Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA... En cette nuit de Solstice...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: LA... En cette nuit de Solstice...   Mar 9 Mar - 9:32

La nuit venait de tomber sur LA...

Et pas n'importe laquelle... Car cette nuit n'était autre que celle du Solstice d'hiver. Longue et triomphante... Une date unique en son genre et porteuse de bien des réjouissances pour les spectres.

Et cette fois, bien plus que les autres car Pandore, leur sublime et terrible prêtresse leur avait à tous donné un ordre bien spécial, histoire de fêter dignement cet instant si particulier où l'obscurité s'étalerait dans toute sa splendeur sur le monde des humains.

S'il n'y avait ces ridicules loupiotes pour gâcher l'ambiance...

Râlait quelque peu la jeune femme avant de jeter un oeil plus que dur vers les néons tremblotants avant de les réduire au silence...

- Seule la sombre lumière de mon bien-aimé souverain a droit de citer en ces lieux...

Et elle abaissa de nouveau son envoûtant regard de rubis...

Rouges comme la passion... Rouges comme le sang...

Chantonnait-elle d'une voix douce mais si faible qu'elle en était inaudible pour des hommes normaux. Ainsi avançait-elle dans l'ombre de ruelles plus que malfamées, sordides entre ces immenses murs bardés de fer rouillés, d'escaliers vétustes se cramponnant de leurs dernières forces aux murs souillés de graffitis...

Et elle savait ne pas être seule, cela faisait déjà si longtemps qu'elle les avait repérés, riant presque dans son dos...

Ce qu'elle devait leur sembler frêle, cette jolie poupée au teint d'ivoire...

Ce qu'elle devait leur sembler fragile avec sa silhouette voluptueuse, juste fine comme il le fallait et moulée à la perfection dans sa longue robe noire...

Et pourtant, elle dégageait une telle fraîcheur qu'elle leur semblait presque
aussi naïve qu'une novice échappée de son couvent pour tomber ici au plus profond d'un quartier plus que pourri...

Si seulement, ils savaient. C'était si simple, trop simple pour seulement l'amuser...

Oui, cela n'était qu'une simple mise en bouche, histoire de se dégourdir un peu les jambes et de réchauffer son corps glacé dans le sang de malveillants... avant d'enfin s'attaquer à des proies dignes de ce nom...

Des proies qu'elles pourrait chasser et mettre à mort avant de cueillir leurs âmes comme autant de perles précieuses à offrir à son divin maître...

Un bruit de poubelles qui s'effondrent sur le sol en un vacarme lourd et nauséabond avant que des chiens ne filent en la frôlant.

Et que leur geignements ne la fassent presque ricaner... Même les bêtes ont plus d'esprit. Elles au moins semblent reconnaître la mort à son approche.

Puis, enfin, elle atteignit son but, une vaste salle dans une vieille usine désaffectée. Dans laquelle elle s'engouffra sans la moindre crainte, toujours suivie par cette meute avide de chair et de meurtre. Avant d'enfin se retourner sur eux et de les contempler dans tout leur manque d'humanité, dans toute leur cruauté.

Et tous purent enfin découvrir la perfection si pâle de ses traits avant que ses délicates lèvres à peine rosées ne s'entrouvrent enfin.

- Humbles pêcheurs, soyez les bienvenus devant mon seul et unique seigneur. Agenouillez-vous devant lui, implorez sa pitié car il est temps pour vous de vous repentir... Avant d'être enfin jugés

Laissa-t-elle s'envoler d'une voix tremblante et si féminine alors que les hommes l'encerclaient à présent et que de leurs gueules exhalant l'alcool fusaient des rires gras et graveleux.

Avant qu'ils ne se rapprochent enfin de la somptueuse et sublime apparition. Et ne fondent tous sur elle...

Bas les pattes, sous êtres... Non... Nul ne me voit vraiment si je ne le souhaite et encore moins des déchets comme vous...

Et aussitôt le sang se mit à jaillir sans que ces pourritures répugnantes de lâcheté n'y comprennent rien.

Calia, elle, ne voyait que ce sang qui la faisait vibrer. Ce sang qu'elle avait du premier coup fait couler, creusant de profondes griffes dans la poitrine du premier avant de le jeter en pature à ses compagnes.

Encore vif...

Et sous le regard horrifié des autres qui cherchèrent desepérement une sortie qu'il ne trouvèrent pas.

Et cette fois, Calia se mit à rire, rire de les voir hurler de terreur en la voyant approcher à une vitesse tout simplement hallucinante. Oui, telle était la Vampire lorsqu'elle se retrouvait face à des assassins massacrant femmes et enfants, bien trop faibles pour se défendre...

Implacable et cruelle.

- Baissez les yeux... Aucun d'entre vous n'est digne de moi...

Et aussitôt les hommes s'exécutèrent en voyant que les yeux de la femme brillaient d'un rouge éclatant, surnaturel. Avant qu'elle n'ouvre de nouveau ses ailes et se précipite sur ses proies les blessant tous mortellement...

Mais certainement pas d'un seul coup, elle voulait les voir souffrir, les voir agoniser un instant à ses pieds.

Puis sa voix s'éleva, lugubre... Semblant jaillir tout droit d'outre-tombe.

- Pauvres fous même si je le voulais, je n'aurais pu vous manquer.

Et sa peau se fit encore plus blanche, aussi pâle et mystérieuse que la lune, avec cet incomparable éclat nacré. Une beauté sans pareille parmi les Vampires et plus que mortelle.

Et sur ces derniers mots, elle se délecta une ultime fois de la terreur qu'elle lisaient dans le coeur de ces humains avant de les offrir en sacrifice à son maître, le seul et unique Hadès.

Puis, après avoir disposé les corps dans un soucis plus que théatral, elle rouvrit l'ensemble des issues bloquées par ses petites compagnes avant de s'en aller à la rechercher cette fois de véritables proies...

L'odeur du sang, enivrante et si irréstible l'avait réveillée et cette fois, elle comptait bien trouver des proies dignes de l'abreuver...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Mar 9 Mar - 23:18

Cela faisait plusieurs heures déjà que le porteur de lumière errait dans les rues de LA, la nuit qui s'annonçait était celle du Solstice d'hiver, la date marquant la chute des déchus du Paradis Céleste. Il s'agissait du jour ou les Archanges majeurs et les armées ayant suivit Lucifer s'étaient libérés de leur chaines de servitude.

Dieu les avaient certes bannis des cieux mais il leur avait offert en même temps, sans même le vouloir la liberté de penser, loin du joug d'un dictateur sans la moindre notion des répercutions de ses agissements. Oui, le « porteur de lumière » soupirait, mais bien des sentiments contraires l'habitait, la tristesse se mêlant à la joie etc...

L'Archange, le Rebelle porta son regard en direction de la voute céleste alors que la nuit venait de tomber, oui Dieu n'était qu'un enfant sans cervelle se jouant avec inconscience de la destinée de tout les êtres qu'il avait lui même créé... Comment pouvait on être aussi peut censé dans ses actes, voilà la question qui hantait depuis sa chute celui à la plus haute intelligence et à la beauté sans nul pareil.

Lucifer avait jadis assisté à la Crucifixion de Jésus, le fils de Dieu qui orné d'une couronne d'épine sur la tête, avait porté tout seul sa croix jusqu'au sommet du Mont Golgotha... Il avait proposé au fils du Seigneur son aide mais celui-ci avait tout autre chose à faire, il devait se sacrifier afin de devenir le Berger du troupeau qu'était L'Humanité. Oui Lucifer avait eut pitié de cet homme envoyé seul parmi les hommes, alors le Porteur de Lumière avait possédé le romain qui mis à mort Jésus, oui Lucifer avait été ce Longinus le temps de mettre un terme au souffrance d'un de ses « frères ».

Voilà comment Dieu le père considère les humbles mortels dont il a la charge, dans son délire totalement mégalomane, celui qui selon les textes qu'il aurait envoyé aux Hommes est pardon, agit comme bien d'autres agissent... Son enfer n'étant ni plus ni moins qu'un camps de concentration pour qui n'est pas à sa convenance, serait il lui aussi atteint d'un tic du bras droit ? Comment vénérer un truc pareil?

Les murmures de la nuit, apportèrent au déchu, l'écho perdu d'une voix douce, une voix merveilleuse et chantante... Comme si un muse de la musique et des arts se donnait la peine d'entendre l'appel des mortels, portant cette écho semblait porter une connotation bien plus particulière...

Lucifer venait de pénétrer sans même s'en rendre compte dans les quartiers les plus malfamés de la ville, des endroits abandonnés de la lumière de Dieu, des lieux ou les habitants s'étaient détourné du père céleste comme ce dernier s'était détourné d'eux.

Un cosmos étranger semblait évoluée parmi les mortels en cette nuit... Un cosmos au relents de fine mort, une mort subtile. Déployant ses ailes dans la plus grande discrétion le déchu prit son envol dissimulant jusqu'à la moindre trace de sa présence, devenant invisible dans cette nuit d'hiver.

Un sourire apparut alors sur le visage de l'Archange lorsqu'il aperçut, marchant dans les rues, une « jolie poupée au teint d'ivoire » cachant la terrible chasseresse des enfers... S'il n'avait jamais put être le témoin direct de l'ascension des armées infernales, son regard omniscient avait suivit avec le plus grand intérêt l'évolution des serviteurs d'Hadès.

Elle était la Vampire, aussi sublime que dangereuse, elle était une de ses spectres offrants la mort par la promesse d'une étreinte, les mortels qui s'étaient engouffré dans son sillage, ne le savait peut-être pas mais ils étaient déjà morts.

La voluptueuse jeune femme fit presque naitre en Lucifer un sentiment de plaisir,cela faisait bien longtemps qu'il n'avait assisté à pareil spectacle... Elle les conduisait vers la destination finale sans qu'aucun d'entre eux parvinrent à s'en douter...


« Tout cela me semble bien trop facile, te laceras tu d'eux ou bien iras tu jusqu'au bout sombre beauté. »

Murmura Lucifer tandis que la spectre atteignit enfin le lieu qu'elle avait choisi. Une vieille usine désaffecté dont les multiples points d'ombre et fenêtre cassée permettrait à l'Archange de poursuivre son observation dans le plus strict anonymat.

Le discours qui s'en suivit s'il connaissait la nature de cette femme en aurait fait palir plus d'un pourtant fier de leur inconscience les hommes l'encerclait à présent

Quelle prestance... Le niveau des enfers venaient littéralement de s'envoler vers les cieux, cette spectre devait être sans aucun doute la « Cadillac » des enfers, comment pouvait il en être autrement... à en juger par ses agissements.

L'erreur fatale venait d'être commise lorsqu'il se jetèrent avidement sur elle, un rictus venait de se dessiner sur le visage de Lucifer alors que les premières gerbes de sang se mirent à jaillir... L'odeur si délicieusement ferreuse parvenait jusqu'aux narines du déchu, une odeur agréable, lui rapellant tellement de bon souvenir.

La spectre du Vampire se montrait implacable et cruelle, mais aussi envoutante... elle appréciait vraisemblablement autant que lui la scène, oui, cette femme l'a serait son ticket d'entrée pour le royaume d'Hadès... Des miliers de plans plus pervers les uns que les autres jaillirent dans son esprit, oui tout cela s'annonçait de mieux en mieux.

Losqu'elle se montra enfin sous son vrai jour aux derniers survivants ce fut l'apothéose qui allait sonner leur glas... Très vite ces survivants finirent dans le même état que leur congénère tandis que la jeune femme les disposaient tel un grand chef dressant avec soin son assiette pour la servir en salle.

Lucifer jubilait intérieurement tandis qu'il déploya ses larges ailes brulées pour enfin rejoindre la terre ferme avant de les faire disparaître. Embrassant le lieu ou il venait d'atterrir de son regard, le Dieu des déchus des déchus en appela à ses hommes, les joignant par télépathie afin de leur exprimé son souhait.


* * * * *


Tout les éléments étaient à présent en œuvre, la spectre qui le conduirait au château devant Hadès était présente, tout était en ordre aussi Lucifer pénétra dans une ruelle sombre réputé être un coupe-gorge et ce qui devait arriver, ne tarda pas à se produire.

En effet, un gang armé venait de lui emboiter le pas. Au plus il accélérait le pas, plus les hommes le poursuivant afin de le détrousser y croyait, c'est alors qu'il se dirigea dans une impasse, se trompant malencontreusement de route. Parfois c'est bête la vie, on fait des erreurs sans le vouloir et voilà ce que ça entraine...

Lorsqu'il s'en rendit compte, il fit bien sur semblant de faire demi-tour et feignit la surprise de tomber dans une embuscade... Lucifer tenta bien sur en vain de s'esquiver lorsque ce qui semblait être le chef de cette bande le plaqua contre un mur, et lui mit son « Désert-Eagle » sous le museau.


Excellent tout ce passe à merveille... pensa le déchu, il ne lui restait plus qu'à imiter le cosmos d'un spectre en train de s'éveiller, chose Ô combien des plus faciles pour le seigneur des mensonges et le père des apparences trompeuses...

Tout d'abord, une aura de faible intensité mais totalement semblable à celle d'un spectre vint l'entourer finement tandis que le chef s'écroula au sol, ensuite ce fut un terrible cosmos spectral qui lui laissa place, un cosmos digne d'un des juges du royaume des morts, un cosmos qui ne manquerait pas d'attirer la jeune Vampire, à n'en point douté... Puis une fois, les hommes réduits à néant, le jeune à demi-latent qu'incarnait Lucifer commença à vaciller, avançant en titubant pour enfin s'écrouler au sol le souffle court...

Le cosmos de la vampire était tout proche et elle pourrait assister aux dernières vibrations cosmique du spectre latent à l'intérieur de ce corps parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Ven 12 Mar - 0:40

Ainsi errait la Vampire au plus profond de la nuit... Belle et froide, une délicieuse odeur de sang flottant dans son sillage...

Et son chant, unique et envoûtant, ne tarda plus à se réveiller...

Et cette fois, c'était la nature et ses humbles représentants qui était visés...

Que s'endorment les gardes canins et autres... Que s'endorment les félins errants... Et vous humains toujours en éveil, toujours en émoi... Que craignez vous au plus profond la nuit... Humains de bas étage, vous enfermant dans vos propres abris, que craignez-vous tant sinon votre propre folie... Regardez-vous donc dans le miroir de mes yeux. Stupides humains... Etes-vous seulement dignes d'entrer déjà en Enfers...

Et elle se délectait de la peur des autres sur son passage... Peur et terreur, quelle plus belle musique que celle de tous ces coeurs s'emballant sans même savoir pourquoi sur mon passage...

Moi, la Vampire suis aussi la mort invisible et implacable...

Oui, invisible...Car dans cette ombre immense et merveilleuse... Ne me voit que si je le veux...


Songea-t-elle alors qu'une unique perle de sang coulait de la commisure de ses lèvres pâles...

L.A. était sinistre... L.A. était sanglante dans ces coins les plus malfamés. Des bandes tournaient autour d'elle mais aucune ne semblait trouver grâce à ses yeux. Menu frotin pour de simples massacreurs sans cervelle indigne de ses crocs... Indigne de me nourrir ou de se présenter devant mon sombre seigneur.

Puis, soudain une vibration plus forte que toutes les autres s'éleva, stoppant la Vampire dans sa traque nocturne.

- Un juge... ? Un juge se serait réveillé mais... Si faible... Si faible...

Quelle honte par l'armée des Enfers...

Et sans plus attendre, elle se replia sous son image de jeune femme fragile avant de se glisser rapidement dans un coin noir et de se fondre enfin dans les ombres, Vampire invisible frappant sans que nul ne puisse seulement la voir.

- Juge Minos, vous si faible, que vous arrive-t-il ? Tenez bon, moi la Chasseresse des Enfers, vole vers vous...

Et elle fila droit vers l'énergie faiblissante du redoutable spectre en plein éveil...

Un éveil en parti avorté du moins si elle ne se fiait qu'à l'infernal cosmos qui ne tarda plus à retomber au plus bas.

Encore plus bas que celui de ces misérables humains...

Ragea-t-elle en déménageant ce qu'il restait des cadavres à grands coups de pieds... les faisant valser dans l'air nauséabond de ce si lugubre quartier.

Dévorez-les mes compagnes avant de les amener directement à la première prison des Enfers.

Et sur ces mots, ses yeux de rubis se mirent à briller de mille feux, signe de sa colère et de sa cruauté...

- Oui, pour avoir porté la main sur un des trois juges des Enfers, ils méritent d'être escortés dirctement vers le lieu de leur jugement avant de se débattre au plus profond des Enfers

Et elle jeta dans la foulées les pièces d'argent destinées au passeur pour les âmes de ces vulgaires déchets... Avant qu'elles ne disparaissent dans l'ombre de la nuit.

Quant au passeur... Celui-ci n'aurait pas intérêt à se heurter à la sanguinaire chasseresse. Car lorsqu'elle se donnait la peine de payer elle-même pour les âmes qu'elle expédiait, c'est que celles-ci avaient commis de leur vivant les pires crimes aux yeux des trois juges et de leur sombre monarque...

Et dans ce genre de cas, mieux valait, même pour le passeur, ne pas tergiverser...

Ainsi, sous le regard rougeoyant et cruel de la belle Calia, les petites vampires emportèrent les âmes des victimes de Minos... Enfin de celui qui avait enflammé le cosmos de Juge du Griffon avant que celui-ci ne s'effondre totalement...

Elle avança alors vers le mortel encore écroulé sur le sol, le souffle court et douloureux. Quelques secondes s'écoulèrent ainsi au milieu d'un quartier devenu étrangement silencieux...

La mort régnait, la mort avait marqué son territoire et nul n'oserait s'aventurer sur les lieux du drame avant bien des jours et des jours.

- J...

Elle se retint de justesse de parler. L'homme, était encore allongé face contre terre aux pieds de la somptueuse Vampire qu'il ne semblait même pas avoir remarquée. Aussi, Calia prit-elle le parti de ne pas se présenter d'office...

Mieux valait ménager le mortel si l'âme de Minos se s'était pas encore totalement éveillée. Perdre l'un des trois juges des Enfers serait la pire des erreurs et des offenses envers son sombre monarque...

Ce tout jeune Hadès sur lequel leur puissante prêtresse veillait avec tant de force et de jalousie.

- Monsieur, est-ce que ça va ?

Lui glissa-t-elle enfin d'une voix paniquée...

Elle devait jouer son rôle au cas où et constatant l'état de semi-inconscience du jeune homme, elle s'empressa de l'entourer de ses bras, posant avec une incroyable douceur la tête du futur juge contre son sein...

Geste qui le plus souvent signifiait un arrêt de mort sans appel de la part de la pâle Chasseresse mais là, la situation était tout autre, elle se devait de préserver la vie de Minos.

Et sans le moindre bruit, elle déploya ses ailes sombres et s'envola au coeur de la nuit avec son magnifique protégé...

Oui, il était parfait ce jeune homme, d'une beauté incroyable...

Puis, enfin, elle trouva le lieu idéal pour se poser et soigner le juge à son aise. Elle toucha alors le sol avec autant de douceur qu'elle l'avait quitté avant d'allonger avec délicatesse et égard le jeune homme sur le dur sol de béton.

Au sommet d'une tour dominant la ville, quelle meilleur lieu pour embrasser L.A. et chasser.

Son sourire se fit un instant plus dur tandis qu'elle posait ses lèvres sur le poignet du Griffon et de ses crocs entaillait très légèrement la peau bronzée avant de se délecter de son sang plus que brûlant...

Oui, je vois, tu n'es pas encore réellement éveillé. Mais cela ne devrait plus prendre trop de temps.

Puis, elle referma la blessure avant de frapper légèrement sur les joues du jeune homme.

Oui, il est plus que temps de te réveiller... Juge Minos...

Quelle sera ta réaction ? Sous ma douce apparence de tendre jeune femme rousse, reconnaîtras-tu la Vampire, Chasseresse des Enfers ?
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Ven 12 Mar - 2:37

Oui tout semblait se dérouler à la perfection, la belle Vampire qu'il avait aperçut était venue aux secours d'un juge au cosmos faiblissant comment pouvait il en être autrement, tandis qu'elle s'occupait de ces piètres humains qui venait de recevoir leur châtiment de la main d'un Juge et qu'elle laissa ensuite à ses compagnes chauve souris infernales...En effet, elle venait de leur donner l'ordre de conduire directement ses âmes en direction de la première prison : le tribunal infernal.

La loyauté et la dévotion de cette femme était sans borne, elle payait même de sa poche le passage
les pièces d'argents que réclame le passeur pour faire son boulot, nul doutes que ce dernier devrait ce contenter de cela sous peine de subir les foudres de la chasseresses des enfers.

Les bruits du quartier semblaient s'être brusquement tue tandis que la belle vampire s'avançait vers ce qui était vraisemblablement le corps du juge du Griffon... oui la mort avait étendu ses ailes noires sur ces lieux ou nul n'oserait fouler de ses pieds se sol souillé avant plusieurs jours voire plusieurs semaines même.

Calia avait tenté d'interpeller le porteur de lumière mais c'était bien vite ravisée, comment la belle jeune femme aux traits si fin réagirait si seulement elle se doutait de qui était réellement celui qu'elle prenait pour un Juge... Le roi des damnés, Lucifer en personne ?

Lucifer ne jouait pas la comédie, non bien plus, il était devenu cet humain qui était l'incarnation du puissant Juge Minos... Lorsque Calia l'interpella enfin de manière bien moins directe que ce qu'elle avait prévu au départ de faire d'une voix paniqué, un rictus intériorisé se dessina dans l'esprit du Prince des Damnés... C'est alors à demi-conscient que l'« homme » répondit d'un non d'un la main alors qu'un des anges destructeurs le contact par la pensée.


« Maitre nous venons de repérer notre incarnat, il est encore totalement inconscient et son éveil ne se fera pas avant de long mois... Nous allons l'emporter dans un lieu ou nul ne pourra déceler sa présence »

Moa venait de lui annoncer une nouvelle de la plus grande importance, oui le chasseur des esprits avait repérer la marque que Lucifer avait apposé à ce Juge du Griffon qui ne s'éveillera point en cette vie.

Il ferma alors les yeux, s'affalant de tout son long contre la belle qui venait de l'entourer de ses bras et de poser la tête du déchu contre son sein... Son ticket pour le royaume des morts venait d'être validé, oui bientôt il pourrait oeuvrer à l'évasion de son enveloppe corporelle réelle... Un sourire d'apaisement se dessina sur son visage.

Oui, à présent son « ange gardien » s'occuperait de lui... sans le moindre bruit, et avec une douceur infini, Calia déploya ses ailes s'envolant dans les ombres vers une destination plus sure pour l'un comme pour l'autre... Avec une infinie délicatesse, la vampire déposa Lucifer sur le dallage du sommet d'une tour dominant la ville...

Puis une très légère brulure enivrante, émergea au niveau du poignet de Lucifer, oui elle venait d'entailler les chairs du corps d'empreint du déchu, dont les prunelles commencèrent à s'agiter derrière ses paupières closes.

Le déchu avait voulut que la belle se rende compte de son « futur retour à la conscience », un appel qui avait été percut puisqu'elle lui tapota les joues avant d'encourager le Juge Minos à se réveiller... C'est alors une voix douce et mélodieuse que la jeune femme découvrit.


« Ou suis-je ? »

Les magnifiques pupilles turquoise de l'homme s'ouvrirent alors sur celle de la rousse au teint d'albatre avant de s'élever à nouveau, l'air terrifié nom par la présence de Calia mais par tout autre chose.

« Comment... Euh... Mince... Vous... Vous me... Est ce que nous connaissons ? Je... Je veux dire... Savez vous mon nom? »

Le jeune homme qu'incarnait Lucifer était frapper visiblement d'amnésie, était ce du à la tentative d'éveil de son âme spectrale?
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Lun 15 Mar - 12:39

[HRP : Voilà, comme j'avais besoin d'un prénom pour le juge du Griffon, j'ai choisi celui de Duncan mais s'il ne convient pas, je le changerai]

Une douce brise caressait les deux réfugiés, rafraîchissant Calia et surtout le corps d'un jeune homme encore bien fébrile. La belle vampire passait d'ailleurs souvent sa main glacée sur le front brûlant du juge, chassant des gouttes de sueur qui s'obstinaient à revenir.

Et ses lèvres se serraient à chaque fois.

Maudits humains indignes de lui. S'il ne vous avait pas déjà tués, moi, je vous aurais réglé votre compte avec un plaisir immense... !

Enragea-t-elle une énième fois tout en surveillant les environs. Des vies encore par milliers, des vies humaines qui ne demandaient qu'à être fauchées... tantot avec art tantot avec bestialité... tantot avec douceur tantot avec la dernière des cruautés.

Par chance, la nuit ne faisait que commencer et elle espérait bien pouvoir la finir en apothéose à bien des niveaux. Tout en ramenant des âmes par dizaines. Des proies de premier choix triées sur le volet, gagnant en noirceur mais aussi pour l'une d'elle en pureté. Oui, elle avait donné ses ordres à ses compagnes, une âme pure comme cadeau ultime au terme d'un spectacle de choix.

Une vague de massacre qui frapperait pour des années les quartiers de L.A.

Et enfin, elle aurait une ultime surprise, la plus belle de toutes pour couronner cette sublime nuit de sang où le sol de terre, de pierre voire de béton se gorgerait de tout ce qu'il y avait de plus affreux dans cette sinistre cité.

Un juge, oui, elle aurait la joie de ramener un juge vers son jeune seigneur.

Et un sourire cruel joua un instant sur ses lèvres roses. Elle venait de ressentir la force d'un souffle et d'un coeur qui s'accéléraient enfin avant que le visage du jeune homme ne reprenne des couleurs.

Avant qu'enfin, ce ne soient ses splendides yeux turquoises qui s'ouvrent avant de se poser sur elle. Et ainsi s'écoulèrent les premières secondes de ce réveil. Si bref instant où il la dévisagea sans rien paraître comprendre, détaillant juste ce corps sublime qui était le sien magnifiquement moulé dans sa longue robe noire...

Oui, en cet instant, Calia devait juste lui apparaître comme une jeune femme rousse, quelque peu frêle avec son teint blanc nacré mais d'une bien grande beauté.

Calia qui de son coté, ne cessait d'étudier la plus petite mimique sur le magnifique visage du juge. Et enfin, il sembla réagir mais pas comme l'aurait voulu la rousse Vampire. Car ce qu'elle découvrit dans l'âme et les yeux de son protégé n'étaient que peur et incompréhension... Avant même qu'il n'ouvre la bouche.

Une voix virile, chaude et caressante. Le genre capable de séduire ou d'embobiner même les plus récalcitrant(e)s. Tout comme cette prestante qu'elle devinait dans le moindre de ses gestes. Même ainsi diminué, il lui apparaissait comme étant un nouveau juge du Griffon plus que prometteur.

Celui parmi les trois qu'elle aurait le plus de plaisir à servir de toute sa subtilité, sa ruse et sa cruauté.

Enfin pour l'instant, il lui fallait surtout composer avec l'humain terrifié. Ce qui ne la rebutait pas. Loin de là. Jouer avec l'humain serait sans le moindre doute amusant et réserverait son lot de surprises.

Il lui suffisait juste de veiller à bien respecter le protocole des Enfers

Aussi, affectant un air compréhensif, elle posa sa main sur son bras avant de l'apaiser et de lentement l'attirer près d'elle, l'étreignant avec douceur.

Une attitude de réconfort plus que familière, presque maternelle dans ses gestes, face à un juge encore trop éprouvé physiquement pour la repousser.

Enfin, c'était surtout ce qu'elle croyait...

- Chut, Calme-toi, tout va bien, maintenant... Oui, je sais qui tu es... Nous nous connaissons depuis bien longtemps, oui, très longtemps, Duncan...

Lui glissa-t-elle d'une voix claire, calme, mais comportant aussi sous son doux accent chantant des subtiles notes d'outre-tombe.

Des nuances glaciales et effroyables mais que seule l'âme d'un spectre même encore latent pouvait reconnaître comme telles. Un peu comme une sorte d'écho, d'appel irrésistible pour les êtres liés d'une façon ou d'une autre aux Ténèbres.

Car telle était Calia, une Chasseresse invisible qui avait au fil du temps développé bien des manières pour se faire voir ou remarquer sans un bruit de trop. Surtout par lui le seigneur du tribunal silencieux.

Ainsi charma-t-elle ses sens de spectre jusqu'à ce que les tremblements du jeune homme se calment et que leurs regards ne se croisent de nouveau.

- Voilà, tu te sens mieux... ? Bien... Ne t'inquiète pas, tout va bien maintenant, tu as reçu un terrible choc mais c'est du passé, tout est fini et nous sommes hors de danger.

Elle avait pris le parti de lui dire la vérité. Après tout, elle les avait bien mis hors de portée de ses lamentables humains suite à l'une de leur minable attaque.

- Oui, tu as tout oublié mais je vais t'aider. essaie de te souvenir, nous avons été attaqués par des bandits mais à présent tout est fini...

Et elle laissa passer un certain temps avant de reprendre, guettant le moindre changement dans l'âme et le cosmos presque imperceptible du jeune homme.

- Bien, il est inutile que je te dise mon prénom maintenant car je suis certaine que tu t'en souviendras toi-même très vite. Dès que je nous aurais ramenés chez toi, Duncan.

Et dans un sourire lumineux, mais qui n'avait rien d'angélique pour les yeux exercés de ses semblables, elle l'aida à se relever avant de l'aider à marcher.

- Voilà, tu vois, tout va très bien, seule ta mémoire te joue encore des tours...

Et elle l'amena ainsi, l'air de rien, près du rebord où elle le fit s'asseoir un instant, face à une vue plongeante mais aussi grandiose sur L.A. L.A. qui leur paraissait soudain bien insignifiante.

- Te rappelles-tu cette sensation...? Si intense et si grisante

Lui demdanda-t-elle soudain sans préciser de quoi elle parlait exactement.

Oui regarde cette ville sous nos pas, ces quartiers qui s'agitent, te rappelles-tu, comme les êtres peuvent sembler petits, vils et insignifiants devant toi, Duncan, toi, l'homme de JUSTICE, IMPERTURBABLE, DROIT ET SANS APPEL.

Elle avait bien appuyé les derniers mots, guettant la moindre étincelle fugitive dans ces si attirants yeux bleus pâles.

- Oui, la justice du plus grand de tous les tribunaux et cette nuit est celle de notre plus grande fête, Duncan.

Et sur ces mots, les yeux de la Chasseresse s'illuminèrent d'un feu inquiétant. Un véritable brasier perçant la nuit.

- Oui, notre fête, celle que nous attendons tous avec la même impatience chaque année. Celle qui nous fait tous vibrer...

Sa peau se faisait plus éclatante plus pâle, à chaque nouveau mot, faisant encore davantage ressortir le feu de sa chevelure rousse, la parant d'un éclat irréel et ô combien attirant.

Et ainsi, lentement, la Vampire se révélait sans que le juge ne cherche à lui échapper, juge restant immobile à un millimètre du vide.

Et Calia progressait tout en finesse pour ne rien précipiter.

- Ces quelques mots trouvent-ils un écho dans ta mémoire, noble Duncan ?

Elle laissa alors le calme retomber, guettant une réaction à défaut d'une réponse, avant d'achever.

- Bien, je vois, il est donc grand temps de quitter ces lieux... Inutile de perdre encore davantage de temps ici... ça ne nous apportera rien de plus...

Et elle approcha encore de lui avant de se retourner brusquement vers les portes d'accès et ce qu'elles venaient de laisser passer.

- Mais auparavant...

Et cette fois, sa voix se teinta de cruauté et d'une sorte de joie non feinte alors qu'une odeur de sang se répandit tout autour de ce bien singulier couple. Un odeur de sang, de poudre et de souffre.

Splendide, mes compagnes...

Et un sourire terrifant se dessina alors sur le visage de la sublime Vampire tandis que d'autres truands attirés sans même en avoir conscience avaient fait leurs apparition devant Calia et son juge.

- Duncan... Ils ont fini par nous retrouver...

Lui dit-elle avant que son cosmos de spectre ne prenne le relais, s'adressant directement à l'âme et au cosmos qu'elle sentait sommeiller au plus profond du bel avocat.

En ces termes dénués de la moindre ambiguité.

" Apprécie mon cadeau, juge du Griffon, des âmes d'une noirceur infinie... Oui, prend enfin ta décison, Duncan, l'âme du juge des Enfers ne pourra tolérer bien longtemps ce qu'il risque d'arriver...

Pas par deux fois...

Regarde-les, ces misérables pantins, délecte toi de leurs cruautés et dans un de tes jeux de marionnettiste, fais leur goûter aux tourments des Enfers avant d'enfin les y expédier...

Et si ceux-là ne te plaisent pas alors laisse ton humble servante t'offrir un autre spectacle de choix en leur faisant connaître la puissance des Vampires...

Cette nuit est la notre et à cause de ces abrutis, on a déjà manqué de beaux instants de massacre..."
Puis elle rompit le contact...

Partir ou profiter du somptueux banquet qui s'annonçait, tel était le choix qu'elle lui laissait.

Partir signifiait tomber. Un seul geste du jeune homme suffirait pour le faire basculer dans le vide...

Participer au banquet signifiait enfin s'éveiller et de ses propres mains mettre un terme à la vie de ces mécréants qui osaient menacer la vie du juge des Enfers et de l'une de ses combattantes dévouées...

" A toi, juge Minos, de décider...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Mar 16 Mar - 2:54

(Hrp: Duncan c'est parfait... Très bon gout, joli Vampire Wink )

La température du corps du jeune homme n'avait fait que croitre de manière exponentielle, la douce brise qui les caressait tout deux ne faisait que faire naitre de doux frisson sur la peau de l'homme... Les gouttes de sueurs qu'essuyait par intervalle régulier la belle Vampire semblait chargé d'une forte odeur iodée, le jeune avocat suant à large gouttes tandis que la température de son corps ne faisait que poursuivre son ascension vers des sommets jusqu'alors inconnu. Cependant le futur juge semblait apprécier les attentions de cette délicieuse Calia.

Si la jeune spectre avait des plans à foison parcourant son esprit, Lucifer lui jouant à la perfection son rôle attendait patiemment que ses hommes scellent à jamais la réincarnation de Minos jusqu'à la fin des temps, oui il lui fallait accéder à sa mémoire et pour cela un rituel était necessaire, rituel qui commença au moment ou le Déchu ouvrit ses prunelles sur celle de la sublime Vampire.

La jeune Calia n'avait rien laissé au hasard, elle semblait vouloir y allé avec une infini délicatesse et c'était revêtu d'une sublime robe qui lui conférait tout à la fois une apparente fragilité mais une beauté bien plus décuplée encore.

La voix douce, chaude, caressante et pourtant virile du jeune homme n'avait put que confirmer à la spectre ce qu'elle semblait croire, oui, le Juge ne possédait aucune trace de sa mémoire. Aussi Lucifer se doutait bien que la jeune femme s'amuserait avec grand plaisir de l'Humain, l'Incarnat qu'il interprétait...

Et bien soit, belle Calia... Si tu te sens d'humeur joueuse... Jouons ensemble.

C'est à ce moment précis que la jeune femme l'attira à elle pour l'étreindre avec douceur, elle se faisait maternelle dans ses gestes, une attitude réconfortante qui avait du sonner le glas de nombre d'êtres vivants... Oui la belle chasseresse était inconsciente qu'elle était tel un jouet dans les mains d'une divinité diabolique... Le porteur de lumière de la Bible, le fils de la création... Celui qui avait vu bien de faux dieux émerger du néant à l'aube des temps... Comment pouvait on définir autrement les titans et les dieux ? Oui cela même qui devrait leur existence à Dieu lui même.

Un père qui s'est peu à peu détourné de l'intégralité de ses enfants, tout dieu soit Hadès, il faisait preuve de crainte et de déférence à l'égard du Créateur comme un petit chien en admiration devant son maitre... Près à lui apporter ses pantoufles aux moindres désidératas. Comment pouvait on vénérer des entités pareilles ?

Ainsi donc la spectre venait de la baptiser Duncan, un nom trouvant sans doute son origine dans celle de la culture de la jeune femme. Sa voix semblait claire et calme mais pourtant dans son doux accent chantant, se mélait avec subtilité des notes éthérées, comme un appel au Juge qui devait se tapir dans l'ombre de l'âme du mortel que le père des mensonges incarnait.

Des souvenirs appartenant aux Juges commençaient à affluer dans l'âme de Lucifer, le rituel semblait se déroulait comme un charme, bientôt l'incarnat du juge ne serait qu'une vulgaire coquille vide incapable de faire appel à un quelconque souvenir... Oui le porteur de lumière était un voleur d'âme et cette âme allait lui venir en aide pour reprendre enfin ce qui lui revenait de droit.

Les tremblements se calmèrent alors tandis que les regards de deux protagonistes se croisèrent de nouveau. Et c'est avec une tendresse à fleur de peau que la jeune femme lui adressa de nouveau la parole. D'un signe de tête positif, il répondit à sa question avant de se redresser approchant son visage au plus près de celui de la belle pour déposer un baiser sur sa joue.


« Merci. »

Et la voix de la jeune femme poursuivit, il avait été attaqué par des bandits, oui des bandits qui avaient eut aucune chance d'ailleurs. Puis une fine lueur commença à se former autour de sa personne, une lueur à peine perceptible à l'œil nu, comme une espèce de fumée éthérée émergeant de quelques millimètres à peine du corps du jeune homme tandis qu'il murmura.

« Calia... Calia c'est ton nom n'est ce pas? »

La jeune femme aida alors le porteur de lumière à se lever, puis enfin à marcher, oui seul « sa mémoire lui jouait des tour »... Elle l'amenait prêt d'un rebord ou elle le fit s'asseoir face à la vue qui lui tendait les bras, un Juge... Voir un spectre agir de la sorte procurait un intense plaisir intérieur à Lucifer... Oui la puissante armée d'Hadès venait de prendre un sérieux coup dans sa réputation.

Même si la jeune femme n'osait encore définir exactement c'est propos, les sous entendus équivoques qu'elle faisait ne laissaient rien au hasard... Aussi cela faisait profondément sourire intérieurement le porteur de lumière que de jouer ainsi avec le cosmos du juge qui par moment apparaissait pour mieux sombrer de nouveau dans les méandres de son corps... Le jeu était certes sadique mais au combien jubilatoire... L'homme se rappela alors certain souvenir, mêlant avec subtilité ceux de l'incarnat à se qui venait de lui parvenir du Juge du Griffon. De là à donner le terme fête à cela, il y avait tout de même la marge.


« Oui... Comme pour le procès de ses hommes croyant agir au nom d'une déesse. »

Il plissa un instant le regard.

« Aucune cour américaine, n'aurait laissé de tels illuminés échapper à la loi. Et puis ce lee harvey Oswald à tout de même pris la vie de notre président. »

Il soupira alors.

« Comment se faisait il surnommer déjà ? Attends ça va me revenir... Oui... Kanon. »

Un sourire satisfait apparut sur le visage du jeune homme qui semblait être fier de son effort, oui même si cela était fractionnaire il se rappelait de certaines choses... Un essai plutôt concluant somme toute.

Quel mal ne se donnait pas la belle, si Lucifer avait été homme de sentiments cela aurait peut être pu l'attendrir, voilà donc comment la chasseresse infernale s'y prenait pour séduire et arracher l'âme des mortels... Une manière douce tout à fait du goût du Déchu... Certes il lui manquait encore un peu de bouteille, mais la jeune femme aurai très bien put faire une ange déchue des plus satisfaisante.

Et ainsi, lentement, la Vampire se révélait sans que le juge ne cherche à lui échapper, mais en avait il envie... Il restait là immobile à un millimètre du vide tandis que la jeune femme continuait à parfaire son œuvre en finesse pour ne pas brusquer l'esprit sensible de l'homme, qui en l'espace d'un instant pourrait basculer dans le dénie.

Elle l'observait avec attention, le déchu sentait le regard de la jeune vampire le scruter lui qui sans mots contemplait la vue qui s'offrait à lui tel, un être perdu dans les méandres de sa conscience s'efforçant d'établir un lien avec une mémoire déficiente. Elle s'était encore rapproché de lui, avant de se retourner de manière brusque lorsque un bruit bien singulier se fit entendre, un bruit annonçant la venue d' êtres. La dernière phrase fit sursauter le jeune homme, ils les avaient retrouvés.

Tiens donc quel parfait timing Vampire, tu ne laisses donc rien de coté...Parfait nous allons donc jouer

Puis cette fois la jeune femme n'y mettait plus aucune ambiguité dans son cosmos, alors le jeune homme se releva un rictus au coin des lèvres pour prendre place devant Calia... Il la protégeait de son corps pourtant les yeux du jeune homme était clos, et le cosmos du Juge prenait de plus en plus d'empleur, montant crescendo, jusqu'à atteindre des sommets proprement terrifiant... Il était rayonnant de puissance infernale, cet homme inconscient par lequel s'exprimait Minos.

Des filets de cosmos semblaient partir des doigts du Juge du Griffon, tandis que les êtres avaient perdu entièrement leur autonomie... Un voix spirituelle retendit alors.


« Cosmic Marionetton. »

Il n'était plus que des pantins dans les mains habilles du Juge inconscient qui les dirigea pour la plupart en direction du précipice... Tout cela éveillerait bientôt les soupçons de la Police humaine, il allait bientôt devenir les bonnie&clyde de L-A. Oui tout se déroulait comme prévu et tandis qu'il brisa tout les os du corps du chef des truands, le rituel touchait à son terme...

Oui à présent, Lucifer possédait tout les souvenirs du Juge... Mais il allait encore jouer avec Calia, ce jeu était des plus amusants... Aussi la puissante aura disparut pour ne laisser place qu'à une fine aura à peine visible. C'est donc dans des termes particuliers et éthéré que la belle Calia reçut un ultime message de la part de Lucifer jouant le Juge.


« Ma descendance s'annonce particulièrement puissance, c'est pour cela que j'éprouve le plus grand mal à prendre le contrôle... Exprime cela à la Grande Prêtresse d'Hadès, prend grand soin de ma descendance, explique lui que sa place est celle d'un Juge des enfers... Mais surtout veille sur lui... Je ne prendrait surement jamais l'ascendant sur lui, nous nous reverrons dans une autre vie, Douce Calia... Soit son guide, tel est ta mission. »

Un cosmos spectral plus puissant encore sembla entourer celui de Minos tandis qu'il disparut dans les entrailles de Duncan. Oui, elle ne rêvait pas, elle avait la garde de la descendance de Minos qui s'avérait peut-être plus puissant que son ancêtre. Les cosmos disparurent alors et le jeune homme s'effondra reprenant peu à peu connaissance, un sourire au creux des lèvres se dessina devant la jeune femme, il semblait fier d'avoir pu la protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Sam 20 Mar - 5:54

Asclépios était donc arrivé dans la Grande Salle ou le Grand Pope trônait fièrement sur son trône, le premier sentiment qu'avait ressentit le nouveau gold saint était tout particulier... Un tel homme au vue de son statut devait surement posséder un grand pouvoir, pourtant son aura semblait si faible...

Le représentant d'Athéna devait donc cacher son aura, quel était son but tout cela attisait au plus au point Asclépios, et surtout qui était il... Aucun Gold saint n'avait survécu à la précédente guerre, et il ne pouvait s'agir d'un quelconque bronze... La déesse aurait elle fait dépêcher un membre de la communauté de Jamir, cette solution n'était point à écarter.

Asclépios qui avait réitéré ses vœux devant l'autorité suprême du Sanctuaire venait d'apprendre quelque chose qui fit naitre sur son visage un sourire carnassier... Une mission se présentait à lui et pas des moindres... Il s'agissait d'une mission de routine pour un être tel que lui, il devait se rencarder les enfers...

Tout cela ne pouvait qu'être des plus aisés, mais pourquoi une telle fixette sur la sombre Dame... Le Grand Pope la craindrait il à ce point ? Elle avait certes été un problème majeur selon les récits du gold saint de la Balance mais n'avait elle pas trahie Hadès ? C'était Noël ou un truc du genre ? Le Grand Pope avait il conscience de ce qu'il venait de faire ?

Donner carte blanche à un Scorpion était il la meilleure chose à faire ? Asclépios s'en frotta intérieurement les mains tandis que une foule de plan plus sadique les uns que les autres émergeaient en son esprit tordu. Oui cela promettait d'être instructif... Et cela sous toutes les coutures possibles et inimaginables.

Des questions ? Et quelles questions, Asclépios en avaient de toutes natures... Déjà qui était il ce Grand Pope... Un jour ou l'autre le Scorpion le saurait, ne valait il pas mieux que ce dernier passe à table tout de suite ? Non cela gâcherait le plaisir de l'apprendre dans les sons magiques et délicieux que sont les mélanges de souffrances et de soulagements... Une lueur sadique passa dans les yeux du Scorpion

Mais qu'était il encore en train d'imaginer, il voulait partager une séance de son art avec le Grand Pope, lui montrer l'étendu de son talent sur le représentant d'Athéna elle même... Asclépios s'imagina un instant le Grand Pope allongé sur la table de sa chambre des tortures personnelles, l'aiguille profondément enfoui dans les chairs du divin représentant.

C'est à peu près à cet instant que le jeune chevalier d'or caressa le doux rêve de sa torture sur un ennemi, nul doute qu'il allait le choisir avec le plus grand soin, qu'il ne le ferai pas seulement parler, non loin de là... Asclépios allait le ou la faire chanter à capella. Sa réflexion avait prit tout de même un certain temps, mais au terme de ses interrogations multiples, le Scorpion nouveau prit enfin la parole.


« Des questions sur la mission... Il me semble bien que non... J'en aurais bien une pour vous, mais je préfère attendre encore... Mais je vous promet que nous aurions à l'avenir une longue, une très longue discussion. »

Un sourire inquiétant se profila à la commissure des lèvres d'Asclépios qui après avoir une ultime fois salué respectueusement le chef des 88 chevaliers d'un signe de tête se releva avant de viser son casque d'armure sur sa tête.

« Monseigneur... Mes respects, si vous le permettez, je vais vous laissez vaquer à vos occupations … Je pars sur l'heure à la recherche d'un quelconque cosmos Spectral »

C'est avec prestance que le gracile Asclépios prit congés, sa cape virevoltant dans son sillage lui conférant encore plus de prestance.


* * * * * * * *

Asclépios s'était donc dirigé en direction de l'entrée du sanctuaire revêtu de sa précieuse armure sacrée... L'air était frais en cette nuit si particulière, oui sa première mission lui avait été confiée... Ses pas l'avaient alors conduit jusqu'à la plage du sanctuaire, le lieu était des plus agréables mais tellement anarchique...

Chaques grains de sable présentaient tellement de configuration géométrique différente et anarchique que si jamais il avait osé s'aventurer plus avant, le maniaque Asclépios aurait surement entreprit de les ranger.

C'est sur un gros rocher, le regard plonger dans l'horizon, les cheveux au vent que le Scorpion ferma les yeux à la recherche de la plus infime trace de Cosmos spectral... Cela fut un travail minutieux de longue haleine qui finit par enfin aboutir...

Un semblant de cosmos spectral venait d'émerger quelques par sur le continent américain pour enfin laissé place à une puissance sensiblement égale à celle d'un chevalier d'or... La ville lui était certes pour l'heure inconnue, mais lorsqu'il serait dans l'état en question, Asclépios saurait remonter sa piste.

Le jeune Maitre Espion prit le plus grand soin dans sa maniaquerie profonde de dissimuler jusqu'à la moindre trace de son cosmos, puis après avoir fait un bref passage dans son lieu de vie et s'être changé... C'est à la vitesse de la lumière que le nouveau chevalier arriva en amérique... Il avait choisit avec grand soin le lieu de son arrivée, un lieu désert, vierge de vie ou il pourrait enfin repérer la prochaine augmentation de Cosmos.



Une nouvelle fois, le Cosmos qu'il avait ressentit c'était réveillé, oui il s'agissait bien d'un juge pourtant une chose étrange se produisit alors, le cosmos semblait faiblir et se métamorphoser... Un cosmos spectral révélant un juge sans le moindre doute mais ce cosmos semblait immature, comme vierge de toute connaissance. Qu'elle drôle de sensation... Un rictus ainsi qu'une lueur sadique modifia le visage aux traits si doux du Scorpion.


« Que la chasse commence... Los Angeles, me voilà! »

Redoublant de vigilance, Asclépios diminua alors l'intensité de son cosmos au même niveau que celui des humble mortel peuplant, la ville qu'il allait visité... C'est à une vitesse proprement vertigineuse que le chevalier arriva enfin non loin d'un entrepôt ou de fortes effluves d'essence spectrale flottaient encore dans l'air.

Lorsqu'il pénétra dans les lieux, le jeune homme fit une moue devant le spectacle très théâtral trahissant la présence des spectres... Oui il avait lu quelque chose dans le genre dans les archives de ses prédécesseurs, cette nuit de solstice était spéciale pour les spectres... Ses derniers perpétrait meurtres sur meurtres... Un manière comme une autre de marquer son territoire... Les chiens le faisaient bien.

Asclépios s'interressa alors un peu plus sur les corps, ces derniers portaient de nombreuses marques de crocs... Ils avaient été vidés de leur sang, comme aspirer hors de leur corps... C'est alors qu'Asclépios se souvint d'une de ses lectures avant de murmurer.


« Le spectre du Vampire de l'étoile céleste des ténèbres... Il va falloir jouer serré, mon vieux... Un spectre et un juge... ca fait beaucoup. Mieux vaut les suivre à la trace... Maintenant que j'ai l'aperçut de ton cosmos Vampire, tu ne pourras m'échapper. »

Asclépios se dirigea alors dans la direction du cosmos du Juge des enfers en plein éveil... Le regard du Scorpion se porta alors vers la direction d'où venait d'émerger le cosmos qu'il avait ressentit.

« Bien en route »

le jeune Gold accéléra alors son avancée jusqu'à parvenir enfin au pied des immenses buildings au sommet d'un desquels se trouvaient le Juge et la Vampire... Il ne restait plus qu'à se cacher, suivre et récolter des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Dim 21 Mar - 7:39

Sous le ciel plombé de L.A., le temps semblait comme s'être un instant arrêté. Tandis que les hommes, eux, s'approchaient de plus en plus de Calia et de Duncan. Ce qu'ils devaient leur sembler vulnérables, ces deux jeunes égarés, se promenant seuls au sommet d'une tour, loin de tous et de toutes. Deux proies aussi belles que prometteuses.

D'ailleurs, la belle Vampire ne se faisait aucune illusion sur le sort que ces hommes leur réserveraient après les avoir dépouillés de tout ce qu'il pouvait posséder comme richesse. Oui, leurs intentions était si limpides qu'elle n'avait même pas besoin de se concentrer pour les deviner.

La violence et la convoitise se lisaient si bien dans leurs yeux autant que la cruauté qui s'échappait du moindre pore de leur peau.

Un appel plus grisant pour une somptueuse spectre assoiffée de sang et de carnage...

Et qui pourtant se retint d'agir. Ce n'était pas son plaisir personnel qu'elle les avait attirés en ce lieu, sans qu'ils ne s'en rendent une seule fois compte. Car Calia était une virtuose, capable d'endormir les êtres, n'hésitant pas s'il le fallait à se muer elle-même en une proie plus qu'attirante, même aux yeux des prédateurs les plus exigeants.

Enfin, là, il ne s'agissait encore que d'humains qu'elle offrait sur un plateau d'argent à un juge à peine éveillé.

- Duncan... Descendant du juge Minos du Griffon... Ne perds pas conf...

Fut tout ce qu'elle eut le temps d'articuler avant qu'il se lève brusquement et s'avance devant elle, étendant les bras en un large geste de protection.

Un sourire apparut alors aussitôt sur les lèvres devenues presque rouges de la sublime Vampire.

Un sourire à la fois satisfait et si cruel tandis que ses yeux ne cessaient de suivre chacun des gestes de Duncan, prête à intervenir au cas où. Ce qui ne s'avèrerait, sans nul doute, aucunement nécessaire.

Un cosmos infernal venait d'apparaître depuis un certain temps autour du futur juge Duncan. Energie faible qui gagna subitement en puissance avant d'atteindre une intensité tout simplement terrifiante sous le regard brillant de Calia.

Et avant même que les malfaiteurs ne comprennent ce qu'il leur arrive, Duncan sembla perdre conscience avant qu'une voix presque désincarnée ne s'élève. Une voix que la splendide spectre vêtue de noir aurait reconnue entre mille tout comme l'attaque employée sur ces misérables déchets humains...

Et le ballet commença, long si long pour les pathétiques acteurs de cette tragédie... Et au goût plus que délectable pour une belle vampire avide de massacre en cette nuit de Solstice.

D'ailleurs, elle ne put empêcher ses mots de lui échapper avec un plaisir et une joie non feintes.

- Seigneur Minos, enfin, vous voici de retour parmi nous pour oeuvrer au grand projet de notre sombre seigneur. C'est pour moi une telle joie de vous retrouver enfin.

Et le spectacle se poursuivit jusqu'à sa fin et à celle des acteurs qui finirent soit au pied de l'immeuble soit en pantins désarticulés sur les dalles de ce lieu si particulier. Sans qu'aucun d'eux ne comprenne rien à ce qui leur arrivait... Ni même ne surprenne Bella au moment où la chauve-souris se posa sur l'épaule de la mystérieuse Calia. Avant de lui offrir quelques infimes gouttes de sang qui la firent vibrer d'une autre joie tout aussi intense.

Enfin, le cadeau de notre seigneur, une âme d'une pureté incomparable comme ultime présent. Oui, grâce à nos efforts à tous, notre seigneur aura toute les raisons de se réjouir de notre petite fête en cette merveilleuse nuit.

Puis, elle se tourna de nouveau vers le juge déployant tous son art sur les derniers hommes survivants, enfin pour quelques bien brefs instants. Et leurs âmes ne tardèrent plus à apparaître, des âmes serviles qu'elle retint de son sombre et terrifiant cosmos rouge.

Puis, elle entra enfin en contact avec le juge du Griffon qui lui délivra son seul et unique message avant de disparaître de nouveau. L'aura de Minos s'évanouit ainsi aussi vite qu'elle était apparue devant la belle Vampire... Avant que Duncan ne s'effondre de nouveau sur le sol et que Calia ne se précipite pour le retenir, les dernières paroles de Minos tournant et retournant dans sa tête.

Prendre soin de lui, de Duncan, votre descendant... Oui, juge Minos, n'ayez aucune crainte, je veillerai de toutes mes forces sur lui. Il n'aura rien à craindre à mes côtés...

Et elle sourit à Duncan au moment où le jeune homme ouvrit les yeux, fier de l'avoir défendue contre cette bande de brutes. Elle fit ensuite augmenter son cosmos juste ce qu'il fallait pour que les âmes des défunts apparaissent au grand jour, ou plutôt au clair de la nuit des Ténèbres... Leur merveilleuse nuit de sang et d'horreur.

Elle passa ensuite les instants suivants à observer et étudier les expressions du juge face à l'apparition de ces âmes en transit.

- Merci, juge Duncan... Merci, infiniment de m'avoir défendue...

Glissa-t-elle ensuite à l'oreille du magnifique jeune homme de sa voix si singulière. Ses accents fixes et glacés, mais toujours aussi subtils, s'étaient multipliés tout en se renforçant...

Oui, elle voulait voir jusqu'à quel point, Duncan se montrerait réceptif à ces appels si légers.

Puis, sans lui laisser le temps de se relever, elle déposa à son tour, un baiser sur la joue du jeune homme. Lui rendant ce geste doux et si étonnant de la part de spectres avides de tueries et de sang...

- Mais dis-moi ? Maintenant que tu as retrouvé une partie de tes souvenirs, comment te sens-tu, mon beau Duncan ?

Murmura-t-elle ensuite avec toujours autant de douceur avant de poser quelques doigts sur ses lèvres. Et les âmes continuaient à les entourer de très près, manipulées par les chauves-souris... Qui les retenaient de force près d'elle et de son protégé.

- N'aie crainte, tu n'es pas fou, moi aussi, je les vois. Ferme les yeux et concentre-toi...

Et elle l'aida à se rappeler.

- Bien, tu souviens-tu de ce qu'il vient juste de se passer ? Cette force immense en toi. Regarde les, ces pantins... Ouvre les yeux et conptemple ton oeuvre... A toi et toi seul...

Et elle se releva, entraînant le juge à sa suite, lui tenant la main avec douceur voire tendresse.

Sa voix elle-même s'était faite plus chaude, presque amoureuse. Elle mettait vraiment tout en oeuvre pour confronter le juge avec sa propre nature, sa force et son destin au sein de l'armée des Enfers.

Et ce fut ainsi qu'elle put revivre avec lui les tous derniers évènements... Tout en douceur car si elle souhaitait lui ouvrir les yeux, elle voulait le faire sans qu'il ne sombre dans la panique ou dans la folie. La Vampire se montrait si douce, elle avait tout d'un ange... Oui, elle affichait une douceur immense sous laquelle se blotissait sans un bruit le pire des monstres au service du seigneur des Enfers...

- Oui, c'est bien cela, comme tu l'as dit à plusieurs reprises avant cet affrontement, tu es bien un juge... Duncan... Un juge puissant et respecté de tous... Un juge oeuvrant au sein de plus grand des tribunaux...

Et elle enserra son bras s'appuyant avec délicatesse contre l'homme. Voix douce et chaude aux accents éthérés subtils voire effroyables.

Un mélange que seul le redoutable spectre pouvait apprécier à sa juste valeur.

- Et ta justice est la plus grande de toutes... Nul ne peut s'y soustraire... Oui, nul...

Et elle sourit presque laissant de nouveau son éclat de Vampire apparaître, ses longues ailes se déployant dans toute leur splendeur, leur élégance alors que l'ombre du surplis se dévoilait, elle aussi, sans qu'elle ne le revête une seule fois.

-Car telle est ta force... Cette force que tu as ressentie en toi avant de perdre un instant conscience. Elle est bien réelle, et c'est aussi elle qui te permet de voir toutes ces âmes qui t'entourent, de les sentir et même de lire en elles...

Et elle insista sur ces derniers termes avant d'achever.

- Tout comme ceci est ton oeuvre, ceci est ton devoir envers le seigneur des Enfers et d'Elysion régnant sur le monde des morts, offrant son repos à toutes les âmes... Ouvrant les portes de son monde à la sublime noirceur...

Puis, soudain, elle s'interrompit ressentant une brève hésitation dans le regard du juge.

- Chut... N'aie pas peur de me nommer par mon nom complet. Même si cela te semble encore trop incroyable car c'est belle et bien mon nom, mon seul et unique nom. Je suis Calia... Calia, la Chasseresse des Enfers... Calia du Vampire...

Compléta-t-elle, toujours attentive au moindre mouvement chez le jeune homme qui, cette fois, ne parut guère surpris.

- Et cette nuit est la nôtre, celle où bien des hommes et des femmes, vieillards et enfants, se présenteront devant moi, devant vous...

Et plongeant de nouveau ses yeux dans le regard si pur de Duncan, elle acheva.

Viens avec moi, nous avons encore à faire. Pour toi, le marionnettiste des Enfers, j'ai encore bien des cadeaux à offrir, bien des choses à révéler avant de pouvoir enfin te ramener à notre demeure...

Et elle se dirigea vers le Puits ordonnant aux âmes de s'y précipiter, scellant ainsi leur destin.

- Bien, maintenant l'heure est venue d'accomplir un nouveau pas vers la guérison, juge Duncan...

Et elle lui tendit la main, l'invitant à la rejoindre sur le rebord, avant d'étendre son bras vers un lieu lointain...

- Regarde cette bâtisse, là-bas avec cette immense croix dressée vers le ciel alors que le ciel est sourd et si aveugle...

Les mots de Calia étaient cruels mais justes, si ces hommes espéraient quelque chose n'était-il pas plus simple de s'adresser à eux, les spectres du seigneur Hadès, comme certains d'entres eux, le faisaient déjà...

- Oui, le ciel est inaccessible aussi à nous de leur ouvrir les yeux et pousruivre notre banquet juge du Griffon... Car tel est ton nom complet, Duncan du Griffon, juge du Griffon...

Et sur ces derniers mots, elle se tut, le laissant seul décider de son avenir...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Mer 21 Avr - 7:38

Le Juge Infernal avait offert un ballet de marionnettes magnifique à la jeune femme, fameux... Oui tour à tour sadique, joueur et maitre dans son art si subtil, « Minos » avait sans le moindre effort prit le contrôle des humains, jouant avec eux dans un pièce funèbre qui se termina par une symphonie d'os se brisant en parfaite harmonie.

La jeune spectre du Vampire avait eut une joie non feinte de retrouver « le seigneur Minos », une joie qui était certes émouvante mais n'aurait pas fait couler une seule larme à Lucifer... Il aimait à se jouer de la situation, oui cette guerrière bien que valeureuse sans le moindre doutes ne pouvait rien faire pour démasquer le parfait jeu d'acteur dont faisait preuve le Père des Apparences et des Mensonges.

Le regard de Duncan se posa sur les flux vitaux tout juste décorporés... Lucifer savait bien de quelle substance, il s'agissait... Une substance spectrale...


Citation :
- Merci, juge Duncan... Merci, infiniment de m'avoir défendue...

C'est quelques mots qu'elle lui avait glisser à l'oreille fit naitre un frisson, frisson qui parcourut son corps dans son intégralité... Les accents qu'elle donnait à ses paroles s'exprimaient sur différent plan d'existance, un appel subtil, un appel qui appelait une réponse... Mais il n'eut le temps de mettre en œuvre la suite de son plan machiavélique... La belle se leva après avoir déposé un baiser sur sa joue.

Elle lui posa alors des question sur son état... Comment Lucifer pouvait il bien se sentir si ce n'est comme un charme... Il était en bonne passe pour pouvoir ressusciter avec son vrai corps. La belle usait de ses charmes à merveille, elle se faisait ensorceleuse... Mais tout parfait soit son petit jeu... Que pouvait elle face à un maitre reconnue de cet art si subtil?

Voyant que les âmes ne cessaient virevolter autour d'eux Duncan se décala afin de s'éloigner... Le jeune homme s'approcha avec prestance et élégance du bord de la toiture.


« Je ne suis pas fou... Comment expliques tu tout ceci ? »

Oh que oui qu'il se rappelait de ce qui venait de se passer... Mais Lucifer connaissait bien les hommes après tout n'etait ce pas lui qui était resté collé au basque de l'humanité depuis la nuit des temps ? Un homme de loi se devait d'être rationnel, un esprit profane pouvait très bien faire abstraction de ses actes lorsque ceux ci chamboulent trop de chose dans leur vie... Certes une infime partie d'un humain avec un tel patrimoine pouvait y croire jusqu'à tenter des choses impossible, inintelligible selon son schéma de pensée pour se prouver la véracité de ces choses tellement incroyables.

Machinalement Duncan se « laissa » entrainer à la suite de Calia qui venait de lui prendre sa main... Sa voix se faisait chaude et amoureuse, elle était vraiment prêt à tout pour ce « jeune juge » en devenir... Tout ce passait à merveille, elle ne marchait pas dans le plan de Lucifer, elle se jetait littéralement dans les bras du Seigneur du Mal.

Lucifer n'était pas dupe, sous son apparente fragilité, la belle Calia était une prédatrice et la moindre erreur serait vite sanctionnée. Lorsqu'elle lui annonça qu'il était un juge siégeant au plus grand des tribunaux, il murmura avec douceur.


« Le tribunal infernal du seigneur des morts... »

Lorsqu'elle avec délicatesse ses bras autour de lui, Duncan en fit de même en sentant profondemment la chevelure de la belle Calia, sa voix éthérée semblait attiré le jeune homme, qui humait l'honneur de cette beauté en fermant les yeux...

Citation :
- Et ta justice est la plus grande de toutes... Nul ne peut s'y soustraire... Oui, nul...

Elle dévoila alors son surplis, ce qui fit sourire doucement le jeune homme, s'il était en plein rève, il ne fallait pas qu'il se réveille... Il semblait y être bien, très bien même.

« Ma force... de lire en elle...

Duncan semblait répété machinalement tout ce que la belle lui disait... Il était comme hypnotisé.

« Mon devoir... »

« Mon devoir »
reprit il de manière plus décidé.

« Je n'ai aucune crainte, Belle chasseresse... Seulement un peu de mal à m'habituer à tout ceci... Comment dire, c'est si soudain.

Et quittant ses bras s'avançant de nouveau en direction du bord de la toiture, il reprit

« Oui... cette nuit est la nôtre, belle et redoutable Vampire. »

Oui, révèle moi tout belle Calia, livre moi sur un plateau d'argent les enfers... Ta prêtresse, ton dieu... Je les manipulerai tout comme toi afin de récupérer mon corps.

Duncan avait rejoint alors la Jeune Spectre qui ouvrit le Puits supurants des âmes afin de précipiter les manants qui avaient osé s'avancer face à eux.

Il suivit sans la moindre hésitation, la jeune femme après tout si elle disait vrai n'importe quel humain se respectant voudrait plus de pouvoir... Il n'y avait qu'à prendre l'exemple de nombre d'hommes politiques et de ce qu'ils étaient capables de faire pour plus de pouvoir.


« Duncan juge du Griffon... » susurra t'il avant de déployer ses mains tel des ailes et de se laisser choir du haut de la batisse... Le moment fatidique de vérité était venu.... Comment allait elle réagir, la belle Vampire face à un tel acte ?
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Jeu 29 Avr - 3:40

Ainsi se poursuivait la nuit du Solstice... Ainsi se poursuivait le réveil lent mais désormais inéluctable du nouveau juge du Griffon...

Tandis qu'au sommet du gigantesque bâtiment, Calia attendait, patiemment son heure, celle où le juge prendrait définitivement conscience de ce qu'il était...

Juge Duncan... Juge Minos...

Ne soyez plus qu'un seul et même serviteur d'Hadès, l'un des trois puissants juges dirigeant le tribunal des Enfers...


Et elle baissa un instant les yeux, se focalisant sur les vibrations encore si aléatoires du cosmos spectral.

Puisez dans votre force juge, éveillez votre cosmos, ne vous effrayez pas de votre propre puissance...

Songea-t-elle lorsque le jeune homme la saisit avec douceur avant de l'enlacer... Répêtant machinalement les phrases qu'elle lui murmurait tout en caressant longuement sa somptueuse chevelure de feu...

Elle se blottit alors davantage dans ses bras, le laissant continuer son éveil... L'humain en lui était sans doute encore plus que présent car au plus profond des Enfers, le juge Minos ne l'aurait sans doute même pas regardée, sauf pour lui donner des ordres, sa vie entière dirigée uniquement vers le dieu qu'il servait avec le plus grand dévouement.

Enfin, pour l'instant, Duncan avait encore cet aspect humain qui se manifestait au grand jour...

Cette facette de toi qui finira par mourir pendant qu'éclorait l'un des plus puissants spectres de notre sombre seigneur. Un spectre de plus pour veiller sur lui...

Et le guider, notre seigneur est encore si jeune, juge Duncan... Si jeune...


Puis, enfin l'étreinte prit fin, Duncan la relâchant avec délicatesse avant de se diriger vers le bord de la toiture. Cet instant de faiblesse resterait juste dans la mémoire de la somptueuse Vampire... Nul ne pourrait jamais lui en faire le reproche et certainement pas elle, pas l'énigmatique Calia. Comment pourrait-elle seulement en avoir le droit ? Sa vie de Vampire était déjà longue et bien des épreuves l'avait jalonnée...

Et puis quel spectre, excepté ce crapaud de Zélos, aurait une telle idée en tête ? Zélos le fou de Pandore, bien plus redoutable qu'il ne pouvait y paraître, enfin s'il avait au moins eu le quart de cervelle nécessaire pour agir.

Enfin Calia chassa cette idée avec véhémence. Zélos n'était pas réveillé et cela n'était sans doute pas encore prêt d'arriver.

Et puis, comment oser songer à cet ignoble lâche, passant le plus clair de son temps à calomnier ses semblables, alors qu'elle avait le plus beau et redoutable des juges sous les yeux. Un juge adorant le silence et maître en manipulation... Un juge froid capable de tuer sans une once de pitié... Celui qu'elle respectait le plus parmi les trois... Manipulateur tout comme elle...

Oui, ne vous en faites pas, juge Duncan, moi seule ait été présente lors de ces ultimes moments de faiblesse... Après tout, la vie précédant le véritable éveil n'était pas celle du spectre... Et elle ne doit plus être évoquée...

Et le ciel s'obscurcit soudainement tandis que Duncan approchait du bord, jouant avec le vide et cette sensation de puissance qu'il devait irrésistiblement sentir monter en lui.

Duncan juge du Griffon l'entendit-elle murmurer avant qu'il ne se laisse tomber du haut de la gigantesque demeure...

Et que Calia ne ferme ses longs yeux de rubis, laissant son puissant et sombre cosmos rouge emplir l'air, rayonner au sommet de la tour. telle une flamme sombre et attirante...

La chute de Duncan était son épreuve, celle qu'il avait lui-même choisie et soit il s'éveillerait totalement et déploierait son cosmos avant d'atterrir sans la moindre égratignure sur le sol sale de L.A. soit elle devrait user de l'une de ses ruses pour lui éviter tout péril...

Et cela Calia ne le ferait qu'au tout dernier moment. Pour l'instant, elle veillait tout simplement, comme une flamme en haut de son phare, son cosmos faisant onduler avec une grâce à nul autre pareille à la fois la soie noire de sa longue robe et le feu de sa chevelure dénouée...

Une vision sublime, une image de toute beauté attirant immanquablement l'oeil sur elle...

Somptueuse Vampire au teint de neige, les bras étendus en un appel mystérieux alors que sa voix s'élevait, troublante, en un chant que seules ses compagnes ailées pouvaient entendre.

Et Bella virevoltait autour d'elle, ajoutant encore plus au poids du mystère... Du charme incomparable de la jeune femme...

Juge du Griffon... Duncan du Griffon... Puisse cette nuit être la votre,

N'ayez aucune crainte, je prendrai soin de vous...

Je vous guiderai comme votre ancètre me l'a demandé...

Et ce quelque soit l'issue de cette épreuve.


Et sur ce chant aussi doux que terrible, elle s'aligna totalement sur la chute du jeune homme. Prête à faire intervenir ses innombrables compagnes en cas de péril imminent. Une douce, si douce, façon de préserver la vie du juge que de le rattraper du bout de ses immenses ailes...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Sam 1 Mai - 2:34

Le vide, un appel grisant et mortellement dangereux s'était étendu sous le corps en chute libre de « Duncan »... Si l'homme qu'incarnait Lucifer avait eut le courage de se lancer dans le vide, il fallait maintenant poursuivre, pousser le vice plus loin... Lucifer avait le temps de sa chute pour mettre en place la suite machiavélique de son plan... Un timing serait digne de mettre l'esprit vif et le génie de l'Archange au défi.

De prime abord, il s'était approché du vide dans le but de réserver à la belle, un éveil de Juge plein de majesté, cependant cela fait que ferait elle après... Lucifer avait besoin d'un guide, d'un allié en Enfer aussi, songea t'il alors que défilait à une vitesse folle les étages.

Tandis que le Puissant cosmos Spectral du Juge Duncan commençait à l'envelopper légèrement au début, puis de manière bien plus visible, Lucifer eut une idée de Génie. Derrière ses yeux clos sont esprit analysait et choisissait les meilleures options pour le futur... Il avait un protecteur en la personne de Calia, comme l'avait demander l'interprétation émouvante et poignante qu'il avait fait d'un Minos cédant sa place à son descendant.

La chute de l'homme se ralentissait lentement, doucement jusqu'à enfin se stopper vers le dixième étage de l'immeuble... Il allait donner un faux espoir à Calia, Un homme était capable de bien des folie grâce à ses croyances, mais ne disait on pas aussi que l'humain était une créature imparfaite... Une créature faible pouvant commettre de nombreuses erreurs en raison d'un esprit profane borné réfutant toute chose sortant de l'ordinaire pour préserver la santé mentale de son possesseur.

Oui, il tenait son idée, aussi s'il se montrait imparfait, il garderait auprès de lui celle qui serait dans sa tache, sa plus grande alliée... Lorsqu'il ouvrit les yeux, la première chose que « Duncan » vit fut le vide en dessous de lui, et pourtant il semblait en suspension comme si le temps s'était lui même arrêter... Alors son attention se reporta sur une étrange chaleur entourant son corps, une espèce de fumée noiratre l'entourait : le cosmos Spectral.

Si tout d'abord, le jeune Avocat avait soupiré de soulagement très vite, un cheminement naturel commença en son esprit, ce qui était en train de se passer n'avait rien de naturel... Tout cela était totalement impossible... Aussi à mesure que la peur s'emparait de l'homme, son rythme cardiaque s'accéléra et le cosmos s'amenuisa très vite, l'esprit profane avait prit le pas... Soudainement, le puissant cosmos qui était apparut auparavant disparut et tel le coyote dans un cartoon américain, la chute qui s'était trouvée suspendu reprit plus rapide et violente que la précédente...

Duncan avait échoué le test qu'il s'était lui même choisit à présent seul Calia avait le sort de l'homme entre ses mains, allait elle tenir sa promesse ou bien la rompre en raison de la déception... Le choix lui revenait à elle la Spectre de la Vampire... Alors qu'allait elle faire ? Duncan l'ignorait même si Lucifer avait lu dans l'âme de la jeune femme, une profonde dévotion pour la tache que « Minos » lui avait confié quelque minute plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Sam 1 Mai - 7:35

La nuit semblait sans fin comme la chute du futur juge du Griffon alors que du haut du bâtiment, yeux fermés, cosmos toujours flamboyant, la somptueuse Vampire Calia suivait cette inévitable descente. Et auprès d'elle virevoltait la puissante et mystérieuse Bella. Bella qui veillait sur elle...

Bella avec qui elle avait tout partagé avant cette faille dans sa vie de spectre...

Cette faille qui l'avait marquée mais que jamais la Vampire ne regretterait. Non, cela lui avait révelé sa force même si le prix en avait été si lourd pour elle...

Puis, le temps avait passé et Bella avait enfin pu la rejoindre, à l'instant exact de la chute de son vénéré seigneur Hadès.

Hadès... Mon sombre monarque... Jamais je ne vous ai failli... Jamais, je ne vous faillirais...

Chute des corps...

Et Duncan sera votre juge... Je l'ai promis à Minos, oui, j'ai promis de veiller sur lui pour vous, mon sombre monarque...

Pour vous ramener enfin l'un de vos plus puissants serviteurs...


Chute des corps...

Vols obliques et tournoyant des chauves-souris. Danses des voiles noirs dans la nuit...

- Eveillez-vous juge Duncan du Griffon...

Oui, c'est cela, éveillez-vous...


Soufflait-elle dans le vent. Chantait-elle presque de cette voix au timbre si envôutant, ce véritable chant de sirène. Non, c'était encore bien plus puissant, plus subtil que cela. Un doux fredonnement qui s'était élevé avec les premières manifestations du puissant cosmos du Griffon...

Oui... Eveillez-vous, juge Duncan... Vous en êtes si proche...

Et un instant, il sembla si proche d'elle, de la spectre qu'elle était, si proche d'atteindre enfin l'éveil...

Avant que l'humain ne reprenne sa place, s'imposant au cosmos spectral qui s'effaça brutalement, laissant le jeune homme face au destin qu'il semblait s'être choisi.

Et que la chute vertigineuse ne reprenne encore plus rapide...

Chute des corps...

Pourquoi mon beau Duncan... ? Pourquoi doutes-tu encore de ta force pour retarder ainsi ton éveil ?

Et elle ne bougea pourtant pas un seul instant. Pas un geste.

Chute des corps...

Le bitume sale de L.A devait lui semblait si proche, si proche... L'impact ne tarderait guère plus.

Quelques ultimes secondes non dizièmes de secondes avant le choc.

Et la rousse Calia baissa la tête, se résignant tout en éteignant son sombre cosmos telle une flamme qu'un vent trop fort aurait soufflée.

Fort, tu es si fort Duncan... Pour ainsi t'opposer encore à ton destin, retarder l'échance. Au péril même de ta vie !

Une dernière parole sonnant comme un reproche avant qu'elle ne lance soudain l'ordre.

" Agissez mes soeurs ailées ! Rattrapez-moi cet homme !!!

Oui, rattrapez-le.


Et aussitôt, la danse des Ténèbres commença. Des centaines de chauves-souris se mettant à tournoyer autour du juge avant d'enfin stopper sa course vers le sol mais le ballet ne s'arrêta pas là. Elles le transportèrent au coin de la rue avant de la déposer sur le sol, si loin de la belle Calia toujours immobile au sommet de sa tour...

- Duncan, tu as en toi une force immense. Oui, si puissante pour ainsi triompher de l'influence de Minos...


Lui transmit-elle tandis que ses compagnes ailées escortaient toujours le jeune homme en attendant qu'elle les rejoigne enfin.

- Juge Duncan... ? Duncan... ? Comment vas-tu ?

Sa voix semblait inquiète mais pour un spectre avisé, elle sonnait aussi comme une sentence.

- Tu as échoué, Duncan... Et sans mes cmaies, tu ne serais plus de ce monde...

Et Hadès aurait perdu son juge avant même de la retrouver... songea avec tristesse la belle vampire. Elle souhaitait une seule chose servir Hadès de son mieux... Tout en respectant la volonté de Minos.

- Je crains que cette fois la fête ne soit finie, mon beau Duncan. Et je ne peux pas non plus t'emmener avec moi... Pas si tôt, pas tant que...

Puis soudain Calia se tut. D'autres hommes s'approchaient de nouveau. Sans soute le dernier carnage de la nuit. Ce qui donnerait peut-être une ultime chance au Griffon de s'éveiller. Mais la Vampire, une chose était aussi sûre, elle ne pouvait ramener aux Enfers un homme encore trop attaché à sa vie humaine...

Tout dépendrait maintenant de lui.

- Des hommes approchent, mon beau Duncan. Des hommes aussi mal intentionnés que tous les autres. A toi de choisir maintenant. J'ai le pouvoir de me rendre invisible ainsi que tout ce que je touche. Et je pourrais facilement nous mettre hors de portée de tous ces hommes.

Et sur cette dernière phrase, elle tendit la main vers le jeune homme tout en attendant sa réponse.

Et au-dessus d'eux volait Bella...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Sam 1 Mai - 9:32

Lorsque des chauve-souris par centaines se mirent à entamer leur ballet autour de lui, le jeune Duncan ferma les yeux... Sa course venait de se stopper cependant ses sens lui révélèrent que son corps était toujours en mouvement, aussi l'homme ouvrit les yeux pour se rendre enfin compte qu'il se dirigeait en direction d'un coin de rue avant que les serviteurs ailées et zélées de la belle Vampire ne le dépose sur le sol.

Les paroles que lui fit parvenir, la jeune femme ne faisait qu'ajoutait de la frustration à ce qu'il ressentait... Il était Duncan, et n'était sous l'influence de personne, il était lui et nul autre... Si Elle ne pouvait ne le comprendre, cela lui était indifférent. Il n'était pas son aïeul, Minos était mort depuis longtemps maintenant, elle devrait l'accepter tôt ou tard...

«  Minos... »

Il plissa le regard haineux tandis qu'une puissance incomparable à celle de Minos s'échappa de lui... Son, cosmos était bel et bien celui d'un spectre pourtant jamais Minos n'avait eut une telle puissance... Voilà donc la raison pour laquelle, il était parvenu à absorber l'essence du juge lui même... Ce jeune homme n'était pas Minos certes mais ce dernier pouvait être fier de sa descendance.

Un Juge avait disparut et sa relève s'annonçait encore plus puissante... C'est alors que la jeune femme apparut comme par magie, d'où était elle apparut il ne le su cependant... cela n'eut guère l'air de le choquer, cette femme semblait user de ses dons si facilement, que c'en était frustrant.

« Comment je vais ? »

Dit il en serrant les dents, les faisant grincer.

« J'ai l'air d'aller bien... Je suis censés avoir une grande mission à se que tu m'a dit mais regard moi... Je suis incapable de faire ne serait ce qu'un petit truc. »

La suite des paroles de la jeune femme n'était guère plus réjouissante et aux plus cette dernière employait des phrases dures au plus l'énervement du jeune homme faisait croitre ses forces.

«  Ainsi toi aussi tu m'abandonnes »

Fit il en éclatant d'un rire malsain. Puis son regard se posa sur la rue, la venue imminente des hommes semblaient être perçut par Duncan comme si ses sens était amplifier... Les bruits de pas des hommes s'ajoutait à l'énervement de Duncan, le bruit semblait l'irriter au plus au point.

« Je me moques complètement d'être hors de leur portée, tout ce que je veux c'est que le vacarme que j'entends s'arrêtes... »

A présent il était trop tard les hommes étaient en vue, et continuaient de s'approcher... C'est alors que l'un d'eux se figea, avant d'interpeller les autres malfrats.

« Regardez moi le lui.... C'est cet espèce d'enfoiré de blanc qui m'a foutu en taule... »

Le gang s'approchait de manière plus rapide lorsque soudain Duncan se tourna vers Calia, la regardant de manière intense.

« Ne fait rien, laisse moi... C'est à moi de me débrouiller... Si tu veux m'abandonner alors tu n'as plus de raison de me protéger. »

Duncan se releva alors péniblement avant de se diriger en direction de celui qu'il avait jugé... L'homme avait été inculper pour viol et meurtre cependant lors de son transfert vers la prison, son gang l'avait fait évader... Tandis qu'il se dirigeait dans leur direction, Duncan emplit de haine et de colère commença à interpeller l'homme.

« Mécréant, maudit... Comment as tu pu osé... Violeur... Assassin... Toi et tes frères, vous êtes des petites ordures... »

Il se mit alors à courir dans leur direction tandis que les hommes sortirent des barres de fer... Un premier coup de barre fit écrouler Duncan au sol, le deuxième fit retendit un bruit de craquement, un troisième suivit, puis d'autres... Ils étaient en train de rouer de coup, le pauvre homme dont le cosmos vibrait à outrance au rythme des coups qu'il prenait jusqu'à exploser littéralement dans un cri puissant.


« Gigantic Feathers Flap!! »

Le Cosmos de l'héritié de Minos échappa tellement à son contrôle que l'onde de choc de son attaque ne ravagea pas seulement les hommes, sous l'impulsion de sa fureur, son attaque ravagea la totalité du quartier réduisant en cendre habitation, voiture et tout ce qui se trouvait dans les parages tandis que le Surplis du Griffon vint recouvrir le jeune homme qui peu à peu se calma...

Le silence était retomber sur les lieux, le calme était revenu... Duncan n'avait plus aucune migraine, plus qu'un étrange sentiment de paix intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Sam 1 Mai - 9:54

Asclépios s'était quelque peu éloigné de la scène afin de profiter au mieux du spectacle que lui offrait la chute d'un Juge latent... Cet homme était suicidaire, complètement suicidaire... Lorsque le cosmos du jeune homme se réveilla le gold saint fit une grimace... L'homme venait de se figer dans les cieux par la puissance de son cosmos.

« Merde... Ce Spectre, ce Juge est viable. »

lâcha t'il dans un soupir, mais lorsqu'il assista à la seconde chute de l'homme, Asclépios retrouva son sourire.

« L'esprit humain est faible... Tu aurais du choisir un autre moyen de t'éveiller Spectre... Quelque chose me dit que ton arrivée va faire un flop. »

Lorsque le juge arriva non loin du sol, Asclépios rajouta.

« Ou un splash !! »

Cependant ce que le Gold saint attendait, n'arriva point... Une centaine de sale bestiole vient alors entourer le jeune Juge pour le transporter à plusieurs centaines de mètre de là.

«  Ca s'est pas drole... »

Son regard se dirigea en direction de la tour... La femme spectre était intervenue mais il ne fallait pas pour autant perdre une seule miette de ce qui se produisait aussi Asclépios poursuivit son observation... Collant tel une chewing-gum à la semelle du Juge...

Asclépios prit place dans un coin sombre, légèrement en hauteur ou nul ne pourrait l'apercevoir... La femme était de retour à ses cotés cependant l'homme semblait instable... Aussi lorsqu'un groupe de malfrats arriva, Asclépios grimaça...

« Partez... Fuyez... Surtout ne le cherchez pas... Par Athéna, si vous me le réveillez ce Juge là, les choses seront beaucoup moins facile... »

Ce qu'il craignait se produisit aussi lorsque le cosmos tendit à l'explosion, Asclépios dut se résoudre à trouver un lieu plus éloigné afin de poursuivre son observation... Le cosmos de l'homme était démesurer, peut-être plus que celui d'un chevalier d'or... L'explosion qui se produisit par la suite, fit plisser le regard d'Asclépios.

« Merde... »

Le surplis du Griffon venait alors de recouvrir le spectre qui venait de terminer son éveil.

« Ca craint »
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Dim 2 Mai - 10:42

Alors que les pas de la bande de malfaiteurs martellaient de plus belle le sol dégoûtant de saleté de L.A., Calia avait pu assister aux premières loges à la crise de Duncan du Griffon. Son expression avait d'ailleurs changé du tout au tout alors que tout se bousculaient dans sa tête... Colère, révolte, déception, frustration, droiture, sens de la justice exacerbé et l'apparition de ces truands fut la goutte de trop...

Et durant tout ce temps, elle l'avait écoutée patiemment, gardant sa maîtrise malgré tout ce qu'il lui avait asséné à elle aussi...

Minos... ! Avait hurlé ses pensées !

Pas Minos !!! Il n'était pas Minos mais Duncan...

Et cela, bien sûr que que Calia le savait et pouvait comprendre ce qu'il ressentait. Comment la Vampire aurait-elle pu seulement l'ignorer ? Son propre éveil s'était déroulé dans des circonstances épouvantables avant de finir en bain de sang. Sang des premières victimes qu'elle offrit à hadès. Jour si lointain à présent.

Enfin, elle secoua la tête, ce n'était guère le moment. Et suivant modestement le jeune homme dans cette ruelle si sordide, elle jaugea aussitôt le danger. Ces hommes avaient accouru lorsque son beau protégé avait éclaté de ce rire si délicieusement dément. Un rire qui avait aussitôt attiré l'attention de ces hyène sur ce qui devait leur apparaître comme un jeune couple égaré.

Quoique à les entendre ils semblent se connaître... Des amis pour le diner, Duncan ?

Songea-t-elle en sentant l'odeur du sang exhaler du moindre pore de leurs peaus.. Tueurs avec le sang de leurs victimes sur les mains...

Puis, la Vampire entendit le timbre si viril de Duncan résonner à ses ouies. Et que dire de l'intensité de ton regard...

Ce qu'elle y lut alors la plongea dans une sorte de joie sauvage...

Comme si quelque chose de grave et de grandiose allait se passer sous peu...

T'abandonner, Duncan... Tu crois que je veux t'abandonner ?

Elle lui aurait bien répondu mais son ton était si furieux et décidé qu'elle accepta de rester sur place. Curieuse de voir la tournure que prendraient les évènements. Même si rester ainsi sans intervenir allait être assez compliqué pour la somptueuse spectre rousse.

Surtout lorsqu'elle vit ces infâmes cancrelats rouer de coups l'un des trois juges des Enfers. Quelle honte pour eux. Quelle pitié pour l'armée des Enfers que de voir ainsi le noble et puissant Griffon jeté face contre terre et frappé avec la dernière des brutalités par cette bande de cafards dégénérés.

Tel est ton choix, Duncan... Tel est ton choix...

Se répéta-t-elle à plusieurs reprises avant de s'éloigner à couvert, soudain alertée tandis qu'un sourire plus que cruel se dessiner sur ses délicates lèvres devenues si intensément vermeil. Enfin... Duncan... Tu es sur le point de réaliser... Ces hommes sont dejà morts sans même le savoir...

Et la belle Vampire au teint de neige embrasa juste ce qu'il fallait de son comos rougeoyant pour se protéger de la déflagration qu'entraînerait inévitablement le cosmos de Duncan du Griffon. Cosmos qui enflait... Enflait... Jusqu'à exploser et tout emporter sur son passage !

Enfin... Magnifique spectacle, mon beau Duncan ! Quel beau feu d'artifice pour honorer notre jeune seigneur... !

Et sans attendre que les derniers débris calcinés ne retombres, la rousse Calia avança avec lenteur, rayonnante de beauté au milieu de centaines d'âmes qui erraient incrédules tout autour d'elle et du juge maintenant affalé sur sol...

Et sa voix s'éleva douce et chantante... Oui, elle chantait vraiment...

- Qu'attends-vous... Ames perdues dans la nuit... Le Puits est ouvert. Notre seigneur vous attend à bras ouverts... Venez vous plonger dans ses bras. Venez vous y reposer...

Oui, en Enfers, tous sont bienvenus...

Ainsi progressait-elle, légère, irréelle au mileu des défunts jusqu'à ce qu'elle rejoigne enfin le juge Duncan qui gisait toujours à même le sol.

Le surplis sembla un instant la gênait avant que d'un seul geste rapide, elle ne retorune le jeune homme comme une crèpe, l'allongeant sur le dos. Il lui sembla soudain si calme. Comme si cette débauche de violence et d'energie l'avait enfin apaisé.

Puis ses dernières paroles lui revinrent en mémoire. Il ne voulait pas de son aide. Qu'à cela ne tienne... Songea-t-elle en s'installant près de lui avant de murmurer à son ouie si sensible.

- Souhaites-tu toujours que je te laisse, juge Duncan...

Un drôle de sourire venait d'apparaître sur les lèvres de la Vampire. Un sourire en totale contradiction avec la douceur infinie de sa voix merveilleusement chantante.

- Souhaites-tu toujours que je t'abandonne maintenant que tu as enfin osé ouvrir les yeux...

Le ton était soudain devenu aussi froid qu'une lame avant de s'adoucir de nouveau. Calia ne plaisantait pas. Elle avait une missiion à accomplir et la mènerait jusqu'au bout.

- Tu ne tiens pas à me répondre... Tu ne veux toujours plus de ma compagnie et encore moins de ma protection...

Et ses longs yeux de rubis se fermèrent, son expression devenant étonnement triste non juste peinée.

- Cela m'ennuie, je n'aime pas cela...

Un ton plein de reproches...

- Oui, par ton attitude, tu vas m'obliger à t'aider de force...

Et elle rouvrit les yeux avant de demander une dernière fois...

- Tu ne veux vraiment pas me demander mon aide ?

Et sur cette question, elle secoua la tête avant de passer brutalement à la vitesse supérieure. Duncan devait encore être sous l'effet de son réveil plus que brutal et épuisé par sa trop grande dépense d'énergie. Et bien soit, elle allait le réveiller à sa façon avant de lui remettre les idées en place.

Mais tout d'abord examiner ses plaies...

Aussi se plaça-t-elle au-dessus de Duncan avant d'inciter le surplis à se retirer pour qu'au moins, elle puisse sonder les blessures à son aise. Puis, ôtant elle-même le casque avec d'infinies précations, elle put aussitôt constater l'absence de blessures graves. Soulagée, elle posa alors ses deux mains sur son torse avant de laisser son cosmos diffuser avec une étonnante douceur vers le corps du jeune homme tout en palpant ses cotes.

- Bien... Rien de bien grave... Avec votre puissance et des soins efficaces, d'ici quelques jours, il n'y paraîtra plus

Lui glissa-t-elle à l'oreille, en se penchant très près de lui alors qu'elle sentait des présences vivantes immobiles ou déambulant aux alentours. ça par contre, ça lui déplaisait hautement. Oui, avec tous ces humains traînant dans les parages, elle se voyait mal emmener Duncan au Château après lui avoir tranquillement donné les soins nécessaires.

Aussi, en appela-t-elle à ses compagnes avant de passer à la suite avec son compagnon blessé.

- Bien...

Et sans lui laisser le temps de comprendre ce qu'il allait se passer, elle se replaça de nouveau au-dessus de lui avant de lui balancer une paire de gifles à lui en arracher la tête.

- Bon, maintenant, tu ne peux être que réveillé. Enfin, je veux dire que tu as du comprendre que je suis bien réelle.

Dit-elle alors en lui prenant l'un de ses poignets avant de la porte à ses lèvres.

- Et j'espère aussi que ça t'a remis les idées en place, mon beau Duncan... Toi et moi, on aura une petite discussion dès que je t'aurais rendu de nouveau présentable. Toi et ton surplis souillés par ton propre sang et celui si lamentables mécréants... Quelle honte pour notre divin seigneur Hadès, regarde toi donc, juge Duncan...

Et sans attendre, elle planta ses dents dans le poignet du juge sans qu'il en ressente la moindre souffrance... C'était toujours indolore. Calia n'aimait pas entendre ses proies gémir alors elle agissait toujours très en douceur...

Et ce fut sous le regard d'un Duncan cette fois bien réveillé qu'elle s'abreuva de son sang. Non pour elle mais pour lui pour l'apaiser encore davantage tout en lui ôtant les moyens de retenter aussi vite ce genre de coup de folie.

- Voilà, ce ne sont jamais que quelques gouttes. Tu es si fort, Duncan, que cela ne t'affaiblira pas plus de quelques heures... Ainsi au moins, tu ne risqueras pas de réitérer cet exploit et te blesser davantage le temps que j'aille chercher de quoi te nourrir et te soigner.

Et elle déposa un dernier baiser sur le poignet de Duncan avant de l'embrasser de nouveau rapidement.

- C'était ça ou t'attacher, Maître des Marionnettes.
Maintenant, écoute-moi. Tu viens de t'éveiller et tu as pu ressentir la force incroyable que tu possèdes. Et, moi, je suis loin d'être de taille pour te vaincre...


Elle était franche avec lui, souhaitant que Duncan lui fasse de nouveau confiance.

- Seulement, pour l'instant, tu as usé tant de forces en une fois que même des déchets du genre de tes amis seraient capables de te tuer d'un simple coup de couteau. Aussi, même si cela te déplait, il va falloir que tu me laisses te venir en aide.

Et elle s'approcha encore de lui, soufflant avec douceur à son oreille...

- Car je ne suis prête de t'abandonner...

Et semblant se contredire, elle se releva rapidement avant d'appeler ses compagnes. Lesquelles ne tardèrent pas à soustraire le juge de toute vue avant de l'emmener vers les airs, en lieu sur...

- A bientôt, Duncan, je ne serai pas longue. Elle vont juste t'emmener là où je pourrai panser tes blessures au calme...

Et Calia veilla à ce que ses alliées prennent de l'altitude plongeant dans les méandres de l'invisibilité tandis qu'elle-même renvoyait son surplis, reprenant l'apparence d'une belle et fragile jeune femme errant seule dans la nuit de L.A..

Elle ne serait pas longue. Elle avait juste besoin de pansements et de nourriture pour Duncan et comptait bien les lui ramener au plus töt...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Mer 5 Mai - 6:02

Oui le beau Duncan était un homme de Justice, un homme à l'âme d'une pureté incroyable... Un homme qui était prêt à sacrifier sa vie pour ses idéaux. Oui les hommes se connaissaient et s'étaient déjà affrontés à maintes reprises dans l'enceinte d'un tribunal terrestre... Tribunal imparfait qui laissait passer entre ses mailles de dangereux criminels, cependant ici, le seul tribunal et le seul juge c'était lui.

Des meurtriers, des violeurs, des rebuts qui ne méritaient aucun pardon, seulement des souffrances éternelles. Son regard intense avait défié les hommes et dans une sauvagerie non feinte, ses derniers s'étaient littéralement rués sur lui afin de le mettre à mort cependant...

Il avait laissé son protecteur derrière lui, après tout, n'était ce pas elle qui voulait l'abandonner derrière elle? Duncan fut en premier temps maltraité, grièvement même cependant ce qui montait en lui fini par exploser avec une violence totalement non maitrisée... Sa soif de justice avait rayé plusieurs patté de maison alentour ne laissant que poussières, cendres et sang derrière lui.

Si la belle Calia avait enflammé son cosmos dans le but de se protéger de l'explosion, le jeune homme n'avait rien perçut à tel point qu'il la croyait déjà partit... Ou tout du moins Vampire avança parmi les âmes qui s'étaient vu volées leur temps par ce juge... La voix de Calia parvint à ses oreilles comme un doux écho.

Elle était restée là, pour lui alors qu'elle prétendait vouloir l'abandonner... Oui cette voix, ce chant reconnaissable entre mille ne pouvait émaner que d'une seule et unique personne. Pourtant le juge gisait au sol, son regard était redevenu paisible pourtant son cosmos brillait toujours au firmament tel un appel envoutant.

La belle de nuit retourna alors le Juge, le plaçant sur le dos, tandis que du sang coulait de la commissure des lèvres de ce dernier, un sourire était à présent apparut sur son visage, un sourire doux, un sourire serein et satisfait... Il avait rendu justice à toutes les malheureuses victimes de ces pourritures.

Les paroles que la jeune et sublime Calia prononça se perdirent, éthérée dans l'esprit du Juge, son corps se mit alors à tressaillir pourtant cela n'était pas de la douleur... Non, il semblait réprimer un rire, avant de tousser légèrement. Que pensait elle, il n'était pas en état de répondre ou peut être ne le voulait seulement il pas, se contentant de plonger son regard intense dans celui de cette rêverie.

Les yeux de cette femme, ses agissements, son teint, tout n'était qu'un appel au péché , sa mine attristée et peinée n'ajoutait que plus de grâce et de beauté à ce tableau déjà si parfait.

-Belle Calia, la souffrance, la tristesse, la peine... tout cela te sied à ravir.

Pensa t'il...

« M'aider de force ? »

Un sourire se dessina de nouveau sur son visage.

« Pourquoi ferais tu cela? »

Pour toute réponse la belle c'était contentée de diagnostiquer Duncan, elle s'était placée au dessus de lui et avait même incité le surplis à le quitter, elle avait sondé ses blessures avant de lui retirer son casque avec précaution... Le cosmos de la jeune femme envahit le corps d'un Duncan résigné, tandis qu'une douce chaleur montait en lui, lui ôtant toutes douleurs et toute envie de résister à la belle.
Elle lui glissa son diagnostic, quelques jours suffiraient pour que plus rien n'y paraissent, quelque chose semblait pourtant la troubler ? Serait ce son charme irrésistible qui la troublait ainsi ?

La paire de gifle aurait été dispensable pourtant la jeune spectre, le gifla avec force, bien sur qu'elle était bien réelle, de chair et d'os, des formes parfaites même, mais bien vite la jeune spectre porta à ses lèvres le poignet de Duncan... Que faisait elle ?

Elle voulait une discussion... Tout ce qu'elle voulait même... Une honte ? Non tout juste un être ayant du souffrir afin de s'éveiller... Mais était ce une façon de s'adresser à son supérieur... La jeune femme prenait certaine liberté... Cela lui plaisait de dominer à n'en pas douter.

La sensation qui envahit Duncan lorsque la belle mordit son poignet n'était point désagréable, bien au contraire, tout ses muscles semblaient se détendre, il s'abandonnait à ce baiser si subtil qui l'apaisa avant de poursuivre...

Elle le trouvait fort... Elle allait chercher de quoi le nourrir et le soigner... Elle avait choisit une prison bien plus agréable qu'un enchainement... La franchise dont elle faisait preuve fit sourire le Juge... Et elle ne se trompait guère, la puissance que Lucifer avait usé aurait eut raison des forces d'un spectre normal aussi il écouta avec soin les conseils de Calia et s'exécuta sans le moindre problème.

« Merci... Merci pour tout ce que tu fais pour moi.... Pardon. »

Ce fut que ces quelques mots que Calia put discerner dans le bredouillement de ses mots tandis que Duncan ferma les yeux soupirant afin de se reposer un peu, entièrement dépendant de la belle Vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Jeu 6 Mai - 22:13

Des sirènes déchiraient le silence tout relatif de la nuit de L.A. Bruits assourdissants et si désagréables qui venaient pour troubler leur petite fête. Et bien vite, ce furent les éclairs des gyrophares qui brisèrent les ombres de la nuit.

Ce que tout ce tapage déplaisait à la belle Calia. Tout ce bruit finirait sans nul doute à perturber le juge alors qu'elle l'avait laissé au bon soin de ses compagnes pour qu'il se repose. Aussi, se concentra-t-elle avant d'envoyer un autre message à ces précieuses chauves-souris.

Ecoutez-moi mes soeurs, faites votre possible pour qu'aucun bruit parasite ne vienne troubler le sommeil de notre invité...

Et cet ordre donné, elle continua son chemin. De temps à autre, elle croisait des hommes et des femmes, courant en tout sens, se précipitant vers le lieux du désastre. Des secouristes, des policiers, des pompiers, des sauveteurs, la foule des parents, des anonymes et des rats venant à la curée, se délectant du spectacle de ce terrible malheur...

Ce que toutes ces vies bûlantes pouvaient appeler le monstre sommeillant en Calia.

Calia, la rousse Vampire, heureusement abreuvée à l'une des meilleures sources. Le sang des juges était si délectable que celui des humains lui paraissait pour l'instant fade et sans goût...

Ainsi, la belle poupée au teint de porcelaine poursuivit-elle son chemin, ses magnifiques cheveux de feu coulant librement dans son dos. Sa robe noire déchirée portait les traces du sang laissé par Duncan ainsi que les nombreux autres accrocs laissés par son parcours pieds nus dans les cendres et les débris.

Puis, enfin, elle trouva ce qu'elle recherchaint dans la sombre nuit de L.A. Une grande surface ouverte avec ses multiples commerces associés. Dont une pharmacie...

Et sans plus attendre la belle entra. Les humains étaient si massés autour de chaque écran disponible qu'ils ne virent pas la Vampire glisser entre eux...

Et elle, "belle égarée", n'avait qu'à tendre la main pour mettre hors d'état ceux qui auraient pu la gêner mais tous était trop préoccupé par la catastrophe pour lui accordait la moindre attention. Et ce fut dans cette ambiance plus que tendue qu'elle entra dans la pharmacie...

L'homme guettait lui aussi les informations et ne jetta tout d'abord qu'un oeil distrait à la belle.

Avant de réaliser soudain son état. Et Calia le vit approcher alors qu'elle avait déjà pris tout ce dont elle avait besoin pour Duncan et le plaçait tranquillement dans l'un des nombreux sacs plastiques vantant les mérites d'une crême antiâge... ou anti-rides...

Et elle ne s'arrêta que lorsque l'homme posa la main sur son épaule avant de crier tant elle était froide et Calia se retourna avec lenteur, une lueur mortelle au fond des yeux.

Avant d'attraper le menton de son pitoyable attaquant. Et ce qu'elle lut dans son regard la déçut terriblement... Avant de provoquer sa colère...

Aussi ne lui accorda-t-elle même pas le privilège de voir son vrai visage...

Et une terreur à nulle autre pareille s'empara de l'homme avant qu'elle ne le frappe en plein ventre, provoquant une blessure qui mettrait longtemps avant de le tuer...

- Une mort lente...

Railla alors la voix d'outre tombe tandis que son teint reprenait son sublime éclat de nacre...

- Oui, c'est tout ce que mérite un misérable de ton espèce... Dealer, proxénète et assassin... Vendant de malheureux enfants, pris dans l'enfers des mondes artificiels que les hommes se créent, aux pires de pourritures...

Et sur ce, elle se dirigea vers la sortie prenant bien soin de jouer de son cosmos devenu presque noir pour brouiller toutes les alarmes et caméras...

- Seuls les Enfers peuvent tout voir... Minable... A très bientôt...

Et se délectant du regard désespéré de l'immonde assassin, elle ajouta.

- Oui... A très bientôt pour ton jugement... En Enfers

Et sur ces derniers mots, la porte vola en éclats projetant des bris de verres dans tout les coins, avant que le phénomène ne touche l'ensemble des vitrines et écrans de ce premier étage pendant que le sang du pécheur coulait en rivières sur le sol aseptisé...

- Gens de L.A. Quittez donc ces lieux maudits... Si vous ne voulez pas mourir...

Chantait la voix désincarnée de la Vampire. Calia s'était refermée sous sa puissante aura et nul ne pouvait plus la voir, juste entendre sa voix de Chasseresse infernale. Celle avec laquelle, elle épouvantait ses proies. Plus de douceur, plus de chant juste la voix d'outre-tombe qui criait sans que nul ne puisse trouver en trouver l'origine...

Puis, après une vacarme sans pareil, tout retomba dans le calme et la nuit. La Vampire était alors enfin tranquille dans la vaste zone commerçante.

Et elle ne mit guère plus de quelques minutes avant de trouver de quoi offrir un véritable repas au juge en plus de vêtements propres et neufs pour qu'il puisse au moins se changer...

***********************

Tout s'était donc passé à merveille...

Et une fois au dehors, Calia put contempler son oeuvre. Ce nouveau vent de panique compliquerait encore davantage la tache des secours et cela ne pourrait servir que ses intérêts et ceux de Duncan...

*************************

Quelques instants plus tard, la belle s'inclina de nouveau auprès du juge confortablement allongé sur une grande table. Il dormait encore. Aussi, la douce Vampire fit en sorte que cela continue en chantonnant doucement à ses ouies...

Sa voix avait repris son charme apaisant et elle put rapidement nettoyer, désinfecter et panser les plaies du jeune homme avant de s'occuper de ses cotes blessées...

De temps à autre, elle se retournait sondant la nuit. Des vies multiples...

Toutes ces vies qui la perturbaient. Et l'une d'elles retenait davantage son attention. Si proche... Si proche...

Hum... Il est grand temps de rentrer, mon beau Duncan...


Et sur cette dernière pensée, elle réveilla le juge tout en douceur, secouant légèrement son épaule.

- Juge Duncan... Comment te sens-tu à présent... ?

Lui demanda-t-elle avant de continuer.

- Comme je te l'ai dit, tes blessures seront vite guéries... Beaucoup plus vite que celles d'un homme normal...

Et enflammant son cosmos, elle réchauffa l'ensemble des plats avant de les présenter au Griffon.

- Tiens, j'espère que cela te plaira. Il te faut reprendre des forces maintenant. Ensuite, je te laisserai le temps que tu te changes...


Et sur ces derniers mots, elle sourit. Avant de reprendre d'un air plus sérieux.

- Je comptais avoir une discussion avec toi mais vu les circonstances... Elle sera plus courte que prévue. Disons juste que je voulais que tu saches que...

Et elle baissa la tête comme soudain attristée.

- Je peux comprendre ce que tu ressens. Je suis une spectre moi aussi même si je suis loin de posséder ta force... Et les tourments que tu as ressenti en apprenant ton lien avec Minos, je les ai aussi vécu lorsque le sang de la vampire s'est mis à couler en moi, j'étais vivante tout comme toi... Et son esprit s'est rapidement uni au mien...

Et elle se détourna un instant.

- Oui, je suis la Vampire Millénaire mais je suis aussi restée moi... Calia. Tout comme toi tu es Duncan... Je sais parfaitement que tu n'es pas Minos... J'ai connu personnellement le juge Minos peu de temps après mon réveil et je vois bien la différence entre vous...

Puis se retournant de nouveau vers lui.

- De ce côté, là, j'ai toujours senti la différence. Et puis, Minos m'a demandé de veiller sur toi... Pour que tu puisses t'éveiller et prendre ta place au sein du tribunal infernal...

Puis, ses yeux se mirent à briller...

- Prendre ta place de juge et servir notre maître à tous, le seigneur Hadès. Ces tourments d'éveil ne sont que passagers et bientôt, ils s'effaceront d'eux-mêmes de ta mémoire... Et puis, il faut aussi que tu saches qu'il n'a jamais été question pour moi de t'abandonner, Duncan, juste d'attendre que tu sois prêt pour t'emmener avec moi aux Enfers...

Et elle se releva s'éloignant un instant de son interlocuteur avant de lui tourner le dos.

- Aussi si tu te sens mieux, on pourra bientôt y aller...

Le temps que je règle quelques détails pour pouvoir t'emmener avec moi...

Profite-en pour te préparer. Ce sera sans doute la dernière fois que je te donne des ordres, Duncan...


Rit-elle doucement avant de le laisser seul sur ses derniers mots.

- Lorsque tu seras prêt, il te suffira d'intensifier un peu ton cosmos... Cette force que tu as en toi... Juste un peu, Duncan, pas la peine de faire sauter un autre quartiet de L.A.... Et j'apparaîtrai.

Elle quitta alors les lieux le laissant achever son repas et se changer en toute tranquilité.

****************

La nuit était bien avancée maintenant et la Vampire se sentit soudain mélancolique. Soigner de la sorte Duncan avait réveillé en elle un lointain souvenir... Un souvenir qui lui apportait à la fois un immense bonheur et une grande tristesse.

Et sans qu'elle ne s'en aperçoive, son visage s'illumina d'un magnifique sourire laissant apparaître la rousse spectre du Vampire dans toute sa splendeur...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Ven 7 Mai - 0:10

Asclépios, chevalier d'or du Scorpion avait suivit la suite des événements avec la plus grande attention... Les spectres étaient tellement prévisibles... Ainsi après avoir exterminé tout un quartier de L-A semant le désordre et panique... A présent il fuyait...

Asclépios jugea du regard l'ampleur du désastre avec une mine attristée... Et si cela le démangeait d'aller fourrer son aiguille dans cette pagaille afin d'y remettre de l'ordre, il dut se résigner à changer d'avis car en effet, la Vampire après s'être livrer à une petite faim avait fait en sorte que ses fidèles chauve souris conduisent le Juge loin des lieux.
En un instant, le chevalier sacré dû prendre la bonne décision... La spectre ne pouvait pas laisser un tel pendule instable seul très longtemps, elle le rejoindrait surement après...

Les résidus du cosmos du Juge le conduirait jusqu'à leur nouvelle planque cela n'était qu'une question de temps... Il fallait faire attention de garder suffisamment de distance entre les volatiles nocturnes et tout ce passerait bien... Il remonta la piste jusqu'au lieu où les compagnes ailées de la jeune spectre avait conduit le Juge.

Tapis dans les recoins obscur de ce lieu, suffisamment proche pour ne rien perdre et suffisamment lointain pour ne se faire surprendre Asclépios poursuivit son observation... Son regard parcourut sa cachette pour se rendre enfin compte qu'un chat endormit partageait ce lieu... Un chat errant surement plein de puces qui sentait les égouts.... Aussi si dans un premier temps, ses première intention avait été d'enfoncer profondément son dard dans le corps de la bestiole... La vision d'une puce bondissante l'en dissuada très vite...

Le gold saint soupira tentant de se rasséréner... Lui faire faire un bon vol plané d'un coup de pied bien placé était encore la plus sage de toutes les décisions... Rassemblant tout son courage, le Scorpion passa à l'acte non sans une grimace.

« Quelle créature dégoutante... Un bon bain... Voilà ce qui m'attend au sanctuaire après cette mission... Une purification de toutes ses impuretés en bonne et du forme. »

Murmura t'il d'une voix inaudible pour tous comme si son esprit avait lui même formulé ses mots. Son attente fut longue dans ce milieu impur mais ce qu'il avait prévu se produisit... La Nounou du nouveau Juge perdu quelque part entre conscience et inconscience ou pas très loin réapparut... Une nounou était un terme parfaitement approprié, elle le soignait et lui donnait à manger...

Tous les juges était ils des assistés de la sorte, incapable de la moindre chose sans assistante... Serait il de vrai chochotte ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Ven 7 Mai - 5:05

Duncan avait dormi d'un sommeil réparateur qui avait durée que peu de temps, le corps du Juge était certes meurtrit pourtant ses blessures semblaient s'atténuer comme par magie, mut par un système de régénération particulièrement puissant.

Calia venait de revenir, il le savait mais lorsque la pale Vampire s'approcha puis entonna un chant doux, un sourire se dessina sur le visage du Juge inconscient tout en profitant de l'inconscience de ce dernier pour le nettoyer, le soigner, le choyer pourtant de temps à autres, elle se tournait afin de sonder la nuit comme si elle sentait un malaise.

Une main fine et douce se posa avec douceur sur l'épaule de Duncan, avant de le secouer légèrement afin de l'éveiller... Les yeux clos du jeune homme s'entrouvrirent alors rapidement suivit d'un long soupir... Les prunelles si merveilleuse de Calia étaient plongée à présent dans les siennes, cette proximité, le satin de sa peau... Tout n'était qu'un subtil jeu de séduction.

Le juge avait répondu à la première question de la belle par un hochement de tête positif, il était bien... Bien mieux... Les blessures qui parsemaient son corps s'étaient déjà bien résorbée, mais la douleur elle était toujours bien présente.

Puis la jeune femme avait enflammer son cosmos sous le regard interrogateur de son protégé, elle s'en servit pour faire chauffer les plats qu'elle avait récupérés avant de les lui tendre.... Alors fronçant les sourcils, ils les avaient récupérés avant de questionner la belle.

« Je peux te poser une question ?

Et sans attendre la réponse de cette dernière, il reprit.

« Ca sert aussi à ça... Cette... Comment l'appeller … Ce fluide? »

Le moment de la discution était donc venue ? Une moue se dessina sur le visage de l'homme, bon il avait fait une erreur de jugement et le reconnaissait mais ce qui suivit fut une surprise... elle se confiait à lui... Elle aussi avait eut un éveil compliqué... Elle disait des choses impensables, elle prétendait ne pas posséder sa force... elle était vivante... Mais ne l'était elle pas toujours ? La vie... qu'est ce que la vie si ce n'est la capacité de se mouvoir, d'exister, d'avoir une réflexions propres. Alors oui, Calia Spectre du Vampire était vivante.

Duncan prit une posture attristée, il ne pouvait imaginer les liens qui unissait la belle Vampire à son prédécesseur.... Elle sentait une différence pour cause, il n'était pas Minos, il était lui tout simplement... Son prédécesseur lui avait demandé de veiller sur lui, comment Lucifer ne pouvait il point le savoir, c'est lui qui avait prit cette décision, et quelle décision, les résultats dépassaient les plus folles de ses espérances.

Il l'écouta encore et encore... Elle voulait qu'il prenne sa place de Juge ou plutôt celle de l'ancien Minos auprès d'Hadès... Les paroles qui se voulaient apaisantes n'avaient pas vraiment de raison d'être et montraient la sentimentalité de la Spectre... Une chose qui pourrait servir dans le futur... Lucifer savait pertinement que la rousse Calia ne pouvait l'abandonner derrière lui, surtout maintenant qu'elle devait le conduire en Enfer.

Tandis que la jeune femme se confiait, Lucifer s'était contenté de manger les plats que la Vampire lui avait choisit tout en analysant soigneusement le moindre des dires de la belle... Tout ce qui pouvait lui servir à sa mission était bon à prendre. Elle voulait visiblement ne pas s'éterniser sur les lieux.

« Soit... Je suis prêt... Mais qui y a t'il exactement là ou nous allons ? Par contre... Ne le prend pas mal mais de quel genre de détails parles tu ? »

Fit l'homme tout en commençant à s'habiller afin d'être parer décemment tandis qu'elle s'éloignait lentement, les dernières instructions qu'elle lui laissa fut d'intensifier son cosmos lorsqu'il serait prêt.

Le jeune Juge termina de s'habiller avec difficulté, ça et là, ses plaies et ses contusions le tiraillaient mais rien de bien facheux... Terminant son habillement, il se rassit un instant afin de souffler un court instant... Le moment de partir était enfin venu, bientôt il serait momentanément du coté de son ancien Géôlier, dans un soupir le cosmos de l'homme émit un flash à peine perceptible, comme un appel à la présence de son protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Ven 7 Mai - 23:41

Ainsi, Calia semblait rêver sous un ciel délicieusement sombre...

L.A. vibrait de terreur, chant au combien délectable pour une envoyée infernale. Ses derniers exploits avaient en effet frappé les hommes et bientôt, les Enfers eux-même en entendrait parler.

Elle ferma alors un instant ses longs yeux de rubis, sondant l'air, les alentours.

Toujours ces traces de vies. Des vies humaines.

Pire que la mauvaise herbe, plus on la fauche plus ça repousse...


Et dire que la belle à la chevelure de feu voulait juste une chose, un peu de paix pour mettre tranquillement les voiles. Cela lui déplaisait vraiment comme cette pointe au coeur qui la frappa soudain...

Et une larme... Une seule larme de sang perla à ses yeux...

Pourquoi revenir maintenant ? Pourquoi... Souhaites-tu me préserver d'un danger... Me protéger comme tu l'as déjà fait... Me prévenir d'une menace planant sur moi... Sur les Enfers...

Et elle laissa encore un bon moment s'écouler, sa décision était prise. La dépense en cosmos serait immense mais elle sentait cette menace planer dans les airs...

La bête en elle le sentait.

Puis, elle sentit le cosmos de Duncan la rappeler et elle fit disparaître l'abri. Ce qu'elle découvrit alors lui fit le plus grand plaisir. Duncan avait repris des forces et bientôt, il serait à même de prendre sa place sur le trône du Griffon.

Elle baissa alors un instant la tête, pensive, se rappelant leur dernière conversation. Ses questions l'avaient surprise mais aussi amusée. Elle n'avait pu s'empécher de rire lorsqu'il lui avait parlé de fluide. Et sa voix avait alors sonné douce et mélodieuse.

- Non bien sûr, c'est juste en cas de besoin... Ce fluide comme tu l'appelles est notre cosmos, l'énergie que nous possédons tous en nous... Mais bien peu d'hommes sont capables de l'éveiller, de le développer et d'enfin le maîtriser...

Puis, son côté sauvage avait repris le dessus. La vampire aimait les carnages. Et l'appel du sang était presque irrésistible pour elle. Il ne se passait d'ailleurs pas de nuit sans qu'elle ne sortait s'abreuver. Du moins lorsque Pandore le lui permettait. Et elle acheva

- Oui, c'est grâce à ton cosmos que tu as pu vaincre tes assaillants et que tu pourras défendre notre sombre seigneur contre tous ses ennemis...

Puis, il lui avait demandé où ils allaient alors qu'elle lui avait déjà expliqué bien des choses à ce sujet.

- Les Enfers, Duncan, nous allons aux Enfers mais avant il faudra que tu rencontres Pandore, notre Grande Prêtresse, c'est à elle que les spectres ont affaire. Quant aux détails, rien de bien importants, tu ne tarderas d'ailleurs pas à le voir...

Et leur conversation s'était achevée là avant qu'elle ne le laisse seul pour qu'il se change et finisse son repas. De son côté, la rousse spectre n'avait pas ressenti une seule la soif revenir tant le sang du juge était riche. Puis, elle avait attendue patiemment.

A présent, la vaste cité était plongée dans une sorte de chaos. Entre l'attaque de Duncan et le vent de panique qu'elle-même avait ensuite déclenché cela était bien compréhensible.

Quant à Calia, elle se tenait simplement face au juge, lui montrant son apparence la plus douce. Elle avait tout d'une colombe. Une belle colombe blanche dissimulant sous la perfection de son plumage les ailes noires et brillante de la plus terrifiante des chauve-souris.

Un démon au visage d'ange, un piège immense et presque irrésistible... Jusqu'à sa voix...

Et celle-ci ne tarda pas à reprendre.

- Laissez -moi vous regarder, Juge Duncan du Griffon. A partir de cet instant, je m'adresserai à vous comme à un supérieur. A moins que vous ne souhaitiez le contraire en privé, ce sera de cette manière que les choses devrons désormais se passer entre nous.

Et sur des mots plus neutres, elle enchaîna.

- Oui, c'est parfait, dès que serons en Enfers ou plus exactement au Château d'Heinstein, bien des souvenirs devraient vous revenir. Vous n'êtes pas Minos mais son influence sur vous est bien réelle. A vous de maîtriser votre force et vos pouvoirs. Pour le reste, ce sera entre les mains de notre jeune seigneur...

Puis, elle fit volte face avant d'étendre les bras vers le ciel. Elle les éleva en une étonnante prière muette avant de tendre la nuque vers l'arrière, laissant sa longue chevelure rousse danser dans le vent...

- A présent, écoutez-moi bien, en tant que Griffon vous avez des ailes capables de vous porter n'importe où sur terre ou aux Enfers. Il vous suffit d'invoquer votre fluide et de penser très fort à ce que vous voulez accomplir... Comme vous l'avez déjà fait à plusieurs reprises. Ce sera encore très instinctif mais d'ici peu, vous aurez récupéré l'entière maîtrise de votre cosmos. Si je peux vous donnez un autre conseil... Servez-vous de vos fils pour vous accrocher à moi du moins au tout début. Ainsi vous n'aurez aucun mal à me suivre... Essayez juste de ne pas faire exploser un autre quartier de L.A. en décolant...

Elle ferma alors ses longs yeux de nuit se concentrant de plus belle sur les nuées de vampires qu'elle avait lachées dans L.A., la majeure partie s'était concentrée au dessus-d'elle encore invisible aux yeux des hommes... Mais elle était bien décidée à n'en laisser aucune derrière elle...

Puis, elle s'adressa de nouveau à Duncan toujours en civil.

- Appelez votre surplis, votre armure, elle viendra vous couvrir d'elle-même.

Et comme pour appuyer ses dires, elle intensifia encore son cosmos, invoquant le surplis du Vampire qui l'entoura aussitôt, rehaussant sa beauté ténéreuse déjà si grande.

Puis enfin, son cosmos avait atteint le seuil voulu, celui du 7è sens....

Puis, enfin, elle toucha les dernières chauves-souris encore éparpillées dans la cité.

Ecoutez-moi mes soeurs, la fête est finie... Quittez cette ville... Elle n'a que trop profité de notre merveilleux voile sombre et du retour de notre juge...

Puis se tournant vers ses plus fidèles, elle acheva.

- Bella, ma belle, tu sais ce que j'attends de toi... On va bientôt pouvoir décoller. Veille sur notre invité. S'il venait à échouer, ce sera à toi et tes soeurs de prendre le relais...

Et sur ce, elle se mordit elle même la lèvre et le sang se remit à couler, glissant du coin de ses lèvres écarlates à son menton, puis tombant sur sa splendide gorge blanche...

Son sang serait toujours le plus puissant de tous les aimants pour les petites vampires... Au cas où...

Mais elle savait pouvoir compter sur Bella, la plus redoutable de toutes. En cas d'échec, elle mènerait avec ses soeurs le juge loin de L.A.... Loin des States... Loin de ces cités grouillantes...

Droit vers le vieux monde... L'Europe... L'Allemagne et Heinstein...

- Maintenant, juge, c'est l'heure de vérité... faites explosez votre cosmos et suivez-moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Lucifer
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 232
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Lun 10 Mai - 7:44

Duncan avait écouté celle qui était à présent son amie, son guide et avait acquiescé d'un signe de tête positif au phrase de la belle...

Ce fluide qui coulait en lui, lui faisait la sensation de posséder un infini en lui, un infini capable de se plier à grand peine au exigence du beau jeune Juge...

Voilà qu'elle lui parlait à présent de leur seigneur, le nouveau Griffon haussa un sourcil interrogateur avant de soupirer... S'il ne savait pas exactement comment prendre, ni comment agir avec leur « maitre », il le verrai bien assez tôt.

Pandore, la grande Prêtresse... Quel nom étrange... Ses parents avaient du prendre des risque de la baptiser de la sorte... Pour peu que le jeune homme en savait, il s'agissait d'une femme qui avait ouvert la boite du même nom et libérer les pêchés.

Lorsqu'elle était revenue et après avoir inspecter le jeune homme, la belle avait eut des phrases assassines... A présent bien des choses allaient changer.

« Euh... C'est obligatoire d'y mettre autant de formes... T'es mon guide en quelque sorte... Duncan tout court cela suffit amplement... et j'aimerai que tu cesses de me vouvoyer... Seras tu toujours là pour m'aider ? »

Les paroles qui suivirent furent l'objet de toute l'attention du jeune Juge, des ailes... Les ailes du Griffons... Utiliser le fluide et penser à ce qu'on voulait accomplir... Tout semblait tellement simple dit de cette façon.... Selon les propres dire de la Vampire Calia, tout cela sera encore très instinctif... A présent il fallait qu'il se serve de ses fils pour s'accrocher à elle, pour n'avoir aucun mal à la suivre... et ne pas faire exploser un autre quartier...

-Ok d'accord... utilisé le fluide, penser à voler et utiliser des fils comme spider man.

Duncan ferma alors les yeux, et chercha à « domestiquer » ce fluide, cette énergie qui résidait en lui avant de faire le même geste que Spider man pour lancer des fils et en enrouler plusieurs autour du corps de la jeune femme... A la différence de Spiderman ses fils à lui sortait de ses doigts. L'idée de Spiderman pouvait paraître quelque peu simpliste pourtant cela forçait selon toute vraisemblance son esprit profane à se taire.

Il fallait qu'il appelle le surplis à lui, soit cependant il avait beau se concentrer mais ni parvint pas, alors sa voix se fit entendre.

« Surplis... »

Et ce que le jeune homme attendait se produisit le Surplis du Griffon vint en un instant le recouvrir, tandis que le fluide de la jeune femme ne cessait d'augmenter, il augmentait de manière absolument effrayante... Quelle puissance, quelle grâce, tout cela forçait le respect du jeune homme.

Les dernières paroles, les derniers conseils de son guide était de faire exploser le cosmos, alors soudain, l'idée de ce fluide explosant eut pour résultant non seulement de permettre au jeune juge de s'élever dans les cieux, mais aussi de produire, une immense onde de choc rayant un nouveau quartier entier de la cité des Anges... L'homme avait décollé à la vitesse de la lumière et le big bang qui s'en suivit engendra cette onde semant mort et destruction sur son passage.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Mer 12 Mai - 2:42

Asclépios était demeuré dans l'ombre comme il l'avait fait tout au long de la nuit, de cette nuit... Son aiguille lui démangeait grandement, très fortement même cependant les ordres étant les ordres, il se contentait d'être le témoin discret qu'on lui avait demander d'être...

Il avait écouter aussi grandement le passage le plus intéressant du dialogue entre les deux spectres... Enfin il allait savoir ce qui allait attendre le juge... Le suspens était à son comble, la jeune femme du Vampire ne ménageait pas sur les formes.

Ce juge n'était pas Minos, seulement un descendant... Un novice, un débutant qui allait devoir tout apprendre sur le tas, un avantage certain si une guerre imminente devait éclater... Il ne serait jamais prêt, sa formation prendrai surement bien des mois peut être même des années.

Qu'il était bon finalement d'être au sanctuaire d'Athéna, certes il n'avait pas à sa connaissance de splendeur digne de cette Vampire (il a pas encore rencontrer Althéa), il n'y avait d'ailleurs pas de femme autre que des servantes dans le sanctuaire (et oui, il s'en était passé des choses depuis que le GP lui avait confié cette mission) mais au moins... Les guerriers d'Athéna était très sélectifs sur leur critère... Un minimum d'entrainement et de connaissance était necessaire.

D'ailleurs Asclépios aimerait bien dans un futur proche être momentanément transformer en Mouche afin d'assister à la présentation de ce nouveau Juge du griffon... Un juge qui montait ses techniques de combat au terrible Scorpion sans la moindre crainte... Mais comment pouvait on l'en blamer, nul ne pouvait déceler l'expert du sanctuaire, le maitre espion au service de son bon Grand Pope.
Nul à l'exeption d'un chat de gouttière, un chat plein de puce de surcroit... Et sale, tellement sale...

Comme si Asclépios était aller voir un film comique au cinéma, voilà t'y pas que le débutant appelait dans sa forme la plus primaire son surplis... Jamais ce « Surplis » n'avait été si drole, tellement drole que le gold saint eut le plus grand mal à réprimer un ricanement imperceptible...

Ce fut alors que la Vampire eut la parole qu'il ne fallait pas dire à un novice... Que croyait elle... le mot explosion avait été prise dans sa forme la plus basique... Alors qu'effectivement, le cosmos totalement non maitriser commençait à prendre de plus en plus d'ampleur...

La belle c'était déjà faite ficelée, les fils de cosmos à peine visible la faisait ressembler à une alouette sans tête... Le comique était visiblement le maitre mot des spectres d'aujourd'hui, était ce une nouvelle technique afin de tromper l'ennemi ?

Ce n'est que lorsque le cosmos du Duncan se mit à tendre vers l'explosion que le gold saint s'éloigna furtivement des lieux... L'onde de choc qui s'en suivit fut aussi dévastatrice que la première, latent peut être le juge mais sa force et sa rapidité était bien celle d'un des redoutable sbire d'Hadès.

« Tu me la copiera celle là Vampire...Explose ton cosmos, hein ? »

lâcha t'il tomber dans un murmure, avant de prendre en chasse les deux spectres, se contentant de suivre les traces de cosmos, cosmos perceptible même pour un aveugle.

Revenir en haut Aller en bas
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire
avatar

Nombre de messages : 2567
Localisation : Loin de la Lumière
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   Sam 15 Mai - 9:39

Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA... En cette nuit de Solstice...   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA... En cette nuit de Solstice...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JOUR 5] - "Le ciel est rouge, beaucoup de sang a coulé cette nuit."
» Astre de nuit [Libre]
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |
» L'atelier ou il fait nuit... [FERME]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Monde. :: Le Continent Américain.-
Sauter vers: