Ce qui motiva l'Hécatonchire suffisamment pour ne pas traîner en route.

Stélios franchissait le pont dimensionnel et la silhouette monstrueuse de la créature à dix bras apparut à un mètre de son Dieu.

Il vit l'enfant ouvrir un œil, sortant du sommeil, et sourire à l'apparition de son gardien si fidèle.

Dans ces rares moments, le visage du sombre guerrier s’adoucissait et reprenait des traits profondément humains.

Stélios n'était pas du genre à se mentir à lui-même et il s'était demandé pourquoi il avait conservé sa fidélité envers Hadès. Après tout, le Dieu n'avait plus de pouvoir, et servir un être dont la puissance était devenu un souvenir n'avait pas tant de sens que cela pour un guerrier du type de Stélios.
Les faibles tombaient, et les forts les remplaçaient, c'était le cycle éternel naturel. Mais l'image de la première apparition de son seigneur lui avait donné un but et une logique dans un monde où il était condamné à être un éternel étranger.

Le dieu des enfers avait été lui-même condamné à s'occuper de cette partie de l'univers par Zeus. Il était un paria parmi le Panthéon grec. Et pourtant, c'est ici, dans cet outre-monde, que tout prenait son sens. Hadès n'avait jamais perdu de sa superbe, même jeté à garder les tréfonds. Il avait fait des spectres, des gardiens nobles, puissants et immortels.

Tout en Hadès symbolisait l'idéal de Stélios, et ce dernier s'était promis de rendre à son seigneur ses pouvoirs.

Le cent-neuvième spectre mit un genou à terre face à Hadès lui sourit et tendit sa main.

Dans la paume du surplis, une sphère, un artefact ressemblant à un œil de métal rouge.

« Voici un lien, Maître. Depuis la perte de vos pouvoirs, la connexion que vous avez instauré avec le serviteur que je suis est devenu si ténu que je crains de ne pouvoir vous rejoindre à temps. Avec cet œil retiré de mon surplis, nous serons toujours liés, et il suffira d'un claquement de cil pour que j'arrive au moindre soucis. »

Hadès était souriant, et referma sa main sur l'oeil d'orichalque.

Une fois fait, Stélios se redressa de façon nonchalante et sourit.

« Hypnos, Sarah, bien le bonjour. »

Il croisa ses bras attendant de voir quels spectres arriveraient à sa suite, ou si les deux souverains avaient directement quelque chose à lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire


Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Jeu 17 Jan - 4:07

Les vies s'effaçaient entre ses mains, au creux de ses bras. Avec une douceur inimitable, elle s'était glissée entre les malfrats avant de les tuer un à un sans qu'ils ne ressentent la moindre présence. Se nourrir de la sorte restait sa spécialité. Elle était l'ombre douce dans la nuit. La mort qui sectionnait les fils de la vie sans que personne ne la voit sous la douce clarté de la lune.

Dans l'ombre ou sous la lumière diaphane de Séléné, elle se tenait en attendant de se révéler, enchanteresse, à ceux qu'elle jugeait digne d'elle. Plus puissante et plus insaisissable qu'auparavant, elle était l'incarnation du charme irrésistible des Enfers, l'incarnation de l'Etoile des Ténèbres. Quelle plus beau nom pour elle, la fille de la nuit. Rousse comme sa soeur de coeur, elle avait mis des années à se relever des blessures infligées mais toujours le lien entre elles se recréait. Améliah et Calia, les deux roses. La Succube lui avait dissimulé ce qu'elle désirait le plus, de toute son âme. Le retour de Pan... Fils d'Apollon, son amour, celui qui avait embrasé le coeur qu'elle pensait détruit à jamais.

Pour me sauver... Améliah, pour me sauver, tu t'es tue...

Cela avait fini par se faire jour en elle et puis, l'attaque des Enfers avait repoussé le tout dans un avenir plus si lointain. La sublime chasseresse savait qu'un jour, elle se retrouverait de nouveau entre les bras de celui qu'elle aimait mais que pour cela, elle devrait avant tout vaincre le nouvel ennemi qui se dressait devant eux. Pas seule bien sûr, la Vampire le savait. Jamais, elle n'aurait la force de le faire seule et justement, seule, elle ne l'était pas, plus. Contrairement à son exil, elle n'était plus seule et désespérée. Les spectres la soutenaient et surtout, elle avait son ange blond, son fils, auprès d'elle et la tendre Nomade du désert. Puis, il y avait aussi Mina et Jonathan Harcher sans oublier toutes ses familières. Certaines surgissant d'un lointain passé et d'autres plus récents. Les petites Vampires, Bella et Vixen, en tête, le jaguar Jaoh et encore d'autres qui se tenaient dans l'ombre de la Rose infernale, la Rose d'Amazonie.

- Dansez sous les rayons de la Lune d'Ambre...
Joignez-vous à moi...
Venez partagez la beauté du Royaume sous-terrain


Lentement, les âmes se dirigeaient vers le Puits avant qu'elle ne ressente l'appel et ne regagne Heinstein au plus vite. Ensuite ce fut la traversée des Enfers et enfin l'arrivée au Giudecca. D'un pas léger et silencieux, elle s'approcha des portes, accrochant d'office les cosmos du divin Hypnos, de la représentante Sarah et enfin de Stélios. Un sourire aux lèvres, elle ôta son casque avant d'approcher doucement des souverains et de son jeune dieu. Une démarche gracieuse accompagnée par le bruissement délicat de sa longue robe sur le sol de Giudecca. Une apparition enchanteresse que celle de la Chasseresse des Enfers qui s'agenouilla avec le plus grand respect devant le trio régnant sur les Enfers.

- Mes respects, Majesté Hadès, divin Hypnos et dame Sarah, moi Calia de la Vampire vous salue et attends vos ordres.

Puis se redressant doucement, elle salua son frère d'armes.

" Cela faisait longtemps Stélios. Ravie de te revoir... "


Dernière édition par Calia le Lun 18 Fév - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens


Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Sam 19 Jan - 23:20

Fichu sable...
Alaïs...

Cela faisait des heures que la jeune femme avait arraché un balais à l'une des servantes et s'était mise en tête de bouter tout ce qui ressemblait de près ou de loin à du sable hors des murs d'Heinstein. Et cela faisait des heures que Camus se demandait ce qu'il avait bien faire à la déesse pour hériter de tels disciples.

Ainsi était restée la superbe Rose du désert. Elle avait embelli, s'était en quelque sorte affirmée. Pour le meilleur ou le pire, tout dépendait du point de vie de celui qui lui faisait face. Enfin, elle avait des excuses, être la disciple d'Asclépios, renégat du Scorpion de son état mais aussi celle de Camus, âme d'un gold de l'ancienne génération avait tout du cocktail détonnant. Et parlant de sable, cela faisait aussi un moment que Sable de Nacre se promenait dans le parc en compagnie de Jaoh. Faire cohabiter un étalon du Désert et un jaguar, cela tenait de la gageure mais Alaïs s'était aussi mise en tête de rester auprès du blond guerrier et de sa soeur... non sa mère.

Bon, sang, pourquoi faut-il qu'elle fasse quasi le même âge que mon Asclé ?

Calia était déroutante mais elle l'avait accueillie comme une fille et lui avait même donné son affection. Le professeur Harcher, Mina et Lucille qu'elle avait découverte bien plus tard faisaient partie de cette bien étonnante famille gravitant autour de la spectre et de sa lignée. Bref, elle était allée de surprise en surprise avant de se faire contaminer par le côté maniaque du Scorpion.

Bref, elle était sans doute devenue aussi imprévisible que les vents. Quoi de plus normal pour un signe d'air ? Qui plus est le Verseau des Temps anciens. Zeus l'avait placée sur terre et l'avait éveillée par l'intermédiaire de Ganymède pour Zeus savait quoi. Bref, le surnom de spectre la plus à l'Ouest, gracieusement offert par Violate du Béhémoth, lui allait toujours aussi bien.

Pour en revenir au Palais, elle en était quasi arrivée à balayer Zélos avec le reste lorsque l'appel d'Hypnos et de Sarah se fit ressentir.

- Ah !!!
Alaïs mais...

Le balais brûlait entre ses mains. A croire qu'elle avait atteint non seulement le Zero absolu mais aussi l'incinération absolue. Quelques cendres plus loin et elle se dirigea vers le Puits des Âmes.

Fais attention à toi, maître.
Ne t'en fais pas. Sois froide comme un Verseau.
Bien maître Camus...

A ces mots, une vague de froid l'entoura soudain et la Nomade de Gobi se para de son apparence de guerrière. Le Verseau féminin dans toute sa splendeur. Yeux bleus et chevelure de feu, elle ne laissait plus rien apparaître de sa véritable personnalité. Asclépios et Camus avaient tout deux commencé à la façonner et les premiers résultats éclataient enfin au grand jour.

D'un bond, elle se jeta avant de traverser les Enfers et de rejoindre la Giudecca. Faveur que lui avait offert Hypnos. Elle pouvait se déplacer librement tout comme Asclépios, fils de Calia.

Puis, enfin passant les portes, elle avança, avant de s'arrêter et casque en main se présenter devant les maîtres des Enfers.

- Alaïs de Tros, héritière de Ganymède et Verseau des temps anciens, mes respects, seigneur Hadès, seigneur Hypnos et dame Sarah.

Puis, se reculant, elle prit place auprès de Calia après avoir salué Stelios d'un signe de tête. Il l'effrayait avec son armure pleine de bras et d'yeux. Aussi autant mettre la chasseresse entre elle et lui. Un sourire et elle lui lança par la pensée.

" Bonjour, dame Vampire... "

Des mots affectueux entre elles. La guerrière de Zeus s'était installée comme une Rose de l'Olympe au coeur des Ténèbres...
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil


Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Lun 28 Jan - 1:54

Hypnos était en train de jouer un air de son cru sur sa lyre lorsque Sarah fit son arrivée. Elle tenait Hadès dans ses bras, lui qui avait tant grandit et qui bientôt serait trop lourd pour elle. Le Dieu du sommeil avait les yeux fermés et jamais il ne les ouvrit, semblant concentré sur sa musique. Et pourtant, il ne manquait rien du spectacle, son amante et son fils. Le fils de Nyx avait passé le stade ou il découvrait ses sentiments et avec énormément de mal, il commençait doucement à les accepter. Sarah déposa Hadès dans son lit, lui qui paraissait si vide pour Hypnos qui ne ressentait plus sa puissance depuis l'attaque surprise qui l'avait privé de ses pouvoirs. Comment une telle puissance était elle possible, abattre un Dieu et sceller les pouvoirs d'un autre Dieu majeur. Il fallait trouver une réponse et surtout une parade. Sa maitresse interrompit sa musique et prit place sur ses genoux. Hypnos se laissa faire et accepta l'étreinte qu'elle lui offrait. Tenant toujours sa lyre d'une main, il ouvrit enfin les yeux pour regarder celle qui lui avait offert un fils, lui lançant un regard de miel qui pourrait s'apparenter à de l'affection. Puis revenant à leur préoccupation à tous les deux, à savoir que les enfers se relèvent mais surtout la protection de leur fils, Sarah se releva et se tint à côté d'Hypnos.

Le Dieu du sommeil ressentit la débauche de puissance lorsqu'un pont dimensionnel se matérialisa, il avait reconnu le cosmos de Stelios, l'un de ceux qui se vantaient d'être le protecteur d'Hadès, se permettant même de faire comme bon lui semblait au dépit des ordres qu'il ne trouvait pas cohérent. il avait fait parti de ceux qui avaient combattu lors du terrible affrontement qui avait eu lieu et il fallait bien avouer qu'il avait tenu son rôle, permettant à Hypnos de mettre le Dieu des enfers en lieu sur. Il avait mérité son titre mais il serait profitable qu'il sache obéir car Hypnos détestait qu'on lui désobéisse. Aujourd'hui il avait besoin de tout le monde c'était une évidence et personne ne pouvait se permettre de rester en retrait, le combat qui se profilait serait total et il faudrait être à la hauteur.

Il laissa donc Stelios lorsqu'il apparu à un mètre de son maitre. Ce dernier ouvrit un œil et se réveilla, prenant celui que le cent neuvième spectre lui tendait. Il se releva ensuite et salua Sarah et Hypnos sans y mettre les formes, que c'était irritant.

Calia arriva à son tour, magnifique et ensorceleuse comme son armure le laissait paraitre, une beauté parmi les spectres, aussi envoutante que mortelle. Contrairement à l'Hécatonchire, elle montra toute la déférence requise en présence d'un Dieu et de la représentante du Seigneur de ces lieux. Hypnos, qui n'avait a aucun moment jeté un regard vers Stelios, plongea son regard doré dans celui de la Vampire alors que celle-ci se relevait et saluait son frère d'arme.

Hypnos ne parla pas, attendant encore et un silence gênant s'installa. Il fut heureusement rapidement interrompu par l'arrivée d'Alaïs. Cette femme était une véritable énigme pour le Dieu du sommeil, il semblait presque évident qu'elle cachait quelque chose mais il était impossible de savoir quoi. De plus que son cosmos était étonnant, mélangeant la chaleur et le froid. Son signe était plutôt du ressort de la déesse Athéna mais elle était bien plus que cela, promise à Zeus même et Hypnos se demandait ce qu'elle faisait ici. Il s'était fait une raison et vu qu'elle semblait se sentir à son aise en enfers, pourquoi la rejeter alors qu'elle pouvait apporter sa puissance à l’œuvre qui devrait se dessiner lorsque Hadès règnerait enfin.

Trois représentants des enfers étaient donc présent. Hypnos s'attendait à ce qu'ils répondent tous à son appel mais il n'attendit pas d'éventuelles nouvelles arrivées. Deux des personnes qui devaient œuvrer ensemble d'après lui étaient présentes et il décida de ne pas attendre plus longtemps. Hypnos se leva, sa taille en imposant en plus de l'aura qu'il déployait

"Bien, n'attendons pas plus longtemps, même si je n'aime pas cela je me répéterais. Calia et Stelios, j'ai une mission à laquelle j'aimerais que vous preniez part tous les deux, ensemble. Je me doute que vous n'avez pas oublié ce qui a frappé les enfers il y a trois années. Nous restons passif depuis trop longtemps et il est temps de passer à l'action. Toutefois, il est évident qu'il serait imprudent de se lancer dans une entreprise sans avoir la moindre information."

Il marqua une petite pause pour poser la trame

"Calia, tu es sans doute l'une des plus brillante spectre pour rassembler des informations. Je t'envoie donc rechercher tout ce que tu pourras rassembler pour en savoir plus sur ce qui nous a frappé et qui menace la sécurité de notre seigneur et maitre Hadès. Stelios, j'ose espérer que tu conçois l'importance de cette mission et je te demanderais de protéger la spectre de la Vampire du mieux que tu le peux. Sa mission est cruciale pour la suite des évènements, je compte sur vous deux."

Voila les premiers ordres qu'il prenait depuis fort longtemps, les enfers devaient montrer qu'ils étaient présent et ne pas se laisser étouffer par les autres Sanctuaires qui ne devaient pas manquer de se relever.


Dernière édition par Hypnos le Mer 3 Avr - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès


Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Lun 4 Fév - 4:25

Alais avait fait son entrée. Tout dans son attitude corporelle témoignait de la crainte que Stélios lui inspirait.
Il apréciait cet état de fait. Lui l'observateur, se méfiait de cette étrange invitée des enfers. Il percevait en elle un secret éffleurant la surface, et pourtant celui-ci ne se faisait jamais visible. De plus, le mélange de naiveté dont elle semblait faire étalage et le pouvoir lattent qui l'habitait, encore inexploité pouvait etre une dangereuse combinaison.
Par dessus tout elle était élève d'Asclepios, ancien chevalier d'or du Scorpion, à présent au service des enfers et fils de Calia. Lui aussi laissait perplexe le cent neuvième spectre. Tout comme Stelios, quinze siecles auparavant, Asclepios était un rejeton du sanctuaire.
En revanche, le scorpion d'or avait contrairement à lui prété serment à Athéna. Et de par ce fait, jamais il ne pourrait faire totalement confiance en lui.

Pour le moment, l'hécatonchire ne les considéraient pas comme une menace immédiate pour son Seigneur et maitre Hades. Car il était évident, qu'un mal plus immédiat obscurcissait l'horizon.

Stélios avait écouté avec attention, le dieu du sommeil.
Rien n'échappait au regard de l'Hécatonchire. Le calculateur Hypnos semblait avoir développé quelques cordes sensibles depuis qu'il avait apprit qu'il était le géniteur de l'incarnation d'Hades. Cela amusait Stelios de voir qu'une créature divine se laissait aller à quelques sentiments humain.
L'amusement se renforçait quand à l'attitude du jumeau survivant vis à vis de lui. Les pupilles attentives du spectre de la domination lisait les expressions invisibles au regards humains, et les inflexions de voix d'hypnos, montrait que celui-ci s'agaçait par le manque de déférence d'un “simple spectre”.

Pourtant, il ne s'étendait pas, comme à l'accoutumée sur le manque de protocole et lui confiait une mission d'accompagnement de la belle spectre du vampire.

Le dieu du sommeil voyait en elle l'informatrice parfaite et il souhaitait que l'hécatonchire la protège.

L'invective d'Hypnos quand au fait qu'il esperait que Stélios réalisait l'importance de la situation, fit apparaitre un large sourire sur le spectre de la domination qui prit une légère inspiration avant de répondre.

“La mission dont tu me charges va dans le sens de ce que je pense, et je n'y vois donc rien à redire. L'avantage en puissance dont ils ont fait preuve est une chose qui peut se contrer par la tactique. Mais le fait qu'ils soient inaccessibles nous abaissent au rang de simple proie. Et c'est clairement quelque chose que je ne tolère pas.”


Il regarda Hades qui lui échangea un sourire alors qu'il serrait dans sa petite main d'enfant l'un des globes occulaire du surplis de l'hécatonchire qui servirait au besoin de lien en cas de prôblèmes.
Stelios ferma son poing sur son coeur pour le saluer, puis il se retourna vers Calia et s'approcha d'elle pour poser une main puissante et néanmoins rassurante sur son épaule et lui parla tout bas.

“Je t'attend aux portes d'Heinstein...”

L'Hécatonchire déchira l'espace et s'engouffra dans la brèche béante qui restait ouverte pour que la vampire le suive après que celle-ci fasse ses salutations au seigneur des enfers.

Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté


Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Mar 12 Fév - 20:52

Trois années s'étaient écoulées depuis la venue de cet être... Trois années d’entraînement intensif en compagnie de Stelios... Trois années à veiller sur Hadès tout en inculquant à Améliah la philosophie qui devait être la sienne... Trois années à ressasser ce combat, ou il aurait du mourir.

Le Bénou était un samouraï, il n'y avait que peut d'option devant lui... Le seppuku n'en était pas une, pas tant que son seigneur n'aurait pas eut vengeance. Pas tant que son pouvoir ne lui serait pas rendu, pas tant que l'offense de cet être ne serait pas laver dans son sang.

Kagaho avait rencontré son maître, ou tout du moins une entité supérieure à lui, un dieu... L'orgueil et l'honneur de l'oiseau de feu infernal avait canalisé ses ressentiments, l’entraînement avec Stelios l'avait rendu plus fort, le Bénou n'échouerait plus face à un être tel que ce dieu... Il le devait à son seigneur... Il le devait à Hadès.

Le regard du Bénou se porta sur les deux représentants actuels d'Hadès. S'il avait un accord de principe avec Pandore, il n'en avait ni avec Sarah, ni avec Hypnos, cependant, ils représentaient tout deux à présent les intérêts de son Seigneur.

Toujours dans l'ombre, sans jamais rien dire ni dévoiler sa présence, le Bénou avait écouté... Il avait écouté les paroles d'Hypnos, non sans grincer des dents à l'évocation de ce qui s'était produit quelques années plus tôt. Seul Stelios avait put le remarquer... Et peut être Hypnos, comment se cacher totalement au regard d'un dieu après tout.

Les sentiments du Bénou étaient partagés par Stelios, les deux guerriers infernaux ne supportaient pas l'idée d'être relégués au rang de proies... ils étaient les loups... Deux loups qui devaient pour l'heure s’accommoder d'une chasse à court conduite contre eux, mais qui avait il dans le fond de plus dangereux que deux loups au pied du mur, sans autre échappatoire que la lutte pour la survit.

Le poing du Bénou se referma brusquement, tandis que son cosmos se mit à s'intensifier... Cela était involontaire, cependant il bouillonnait intérieurement. Le spectre fit un pas, puis un deuxième qui le fit sortir de l'obscurité. Pas un seul regard pour les personnes présentes, Stelios venant de partir, il n'y avait plus ici de personnes d'un grand intérêt à ses yeux.

Nulles courbettes inutiles, nulles marques de déférence intempestive, le dieu du sommeil avait sûrement du apprendre à faire avec... Le Bénou ne changeait et ne changerai peut être jamais, cependant cela avait l'avantage de savoir à quoi s'en tenir avec lui, il ne vivait que pour servir Hadès et nul autre. La où le jumeau d'Hypnos avait perdu la vie, Kagaho lui se tenait encore sur ses jambes, il avait résisté, il s'était battu de toutes ses forces et au delà même. Pourtant, il avait survécu, il avait survécu à un affrontement où même une divinité avait perdue la vie.

« Je n'aurais qu'une question ! Quand passerons nous enfin à l'attaque et quand cesserons nous de nous comporter comme des couards... Je ne suis pas une proie, si ce rôle vous conviens, grand bien vous en fasse, cependant cela ne me plaît pas. Je me surprends parfois à regretter votre défunt frère, avec lui les choses étaient expéditives au moins, même si cela lui à coûté la vie. Mieux vaut mourir en héros et martyre que ne rien faire pour la cause en laquelle on croit. »

Il porta un regard sévère en direction de Sarah.

« Pour l'instant, je tolère tes agissements envers notre seigneur, mais n'oublie pas que même privé de ses pouvoirs, il est un dieu... Celui à qui nous devons tout ce que nous sommes, celui à qui nous avons le devoir d'obéir, même toi et Hypnos toute divinité soit il ! »

Le faciès de Kagaho s'était fait plus rude qu'à l'accoutumée.

« Hypnos... L'inactivité me ronge, je dois rendre à Hadès-sama ses divins pouvoirs, c'est ce que nous devons tous faire... Tel est notre mission alors je vous prierai de bien vouloir faire activé les enquêtes sur notre ennemi... Je ne demande qu'une cible à abattre ! »

Il y avait de la défiance dans le regard de l'oiseau de feu infernal, il avait retrouvé de sa superbe, il y avait comme un fort sentiment de vengeance qui transparaissait dans son aura … Le Bénou était une arme, un glaive prêt à s'abattre. La diplomatie n'était pas pour lui, le leadership encore moins. S'il ne supportait que peu de personne, sa dévotion envers Hadès elle, ne connaissait pas de limite. Il était une valeur sure sur laquelle on pouvait parier en temps et en heure.

« J'attends tes ordres, dieu... As tu une cible pour moi ? Parle, je t'écoutes ! »
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire


Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Lun 18 Fév - 8:53

Un instant, elle guetta les réactions de son frère d'armes. Une telle masse de muscles et puissance. Son cosmos était aussi brut que son apparence, la force à l'état pur. De quoi impressionner la splendide chasseresse et encore davantage celle qui entra juste après. Une expression tout en tendresse se dessina sur les traits si beaux de la Vampire. Teint d'albâtre, charme aussi mystérieux et envoûtant que la pleine lune, yeux de rubis, elle était un fantasme incarné comme sa tendre soeur, la Succube. Améliah lui manquait parfois. Les années s'amusaient à les séparer et les renouer, elles étaient deux roses du même rosier, s'épanouissant juste sous les rayons d'un soleil différent.

La longue chevelure rousse de la belle se chargea de quelques étoiles de givre, cadeau de la Rose du désert. Alaïs occupait aussi une grande place dans son coeur depuis que son fils, son ange, l'avait prise sous son aile, en faisant la troublante guerrière qui intriguait jusqu'aux dieux des enfers.

Dame Vampire, ce qu'elle aimait ces mots dans la bouche de la belle dame du Verseau. C'était un signe affectif entre elles ainsi que le signe que la tendre rousse avait accepté sa nature si particulière. La Vampire couronnée et la reine des jaguars, Calia était tout cela et encore bien plus. Elle était celle pour qui le coeur d'un fils d'Apollon s'était embrasé avec une telle intensité. Loin si loin et pourtant si vivace en elle.

Une nouvelle expression empreinte de tendresse et elle répondit à mi-voix à celle qu'elle avait appris à apprécier.

- Dame du Verseau... C'est toujours une joie d'être auprès de toi.

Les Enfers étaient violence et séduction, les enfers étaient rigueur et souplesse. Tous différents, tous dévoués pour un seul être, leur vénéré Hadès mais qui les comprenaient réellement ? Nul n'étaient capables de voir en eux les fiers soldats de l'autre monde...

Un dernier sourire se dessina tandis qu'elle laissait son parfum s'étendre dans la salle. Celui de la Vampire que seuls les initiés reconnaissaient. Un des moyens de se faire reconnaître et simplement de se montrer sans que personne ne le sache mais elle en avait aussi d'autres, tant d'autres. Avec le temps, elle avait appris à parler avec Kagaho. Selon les leçons de Nohime Oda. La somptueuse Vampire s'était tant rassérénée à son contact et avait appris à aborder le Bénou même si ce n'était que pour servir Hadès. Elle n'en demandait pas plus. Hadès était leur point de mire à tous, ceux pour qui ils luttaient sous les ordres du seigneur du Sommeil.

Quelques instants s'écoulèrent encore tandis qu'un silence troublant s'était installé au Giudecca. Le magnifique regard de Calia allait des divinités à leur représentante. Elle se montrait respectueuse envers la Mante. Cela avait été un choc mais tous avaient besoin les uns des autres...

Que Sarah fut la mère de l'incarnat d'Hadès suffisait à la Vampire. Elle ferait tout pour lui, se sacrifierait pour lui. Jamais nulle trahison envers sa famille. Pour la chasseresse, nulle hésitation, avant qu'au son de la voix d'Hypnos, elle ne se redresse. Il était toujours aussi calme même si l'attitude de certains devait lui déplaire. Sa maîtrise forçait le respect surtout face à de fortes têtes telles Stélios et Kagaho, les bras armés du jeune Hadès et ses boucliers.

Une mission venait lui être assignée ainsi qu'à Stélios. L'Hécatonchire et la Vampire, un duo de plus étonnant. Le spectre débordant de puissance et la spectre tout en beauté et éclat. Elle laissa parler son compagnon. Des paroles pleines d'assurance, de fierté ainsi que du désir de revanche et de rendre à leur vénéré jeune maître ses pouvoirs.

Elle sentit la puissante poigne de Stélios sur son épaule. Si rassurante et virile, cette main était aussi là pour montrer la puissance et la maîtrise de la cent neuvième étoile. Elle répondit de sa voix douce, juste ce qu'il fallait pour ne pas troubler les divinités qu'elle vénérait.

- Bien, je te rejoindrai dès que j'aurais présenté mes respects à nos seigneurs...

Chose qu'elle allait faire lorsque le Bénou apparut. Son discours avait de quoi heurter le divin fils de Nyx ainsi que Lady Sarah mais cela ne concernait pas la Vampire habituée à ce comportement si caractéristique du guerrier. C'était du Kagaho pur et dur et si les choses devaient être remises en place, ce serait face au seigneur Hadès. Le temps pour elle de partir en mission.

Un signe de tête pour saluer le fier samouraï et sa voix merveilleuse s'éleva.

- Puisque telle est votre volonté, je pars aux côtés du seigneur Stélios. Je vous promets de tout faire pour découvrir le maximum d'informations sur ces misérables qui ont osé souillé les enfers et s'en prendre à notre vénéré seigneur ainsi qu'à votre divin frère, seigneur Hypnos. Pour Hadès, je demande l'autorisation de me retirer sur le champ.

Et se levant juste après ce qui n'était qu'une demande protocolaire dont tous connaissaient la réponse, la vampire fit une ultime révérence pleine de grâce face aux maîtres de l'autre monde.

Puis, elle se retira, glissant juste à l'oreille de sa protégée.

- A bientôt, ma tendre Nomade, veille bien sur mon ange...

==> Château d'Heinstein avec Stélios
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion


Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Mar 26 Fév - 2:36

Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire


Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Jeu 28 Fév - 1:40

La suite pour moi ici
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Sarah
Représentante d'Hadès
Représentante d'Hadès


Nombre de messages : 1034
Localisation : Enfers et Château d'Heinstein
05/03/2010

Feuille de personnage
HP:
380/380  (380/380)
CS:
390/390  (390/390)
PA:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Jeu 7 Mar - 7:49

Tout semblait se dérouler au mieux. Sarah avait souri en retour à Hypnos. Pas de paroles entre les deux amants. Un seul regard de miel du maître du Sommeil lui suffisait. Quelque chose existait bien entre eux. Quelque chose que même l'Usurpatrice n'avait pu détruire. Cela avait sauvée la Mante Religieuse de l'oubli et du sort affreux où elle était tombée. Tout aurait pu être parfait si l'attaque n'avait pas eu lieu juste après. Elle avait emporté Thanatos mais le fils que lui avait donné Hypnos avait survécu.

Hadès... L'incarnât d'Hadès, son fils, son enfant.

Comme pour lui répondre, l'enfant dieu remua et le regard de la représentante coula vers lui. Un signe de tête pour encourager Hadès qui venait de se réveiller. Toujours aussi adorable, le petit Hadès. La seule qualité que la Mante avait pu reconnaître à cette pourriture de Pandora, c'était qu'elle avait remarquablement tenu son rôle auprès du jeune seigneur des Enfers. Mais jamais cela n'effacerait le fait que l'ancienne prêtresse l'avait jetée au plus profond d'une geôle et l'y avait maintenue des années durant. De par ce geste, en plus d'avoir fricoté avec le Phénix lors de la guerre opposant Athéna et Hadès, cette femme avait plus que nui au sombre monarque.

Lentement le regard de la Mante se tourna vers le spectre qui venait de faire son entrée. Suite à sa détention, elle avait gardée cette apparence plus que détachée alors que son esprit et ses sens tous entiers ne perdaient pas une miette de ce qu'il se passait dans cette salle. Ses mains fines et pourvue de griffes qui n'apparaissaient que lors de ses attaques, serraient les accoudoirs de son trône. Moins imposant que ceux de son amant Hypnos et du jeune Hadès, il n'en demeurait pas moins réel, affirmant le rang de celle qui l'occupait. Elle était la mère de l'incarnât d'Hadès et la représentante des Enfers.

Le geste de l'Hécatonchire ne lui échappa pas. Hadès avait saisi l'objet en remerciant le spectre de sa fidélité et de son serment renouvelé. Ses mots avaient été justes et la Mante en retirait une grande fierté. Puis, enfin, Stélios daigna les saluer. Chose qui fit sourire l'ancienne captive même si rien n'en transparut sur ses traits. Jeu des apparences et mimétisme, il était difficile, excepté pour Hypnos et la jeune Héloïse de lire en elle. Cette apparence en faisait une redoutable guerrière qui était prête à donner sa vie pour son enfant.

A la suite de la cent neuvième Etoile apparurent la Spectre de la Vampire, Calia, et la spectre du Verseau, Alaïs. De quoi troubler la représentante tout comme le lien unissant la chasseresse des Enfers à la Nomade du désert. Alaïs, un bien singulier Verseau mêlant la flamme et la glace, la candeur et la puissance. Cette femme était dévolue au puissant Zeus et pourtant, c'était chez eux qu'elle avait élu domicile. Un geste du frère d'Hadès ? Comment fallait-il l'interpréter ? Elle ne le savait encore mais une chose était certaine, toutes les forces étaient les bienvenues tout comme Hypnos avait accepté la présence de sa propre protégée en plus de celle du fils de Calia.

Tout semblait pousser des êtres venant d'horizon si différent à se rassembler autour de du jeune Hadès. Etait-ce cela la solution, se rallier entre dieux comme le faisaient ces guerriers ? Cette idée n'était pas neuve mais méritait d'être creusée...

Un silence plus que lourd tombait sur Giudecca. Tous attendaient la venue d'autre spectres mais rien ne se passa pour le moment. La tension était quasi palpable et le souvenir cuisant des nombreuses pertes lors de la première attaque de ce guerrier surgi de nulle part. Quelques secondes s'écoulèrent ensuite avant que le dieu du Sommeil ne prenne la parole donnant ses ordres aux spectres présents. D'un geste, Sarah soutenait les directives d'Hypnos, elle n'avait rien d'autre à ajouter, juste les formules d'usage pour les spectres partant en missions.

Tout allait commencer. Ce fut d'ailleurs ce moment que le Bénou apparut devant eux. Flamboyant et prêt à en découdre avec tout ce qui allait lui tomber sous le bec. Ces paroles déplurent à Sarah et nulle doute que c'était aussi le cas de son amant. Pourtant la spectre demeura calme mais son regard se fit de glace.

- Tolérer ? Vraiment ? Comme je tolère de voir un spectre manquer de respect au seigneur Hadès. Range ta colère, Bénou, et regarde-toi dans le miroir de la réalité. Tes paroles blessent le seigneur Hadès car en t'en prenant à ceux à qui il a confié les destinées des Enfers, tu t'en prends à lui.

Me manquer de respect ou manquer de respect au seigneur Hypnos, revient à blesser le seigneur Hadès. A travers nous, il a choisi de se réincarner. Comment oses-toi, toi, le Bénou, toi en qui le seigneur Hadès a mis toute sa confiance, l'injurier de la sorte.

Samouraï, comment oses-tu renier les désirs de ton seigneur après avoir failli à ton devoir qui est de le protéger. Toi dont le devoir est plutôt de laver son honneur lorsque la Kunoichi t'aura amené ce qu'il te manque ! L'honneur du seigneur Hadès sera lavé dans le sang. Sois-en certain mais une chose est sûre : jamais je ne tolérerais qu'un spectre, quel qu'il soit, lui manque de respect. Reprend-toi.

Hadès a choisi sa représentante pour être sa voix et son bras armé. Est-ce à toi, le Bénou, que je dois le rappeler ?


Le regard de la Mante demeurait fixé sur le bouillonnant Samouraï. Il n'hésiterait jamais à attaquer s'il jugeait les intérêts ou pire encore la vie d'Hadès menacer. Voir des tensions entre spectres naître était le dernier des souhaits de Sarah mais en même temps, voir l'autorité des Enfers mises à mal, même en paroles, ne devait pas rester sans réponse. Jamais, l'armée de terreur des enfers se devait de respecter ses maîtres.
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté


Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Jeu 7 Mar - 23:25

« Silence, Hinin garde ton venin pour quelqu'un que ca intéresse !! Quand le seul fait d'arme à ton actif sera autre qu'avoir servie à porter enfant, tu pourras converser à loisir avec moi, pour l'heure, tu n'es pas digne de mon statut car là où un Dieu est tombé, je suis encore là à me tenir sur mes jambes... Ai-je faillit, certainement pas, les usurpatrices et les divinités infernales autre que sa Majesté, n'ont pas regard sur mes agissements. De plus, le statut que tu t'accordes toi même n'est pas volonté d'Hadès et ne pouvant recevoir information contraire de sa part, à mes yeux, tu n'es rien de tout ce que tu prétends ! »

Le regard du Bénou s'était fait sévère, son cosmos avait flamboyé ardemment, puis il avait ôter son casque qu'il porta sous son bras gauche se dirigeant directement devant le jeune Hadès et s'agenouilla devant l'enfant-dieu.

« Hadès-sama, devant vous et seulement vous comme jadis, comme toujours... Je jures de vous servir et de rendre votre splendeur d'antan, cette promesse, à vous et à vous seul, je l'a fait. A jamais à vos cotés je demeurerais ! »

L'homme eut un sourire doux et bienveillant envers de son seigneur et seul maitre, avant de se relever... Il toisa du regard Sarah avant de reprendre une nouvelle fois avant que le message passe de façon limpide et claire.

« Pour finir, quand je parle à une divinité, je te prierai de ne pas t'en mêler car si le Seigneur Hypnos et légitime, ta présence ne l'est pas ! »

Se tournant en direction du seigneur des songes, droit comme un piquet, il reprit pour ce dernier.

« Puisque nous avons été si grossièrement interrompu , je vous réitère ma question... Avons nous des informations sur cette menace et pouvez vous faire presser les choses si tel n'est pas le cas ?  Ma mission est de Protéger sa Majesté, pas de courir le monde à la recherche d'informations, il y a des gens pour cela, d'ailleurs tel est la place légitime imputé au réel rang de celle qui se tient à vos cotés.»

Le Bénou serra les poings avec force, celui qui avait oser sceller le divin pouvoir d'Hadès allait payer au centuple ses agissements, oui cette fois il était prêt à faire face à cet être...
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
Dieu du Sommeil


Nombre de messages : 429
Localisation : Les Enfers ou ailleurs, selon l'humeur
18/05/2011

Feuille de personnage
HP:
480/480  (480/480)
CS:
480/480  (480/480)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Ven 8 Mar - 1:50

Devoir négocier ou demander était une chose inconnue pour Hypnos et il devait s'avouer qu'il n'appréciait pas cela. Toutefois, son caractère divin lui permit de se contrôler et de masquer toutes les émotions qui pourraient survenir. Une faille était apparue en lui avec le lien de parenté qu'il avait dorénavant mais il n'était pas non plus totalement humain. Les sentiments sont étranges et surprenants et il se laisserait volontiers aller pour toucher du doigt ce qui faisait un être humain mais le moment était mal choisit pour le faire. Son visage se ferma, toujours bienveillant mais fermé.

Il était évident que l'entente entre Kagaho et Stellios serait précieuse dès que les combats surgiraient et il était évident également qu'il finirait par y en avoir mais pour l'instant, il était temps de savoir ou frapper et surtout qui. Il fut irrité de la façon dont lui répondit Stellios mais il n'en montra rien et il le laissa sortir, celui-ci avait accepté la mission et c'était l'une des prioritaires.

Il parait que les Dieux sont omniscients, c'est une bonne chose mais si c'était la vérité vrai, comment se faisait il qu'Hypnos ne puisse pas répondre à toutes les questions ? comment est ce qu'il était possible qu'il ignore des choses vitales pour la survie de son fils et souverain ? Cette évidence d'omniscience était donc fausse mais pas tout à fait car si certains éléments échappaient à quelqu'un de son statut, d'autres n'y coupaient pas. Ainsi tout ce qu'il se passait dans cette salle et qui pouvaient être néfaste pour Hadès étaient épiés. Le fils de Nyx avait donc perçu la présence dans un recoin sombre du spectre du Bénou mais il n'en montra rien, il le laissait faire son entrée. Celle-ci ne tarda pas à se faire, son cosmos s'intensifia sous l'effet de sa colère. Hypnos le jaugea, lu en lui comme dans un livre alors qu'il s'avançait, méprisant et si orgueilleux, si hermétique à son devoir et vivant dans un monde tellement étroit qu'il était étonnant qu'il arrive encore à évoluer sans être coincé. La divinité vit arriver le ton acerbe qui ne manquerait pas d'accompagner les mots qu'il allait prononcer mais Hypnos se contrôla, il ferma même les yeux avant qu'il ne commence. Sa maitrise était parfaite.

(Ainsi il se voit comme un loup et il veut frapper. Il oublie que les loups se battent en meute et non tout seul et qu'ils commencent toujours par débusquer leur proie et l'approcher doucement en l'encerclant)

Il continua son évaluation

(Il a survécu alors que mon frère non, c'est une réalité mais il semble qu'il se prenne maintenant pour un égal à un Dieu, pathétique. Et dire qu'il se croit un fervent d'Hadès)

Les mots qui sortirent de sa bouche furent très directs, fidèle à son caractère. Par contre il devint limite insultant lorsqu'il s'adressa à Sarah. Enfin il fit allusion au Dieux du sommeil et il lui rappela son assujettissement à Hadès. Ce dernier n'avait plus aucun pouvoir, le Bénou était il donc aveugle à ce point de ne pas voir que toutes les responsabilités et le poids des enfers incombaient désormais à Hypnos ? c'était lui qui faisait tourner ce lieu avec son lot d'âme qui arrivaient en flot continue. Qu'est qui aurait pu l'empêcher de prendre le pouvoir à lui seul , il aurait pu laisser le souverain des enfers périr lors de la dernière attaque et devenir le seul maitre tant qu'une nouvelle incarnation ne verrait pas le jour; Mais non il était fidèle à son seigneur et surtout son fils. Kagaho ne comprenait il pas qu'ils étaient dans le même camp et qu'il y avait suffisemment d'ennemis pour ne pas affaiblir les enfers en luttes intestines ?

La fin de son discours fut plus plaisant, demandant les ordres à Hypnos en le nommant par son statut. C'était peu mais cela pouvait être un signe de déférence tout de même, tout au moins un début.

Hypnos aurait pu/du s'énerver devant ce qu'il se passait, il était à la limite de l'outrage envers sa personne et il insultait presque celle qui était la mère de son seigneur. Pourtant la réaction du Dieu n'arriva pas, celui-ci avait toujours les yeux fermés et il avait une maitrise totale de sa personne. Il avait écouté naturellement et il était attentif et prêt à agir promptement mais pour l'instant il surveillait surtout l'ancien représentant d'Athéna qui avait rejoint les rangs des enfers.

Calia mit à profit le silence qui suivit pour s’éclipser avant l'orage, prenant congés de la plus belle façon qu'il soit.

Asclépios avait apparemment décidé de ne pas répondre à l'appel du fils de Nyx. Encore un enfant terrible qui n'en faisait qu'à sa tête, quelle plaie que de devoir gérer des personnes qui n'écoutaient rien. Enfin celui-la n'était pas originaire des enfers, il avait donc quelques circonstances. Il avait même refusé le surplis noir du Scorpion au grand étonnement de son entourage. Hypnos le sonda et écouta la conversation qu'il eut avec l'une des servantes de la Vampire.

(Il n'a toujours pas trouvé sa place aux enfers mais encore faut il qu'il le veuille)

En effet il restait souvent à l'écart, si ce n'est de sa mère et d'Alaïs qu'il avait prit sous son aile. il était étonnant qu'il laisse la femme seule et ne l'emmène pas avec lui mais c'était une bonne chose, Hypnos avait d'autres projets pour elle dans les prochains instants. Le fils de Nyx ne ferait rien à l'encontre du protégé de Calia, il savait que celui-ci allait enquêter de son côté et que cela allait dans le sens des enfers. Il entendit les paroles à son encontre lorsqu'il lui dit qu'il rapporterait les informations qu'il trouverait.

Durant tout ce temps qui s'était passé en même temps que la tirade de Kagaho mais un peu plus longtemps, amenant un silence qui se montrait gênant. Hypnos n'avait pas réagit et il avait toujours les yeux fermés. Ce fut Sarah qui prit les choses en mains, peut être pensant que son amant ne voulait pas intervenir. Elle était froide d'extérieur mais bouillante à l'intérieur, seul Hypnos voyait en elle de cette façon. Intérieurement il sourit, elle n'avait pas le pouvoir des Dieux et elle ne pouvait pas voir l’ambiguïté de la personnalité de Kagaho, le duel qui se faisait en lui afin d'accomplir au mieux s tâche mais à sa façon. Les paroles qu'elle prononça étaient justes, renier Sarah et surtout Hypnos, c'était aller à l'encontre de celui qu'il devait servir. Elle alla cependant trop loin lorsqu'elle dit qu'il avait failli à son devoir; Kagaho avait été présent lors de l'attaque et il avait risqué sa vie pour permettre la fuite de son souverain. Il était toujours vivant mais c'était aussi le cas de Hadès, il avait donc joué son rôle. Et nul doute que le fait que son pouvoir avait été scellé était comme un fardeau pour lui et qu'il voulait s'en débarrasser en lavant son honneur dans le sang.

La réaction ne tarda pas à arriver, Kagaho répondit immédiatement et les insultes ne furent plus voilées ou sur le fil du rasoir. Une fois de plus son cosmos s'enflamma et il fut évident que la Mante et le Bénou ne seraient pas amis pour le moment. Celui qui se prétendait le bras droit de Hadès ôta son casque et s'agenouilla devant le souverain des enfers, lui faisant la promesse de lui ramener ses pouvoirs. Il fit l'un de ses rarissimes sourire au Dieu majeur avant de s'en prendre de nouveau à Sarah. Pourtant cette fois il marqua de nouveau le statut divin d'Hypnos, le reconnaissant pour ce qu'il est.

Hypnos aurait pu se lever et déchainer ses pouvoirs, affronter celui qui parlait ainsi à sa maitresse. Mais il ne fit absolument pas cela, le poids des enfers était sur ses épaules et il savait que tout au fond du Bénou, il y avait une âme plus intéressante que ce qu'il montrait. Ce fut une note de musique, une seule et unique note jouée sur sa lyre qui se trouvait dans ses mains comme par magie que le silence se fit de nouveau. Il avait fait ceci avant que le Mante ne réponde à son tour. Hypnos devait concilier les caractères de chacun et même s'il avait de la tendresse pour sa maitresse, il ne devait pas dénigrer les autres serviteurs des enfers.

Hypnos ouvrit les yeux, son regard de miel brillait d'un éclat étrange, ni haine, ni colère mais pas non plus de tendresse ou d'amusement. C'était un regard indéfinissable que seul un dieu pouvait avoir. Il se leva, tenant sa lyre dans sa main droite et il posa sa main gauche sur le bras droit de la Mante qui se tenait à ses côtés afin de la retenir, il savait qu'elle comprendrait, il serait temps de lui expliquer plus tard ses motivations, du moins s'il le voulait. il avança d'un pas vers le Bénou mais le cosmos divin n'avait pas bougé. Le ton qu'il employa était neutre, il ne chercha pas à enrober ses paroles ou à l'ensorceler, il fut aussi direct que lui mais en beaucoup plus courtois; il ne voulait pas lui parler comme à un enfant même si certains mots pouvaient le laisser croire, ce n'était en tout cas pas son inttention

"Kagaho, d'abord merci d'avoir répondu à mon appel. Je suis content de voir que tu as renouvelé ton serment à sa majesté Hadès"

Il fallait qu'il réussisse à faire comprendre à celui-ci qu'il y avait des limites mais qu'ils étaient tous ensemble

"Je vois que tu n'as pas oublié que notre seigneur n'a plus ses pouvoirs. il faut que tu comprenne que nous devons rester soudé afin de le servir. Nous disputer est pire que tout et peut entrainer la chute de notre monarque. Je te prierais de mettre les formes lorsque tu t'adresse à un spectre et que tu sois conscient que nous voulons tous la même chose, à savoir l'avènement du seigneur Hadès, le monarque des enfers"

Il reprit son souffle mais ne laissa pas de blanc afin qu'on ne l'interrompe pas

"J'ai bien saisi ta volonté et ton besoin d'action, tout comme ton envie de combat. Toutefois tu dois comprendre qu'il est difficile d'affronter un ennemi qu'on ne connait pas.

Tu ne veux pas courir à la recherches d'informations, ne t'inquiète pas, Calia et Stellios s'en chargent ainsi que d'autres dont tu n'as pas idée. Je ne peux malheureusement pas te donner de bataille à mener dans l'immédiat mais sache que dès qu'il faudra en arriver la, tu seras le premier avisé car je connais ta valeur au combat et je sais que le seigneur Hadès peut compter sur ton point lorsque le moment sera venu."


Il marqua une pause mais très courte, il espérait pouvoir aller au bout de son discours sans être dérangé

"Tu dis que tu veux rendre sa gloire à sa majesté Hadès mais aujourd'hui nous ne savons pas comment faire. Affronter ceux qui l'ont rendu ainsi peut être une solution mais nous devons d'abord savoir ou ils se trouvent. Par contre si tu veux le servir comme tu le clame aussi fort, tu peux sans doute agir pour assurer sa sécurité en attendant qu'on en sache plus.

J'ai une mission pour toi, elle est périlleuse et j'en suis désolé, elle demande du tact si c'est possible car sa réussite est une priorité. si tu parviens à faire ce que je vais te demander, tu devras mettre la priorité sur l'accomplissement de celle-ci et fuir le combat s'il se présente tant que ta mission ne sera pas accompli"


Nouvelle pause

"Je t'envoie donc au Sanctuaire D'Athéna. Tu n'es pas sans savoir que la réunion des douze armures d'or permet d'ouvrir un passage dans le mur menant à Ellysion. ainsi même la bas, notre seigneur n'est pas en sécurité tant qu'il y a cette menace qui pèse. Ce que je te demande c'est de récupérer une armure d'or et de la ramener ici."

Une pause un peu plus longue afin de laisser les informations s'imprégner

"Sois conscient que les enfers ne sont pas encore suffisemment redressé pour se permettre d'avoir un nouvel ennemi. Tout le monde à été frappé par les mystérieux guerriers et aujourd'hui je pense que chacun met la priorité sur cette menace sans s'occuper des autres. Il n'est pas question qu'ils se tournent vers nous et que nous ayons un nouvel ennemi en plus.

L'armure est ta priorité absolue. Si jamais on te voit et que tu te sais plus puissant, tu devra éliminer la menace et tâcher de ne pas laisser la marque des enfers. Mais si l'ennemi est plus puissant, alors tu dois prendre sur toi et fuir. Oui je te demande de quitter le champ de bataille car pour servir le seigneur Hadès, tu dois penser à sa protection. Tu auras loisir de retourner au combat ou d'attendre l'ennemi plus tard."


Il était temps d'enfoncer le clou concernant la subtilité qui primait sur l'agressivité.

"J'ai un contact la bas, je te contacterais lorsque tu seras sur place pour t'indiquer la marche à suivre. Il devrait t'aider dans ta tâche, sinon il risque d'avoir une mauvaise surprise"

Accepterait il une mission qui n'était pas une guerre à gagner à lui tout seul ? il n'était pas aussi bête qu'il ne le montrait et même si la subtilité n'était pas dans sa préférence, Hypnos pensait bien que pour servir Hadès il était capable de faire des prouesses

La suite pour Hypnos


Dernière édition par Hypnos le Dim 7 Avr - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens


Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Mar 19 Mar - 6:13

Perdue...

Elle avait de nouveau perdu pied. Enfin, en partie, Alaïs comprenait parfaitement les ordres qui avaient été donnés aux spectres rassemblés devant elle. Si peu en fait. A croire que ces forces rouges avaient balayé l'entièreté des Enfers. Que penser d'autre ? A moins que les spectres commençaient juste à émerger. C'était tout aussi plausible. Un instant, elle frissonna en apprenant que la rousse Calia allait faire équipe avec l'immense Hécatonchire. Elle se retint de se tourner vers cette masse de muscles. Il fallait reconnaître qu'il était plus qu'impressionnant.

Ce n'est qu'un spectre. Contrôle-toi mieux.

La voix de Camus dans son esprit. Qu'un spectre, elle en aurait quasi ri, nerveusement. Cet homme l'impressionnait tout comme le terrifiant Bénou. Elle avait beau avoir suivi l'entraînement d'Asclépios, cela ne semblait pas l'avoir délivrée d'une bien singulière timidité. La Nomade était comme une fleur échouée sur le froid de l'Enfer et en même temps, une incroyable puissance sommeillait en elle. Plus que quiconque, elle avait reçu un accueil percutant lors de sa venue au Sanctuaire. Encaisser les Scarlett Needles, au point de se retrouver avec la constellation du Scorpion gravée sur le corps, sans en mourir. Qui pouvait s'enorgueillir d'un tel exploit. Rares si rares étaient ceux capables de survivre. Et le pire était sans doute sa réaction. De l'indignation envers ce sadique en habit d'or...

C'était si loin mais elle n'avait rien oublié. Leur première rencontre et le début de ses épreuves. Elle aussi avait lutté et changé. L'Héritière de Ganymède était bien plus redoutable qu'elle ne voulait bien le montrer.

Oui, qu'un spectre comme la Vampire et il ne lui fera nul mal. Enfin réfléchis. Le ton atterré de Camus. S'il n'était pas une âme enfouie dans un surplis, il en attraperait des cheveux blancs. C'est un guerrier fier et désireux de prendre sa revanche et de laver l'honneur de son maître. Calia, ta douce amie, lui est trop utile. Elle est celle qui peut le mener vers les responsables du carnage.
Tu penses qu'elle ne risque rien ? On aurait pu entendre le saint soupirer.
Il ne la laissera pas et se laissera encore moins sauver par elle...

A présent, ce fut un ricanement qui se fit quasi entendre dans la tête de la rousse Alaïs. De quoi la rassurer. Sans doute, le fait qu'un mâle digne de ce nom ne se ferait pas sauver par une frêle femelle. Enfin, cela la séparait de l'une de ses amies. Une tristesse qu'elle cacha avec maestria lorsque Calia se leva sans un bruit après avoir salué ses chefs.

Un instant, elle la vit approcher d'elle et lui dire au revoir.

- A bientôt, dame Calia, sois prudente... Je prendrais soin de notre ange blond...

Affectueuse et si naïve Alaïs, elle ignorait encore que leur beau renégat avait bien d'autres projets en tête tout comme Hypnos. Le destin de la Nomade du Désert était loin d'être simple. Pourtant, Alaïs de Tros avait traversé les épreuves et ce fut un merveilleux sourire qu'elle avait offert à la Vampire qui l'avait accueillie chez elle.

Enfin, elle sentit l'Etoile de la Domination partir et être remplacée par celle de la Violence. Pas mieux diriez-vous ? En fait, non, c'était juste pire surtout quant les échanges tournèrent en règlement de compte et injures entre le spectre et la représentante Sarah.

Lamentable...
Euh, tu comprends quelque chose ?
En trois ans, ils ne sont pas renseignés sur leurs propres chefs.

Surprise par le ton de Camus, Alaïs se concentra de nouveau sur ce qu'il se passait devant elle. Une chose pourtant était certaine. Hadès sentait la tristesse de sa mère. Chose qui toucha la jeune femme tandis que les discussions se poursuivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah
Représentante d'Hadès
Représentante d'Hadès


Nombre de messages : 1034
Localisation : Enfers et Château d'Heinstein
05/03/2010

Feuille de personnage
HP:
380/380  (380/380)
CS:
390/390  (390/390)
PA:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Jeu 4 Avr - 11:49

Le regard de Sarah n'avait pas faibli, si pâle si unique suite à ses années de détention. Elle qui avait été tenue loin des guerres, de son merveilleux amant et de leur fils, ne pouvait que fulminer à une telle insulte. Et même si rien ne transparut réellement sur ses traits - après tout, elle était la Mante Religieuse et portait remarquablement bien son nom - son âme, elle, hurlait sous l'outrage. Avoir été choisie par le seigneur Hadès lui-même pour être celle qui donnerait naissance à sa nouvelle incarnation était le plus grand honneur qu'il avait pu lui faire. Sarah n'avait peut-être pas la puissance du lance-flamme primitif et campé sur ses attributs et son arrogance de mâle moyenâgeux mais jamais, ô grand jamais, il ne pourrait accomplir ce que la spectre avait fait pour son dieu. Elle était l'amante d'Hypnos, le plus sage des deux frères, la mère d'Hadès qui lui offrait l'amour dont Pandore l'avait si injustement privé ainsi que l'enseignement que tout futur souverain devait recevoir.

Chaque jour, chaque instant, chaque seconde, elle était la fleur offrant le plus doux des parfums et la plus mystérieuse des protections au jeune Hadès tout comme elle faisait tout pour rendre heureux celui qui partageait la majeure partie de son existence. Ses sentiments pour Hypnos, aussi complexes soient-ils, étaient aussi sincères qu'intenses. Entre ses bras, le dieu était heureux et elle était comblée...

Hypnos était ensuite intervenu prenant à part le Bénou. Il ne voulait pas lui parler. Grand bien lui fasse. Il parviendrait bien à se débrouiller seul avec des spectres pour qui ils n'avaient sans doute que le même mépris. Les exploits de Sarah ? Ils étaient trop subtils pour un être brutal comme lui, juste bon à massacrer et détruire sans se poser de questions.

Ainsi n'avait-elle plus eu le moindre regard pour le spectre, son tendre regard plongeant dans celui de l'enfant Hadès. Plus de pouvoir en lui et sa mère qui se faisait insulter par celui qui devait le protéger. La main de la représentante s'était posée sur la joue de l'enfant dieu, essuyant une larme qui menacer de s'écouler.

Cet échange était un véritable privilège entre la mère et le fils, la représentante et le dieu qui grandissait. Qu'Hadès ait son cosmos scellé ne voulait pas dire qu'il avait perdu sa conscience et sa mémoire. Il savait qui il était et qui était Sarah pour lui. La voir repoussée l'attristait et se levant, il s'avança vers un des vases posé non loin du trône et prenant quelques fleurs, il les offrit à Sarah.

Un tel geste suffit à réconforter la Spectre. Seul Hadès et Hypnos occupaient la première place en son coeur. L'ancienne captive avait aussi pas mal de tendresse pour d'autres personnes dont elle aimait s'entourer mais cela n'était pas aussi puissant que les liens l'unissant aux deux dieux.

Et soudain, elle sentit une présence se rapprocher avant que son amant ne prenne la parole. Elle se sentit de nouveau radieuse quand le regard d'Hypnos se posa sur elle, laissant le Bénou dans son coin comme le chien de garde qu'il était. Pour elle, cet homme l'avait rejetée et elle ne ferait rien pour lui.

Qu'il se débrouille...

La Mante avait en effet plus important à faire que s'occuper du cas d'un ignorant. Qu'il s'entraîne était une chose mais que les affaires se déroulant aux Enfers puissent lui échapper en était une autre. Et après les terribles affronts qu'elle avait reçu, la spectre était plus que blessée. Elle n'avait même pas été défendue. Son honneur et le respect auquel tout spectre avait droit avaient été bafoués et devant une invitée en plus. Pourtant, elle n'avait rien dit, obéi à la demande d'Hypnos, malgré la blessure ouverte en elle. Les paroles de Kagaho avait souillé ce dont elle était la plus fière et qui la rendait la plus heureuse. L'incarnât d'Hadès était un enfant de l'amour et non un simple corps conçu sans amour...

Me réduire à un utérus... Elle ne savait si elle serait capable de lui pardonner un jour de tels mots.

Des images remontèrent soudain en sa mémoire. La naissance d'Hadès qui avait failli la détruire, portant un coup tel à son cosmos qu'elle se retrouva privée de quasi toutes ses forces...

Ainsi la jeune mère s'était-elle laissé approcher par Pandora, l'Usurpatrice, la Traîtresse qui lui prodigua des soins si efficaces qu'elle sombra dans un profond sommeil pour se réveiller prisonnière. Telles furent les longues années précédant sa libération juste avant l'attaque des seigneurs des Brumes. On lui avait arraché son enfant et son amant avait disparu. Même le surplis de la Mante Religieuse, son surplis, semblait avoir été frappé du sceau de l'oubli. Et Sarah se retrouva plongée dans sa geôle. Tout cela était douloureux même pour une spectre. Cette souffrance qu'elle avait endurée pour se libérer. Au fond, du courage, elle en avait et bien plus que le Bénou voulait lui en reconnaître. Qu'elle ne le voit plus. C'était le mieux pour elle, sa seule vue en ce moment était comme un acide appliqué sur une plaie ouverte sans que la moindre plainte ne lui échappe.

Puis, se redressant avec majesté et lenteur, elle répondit à Hypnos.

- Bien, allons-y. Ne faisons pas attendre nos visiteurs. Cela ne peut-être qu'important.

Puis, s'agenouillant devant son fils, elle le prit dans ses bras avant de l'embrasser sur le front.

- Merci, mon trésor. Tu es le meilleur de tous... A bientôt.

Et elle suivit Hypnos sans jeter le moindre regard au Samouraï.

==> Château d'Heinstein


Dernière édition par Sarah le Mar 30 Avr - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens


Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Dim 7 Avr - 12:40

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lignes directrices [libre tous les spectres]   Aujourd'hui à 6:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Lignes directrices [libre tous les spectres]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur les terres gelées. [FB] [Ouvert à tous les spectres][Entrainement 7eme Sens]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Ils sont tous pareils... -Libre~
» Au galop sur la plage... [Libre à tous les gentils !]
» Arthur ? Nous naissons tous libre et égaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : Au cœur des Ténèbres :: Au cœur des Ténèbres... Que s'est-il passé ? :: Les Enfers-
Sauter vers: