Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En cette nuit de Solstice...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lothar de Jamir
humain
humain


Nombre de messages : 1613
13/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 3 Sep - 1:38

La réponse de la sublime Althéa ne se fit pas attendre, Lothar entendit la douce voix de la belle résonner dans sa tête pour lui faire une suggestion des plus intéressantes. Une nouvelle idée de cadeau : la tarte aux pommes du bovin !

Althéa est vraiment brillante, se dit alors le jeune homme.

C’est alors qu’une servante leur fit signe de venir se présenter et rendre hommage à la famille princière du royaume d'Asgard...

D’un même mouvement, démontrant ainsi leur grande complicité, les deux chevaliers d’or s’avancèrent vers le petit prince et ses parents.

Toujours d’un même mouvement, les deux Saints s’inclinèrent devant la famille princière, avant que le Bélier d’Or prenne très calmement la parole :

C’est en paix et en alliés, que nous avons le plaisir et l’honneur de venir du Sanctuaire pour assister à cette magnifique fête.


Permettez-moi de me présenter.

Je suis Lothar, Chevalier d’Or du Bélier.


Dit le jeune homme en s’inclinant à nouveaux.

Puis en désignant sa compagne, il ajouta :

Et voici Althéa, Chevalier d’Or des Poissons.

Puis le jeune homme marqua une courte pause avant de continuer.

Au nom de notre déesse Athéna et de notre Grand Pope, permettez-moi d’offrir ces modestes cadeaux d’anniversaire au jeune Prince.

Ajouta Lothar en souriant à Baldr, alors qu’il lui montrait qu’il avait les mains vides.

Le Bélier se tourna alors vers la Rose et lui envoya alors le message télépathique suivant :

« Tends les mains devant toi, Althéa »

Une belle lueur dorée éclaira les mains de la jeune femme avant qu’une belle tarte aux pommes n’apparaisse alors !

La tarte s’emblait sortir tout juste du four, et une délicate odeur de pomme se fit sentir.

Puis Lothar tendit à son tour les mains devant lui.

Le même phénomène se reproduisit, une belle lueur dorée éclaira ses mains avant que cette fois, une magnifique hache apparaisse...

Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Mer 8 Sep - 2:08

Debout face à la foule de son peuple et des nombreux invités, droite et magnifique, les yeux brillants de fierté, la princesse Hilda écoutait avec la plus grande attention les paroles de Freiya. Son beau visage tourné vers sa soeur, la Grande prêtresse souriait avec cette douceur qu'elle ne réservait qu'à elle tandis que sa main reposait toujours dans celle de son époux.

Puisque tel devaient être les choses, les attitudes face au peuple. Le protocole d'Asgard était ainsi, immuable. Et elle ne pouvait que se permettre ce simple geste de tendresse envers son époux. Mais leur amour lui était bien visible... Et au plus profond de leur regard, on pouvait aussi très clairement lire la même fierté teintée de tendresse lorsque tous deux contemplaient leur fils, le petit Baldr-Oskir.

Puis, il y avait aussi la fierté que ressentait Hilda en voyant quelle somptueuse princesse était devenue la blonde et autrefois si fragile Freiya. Aussi finit-elle par incliner très lègèrement la tête en guise d'assentiment. Puis, vint la remise des premiers présents et elle eut le surprise de voir le jeune Odin lever haut la main, brandissant son épée avant de l'abattre en un seul geste précis sur le gâteau au chocolat qu'il fendit de ce seul et unique coup.

Un geste de guerrier, de roi, de dieu, du roi des Ases...

Mon cher époux, voyez comme notre petit Odin est prometteur. A nous de veiller ensemble sur lui et de le guider jusqu'à ce qu'il puisse prendre en main la destinée d'Asgard et de ses habitants. Siegfried mon bien-aimé, mon époux...

Et elle lui sourit à nouveau tout ressentant la poigne du guerrier divin se resserrer sur sa main si fine. Il aurait sans nul doute put la broyer sous le coup de l'émotion mais la belle prêtresse avait suffisamment de ressources pour éviter ce genre de désagrément.

Et elle ne put retenir un très léger rire lorsque le guerrier divin se rendit compte qu'il aurait pu facilement réduire la paume et les doigts de son épouse en charpie ou pulpe sanglante...

Ce n'est rien. Notre petit Baldr est devenu un guerrier et il est normal que cela te remplisse de fierté... Autant que moi...

Ce n'était juste que quelques instants suspendus dans la grande salle. Moments de complicité entre les deux époux alors que sous leurs yeux, le jeune prince dégustait ou plutôt dévorait la gâteau que sa mère avait spércialement préparé à cette occasion.

Puis, elle entendit soudain la voix de Freiya résonnait à nouveau mais, cette fois, dans sa tête...

Freiya ma soeur...

Elle ressentait une telle vague d'espoir et de joie à la dernière phrase de sa soeur. Mais pourtant elle dut s'interrompre, deux cosmos dorés venaient de faire leur entrée dans la Salle de Bal. Des élites du Sanctuaire de la grande déesse de la Guerre, combattants portant l'ultime armure des Gold Saints. Même si pour l'instant, tous deux apparaissaient plutôt comme l'un des plus beaux couples invités à cette soirée.

Freiya... Enfin... Enfin, le destin d'Asgard se remet en marche, à travers toi, ma soeur... Mais...

Et elle lui désigna d'un très léger mouvement le couple qui avançait avec lenteur vers eux. Deux jeunes chevaliers, d'une vingtaine d'années grand maximum. Une rose fichée dans la chevelure mauve de l'une et l'autre portant l'emblème du Bélier. C'était très discret mais la prêtresse, elle, pouvait reconnaître les signes et les attributs des douze golds.

Le Grand Pope avait renoué avec la princesse de Polaris, reprenant contact avec elle dans le but, on ne peut plus clair, de recréer un lien avec ce peuple que négligeait un peu trop sa déesse.

Athéna... Hum... Que deviens-tu, douce Athéna ? Quand sortiras-tu enfin de ta retraite. Regarde donc les hommes et femmes de ton Sanctuaire. Eux sont prêts à reprendre le flambeau...

Puis, enfin, elle s'avança avant de s'incliner en une légère révérence. Un salut plein de grâce et de majesté face à sans nul doute l'une des plus belles femmes qu'il lui était été donner de contempler.

Les saints des Poissons sont tous réputés pour leur immense beauté et tu ne fais exception à la règle, sublime guerrière. Et ce jeune homme... Il ressemble tant au précédent Bélier mais son regard... Son regard est bien différent de celui de Mû.

Oui, le Grand Pope nous envoie ce qu'il a de plus beau et de plus calme dans ses rangs... Cela doit sans doute être de la première importance.


Et la suite fut à la hauteur des deux individus. Dominant sa fougue, le chevalier se présenta sous le nom de Lothar du Bélier avant de présenter la belle Gold Sainte, Althéa des Poissons.

Hum...Deux amis... Deux complices. Les Ors avaient-ils enfin compris qu'il leur fallait aussi resserrer leurs liens ?

Puis, elle sentit un très léger cosmos. Avant de voir le Bélier à l'oeuvre.

Du grand art, n'est-ce pas, Siegfried ? Notre jeune fils ne pourra qu'apprécier ce jeu de cosmos même si'l ne comprend pas encore que ce n'est que la manifestation du pouvoir du Bélier, maître en télékinésie.

Ainsi vit-elle apparaître une hache fine, ouvragée et rehaussée de runes. Un présent digne d'Odin. Puis, ce fut au tour d'une tarte aux pommes de paraître directement entre les mains de la belle Gold Sainte.

Et au vu de la réaction de son fils, Hilda comprit que cette démonstration ne pouvait que lui plaire.

Pourtant, voir son enfant jouer si jeune avec d'authentiques armes l'inquiétait aussi au plus haut point. Son coeur de mère la poussait à guetter le moindre geste de Baldr-Oskir. Aussi, se tournant vers son fils tandis que la foule commençait à présenter les nombreux cadeaux que les serviteurs ouvraient au nom du p'tit Odin avant de les lui présenter un à un, elle se décida à s'en ouvrir à son époux.

- Siegfried, notre Baldr semble plus que doué avec les armes mais...

L'inquiétude pointait dans sa voix.

- Mais, j'avoue que cela m'inquiète de le voir ainsi jouer avec celles qui lui ont été offertes...

Et elle sourit en voyant que Siegfried avait parfaitement compris ce qui angoissait sa princesse.

- Merci, mon cher époux... Je dois maintenant m'absenter, je vous rejoindrai dès que j'aurais reçu les ambassadeurs.

Freiya, ma soeur, je te confie la suite le temps que je reçoive les envoyés du Sanctuaire. Ta révélation et leur présence... Oui, cela ne peut-être qu'un signe du destin. Nos chers amis.. seront peut-être bientôt de retour

Bien... Maintenant à moi.

Et la Grande Prêtresse se tourna enfin vers les deux chevaliers. Ceux-ci se tenaient toujours aussi respectueusement inclinés devant la famille princière jusqu'à ce que Hilda prenne la parole.

- Soyez les bienvenus à Asgard, envoyés de la déesse Athéna. Nous, peuple d'Asgard, sommes heureux de vous accueillir en ce palais. Et au nom de notre seigneur Odin, nous vous remercions pour ces magnifiques présents.

Puis, approchant des deux combattants, Hilde baissa le ton car cela ne s'adressait qu'à eux.

- Merci à vous d'avoir fait un tel chemin... La fête est déjà bien entamée, aussi, je vous invite à me suivre en un lieu un peu plus calme. Nous y serons bien plus à l'aise pour discuter.

Et sur ces dernières paroles, elle invita les deux ambassadeurs à la suivre vers la sortie avant d'envoyer un ultime message par télépathie.

Sigrid, ma Précieuse Perle, viens te joindre à nous... Siegfried et ma douce Freiya, eux, veilleront sur Baldr.

== > Dans la splendeur du jardin de glace

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 1788
Localisation : Temple des Poissons
07/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Jeu 9 Sep - 4:07

Les paroles de la rose d'or avaient visiblement fait leur chemin dans la tête de Lothar car, peu de temps après, la belle eut la surprise de voir apparaître en sus de la hache prévue, une délicieuse tarte aux pommes cuisinée de mains de maître avec beaucoup d'amour.

La tarte de Amber...

Et elle s'inclina encore un peu plus avant de doucement se relever, avançant à pas lents vers le trône avant de nouveau s'incliner et déposer avec grâce la pâtisserie devant le jeune dieu.

- Acceptez ce modeste présent porteur de tout le soleil de Grèce, seigneur Odin.

Puis, elle fit apparaître l'une de ses roses. Une merveille, une délicate rose blanche aussi pure que la neige d'Asgard.

- Ainsi que cette fleur aux pétales aussi pur que la neige de votre magnifique pays.

Puis, avec une lenteur toute calculée, elle repris place auprès de Lothar.

Quelques instants s'écoulèrent ensuite. Moments durant lesquels la belle ressentit les échanges entre asgardiens.

Aussi, elle préféra ne pas relever la tête. Pas tant que leurs hôtes ne les y avaient pas de nouveau invités.

Elle jeta un coup d'oeil complice à Lothar avant que la voix douce mais aussi ferme de la princesse Hilda ne s'élève de nouveau, les accueillants avant de les inviter à la suivre un peu à l'écart.

Et à ces mots, Althéa releva la tête, faisant glisser avec art sa longue chevelure savamment nouée et délicatement parfumée. Chacun de ses gestes étaient emplis de douceur. A la voir ainsi, en longue robe de soirée, toute en finesse et douceur, qui pouvait vraiment se douter que sous cette merveilleuse apparence se cachait en réalité une terrifiante combattante. L'une des douze élites de l'armée de la déesse Athéna.

- Merci beaucoup pour votre merveilleux accueil, princesse Hilda ainsi qu'à vous, seigneur Odin, guerrier divin d'Alpha ainsi que vous, dame Freiya...

Et se redressant avec grâce.

- Bien, nous allons suivre votre conseil, princesse de Polaris.

== > Dans la splendeur du jardin de glace
Revenir en haut Aller en bas
http://saints-of-thepast.forum2jeux.com/forum.htm
Lothar de Jamir
humain
humain
avatar

Bélier
Nombre de messages : 1613
Age : 29
Localisation : Temple du Bélier
13/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 10 Sep - 3:10

Ainsi, la sublime Althéa fut la première à remettre son présent au jeune prince d’Asgard. Dans sa gentillesse, la belle ajouta sa petite touche personnelle, une belle rose blanche. Mais Lothar se demanda alors si petit garçon apprécierait qu’on lui offre une fleur !

Puis ce fut au tour du Gold Saint du Bélier d’offrir un cadeau au futur souverain du Royaume, et il espérait, le futur allié du Sanctuaire.

Lothar pris donc la hache par son côté tranchant, afin de présenter au jeune garçon, l’arme de telle manière qu’il ne puisse pas se blesser en s’en saisissant.

Puis, le jeune homme reprit place auprès d’Althéa.

Quelques instants s'écoulèrent ensuite. Lothar attendit calmement que leurs hôtes leur répondent. Il ne baissa pas la tête, et les regarda tour à tour droit dans les yeux. Non pas en signe de défiance. Nulle trace d’agressivité n’était lisible dans le regard du beau jeune homme. Mais afin de montrer une attitude franche, pour que ses hôtes puissent se rendre compte par eux même que ses intentions étaient pures.

Pendant cette période d’attente, Lothar sentit un regard complice de la belle Althéa se poser sur lui, peu de temps avant la voix de la Princesse Hilda en personne ne s'élève, afin de les accueillir et de les inviter à la suivre vers un endroit plus tranquille.

Tout à l’heure c’était Lothar qui avait prit la parole afin de faire les présentations d’usage, mais cette fois, Lothar laissa Althéa répondre car il n’y avait pas de chef attitré pour cette mission. Ils étaient tous les deux égaux et possédaient le grade le plus élevé des serviteurs d’Athéna, après le Grand Pope, bien entendu.

Le jeune homme se contenta de saluer d’un bref mouvement de la tête, le Petit Prince, Dame Freiya puis le Seigneur Siegfried, avant de suivre le princesse Hilda et la Gold Sainte des Poissons.

== > Dans la splendeur du jardin de glace
Revenir en haut Aller en bas
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
avatar

Nombre de messages : 16881
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 1 Oct - 3:20

Quel drôle et inoubliable anniversaire !

Maman avait invité de biens curieux personnages. Ils avaient l’air d’être de sacrés rigolos ces deux là qui venaient d’arriver !

Je me demandais si tous ceux qui vivaient dans un pays ensoleillé étaient comme ceux-là.

Ils vinrent vers nous pour se présenter. Mais je vis toute de suite qu’ils n’avaient pas emmené de cadeaux pour moi. Le soleil leur avait sans doute trop frappé sur la tête !

C’est alors que le monsieur fit ensuite des gestes bizarres ! Ils sont vraiment très bizarres dans leur pays !

Oh... ça alors ! J’en croyais pas mes yeux ! Une appétissante tarte aux pommes était apparue dans les mains de la jolie madame !

C’était vraiment surprenant, ils devaient sans doute, aussi des avoir des elfes chez eux. Des elfes du soleil, peut être ?

Et puis le monsieur fit apparaître une hache à tarte aux pommes. Enfin, je supposais que c’était ce dont ils se servent chez eux pour couper la tarte aux pommes ! Faut dire que je ne connais pas leur coutume, moi !

Puis avec beaucoup de gentillesse les deux habitants du pays du Soleil m’offrir leurs cadeaux avant de partir avec maman pour parler entre vieux. Laissant ainsi leurs présents justes devant mes yeux.

Je saisis alors le coupe-tarte-elfique avec mes petites mains pleines de chocolat. Et le souleva au dessus de ma tête. Exactement comme je l’avais fait un peu plutôt pour couper le gâteau au chocolat de maman. Quand soudain, je stoppai net mon mouvement et mes yeux se remplirent d’une indicible terreur !

Une vision d’horreur. Le même danger que tout à l’heure et qui m’avait séparé de mon papa. Non c’est pas vrai ! L’esprit du mal se dirigeait tout droit vers nous ! Mon papa et ma tatie étaient en danger !

Non !!! Je devais protéger ma famille !!!

Ni une, ni deux, je lançai de toutes mes forces le coupe-tarte-elfique en direction de cette terrifiante menace !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Admin Chef des GodWarriors
Admin Chef des GodWarriors
avatar

Nombre de messages : 4931
30/12/2009

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 8 Oct - 22:51

Siegfried avait suivi les événements de cette soirée de manière quelque peu distante, ce genre de réception n'était pas vraiment le genre du guerrier... Ce combat, car c'était réellement un combat pour le Godwarrior n'était pas à son goût...

Aussi il demeura bien silencieux, tachant de veiller au mieux sur son jeune fils... Siegfried avait déjà manié une épée au même age qu'avait son fils, il serait bientôt temps de lui enseigné les plaisirs de la guerre ainsi que ses déboires.

Les chevaliers d'Athéna... Même si Siegfried savait qu'il n'avait aucune raison de leur en vouloir, il n'avait pas envie de discuter avec les successeurs de ceux qui avait pris la vie de ses camarades... Certes il leur en voulait quelque part, mais celui qu'il haissait plus que tout était cet homme... Ce même guerrier à qui Athéna a pardonné ses crimes.

L'un deux était Psychokinésiste, il ne pouvait s'agir que du Bélier, quant à la jeune femme, la rose trahit alors son signe. Siegfried avait alors ensuite contempler son jeune héritier, avec un sourire certain jusqu'à ce que...

Baldr arma son arme puis l'envoya en direction de l'assistance, Siegfried se tourna pour apercevoir les raisons de cet émoi : Tante Gertrude... Si le guerrier divin avait de prime abord voulut ne pas intervenir pour voir cette vieille, que dis je ce cauchemar en déambulateur aveugle comme une taupe finir avec une Hache entre les deux yeux, il se dit bien vite que son épouse ne lui pardonnerais pas.

Aussi à une vitesse dépassant l'entendement, le guerrier divin intercepta le lancé parfait de son enfant, avant de s'avancer vers lui pour s'agenouiller. L'assistance avait été bien trop occupé pour voir quoi que ce soit et personne ne croirais les dires d'une vieille femme au bord de la sénilité.

« Baldr... Tu sais ce genre de monstre ne peut être combattu de la sorte... Il ne faut pas faire ceci, la meilleure solution et de l'ignorer. »

Il posa un regard en direction de Freiya avant d'à nouveau regarder intensément sa merveille.

« Tu vois ta Tante Freiya ? Ben Gertrude est la tante de ta mère et de ta tante... Vois là comme.... Vois là comme une vénérable. »

Siegfried eut beaucoup de mal avec ce mot.

« Disons qu'elle est nécessaire mais pas trop... Si tu as pas envie de lui parler... Trouve un prétexte, viens vers moi, et demande moi de t'enseigner à manier les armes. »

Il sourit, se rassérénant.

« Bientôt je t'apprendrais à combattre, mon petit garçon est un jeune homme à présent... »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Freiya
Princesse d'Asgard, Soeur d'Hilda de Polaris
Princesse d'Asgard, Soeur d'Hilda de Polaris
avatar

Nombre de messages : 52
06/03/2010

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
PA:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Mar 12 Oct - 4:40

Baldr n'avait pas mit longtemps avant de prendre en main l'épée qui lui avait été offerte. D'un geste rapide et précis, celle ci vint découper le gâteau du jeune prince, provoquant dans l'assemblée des murmures de ravissement... C'est qu'une telle chose dans la patrie guerrière à la quelle tous ici appartenait, n'avait rien d'anodin, ni rien de choquant. Au contraire, et comme sur le visage de la prêtresse d'Odin, il était apparut sur ceux de la majorité des invités, un sourire plein de fierté et d'émotion.

L'exploit princier n'était pas passé inaperçue, mais l'arrivée des nouveaux venus non plus... Les murmures de joie et d'admiration laissèrent place à des murmures de surprise, d'étonnement. C'est que cela faisait bien longtemps que l'on n'avait point accueillit en Asgard ces alliés venu de Grèce... Instinctivement, la famille princière avait prit place autours du jeune prince, montrant ainsi toute sa puissance.

Certes, les chevaliers d'or n'étaient pas les ennemis d'Asgard, aucune raison donc d'être méfiant plus que de raison. En réalité, c'était plus là un moyen de leur montrer que la patrie du Nord n'était plus en proie aux malheurs qu'elle avait connu... Mieux encore, qu'elle se révélait plus forte qu'elle ne l'avait jamais été jusqu'alors.

Un sourire polie de circonstance s'en était suivi sur le visage de la jeune Freiya, qui s'était légèrement mise en retrait... Ce n'était pas son rôle de parler, ni de se montrer courtoise. Aussi laissa t'elle sa sœur se charger de prendre la parole...

L'échange fut polie, courtois, bien loin de tout dialogue chaleureux... Les invités offrirent au jeune Dieu ses cadeaux, usant avec beaucoup d'habileté de leur capacité. Puis Hilda les invita à prendre congé des personnes présentent afin de pouvoir s'entretenir ensemble, laissant Baldr sous la surveillance de son père et de sa tante.

Ce n'est qu'après le départ du petit cortège diplomatique que la prêtresse prit la parole.

« Il est grand temps que les festivités commencent... »

Tous acquiscèrent bien trop heureux de pouvoir parler entre eux des exploits de leur jeune prince, ainsi que de l'arrivée de ces deux chevaliers. La musique avait reprit, plus forte qu'auparavant, et bien vite la foule compacte s'était dispercée en petit groupe plus restreint qui ne s'occupaient plus de ce que faisait la famille princière, un verre à la main, un petit four dans l'autre, les conversations allaient bon train.

De son coté, Freiya s'était plongée dans ses pensées, la révélation qu'elle avait eut à la fin de son discours était des plus troublante... Et avait pour elle un goût amer détestable...
Elle sentit alors le cosmos de la Perle d'Asgard rejoindre sa sœur, et sa mâchoire se crispa...

Pourquoi fallait il qu'elle soit toujours sur son chemin ? N'était ce pas la place de Freyia d'être aux côtés de sa sœur ? D'avoir ce rôle de confidente exclusive...

La jalousie lui tordait les entrailles...

Et dire qu'elle est la condition essentielle à la réussite de mon entreprise...

Les dieux n'avaient ils donc pas de pitié pour qu'ainsi ce soit à elle qu'elle doive s'adresser ?

Nerveusement, la jeune femme s'était mise à se mordre la lèvre inférieur... Tout ceci lui demanderait un effort sur humain...

Trop peut être pour que je ne puisse y parvenir....

Son regard s'assombrit... Les deux jeunes femmes ne s'appréciaient pas et le temps n'avait rien arranger à la chose.

Le regard perdu dans le vide, la princesse Freiya perçut alors un mouvement rapide et brusque à côté d'elle... Quelque chose venait de traverser l'air, tournant la tête, elle eut juste le temps de comprendre que c'était la hache de son neveu.

Surprise, la prêtresse n'eut pas le temps de réagir, contrairement au guerrier divin qui s'était élancé à la vitesse de la lumière et qui avait intercepté l'objet dont la cible n'était autre que la vieille tante Gertrude...

Heureusement, le pire avait été évité, mieux encore, personne ne semblait avoir prêté attention à cet événement fâcheux... Freiya se détendit et rejoignit son beau frère qui revenu à sa place expliquait à son fils pourquoi ce n'était pas bien d'attaquer des petits vieux sans défense...

Elle tendit la main en direction du guerrier divin et de la hache qu'il tenait toujours...

« Je peux ? »

Demanda t'elle avant de prendre l'objet et de la confier à un garde... Elle se baissa ensuite à la hauteur de son neveu avant de lui dire...

« Pour le moment tachons de nous contenter du gâteau... Que tu as d'ailleurs découper avec une grande habilité... Tiens d'ailleurs pourrait tu m'en couper une part s'il te plait ? »

Puis se relevant, elle posa un baiser sur le front de Balrd... Elle plongea ensuite le regard dans celui de Siegfried avant de lui dire...

Des emissaires d'Athéna, ce soir ? C'est un signe qui ne trompe pas... Nous entrons dans une nouvelle ère...

Fallait il qu'elle lui parle de ce qu'elle avait découvert ?

Pas avant d'être certaine d'y parvenir...

Siegfried tenait bien trop à revoir ses frères d'armes pour lui donner de faux espoirs, seul le temps la conforterait dans ses convictions, et le moment venu, elle lui annoncerait la bonne nouvelle...
Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Mer 13 Oct - 10:19

[Hrp : Voilà, Hilda est de retour depuis le jardin de glace]

Du jardin à la Grande Salle de Bal, tout c'était passé à merveille. La douce mais plus que lucide souveraine d'Asgard avait veillé à ce que les ambassadeurs du Sanctuaire soient traités avec tous les honneurs.

Pourtant, cela lui avait aussi coûté. En effet, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une profonde tristesse. Surtout en retraversant le couloir dédié aux héros d'Asgard...

Tous mes amis tombés au combat...

Et elle n'était pas la seule. Avant de partir pour cette entrevue dont l'avenir des deux royaumes dépendraient certainement, elle avait surpris l'animosité couvant au fond du regard de son tendre époux.

" Siegfried... Eux n'y sont pour rien. Regarde-les... Ils sont si jeunes et purs. Ne leur fais pas payer pour des crimes dont ils ne sont aucunement responsables... Et dont eux aussi ont du payer le prix...

En ces temps d'espérance et de retour à la vie, montrons-nous sages et soucieux de l'avenir d'Asgard et de notre merveilleux enfant. Notre trésor, notre dieu....

Notre fils...

Et par respect envers la mémoire de Hagen et de tous les autres braves tombés au combat, faisons tout pour préserver la paix.

Siegfried, mon merveilleux époux"


Puis, sur ce doux message, elle s'était éclipsée avec les envoyés du Grand Pope. Et tout s'était passé au mieux. Un voile de tristesse passa encore dans son regard avant que la musique ne vienne le chasser.

La musique et les rires de tous les invités. La chaleur et la joie qui éclataient partout et, enfin, l'assurance que tout était enfin éclairci entre le Sanctuaire de la déesse Athéna et Asgard.

Ainsi, ce fut une Hilda radieuse qui refit son apparition au milieu des groupes de convives euphoriques, la boisson et la musique y aidant plus que certainement.

Mais, avant de franchir les immenses portes, elle se tourna une dernière fois vers les deux ambassadeurs...

- Seigneur Lothar du Bélier, dame Althéa des Poissons, je vous souhaite de passer une merveilleuse soirée parmi nous. Profitez autant que vous le souhaitez de l'hospitalité d'Asgard ainsi que de cette fête en l'honneur de son jeune dieu. Rien ne pourraient plus nous faire plaisir à tous...

Et sur une gracieuse révérence, elle quitta le couple de gold saints.

Puis, ce fut la marche ondulante entre les divers groupes d'invités. Hilda saluant avec élégance et chaleur chacun d'entre eux. Ainsi veillait-elle à se comporter en parfaite hôtesse.

Oui. Pour notre petit trésor, tout doit être parfait.

Puis, apercevant tante Gertrude, elle s'approcha avant de lui chuchoter à l'oreille.

- Bonne soirée, ma chère tante. C'est une immense joie de vous revoir en cette occasion. cela faisait si longtemps. Votre nouvelle chambre vous convient... ? Freiya et moi étions si heureuses de vous revoir que nous y avons fait porter un présent rien que pour vous. J'espère qu'il vous plaira ainsi qu'un autre cadeau que Baldr a spécialement choisi à votre attention. Et il espère que cela vous plaira.

Hilda aimait en effet beaucoup sa tante et avait proposé à son fils de choisir un bijou précieux pour un membre très éloigné de sa famille. Une arrière grand tante qui ne pouvait que très rarement venir lui rendre visite mais qui lui avait toujours envoyé cadeau et livre sur livre...

Ainsi, sans le savoir, le jeune Odin avait choisi une très belle parure pour l'ancètre de la famille de Polaris. Une aieule qui avait enchanté de ses contes les soirées des deux petites princesses et à laquelle Hilda était restée très attachée...

Même si peu de monde pouvait le comprendre tant la vielle dame était devenue insupportable avec l'âge. Au bas mot, elle se montrait acariâtre avec tout le monde excepéts, elle et Freiya et Hilda.

Enfin face à la réponse émue qu'elle reçut, Hilda compris que tante Gertrude était ravie de cette attention mais déjà un peu trop disons fatiguée par toute cette agitation. Sans doute passerait-elle la fin de la fête dans ses appartements.

Quoique l'hydromel avait sans nul doute eu aussi son rôle à jouer dans cette décision...

Et un bref salut plus tard, la grande prêtresse rejoignit son époux à qui elle adressa un magnifique sourire avant de se tourner vers Freiya et Baldr-Oskir en plein partage de gâteau.

- Et bien, Baldr, mon chéri tout s'est bien passé en mon absence... ?

lui demanda-t-elle avec une pointe d'amusement en découvrant son fils barbouillé de chocolat face à une tarte aux pommes entamée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lothar de Jamir
humain
humain
avatar

Bélier
Nombre de messages : 1613
Age : 29
Localisation : Temple du Bélier
13/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Jeu 14 Oct - 5:00

Toujours accompagné par la ravissante Althéa, Lothar était de retour dans la Grand Salle de bal.

Quand Hilda lui avait demandé si elle pouvait lui offrir quelque chose, comme elle l’avait un peu plus tôt avec Althéa, Lothar avait très poliment refusé, tout en la remerciant pour sa délicate attention. Car il n’était pas dans la nature réservée du jeune homme de demander des cadeaux.

La Princesse Hilda alla rejoindre sa petite famille et invita les deux jeunes Chevaliers d’Or à participer à la fête.

Soudain, le regard du Chevalier d’Or du Bélier s’assombrit, et ce n’était pas à cause des danses. Ils avaient ressentit deux cosmos aussi étranges que puissants arrivée rapidement au Palais.

Qui cela pouvait-ils bien être ?

Lothar se rendit vite à l’évidence. Ce n’était pas des Asgardiens. En effet, ces cosmos étaient très puissants. Or, dans cette pièce se trouvait déjà la Princesse Hilda et le dernier Guerrier Divin, (à la connaissance de Lothar) Siegfried de Dubhe de l’étoile d’Alpha. Seuls, le couple régnant aurait pu posséder une pareille puissance.

Mais alors, amis ou ennemis ?

Les inconnus n’étant ni d’Asgard, ni du Sanctuaire, ils devaient sans doute s’agir d’ennemis...

Et c’est avec une certaine pointe d’inquiétude, que Lothar transmit ses interrogations à la belle Althéa.

Mais si Asgard était attaqué par un nouvel ennemi, le nouveau chevalier d’or du Bélier combattrait afin d’honorer la nouvelle alliance.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 1788
Localisation : Temple des Poissons
07/04/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Jeu 14 Oct - 6:39

Encore très intriguée par tout ce qu'elle avait découvert en cette belle nuit de fête, Althéa avait suivi Lothar et leur merveilleuse hôtesse jusqu'à la Salle de Bal. La somptueuse rose d'or avait alors rendu la politesse à Hilda, en la saluant d'une très gracieuse révérence.

Puis, les danses s'étaient enchaînées alors que la princesse de Polaris avait rejoint sa petite famille. Althéa sentait encore bien des regards se posaient sur eux avant de glisser intimidés dans une autre direction.

Ainsi, tous deux avaient presque fini par remplir l'exploit de se fondre dans la masse, enfin aurant que le pouvait l'un des plus beau couple de la soirée.

Elle parvint même à s'éclipser, un bref instant, le temps de mettre son sublime rosier à l'abri. Lothar en profitant lui aussi pour respirer un peu plus au calme avant de rejoindre la foule des invités...

Althéa se demandait si son paisible compagnon savait danser...

Mais elle n'eut guère le temps de lui poser la question car deux puissants cosmos apparurent soudain. Immenses et inconnus.

Mais de qui peut-il s'agir... Amis ou ennemis...

Elle allait d'ailleurs s'en ouvrir à son frère d'armes mais celui-ci la prit de vietsse.

"Bien Lothar, tenons-nous prêts... Mais pas d'actes précipités."

Sourit-elle...

Visiblement la leçon du Grand Pope avait du porter ses fruits.
Revenir en haut Aller en bas
http://saints-of-thepast.forum2jeux.com/forum.htm
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Sam 23 Oct - 5:04

Hilda contemplait avec douceur son fils, d'un air quelque peu nostalgique. Il avait si vaillemment levé son épée. Pour découper un gâteau certes mais la force et la dextérité d'un grand guerrier y étaient déjà.

Et puis, ses invités, venus de tous les coins et recoins d'Asgard, ne s'y étaient pas trompés. Nombre d'armes toutes plus magnifiques les unes que les autres avaient ainsi été offertes au jeune prince.

Notre fils est désormais un homme et un futur guerrier plus que prometteur. Puisses-tu le guider et lui enseigner tout l'art de la guerre, mon cher époux.

Et elle s'attendrit un peu plus sur le visage enfantin encore barbouillé de chocolat avant de sourciller. Deux énergies venaient de faire leur apparition à l'Entrée du Palais des Polaris. Deux énergies si puissantes qu'elle ne pouvaient qu'être divines. Sa voix s'éleva alors directement dans les pensées du guerrier divin d'Alpha.

"Siegfried ? Tu as senti ? Pour se jouer ainsi de notre système de défense et éviter aussi aisément la garde stationnée à Bifröst, ces deux visiteurs ne peuvent être que surpuissants."

Puis, se tournant vers sa soeur.

"Freiya... Je te sens soucieuse, ma soeur mais garde ton calme, n'en laisse rien paraître... Il y aussi tant d'espoir qui vient de naître en toi. Tu rayonnes ou plutôt ton aura rayonne... Affiche plutôt cela, notre peuple a besoin d'être rassuré."

Puis se tournant vers la Perle des Ombres.

"Sigrid, tu sais ce qu'il te reste à faire. Si d'aventure Baldr serait en danger..."

Baldr, son fils... leur seigneur Odin.

Puis une nouvelle énergie se manifesta, attirant d'office l'attention des deux corbeaux sacrés.

Un sourire se dessina aussitôt sur le visage de la grande prêtresse tandis que tout autour de la famille princière la fête battait son plein.

Son regard croisa celui de son vaillant époux. Tous deux se connaissaient si bien que les paroles étaient inutiles. Une nouvelle Valkyrie venait d'arriver et il était hors de question qu'elle ne puisse se joindre à eux...

Magnifique nouvelle...

Et se penchant vers son fils, elle lui dit d'uen voix très douce.

- Baldr, mon chéri, d'autres invités arrivent encore ainsi qu'une nouvelle valkyrie. Aussi, je vais te demander deux choses. De un, laisse-moi t'emprunter Hugin et Munin. Et deux, débarbouille-toi pour les recevoir avec les honneur. Le roi des Ases se doit de paraître fort et digne. Ah oui, évite aussi de trop jouer avec cette épée... On ne doit pas se montrre menaçant sans raison valable.

Un petit clin d'oeil et la magnifique prêtresse sourit avant d'intensifier son cosmos, lançant un message télépathique...

"Laïka, Valkyrie de l'Aurore Boréale, sois la bienvenue en cette glorieuse journée... D'ici quelques instants Hugin et Munin vont venir vers toi, suis-les et viens rendre hommage à ton dieu, notre jeune prince Baldr-Oskir."

==> Hugin et Munin, en route vers l'Autel d'Odin.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Laïka
RIP

RIP
avatar

Scorpion
Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : Dans les Aurores Boréales
22/10/2010

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Sam 23 Oct - 6:11

----> Autel d'Odin

Lorsque j'ai poussé cette porte, je me suis retrouvée à être terrorisée sur place...Il y avait beaucoup de monde, j'étais complètement perdue...Les poils du dos de la louve s'hérissèrent de peur, en grognant...Pour bien me mettre à l'aise, Deux chevaliers aux armures m'ont dévisagés du regard, j'ai esquissé un léger sourire, en faisant une légère révérence...

Mes jambes refusaient d'avancer plus...Les corbeaux s'envolèrent à tir d'aile et tournèrent autour d'un enfant en particulier...Ce cosmos, pur et si puissant, pas de doute, il s'agissait du Grand Odin...Mais il avait l'air si jeune...

Mes jambes acceptèrent enfin de me faire avancer, je me suis frayée un chemin dans la foule, la louve me suivit de très près...et je me suis agenouilée, la tête très basse, ma jeune amie au pelage blanc faisant pareil, oubliant sa crainte passée, devant ce jeune garçon, qui était promis à un grand avenir...

-Seigneur Odin...Cela est un immense honneur d'être en votre présence....Je me présente Laïka, Valkyrie des Aurores Boréales...Voici ma louve de l'Arctique Branaï...Nous somme honorés d'avoir l'insigne honneur de vous servir...J'ai été nommé Médiatrice et Ambassadrice d'Asgard...Je ne vous décevrai pas Ô puissant seigneur...

Je tremblai de peur devant un tel charisme et une telle puissance, pour une fleur de l'enfance comme lui...Si jeune, et déjà si convoité...
Revenir en haut Aller en bas
http://crying-angel.forums-actifs.net
Siegfried
Admin Chef des GodWarriors
Admin Chef des GodWarriors
avatar

Nombre de messages : 4931
30/12/2009

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Lun 1 Nov - 0:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Laïka
RIP

RIP
avatar

Scorpion
Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : Dans les Aurores Boréales
22/10/2010

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Mer 3 Nov - 6:23

La dernière porte donna sur une salle de bal somptueuse, où tout le gratin de Asgard ainsi que deux envoyés du Sanctuaire participait à l'anniversaire de notre souverain...

Aussi avais-je décidé de présenter les majestées divines, en premier lieu à la mère de notre seigneur...J'ai donc laissé mon cosmos s'évaporer dans la salle, qui était destiné à Hilda, lui annonçant l'arrivée des Invités surprises, voulant présenter leur voeux et offrir un présent particulier au jeune Odin....Sans que les divinités s'en aperçoivent j'avais glissé une petite fraction d'inquiètude, lui demandant de me guider, vu que c'était ma première fois...

J'ai fait signe aux divinités de me suivre dans la foule, et je me suis présentée devant Hilda en faisant une révérence Solennelle

-Grande Dame d'Asgard, Princesse Hilda...Je vous présente nos invités divins, Sa majestée Pan du satyre flamboyant et Sa majestée Hermès, fils de Zeus, et messager des Dieux...

Je lui ai jeté un regard rempli d'inquiètude, j'avais tellement peur de faire un impair...
Revenir en haut Aller en bas
http://crying-angel.forums-actifs.net
Hilda
Admin, Pretresse d'Odin
  Admin, Pretresse d'Odin
avatar

Nombre de messages : 17174
Localisation : Asgard...
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
400/400  (400/400)
PA:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Jeu 4 Nov - 4:12

De sa place auprès de son fils, Hilda avait suivi toute la scène...

Laïka s'inclinant en compagnie d'une louve devant le jeune Baldr-Oskir, oubliant complètement le protocole ainsi que les autres membres de l'assistance. Non plus ni moins que la famille princière presque au grand complet.

Hilda, la représentante du seigneur Odin, sa voix et son autorité en toute crirconstances, Siegfried, le valeureux chef des armées et chef suprème de la garde. Puis, Freiya, la princesse de Polaris et Grande prêtersse tout comme elle. Freiya qui s'était éclipsée avec une discrétion hors pair...

Je vois, courage ma soeur, tu vas devoir traverser une nouvelle épreuve... Courage, moi aussi, suis un jour passée par là...

Et le visage de la douce mais puissante Freiya traversa ses pensées. Moins éclatante qu'Hilda à première vue avec ses boucles blondes trop candides qu'elle avait fini par nouer en une coiffe bien plus en rapport avec ce qu'elle était réellement, une belle et vaillante princesse d'Asgard. Tout aussi essentielle qu'elle à l'équilibre du Royaume.

Le regard si doux de la belle Hilda avait ensuite croisé celui de son amour. Tous deux avaient les mêmes pensées surtout que cela se déroulait face à l'assemblée du peuple mais aussi à ce couple de guerriers portant l'habit d'or.

Même si ceux-ci ne l'avaient pas revêtu en cette soirée. Ce qui n'empêchait pas la sublime rose d'or d'éclipser toute les autres jeunes femmes présentes.

Siegfried avait alors fait un léger signe à son épouse avant de quitter la pièce emmenant avec lui la jeune Valkyrie. Ce qui allait se passer sous peu serait de la plus haute importance pour Asgard aussi tout devrait aller au mieux et elle s'approcha de son fils, se penchant avec grâce à son oreille tandis que les autres convives n'avaient encore rien réalisé.

- Baldr... Mon chéri. Hugin et Munin vont maintenant rester près de toi. sans doute t'ont-ils déjà révélé la véritable nature de nos visiteurs. Ce sont deux dieux tout comme toi. Deux puissants dieux venant de l'Olympe du seigneur Zeus...

Et elle lui essuya discrètement le visage, achevant de le débarbouiller avant de reprendre.

- Ces dieux sont venus te voir toi... Aussi, je vais te demander de les recevoir comme se doit de le faire un jeune prince d'Asgard. Dès que papa sera revenu, prend exemple sur lui et sois digne et poli avec eux. Tes deux amis ailés t'aideront s'il le faut.

Elle sourit en regardant les deux oiseaux.

- Et rappelle-toi, papa, moi et tout nos amis sommes là près de toi. Même les envoyés du Sanctuaire sont près à t'aider. Regarde-les... Ils se ressemblent comme des parents alors qu'ils n'ont aucun lien de sang... C'est comme si leurs destinées étaient liées d'une autre façon...

Et enfin, elle sentit les cosmos approcher.

- Et n'oublie pas, je suis près de toi, mon chéri...

Et Hilda embrassa son fils avant de se relever reprenant place sur le trône que les servantes venaient de déplacer. Ainsi Hilda et son époux siégeraient de part et d'autre du jeune Odin, escorté de ses deux corbeaux préférés.

Une musique se fit ensuite entendre tandis qu'Hilda avait appelé des prêtres et prêtresses tous suffisamment âgés pour servir au mieux les visiteurs. Un rapide regard à leur tenue d'apparât suffit à détendre encore davantage l'atmosphère tandis que les prêtres avaient avancés les trônes qu'ils présenteraient d'ici peu aux deux divinités.

Puis, enfin, les nouveaux visiteurs franchirent les portes de la salle de Bal à la suite de la Valkyrie des Aurores Boréales. Hilda ressentit alors encore plus le cosmos bienveillant du dieu Hermès avançant vers elle en compagnie d'un autre jeune dieu.

Elle jeta alors un oeil rapide aux autres invités et s'apperçut aussitôt qu'ils continuaient à s'amuser comme s'ils ne remarquaient rien.

Remarquable Hermès, tu fais en sorte de préserver la fête d'Odin...

Puis, enfin, les deux olympiens s'arrêtèrent devant elle et son fils tandis que Siegfried reprenait place à leurs côtés et que Laïka les lui présentaient. Hilda sourit alors à la jeune femme en lui envoyant par télépathie ces quelques mots.

"Bien, tu as parfaitement rempli ta première mission, je vais m'occuper des nos deux invités surprises. Profite donc de cette merveilleuse fête..."

Elle s'avança ensuite à son tour, s'inclinant avec grâce devant les deux nouveaux venus...

- Soyez les bienvenus en cette nuit de Solstice d'Hhver, divins seigneurs Hermès et Pan du Flamboyant. Permettez-moi de vous présenter mon fils, Baldr-Oskir, incarnât de notre seigneur Odin et futur souverain du Royaume d'Asgard.

D'un geste, il fit signe aux prêtres et prêtresses chargés de les servir avec tous les honneurs.

- Prenez place, nos prêtres et prêtresses sont à votre disposition... En attendant que vous nous fassiez part des raisons de votre venue en ces terres gelées...

Puis, elle se tut attendant dans la quiétude irréelle de la vaste salle de Bal, la réponse des deux divinités à ses paroles de bienvenue.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Hilda le Ven 5 Nov - 8:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Freiya
Princesse d'Asgard, Soeur d'Hilda de Polaris
Princesse d'Asgard, Soeur d'Hilda de Polaris
avatar

Nombre de messages : 52
06/03/2010

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
PA:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Jeu 4 Nov - 23:05

Bien vite, la grande prêtresse Hilda était revenue de son entretien privé avec les deux jeunes ambassadeurs du sanctuaires d'Athéna. Elle avait reprit sa place, tout comme l'avait l'Ombre d'Asgard, qui demeurait encore et toujours dissimulée au cœur du Palais.

La fête avait reprit son cours, paisiblement, malgré l'effervescence que l'on pouvait ressentir, effervescence qui ne parvenait pas à gagner pour autant la prêtresse Freiya. Après avoir subtilement prit congé de la tante Gertrude, la jeune femme s'était placée un peu à l'écart, affichant un air ravie de façade et saluant tout ceux dont elle croisait le regard.

Les deux puissants cosmos se firent alors sentir et même du fond de ses pensées, la blonde Asgardienne les avait ressentit, d'ailleurs pouvait il vraiment en être autrement ? Aussitôt tous s'étaient mis sur leur garde, tous, sauf des invités qui inconscient continuaient à fêter comme il se devait l'anniversaire de leur seigneur. A moins que cela ne soit qu'une apparence de plus.

Aux encouragements de sa sœur, Freiya acquiesça d'un simple signe de tête. Asgard devait se montrer sous son meilleur jour et rien ne devait entacher sa grandeur, surtout pas elle, qui par le passer en avait déjà suffisamment fait.

Tu n'auras plus à me le reprocher...

Au même instant, plus léger, plus ténu mais tout aussi présent apparue le cosmos d'une jeune valkyrie, oui, Freiya pouvait le sentir, tout aussi bien que l'avait fait sa sœur, une jeune âme qui revenait à sa mère patrie, une nouvelle gardienne. Le sourire lui revint, après tout peut être pourrait elle échapper à son entrevue avec Sigrid, si elle pouvait lui trouver une remplaçante.

Son espoir fut grand et la chute n'en fut que plus rude.

La jeune femme se présenta bien vite devant la famille royale, accompagnée de sa bienveillante louve, deux jeunes âmes... Un sourire apparut sur ses lèvres rosées.
Et si son approche avait manqué au protocole, cela n'avait eut pour effet que de faire sourire d'avantage la jeune Freiya.

« Laïka. » Murmura t'elle pour elle même... « Jeune protectrice... Tu apprendras bien vite à prendre tes marques dans notre monde... »

Et à peine eut elle prononcé ces mots, que son beau frère était allé la remettre, un peu sèchement sur le droit chemin. Ces remarques n'étaient pas méchante, Freiya le savait bien... Siegfried était un homme d'une grande qualité, d'une grande bonté, mais pour le bien du royaume, pour la protection des siens, il se devait de faire en sorte que tous soit à leur place.

Son cosmos était si pur, si juvénile... Le regard de la prêtresse s'assombrit...

Jamais elle ne pourrait remplir la tâche de Sigrid... Jamais sans que cela ne lui en coûte...

Aussi, se contenta t'elle de prévenir sa sœur par ces quelques mots.

Il est temps Hilda... Je suis avec toi pour l'accueil des nos invités... Je t'en prie, fais en de même pour moi.

Et avec la plus grande discrétion, Freiya quitta la salle de bal...

* * * * * *


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sigrid
Perle des Ombres d'Asgard
Perle des Ombres d'Asgard
avatar

Nombre de messages : 1478
Localisation : Si vous le savez, c'est que vous êtes déjà tombé sous mes coups...
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 5 Nov - 4:16

Dissimulée au sein des Ombres, la somptueuse Perle ne perdait rien de ce qu'il se passait en ce moment sous son regard. De ses longs yeux verts, elle couvait avec attention le petit prince aux cheveux blonds.

Puis, elle s'était installée au mieux, laissant sa Robe la quitter un instant sans que la moindre vibration ne vienne trahir sa présence, laissant apparaître la jeune femme dans toute sa splendeur. Ainsi revêtue d'une tunique spéciale à mi-chemin entre la tenue des guerrières et celles de prêtresses, la Valkyrie se rapprochait en effet de ce que son tout jeune seigneur imaginait être une elfe.

Un long collier portant l'emblème de la Perle des Ombres, l'Ambre aux reflets dorés, plongeait sous sa tunique au contact même de sa peau étrangement hâlée, finissant sa course aux creux de ses seins alors que ses poignets et ses chevilles étaient protéges de larges bracelets métalliques soigneusement rehaussés de runes...

Ainsi, Sigrid, fondue dans les Ombres malgré son éclatante blondeur, incarnait-elle sans nul doute le genre d'image que les guerriers associaient le plus souvent aux vierges guerrières du grand Odin, parfait mélange de force et de beauté...

La guerrière nordique par excellence, versée aussi bien dans les filtres et les prières que l'art du combat...

Puis, elle ressentit l'approche des deux divinités arrivant presque simultanément avec la venue d'une nouvelle Valkyrie. Une toute jeune Valkyrie encore trop tendre pour l'instant mais qui sous les directives des souverains d'Asgard finirait vite par libérer la véritable force sommeillant en elle.

Oui, un autre joyau qui ne demande qu'à être taillé avec le plus grand soin... Pour livrer toute sa lumière.

Grande doit être votre joie en cette nuit, ma merveilleuse princesse.


Puis son regard fut attiré par les mouvements de la princesse Freiya.

Hum... Un problème, petite princesse ? Ces regard que tu lances inconsciemment vers moi sont-ils un véritable appel ? Toi qui jamais ne daigne me considérer autrement que comme un poids ? Moi qui ne suis jamais qu'une ombre ou un souffle ?

De plus en plus intriguée par cette sortie prématurée, la belle Perle recula davantage dans les ombres envoyant un dernier message au jeune Odin à présent que les deux divinités faisaient leur entrée.

" N'aie crainte petit prince, même si tu me sens m'éloigner dans les Ombres, je ne suis bien loin... N'oublie pas que tous nous veillons à notre façon sur toi. Et que tu pourras toujours m'appeler... Où que je sois, Ombre parmi les Ombres ou Souflle sous les doux rayons de Sol...

A très bientôt, mon seigneur... "


Elle n'avait pas cru aussi bien dire qu'à peine s'était-elle fondue encore davanatge dans l'obscurité que la voix de Freiya éclata dans sa tête.

Tiens donc ? Aurai-je vu juste ? Bien, ne la faisons pas attendre...

== > [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Laïka
RIP

RIP
avatar

Scorpion
Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : Dans les Aurores Boréales
22/10/2010

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 5 Nov - 8:49

Alors que je stressais comme une damnée devant ces divinités, avec une grande peur d'échouer, un cosmos doux et bienveillant m'enveloppa, me donna ces directives par télépathie...je reconnus de suite le cosmos de notre grande dame du nord...Hilda...

"Bien, tu as parfaitement rempli ta première mission, je vais m'occuper des nos deux invités surprises. Profite donc de cette merveilleuse fête..."

Je sentis un poids en moins sur mes frêles épaules partir dans un battement d'aile...Je fis de nouveau une révérence et je me suis éclipsé dans ces mots*


-Grande Dame Hilda, Majestées divines...Je me retire, Je vous souhaite un bon séjour sur les Terres d'Asgard, Mes Seigneurs...

Et telle une ombre, je disparus, me fondant dans la foule, partant vers la porte pour retrouver ma jeune Branaï, qui devait se faire du mourron...Dès que je fus sortie de la salle de bal, Branaï qui était assise face à la porte, vers un des piliers, me regarda de ses yeux pétillants, et remuant sa queue de toutes ses forces et me sauta dessus, me débarbouillant à grands coups de langue...

-Oui moi aussi ma chérie, chuis contente de te voir...Mais apparemment tu ne pourras pas me suivre tout le temps, et j'en suis désolée...Il faudra que je parle à Hilda, une fois la soirée terminée...

*La louve se contenta de me regarder et de miauler pour exprimer sa réponse...J'ai commencé à avancer, lorsque j'ai croisé un garde...Je lui ai demandé où se trouvait les appartements de la médiatrice d'Asgard, il fit une légère révérence et se proposa de m'y emmener, ce que j'acceptais avec plaisir...*

---->Appartements de l'ambassadrice d'Asgard
Revenir en haut Aller en bas
http://crying-angel.forums-actifs.net
Ragnhild Ulrich
Valkyrie de la Tempête de Neige
Valkyrie de la Tempête de Neige
avatar

Capricorne
Nombre de messages : 1611
Age : 30
29/09/2010

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Dim 21 Nov - 23:57

Ragnhild arriva aux palais de la princesse Hilda de Polaris, elle vit une immense porte, il y avait plusieurs invités à l'anniversaire du seigneur Odin, la walkyrie observa deux personnes éloigner, elle se demanda qui çà pouvait bien être, mais peux importe, l'aristocrate fit une révérence est partie à la rencontre du maître, quelle à jurer de servir, la jeune guerrière porta une magnifique robe médiévale, des bijoux en or massive, en souvenir de son père défunt...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mais préféra ne pas penser, Ragnhild s'avança d'un pas lent tout en écoutant la musique, quelques personnes regarda la walkyrie, l'aristocrate ne fit pas attention aux remarques et commentaire, elle voulait passer une agréable soirée, l'héritière des Ulrich pris un verre d'hydromel sur un plateau, puis s'appuyant contre un mur, en admirant les nobles discuter ensemble, un jeune homme vient à sa rencontre et lui parla d'une immense gentillesse...


* Bonsoir, je vous observe des votre arriver dans la grande salle, j'aimerais connaître votre nom s'il vous plaît, n'ayez crainte je suis un gentil homme et à la recherche d'une femme, pour partager ma vie de tous les jours, hélas je n'ai pas eu de chance avec mes anciennes élues...


l'ases écouta attentivement le jeune homme, sa voix était à la fois triste et son regard déçus par ses anciennes prétendantes, Ragnhild parla à son tour.


* Je suis Ragnhild Ulrich la VXII ièmes, la fille unique de Brunnhild et d'Hagen, mon père est mort quand j'avais 18 ans, ma mère vit seul au manoir et je n'ai jamais connu l'amour d'un homme, je vous crois concernant vos paroles, j'en suis désolé pour vous et souhaite que vous trouviez la femme qui prendra soin de vous...


l'aristocrate ne s'avais pas trop quoi dire, elle n'aime pas parler de sa vie à un étranger, un petit garçon blond aux yeux bleu discuta, avec de grandes personnes, l'ases observa Odin, mais se douter de rien, la jeune femme qui se trouve près de lui, n'était autre qu'il Hilda de Polaris, la représentante terrestre et de l'équilibre du monde...


Le jeune aristocrate resta sans voix, à propos de ce qu'elle venait de dire et s'excusa et fait de même. Ses mains poser sur ses épaules, il dit alors.


* Veuillez me pardonnez, je suis Wolfgang des Nibelugen, un pauvre aristocrate très bas, j'habite en Asgard et j'ai 26 ans, je dois vous laisser seul, a bientôt Ragnhild...


Il part loin d'elle, l'ases se souvient du nom " Des Nibelugen" n'est-ce pas cette famille ayant tué son oncle et son père, son verre lui glissa et tomba par terre, la jeune guerrière devient pâle comme la mort.


Edit de Hilda: voilà, j'ai juste mis les phrases en noir en blanc pour qu'on puisse les lire plus facilement. Evite d'employer des couleurs sombres sur ce fond, c'est vite illisible, merci
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.netlog.com/Peine_de_coeur
Dame Hermine PNJ
Prêtresse d'Odin et gardienne du savoir
Prêtresse d'Odin et gardienne du savoir
avatar

Sagittaire
Nombre de messages : 41
Age : 41
16/11/2010

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Mer 24 Nov - 10:21

Cette nuit était celle du Solstice d'hiver marquant la fin de l'enfance du tout jeune seigneur Odin. En digne prêtresse du roi des Ases, dame Hermine avait revêtu une splendide robe d'un magnifique bleu rappelant la mer bordant les pays chauds. Couleur froide qui faisait pourtant ressortir à merveille la blondeur de sa chevelure natée.

Elle avait ensuite jeté par-dessus un léger manteau rehaussé de fils d'or. Le tout formant des formes longues et effilées. Puis, s'y ajoutaient les quelques bijoux sacrés liés à sa charge auprès de la princesse Hilda ainsi que la hache et la lance cérémoniales artistiquement attachées à sa large ceinture de cuir.

Ainsi, s'était-elle présentée aux deux princesses de Polaris tout comme au noble guerrier divin d'Alpha. Ceci fait, elle s'était alors jointe à la procession des prêtres et prêtresses qui renouvelleraient leurs voeux à la faveur de cette nuit unique.

Ses mains gantées avaient même eu l'insigne honneur de verser un hydromel très léger au jeune prince. Puisque désormais, Odin était un homme, il pouvait dès à présent lever sa corne au même titre que tous les autres guerriers de son Royaume. A elle et ses compagnes de prières de veiller à ce que la boisson ne soit en rien ou presque pas alcoolisée.

Une longue remise de cadeaux s'en était alors suivie avant que les saints eux-mêmes ne vienneet lui rendre hommage au nom de leur déesse Athéna. Comme tous les occupants un peu plus âgés du Palais, Hermine ne les portait pas dans son coeur mais cela était du passé et puisque Hilda souhaitait ardemment la paix et bien, elle les accepterait tous les deux.

De toute façon, son jeune seigneur ne craignait rien ni personne. En effe, Dame Hermine savait pouvoir compter sur son ancienne disciple, cette merveilleuse Perle à la chevelure d'or se tenant continuellement dans les Ombres.

" Ultime bouclier de sa majesté Odin. Puisses-tu toujours être auprès de lui, attaché à chacun de ses pas."

La suite fut bien plus agréable, une nouvelle Valkyrie, celle des Aurores Boréales, fit son apparition avant de commetre un fameux impair envers la famille princière. Chose que Siegrfried ne laissa aucunement passer. Puis, ce fut l'arrivée des deux Olympiens qu'Hilda invita les prêtresses à venir servir.

Hermine, à défaut de se joindre à ses compagnes se tourna vers la salle de bal où tout semblait se dérouler dans un autre monde quoique de nombreux invités s'esquivaient lorsque soudain dame Hermine repéra un nouveau cosmos.

"Que cette nuit soit mille fois bénie, une autre Valkyrie vient de nous rejoindre. "

Puis, fendant la foule, la prêtresse rejoignit rapidement la jeune femme qui venait de laisser tomber son verre sans vraiment se rendre compte de l'importance de la situation actuelle.

Aussi décida-t-elle de prendre les choses en main, histoire de ne pas renouveller le précédent malaise. Surtout, en présence des deux divinités et des envoyés du sanctuaire, cela sonnerait surtout comme un aveu de faiblesse.

Arrivée à sa hauteur, elle s'inclina avant de dire d'un ton empreint de noblesse.

- Bien le bonsoir, jeune Valkyrie. Soyez la bienvenue en ce palais.

Et lui prenant doucement le bras, elle l'entrâina un peu à l'écart. Leur bavardage ne devant en rien perturber les discussions qui n'allaient plus tarder à commencer entre la faimme princière et leurs divins invités.

- Tout d'abord, pemettez moi de me présenter. Je suis dame Hermine, prêtresse sacrée du grand Odin.

Elle lui désigna alors le jeune garçon au cheveux blonds installé à la place d'honneur sur son trône de bois précieux incrusté d'or.

- Baldr-Oskir car tel est le nom de son incarnat. Auprès de lui se tiennent ses parents, la Grande prêtresse Hilda de Polaris et son valeureux époux, Siegfried de Duhhe, héros de la guerre des sept saphirs. La princsees Freiya a malheureusement du s'absenter...

Une légère déception transparut un instant dans la voix apaisante de la prêtresse.

- Les deux divinités leur faisant face sont repséctivement les seigneurs Hermès et Pan, représentants de l'Olympe.

Elle baissa alors la voix, s'adressant à la jeune femme sur un ton de confidence.

- Aussi, même si cela est votre plus cher souhait, je vous prierai d'attendre un peu avant de venir rendre hommage et prêter serment à la famille princière. Asgard doit se montrer dans toute sa gloire... Maintenant si vous avez des questions, je serait ravie de vous répondre ou de vous faire visiter certaines parties du Palais, le temps que s'achèvent les discussions...
Revenir en haut Aller en bas
Ragnhild Ulrich
Valkyrie de la Tempête de Neige
Valkyrie de la Tempête de Neige
avatar

Capricorne
Nombre de messages : 1611
Age : 30
29/09/2010

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Sam 27 Nov - 23:59

Après le malaise qui s'est installé dans la grande salle, une femme vient à sa rencontre à son tour elle se présenta à Ragnhild, tout en prenant son verre, la walkyrie de la Tempête des Neiges, c'est mis à l'écart de dame hermine et lui explique certaines choses.

- Bien le bonsoir, jeune Valkyrie. Soyez la bienvenue en ce palais.


Puis reprenant ses paroles, elle lui dit d'une voix calme et douce.

- Tout d'abord, permettez-moi de me présenter. Je suis dame Hermine, prêtresse sacrée du grand Odin.

Puis continuant ses discutions, vers l'apprentie ases du Seigneur Odin, elle présenta la princesse Hilda de Polaris et son époux Siegfried.

- Baldr-Oskir car,tel est le nom de son incarnat. Auprès de lui se tiennent ses parents, la Grande prêtresse Hilda de Polaris et son valeureux époux, Siegfried de Duhhe, héros de la guerre des sept saphirs. La princesseFreiya a malheureusement du s'absenter...


Ragnhild la laissa finir ses phrases avant de se présenter elle-même et s'excuse auprès de celle-ci par la même occasion et lui raconta une partie de cette histoire.

* Je suis Ragnhild Ulrich, veuillez me pardonnez pour ce qu'ils viennent de se passer, j'ai entendue le nom de famille " Des Nibelugen" mon verre à glisser des mains, ne vous en faite pas, ce n'est rien j'aimerais qu'on en parle pas s'il vous plaît.... La soirée ne fait que commencer n'est ce pas Dame Hermine, j'attendrais leur permission de la famille princière, je suis une personne très patiente... Ha j'ai oublier de vous dire, que je suis une Walkyrie de la Tempête des Neiges et ravie d'avoir fait votre connaissance...



Certaine personnes danser aux milieux de la salle, dehors la neige tomber des enfants jouer encore malgré la tempête, d'autre se réchauffer comme ils pouvez, Ragnhild se souvient de son enfance passer avec ses parents, celle-ci souriez rappelant des images étant petite..
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.netlog.com/Peine_de_coeur
Lola
Modératrice et Valkyrie du Dragon Blanc
Modératrice et Valkyrie du Dragon Blanc
avatar

Nombre de messages : 891
Localisation : Asgard probablement
26/11/2010

Feuille de personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 3 Déc - 21:52

Lola marchait seule à travers la foule d'invités. Elle aurait aimé qu'il y eut moins de monde, sa cécité l'empêchant de se déplacer correctement. Elle fut plusieurs fois bousculer par des gens indélicats. Et oui même chez les gens les plus distingué il y en avait. Elle reçut un vient coup dans le dos et serait tombé si on ne l'avait pas retenu.

- Excusez-moi prêtresse. Je ne regardais pas où j'allais. Vous n'avez rien?

Lola se tourna vers la provenance de la voix. Elle ne pouvait pas voir le jeune homme qui l'avait retenu. Elle répondit d'une voix douce.

- Ne vous inquiétez pas je n'ait rien. Merci de vous inquiéter.

Le jeune homme s'éloigna et Lola se retrouva de nouveau seule dans la foule. Elle marcha jusqu'à un pilier et s'y adossa. Elle laissa ses souvenirs la happer, sa famille adoptive lui manquait. Voilà deux ans qu'elle ne les avaient pas vu.

" Parfois je me dis que je n'aurais jamais du m'échapper comme ça. Je ne sais pas si je pourrais les revoir un jour"

Elle se remémora toutes les parties de son enfances jusqu'au jour où elle s'était enfuit. Elle toucha le bracelet ornés de saphirs qu'elle portait à main gauche. Depuis sa fugue, il était aussi devenu le dernier souvenir de sa famille adoptive.

" Kaila et les autres, j'espère que vous allez bien. Je regrette ma réaction mais j'étais vraiment en colère..."

Elle chassa ses souvenirs de son esprit, ce n'était pas le moment de se laisser aller à la tristesse. Ce jour était un jour de fête. Il ne fallait pas le gâcher par des regrets inutiles. Elle repéra le cosmos de Dame Hermine en compagnie d'un autre qu'elle ne connaissait pas.

Après s'être plusieurs fois fait bousculer elle réussit enfin à arriver jusqu'à Dame Hermine. Elle s'inclina respectueusement.

- Maitre, je suis heureuse de vous voir à cette fête.
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Fils d'Apollon
Fils d'Apollon
avatar

Nombre de messages : 45
04/05/2010

Feuille de personnage
HP:
550/550  (550/550)
CS:
550/550  (550/550)
PA:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Ven 3 Déc - 22:34

Aussitôt qu'il était retombé dans son mutisme, tous avaient pu assister au savoir faire légendaire dans le maniement des mots et de la prestance du dieu des voyageurs et des roublards. Et même si cela représentait pour le satyre une perte de temps en simagrée et en courtoisie, il savait bien dans le fond que c'était là une nécessité.
Beaucoup pensait qu'Hermès était du genre à se soucier des autres, mais n'était ce là pas plutôt pour lui le meilleur moyen de faire de ses interlocuteurs ce qu'il en voulait ?

Méfiez vous mortels de ce qui brille et qui flatte... Méfiez vous du plus chaleureux des dieux, du plus charmant de ses sourires...

Un rictus sombre apparut alors sur les lèvres radieuses du jeune Astérien, tandis que l'écho de la voix de son oncle se perdait en sournoises flatteries... Puis enfin, ils furent amenés jusqu'à l'objet de toutes les attentions et de celle de l'Olympe. Ce jeune incarnat, ce jeune dieu qui peu à peu prendrait toute sa grandeur et sa gloire... Cela aurait été bien impolie d'oublier un tel événement... Et tandis que l'air lancinant du dieu des messagers emplissait à présent la salle de bal ne lui faisant rien perdre de la futile euphorie qui la berçait, le petit cortège s'avança jusqu'au cœur de cette salle, le cœur du palais d'Asgard et de sa famille princière.

Lorsqu'ils arrivèrent face à la noble famille de Polaris, Pan plongea son regard sombre dans celui de la grande prêtresse, d'un charisme non commun, elle semblait déployer autours d'elle une aura protectrice, nul doute qu'elle veillait à cet instant au bien être et à la protection de son fils... Comme le montrait bien la disposition de cette noble famille, elle qui savait visiblement entourer son précieux fils de toute son attention.

Le satyre la salua d'un signe de tête aimable accompagné d'une gracieuse révérence, ce n'était pas parce qu'il était d'une ténébreuse inhumanité qu'il ne savait pas non plus se comporter, disons plutôt que Pan n'avait pas de temps à perdre avec l'inutile.

Et malheureusement pour moi ce n'est pas ce qu'il manque sur cette terre...

Puis il découvrit ce jeune incarnat... Et un certain plaisir, une certaine chaleur si rare en ces temps dans les yeux de l'Astérien s'étaient mis à briller, à luire, le satyre considéra avec beaucoup de respect ce dieu nordique si réputé, si craint, derrière ses yeux bleus d'une pureté inégale, il pouvait presque en sentir la puissance, oui, à chacune de ses inspirations, c'était comme s'il pouvait percevoir un peu plus toute la gloire du roi des Ases.
Et naturellement son regard se reporta sur Hilda de Polaris qui s'inclinait gracieusement devant eux...

L'Olympe ne se sera pas trompée dans le cadeau qu'elle vous aura choisi, Asgard... Nul doute que vous saurez l'apprécier à sa juste valeur...

Et après ce constat flagrant, Pan s'adressa par l'esprit à son oncle.


-Quelle charmante petite famille, n'est il pas mon oncle ? Permettez que je rende à ce jeune dieu tout l'hommage que je lui dois... Après si vous le désirez je reprendrais avec vous cet air si efficace...

Et sans autrement attendre, sans même prendre place dans ce fauteuil qu'on lui proposait, il fit un pas en avant, regardant tour à tour la prêtresse et son fils. Finalement, il s'inclina à nouveau devant la belle Hilda avant que sa voix mélancolique ne s'élève.

« Votre accueil n'a rien à envier à la légende qu'on lui prête... Mais il est vrai que mon Oncle et moi ne sommes pas là pour la beauté de vos paysages. »

Le regard d'ordinaire si perçant du satyre alla sur le jeune dieu, avec un respect indéniable et une compassion presque perceptible.

« L'Olympe ne pouvait pas ignorer un tel événement, aussi par les humbles représentants que nous sommes, elle vient rendre hommage à votre famille et participer à cet instant de liesse. »

D'un geste gracieux, il prit sa précieuse flute avant de s'adresser avec une douceur surprenante au jeune dieu.

« Baldr Oskir, jeune seigneur d'Asgard, roi des Ases, accepter l'hommage de l'Olympe toute entière à travers ce présent qui vous est fait... »

Et jouant de sa flute sur un air qui s'accordait justement avec celui de son Oncle, Pan du Satyre fit apparaître devant lui, posé à l'horizontale le trident de Poséidon lui même. Celui qui jadis avait causé la perte d'Asgard...
Auréolé de tout son charisme, Pan continua de jouer tandis que le trident vint se poser devant le jeune dieu, lui qui avait fermé les yeux, les posa avec douceur sur le jeune garçon, puis plus neutre sur sa mère.


« L'Olympe sait que ce modeste cadeau saura être ici préservé et utilisé avec justesse... »

Un plaisir non dissimulé l'habitat un instant, tandis qu'il s'inclina par deux fois, à l'intention du jeune dieu, puis de sa représentante, enfin, il reprit sa place initiale, n'accordant pas un regard aux prêtres et prêtresses son attention toujours porté sur la petite famille, attendant en silence le coup d'éclat qu'avait préparé son Oncle.
Revenir en haut Aller en bas
Dame Hermine PNJ
Prêtresse d'Odin et gardienne du savoir
Prêtresse d'Odin et gardienne du savoir
avatar

Sagittaire
Nombre de messages : 41
Age : 41
16/11/2010

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Sam 4 Déc - 3:46

Pour plus de clarté dans la suite du RP, Je réponds directement ici. Ragnhild, Lola, Althéa et Lothar sont aussi invités à suivre le lien pour ne pas trop compliquer la suite du rp entre les Olympiens et la famille princière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Messager des dieux de l'Olympe
Messager des dieux de l'Olympe
avatar

Nombre de messages : 302
Localisation : Temple d'Hermès en Olympe, Palais de Minos sur l'Ile de Crête ou encore ailleurs
28/04/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
550/550  (550/550)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Jeu 9 Déc - 9:13

Dans la vaste salle, sous la musique du divin Hermès, deux mondes semblaient évoluer à leur rythme... Deux mondes proches et lointains. Celui des invités et convives et celui des divinités, prêtres et guerriers cosmiques. Telle était la force d'Hermès... Tout son art en subtilité et ruse...

Bien plus redoutable que ne le laissait supposer son agréable et si séduisante apparence.

Hum... Décidément, cette nuit de Solstice marquera à jamais les mémoires...

Ainsi songeait l'éternel voyageur tout en gardant sa mission à l'esprit. Jamais, il n'oublierait la promesse faite à son père...

Il avait fini par prendre place sur l'un des trônes que lui avaient présentés les prêtresses sacrées du grand nord. Et pas une fois, ses doigts n'avaient quitté les cordes de sa lyre, continuant à inonder la salle de sa mélodie aussi douce qu'envoûtante. Ainsi, le commun des mortels poursuivrait sa soirée dans la joie et l'insousciance...

Oui, cela sera une nuit en tous points inoubliable.

Puis, Pan sortit enfin de son mutisme. Et son attitude relativement enjouée fit naître un sourire sur le visage du blond Olympien.

Quel entrain, mon cher neveu... C'est un véritable plaisir de te voir manifester enfin autre chose que de la violence ou de la brutalité... Ton coeur ne s'est donc pas totalement asséché puisque te voilà, de nouveau capable de te réjouir malgré la lourde chape pesant sur tes épaules... Puisse un jour ton coeur reprendre vie tout comme ta mémoire disparue... Pan, mon doux neveu... Oui, les deux iront de paire... Pour ton bonheur ou ton plus grand malheur... Pan, Puissai-je toujours te préserver...

Hermès sourit ensuite à l'une des jeunes femmes vêtues de bleu, la faisant immanquablement rougir...

Et il se décida à répondre à la remarque mentale du Satyre Flamboyant...

" Bien, j'allais t'en prier, mon cher Pan. Cette famille est en effet remarquable. Je reconnais bien en cet enfant le futur seigneur Odin. Il émane de lui cette aura unique s'attachant aux pas des plus grands dieux... Si jeune et dejà si prometteur."

Et sur ces quelques mots, son regard plus que perçant se posa sur Baldr-Oskir.

Profitez bien de ces ultimes instants de votre enfance car vous n'avez pas encore conscience de ce qui vous attend, seigneur Odin. Votre tache sera grande si grande...

Ainsi suivit-il sans jamais interrompre sa divine mélodie le discours, guère quelques mots mais venant de Pan, c'était déjà énorme, du Satyre. Puis, le blond éphèbe se mit à jouer de la flûte. Ses accords s'harmonisant d'office avec ceux du messager des dieux. Et une musique plus qu'envoûtant se répandit dans la vaste salle de Bal, la faisant vibrer tout entière au rythme des deux Olympiens...

Et soudain, ménageant ses effets, le blond fils du Soleil, fit apparaître le trident de Poséidon devant le jeune prince avant d'enfin le lui remettre. En effet, tout comme son père et son oncle, le blond éphèbe était un véritable virtusoe, jouant à merveille de son art...

Le divin Satyre s'inclina ensuite devant le seigneur des Ases qu'il considéra avec chaleur avant de d'en faire de même devant Hilda à qui il ne jeta qu'un regard neutre.

Oui, seul les dieux avaient de l'importance aux yeux de Pan. Cela, Hermès l'avait parfaitement compris et depuis si longtemps...

Enfin, au moins, la douce Hilda de Polaris, elle, ne le inspirait ni froideur ni animosité. Hermès ne risquait pas de voir Pan se jeter sur elle et la mettre à mal comme il l'avait fait de la Succube à L.A.

Souvenir que l'éternel voyageur garderait encore pour lui... Odin était si prometteur pour cette humanité en déroute...

Le regard d'Hermès suivit alors chaque geste de Pan, jusqu'à ce que le bel éphèbe ne reprenne place à ses côtés, dédaignant de nouveau le trône gracieusement offert par Hilda.

Soit, je ne vais pas non plus te l'imposer, cher neveu. sourit le mystérieux voyageur, Tu as déjà fait preuve d'une telle chaleur et d'autant de courtoisie...

Un instant la musique s'intensifia avant de rediminuer, se réduisant à juste quelques notes plus que légères et la voix chaude et charmeuse de Hermès s'éleva. C'était le marchand et l'orateur qui allait s'exprimer...

- Bien, à mon tour, gracieuse dame de Polaris, seigneur Odin, je vous souhaite une merveilleuse nuit de Solstice... Qui est aussi celle de votre anniversaire. Noble Baldr-Oskir...

Désormais vous êtes un homme, seigneur Odin et avez en vous l'étoffe d'un dieu guerrier aussi puissant que sage.


Quelques accords suivirent avant qu'il ne reprenne. Sa voix toujours aussi chaude et limpide.

- Ainsi, par la voix de mon bien aimé neveu, s'est exprimée la volonté de l'Olympe qui dans sa grande sagesse vous a confié ce modeste présent. Acceptez-le sans crainte. C'est une marque de respect et de confiance, maître des Ases...

Un sourire malicieux, non dénué d'ironie se dessina un très bref instant sur les lèvres de l'Olympien avant qu'il ne poursuive.

- Et si cet... "Objet" ne vous dit rien, apprenez donc de ma bouche qu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'un trident...

Trois accords s'ensuivirent et puis...

- Et pas n'importe lequel... Ecoutez plutôt son histoire. Entre les mains de son maître, il est une arme redoutable ainsi qu'un symbole de puissance... De ses trois dents, il fait s'élever les vagues de la mer et trembler le sol, s'assécher ou surgir les sources... Provoquer tempêtes, tremblement de terre et et raz de marées...

Prenez en soin, jeune seigneur... Car cela est bien plus qu'un simple objet... Mais le sceptre d'un immense roi... D'un dieu de l'Olympe...

Du seigneur Poséidon...


Et sur ces derniers mots, le dieu suspendit un instant sa mélodie... savourant dans le regard de ses hôtes l'effet produit par ses mots. Comment Asgard allait-il réagir à un tel cadeau ?

Puis, son cosmos s'enflamma très légèrement... Rien d'agressif, non un autre effet apaisant pour détendre l'atmosphère. Désormais Asgard aurait à charge de veiller sur ce trident. Il était entre leurs mains selon les propres désirs de l'Olympe...

- Bien... A vous de veiller sur lui, il est le cadeau que Pan vous a remis. Et maintenant acceptez le mien...

Un autre sourire charmeur et il reprit...

- Ce sera moins spectaculaire, juste une autre mélodie mais cette fois accompagnée de mots et de mythes...

Ecoutez donc ma chanson, jeune Baldr-Oskir, vous qui aimez tant les belles histoires d'animaux.


Et la mélodie reprit...

- Ceci est l'histoire d'un animal fabuleux... Presque aussi magique que les elfes que vous cotoyez...

Un clin d'oeil au jeune prince blond...

- On raconte que dans le vaste monde, loin vers le sud et l'orient vit la plus étrange et la plus blanche des créatures...

Un être auréolé de grâce, illuminant les ténèbres de sa blancheur. Ceux qui peuvent la voir la reconnaissent d'ailleurs aussitôt même si leurs lèvres ne peuvent plus vraiment la nommer... Ecoutez donc, seigneur Odin, son front est ceint d'une corne unique pointant vers le ciel et malheur à qui tente de la capturer...

Aussi féroce que belle et insaisissable, elle n'hésite pas à anéantir ceux qui oserait s'y risquer mais à vous il est un secret que je peux confier... Aussi libre et farouche qu'aucun lien ni aucune chaîne ne peut la retenir, elle est pourtant loin d'être infaillible...

La pureté, seigneur Odin, la pureté l'attire irrésistiblement... Et celle dont je vous parle est encore plus unique car sa sensibilité est si grande que même plongée au coeur des plus noires des Ténèbres voire des Enfers, elle retrouverait la lumière et irait irrésistiblement vers le seul coeur humain connaissant la Fidélité et l'Amour... Fiez-vous à elle, jeune prince...

Car l'une d'entre elles s'est égarée loin des siens...

A vous de la trouver... Et d'achever l'histoire...


Puis les dernières notes suivirent. Et le messager des dieux se leva avant d'avancer avec toute sa majesté vers le jeune prince toujours entouré de ses parents.

Arrivé à trois pas de lui, il s'inclina et pinça l'une de ses cordes faisant apparaître la corne d'un narval.

- Gardez ceci en souvenir, cela vous sera très précieux lorsque l'instant sera venu même si c'est celle d'un animal marin... Une façon de vous rappeler qu'il existe bien des liens en ce monde...

Sa main quitta ensuite les cordes et il fit apparaître trois cartes qu'il déposa à son tour devant le jeune dieu.

- Et voici mes derniers présents pour vos sept ans. Ces trois sceaux vous permettront de créer un barrière d'énergie autour d'un lieu ou d'un objet pour le mettre hors de portée de tous et de toutes, un peu comme mes cachettes personnelles. Ils pourront un jour vous être très utile...

Un rire léger s'ensuivit et il acheva.

- Ils sont uniques et associés à trois êtres, trois elfes... Chaque elfe pourra vous aider à rompre le sceau ou le remettre en place. A vous de les trouver... L'elfe de Lumière, l'elfe des Ténèbres et celui de l'Eclipse...

Puis, le regard du dieu se pencha sur les armes innombrables...

- Les armes ne sont pas tout, il faut parfois aussi faire preuve de subtilité, seigneur Odin...

Au nom de l'Olympe, je vous salue et vous souhaite une excellente fin de Solstice...

Et n'oubliez pas, rien n'échappe à mon regard. Vous avez déjà une force immense en vous, puissiez-vous révéler à votre peuple que vous possédez aussi la sagesse d'un grand roi...

Au revoir, jeune dieu...


A ces derniers mots, le messager des dieux sourit. Un véritable sourire bienveillant, semblable à ceux qu'il adressait à son grand frère Apollon ou à Pan au lendemain de ses terribles épreuves.

Puis sa main se reposa sur la lyre et les qu'il caressa une ultime foisa avant de faire exploser son cosmos et de disparaître aux yeux de l'assistance.

"Et bien, Pan, mon beau neveu, à moins que tu n'aies encore à faire en Asgard, il est temps pour nous de quitter les lieux."
Revenir en haut Aller en bas
Odhinn
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
Admin, Dieu suprème du Grand Nord
avatar

Nombre de messages : 16881
Localisation : Asgard
27/02/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   Mer 15 Déc - 3:22

C’était trop super ma fête d’anniversaire !

Il y avait tout plein de monde qui venait me dire bonjour ! Et avec beaucoup de politesse !

Et parmi tous ces gens, il y avait même une walkyrie et une prêtresse !

Puis quelque chose que vous ne croiriez jamais arriva ensuite.

Cela avait commencé par une musique plus qu’incroyable. Comme je n’en avais jamais entendu avant.

Mais je ne ressentais aucune méchanceté dans cette musique qui, pour moi, ne pouvait être que magique.

Et deux nouveaux invités firent leur apparition à ma fête d’anniversaire !

Ils avaient des tenues très bizarres. Et de drôle de tète aussi. Mais cette fois ce n’était pas des elfes, c’est sûr ! Même s’ils devaient bien être un petit peu magiques quelque part !

L’un des deux me faisait penser au soleil. Un peu comme le monsieur du couple d’étrangers de tout à l’heure.

Mais leur ressemblance ne s’arrêtait pas là, car il fit le même tour de magie et fit ainsi apparaitre, cette fois-ci (roulement de tambour) une fourchette géante !

Une fourchette grande comme ça !

Oui, au moins !

Je devinais immédiatement son utilité. Il devait avoir de super gros gâteau géant dans son pays !

Mais avait-il pensé à en apporter un, au moins, juste pour que je puisse voir ça ?

Non ? C’est pas de chance !

Revenons à la fourchette géante. Je ressentais comme de la magie qui s’en dégageait… C’était très étrange pour une fourchette !

Le monsieur qui m’avait donné la fourchette ne voulu pas s’assoir et resta donc debout. Son comportement était bizarre. Mais il ne semblait pas chercher la bagarre. Je devinais pourtant qu’il devait être très fort ! Sans doute presque autant que mon papa !

Après l’autre monsieur parla. Il parlait bien plus que celui qu’il appelait Pan. Pan ? Quel drôle de nom !

Il commença par m’expliquer que la fourchette appartenait à un certain Ponéidon ou quelque chose comme ça. Là, je suis pas sûr.

Je commençais à mieux comprendre. Ce Poneidon devait être un Géant pour avoir une si grande fourchette.

Mais ? Mais il risquait d’être très en colère s’il ne pouvait plus manger ses gâteaux ? En tout cas moi à sa place je le serais ! Et oui ! Comme l’autre jour ! Quand papa avait mangé ma part de gâteau, rien que pour m’embêter d’abord !

Mais je n’eus pas le temps de m’imaginer la suite car le monsieur se mit à me raconter une histoire comme je n’en avais jamais encore entendu. Pas même dans les livres de contes que me lisait maman pour m’endormir ! Son histoire résonnait bizarrement dans ma tête et j’eus alors la sensation que je pourrais me rappeler plus facilement chaque mot qu’il prononçait !

Son histoire parlait d’un cheval magique appelé Licorne. Il me donnât en cadeau une corne de cette Licorne. Je la pris.

Son histoire parlait ensuite de trois elfes.

L'elfe de Lumière. L'elfe des Ténèbres. L'elfe de l'Éclipse.

Et il me donna en cadeau, les trois sceaux elfiques.

Je ne compris pas tout sur le moment. Mais c’était pas grave. Je me promis d’y repenser plus tard. Pour essayer de mieux comprendre, tout ça. En tout cas, je me rappelais bien de toute l’histoire.

Puis, ils allaient partir.

Je fis spontanément un sourire ainsi qu’un petit coucou de la main. A la fois pour souhaiter un bon retour mais aussi pour remercier ces deux étranges messieurs d’être venu de si loin rien que pour mon anniversaire !

Puis je regardais ma maman, toujours en souriant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En cette nuit de Solstice...   

Revenir en haut Aller en bas
 
En cette nuit de Solstice...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [JOUR 5] - "Le ciel est rouge, beaucoup de sang a coulé cette nuit."
» Astre de nuit [Libre]
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |
» L'atelier ou il fait nuit... [FERME]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Royaume d’Asgard. :: Le palais d'Hilda.-
Sauter vers: