Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un appel envers ses frères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sébastian
RIP

RIP
avatar

Bélier
Nombre de messages : 214
Age : 22
Localisation : Royaume Sous-marin
26/04/2012

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Un appel envers ses frères    Mar 1 Mai - 1:56

Une douce et charmante pluie tombée sur la plage de Plymouth, pas un seul homme sur la longue et froide côte pourtant si habituellement noire de monde, du moins, plus un seul homme était vivante sur cette côte, en effet, on pouvait voir sur le long des rochers et de l'eau des débris de corps dont le sang tracé un sillon qui suivait les fines empreintes d'une créature marines : le dragon des mers. Ce sillon s'étendait déjà sur un bon demi-kilomètre, dans quelques minutes des agents de sécurités ne tarderaient pas à venir troubler le silence qu'avait instauré la divine créature. Au loin, malgré le vent et la pluie qui jouaient une mélodie entraînante pour toute créature marine, on pouvait entendre un léger rire résonnait le long de cette côte : le rire d'un homme blessé et déshonoré à vie par un seul homme : Kanon des Gémeaux. La colère du dragon était impressionnante si bien que chaque signe d'humanité qui se présenterait devant lui ne serait exterminé sur le chant, aujourd'hui était un jour très spécial pour Sébastian, il retrouverait enfin ses compagnons d'armes les marinas et parmi eux ses propres frères comme Scylla, le kraken ou encore bien d'autres...

Sébastian venait il y a quelques heures de détruire tout son humanité et le manoir symbole de celle-ci, certes une légère partie de lui était touchée, il venait de réduire en sang et en cendre dame Élisabeth et il avait porté le corps défunt de la tendre et belle Illya qui avait été la seule à le comprendre... Le général de l'atlantique nord, se frappa lentement et faiblement le torse au niveau du coeur, en signe de destruction de cette humanité pourrie qui détruisait son propre sanctuaire.

* Enfin il est temps* pensa Sébastian, sur cette courte pensée, l'homme regarda la mer et dès lors ses yeux d'ordinaire rouge scintillant comme si des rubis éclairés étaient incrustés dans ses yeux. Le général délicatement s'avança dans l'eau, sa peau d'écaille dorée brilla au contact de l'eau et dès lors l'homme disparut très rapidement dans l'eau. Le sang qui le suivait, le laissa en paix jusqu'à bruit sourd se fit entendre le long de la plage de Plymouth. Puis Sébastian dans une voix qui résonnait tout le long de l'océan Nord-atlantique de manière à s'adresser à sa souveraine lança :

"Mes frères, my majesty, je vous en prie entendez mon appel de détresse guidez-moi vers la porte de notre royaume, guidez-moi vers notre maître à tous et dès lors ma rage, ma colère et ma force vous rejoindront pour toujours. Qui suis-je ? Je suis Sébastian, fils de l'océan et de Poséidon, seigneur des mers de l'atlantique Nord, créature divine nommée de diverses manières mais vous mes frères m'avait appelé il y a déjà des années : "Dragon des mers"."

La voix du général se calme et soudain son cosmos explosa jusqu'à atteindre son paroxysme et recouvrir toute la mer de la manche. L'eau commença à devenir dangereuse, en effet, sous l'eau le général tournait sur lui-même de toutes ses forces de manières à provoquer un signe d'appel : un terrible typhon qui détruirait tout humain qui se présenterait entre ses frères et lui. Sébastian dans un élan de colère qui se sentait dans sa voix, reprit :

"Cela fait des décennies que je ne suis pas revenu à vous, j'en suis navré, mon identité il y a dix ans de cela a été honteusement volé et nous à conduits à une guerre directe, l'homme nommé Kanon, espion d'Athéna, chevalier des Gémeaux, c'est joué de moi ! C'est pour cette raison que je reviens plus fort que jamais vers vous ! Je deviendrais le majordome du sanctuaire et le plus terrible des gardes. Je vous promets que le sang de nos assaillants coulera à flots le long de mes crocs et de mes griffes."

Sébastian s'arrête de parler et de tourner : le typhon était enfin autonome, au milieu de celui-ci trônait Sébastian assis sur un trône de basalte, attendant patiemment que sa réunion de famille commence enfin, il était tellement nerveux et impatient de retrouver ses confrères. Le général siffla un air de mélodie classique dont seul lui avait le secret, tournant son doigt dans les airs comme pour accompagner ce doux spectacle. Le sifflement se joint de nouveau au Siphon pour créer un divin spectacle dangereux mais magnifique dont ses frères pourraient profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mar 8 Mai - 2:48

viens de là


La côte anglaise était balayée par une tempête monstrueuse déchirant le décor. Le ciel blanc et gris strié par une pluie drue et tournoyante avait des relents de paysage dantesque. Le général fraîchement promu trônait sur un siège improvisé de roche. Il semblait fier comme le créateur de l’univers pouvant broyer celui-ci d’un mouvement de la main.
Pourtant Stélios observait la scène qui attisait les flammes de sa cosmo énergie rouge et noire. Ce dernier était apparu comme un diable bondissant de sa boîte à quelque mètres du marinas, depuis la faille dimensionnelle qu’il avait créé dans le château d’Heinstein.

Plus son cosmos augmentait plus l’harmonie avec son armure devenait parfaite. Les yeux de Stélios n’étaient plus humains, ses pupilles disparurent et prirent la couleur rubiconde des cent autres de son casque.

La cent-neuvième étoile flamboyait, arborant la large envergure de son surplis.

Observant le général aux écailles dorées, l’instinct guerrier de Stélios était en action. Son sens inné de l’observation, capable de décrypter toute situation, décodait par milliseconde chaque mouvement du dragon des mers.
Par le passé, Stélios aurait pu bondir sur lui sans avoir à se présenter, lui qui, quinze siècles auparavant n’avait aucun but si ce n’est assouvir son besoin de destruction. Mais les choses avaient changé, il était devenu un puissant représentant d’Hadès, un des plus fidèles, et se devait de mettre un minimum les formes. Surtout face à un général.

Néanmoins, il ne poussa pas la politesse au point de faire la révérence. Il restait droit face à lui, et se présentait.

« Général de Poséidon, je suis Stélios de l’Hécatonchire, spectre de la Domination. Je suis ici pour te faire répondre des méfaits des marinas à l’encontre de mon seigneur Hadès ! »

Les dix poings de Stélios se resserraient et son expression se fit plus dure.

« Tu te permets d’anéantir toute forme de vie humaine, perturbant ainsi le cycle naturel de l’outre-monde ! De plus, les marinas sont soit disant venus récemment dans une perspective de paix dans notre domaine, et n’ont réussi qu’à montrer leur rancœur à l’égard de mon souverain ! »
Un rictus sur son visage apparu.

« Et cela, je ne peux le pardonner ! »

La tension était plus que palpable. Stélios attendait la réaction du général et bien entendu l’arrivée de son frère d’arme.

Revenir en haut Aller en bas
Sébastian
RIP

RIP
avatar

Bélier
Nombre de messages : 214
Age : 22
Localisation : Royaume Sous-marin
26/04/2012

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mar 8 Mai - 6:52

* Destruction, vengeance, destruction, mort, destruction, humanité, détruire détruire détruire... *

L'esprit de Sébastian était tellement troublé, en effet, il c'était enfin relâché attendant que l'un de ses frères arrive mais très vite alors qu'il faisait entendre son sifflement divin, un insignifiant sbire du seigneur des morts était apparu et ceux en le menaçant... Sébastian fut aussitôt repris dans ses pensées de vengeance envers l'humanité, comme si toute personne vivante ou non sur cette terre, réveillé en lui une terrible bête et dont seules les marinas, sa famille pouvait calmer. Sébastian avait arrêté de siffler, de faire danser son doigt au rythme de la tempête, tempête qui s'amplifia plus encore à l'arrivait de spectre des ténèbres. Sébastian ne se leva pas de son trône mais en revanche, il fit brûler et tournoyer sa cosmo-énergie de manière à montrer qu'il était en ces lieux le plus fort, de manière à faire respecter à son adversaire son rang. Sébastian écouta attentivement la raison qui poussait l'homme à venir en ces lieux pour déranger la réunion de famille du dragon des mers, et pourtant Sébastian avait fait une multitude d'efforts pour montrer à toute personne non marina qu'elle était la mal venue. Sur les derniers mots de l'insupportable spectre, Sébastian cracha :

"Tu ne peux le pardonner ?! Misérable insecte, te rends-tu compte de l'énorme erreur que tu viens de commettre ?! Venir au milieu de cette mer, dans mon océan où je régis et ceux depuis la création de toute chose ! Venir interrompre une réunification entre moi et ma propre famille ? Qu'importent tes excuses, qu'importe les dieux, sache que tu viens de réveiller un monstre dont tu ignores l'étendue de sa puissance !"


Sur chacun de ses mots, le vent venu du typhon et de la tempête se mêlait avec la pluie pour se jeter sur l'assaillant, lui montrant qu'il n'était pas le bienvenu et que tous les éléments l'entourant ne voulaient pas de lui. Le sable à ses pieds commençait à mollir enfonçant extrêmement doucement le spectre et toute chose présente sur la petite surface d'océan vide d'eau. Sébastian s'arrête se leva et enchaîna :

"Alors comme ça, tu dis venir ici car je perturbe le cycle de la vie et que de plus mes frères sont venu te voir, insignifiant moucheron que tu es, pour une perspective de paix !? Quelle blague !"

Sébastian fondit en rire, malgré toute la situation devint de plus en plus tendu. Peu de temps après, le général régnant sur l'atlantique Nord s'arrêta de rire d'un seul coup et continua de parler, explosant son cosmos qui se confondit dès lors avec la mer, formant à quelque mètre au-dessus de leur tête des tornades qui survolaient l'eau :

" Tu devrais te réjouir, c'est bien votre seigneur qui essaye en vain de prendre le contrôle de cette Terre mais qui se fait balayer à chaque fois... ne l'ai-je pas aidé d'une infime manière que ce soit par ces actes de vengeance ? Car oui, il s'agit d'une propre vengeance ! Tu dis que je perturbe le cycle de la vie mais pourquoi n'attaques-tu pas les hommes qui perturbe le cycle de la vie des océans ? N'êtes-vous pas censé être juste dans le jugement de la mort ? Au lieu de cela, tu viens ici, me déranger moi qui te suis supérieur afin de mourir comme une bête assoiffée de combat... Tu dis ne pas pouvoir me pardonner mais je crois que tu ne comprends pas bien..."

Il coupa sa phrase, le temps de faire quelques pas en direction de l'individu qui se tenait devant lui : à chaque pas, le typhon qui tournait avec violence autour d'eux tremblait très dangereusement, menaçant de s'effondrer et de broyer sous des centaines de mètres d'eau, le spectre et de divertir la créature divine d'un joyeux spectacle sanglant, car il ne fallait pas oublier que Sébastian serait avantagé par ce terrain rempli d'eau. Sébastian à seulement deux mètres du spectre s'arrêta, croisa les bras et intensifia avec son cosmos qui faisait briller ses écailles de mille feux, créa une colonne de lumière. Le général cria alors :

"... tu ne comprends pas bien, que c'est moi qui ne te pardonne pas créature néfaste, tu es aussi insignifiant que ces humains que je détruirai tous un par un et qu'importe que ton minable seigneur intervienne, ce sera mon maître et père Poséidon qui régnera sur ce monde et qui régulera les quelques espèces qui méritent de vivre ! Tu n'es pas le bienvenu en ces terres alors disparaît maintenant où tu auras de très fortes chances de mourir..."

Les yeux du majordome dévirent dès lors ceux d'un démon : brillant au rouge vif et sanglant, ses muscles se tendirent montrant que le marina était près de riposter. Le dragon des mers avait une posture parfaitement droite, fixe et du haut de cette impressionnante stature qui insufflait la peur, on y voyait aucune hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mer 9 Mai - 6:06

Cette fois ce fut Stélios qui explosait de rire, tout en observant.

Tout dans l’attitude de Sébastian prouvait que ce dernier le sous-estimait. Le dragon était certainement trop heureux de renaître à la vie et se comportait comme un seigneur inatteignable.
La puissance brute du général était supérieure à celle de l'hécatonchire, mais la capacité d’adaptation de ce dernier était un atout aussi redoutable que de la force pure ou l’endurance. Le dragon vociférait à tue-tête, et cela ajoutait à la bonne humeur du spectre qui en saisissait les failles sans pour autant relâcher sa garde.

« Dans tout ce que tu dis, une seule chose est vraie ! Je suis une bête assoiffée de combat ! Et je n’en ai pas honte ! C’est la même ma fierté et ma raison de vivre !

Tes insultes ne m’effleurent en rien. Je sais tout des défaites de mon maitre, et c’est pour cela que je suis là.
Pour que cela n’arrive plus ! De plus, que dire de Poséidon qui a passé des lustres enfermé dans une cruche! Et où étais tu puissant dragon, lorsqu’il à été roué de coup par des chevaliers d’Athéna? Endormi, laissant un traitre souiller ton écaille ? Qu’en est-il de ta clique de monstres marin ? Vous n’êtes bon qu’à surveiller des crabes et des coquillages où à ronfler pendant des millénaires !
Et en plus de cela tu me demandes à moi de faire payer les humains qui ont souillé tes rivages. Si tu l’avais fait toi-même en punissant les coupables en les triant au cas par cas, les enfers ne t’auraient même pas regardé, ou peut être t’aurions-nous même décerné une médaille.
Mais il semblerait que ton sommeil t’ais suffisamment ramolli le cerveau pour que tu frappes sans viser au réveil.

Entendons-nous bien Marinas, ce n’est pas tant que je m’inquiète du sort des humains, mais je t’avoue ne pas aimer que tu marches sur nos plates-bandes. Semer la mort n’est pas ton privilège. Tu es juste bon à faire de l’écume et à danser avec les poissons !»


Stélios était sur de ses propos et rien ne pouvait l’effrayer. Hades lui avait rendu le souffle et il avait perçu sa puissance. A son retour, il avait vu les jumeaux hypnos et thanatos agir et leur force dépassait de loin la créature imbue d’elle-même qui lui faisait face. Il en faudrait plus pour faire trembler le guerrier au visage de spartiate.

Le dragon des mers pensait que son manège climatique effraierait l’Hécatonchire, mais c’était prendre ce dernier pour un idiot. Ce dernier n’irait pas attendre que les colonnes d’eau le recouvrent et encore moins le sable qui accrochait à ses pieds l’enfoncer.

Une lueur dans ses yeux et stélios fit exploser son cosmos suffisamment pour déblayer le sol, puis il se concentra vers les colonnes d’eau et celle-ci se mirent à ralentir de plus en plus au point de sembler quasiment statique.

Stélios pencha la tête sur le cotés et soupira un instant.

« tu penses pouvoir me faire peur avec ta tempête. Tu es peut être un maitre de l’eau, mais de mon côtés, je suis un maitre du temps ! Si tu veux me faire du mal il te faudra des attaques directes et pas des tours de passe-passe. »


Cette fois au milieu de la manche une véritable arène surnaturelle avait été créée. Sébastian approchait de stélios, et s’arrêta à proche distance pour le défier et pour l’impressionner de sa stature.

Le cent neuvième spectre laissa s’échapper un sifflement.

« La prétention des marinas est donc telle qu’ils pensent faire trembler rien que par leur présence ! »

Cette phrase n’était pas dénuée de sens, car Stélios était lui-même un colosse pourvue d’une armure à l’allure aussi gigantesque que celle des juges de l'enfer. Il savait cependant que la stature est un faux semblant pour effrayer les faibles, mais pour un véritable guerrier cela ne représente rien.

« Sache une chose général, ce n’est qu’une fois à terre et qu’il devient impossible de se lever que l’on sait si l’on à gagner un combat ! Tu es peut être une bestiole aussi vielle que cet océan mais tes agissements sont ceux d’un enfant gaté ! Tu montres ta force en la faisant exploser, déchainant les éléments, pensant m’effrayer, mais tu ne sais encore rien de moi ni de quoi je suis capable !»

Cette fois l’énergie entre les deux combattants était électrique. Et l’inévitable combat approchait. De plus très rapidement, s’inviterait à la fête l’autre bras armé d’Hadès, kagaho, et il n’hésiterait pas à faire déferler toute sa rage.
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Jeu 10 Mai - 22:52

Le Bénou avait emboité le pas de son confrère de la Domination, le brasier que le Bénou déployait, était hostile, violent et obscur. Kagaho n'aimait pas les agissements des autres camps, il n'aimait personne, ne vivant que pour un seul être Hadès.

Si à bien des points, les deux spectres n'étaient point semblable, le Bénou avait trouvé un homologue de droiture et de dévotion envers Hadès et cela n'avait pas de prix. Aussi jusqu'à présent silencieux le Bénou, répondit au bravade du Général.

« Les généraux des mers, tous les mêmes, vous jugez sur une force apparente, vous vous la racontez mais en fait, vous êtes aussi faible les uns que les autres. Des demi-dieux, laissez moi rire, comment peut on vénérer un machin pareil ? Vous n'êtes rien inconscients ! »

Un rictus malsain se dessina sur le visage du Bénou dont le regard s'assombrit.

« Tu subiras bientôt le même sort que ton frère Kraken, lui aussi a voulu se la raconter, à force de se croire supérieur à tout le monde, de vouloir jouer avec le feu, on finit par se bruler lorsqu'on ne le maitrise pas. Si seul, j'ai bien faillit le mettre à mort afin de tester mon pouvoir, imagine ce qu'il peut se produire à deux contre un seul d'entre vous ! »

Le Bénou venait de faire une déclaration plus que surprenante, ainsi donc il avait affronté un des frères de Sébastian et se trouvait encore vivant, peut être que les deux spectres présents face au Général n'étaient tout compte fait pas les premiers clients venus. Kagaho éclata enfin d'un rire lugubre, avant de déployer largement les flammes obscures de son cosmos.

« Tu vas faire les frais de ton orgueil ! Malgré toutes tes bravades, tu n'es pas de taille toutefois nous pouvons nous montrer magnanime, retourne par chez toi la queue entre les jambes, cesses immédiatement ta déferlante de pouvoir sur le champs sinon nous y mettrons un terme par la force. »

Un sourire narquois sur le visage.

« Stélios, apprenons lui la correction, s'il refuse veux-tu. Nous n'avons pas de temps à perdre avec des vermines de son envergure. »

Le Bénou, surplombant l'arène de combat improvisé reprit l'impassibilité qui était la sienne... Faire montre de pouvoir comme le Marinas le faisait, cachait une faiblesse possible... comme le disait un vieil adage Japonais, celui qui ne possède pas de ses pleines capacités bluffe en faisant étalage de sa technique.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian
RIP

RIP
avatar

Bélier
Nombre de messages : 214
Age : 22
Localisation : Royaume Sous-marin
26/04/2012

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Ven 11 Mai - 6:34

* Ses spectres, vermines de tous ordres, comparables à de vulgaires fourmis qui s'entassent autour d'une reine ou ici d'un dieu, se marchant les uns sur les autres, qui n'ont pas d'honneur et n'en auront jamais : comment osent-ils s'attaquer à moi... un demi-dieu, un être qui leur est supérieur en tout ?! Pourtant, ils vénèrent une divinité qui est tellement à cheval sur ce genre de choses... et cependant ils sont si arrogants. * pensa Sébastian.

Le marina à la vue d'un deuxième soldat sourit, en effet, ce qu'il pensait était vrai, ces spectres n'avaient aucun honneur et orgueil... ils préféraient s'attaquer à plusieurs, pensant qu'ils auraient une moindre et petite chance de parvenir à abattre le réceptacle du dragon des mers... Le général du Pacifique nord, leur tourna alors le dos en signe de provocation, il se rassit de nouveau sur son trône de basalte qui faisait face aux deux spectres et dès lors il annonça en réponse au deuxième spectre :

"À ce que je sache mon frère Kraken va bien, non ? Ce n'est pas parce que je ne me suis pas réincarné que mon âme ne suivait pas celle de mes frères... Tu dis avoir failli le mettre à mort ?! Mais n'es-tu pas seulement mort face à lui ? Le pouvoir que le seigneur Hadès a confié à ton armure ta peut-être sauvée mais je ne pensais pas que tu ferais la même erreur en fonçant tête baissée vers moi ! De plus, qu'est-ce que la mort pour nous autres âmes immortelles ? Enfin bref, tu parles d'orgueil, ne me laisse pas rire arrogant petit personnage, tu as le culot de venir me dire ça alors que tu viens attaquer un demi-dieu ? Et ceux... avec un allié car tu essayes de cacher la défaite que tu as subie par mon frère..."

Sébastian s'arrêta de parler, d'ordinaire il préférait l'action à la parole mais lorsque celle-ci était nécessaire il n'hésitait pas en avoir recours. Puis, Sébastian, se massa le front, une parole douloureuse l'avait frappé : le premier spectre avait réussi à toucher le seul point faible et à la fois le plus fort de Sébastian, lui parlait du maudit Kanon des Gémeaux et des évènements d'il y a 10 ans, Sébastian ferma les yeux et soudains son cosmos qui brillait il y avait encore quelques minutes de cela, se rassembla autour du dragon, de plus, la nature de ce cosmos changea, il devenait agressif et dangereux, qu'importe son adversaire à partir de maintenant s'il sous-estimait le général il en payerait le risque : l'animal divin était sur ses gardes... Sébastian avec une conscience plus proche du divin que du réceptacle humain parla alors avec rage, et cette rage qui brisait le trône sur lequel Sébastian régnait, se faisait sentir dans la voix du dragon des mers :

"Vous dites que je n'ai rien fait lorsque mon seigneur agonisant devant cette déchue d'Athéna, il est vrai que ceci reste ma plus grande honte et que je ne saurais jamais me pardonner de cet affront... * la voix se calma pour exploser de plus fort * Mais sachez que mes actes précédents sur ces hommes n'étaient qu'un simple jugement divin que vous avez perturbé, une vengeance envers le..."

La voix s'arrêta complètement, la vision de Kanon dans la tête du dragon le hantait, le Dragon des mers involontairement, plongé dans ses souvenirs rendait son cosmos très hostile à toute chose présente... La mer qui était alors ralentie par le temps s'accéléra de nouveau, le dragon ne visualisez plus les deux spectres, complètement aveuglé par sa vengeance.
Soudain arrivèrent des paroles qui calmèrent la bête divine, Scylla était en marche, son frère général arriverait dans quelques minutes et lui montrerait le chemin vers leur maison. Ensemble il irait voir Poséidon et ensemble ils pourront parler du bon vieux temps et Sébastian pourrait enfin revoir son sanctuaire qui lui tenait tant à coeur ! Le général qui avait repris le contrôle de ses émotions mais qui avait cependant un cosmos très hostile, reprit avec un large sourire :

"Vous dite que je vous sous-estime, non je ne crois pas... il m'est déjà arrivé de voir dans ma longue vie des pleutres pire que vous, vaincre un dieu comme... Hadès ! Enfin cesse de bavardage, je vais vous montrer ce pour quoi j'ai attendu dix ans de plus et ceux pour quoi je peux affirmer que vous m'avez sous-estimé !"

Sur ces belles paroles Sébastian fit un bref signe de la main à ses adversaires, leurs montrant que le combat pouvait commencer, en même temps, Sébastian regardait au travers de l'eau, il pouvait apercevoir le cosmos de son frère qui le rejoindrait dans le combat...

***********


[HRPG : Bon et bien que le combat commence ! (enfin ? ^^') / je devrais avoir dans les jours qui viennent mes techniques donc "no souci" ! Si cela ne vous dérange pas, je pense qu'il serait plus simple dans le contexte Rp d'attendre l'arrivé de Laucian]
Revenir en haut Aller en bas
Laucian
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Sanctuaire Sous-Marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mar 15 Mai - 1:31

Laucian arriva enfin proche d'une des entrées du Sanctuaire de son Seigneur et père, l'un de ses frères était de retour et c'était lui qui le ramènerai à la maison. Un sourire illumina le visage du jeune homme, mais bien vite cette joie laissa place à une inquiétude grandissante.

S'il ressentait bien le cosmos de son frère, il semblait qu'il se trouve tout proche de ce dernier, deux cosmos agressif dont l'un d'eux lui était familier. Il l'avait déjà ressentit et même s'il ne se rappelait plus vraiment ce qu'il en avait entendu dire, Scylla savait la résultante de l'affrontement de Garnet et de cet être.

« Mais que veulent ils ? »

Très vite Laucian eut un déclic, ces êtres voulaient s'en prendre à son frère, le jeune homme serra alors les poings.

« Sacrilèges ?! Comptez vous, vous en prendre à une divinité ? Je ne vous le permettrait pas. »

Laucian déploya enfin son cosmos avant que son écaille de réagisse à cet appel avant qu'elle ne vienne le recouvrir.

« Chiens que vous êtes ! »

Laucian s'enveloppa de sa puissante aura avant de se diriger vers l'appel de son frère.

« Courage mon frère, j'arrive ! »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Les côtes anglaises, que de mauvais souvenirs... Laucian arriva très vite sur les lieux du carnage... L'éveil de son frère avait été sanglant. Un doux sourire se dessina mais s'effaça aussi vite, le temps pressait, on ne savait jamais quand les assaillants du Dragon des Mers agiraient.

L'arène improvisée au milieu de l'océan était bientôt en vue et Scylla eut le temps d'entrevoir la silhouette d'un des hommes qui était en train de descendre des cieux tel un Lucifer de pacotille.

« C'est lui... C'est ce Spectre qui a combattu Kraken ! »

Il y avait dans cette déclaration un mélange de crainte couplé à une excitation palpable, son sang bouillait devant ce cosmos. Le regard du jeune homme se fit soudain lugubre tandis qu'il avalait les derniers mètre le séparant du lieu. Son regard se porta d'abord sur Dragon des Mers. Nulles paroles entre les deux hommes, cela était inutile, puis son regard défigura le visage des assaillants.

« Vous comptiez faire une fête sans m'inviter ? »

Lança t'il cynique.

« Voyons voir, ce que vous pouvez faire à 1 contre 1 ! »

Puis reportant son attention en direction du Dragon des mers, il reprit à son attention.

« Tu as une préférence ? Personnellement je n'en ai aucune, j'éradiquerai celui que tu me laisseras, après tout... Le choix est tien puisqu'ils t'ont attaqué ! »

Le regard du jeune homme allait d'un spectre à l'autre, tentant de déchiffrer la moindre intention suspecte.
Revenir en haut Aller en bas
Améliah
Admin spectre d'Hadès
Admin spectre d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 6620
Localisation : Les Enfers
03/02/2006

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mar 15 Mai - 2:12

Heureusement que l’Allemagne n’était qu’à quelques encablures des côtes anglaises, car un peu plus et les belligérants se seraient jetés à la gorge les uns et l’autres sans qu’elle n’eut le plaisir d’assister à la rencontre.

A son arrivée, la Succube n’avait pas manqué de détaillé le spectacle, même si elle était restée à bonne distance, un charnier digne des plus belles interventions spectrales. Voilà ou était le problème agir ainsi allait à l’encontre du monopole des armées d’Hadès sur le droit de vie et de mort qui pesait sur les pauvres mortels. De quoi mettre en rogne les plus fervents protecteurs des intérêts du Sombre Monarque.

Et pourtant, la chose n’avait pas manqué de faire sourire Améliah, l’attrait de la guerre, la rage des guerriers, tant de puissance masculine ne pouvait que plaire à une créature de son espèce. Elle avait prit le temps de détailler les adversaires, deux généraux pleins de testostérone, au physique tout à fait regardable.
Seule petite ombre au tableau, la puissance qui se dégageait du Dragon des mers ne laissait que peu de doute quant au niveau qui était le sien… Bien plus élevé qu’un gold.

Avec l’arrivé de Scylla la perspective d’un combat facile en deux contre un s’était renversé et les choses seraient bien plus ardues, voilà comment était né l’idée d’une petite intervention au bénéfice de ses frères d’armes. Une petite surprise pour les encourager à l’extermination totale.

Laucian venait de prendre la parole lorsque la belle se posa un peu en retrait, entre les deux fidèles d’Hadès. Son charisme, sa beauté, sa plastique que l’on devinait parfaite sous les courbes de son surplis rappelaient à tous la constellation qui était la sienne, Spectre de la Succube, étoile de la Sensualité. Les effluves de son cosmos, s’étendaient déjà subtilement jusqu’aux deux marinas, son regard plongeant dans celui du Dragon puis de Scylla comme si elle pouvait lire au plus profond d’eux même tous leurs désirs.

Imperious desire.


« Allons allons, messieurs… Nous ne sommes pas des chiens enragés, un peu de retenu, faites honneur à votre seigneur. »

Avait elle murmuré à leur intention, un sourire charmeur suspendu à ses lèvres carmins. Sa main s'était portée sur sa hanche, lascivement elle s'était avancée jusqu'à arriver à la hauteur de ses frères d'armes.

L’emprise qu’elle pouvait avoir sur les deux hommes n’aurait d’effet que quelques instants à peine, dès lors qu’elle quitterait la zone d’affrontement, le sort serait rompu, mais pendant quelques instants au moins Stélios et Kagaho auraient l’occasion de porter le premier coup.

Faisant un premier pas en arrière, elle murmura à l’intention de ses compagnons d’armes.

« C’était ma modeste contribution à vos réjouissances. A présent taché de faire en sorte qu’ils ne se relèvent pas. »

Etrangement, le son envoutant de sa voix avait prit des teintes carnassières, elle eut un dernier regard entendu pour les deux spectres puis quitta la zone de combat, avec la ferme intention de ne pas intervenir, sauf si bien sure on faisait appel à elle.


* * * * * *

"Attaque" portée : Imperious desire. Pas de dégats, uniquement pour accorder l'initiative du combat aux deux spectres. Les deux tous de paralysie n'ont pas cours car je sors du terrain et met volontairement fin au charme.

Ardent désir / Imperious desire
Spoiler:
 

Améliah :

HP: 250
CS: 250 - 20 -20 = 210
PA: 300

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'orfèvre, créateur de mon avatar : Kaos.


« Alanguies toi dans mes bras... Poses ta tête contre mon sein, n'aies crainte Invité, ta mort n'en sera que plus douce. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mer 16 Mai - 4:16

Le dragon des mers grognait, et ses arguments se résumaient à l’idée qu’il était un demi-dieu et son adversaire un insecte, arguant de la faiblesse d’Hadès sans accepter celle de Poséidon. Stélios était ravi, son adversaire était trop plein d’assurance. Et il était temps de passer à l’action. Kagaho traversa à son tour le portail et arriva faisant vibrer son aura brulante invectivant à son tour le majordome marinas, l’accusant à son tour d’orgueil démesuré. Une joute verbale de plus pour que le dragon des mers finisse par perdre patience et refis accélérer les colonnes d’eau.

Prendre la maitrise du terrain devenait plus une lutte psychologique qu’une véritable prouesse, néanmoins, à ce petit jeu Stelios ne serait pas le dernier et son aura faisant plier l'espace temps fit ralentir à nouveaux les eaux du ring aquatique. Hors de question de céder à la créature marine.

Puis un autre cosmos violent explosa et ressemblait à une meute d’animaux en colère se ruant vers une proie. Sa puissance égalait le dragon des mers, et pour preuve, celui-ci était son frère mythologique, Laucian de Scylla. Il ne s’était pas présenté, mais l’armure particulière de la domination faisait son office et diffusait les informations en temps réel dans la psyché de son porteur. La situation se compliquait, évidemment.
Mais ça ne surprenait pas Stélios qui sentait l’adrénaline faire battre son cœur. Il avait envisagé que le fauteur de trouble de la mer du nord ne soit pas seul.

Puis un dernier cosmos éclata, sans crier gar, celui d’une douceur mortelle était partisan des enfers. Améliah profitait de la tension ambiante pour agir. Elle n’était pas comme les quatre guerriers, présent, suffisamment belliqueux pour se faire front directement. En se plaçant entre kagaho et Stelios son charme était déjà en action, une hypnose puissante destiné à deux généraux.

Sans pour autant quitter du regard les adversaires, le cent neuvième spectre voyait parfaitement la succube exposer ses talents cosmique. Si jusque-là son orgueil l’empêchait de la voir comme son égale, elle avait porté la première attaque, lui prouvant qu’elle était aussi une élite dans le camp du sombre dieu. Il saurait s'en souvenir et ne pas la juger avec condescendance.

Le moment était stratégique. Un cadeau de sa partenaire, lui donnant l’avantage de frapper le premier. Le don naturel de stelios était l’observation. De son regard tout semblait se ralentir, il voyait la faille chez l’adversaire sous le joug de l'étoile de la sensualité. Si ces guerriers se prétendaient de sang divin, alors les spectres allaient leur faire comprendre que cela ne les rendait pas pour autant invulnérables.

Stelios se jeta en avant, face au général du dragon des mers. Chaque main de son armure était le prolongement de son corps et il enchaina les coups en faisant varier le rythme.
Trois coups de poings simultanés, deux mouvements de coude vers la gorge, un uppercut, ramenant l'adversaire vers le haut avant de se faire frapper par deux poing qui s'était reliés comme une massue pour le ramener à terre et finissant l'enchainement, il plaçait un coup de genoux dans les cotes.
Dix bras et deux jambes faisaient beaucoup à gérer au corps à corps, et, si le dragon pouvait évidemment parer quelque coups, il ne pourrait pas tous les éviter.

« Tout demi-dieu que tu es, Sebastian, tu peux saigner, nous n’avons que faire du fait que le combat te semble juste ou pas ! La seule chose que nous désirons c’est te faire taire ! Tu aurais dû accepter la proposition de kagaho et t’en aller ! Voyons à quel point tu encaisses marinas ! »

Stelios Frappa du pied le sol suffisamment violemment pour faire voler un nuage de sable obscurcissant la vue de général et fit un bond par-dessus son adversaire et se plaça dans son dos.
Alors pour la première fois depuis qu’il avait été sacré gardien d’Hades, il fit exploser son cosmos à un niveau suffisant pour faire comprendre de quoi il retournait si l’on décidait de l’affronter. Les volutes Rouges et noires dessinaient la véritable forme de la créature mythologique qu’il représentait.
L’Hécatonchire, l’une des plus anciennes créatures des temps mythologiques, fils d’Ouranos et de Gaia, gardien du tartare, pourvue de cent bras, et de cinquante visages regardait sa proie et s’apprêtait à frapper.
Au cœur de ce flot d’énergie le spectre resserrait chacun de ses poings en arrière et les rebalançaient en avant libérant une de ses techniques.

« CENTIMANI »

L’aura se déchira et une centaine de bras gigantesques d’énergie pure s’emparèrent du corps du général, le recouvrant, et appliquant une monstrueuse pression qui finit par exploser, provoquant une onde de choc balayant le terrain et faisant mousser d’écumes les parois aquatiques. Il en faudrait plus pour faire tomber le général, mais cette attaque le blesserait suffisamment pour qu’il prenne le combat au sérieux.


*******************************************************************
Attaques vers Sebastian:

9 coups physique vers l'adversaire 9hp

et 1 coups physique vers le sol pour aveugler l'adversaire en se servant du sable sur le terrain pour créer du plein fouet ( à valider par admin) sur l'attaque suivante centimani

CENTIMANI:40pv
Spoiler:
 
******************************************************************

Stelios:
Pv : (250/250)
CS: (210/250) (-40 pour centimani)
PA: (300/300)



Edit Siegfried : Ton aveuglement en créant un nuage de sable devant les yeux de ton adversaire est plus que valable. Je valide donc Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mer 16 Mai - 9:45

Le Dragon des mers le provoquait, soit disant il savait, mais comme tout les demi-dieu sa vision était imparfaite, après tout, il n'était qu'un enfant de Dieu.

« Mort ? Face à ton frère, je ne crois pas non, sache pour ta gouverne que je suis mort il y a de cela bien des siècles... Tu prétends que ton âme est immortelle, sache qu'elle le demeure car les juges infernaux le veulent bien et que la notre l'est aussi... De plus, ton frère a été incapable de me détruire puisque c'est moi qui ai joué les kamikazes et ce pour une seule raison, tester vos lignes de défense sur votre propre territoire, sous la protection de votre divinité... Sun Tzu et l'art de la guerre tu connais crétin ? »

Kagaho arbora un rictus malsain.

« Piégés comme des débutants et incapable de l'admettre par orgueil, voilà ce que vous êtes... Ton frère et loin d'imaginer les réjouissances que j'ai encore en réserve, de plus je vais te confier un secret, je ne me suis battu même pas à 50% de mes capacités autant cosmiques que stratégiques, j'ai recueillit suffisamment d'information pour dire que ni toi, ni le Kraken, ni aucun de ta fratrie n'est de taille contre nous. »

Faisant un signe de tête provocateur à l'attention du Dragon des mers.

« Hé... gros naze... tu vas finir en Satay !! »

Kagaho vint enfin atterrir sur la surface de combat avant de faire craquer ses articulations.

« Il est temps de te montrer ta faiblesse... La même faiblesse qui t'as fait fuir le monde alors que ta scale était sous la gouverne d'un Traitre qui a nuit autant à ton seigneur qu'au mien. »

Kagaho avait suivit du regard les actes de son frère d'arme, l'intervention d'un nouveau-venu avait changé la donne, si un Général se pointait aussi vite sur l'arène de combat, l'avantage que les spectres disposaient tournerai vite court, aussi le Bénou prit une décision. Il porta son regard en direction d'Améliah, avant de lui murmurer.

« Distrait le en attendant... Tu en es capable, fait honneur à ton seigneur Geisha ! Et surtout fait très attention ! »

Un seul regard en direction de Stelios lui avait permit de déduire la stratégie la plus efficase à adopter face à deux combattants dont le pouvoir était aussi considérable. Le samouraï suivit les enchainement de son frère d'arme avec attention, les stratégie qu'il utilisait, Kagaho analysait tout cela avec expertise et ce fut lorsque qu'enfin, le Dragon des mers fut projeté en avant perdant ses appuie sur le sol qu'à une vitesse vertigineuse le Bénou prit son envol, son adversaire n'aurait aucune chance de se défendre alors qu'il se trouvait dans un semi vol, bien loin de ses appuis.

Kagaho qui lui disposait de ses ailes comme appuie avait un avantage colossal, il sauta vers le Dragon des Mers, pivotant à mi-course pour écraser son pied sur l'épaule de son adversaire, et d'une impulsion, le garrota avec son genou, le privant d'oxygène. Emporté par l'élan, Kagaho lui écrasa son poing en pleine figure avant de poser les deux mains à terre et d'effectuer une rondade, tirant le Général, la tête toujours prisonnière de la jambe du Spectre pour l'envoyer s'écraser à terre. D'une torsion, le Bénou s'accroupit sur le Marinas et frappa un unique coup des deux mains, visant l'abdomen, écrasant les fragiles organes et les muscles sous la violence de l'assaut. Puis posant une main sur son visage actuellement dans le sable, il hésita quelques secondes à le laisser s'asphyxier sans autre formes de procès, enfin prenant appui sur le minois du damoiseau pour s'écarter d'une nouvelle rondade, Kagaho en profita pour délivrer une attaque de cosmos à bout portant.

A cette distance, toute esquive serait impossible, les flammes du cosmos de Kagaho venait lécher le corps de son adversaire, avant que ce dernier ne pointe son index en direction de l'être marin totalement à sa merci. Nessji n'allait plus être le dernier des dinosaures lorsque les spectres en aurait finis avec sa carcasse, pour la simple raison qu'il ne serait plus.

« Crucify Ankh !!! »
Spoiler:
 

Les flammes de Kagaho devinrent lame brulante qui perforèrent les chairs de son adversaire, avant qu'une roue de feu n'apparaissent enfin scellant les mouvement de sa cible. Le rictus qui se dessina sur le visage du Bénou n'était pas bon signe pour son adversaire du moment. Seul la victoire importait face à de tels adversaires, quelques soient l'issue du combat les spectres rentrerai victorieux.



- - - - - - - - - - - - - - -


Récapitulatif du tour:

7coups physiques= 7hps

attaque cosmique 7ième sens paralysante. = 50 hps de dégats, rien sur l'armure, adversaire paralysé tour suivant.

Autres: L'adversaire recevra 5hps de dégats supplémentaires pour les 5 tours qui suivent.



Kagaho :

250 hps

250 – 50 cs= 200

300 pa
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian
RIP

RIP
avatar

Bélier
Nombre de messages : 214
Age : 22
Localisation : Royaume Sous-marin
26/04/2012

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Jeu 17 Mai - 7:21

* Que de prouesse, que d'efforts et que d'échauffements, cet entrain me plaît et m'anime ! Je le sens, j'y suis presque ! Faite moi encore ressentir ce sentiment, cette douleur, la friction de mes muscles, mon cosmos suivant le vôtre : oui, c'est bien ce sentiment que l'on ressent lorsqu'on combat, cela faisait tellement longtemps que je ne l'avais pas ressenti... Peuvent-ils encore faire mieux, j'espère ne pas être déçu. Je le sens cette extase ! * pensa Sébastian.

***

Quelques minutes auparavant, les spectres, fidèles à leurs habitudes malsaines et perfides, cachés encore un allié dans leur chapeau : * décidément ils non vraiment aucun scrupule, ils n'osent même pas nous attaquer à nombres égaux *. Les joutes verbales qui avaient démarré, se calmèrent sur l'apparition de ce dernier ou plutôt de ce dernier spectre : une ravissante créature s'était posée devant Sébastian et son frère Scylla, sans éducation, la jeune femme ne s'était pas présentée et dans une vulgarité sans commun, indigne du royal majordome, elle mit en avant ses charmes pour mieux commencer les hostilités. Sébastian ne fut pas surpris par ce genre de stratégie et même si le demi-dieu n'était pas indifférent au dernier spectre : chose forte surprenante, il savait parfaitement qu'un tel physique et une apparition aussi sournoise ne pouvaient que cacher un mauvais coup. Cependant, les deux marinas furent prises dans une technique d'attraction à cause de cette dernière qui disparut aussi rapidement qu'à son arrivée. Pourtant, Sébastian même s'il n'avait pu entendre remarqua que la créature vicieuse a eu le temps de murmurer quelques mots à ses alliés. Aussitôt, Sébastian observa attentivement la situation et comprit en un instant, ce qui allait se passer. Sans se tourner vers son frère Scylla il murmura dans un language seulement connu des océans, ces quelques mots :

* Bon et bien, nous nous sommes fait avoir mon frère, le combat va commencer et celui-ci en notre défaveur. Garde ton calme, il y a de forte chance qu'il ne t'attaque pas tout de suite, je suis après tout leur cible depuis le début. *


Sur ces quelques pensées, la peau d'écailles dorées du dragon des mers se mit à briller de mille feux, les vibrations des écailles du dragon des mers étaient spéciales, elles pouvaient non seulement raisonner dans le Royaume Sous-marin mais aussi dans tout l'océan Atlantique, là où il gouvernait. Du coup, le typhon qui dessinait de son rempart l'arène, reprit sa folle vitesse d'origine.

Spoiler:
 

Un rictus se dessina sur le visage du Dragon des mers qui était le plus avancé des deux marinas, ses yeux tels ceux d'un dragon scrutèrent le premier ennemi qui l'attaqua. Le spectre qui semblait le plus intelligent des deux lui fonça dessus, Sébastian comprit dès lors pourquoi cette armure comportée tant de membres : alors que le dragon commencé seulement à recouvrir de ses véritables sensations l'homme aux nombreux bras l'envoya dans les airs, Sébastian réfléchit calmement et rapidement et comprit très vite qu'avec cette masse de membres, il ne pourrait parer tous les coups et que cet homme poserait très vite problème au corps-à-corps, de plus, étant en l'air et dans une position irrégulière Sébastian aurait grand mal à disposer de ses deux jambes pour contrer les coups, il devait garder ses appuies de manière à esquiver ! Le dragon compta 4 : ce chiffre indiquait le nombre de coups qu'il pouvait stopper, Sébastian en était sûr, il pouvait le faire !

Alors que l'assaillant enchaînait d'un rythme irrégulier les coups, Sébastian en l'air réussi une sacrée prouesse digne de son rang, tout d'abord, il prit appuyé sur un des bras de son adversaire de manière à produire un léger salto arrière pour esquiver le premier des quatre coups, ensuite, le majordome digne d'un véritable anglais, se servit d'une parade de boxe anglaise pour éviter un coup à la gorge, plus les secondes passées, plus Sébastian retrouvait les mêmes sensations qu'il y avait deux cents ans. Sébastian commença a chuté et aperçu du coin de l'oeil, deux poings chargés qui lui fonçaient dessus, ces deux poings fonçaient sur son flanc latéral gauche et Sébastian savait très bien qu'il ne pourrait les bloquer tous les deux, il décida d'enchaîner avec un direct du gauche pour contrer un des deux poings, évidemment le second s'enfonça violemment sur son épaule gauche et le ramena à terre. Au final après avoir été ramené au sol violemment, Sébastian finit par contrer le semblant de dernier coup de Stélios, au niveau des cottes : son bras droit lui avait permit de sauver ses côtes et même si celui vibré encore, il n'était pas cassé.

Sébastian la bouche délivrant quelques gouttes de sang sourit à son adversaire qui l'aveugla avec du sable et lui chuchota deux, trois mots. Sébastian les yeux fermait réussi à se lever et il murmura avec une voix calme :

"Vois-tu cher spectre, contrairement à tes divinités, je n'ai que faire du sang, il me plaît et me montre à quel point je ne suis pas parfait. Tu dis que tu n'as que faire que le combat soit juste, très bien, ce n'est pas grave si ton honneur est bafoué..."

Alors qu'il était en train de parler et de tituber à cause de sa mauvaise vue, Sébastian se prit de plein fouet la terrible attaque de son adversaire : CENTIMANI. Le général alors écrasé et soulevé par un fort cosmos, réussi à finir sa phrase, montrant qu'il était apte à encaisser les coups :

"... mais au fond contrairement à l'autre pigeon je t'aime bien."

Sébastian sentit la pression se resserrer puis le libérer, le laissant alors de nouveau respirer. Le majordome commença à retrouver la vue et alors que son premier pied retoucha le sol, il fut assailli par l'autre spectre. Le majordome se rendit compte que les spectres étaient sérieux, ils ne lui laisseraient pas de répit et cela plus fortement au demi-dieu. Sébastian ne réussit pas à stopper les coups rapides de son adversaire, sa respiration ne c'était pas calmée et l'oiseau qui lui faisait face en joua énormément afin de parvenir à la toucher. Sébastian ressentit les coups qui étaient au nombre de 7, puis l'oiseau obscure s'arrêta pour charger son cosmos enflammé. Alors que Sébastian respirait fortement, il fut stoppé par un mauvais pressentiment : ce sentiment c'était, oui, c'était bien l'utilisation du septième sens ! Sébastian stoppa net son excitation et concentra lui aussi son cosmos, il savait que s'il se prenait cette attaque, il aurait dès lors de graves séquelles. Alors ques flammes fronça vers lui, un rictus malsain se dessina sur son visage et le majordome avec délicatesse murmura :

"Desperated evil touch"

Spoiler:
 

L'illusion créée réussit à annuler les dégâts qu'il aurait dû recevoir et Sébastian en profita pour s'écarter sur le côté et de se lancer, à l'aide de l'eau qui se glissa sous ses pieds et sous la paume de ses mains, sur le dernier assaillant : Sébastian attrapa l'homme par le cou et le projeta violemment contre le sol avec un coup sur le crâne, il continua sa série de coups avec un enchaînement de trois directs du droit situé à divers emplacements du corps et il fit de même avec son poing gauche. Alors que son adversaire était au sol, Sébastian utilisa cette fois-ci la boxe française pour attaquer avec les pieds : il souleva son adversaire avec un coup de pied sauté et propulsa contre le typhon le "pigeon" avec un coup de pied retourné : la muraille d'eau qui tournait à folle vitesse stoppa violemment le spectre qui se posa non loin de l'eau . L'enchaînement était presque terminé lorsque Sébastian eut l'idée de prendre exemple sur Stélios, il sauta près de l'ennemi, le soulevant par la gorge et d'un direct du droit, fracassa avec violence le visage du spectre contre la paroi du Typhon. Sébastian garda pendant quelques secondes, le visage du spectre contre les parois du Typhon de manière à l'aveugler et le troubler, le majordome finit par se rapprocher de son frère Laucian, lâchant Kagaho à ses pieds et lançant à son frère :

"Cadeau mon frère, profites-en qu'il soit déstabilisé pour lui lancer tes attaques. Je crois que le bord de mer ne lui fait pas de bien, le pauvre. "

*******************************************************************
Attaques vers Kagaho :

9 coups physique vers l'adversaire [9 hp] (possibilité de pare)

et 1 [1 hp] coups physique contre le typhon pour étourdir/aveugler l'adversaire, se servant de la vitesse et de la force du typhon.


******************************************************************

Sébastian:
Pv : (313/350) +15(capacité armure) -5(coups de Stélios)-40(Centimani plein fouet)-7(coups physiques de Kagaho)
CS: (295/350) +15 (capacité armure) -65 (15 + 50 : Desperated evil touch) -5cs utilisation du typhon
PA: (450/450)


Dernière édition par Sébastian le Jeu 17 Mai - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laucian
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Sanctuaire Sous-Marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Jeu 17 Mai - 9:16

Laucian avait eut un sourire narquois à l'attention des deux spectres, que pouvaient ils bien faire face à deux demi-dieu sinon périr, toutes proportions gardées bien sur, Hadès aurait tôt fait de les relever d'entre les morts pour les relâcher comme des chiens enragés une nouvelle fois en liberté.

Mais que dire de la troisième personne qui se pointa, une superbe jeune femme, mieux gaulée qu'une déesse grecque, apte à faire passer Aphrodite pour un laideron, de faire damner un saint (ou les deux qui sait, qu'elle avait fort appétissant d'ailleurs.)

Il fallait pas se leurrer tout demi-dieu qu'il était, Laucian était un mâle, un vrai... Qui plus est un mâle relativement jeune et plutôt porté sur la chose. Alors lui agiter une plastique à faire raidir un mort, si courtement vêtue était pour lui une tentation des plus... Hum... Miam... D'ailleurs s'il y avait un traducteur compétent, on aurait put limite traduire sa réaction par un « Atta... Fifille ! » agrémenté d'un filet de bave à renvoyer un loup à sa niche.

Que dire de plus, Laucian était devenu sourd, il n'avait pas entendu un seul mot de la jeune femme, d'ailleurs c'était pas sa bouche carmin que le Laucian regardait avec avidité, mais bien la poitrine orgueilleuse dressée devant lui qui le narguait sans aucune retenue. D'ailleurs lorsque la jeune femme se mit en retrait la seule phrase qu'on put entendre le blond Marinas fut :

« Mais non, reviens !! »

Ce ne fut que lorsque son frère se retrouva en fâcheuse posture, que Laucian reprit ses esprits. Il ne put qu'assister sans pouvoir bouger, à la scène qui se déroula si rapidement devant ses yeux. Il eut bien essayé de faire un pas, toutefois, il rencontra une gêne au niveau de son bas ventre. A croire que l'on aurait pu rajouter l'étalon dans la liste de bestiole en sa possession.

« Merde, je viens de me faire blouser comme un débutant. »

Son regard se porta un bref instant sur Améliah.

-Mais comment résister, elle est vraiment roulée la bougresse.

Son frère était parvenu lui, à minimiser l'ampleur des dégâts... Il avait agit avec aplombs et sang froid contrairement à Scylla. Il aurait presque été désolé, mais fallait prendre la vie du bon coté, il avait put assister à un spectacle affriolant et surtout gratuit. Non pas que Laucian soit un habitué des femmes de faible vertu, mais disons qu'à l'occasion « faute de merle, on mange des grives ».

Son frère le ramena à la réalité, lui offrant comme cadeau un oiseau de feu comme jouet, la belle succube l'avait frustrée, et comme tous les hommes lorsque l'entrejambe d'une femme demeure inaccessible, il passe sa frustration dans le sport.

La posture que prit Laucian n'était pas sans rappeler celle d'un certain « Tong-Po » du film « Blood Sport » vous savez, une des daubes de « JCVD », pourquoi je vous raconte tout cela me direz vous, cela n'a rien à faire dans un post, ben personnellement je pense que oui car c'est plus parlant qu'une longue description inutile.

Laucian était une brute, un boxeur thaïlandais, le genre de gars qui frappe, vite, fort et dont la stratégie de combat se montre par la puissance de ses coups, vous savez, des coups capables d'effriter une colonne en béton armée rien qu'avec son tibias, ou de couper un palmier en deux mieux qu'on ne pourrait le faire avec une hache.

Laucian avait donc ramasser son « jouet » par les cheveux avant de lui assener un violent coup de coude dans le visage, mais il n'en resta pas là, le blondinet avait envie de cogner, cogner autant qu'il était frustré. Alors tenant toujours le Bénou, il lui asséna coup de genou, sur coup de genou... L'ultime effort de l'homme fut un violent uppercut, capable d'assommer un gorille, faisant perdre pied à son adversaire. Toujours autant en douceur, le serviteur de Poséidon enflamma son cosmos avec violence et aussi subtilement et stratégiquement qu'il savait le faire.

« Big Tornado »
Spoiler:
 

Laucian n'allait pas se gêner, il devait rayer le surplis de son adversaire et n'allait pas se faire prier, il utilisa directement l'attaque la plus puissante en sa possession, son attaque personnelle, deux énormes trombes d'eau surgirent de son cosmos, catapultant le spectre à plusieurs mètres de là. Il était chaud, Laucian allait le refroidir.


* * * * * * * * * * * * *

Pour faire simple:

10 coups physiques porté version thaï = 10 hp + une attaque cosmique dans la tronche = 35 + 25 dans l'armure.

Moi :

Hp : 350
Cs : 305
Pa : 450
Revenir en haut Aller en bas
Améliah
Admin spectre d'Hadès
Admin spectre d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 6620
Localisation : Les Enfers
03/02/2006

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Jeu 17 Mai - 21:13

La Succube comptait se retirer du terrain, lorsque Kagaho avait prononcé avec intransigeance les quelques mots qui l’avaient arrêté dans ses intentions. Elle n’avait pas eut besoin de répondre d’ailleurs, l’ordre n’avait rien d’une question et elle comptait bien obéir aux exigences du sombre samouraï.

Stélios avait été le premier à se lancer à l’assaut de l’un de leur adversaire, d’après l’armure le Dragon des Mers. L’être avait été le plus réfractaire à ses charmes, rien d’étonnant si son corps d’emprunt venait effectivement d’Angleterre, la réputation voulant que ces gens là ne soient pas très porté sur la chose... Peut être qu’à l’occasion, ils auraient l’opportunité d’échanger « quelques idées » qui ébranleraient ses convictions profondes. EN tout cas, il en fallait bien plus pour que la créature infernale ne prenne ombrage de cette « résistance » le principal étant qu’il ne puisse s’y substituer lorsque le moment serait venu pour lui d’y gouter.

Toutes ses attentions se portèrent ensuite sur Laucian de Scylla, l’être qui ferait l’objet à l’avenir de ses bons soins, en tout cas dans les prochains instants du combat. La gêne substantielle qui avait germée chez son adversaire n’avait pas manqué de faire naitre un sourire sur son doux visage.

Demi dieu ou non les hommes en sont réduits aux mêmes désirs.

Et cela n’aurait pu être mieux dit, enfin pensé, au vue de la frustration qu’avait provoquée chez le mâle marin la fin de l’apparition spectrale. Kagaho lui avait demandé de garder un œil sur lui et bizarrement, au vue de l’animal, ce ne serait pas la chose la plus rebutante à faire.

Auprès du Dragon des mers s’étaient succédés les coups de l’Hécatonchire et du Bénou, mais le général n’était pas un débutant et il était parvenu à reprendre les choses en mains, jusqu’à déposer aux pieds de Laucian le corps de Kagaho.

Améliah s’était assombrie, sentant qu’il serait bientôt le moment pour elle d’intervenir dans cette joyeuse baston. Il n’était pas question de loyauté au combat ou de « on ne frappe pas un homme à terre », chose particulièrement affectionnée par le sanctuaire d’Athéna. Non, bien au contraire, c’est pour cela d’ailleurs que la Succube avait assisté sans dire mot aux coups physiques portés par le marinas. Et si la spectre n’était pas spécialiste de combat rapproché, la position qu’avait prit Laucian et l’expertise avec laquelle il portait ses coups, lui déconseilla à l’avenir de s’approcher trop près, à moins que le corps à corps n’ai d’autres visées plus agréables.

Puis Laucian lança sur le Bénou l’une de ses attaques.

Le moment était venu d’intervenir. La Succube gardant la dizaine de mètres qui la séparait de Scylla se déplaça lentement derrière lui, en tout cas plus qu’elle ne l’était déjà. Elle pouvait sentir les désirs inassouvis de l’être s’acharnant sur le spectre avec détermination et violence, trop occupé à observer les effets de son attaque pour se soucier d’elle.

Il fallait me dire que mon absence te chagrinait… Si ce n’est que cela, je peux arranger les choses.

Les effluves cosmisques de la Succube, bien loin de l’explosion que Laucian avait provoqué, s’étendirent jusqu’à lui, venant cueillir le marinas qui dans le fond ne demandait pas mieux.

Imperious Desire.
Spoiler:
 


Certes, c’était la technique qu’elle avait utilisé au début du combat pour charmer les deux demi-dieux, mais Laucian était bien trop réceptif et bien trop occupé à ses affaires pour lui résister. Aussi, le général ne tarda pas à ressentir l’appel qu’exerçaient sur son esprit, ses sens, sa volonté les charmes de la sulfureuse succube.

Les volutes de cosmos détournèrent le marinas de Kagaho, caressant les parcelles de son corps qui n’étaient pas recouvertes par la scale. Inutile de faire dans le subtile lorsque l’homme en face d’elle ne demandait pas mieux qu’un torride corps à corps.

« Viens, viens à moi mon Général, je suis la seule ici capable de satisfaire le moindre de tes désirs… »

Murmura t’elle à son attention… Mille et une images au gout du Général défilaient dans son esprit réceptif.


** * * * * * * * * * * *
Récapitulatif du tour : Pas d’attaques physiques, attaque cosmique en plein fouet, à effet paralysante 2 tours.
Amé :
Hp : 250
CS : 210 – 20 = 190
PA : 300


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'orfèvre, créateur de mon avatar : Kaos.


« Alanguies toi dans mes bras... Poses ta tête contre mon sein, n'aies crainte Invité, ta mort n'en sera que plus douce. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Ven 18 Mai - 10:07

L’enchaînement était parfait. Améliah, Kagaho et Stelios étaient au diapason. Les spectres n’étaient pas, contrairement aux généraux, les enfants bien nés d’un dieu. Bien que de nationalités, de chemins de vie, et même souvent, d’époques différentes, ils avaient été élus par Hadès pour constituer une armée redoutable. Alors qu'ils jamais combattu jusque-là côte à côte, il semblait que l’harmonie martiale entre les différents spectres était parfaite !

Stelios avait vu le phénix égyptien agir avec une réactivité sans faille après le choc du « Centimani ». Récupérant au vol le dragon, il avait enchaîné des mouvements martiaux d’une précision absolue. Pourtant, Sébastian, bien qu’en mauvaise posture, renversa la situation au moment où le Bénou ouvrait les portes du septième sens. La contre-attaque du général face au « corona blast » était parfaite et fit en sorte de rouer de coups Kagaho tout en se servant des parois du typhon.

Il livra l’oiseau des ténèbres à son frère pour que celui-ci le maltraite à son tour. Chose qu’il ne manqua pas de faire. Néanmoins Scylla, tout général qu’il était, semblait affolé par les sortilèges d’Ameliah, au point de projeter le demi-dieu dans une situation qui, selon tout combattant, se qualifierait de totalement humiliante!

Stélios ne perdait rien de la scène. Le regard appuyé, il voyait totalement que les bravades de l’anglais lui avait fait perdre une quantité de cosmos conséquente. La crudité de langage de Kagaho l’avait irrité et il en avait fait sa cible plutôt que de choisir la succube ou l’hécatonchire comme cible. De plus, sa colère avait entraîné celle de son frère à son tour qui avait exposé au regard de tous une technique au niveau du septième sens.

Le maître de l’espace et du temps ne perdait pas de vue Sébastien. Un redoutable adversaire avec du répondant et un orgueil aussi important que le sien. Alors qu’il lâchait de prise la gorge de Kagaho pour le livrer à son frère qui libéra immédiatement sa force, Stelios bondissait à nouveau au-dessus du gardien de l'atlantique nord, afin de le surprendre, mais cette fois quelques mètres au-dessus, il concentrait sa cosmo-énergie en sa direction, au bout de son index .

La puissance de sa prochaine attaque était considérable. Toute chose qui ne serait pas protégé par un cosmos s’en trouverait dissous totalement, et pour celui qui le maîtrisait, celui-ci s’en trouverait forcément blessé à moins d’une esquive.

L’énergie canalisée se libéra dans un flot cosmique au moment où Stélios se trouvait parfaitement à la verticale de Sébastian ! Que l’on soit un humain ou un chevalier, éviter une attaque est toujours plus difficile à éviter ou à parer lorsqu’elle vient du ciel, à moins d’aimer s’allonger sur le sol pour y faire face.

La colonne d’énergie s’abattait vers le sol comme une pluie compacte pourpre et noire où se trouvait le dragon des mers, accélérant à une vitesse surnaturelle la courbe du temps de plusieurs dizaines de milliers d’années, déchirant la matière en poussière.

« TEMPUS FUGIT »


Alors que le gardien du dieu infernal projetait son attaque, il eut un flash, une perception furtive de l’avenir. Probablement que sa propension à façonner les mystérieuses énergies du temps le connectait avec l’avenir potentiel de la situation.

Stelios, en atterrissant, ne chercha pas à savoir si ce qui allait se passer était réel ou pas. Il n’avait pas de doute et se projeta à une vitesse ahurissante dans le sens opposé de ses adversaires. Tout pouvait faire croire que le nouveau spectre avait perdu la raison, d’autant qu’il se projetait à vive allure vers Ameliah.

Les bras gigantesque se refermèrent sur la succube qui ne pouvait savoir ce que la cent- neuvième étoile préparait. Le choc de la collision des armures se fit entendre, mais il ne s’agissait pas là d’une attaque.

Il l’a regarda dans les yeux une demi seconde en la tenant avec un sourire d’enfant amusé et sauta le plus haut possible qu’il pouvait en direction du ciel .
L’ascension vertigineuse les faisaient dépasser largement la hauteur de l’arène creusée en pleine mer.
Stélios regardait cette fois vers le sol.

« Regarde Ameliah ! Tu vas voir un spectacle rare ! Tu vas voir un astre exploser au milieu d’un océan ! »

***************************************************************************
Attaques vers Sebastian :
Tempus fugit : 35pv
Spoiler:
 

Je sacrifie mes coups physiques contre un rp me permettant d’embarquer Ameliah un peu plus loin, pour laisser la suite se passer (évidemment, je spoile pas ce qui suit, laissant la surprise :
Ps : on n’abandonne pas le combat hein ^^, faut pas rêver ! On ne fait que commencer :p )
***************************************************************************

Stelios:
Pv : (250/250)
CS: (175/250) (-35 Tempus fugit)
PA: (300/300)
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Dim 20 Mai - 7:55

Kagaho n'avait rien fait pour se défendre, bien au contraire, il avait encaissé les assauts de ses opposants... Il se contentait d'encaisser effectivement comme un punching-ball, cela cachait il une supériorité des deux Généraux fassent à lui... Pour peu que l'on connaissait le bestiaux, on pouvait d'ores et déjà dire qu'il n'en était rien.

Les Marinas devaient se sentir bien supérieur face à l'oiseau infernal, ils ne le connaissaient pas, n'avaient eut aucune information sur lui hormis le fait peut être d'avoir mis à mal l'une des sept fiertés de Poséidon. Non, ils ne savaient pas à quel point le samouraï pouvait être dangereux et le réveil allait être brutal.

Le Bénou n'attendait qu'une seule chose pour passer à l'attaque, une diversion, le moment propice viendrait à n'en point douter... Il ne lui restait plus qu'à être patient, face à de tels adversaires, il fallait l'être, il fallait se montrer sans pitié et frapper là où cela faisait le plus mal.

Améliah lui offrit la première diversion qu'il attendait, Laucian complètement envouté par la femme avait perdu tout contrôle de son corps, attiré comme un aimant, il se déplaça. Puis se fut enfin Stelios qui barra la route du second Général tandis que le Bénou empoignait déjà Scylla.

Il était le Spectre le plus véloce et il tenait à ce titre, la rapidité de l'enchainement suivant put laisser pantois plus d'un guerrier, dans un mouvement parfait, le Spectre avait attiré à lui Laucian avant de le ceinturé dans une prise de soumission le laissant sans moyen de défendre où même d'attaquer, mais en avait il vraiment envie, lui qui était dans un état second, envouté par l'ensorcelante succube.

Le corps de Laucian lui servirai de protection contre le Dragon des mers tout en masquant son prochain mouvement, qui ne tarda pas à suivre. C'est avec un vitesse époustouflante que le cosmos du Japonais se mit à croitre le plus subitement et le plus violemment possible.

Des plaies commencèrent à apparaître sur le visage et les parties visibles du corps de l'homme, des plaies engendrées par la brutale explosion de cosmos mais aussi par la chaleur solaire qu'il dégageait. [sacrifice de 190 HP]

Ses compagnons à l'abri, le Bénou allait livrer une ultime fois au regard des Marinas, un spectacle sans précédent... Qui était l'homme qui pouvait se vanter devant les juges infernaux d'avoir assisté à la naissance d'une supernova ?

Le cosmos du Bénou dépassa celle d'un simple soleil, toutefois cela se passa dans un temps très bref. Ce ne fut pas un soleil sombre qui apparut juste sous le yeux des Marinas, non, mais bel et bien une supernova sombre. Un simple sourire apparut sur le visage du Bénou qui assura son étreinte sur son adversaire.

Le rayonnement était des plus intenses, Kagaho s'était saigné à blanc, la chaleur était insoutenable... Jamais il n'aurait eut recours à cette technique s'il n'y avait eut que le Dragon des mers, il avait fort à perdre par un tel acte... Une longue, très longue période de repos, une fois que la fureur du combat le quitterait mais le Spectre s'en moquait maintenant qu'il savait, il savait que son seigneur était entre de bonnes mains.

La seule chose que le marinas pouvait répliquer à cela était une de 7ième sens minimum mais cette arcane ultime était capable de tout renverser, Kagaho en était conscient, mais dans la situation actuelle, il n'avait pas d'autre choix que d'y mettre le prix fort... Kagaho ne pouvait mourir très longtemps cependant à chaque mort, c'était de plus en plus difficile pour lui d'avoir recours à ce genre de technique.

Imaginez un instant, un tourment éternel déchirant son être, un tourment pire que celui qu'engendrait toutes les prisons des enfers. Kagaho souffrait en permanence lorsqu'il recourait à cette arcane, ses flammes puisaient leur essence même dans tous les maux, tous les châtiments des enfers.

Son don divin le rendait réceptacle de cela, la soupape de sécurité qui expulsait au visage des ennemis d'Hadès toutes leurs haines et leurs violences. De quoi décourager le plus endurcit des hommes, mais Kagaho était un zélote et il agissait en temps que tel, car tel avait été depuis sa naissance son éducation. Le samouraï perdit un bref instant conscience comme à chaque fois mais son étreinte s'était à nouveau raffermit tel un étaux sur le corps de Laucian, lorsqu'il ouvrit les yeux de nouveau, il savait que sa vie ne tenait plus qu'à un fil, il n'était presque plus qu'une coquille vide, son cosmos et sa vie elle même, n'était plus qu'une supernova incandescente qui asséchait tout sur son passage, la mer s'était comme évaporée sur un vaste diamètre, lançant place à un paysage aride et dévasté...Puis soudain se fut l'intégralité de son corps qui se mit à se consumer tel un astre en train de s'éteindre, pour enfin fusionner à la puissance de son œuvre.

« RAISING DARKNESS !!! »
Spoiler:
 

Des flammes brulaient sur le sol de l'arène, le Surplis du Bénou s'était disloqué avant que le Bénou ne devienne supernova pour prendre position auprès de ses compagnons d'arme. Le Bénou venait de disparaître, mais pouvont on réellement tuer la mort ?



* * * * * * * * * * * * * *

Résumé de mon tour :


1 seul et unique coup physique sur Laucian ayant pour but de lui faire perdre son tour d'attaque, de sceller ses mouvements.

Don divin en attaque suicide pour 390 points de dommages imparables effectifs, suivit de mon jet de dès.

Kagaho :

Hp: 0
Cs: 0
Pa: 300 – 25 = 275
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
Spectre du Bénou et garde du corps de sa Majesté
avatar

Nombre de messages : 399
24/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Dim 20 Mai - 8:00

Embarassed Mon dés dsl j'ai oublié Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Zeus
Admin, Dieu des Dieux
Admin, Dieu des Dieux
avatar

Nombre de messages : 401
02/02/2006

Feuille de personnage
HP:
580/580  (580/580)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Dim 20 Mai - 8:00

Le membre 'Kagaho' a effectué l'action suivante : dés d\'initiative

'Dés d'initiative' : 6
Revenir en haut Aller en bas
http://sans-seiya.actifforum.com
Sébastian
RIP

RIP
avatar

Bélier
Nombre de messages : 214
Age : 22
Localisation : Royaume Sous-marin
26/04/2012

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mer 23 Mai - 10:00

"Kamikaze ? C'est en effet, le mot... mais ce n'est pas ce genre de sacrifices inutiles qui nous feront peur. Ne sous-estime pas mes plus noires ténèbres, gamin ! Attention spectres, je crois que la contre-attaque risque de vous faire très mal, je sens l'épuisement en vous ! "

*****************

Telles étaient les pensées les plus profondes de Sébastian, le général du dragon des mers et frère de Scylla. Une nouvelle fois, les évènements s'étaient enchaînés à une vitesse fulgurante, les attaques des spectres étaient toujours coordonnées et le majordome devait bien l'admettre leur petit trio fourbe commençait à devenir gênant surtout pour son frère : en effet, Sébastian et Laucian ressurent de nouveau la visite de la jeune et fourbe femme aux courbes généreuses : celle-ci avait eu l'audace de les attaquer de nouveau, mais cette fois-ci Sébastian ne serait pas affectée par cette attaque, il avait vraiment trop d'amour-propre pour se faire avoir deux de suite par la même attaque et l'excitation du sang lui était monté à la tête, enfin il sentit que l'attaque ne lui était pas entièrement réservée. En revanche, Sébastian eut la surprise de voir que laucian était comme attiré de nouveau. Le majordome comprit dès lors la situation : Scylla était attiré par une montée pure de testostérone. Sébastian comprit la nécessité d'agir, il diminua pendant quelques secondes son attention pour ces deux ennemis et posa sa main sur le front de Laucian, communiquant tout d'abord avec lui par le regard puis il enchaîna :

"Non, mon frère il est trop tôt pour que nous soyons séparés, tu restes avec moi ! Ne pense pas à cette femme, ne te rends-tu pas compte quelle utilise la faiblesse de nos réceptacles pour nous séparer ? Nous devons rester unis... ne l'oublie pas, je tiens plus à toi et à toute notre famille que moi-même et je ne te laisserai pas tomber, alors croit en moi jusqu'au bout et fait moi confiance ! "


Sébastian essayait de transmettre cette envie du sang à son frère, cette même envie qui le poussait à ne plus faire attention à cette femme, cette même vengeance envers le chevalier des Gémeaux qui le pousserait à exterminer les humains pourris. Ces envies auraient fait peur à n'importe quel humain, pourtant elle ne glacerait pas le sang de ces spectres mais Sébastian était sûr que Laucian la partagerait. Après avoir communiqué, Sébastian adressa un sincère et très élégant sourire à son frère et lui lança :

"C'est bon pour de te revoir ! Une fois que ce combat sera terminé, on discutera de ce qu'on est devenu, promis ? Bon excuse, moi mais il faut que je me concentre et m'apaise... je sens qu'il me manque certains éléments pour mener à bien ce combat..."

Sébastian recula d'un pas et ferma les yeux, les souvenirs remontèrent en lui : toutes les techniques qu'il avait utilisées durant ses vies antérieures, toutes les pulsions et émotions qu'il avait subies, toute la haine envers le chevalier des Gémeaux, tout l'amour qu'il avait pour le royaume sous-marin et pourtant le majordome savait qu'un élément lui manquait, il savait que c'était un élément dont seul lui avait été choisi pour l'exécuter. Soudain, une image d'un bébé remis par une sublime déesse lui revint, alors que Sébastian commençait à se souvenir de cette "mission". Il sentit que deux cosmos étaient en action : en effet, il ne c'était passée qu'une fraction de seconde que l'ennemi avait déjà fonçé sur lui...

Le premier était celui du spectre aux nombreux bras, l'homme fonçait sur Sébastian qui avait alors à peine ouvert les yeux, si le majordome ne réagissait pas il prendrait de sévères dégâts. Sébastian vit l'homme sauter en hauteur et par réflexe, le dragon des mers commença à sauter en arrière pour éviter l'opposition : très bonne réaction cependant, cela n'empêcherait pas Sébastian de se prendre l'attaque de son assaillant qui ne perdit pas une seconde pour frapper. Pendant un court laps de temps Sébastian vit tout autour de lui ralentir, que se passait-il ? C'est seulement à la fin de l'enchaînement que Sébastian comprit que le temps l'avait "touché". Malheureusement pour le dragon, son opposant avait fuit emportant le spectre avec lui, de plus, les écailles du dragon qui brillaient toujours commencèrent à laisser paraître quelques très fines brisures.

C'est lorsque le majordome leva la tête et vit son frère attrapé par le pigeon, qu'il se rendit compte que ce mouvement avait été jugé avec intelligence et que Stélios avait tout fait pour séparer les deux frères. Sébastian commença à réfléchir, soudain, il vit apparaître une multitude de flamme sortir du corps de l'oiseau de malheur : le majordome frappa le sol du poing, il avait compris trop tard leur stratégie, le mot "kamikaze" résonnait encore dans sa tête, dans quelques secondes s'ils ne faisaient rien, Sébastian et laucian passeraient un sale quart d'heure.
Le majordome du royaume sous-marin, continua sa profonde réflexion, il était connu parmi ces frères comme un stratège. Au bout de quelques secondes, Sébastian repensa à la colonne de lumière et de la réponse du Kraken, un rictus malsain se dessina sur son visage. Sébastian cria alors à son frère Laucian :

"Le moment de montrer ton niveau à ses minables est venu Scylla ! Sache que je ne t'abandonne pas mon frère, rappelles-toi ce que je t'ai dit !"

Puis s'adressant aux spectres en faisant parler la mer :

"Vous sacrifiez vos confrères aussi bêtement. Vous n'avez donc vraiment pas d'honneur ? N'avez vous pas de pitié pour vos frères d'armes ? Ce sentiment voyez-vous... je le déteste tout autant que les humains... Vous allez vraiment déchaîner la colère de la mer et de ces milliers de créatures."

Puis s'adressant seulement à Kagaho qui devenait alors tout feux, tout flammes :

"Pas si vite mon kamikaze... Golden triangle !"

Spoiler:
 

Ce n'était pas une attaque mais plutôt un portail, Sébastian avait de nombreuse affinités avec la mer mais surtout, il régnait sur le triangle des bermudes, une des dimension les plus instables de ce monde. Le majordome disparut dans une multitude de triangles dorés.

*******************************************************************
Tempus Fugit prit en normal.

Je paye le coup de 40 cs contre la paralysie de Laucian et étant donné que je n'attaque pas je me recharge =D

Je finis ce tours sur une esquive avec mon golden triangle. (je sors pour l'instant (comme Stélios et Améliah), du terrain)


******************************************************************

Sébastian:
Pv : (295/350) -35/2= -17.5 = -18 (Tempus Fugit)
CS: (275/350) -20 (télépo.)
PA: (415/450) -35 (Tempus fugit)



La suite ici


Dernière édition par Sébastian le Jeu 28 Juin - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laucian
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Sanctuaire Sous-Marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Dim 17 Juin - 0:26

Laucian n'avait pas spécialement les moyens de lutter contre une splendeur de la stature d'Améliah... Le Marinas n'en faisait pas grand secret, il était un amateur de belle chose et la luxure était un péché qui lui convenait bien.

C'était une demi-divinité c'est vrai, mais à l'image du dieu des dieux grecs, le fils de Poséidon s'affolait à la vision des chairs féminines dévoilées. Le surplis provocateur, les formes parfaites d'Améliah ne pouvait guère le laisser insensible.

Mais la distance que venait de mettre le Spectre de la domination fit un effet inverse à ce qu'il pouvait s'attendre... L'effet des effluves féminines s'estompant avec la distance, peut être la distance entre les phéromones qu'Améliah distillait subtilement et dont le jeune homme semblait particulièrement sensible ou la proximité de son frère harcelé finit par le tirer de ses songes lorsque le Bénou resserra son emprise sur lui.

La prise du Bénou était certes parfaites seulement... Comme lorsqu'on tentait de séparer une femelle d'un lion en rut, on s'exposait à son courroux. Il ne pouvait se mouvoir librement, cela était une évidence seulement la fureur de Laucian était sans borne.Le Bénou ainsi que l'Hécatonchire venait de lui retirer celle qui aurait bien fait son 4 heures, il lui aurait fait découvrir un plaisir sans borne, celui que seul lui pouvait lui faire découvrir.

« Immonde petit être insignifiant et abjecte... Ôtes tes sales pattes de mon écaille ! »

Peu à peu, la chaleur devenait insoutenable, le Marinas sentait son écaille qui devenait brulante, le regard de Laucian devint subitement mauvais à la vision des plaies apparentes sur le visage du Bénou.

« Arrêtes, tout ce que tu vas parvenir à faire c'est t'autodétruire ! »

C'est alors que Laucian se souvint du cosmos brulant qu'il avait ressentit dans le Sanctuaire Marin combattant contre son ainé du Kraken.

« Impossible, ce cosmos... »

- Il est plus puissant que la dernière fois.

La luminosité ainsi que la chaleur que dégageait le Bénou commençait à bruler les yeux du Marinas. Si la situation durait cela pourrait bien s'avérer très très dangereux pour le Marinas. Gigotant pour se défaire de l'étreinte, Laucian parvint à se libérer de son étreinte, cela était si peu pourtant, seulement un bras mais le Marinas en profita pour donner de violent coup de coude dans le torse de son adversaire juste au niveau de son plexus solaire.

Lorsqu'au prix de nombreux efforts Laucian parvint à se libérer de l'étreinte, il eut juste le temps de déployer son cosmos avant d'opposer à l'immense soleil que venait de devenir le Bénou, une attaque 8ième sens.

« Inconscient !!! Big Tornado !! »

D'immenses torrents marins percutèrent l'énergie solaire qui se trouvait face à Scylla, si la température diminua un peu, c'était loin d'être suffisant. Laucian ne savait combien de temps, il pourrait tenir face à trois adversaire cependant, il le savait bientôt Séb reviendrai avec des renforts.
Ils étaient une famille, et on ne pouvait abandonner les siens derrière soit de la sorte.
Laucian était dans un état pitoyable mais le Spectre qui avait tant fanfaronné n'était plus. Un fin sourire apparut sur le visage calcinée du jeune homme.

« Votre ami est un crétin, il est mort et je suis toujours en vie. »

Laucian se redressa avec difficulté.

« Maintenant, il va falloir passé à la caisse. »

Pointant la domination du doigt.

« Toi, tu vas mourir ! Quant à toi, Beauté ! »

Pointant à présent Améliah du doigts.

« Je fais tellement te secouer, que non seulement tu ne pourras plus marcher, mais en plus, tu ne pourras plus jamais t'asseoir de ta vie ! »

La lueur cruelle qui venait d'apparaitre dans son regard ne laissait rien présager de bon et c'est titubant que le Marinas se dirigea en direction des deux derniers spectres. Son écaille était lourde, très lourde mais elle représentait son ultime avantage.

« Il a voulu jouer, il a perdu ! Maintenant à mon tour de jouer avec vous ! »

Portant son regard en direction d'Améliah.

« Attends ton tour chérie, je te réserve quelque chose de meilleur... Mais avant, je vais écraser ton compagnon d'arme comme un vulgaire insecte ! »


* * * * * * * * * * * * * *

Résumé de mon tour :


5 coups de coudes dans le plexus solaire, sacrifice de 5 attaques pour se libérer de l'étreinte de Kagaho.

45 cs pour une attaque 8ième sens en opposition à celle de Kagaho.

Laucian:

Hp: 350 -((390+45)/2)= 132 - 5 (encore plein fouet)= 127
Cs: 305 – 45 - 40 = 220
Pa: 450
Revenir en haut Aller en bas
Améliah
Admin spectre d'Hadès
Admin spectre d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 6620
Localisation : Les Enfers
03/02/2006

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Jeu 21 Juin - 9:03

Améliah assistait avec une certaine satisfaction aux effets de son cosmos sur les sens du général de Scylla, un spécimen sensible et « vulnérable » qui n’avait pas tardé à se détourner de ses occupations pour faire face à sa prédatrice.

« C’est cela mon mignon… Approches, viens à moi… Que je te serre contre mon sein le temps de ton agonie. »

Le murmure qui passa ses lèvres n’avait été prononcé qu’à son intention, comme si le mâle du royaume sous marin était le seul être encore présent sur la surface de combat. C’était un peu le cas en effet, car si la succube n’hésitait pas à attaquer en traitre, partant du principe qu’un bon ennemi étant un ennemi mort et que tout les moyens étaient bons pour parvenir à cette fin, elle avait une conception particulière du combat, de celle d’ailleurs qui faisait d’elle une courtisane plus qu’une véritable guerrière.
La mort se propageait en douceur, avec charme et délicatesse, même si parfois elle pouvait se permettre de faire quelques entorses à ses principes, selon les circonstances et les volontés de chacun, ses affrontements prenaient alors des aires d’initiation à une délivrance providentielle.

Stélios et Kagaho étaient bien capables de se charger du Dragon des Mers, aussi, si n’avoir d’yeux que pour Scylla pouvait paraitre risqué, la Succube considérait que celui-ci restait suffisamment mesuré pour qu’elle puisse se le permettre.

Le jeu ne faisait que commencer lorsque subitement, elle se sentit saisit par la taille, projetée dans les airs. Enserrée dans les bras puissants du spectre de la Domination, c’est avec stupeur qu’elle vit s’éloigner la silhouette finement musclée de sa merveilleuse proie. Le souffle d’abord coupé par le choc de leurs surplis, la Succube captant le regard étrangement excité de Stélios, tel un gamin au matin de noël.

« Mais que ?! »

Sa phrase resta en suspend, coupée par les mots de son confrère. Il fallut une seconde avant que ses paroles ne fassent échos et ne prennent un sens… La scène où ils se trouvaient encore quelques instants plus tôt avait muté à une vitesse fulgurante, à la mesure des capacités de ceux qui s’y affrontaient. Il y eut des coups échangés, puis le Dragon des Mers disparut dans une nuée cosmique, laissant Kagaho et Laucian seuls au cœur d’une déferlante d’énergie.
Ce ne fut qu’à ce moment là que les mots de Stélios prirent tout leur sens… Lorsque le Bénou dans un acte insensé et incroyablement fanatique donna naissance dans sa propre chair à une effroyable explosion.

« Par Hadès… »

Laissa t’elle échapper avant de rester sans voix, loin de l’amusement que cela suscitait chez son confrère, son regard encore éblouit par l’explosion dont la luminosité l’avait poussé à se détourner de la scène, passa du surplis disloqué du Bénou à Stélios.
Avait elle été trop occupée par son tête à tête furtif avec Laucian pour avoir raté un message télépathique, ou un échange de regard entre ces deux bras armés d’Hadès ? Impossible, Stélios avait affiché une telle assurance lorsqu’il lui avait annoncé la teneur de l’attaque du Bénou que cela ne pouvait pas être une simple confidence, plutôt une évidence entre les deux spectres qui amènerait sans doute à faire pâlir à l’avenir les ennemis des Enfers.

Le choc de l’explosion passé, tandis que le paysage plus chaotique de jamais ne laissait plus apparaitre que la silhouette du Général de Scylla, les deux spectres quittèrent leur position. Améliah se désolidarisa des bras de Stélios, fit quelques pas en direction du survivant, son regard balayant l’horizon.

« Je n’ai pas rêvé alors, le Dragon des Mers c’est bien fait la malle… »

Le constat était sans appel, l’objet de toutes les attentions spectrales, le motif même de leur petite incartade avait disparut dans un flot de cosmos avant que Kagaho ne procède à son sacrifice. Un coup d’œil lancé à Stélios, certes un peu déçu et étonné.

« S’il n’avait voulu que disparaitre le temps de l’attaque, il serait déjà revenu non ? »

C’est alors que le Général titubant choisit pour s’exprimer. Interpellant ses adversaires avec une véhémence caractéristique de l’égo écorché. Une moue attristée apparut sur le visage de la succube, il avait pointé du doigt Stélios et choisit pour chacun d’eux un sort tout particulier.

« Quelle prétention mon cher Général… »

Succubus eargerness


« Peut être qu’à l’occasion nous aurons l’occasion de vérifier tes capacités… Mais avant cela, je regrette de devoir modifier tes plans ! »

Le combat était terminé, sans doute que Laucian n’en avait pas conscience. Il était inutile de pousser plus loin l’exercice, vue que cette rencontre improvisée n’avait pas pour objet une quelconque vendetta contre le Royaume sous marin, juste une petite leçon histoire de rappeler au Dragon des Mers que le monopole du massacre était déjà acquis de façon immuable par les rangs infernaux.
Mais voilà que le Dragon s’était volatilisé laissant derrière lui son frère livré à lui-même, en proie à deux adversaires…

Etonnante lâcheté…

Améliah n’avait nullement l’intention de prolonger cela, quelque soit l’issue, le principal intéressé n’étant plus sur place… Disons plutôt qu’elle était de nature curieuse et que quelques détails personnels ne seraient sans doute pas de trop à l’avenir, que ce soit pour une éventuelle alliance avec les enfants de Poséidon ou plus regrettable une guerre ouverte.

Fly

Profitant de l’instabilité de Scylla, encore sous les effets de l’explosion phénoménale qui s’était produite à la rencontre des deux cosmos, la Succube contourna le guerrier, apparaissant dans son dos, il ne pourrait grâce à sa capacité pas lever la main sur elle. Ses lèvres penchées à son oreille laissèrent échapper un murmure suave, tandis que la chaleur de son souffle caressait la nuque du guerrier de Poséidon.

« Tu es un specimen rare Scylla… Et si tu le permets j’aimerai savoir ce qui se cache sous cette puissante armure… »

Sa main était venue caresser l’orichalque flamboyant de la scale.

Hellish Dream


Si l’attaque portait ses fruits, la scène qui se déroulerait sous le regard de Scylla ne serait pas très différente de celle sur la quelle prenait place l’affrontement actuel. A ceci près, que Laucian se retrouvait hors du champ de combat, et que dans les bras du puissant Bénou ce n’était pas son corps qui allait subir l’explosion, mais celui d’une néréide aux longs cheveux flamboyants. Sur sa peau étrangement pâle, le contraste des flammes noires formait un délicieux spectacle qui laissait présager l’issu de l’affrontement. Et si Laucian avait reconnu la principale intéressée, il savait également qui était responsable de sa position délicate puisque les trainées de cosmos laissées derrière le Dragon des mers après sa disparition étaient encore palpables.

« Ne t’en fais pas » lança une voix qui lui était familière dans un écho lointain. « Je ne t’abandonne pas ! »

Et pourtant, le constat était bien là, l’explosion venait de se produire et la malheureuse gisait sur le sol, la peau noircit, inerte.


*******

Attaque portée : Hellish Dream, aucun coup physique, capacité d'armure activée et utilisation de Fly pour plein fouet.

Améliah :

Hp : 250
CS :190 -10 - 10 - 20 = 150
PA : 300

Hellish Dream :
Spoiler:
 

Succubus eargerness :
Spoiler:
 








Bon et bien je vais par là

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'orfèvre, créateur de mon avatar : Kaos.


« Alanguies toi dans mes bras... Poses ta tête contre mon sein, n'aies crainte Invité, ta mort n'en sera que plus douce. »


Spoiler:
 


Dernière édition par Améliah le Mer 4 Juil - 7:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stelios
Indomptable bras armé d'Hadès
Indomptable bras armé d'Hadès
avatar

Nombre de messages : 368
02/11/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Ven 22 Juin - 2:10

Une étoile face à un océan, le souffle titanesque avait soufflé la mer du nord sur prêt d'un kilometre à la ronde, déchirant les murailles d'eau contenu par la tornade aquatique du dragon des mers consolidés par l'action temporelle de l'hécatonchire. Le sol marin avait été balayé.... néanmoins la nature étant pour le moins bien faite, l'eau finirai par revenir remplissant le cratère béant laissé par l'opposition des forces de Scylla et du Bénou.


D'ailleurs si Kagaho s'était autodétruit, Laucian avait survécu, mais celui ci ressemblait à une cloque géante. Il avait été brûlé par l'étoile brûlante. Mais son ardeur n'avait pas baissé d'un iota.


Il ne pouvait pas savoir que la « mort » de kahago était parfaitement temporaire et que son étoile veillait à entretenir son immortalité. Il reportait son attention vers Stelios. Et pourtant, celui-ci, à défaut de réagir à la colère du général, refermait son visage, se fichant totalement de l’agressivité porter à son égard.
Le chevalier de l'Hécatonchire été en alerte face au danger, mais il était déçu et ne sous-estimait pas Scyla. Mais sebastian, ce dragon des mers à l'égo surdimentionné, remplis de verve pour ce qui était des accusations et surtout pour affirmer sa supériorité avait disparu plutôt que de faire front à l'attaque de kagaho.
Un regard furtif vers Ameliah lui faisait comprendre que celle-ci à certains égards partageait cette déception.


Stelios avait perçu l'ouverture d'un pont dimensionnel. Soit celui ci avait fuit, soit il était partit pleurer dans les jupons de la grandes famille sous marine. Et d'une façon comme d'une autre, L'étoile de la domination ne supportait pas que ses adversaires agissent de la sorte. Si il était un défaut que Stélios avait, c'étai celui de ne pas accepter qu'un adversaire se joue de lui. Cela n'attisait pas tant sa colère car il esperait que Sebastian soit d'une autre trempe.
Néanmoins une évidence sautait aux yeux du spectre. Si les gardiens d'Hades avait agit à trois contre un à la base, c'était pour la bonne raison que ceux ci ne sous-estimait en rien leurs adversaires. Mais si par la suite Le gardien de l'atlantique nord était partit querir quelques aides comme le prouvait la présence dans un premier temps de Laucian, cela prouvait que ceux-ci ne prendrait désormais plus à la légère la puissance des armées des ténèbres et réfléchirait à deux fois avant de marcher sur leur plates-bandes .


« Je suis déçu de ce Sébastian. J'avoue que son attitude au combat était intelligente mais de la à quitter la zone de combat ! Cela ne m'interresse plus ! »



En retombant au sol après le bond faramineux pour échapper aux brulures de l'étoile de Kagaho, il regarda Laucian plein de colère, mais ce fut Ameliah qui s'avançait vers lui et projetait ses charmes sulfureux face à cet adversaire si receptif.


Le spectre de la domination admirait sa sœur d'arme faisant hommage à son étoile. La chaleur de son cosmos et l'érotisme émanant de celui ci était une arme si affûté !


Néanmoins l'antique guerrier regardait l'armure de l'oiseau aux flammes noirs vide sous sa forme de totem, attendant la réincarnation de son ôte. Le spectre de la sensualité occupait le général du pacifique sud et lui donnait plusieurs occasions. Il pouvait s'acharner sur le général pour assouvir une frustration du au départ de son frère, soit il décidait d'en finir avec cette situation qui n'avait rien à voir avec ses objectifs premiers.


C'était cette option qu'il choisissait.


Il ne disait mot, l'air agacé mais agit à la vitesse de la lumière se projettant vers l'armure de l'étoile de la violence. Deux des bras de l'Hécatonchire, récupérèrent le totem. Puis, il repartit en arrière et empoigna à nouveau Améliah l'écartant rapidement du général envoûté .


«Nous partons, ce combat est une parodie. Et ce général n'était pas nôtre cible, et il est probable que le gardien de l'atlantique ramène ses frères ou ses sœurs ! L'affrontement ne me fait pas peurs mais Hadès ne voudrait pas d'une guerre sainte immédiate. »

Puis il s'adressa à Laucian.


« Si ton priapisme ne t'empèche pas d'avoir un minimum de conscience. Tu feras mes compliments à ton petit frère sur son esprit tactique ! En revanche, j’espérai plus de sa rage! Peut être l'avenir nous prouvera t'il qu'il est capable de faire front sans crier secours »


Stelios tenant dans ses bras la succube et l'armure du samouraï ouvrit un portail qui se referma aussi tôt .


***************************************************************************

Je sacrifie mes coups physiques pour mon action de récupération de l armure de kagaho et d'Ameliah

J'ai dans mes skills le tp pour 10 cs en combat donc j'imagine que dans cette situation, pour 3 entité je dépense 30 cs ( à valider par Sieg)


***************************************************************************
Stelios:
Pv : (250/250)
CS: (145/250) (-30)
PA: (300/300)


La suite ici pour les spectes

EDIT Sieg : Validé étoile céleste du Déménageur lol!


Dernière édition par Stelios le Lun 25 Juin - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
avatar

Balance
Nombre de messages : 437
Age : 31
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Lun 25 Juin - 10:13

Arrow J'arrive d'ici

Un éclair mordoré déchira brutalement le bleu cyan du ciel qui recouvrait les terres des highlanders,ouvrant ainsi la cage d'un fauve impatient de planter ses crocs dans le cou de ses victimes. Les barreaux de la geôle de sérénité du Kraken venaient de voler en éclat comme s'ils étaient faits de cristal, seulement il était trop tard ! Plus une présence hostile etait détectable, juste des stigmates de leurs passages sur cette terre qui criait de douleur.

Ce champ de désolation qui s'étendait devant lui, n'était pas sans lui rappeler son combat contre ce spectre flamboyant. Oui ! La signature de ce virtuose de la destruction était imprimée dans toutes les roches vitrifiées par les hautes températures qui avaient ravagé ces lieux. Le Benou était passé par là, ce qui veut dire qu'il avait bien survécu à leur précédent combat.

Ce constat fit sourire de satisfaction le général qui savourait à l'avance, sa prochaine victoire sur le spectre. Un jour, son chemin recroisera l'étoile de la violence pour désigner une fois pour toute ce duel à la conclusion si amère. Mais en attendant, le Kraken devait d'abord se soucier de la santé de son frère.

Quelque part au milieu de ce paysage lunaire se trouvait Scylla. Garnet sentait à peine sa présence, mais pourtant il n'éprouvait aucune inquiétude. Si le protecteur du pilier arctique avait survécu à l'attaque apocalyptique de l'oiseau flamboyant alors Laucian avait réussi lui aussi. Garnet ne se sentait ni supérieur ou inferieur à ses frères, tous étaient issus de la lignée divine de Poséidon. Ils avaient reçu en héritage les mêmes dons et la même force. Tous étaient égaux afin de pouvoir représenter leur maitre dans ce monde que ce disputait trop de prétendants. Seulement pour avoir encaissé plusieurs fois ces flammes destructrices, Garnet savait que Laucian avait subi de lourds dégâts.

Mais qu'était-il donc arrivé aux spectres, pour qu'ils osent attaquer les Marinas ? Il y aurait-il un lien avec leur entretien avec Pandore et son ignoble juge ? Des représailles ou une déclaration de guerre suite à leur refus de s'allier avec cette immonde engeance ? Garnet avait du mal à croire que les serviteurs d'Hades étaient si insensés pour oser s'attaquer au peuple du royaume sous-marin. Quoi qu'il en soit ce geste ne restera pas impuni, le Kraken leur fera payer tout le sang versé au centuple en remplissant l'Achéron de leur sang, une fois qu'il les aura tous égorgé.

Finalement au bout de quelques mètre, il aperçut enfin le métal doré de l'armure de son illustre frère. Vivant, mais sévèrement blessé, il était seul au milieu du cratère géant crée par le déluge de feu. Aucun danger n'était perceptible. Très bien, Garnet connait la frustration d'un combat non achevé, par compassion il décida de rester à une centaine de pas de son frère en diffusant dans toute l'aire de la zone de combat une légère aura glacée pour signaler sa présence.

Que Laucian prenne le temps d'analyser cette bataille inachevée, qu’il étudie ses erreurs et ses actions brillantes, il n'en sera que plus puissant et il en aura besoin, car demain peut-être les Marinas iront réclamer vengeance auprès de ses sots qu'étaient les spectres. Un vent inquiétant venant de se lever, lentement il répandait une odeur de mort au-dessus des océans et des montagnes, les spectres venaient peut-être de déclarer la guerre aux Marinas, tout dépendra des conclusions qu'en tirera le jeune incarnat de Poséidon.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian
RIP

RIP
avatar

Bélier
Nombre de messages : 214
Age : 22
Localisation : Royaume Sous-marin
26/04/2012

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mar 31 Juil - 5:13

"Ma tête... ma tête me fait horriblement mal... Je ne me souviens pas... Ce bébé, cette déesse mais qui sont-ils, bordel !!! Je dois me souvenir, je le sens. Mais ce n'est pas le moment, j'arrive Laucian ! "

Sébastian avait finalement laissé Garnet passer devant lui, jugeant qu'il était en meilleur forme pour combattre si nécessaire. Le golden triangle était une dimension très étroite si bien qu'elle ne laissait passer que très peu de monde en même temps et ceux malgré que son propre maître le veut ou non. Du coup le majordome resta quelque temps "prisonnier" de sa propre dimension, à l'intérieur, Sébastian ne voyait jamais le temps passait, il était comme le foetus condamné à attendre neuf mois avant de pouvoir enfin se libérer des entrailles de sa mère : prisonnier dans cette dimension, Sébastian repensa au flash qu'il avait vécu durant le dernier assaut ennemi, il avait eu une vision, une vision du passé durant laquelle il se voyait lors d'une de ses premières réincarnations : une magnifique déesse lui tendant un enfant, l'enfant possédait un cosmos tellement grand que Sébastian avait du mal à l'approcher, pendant ce temps la déesse lui racontait de nombreuses choses mais Sébastian durant cette vision n'entendait pas un son, pas un bruit. C'est seulement en y repensant mainte et mainte fois qu'il réussit enfin à entendre un seul mot : "Typhon", en même temps que ce nom se faisait entendre, l'enfant de la vision réagissait comme s'il s'agissait de son nom....

Au même moment, Sébastian fut sorti de ses pensées, il était enfin arrivé à destination. Le majordome de Poséidon, regarda le décor autour de lui, comme il y avait pensé, l'oiseau de malheur , c'était fait explosé entraînant avec lui une partie de la mer, et infligeant surement de douloureux dégâts à son frère. Sébastian garda ouvert le portail, il ramènerait très vite ses frères chez eux et enfin ils pourraient souffler un peu. Le dragon des mers avait grande honte à avoir laissé son frère seul contre l'attaque du pigeon malfaisant mais pourtant, Sébastian savait que c'était le meilleur moyen pour vaincre ses adversaires. Sébastian essayait de ressentir des cosmos environnants mais il n'arriva qu'à trouvait un grand cosmos affaibli, celui de son frère Laucian : le majordome tira comme conclusion le fait que l'ennemi avait dû fuir... Sébastian se mordit la lèvre inférieure très fortement au point de faire fendre sa lèvre qui laissa coulait tel un fruit gorgé d'eau, le liquide pourpre dont la plupart des dieux avaient honte de posséder, le général du Dragon des mers courut en direction de son frère Laucian. Arrivé face à lui, il l'observa : ses écailles avaient pris un coup mais c'était surtout son enveloppe charnelle qui était abimée à tel point qu'il serait important d'appliquer des premiers soins. Sébastian admirait la vaillance de son frère et tel un preu majordome il proposa son épaule comme accoudoir à son frère. Il s'ensuivit un petit échange verbal :

"Je suis navré mon frère mais c'était le meilleur moyen pour prendre l'avantage. Tu as été parfait, impressionnant digne de ton rang. La prochaine fois tu leur feras payer au centuple, mais malgré ma rage et surement la tienne, je ne pense pas qu'il sera nécessaire de les poursuivre. "

Puis parlant à voix plus basse, de manière à ce que seul lui-même s'entende :

"Enfin... je ne laisserais pas passer un tel déshonneur mais j'ai des choses plus importantes à faire... N'est-ce pas Typhon !?"

Sébastian se dirigea vers son portail, il fit un petit geste de la tête en signe de remerciement à Garnet puis il s'écarta de Laucian et leur fit signe de rentrer, même si le majordome empoigna la marche dans le triangle doré qui jonchait le sol en premier...

Très vite de nombreux triangles dorés s'élevèrent vers les cieux et Sébastian disparut dans un halo de lumière en direction de son propre pilier. Il était temps d'enquêter sur son passé.

je vais ]ici
Revenir en haut Aller en bas
Laucian
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Sanctuaire Sous-Marin
14/12/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Dim 12 Aoû - 23:19

Laucian était dans un état second, s'il se doutait bien d'être encore une fois sous l'emprise de la Succubes, l'illusion était si réelle que la réalité, elle même pouvait si confondre... Pourtant Scylla était là, dans le présent debout, blessé et pourtant stoïque.

Puis enfin ce fut la fureur qui l'envahit... Il venait de subir une cuisante défaite et comble de tout, les spectres avait tenté de semer le doute dans son esprit... L'écaille de Scylla, cette peau protectrice cadeau de son père avait été malmenée, sa chair divine l'avait aussi été.

Les poings du jeune homme se resserrèrent... Avant de dresser un constat flagrant... S'il avait survécu, c'est grâce à sa nature et non à ses capacités... Les millénaires de veille forcé l'avait rendu moins puissant à moins qu'il ne s'agisse de son éveil récent.

Laucian se tourna alors en direction de ses frères, son regard était sombre et vide de toute expression, il n'eut qu'un signe de salut de la tête positif. Sa marche était douloureuse, il était blessé toutefois sa fierté l'empêcha de réclamer aide, ou même de montrer le moindre signe de fatigue.

« Rentrons ! »

Prononça t'il simplement, puis croisant Garnet, il reprit à son intension.

« Faible, voilà ce que je suis devenu... J'aurais besoin de ton aide afin de me remettre dans la course ! »

Puis posant sa main sur l'épaule de Sébastian, il finit.

« Tu es leur cible, et si à l'avenir nous les recroisons, le véritable danger, le véritable meneur est la seule restée en retrait... Cette intrigante à bien faillit semer le trouble dans mon esprit en me faisant vivre un cauchemar si réel que j'y ai cru pendant un moment. »


Plus un mot, Laucian se terra dans le mutisme, son orgueil venait d'en prendre un coup, il s'agissait d'une défaite, une défaite et une humiliation puisque les spectres n'avaient daigné porter le dernier coup. Puis cette vision d'horreur, si il savait qu'elle émanait de la Succube, cette dernière était encore présente dans son esprit... Mais il ne se laisserait plus si facilement avoir à l'avenir.

Son corps était prêt à tout assaut mais son esprit était encore si faible face à se genre d'adversaire qu'il ne pouvait que rougir de son comportement, seulement Laucian possédait une faiblesse mortelle, la même que celle sont Zeus, le dieu des dieux lui même était pourvu.
Revenir en haut Aller en bas
Garnet
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
Modérateur, Kraken et Gardien du Pilier de l'Arctique
avatar

Balance
Nombre de messages : 437
Age : 31
12/04/2011

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    Mar 21 Aoû - 7:38

Faible ? Comment pouvait-il s'attribuer cette tare alors qu'il avait survécu à un combat titanesque, contre un ennemi aux pouvoirs démesurés. Dans les ténèbres des abysses le faible mourrait inéluctablement or Laucian se tenait encore debout devant lui, il n'était pas donc un faible. Il ne devait pas oublier ce qu'il était ! Une des armes de Poséidon, rien de plus, du moins c'est comme cela que Garnet se voyait et c'était surement cela qui le rendait redoutable. Une arme n'a pas de crainte, ni d'hésitation. Elle pourfend les ennemis jusqu'à ce qu'elle casse ou qu'il n'existe plus aucun adversaire assez dément pour se dresser devant le seigneur qu'elle servait avec tant d'abnégation.

Laucian demandait de l'aide, mais le Kraken pensait qu'il n'en avait pas besoin. Scylla était une créature née pour tuer. Un véritable fauve ! Et on n'apprenait pas à un fauve à se battre. Tout ce que son illustre frère avait à faire était d'attendre, de laisser les blessures physiques et morales se résorber et surtout de chasser l'amertume de ce combat inachevé. Le jour viendra où les Marinas pourront conclure ces joutes restées sans vainqueur et sans perdant et ce moment béni risquait d'arriver plus tôt que prévu.

Silencieusement le gardien du pilier arctique laissa ses frères quitter le paysage apocalyptique. Il resta un instant seul sur ce plateau ravagé par les feux de l'enfer. Essayant de deviner le déroulement du combat. Garnet aurait pu rester ainsi, immobile pendant des siecles comme le colosse de Rhodes à observer ce chef d'oeuvre de destruction. Un combattant capable de faire tant de dégâts était bien digne d'être son adversaire. La bête en lui s'agitait et comme une muse sournoise lui soufflait l'idée de se rendre directement aux portes du royaume des enfers, mais heureusement les avertissements de Laucian revinrent à ses oreilles.

Le plus dangereux des ennemis n'était pas celui qui était au front, mais plutôt celui qui était resté en retrait. Voilà une information qui était intéressante. Qui était donc cet ennemi ? Et quelle était sa force. L'excitation fit trembler les membres du général, on aurait dit un gamin impatient d'ouvrir les présents qu'on lui avait offerts pour son anniversaire. Mais patience ! Pour le moment le royaume sous-marin traversait une crise. La présence des émissaires du sanctuaire, celle d'un Saint sur l'ile de Délos et maintenant cette attaque. IL était plus judicieux pour le Marina de retourner dans son monde afin de remplir son rôle de protecteur.

Garnet finir par se décida de quitter la surface, pour rejoindre le territoire sacré qu'était le royaume de Poséidon. Pour cela il emprunta le passage laissé ouvert par son frère d'arme, le Dragon des mers. Oui tous ces événements ne devaient pas éclipser l'avènement d'un nouveau général et d'une nouvelle néréide. La famille de Poséidon venait de s'agrandir, il lui tardait de voir les autres écailles divines trouver un détenteur.

L'heure où l'ébranleur du sol retrouvera l'autorité qui était sienne comme se fut le cas durant les temps mythologiques n'était pas loin. La clepsydre du destin avait commencé à se vider et quand le décompte arrivera à son terme, les Marinas seront victorieux !

Arrow Je retourne au RSM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un appel envers ses frères    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un appel envers ses frères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» Les frères Scott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Monde. :: L'Europe-
Sauter vers: