Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaos
Modérateur, Ombre du Scorpion
Modérateur, Ombre du Scorpion


Scorpion
Nombre de messages : 1524
Age : 38
07/08/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Lun 10 Oct - 15:56



viens de là





c'était le milieux de la nuit, la ville qui ne dort jamais brillait de mille feux artificiels.
Depuis l'un des plus haut buildings de l'ile de Manhattan, j'admirais ce paysage venue tout droit d'un autre monde. Une plaque de métal indiquait le nom de l'édifice: "Rockefeller Building". C'était un lieu touristique très fréquenté, mais interdis au public à cette heure avancée de la nuit. Évidemment, personne n'avait prévue qu'une personne pouvait y arriver d'un seul bond, et pourtant le secret de la cosmoenergie permettait ce genre de prodige.
Je portais mon armure noire, me fondant dans la nuit perché sur le rebord de la battisse haute de plusieurs centaines de mètres, tel une gargouille perché sur le toit d'une cathédrale . de mes yeux pourpres écarquillés, j'admirais le lieux au point de parler seule à voix basse comme un pécheur dans une église.

"Quel incroyable cité! Si l'on se demande pourquoi les dieux veulent s'accaparer du destin de l'humanité, la raison est peut être là devant mes yeux! jalouserait-il suffisamment la folie créatrice des hommes pour à tel point vouloir s'en emparer?"

Les voitures encore nombreuses à cette heure circulaient comme des insectes dans une termitière géante et quadrillé. Les néons géants indiquaient les multiples boutiques, restaurantq ou boites de nuits qui, si l'on en croyait les indications ne fermaient jamais. Une forêt de béton où l'homme vit en accéléré, brulant son quotidien dans des taches aussi futiles qu'inutiles, courant après le succès ou un bonheur aussi fugace que l'instant présent. Pourtant toute la beauté de la chose était là, dans cette espérance à vouloir aller un peu plus loin en se dépassant, se moquant du sillage laissé par un chemin que l'on se crée.

"Il y a quelque chose de beau dans l’excès!"

Mon destin ne m'avait pas permis jusque là de découvrir le monde. grandir dans un lieu d'entrainement de Saints imposait un quotidien dur et exempt de toute distraction. si cet endroit n'avait pas été mixte, alors la vie aurait été celle d'un monastère!
Sans aucune information sur le monde extérieur et entièrement voué à la chevalerie, mon apprentissage ne m'avait jamais permis d'imaginer ce spectacle urbain.
Bien sur, il y avait les enfants venue de l’extérieur pour l'entrainement sur l'ile de Milo qui me racontaient à quoi pouvait ressembler le monde, mais cela avait l'aspect du compte de fée et n'apportait pas d'image tangible.
Le plus étonnant fut que pendant mon enfermement, j'en appris plus sur le monde que pendant mon entrainement. Dans une obscurité quasi totale, et me forçant à la méditation pour survivre, j'avais appris à scruter l’énergie cosmique au point de pouvoir observer les recoins de la terre et plus loin, même jusqu'aux enfers.
Bien sur, cela ne remplaçais pas le sens de la vue, mais cela me donnait des informations sur la vie grouillantes de la terre.
Lorsque l'on observe le cosmos inscrit en chaque personne et ses fluctuations, on finit par décrypter les volontés et le type d'action de celle-ci.

Quoi qu'il se passait, je m'inscrivais en observateur. Et aujourd'hui plus que jamais je me rapprochais du sujet d'observation: Ces hommes, si cruels méritant si souvent mille mort et parfois capable d'une bonté infini... mais au delà et de façon bien moins manichéenne, généralement, celui ci se complaisait dans l'indifférence du nombre. S'inquiétant pour ses proches mais détournant le regard en croisant le mendiant.
A un degrés ou un autre, il est comme l'animal qui ne se soucis que de sa propre survie.


"Que de complexité dans cette créature"


Puis esquissant un léger rire, je me rendais compte que mes pensées me faisaient presque croire que j'observais une race d’êtres dont je ne faisais pas partie. Pourtant, que je le veuille ou non, cette philosophie qui courrait le long de mon esprit reflétait au combien je n'étais pas moi même différent d'eux.
J'avais aimé mon maitre comme un fils aime sa mère, j'avais détruit la vie d'un chevalier du sanctuaire, aveuglé par l'envie de vengeance, tiraillé par des instincts contradictoires.

Bien que face à la ville de New-york, je sondais les lieux. Ce reflex était instinctif chez moi, et un sentiment naissait: celui d’être observé. Du haut de mon perchoir, aucun homme normal ne pourrait me voir. sondant l'immeuble, je percevais le gardien loin de ses responsabilités perdu dans un sommeil profond.


"Si c'est un chevalier, il cache très bien sa cosmoenergie, et pour la cacher aussi bien, il faut un niveau très élevé. Je ne ressens aucune présence physique, mais quelque chose cloche."


Restant sur mes gardes, j'étais décidé à ne pas être une proie dans la ligne de mire d'un chasseur tapis dans l'ombre.







~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde


Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Lun 10 Oct - 23:36

Shiva assit en position du Lotus dans un ancien lieu de culte destinée à l'apaiser était de retour ou tout du moins l'une de ses multiples consciences sur son territoire. Sa rencontre avec celui qui allait enfin lui permettre de reprendre sa vrai place avait été concluante, un sourire de satisfaction aux coins des lèvres l'homme le plus proche de l'Adversaire soupira enfin d'aise.

« Kaldarel de Chrysaor... Que ton chemin soit remplit de lumière. »

Un murmure vint alors à l'oreille du Destructeur comme un lointain écho pourtant bien connue... L'une des armures noires s'était éveillé, mieux il s'agissait de l'une des plus puissantes armures. Homme ou femme sont porteur recevrait bientôt sa visite. Tourné en direction de cette ile, l'immense flash de cosmos que représentait le départ de Kaos de Death Queen Island au capteur sensoriel de Shiva ne pouvait passer inaperçu.

« La personnalité de cet être me semble bien virulente. »

Un sourire mi amusé, mi moqueur se dessina sur le visage du Destructeur lorsqu'après avoir suivit les mouvements de ce nouvel élément, celui ci s'immobilisa dans la cité de la grosse pomme.

« Un tel pouvoir ne saurait servir aucune cause ! Peut-être devrai je me présenter à ce touriste. »

Murmura t'il tandis qu'un docile et zélé domestique à forme mi humaine, mi animale s'approcha de Shiva, cet être était bien humain cependant l'être semblait voutée comme un singe de long, très long cheveux blancs, des ongles difformes. Un être comme sorti d'un film d'horreur.

« Monseigneur, cela fait maintenant plus de 200 ans que j'œuvre auprès de vous, mon corps n'est plus celui d'un jeune être encore une fois, ces muscles sont las, ce corps tombe en décrépitude... pouvez vous ? »

Shiva se joint alors ses mains devant son ventre prononçant, non murmurant un mot étrange avant d'ouvrir les yeux sur le triste serviteur dont le corps tomba instantanément en poussière... l'âme de l'être en sorti enfin prenant la forme d'une fumerole tandis qu'un serpent apparut devant le destructeur.

« Tu connais la marche à suivre à présent... Possède donc le corps que tu désires et retourne toi auprès de moi. »

Sur ses paroles Shiva reprit un posture propice à la méditation envoyant son esprit vers cet être portant l'une des plus puissantes armures noires. Shiva depuis la métempsychose observa alors l'être qui se dressait devant lui... Une allure robuste, un regard rougeoyant, et à n'en point douter un être valeureux.

« Brillante déduction mon jeune ami ! »

Déchirant le voile de la réalité, la projection Astrale de Shiva apparut juste derrière l'homme, assis en tailleur dans un état intense de contemplation, son armure noire recouverte d'une cape positionné en tenue Hindouïste. L'homme n'avait prononcé aucun mot, du moins aucun mot avec sa bouche. Les paroles de Shiva semblait s'imposer directement dans l'esprit de Kaos.

« Et je te retourne le compliment car percevoir ma présence derrière le voile de la réalité nécessite une grande maitrise. »

Shiva laissa le temps à l'homme de lui faire face avant de reprendre mentalement.

« Ainsi donc, les ombres des Gold cloth s'éveille... Ceci n'est qu'un début mon jeune ami, crois en mon expérience. »

Un sourire à la commisure des lèvres, le destructeur acheva tout en égrainant un chapelet hindou.

« Permet moi de me présenter... Mon nom est Shiva de la vierge noire ! Je suis enchanté de faire ta connaissance Kaos tant d'année dans les ténèbres ont irrémédiablement changé ton apparence mon ami ! »

Ce dernier ne s'était pas présenté et pourtant il semblait connaître non seulement son nom mais aussi son ancienne captivité.
Revenir en haut Aller en bas
Kaos
Modérateur, Ombre du Scorpion
Modérateur, Ombre du Scorpion


Scorpion
Nombre de messages : 1524
Age : 38
07/08/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Mar 11 Oct - 14:23

un flash illumina le toit du Rocfkeller building le temps d'une micro seconde... la présence entrait directement en contact télépathique. me repérer n'étais pas à la portée de tout le monde , mais venir me contacter directement sans venir en personne l'était encore moins.
La surprise n'était pas des moindres, mais comme à Cnossos, face à l'asterien, point de peur m'habitait.

Puis j'entendis ses paroles, et me retournais. Sa projection astrale était le parfait reflet de sa présence physique... tout mortel y aurait cru voir une personne de chair et de sang bien présente, et pourtant celui ci était à des milliers de lieux de Manhattan, un autre prodige lié à la puissance du chevalier qui me faisais face!
En posture de méditation, et semblant imperturbable il se présentait, Shiva, du même nom que la divinité.
l'écoutant me parler, je descendais de mon perchoir et m'installais face à lui de manière détendu, m'appuyant le dos et les coudes sur la rambarde de l’édifice.
Peut-être pouvait on y voir un manque de déférence face à un puissant guerrier, néanmoins, les bonnes manières me semblait peu importante dans cette situation insolite.

j'analysais sa puissance, toujours suivant cet instinct qui me caractérisais. Bien qu'éloignée, la vierge noire faisait preuve d'une magnifique puissance cosmique. Et si sa présence astrale pouvait dégager autant de force, il était évident que son incarnation abritait une puissance quasiment égale à l'Asterien.

Sa cosmoenergie ne m'étais pas inconnue, du fond de ma geôle en étudiant les différents acteurs puissants de ce monde, je l'avais parfois perçu, lui qui avait une aura bien distincte. Il y avait quelque chose en lui qui échappait à la réalité de la mortalité, comme si un dieu et un homme avait mêlée leur vie pour créer une créature bien différente. Le plus étonnant venait du fait que le jeune homme qui me faisais face était bien plus vieux que ce que son image ne supposais. c'était évident, la cosmoenergie est une empreinte digitale que l'on peut décoder à force de travail.

Se pourrait il qu'il soit le shiva de la religion elle même? La constellation de la vierge avait brillé pour des hommes proche de bouddha, alors son ombre se portait elle sur ce que l'on pourrait qualifier simplement d'antithèse? Il était vrai que la sensation que je ressentais se rapprochais de celle que j'avais eu en présence de Pan!

Puis soudain il me nommait par mon prénom, et me signifiait que le temps de mon incarcération avait changé mon apparence! Cette remarque avait de quoi me stupéfier, moi qui avait été si seul et oublié pendant plus de dix sept ans.
néanmoins, je gardais ce flegme amusé et lui répondais:

"Un chevalier noir! Alors enfin, je te rencontre Shiva! ravi de te connaitre! Alors comme cela tu me connais? Soit il s'agit d'omniscience, soit tu es capable de te promener dans ma tête! Si c'est le cas, j’espère que tu ne t'y ennuis pas trop!"

L'air enjoué, je faisais quelque pas vers Shiva pour mieux observer ses traits.

" Comme tu dois le savoir, effectivement, ce n'est pas tant le temps qui à changé mon apparence, mais ma cosmoenergie encore immature, qui me permit de survivre malgré mes chaines, l'absence d'eau et de nourriture! Mais pour ce qui te concerne, et même si je n'ai pas tes talents psychiques, je peux voir que tu sembles bien conservé pour un être aussi âgé!"

Je ne pouvais pas savoir si Shiva serait tôt ou tard un ennemi ou un allié, néanmoins je ne pouvais m’empêcher d'éprouver une certaine joie à voir un chevalier noir appartenant au douze constellations reines du zodiaque.

Je sentais le cosmos de mon armure entrer dans une légère vibration. Elle aussi ressentais la présence astrale de l'armure de la vierge noire. Elle était tout aussi vivante que moi et était désormais comme mon âme sœur. Menée par l'esprit de Sargas, l'ancien chevalier du Scorpion, détenteur des techniques du vide, elle avait été la clef de ma libération et un lien indestructible s'était tissé entre nous!

"Regarde shiva, nos armures semblent elles aussi se saluer! elle sont tout comme nous, des être libres, choisissant leur porteur sans se soucier du camps que celui ci sert!"

Je suis heureux que tu sois venu à moi, chevalier de la vierge noire, car avant que tu ne me dises quels sont tes intentions, je tiens à te délivrer un message:

l'air presque rieur fis place à un air sérieux et solennel !


"J'ai ouvert sur "Death queen island" le temple sous terrain autrefois dédié à notre caste! En son sein j'y ai découvert dans les étages supérieurs de celui ci douze temples dédiée à chacune des douze constellations du zodiaque.
Tu y à donc ta place si tu le souhaites!
Comprend bien mes mots! Je ne désire pas créer une quelconque organisation de déchus ou de renégats. Non, je souhaite simplement faire de cet endroit un havre de paix pour ceux qui comme nous n'avons justement aucune allégeance!
il n'est sur cette terre de lieu de repos pour nous, alors j'ai décidé que ce sanctuaire serait désormais le notre. Si nous chevaliers noirs, avions à nous battre où que ce soit sur terres, car nos ambitions ou croyance devaient s'y opposer, qu'il en soit ainsi et que personne n'aient à nous juger! Mais là bas, sur cette ile qui fut ma prison, je souhaite que ce type d'actions y soient proscris.

Tu pourrais voir en cette volonté un caprice utopiste, mais au vue de la situation mondiale actuelle, les chevaliers de chaque camp sont sur la brèche, prêts à bondir sur l'adversaire. il est nécessaire d'être pragmatique et de comprendre que nous avons avantage à avoir un sanctuaire inviolable signifiant notre présence et notre force, car tôt ou tard, tant que cette époque de guerre froide durera, nous finirons par être traqués!"


je décrispais mon visage reprenant une attitude décontracté et regardais à nouveau les toits de la ville sans pour autant oublier cet autre touriste si atypique

Évidemment, ceci est une invitation et non une sommation. Néanmoins si tu ne voulais pas venir établir ton refuge sur l'ile, je te demanderai au moins de respecter la paix que je souhaite y instaurer. Il parait que même les pirates bravant l'ordre tout comme nous avaient établis des lois. la seule que je souhaite écrire est celle-ci: Death queen island est désormais le sanctuaire des chevaliers noirs et seuls ceux ci y sont les bienvenus!"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde


Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Jeu 13 Oct - 8:18

Shiva depuis son repère suivait les actes de Kaos, sa manière de se mouvoir aussi désinvolte soit elle possédait quelque choses d'impérieux, s'il était l'ombre d'une constellation, il n'en demeurait pas moins un utilisateur de cosmos...

Un puissant guerrier qui possédait sans le moindre doute des techniques particulièrement surprenantes et bien différentes surement de celle de son homologue du Temple d'Athéna... Les paroles qui lui adressa enfin fit naitre un léger sourire sur le visage de ce pendant Astral de Shiva.

« Un plaisir partagé mon jeune ami soit en certain... »

Il eut un léger rire avant de reprendre.

« Disons qu'il s'agit d'un subtil mélange d'omniscience et des évènements émanant de ton propre esprit... Pour ce qui est de l'ennuie, voici bien une notion que j'ignore depuis bien longtemps...Si longtemps qu'à l'époque, ce qui est aujourdh'ui l'Ile de la Reine Morte n'était encore qu'un minuscule point émergeant dans l'infinité de l'Océan. »

Une étrange sérénité semblait émanait du pendant Astral, l'illumination, une illumination obscure et lumineuse par moment.

« Ce n'est pas ta cosmo-énergie seule qui est la responsable de ta survie... Tu es un être fascinant mon jeun ami, si proche et pourtant si éloigné de l'illumination... »

La fin de la phrase de Kaos, provoqua un léger rire à peine audible.

« Je prend cela pour un compliment... Les corps mortels grandissent, se fanent et meurent. Je suis détaché de tout les cycles de la vie et de la mort... Mais qu'est l'age face à la sagesse ? »

L'étonnement que marqua Kaos fit sourire Shiva, s'il possédait un savoir et une puissance colossale le Scorpion noir ressemblait à un enfant possédant un soif de savoir, une soif de comprendre qui pouvait s'avérer tantôt dangereuse, tantôt salvatrice pour lui. C'est donc avec calmement, sur un ton presque éthéré qu'il rétorqua.

« Comme chaque être vivant, les armures que nous portons tout deux possèdent une âme, un cœur, ainsi qu'une volonté... Il n'existe point de bien ou de mal, seul l'équilibre... Lorsque la balance penche d'un coté, c'est à nous de le rétablir... Certains êtres sont fait uniquement de lumière, d'autres de ténèbres mais lorsque l'équilibre vient à être rompu alors l'entité restante se doit à la neutralité. »

Il eut un soupir avant de continuer.

« Même si cela endommage son essence profonde ou ses convictions. »

L'ultime récit que lui fit Kaos fit esquisser un nouveau sourire au Destructeur.

« J'ai connu ce lieu jadis... Le Temple de la vierge noire n'est plus habité depuis bien longtemps cependant son pendant m'a toujours été accessible depuis la Métempsychose. Tu recrées donc ce qui jadis a été détruit par la volonté du Sanctuaire. Ta volonté est sans le moindre doute un tache respectable, aussi j'accepte ton offre avec plaisir. »

Il marqua un pause puis poursuivit.

« Il existe un repère qui m'est tout personnel, un lieux qui depuis la nuit des temps m'appartient, si tu rencontres un problème, tourne toi vers moi, je te prie, je serai présent afin de t'aider... »

Le chevalier de la Vierge Noire se releva enfin avant de prendre place auprès du Scorpion.

« Qu'il en soit ainsi, mon jeune ami, qu'il en soit ainsi.... »
Revenir en haut Aller en bas
Kaos
Modérateur, Ombre du Scorpion
Modérateur, Ombre du Scorpion


Scorpion
Nombre de messages : 1524
Age : 38
07/08/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Jeu 13 Oct - 15:48

Les paroles de Shiva étaient bienveillantes et sonnaient dans mon âme comme un réconfort dans la perspective des événements futurs. Évidemment, je ne pouvais sonder l'infinité de son âme et ne pouvais vérifier si sa bonne volonté était fondée. néanmoins je décidais pour le moment que ces paroles me suffisait pour le considérer pour le moment comme un allié.
Je me tournais à nouveau vers la ville, mais cette fois, au cotés d' un autre chevalier noir.


"Je suis heureux que tu accèdes à ma requête et que tu viennes à moi en compagnon d'arme. Sache qu'en cas de difficulté, tu me trouveras aussi sur ta route pour t'épauler."

"J'ai gravé sur le volcan de death queen island, la roue astrologique et y ai marqué le symbole de ma constellation. J'y inscrirais le tiens dès que j'y repasserais."


J'éclatais de rire comme un enfant qui aurait fais une mauvaise blague

"Je l'ai fais par orgueil, je dois le concéder, mais je pense que ce symbole de notre présence à la vue de tous est une bonne chose. J'aime l'idée que nous chevaliers noirs, puissions être fiers de ce que nous sommes!"

Puis regardant l'horizon et étendant ma perception cosmique au delà des limites de mon regards; je parcourais le monde à la recherche de puissantes manifestations d'énergie.
Indiquant le sud avec l'index, je montrais à shiva ma découverte.

"regarde, la bas, dans les confins de la forêt amazonienne, deux âmes se battent vigoureusement, l'obscurité de leur cosmoenergie porte la marque des spectres d'hades!
Sont ils à ce point en manque d'action pour se battre entre eux?"

J'ai ressentis il y a peu, aussi, beaucoup de remous sous les océans. les marinas ont du avoir des visiteurs du sanctuaires et même des spectres.
Du cotés d'asgard, les choses semblent calme, mais comme le volcan éteint, celui ci peut exploser à tout moment. d'autant que ceux ci sont en train de resserrer leur rang à grand renfort de walkyries."



Mon regard empourpré semblait défier le monde qui lui faisait face.

"Vois Shiva, nous sommes face à un champs de mine prêt à exploser, et le terrain de jeu est cette terre et ces pauvres diables d'humains en seront les dommages collatéraux.

Il semblerait que Zeus et ses olympiens en ont assez de voir Athéna, Poséidon, Hades et Odin se disputer la terre.

Je ne serais jamais l'esclave d'un dieu, mais d'une façon comme d'une autre, si le père des dieux de l'olympe souhaite mettre un coup de pied dans la fourmilière pour protéger ce monde, peut-être me verrai-je me tourner de leur cotés, tout du moins en tant que collaborateur.

Peut Peut être zeus est il celui qui veut rétablir l'équilibre, et comme tu le dis sommes nous là pour faire pencher la balance."


Puis marquant un arrêt et regardant en contrebas du Rockfeller building les passants se faisant de plus en plus rare, au fil de la nuit qui vieillissait je reprenais.

"Ce n'est pas tant que la condition humaine me touche, Shiva. Mes idéaux sont modestes; Je souhaite juste vivre libre. et d'une façon comme d'une autre, ce monde, et les humains qui le peuplent ont quelque chose à m'apporter.
J'ai soifs de toutes les expériences. Et pour mener à bien cette quête personnelle, il faudra certainement que je risque ma vie. Comme toujours je te le disais, les chemins de la libertés ont un prix qui coute cher."


puis plaçant un sourire en coins et un regard malicieux vers le chevalier de la vierge noire.

"Puis quand j'en aurai fais le tour et que j'en aurai assez, peut être m’assiérai-je dans le recoins d'une montagne pour méditer en attendant de trouver l'éveil!"







~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde


Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Jeu 20 Oct - 0:41

Un fin sourire s'était dessiné sur le visage de Shiva, accéder à la requête de Kaos, comment ne pouvait il ne pas le faire, sa décision allait engendré des remous dans l'ordre des choses. Des remous qui risquaient de se transformer en gigantesque vague, une vague dont Shiva se satisfaisait et dont il veillerait personnellement à ce que cette dernière face l'impact qu'elle devrait sans pour autant troubler l'ordre des choses.

« Je suis un être de paix, mais tu n'aura point besoin de marquer la roue Astrologique pour moi... En ce moment même, le signe de la Vierge noire s'y trouve. »

Shiva eut un léger sourire avant de reprendre.

« L'orgueil est peut être la seule chose qui permet au monde d'avancer et de se surpasser ! Nous ne sommes points les assassins qui oeuvraient auprès de l'Ancien Grand Pope sous les ordres du Phoenix. »

Il eut un léger rire.

« Telle était les raisons de mon départ de l'ile. »

Shiva prit alors le monde dans la paume de sa main et percu la présence des deux spectres dont l'une ne lui était pas totalement étrangère.

« Ce n'est pas la première fois que je percoit leur présence en ce lieu... La dernière fois remonte à une dizaine d'année déjà, un célébration, un anniversaire peut être en tout les cas, il s'agit de leur énergie respective. »

Il manque toutefois deux autres cosmos. Pensa Shiva.

« Pour ce qui est du Royaume de Poséidon, je m'y suis rendu afin de rencontrer une vieille connaissance karmique. »

Il eut un sourire au déclaration suivante du Scorpion noir.

« L'Olympe en a marre sans doute de supporter les actes de ses suivants, seulement ils ne devraient pas autant sous estimer l'humanité, certain Homme peuvent surprendre voire même surpasser les dieux eux même avec les bonnes armes, notre place est auprès d'eux. »

Une nouvelle augmentation de cosmos se fit sentir, Kaos pouvait sentir la réalité se fendre et se prosterner devant une puissance incommensurable tandis qu'un bruit de pas se fit enfin entendre derrière le Scorpion noir, une voix calme et bien réelle celle-ci se fit entendre enfin.

« L'éveil ne vient qu'au être libérer des emprises physiques... Pour l'instant, tu es encore si attaché à ta condition humaine que tu ne puis l'atteindre... Cependant, je ne doutes point du fait que tu y parviennes. »

Son visage se porta alors en direction de l'humanité en contrebas avant de finir.

« Ils sont tellement inconscient des forces qui se disputent leur planête, si frêle et pourtant inconsciemment si puissant... N'oublie jamais que l'humanité a été faites à l'image de Dieu et que son pouvoir coule en nous comme la sève coulant dans les arbres. Si les divinités de tout bord cherche à nous posséder c'est afin de s'approprier le pouvoir du Créateur de toute chose lui même. Voilà pourquoi les divinités désirent ardemment les hommes... Puisqu'il ne peuvent avoir la puissance de s'approprier le fils de l'aube et les autres archanges du paradis Céleste, ils se rabattent sur sa seule création qui n'aie pas l'éveil necessaire pour se défendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Kaos
Modérateur, Ombre du Scorpion
Modérateur, Ombre du Scorpion


Scorpion
Nombre de messages : 1524
Age : 38
07/08/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Sam 22 Oct - 3:05

J’écoutais les paroles de ce sage qui avait observé le monde à travers les âges. Ma force était le sens de l’observation. Si l’on ne sait pas tout de la vérité qui nous fait face, nous pouvons par déduction saisir le sens de celle-ci.
Mais la sienne de toute évidence dépassait ce type d’instinct à un degré qui échappe aux humains de tout type, saints ou chevaliers de tout ordre y compris. Lui ne déduisait pas la nature des choses, il semblait la détenir au creux de sa main comme un bouddha trop éclairé pour se mentir sur la nature de l’univers. Il semblait même détenir des vérités qui m’échappaient, sur ma propre personne en signifiant que je n’avais pas seulement réussi à survivre grâce au développement de ma cosmoenergie.
Il m’expliqua son point de vue sur la situation et nous semblions d’accord sur beaucoup de points…

Alors que je regardais la scène de théâtre qui se jouait sous le ciel nocturne new yorkais en compagnie de cette illusion projeté, ce fut le ciel qui se déchira dans une lumière surréaliste filtrant à travers un prisme multidimensionnel. La projection astrale disparaissait et je sentis la présence physique de mon interlocuteur qui s’était téléporté sur le toit de l’immeuble! Si le calme de Shiva était comme la surface d’un lac, la présence cosmique de celui-ci était gigantesque et flamboyante. Son armure marquée par les artefacts de sa propre légende, le chevalier de la vierge noir avait la noblesse d’un roi et la sérénité du sage.

Le sourire sur mon visage s’élargit, alors que l’homme se plaçait physiquement à mes côtés, les yeux clos, mais semblant observer lui aussi les rue en contrebas.
Si le dieu homme avait fait son apparition grâce à ses dons télépathiques, c’était certainement pour me jauger, et si celui-ci s’était déplacé en personne, cela indiquait une certaine satisfaction dans notre échange. Il me semblait évident que pour susciter suffisamment la curiosité de Shiva au point qu’il se déplace, cela prouvait une marque de respect à mon égard.

« Je suis heureux de ta présence chevalier de la vierge noire. »

Puis je marquais une pause avant de reprendre

« J’ai l’intention de faire connaitre la présence des chevaliers noirs au sanctuaire d’Athéna… Il est évident que ce sera le premier lieu qui nous verra d’un mauvais œil. Nous représentons à leurs yeux leur antithèse, nous sommes plus que cela évidement, mais eux ne verront que des renégats. Il sera judicieux qu’ils comprennent que nous sommes plus que cela. Mon but n’est pas guerrier, mais tactique.

Les chevaliers noirs comme tu le pressens sont en train de se réveiller et tôt ou tard nos présences se feront savoir. Certains d’entre nous seront certainement hostile au sanctuaire, ou mèneront peut être des vendettas personnels. Je veux voir plus loin que cela, et Je préfère devancer mon approche et bénéficier de l’élément de surprise plutôt que de voir des saints fanatiques nous traquer. »

« Évidemment, il n’y a pas plus dangereux que ce que je m’apprête à faire. Il est possible que les saint d’Athéna ne cherche pas à comprendre le message que j’ai à leur donner et cherche à accrocher ma tête en haut d’un pic, et évidemment si c’était le cas je vendrais ma peau bien chèrement. Mais je veux jauger les hommes dirigés par le grand pope. »


J’abandonnais le spectacle des néons de la ville en même temps que mon air enjoué pour observer la réaction sur le visage de mon homologue à l’armure d’ébène

« Qu’en penses-tu Shiva ? Mon idée est-elle insensée ? Et toi, quelle sera ton prochain mouvement sur ce jeux d’échec qui met le destin de la terre en jeu ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde


Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Mer 26 Oct - 2:06

Shiva tour à tour sage, destructeur, créateur écouta avec attention les paroles du Scorpion noir... Celui ci semblait pourvut d'un certain caché à la fois unique et fascinant, si proche et si lointain de l'illumination. Un paradoxe vivant.

« Ma présence pourrait en terrifier plus d'un... Beaucoup pense à tort que je ne suis qu'une entité de destruction. »

Un fin sourire s'afficha sur les lèvres de l'être, alors que Kaos parlait de ses intensions.

« Ma présence est d'ores et déjà connu... En effet, je me suis déjà présenté à un gold saint... Celui de la Balance... Notre rencontre m'a contraint à détruire non seulement le corps et l'âme du chevalier noir de Persée... Mais de surcroit sa constellation ! En effet, l'âme de cette armure, elle même a été mal conçut et présentait de nombreuses malfaçons, le test que je lui ai faite passer était son ultime chance en ce monde. De toutes les âmes sœur de Medusa, Euryphrale était la plus faible de toute d'où mes actes. »

Un sourire carnassier se dessina sur le visage de Shiva.

« Cet élu n'était point un être d'exception, il s'agissait d'un être faible qui n'aurait connu que la mort aux détours de certains chemins... J'ai réouvert sur lui le cycle éternel des réincarnations, il n'aurait été qu'une menace à notre cause. »

Il soupira enfin.

« Ta stratégie est des plus valables... Il est vrai que nombres d'entre nous possèdent de bonnes raisons d'en vouloir au Sanctuaire d'Athéna... Il faudrait leur faire comprendre que nous sommes des mercenaires, qu'il est libre à eux de nous prendre comme partenaire moyennant certaines choses, mais qu'en aucun cas nous sommes leurs fidèles serviteurs. »

Shiva eut un léger rire à l'évocation du danger que représentait le Sanctuaire d'Athéna et la mission qu'il s'était fixé.

« Mon prochain mouvement ? Bien évidemment que je ne puis te laisser y aller en solitaire... C'est ensemble que nous irons en Sanctuaire d'Athéna afin de faire valoir nos droits. Il faut dire que si nous ne partageons pas leur asservissements, nous n'en demeurons pas moins des guerriers et de surcroit leur égaux. »

Il eut un rictus.

« Nous sommes une force sur laquelle il va falloir compter et ils ne pourront nier notre puissance plus longtemps car nous détenons dans le creux de nos mains le pouvoir de faire pencher la Balance d'un coté comme de l'autre. »

Si le visage de Shiva portait une sérénité bien visible, il posa toutefois sa main gauche sur l'épaule de son homologue.

« Mon cher Kaos, mes pas s'attacheront aux tiens, tout du moins pour l'instant... »

Portant son attention en direction de l'ile de la mort, la Vierge noire reprit.

« Il semblerait que nos actes font des émules. »
Revenir en haut Aller en bas
Kaos
Modérateur, Ombre du Scorpion
Modérateur, Ombre du Scorpion


Scorpion
Nombre de messages : 1524
Age : 38
07/08/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Jeu 27 Oct - 8:51



J’écoutais attentivement le discours de l’hindou et en apprenait un peu plus sur sa personnalité. Si celui-ci avait trouvée l’illumination, il était évident que les chemins qu’il avait empruntés pour l’atteindre étaient ceux d’un guerrier. Il était bien compliqué de sonder l’âme de cet homme.

Ses paroles soulignaient le caractère impitoyable de cet homme face à la défaillance d’un congénère. Qu’avait pu faire ce chevalier noir de Persée pour mériter que son âme et son corps soit détruits ? Cela importait peu, après tout, et il me semblait comprendre quelque peu la façon de penser de Shiva. Il semblait tolérer la défaillance du commun des mortels, mais pas celle de ceux qui s’élevaient au-dessus de cette condition. Il y avait du sens dans tout cela; celui qui découvre et apprend les secrets du cosmos se doit de respecter la voie qu’il s’impose au prix de tout ce qui peut lui être cher. Et particulièrement chez les chevaliers noirs. Car nôtre nature définie elle aussi par la singularité de nos armures n’est pas dévote à un quelconque fanatisme. Nous nous devons de trouver notre propre voie sans béquille divine, et pour cela la rigueur que nous devons nous imposer doit être supérieure à tout autre.

Plus que n'importe qui, nous sommes des combattants et bien qu’il me paraisse cruel d’agir de telle sorte avec un congénère, je ne connaissais pas les tenants et aboutissants de cette affaire avec le Persée noir et considérais que cette histoire concernait les affaires de Shiva. Si un chevalier avait été son adversaire, tel était le prix d'affronter l'adversaire.

De plus Shiva semblait porter un intérêt positif à cette quête qui se dessinait et proposer d’emboiter son pas dans le mien.
Un tel allié était une aubaine, et le sanctuaire aurait bien du mal à frapper avant de réfléchir si nous étions deux pour annoncer notre indépendance.

Puis, son mouvement fut de nôtre rencontre la plus grosse surprise. Il posait sa main sur mon épaule, comme on peut le faire avec un compagnon d’arme. Quel que soit le détachement qu’il avait par rapport à son statut d’ancien mortel, j’étais convaincu que le chevalier noir de la vierge était heureux de ne plus être seul face au conflit qui se dessinait.
Et tout comme lui je partageais ce sentiment. Et bientôt d’autres que lui et moi allaient rentrer dans la danse car il me prévenait de l’intervention de nouveaux éléments.

Je compris tout de suite de quoi il parlait. Je concentrai ma perception vers Death queen island. je ressentais deux cosmos tout à fait identifiable. Je ne connaissais pas leurs identités, mais l'emprunte cosmique ne laissait aucun doute. Si chaque chevalier à un cosmos qui lui est propre, la nature de celui-ci est identifiable comme les traits de visages de personnes qui sont d’une même famille. Deux chevaliers noirs venaient de naitre sous le ciel du fragment du continent de Mü.

Mon sourire éclaira à nouveau mon visage jusque-là silencieux et attentif et prenait la parole avec un timbre amusé

« Shiva, tu as raison! Il semblerait que nous ayons quelques affaires à mettre en place avant de faire nos premiers pas d’émissaires au sanctuaire d’Athéna ; Nous ne serons peut-être pas que deux pour aller parler au grand pope et à ses hommes ! Il est temps de quitter cette incroyable cité!»

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Shiva
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde
Ombre de la Vierge et Destructeur de monde


Nombre de messages : 167
27/05/2010

Feuille de personnage
HP:
430/430  (430/430)
CS:
430/430  (430/430)
PA:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Lun 31 Oct - 2:15

Revenir en haut Aller en bas
Kaos
Modérateur, Ombre du Scorpion
Modérateur, Ombre du Scorpion


Scorpion
Nombre de messages : 1524
Age : 38
07/08/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   Lun 31 Oct - 3:33


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les toits de New york, à la croisée des chemins.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» New York Islanders
» benji, york de 14 ans (canisenior)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Monde. :: Le Continent Américain.-
Sauter vers: