Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans la maison aux herbes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe


Nombre de messages : 182
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Dans la maison aux herbes   Mer 13 Fév - 10:20

Un cri. Son prénom avait résonné à ses oreilles avec tant de forces et de désespoir. Neos avait-il déjà réalisé ou était le premier appel après la catastrophe ? Celui du survivant qui réalise qu'il a perdu ses proches et compagnons. Que ceux avec qui il avait tant partagé durant des années n'est plus.

Le fait de le découvrir, perdu, la dévisageant de son oeil unique et pas uniquement à cause de sa quasi-nudité venait de lui donner sa réponse. Le jeune garçon ne savait pas encore quel était le sort de son majordome. Il commençait seulement à réaliser.

Elle ne put dissimuler son émotion quand il lui demanda qui était perdu. Son visage si beau reflétait une infinie tristesse. L'ancienne prêtresse ne pouvait lui dissimuler la terrible réalité. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était lui ouvrir les bras en faisant non de la tête. Une façon de dire que le malheureux était passé pour protéger son jeune maître. Que pour lui, il avait tout donné jusqu'à sa vie. Elle resta en attente, lui laissant le temps de se reprendre. Que pouvait-elle savoir du combat qu'il menait. Ou peut-être le ressentait-elle par ricochets. Elle avait reçu la prière d'Edward et l'avait acceptée.

Le temps viendrait où le jeune Neos devrait lutter contre cette part de lui-même et où son destin s'accomplirait mais cet instant n'était pas encore arrivé. Bien des épreuves allaient se succéder. La première n'allait d'ailleurs plus tarder. Gagner son armure serait une étape décisive qui bouleverserait sa vie juste après cette horrible tragédie. Ainsi en allait-il de la vie des chevaliers. Un instant, elle passa la main dans ses longs cheveux châtain, chassant la poussière qui s'y accrochait encore. Puis, enfin, Morgane l'entendit lui parler.

" Oui, Neos, je suis en vie. Malheureusement, nous avons perdu Edward et Phaïos. Bien d'autres flammes se sont éteintes en ces quelques instants. Rodorio a été en partie soufflé tout comme la demeure de notre malheureux herboriste. "

Elle se pencha un instant, reprenant son souffle avant de poursuivre.

" J'ignore tout du destin d'Eléa mais j'ai du mal à croire qu'une femme dotée du pouvoir des chevaliers d'or n'a pu survivre là où une simple femme à l'armure d'argent est encore en vie. Elle doit être quelque part et si tel est la volonté de la grande Athéna et des Parques, elle nous reviendra. "

Un autre silence et sa voix se fit plus subtile, plus mystérieuse.

" Reste à voir comment et dans quel état, elle nous reviendra. Mes paroles peuvent paraître cruelles mais c'est une triste possibilité que nous ne pouvons négliger. "

Puis, elle sentit le regard de Neos s'attarder sur le sceau qu'elle avait sur la main. Quelques mots hachés par l'émotion et cela sortit enfin.

" Oui, cela veut dire qu'Edward m'a fait confiance et m'a confié à vous pour que je vous guide sur le chemin de votre destinée et vous aide de mon mieux. "

Un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle entendit la demande du jeune Neos. S'il désirait chasser ce nuage nocif, c'est qu'il allait déjà bien mieux et venait de faire un nouveau pas vers ce qui serait sa nouvelle existence.

" De toutes vos requêtes, celle-ci est celle d'un chevalier. En mon nom et ceux de feu Edward et Phaïos, je vois en remercie. "

Puis, tendant le bras, elle l'invita à se relever. Des gestes précis et pourtant toujours empreints d'une certaine douceur lorsqu'elle l'aida à se remettre bien droit sur ses deux jambes et enfin cette volonté qui se faisait jour en lui. Il était prêt à user de ses forces à pleine puissance pour dissiper et chasser cette masse qui brûlait les chairs des habitants déjà si meurtris par l'attaque de ces trois monstres déments. De sa main, il arracha son bandeau, révélant le jumeau qu'il tenait caché et contre lequel seul le sceau dont lui avait fait don le valeureux majordome semblait avoir un réel effet. Enfin, en cet instant ne comptait que le sort de tant d'âmes désireuses de vivre encore et d'un seul geste, la jeune femme intensifia son cosmos qui monta en flèche.

Une immense explosion et toute la brume délétère disparut, emportée par la puissance des chevaliers. Ils ne pouvaient malheureusement rien faire de plus mais ils avaient au moins accompli cela.

Un autre instant se passa, leur accordant un maigre répit avant que la sainte de la Coupe ne reprenne la parole d'une voix douce mais ferme.

" Nous venons d'accomplir tout ce que nous pouvions faire en ces lieux. "

Pourtant, elle hésitait à partir, son regard noisette s'attardant sur les fondations mises à jour de la Maison aux Herbes, enfin, ce qu'il en restait. Elle se focalisait même sur un point bien précis que Neos avait sans doute repéré en suivant son regard. Ces lieux valaient la peine que l'on y retourne. Ce qu'elle ferait dès que possible.

" Rendons-nous au Sanctuaire. Les gardes sont déjà en train de secourir la population et nous ne pouvons plus rien faire, si ce n'est te mener à ton armure et faire de toi l'un des plus puissants chevaliers. "

Et sur ces mots, elle lui indiqua le chemin, celui que désignait aussi la bague de Neos.


Dernière édition par Morgane le Dim 3 Mar - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neos
Gold saint des Gémeaux
Gold saint des Gémeaux


Gémeaux
Nombre de messages : 60
Age : 27
Localisation : Beyond good and evil
21/12/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Dans la maison aux herbes   Ven 15 Fév - 13:13

Perdu. Ils étaient tous perdus, perdus à jamais. Edward, Phaïos. En un instant passé de vie à trépas, à présent il ne restait plus rien d’eux. Etait-ce la rouille corrosive qui les avait fait disparaître ? Ou bien n’y avait-il rien eut à effacer suite à l’attaque apocalyptique que nous avions tous subis ?

« Edward… »

J’allais devoir désormais avancer sans lui, j’allais devoir vivre sans sa présence réconfortante à mes côtés. J’aurais voulu avoir le temps de le pleurer, de lui bâtir une tombe digne de lui, même si elle devait rester une tombe vide, hélas la vengeance n’autorisait aucune compassion alors qu’elle consumait celui qui la ressentait.

La menace imminente du nuage de rouille dissipé, je ne désirais plus qu’une chose, partir à la poursuite de ceux que Morgane avait désignée comme les kidnappeurs d’Eléa, pas pour la sauver, mais pour venger le seul ami que j’avais jamais eu.

En cet instant j’avais totalement oublié la raison de ma présence ici, ou la bague se trouvant encore à mon doigt, tout mon esprit était focalisé sur ces ennemis inconnus et surpuissant dont l’alliance avait faillis tous nous anéantir. C’est un premier pas m’entrainant vers la sortie du village en ruine que j’effectuais machinalement avant que la voix de Morgane ne me rappelle à la réalité.

Devant moi et autour de moi se dressait un champ de ruine, un parterre de cadavre et de désolation causé par l’action d’une poignée d’etre dont j’ignorais tout. Plus que la logique ou la prudence, ce fut cette vision de la fin du monde qui retint mes pas sur le moment. Devant cette vision je réalisais le fossé qui devait nous séparer eux et moi, eux à qui il avait fallu tout au plus quelques secondes pour faire autant de dégâts.

« Je… Je ne peux pas… Je ne peux pas. Pas encore. »

Fermant les yeux d’un air résigné, je me retournais vers Morgane avant de les rouvrir sur un nouvel objectif, sur une réalité épurée et une détermination renouvelée.

« Chevalier Morgane. Je choisis de vous suivre, même si la vengeance me commande de détruire de mes mains les meurtriers d’Edward, je sais que pour l’instant je ne suis pas de taille à lutter contre eux. Il me faut du temps, il me faut des informations, il me faut m’entraîner et surtout il me faut quelqu’un sur qui compter, et ce quelqu’un c’est vous. Morgane de la coupe, désormais et tant que nous porterons ces sceaux, nous serons liés, liés au-delà de l’espace, liés dans l’ombre du mental et lorsque l’un de nous sera en danger ou réclamera la présence de l’esprit de l’autre, alors ce sceau nous permettra d’exaucer ce souhait. Je réclamerai votre aide à chaque fois que les ténèbres menaceront de prendre le dessus sur moi, et en retour vous pourrez réclamer la mienne au moment qu’il vous plaira, je serais toujours à vos côtés, comme vous serez toujours aux miens, je le jure sur mon œil droit. »

Tout en disant cela, je remettais en place mon cache-œil avant de me diriger vers un étrange renfoncement jusqu’alors dissimulé par des pierres et des planches en bois. Les fondations de la demeure étaient désormais mises à nue et apparemment nous n’en avions pas tout vu car un sous bassement semblait se profiler en la présence d’un début d’escalier partiellement bouché s’enfonçant sous la terre.

Ne perdant pas d’avantage de temps en divagations inutiles, j’extrayais rapidement des décombres deux morceaux de bois avant d’user de mon cosmos pour inscrire sur chacun d’eux un unique mot, un simple nom.

Plantant ainsi sur les restes de la maison aux herbes deux madrier de bois orné d’une paire de nom, je quittais cet endroit désormais sacré à mes yeux sans me retourner pour rejoindre Morgane qui m’avait devancé sur le chemin que me désignait ma bague.

« En route, en route vers l’arche, vers mon armure comme vous dites. Chevalier Morgane, instruisez moi pendant le chemin, dites-moi ce que je dois savoir, dites-moi tout. »

Arrow Sanctuaire, maison des gémeaux
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Silver saint de la Coupe
 Silver saint de la Coupe


Taureau
Nombre de messages : 182
Age : 30
Localisation : Sanctuaire
06/12/2011

Feuille de personnage
HP:
230/230  (230/230)
CS:
240/240  (240/240)
PA:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Dans la maison aux herbes   Dim 3 Mar - 10:01

[désolée pour le retard, je poste en deux fois, ce sera plus simple Wink ]

Le nuage de sable s'était dissipé, balayé par les puissances conjuguées de Morgane et Neos. Cela avait été si rapide. Tout était retombé si vite. Un instant, la sainte de la Coupe avait cru revivre son passé. Sauf que cette fois, elle avait pu survivre et secourir l'un des siens. Pas en le sauvant mais en le menant vers son destin. Elle avait accepté cela par devoir mais aussi parce qu'elle sentait que Neos aurait besoin d'elle pour découvrir son destin et maîtriser la force qui sommeillait en lui. La guerrière était une ancienne prêtresse d'Apollon. Ce qui la rendait particulièrement réceptive à certaines choses. La présence de cet autre en était une. Grâce au sceau d'Edward, elle saurait aider Neos. Le tout était de voir s'il l'accepterait. Soudain, la voix encore si jeune se fit entendre. Il était comme les chevaliers d'or naissants. Un tout jeune combattant...

D'un geste, elle se tourna vers lui, prenant soin de ne pas perdre ce qu'il lui restait de vêtements en plus de ses magnifiques bijoux serpentiformes. Splendide, elle était avec ses longs cheveux châtain défaits et ses longs yeux noisette délicatement ombrés. Même dans cette tenue quasi pathétique, elle restait digne comme une reine des temps anciens, capturée et traînée au travers des rues mais gardant sa dignité. Si rapide, cela avait été si rapide qu'elle n'avait pas eu le temps d'avoir peur et sans doute que cela avait pesé son poids dans la balance.

C'était cette soudaineté et la présence de Neos qu'elle se devait de mener vers le Sanctuaire qui lui avait donner la force d'occulter la terreur qui parfois la saisissait. Le tout était qu'elle tienne, qu'elle tienne. Pour Neos, Edward et Phaïos ainsi que ceux qui avaient péri ou disparu.

" La vengeance, tu as pris la bonne décision, Neos. Ne la laisse pas t'étouffer, jamais. Elle ne te grandira pas. Peut-être te soulagera-t-elle un moment ? Mais demeure toujours aussi vigilent et ne tombe pas dans l'engrenage. Comme tu l'as toi-même exprimé, te faire tuer pour rien est la dernière chose que souhaiteraient Edward et Phaïos. "

Elle l'avait laissé continuer avant de reprendre.

" Oui, je serai là pour toi, pour t'aider et te soutenir. Puisque le sceau nous lie, nous resterons ensemble jusqu'à ce que le destin s'accomplisse et que nous vainquions... Et même au-delà. Moi aussi, je serai toujours là pour toi. Compte sur moi, Neos... "

Elle le vit ensuite dresser des stèles de fortunes pour ses amis disparus. Un instant, elle se recueillit devant les deux madriers.

Quelques minutes de silence, hommage à ces deux hommes et elle s'en alla en compagnie de Neos...

==> Sanctuaire
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la maison aux herbes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la maison aux herbes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dans une maison délabrée ... (Kuragari)
» Huit personnes dans une maison hantée, ça va pas être la jo... AAAAAAH ! C'ETAIT QUOI CE BRUIT ?!
» ANDRESOL SANBLE EN MAISON SURVEILLEE (A CONFIRMER)
» Un parisien et un cannois rentrent dans une maison close...
» Dans une maison abandonnée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Sanctuaire d’Athéna. :: Le village de Rodorio-
Sauter vers: