Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans l'antre de la Wyverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asopos
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 87
16/09/2011

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
PA:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Dans l'antre de la Wyverne   Sam 24 Sep - 23:06

Asopos cherchait désespérément à se rendre utile, c’est pour cette raison qu’il décida de se rendre au palais d’Hadès où il trouverait à coup sûr Dame Pandore.
 
Il arpenta le domaine de son seigneur pendant plusieurs jours mais ne vit aucune structure ressemblant à la demeure de son divin souverain. Il faut dire que jamais le spectre de l’insignifiance n’eut le privilège de fouler le sol du palais infernal ni de rencontrer le Dieu des morts en personne.
 
Tandis qu’il venait de passer la 8e prison il aperçut au loin un édifice de marbre blanc ressemblant d’après ses lointains souvenirs à un temple grec mais en plus grandiose.
Il arriva au pied de la bâtisse et ressentis un puissant cosmos, s’agissait t-il de celui d’un des trois juges ou de l’un des trois dieux du monde souterrain ? Le cosmos en question venait t-il de l’intérieur du bâtiment ? Il l’ignorait. Ce qu’il savait en revanche c’est qu’il avait intérêt à se tenir à carreau face à une tel entité. 
La puissance écrasante qu’il ressentit à ce moment précis lui donna la chair de poule, le pauvre n’osait plus bouger le moindre muscle à tel point que pendant de longues minutes on l’aurait confondus avec une statue décorant l’entrée du temple.
 
C’est alors qu’un corbeau, perché sur le haut de la structure, s’envola brisant par la même occasion le silence et l’immobilité du spectre. Le croassement du volatile ainsi que l’animal se perdirent dans les profondeurs de l’enfer.
 
Asopos remarqua lors de l’envol de l’oiseau au plumage noir une inscription qui figurait sur le fronton du temple. Notons que savoir lire dans les rangs d’Hadès était un véritable don. C’est en décryptant  le message gravé dans le marbre qu’Asopos comprit qu’il se trouvait devant le temple de Rhadamanthe, juge de la Wyverne.
 
Il prit son courage à deux mains et entra. A peine avait t-il distingué la silhouette de son supérieur hiérarchique qu’il s’agenouilla et baissa la tête faisant tomber sa longue chevelure rouge sang sur le sol glacial. Le spectre portait son surplis pourpre mais n’avait point de casque.
 Il déclara alors :
 
« Veuillez pardonnez mon intrusion Seigneur Rhadamanthe mais je suis venus en ces lieux pour vous servir et me rendre utile. Je suis prêt à être punis si par malheur je vous dérangeais et usais de votre précieux temps » 
 
Il n’osa parler plus pour ne pas manqué de respect au juge des enfers espérant qu’il soit dans un bon jour ...
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Wyverne   Dim 16 Oct - 7:39

Ce devait être un tic infernal de vouloir préserver à tout prix l'obscurité, comme un cliché qui collait à la peau des spectres même si certains n'avait pas d'autre choix que d'y demeurer, mais il était vrai en même temps que lorsque l'on se promenait dans le château d'Heinstein, même en plein jour, les couloirs dallés avaient une furieuse tendance à demeurer dans une certaine noirceur, dans un certain voile de ténèbres qui peut être donnait un peu plus de magnificence et de mystère aux grands maitres des lieux. Or dans ce temple se situant au coeur des Enfers, celui dans lequel venait de pénétrer Asopos, on ne semblait pas avoir dérogé à la règle.

Le spectre de l'insignifiance venait d'entrer dans l'antre de la Wyvern, une antre sombre et imposante comme l'était la réputation du juge, un silence de mort planait sur la scène, il n'y avait là pas de gardes, pas de petites mains, juste une silhouette imposante assise sur un fauteuil, mais après tout, pourquoi un juge avait il besoin de gardes dans sa propre demeure ?

Tout au long de la présentation du spectre fraichement entré, il n'y avait pas eut un seul bruit, pas un seul mouvement, la silhouette dans l'ombre demeurait immobile, solennelle, à tel point que le spectre pouvait presque sentir le poids de son regard sur lui, à moins que cela ne soit qu'une impression accentuée par son étoile et par l'austérité des lieux.

Il se passa une poignée de secondes puis.

« Allons mon p'tit gars respire, t'es tout pâle ! »

Un ricanement suraiguë avait retentit dans la salle, et une silhouette rabougrie avait sauté du siège imposant que l'ombre recouvrait. Le spectre qui venait de parler n'avait pas le phrasé du juge, ni même l'allure, non, ce spectre là était une légende dans les Enfers, mais une légende bien loin de celle entourant Rhadamanthe.

En claudiquant, le corps malingre du spectre s'était approché de son homologue, un sourire vaniteux sur son visage entre les verrues, les cicatrices et autres coquetteries peu alléchantes.

« Je suis Zélos, Zélos du Crapaud, Grand intendant de Pandore et oreille attentive dans son domaine... Mais chut, ne le crie pas sur tous les toits d'accord... »

Avait il ajouté en se penchant légèrement, puisqu'il n'était pas plus grand qu'Asopos agenouillé, le fameux grand intendant, faisant profiter son haleine putride à son nouvel invité.

« Tu as de la chance tu sais de ne pas être tombé sur Rhadamanthe. »

Rhadamanthe, rien que ça, Zelos n'hésitait pas à appeler le juge par son prénom, sans titre, sans fioriture, enfin il le faisait sachant particulièrement que le principal intéressé ne se trouvait pas derrière lui.

« Il n'est pas d'humeur très folichonne en ce moment...La réincarnation, tout ça, tout ça... »

Zélos laissa alors tomber son postérieur sur la première marche qui menait au fauteuil du magistrat.

« Puis entrer comme ça, sans te présenter, tu crois que ton nom est inscrit sur ton front ? Allez, relèves toi, on est entre nous ici... »

Lança le spectre avec un regard mi inquisiteur, mi moqueur, ses paroles débordantes de bêtises et de méchanceté, sous entendant qu'il n'avait pas suffisamment brillé pour avoir de l'importance à ses yeux. Puis se rappelant des paroles de son interlocuteur, il reprit encore plus hypocrite.

« Bon allez, je ne dirais pas à Pandore à quel point tu manques de savoir vivre... Tu me remercieras plus tard... Et puis... Toi qui veux te rendre utile, j'ai même un moyen pour faire en sorte que tu brilles à ses yeux... »

La distance entre les deux spectres diminua à nouveau.

« Que dirais tu d'œuvrer pour dame Pandore ? »
Revenir en haut Aller en bas
Deus Ex Machina

avatar

Nombre de messages : 112
29/12/2009

MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Wyverne   Jeu 3 Nov - 5:42

Mais le spectre n'avait pas mouché mot, il avait l'air inquiet, peut être n'était il pas prêt à servir les intérêts des Enfers hors du domaine infernal, peut être connaissait il la réputation du vil Zélos qui venait de rencontrer...

Zélos, lui, était assez déçu de cette longue hésitation qui s'était transformée en refus non dit mais pensé si fort que le crapaud ne pouvait s'y tromper. Dommage, il avait tant espéré que cet être insignifiant accepte de suivre ses directives, lui qui rêvait de prendre un peu d'importance dans ces Enfers qui ne cessait de le rabaisser. Et puis, imaginez, ce spectre allant retrouver les deux créatures infernales qui s'étaient évadés des Enfers sans demander la permission à la tôlière Pandore, le retour victorieux qu'il aurait après cette initiative qu'il devait entièrement et uniquement à Zélos et à lui seul.
Et puis si cette entreprise tournait mal, le Crapaud avait déjà sa petite idée pour se soustraire au courroux de sa prêtresse, lui qui n'était rien ici, comment pouvait il donner un ordre quelconque...

Mais là... Plus de divertissement, plus de louange ses sombres desseins s'envolaient aussi vite qu'ils étaient arrivés.

Le petit Crapaud claudiquant s'était relevé de sa marche de pierre, une grimace barrait son visage disgracieux, il s'était avancé jusqu'à ce spectre si décevant qu'il se ferait un plaisir de colporter sur lui les pires rumeurs.

" D'accord, d'accord, j'ai compris... Garde ta salive, j'ai bien comprit que tu n'étais pas le brave que je croyais."

Zélos avait posé sur lui un regard sombre et dédaigneux.

" Si tu veux rester l'Insignifiance même c'est toi que ça regarde... Mais un jour, tu te mordras les doigts de ne pas avoir écouter le grand Zélos..."

Le Crapaud avait maintenant dépassé son interlocuteur, le bruit de ses bas sur les dalles pour seule preuve de sa présence. Puis le bruit stoppa et on entendit.

" Tu ferais mieux de déguerpir, spectre, avant que le seigneur Rhadamanthe ne revienne et te trouve ici. Tu n'es pas digne de son regard, pas même de cirer ses pompes...
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon
Tourmenteur infernal
Tourmenteur infernal
avatar

Nombre de messages : 23
23/06/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Wyverne   Mer 22 Aoû - 5:24

Dans le silence macabre au cœur du temple de Rhadamanthe s'éveilla un cosmos terrifiant, ce cosmos marqua le retour d'un impitoyable démon. Abaddon, qui était en méditation, se leva et fit jaillir son cosmos avec un sourire aux lèvres, cela faisait un an qu'il attendait, un an qu'il méditait comme le lui avait appris Thanatos.
Voila un an qu'il était revenu de la prison des spectres, une prison censé n'habiter que des âmes, or lui avait son propre enveloppe charnel mais il était soumis à une importante restriction de cosmos.
Las d'attendre son maître, il sentit le cosmos de ses frères d'armes parfois vaciller, ils étaient entrer en action, il était temps pour lui d'entrer dans la danse macabre.

****Un an plus tôt****

Abaddon entra en Enfer, lui qui pensait être le seul survivant fut heureux de découvrir qu'Athéna n'avait pas remporté une victoire totale. Déployant ses ailes, il vola vers le temple de Rhadamanthe afin de voir si son maître était là aussi, hélas il n'y avait personne. Essayant de sentir sa présence il fut pris de désespoir, son maître n'avait pas survécu à la guerre, certainement à cause de ce Kanon des Gémeaux, ce misérable l'avait pris par surprise, s'il avait survécu il jura de le tuer, lui ou son successeur. Les poings fermés, il hurla faisant exploser son cosmos de rage. Il voulut partir de suite vers le sanctuaire d'Athéna mais se calma vite, jugeant la situation inopportun. Il devait d'abord découvrir qui était vivant et annoncer son retour à Pandore, avant de partir en guerre il était important de connaître l'armée qui compose son propre clan.
Sans se retourner, il prit son envol et alla au temple de Pandore, il fut arrêté par un spectre lui demandant son identité et la raison de sa venue. Il manqua de le tuer mais se ravisa, lui qui avait partagé sa vie avec Rhadamanthe et son bras droit, il était impensable qu'on ignorait qui il était avant. Les choses avaient changés, nouvelle armée, nouvelle guerre. Soupirant, il répondit à ses questions. On lui demanda de patienter dehors le temps pour eux d'aller voir si Pandore daignerait le recevoir. Il attendit près d'une heure avant que les portes s'ouvrent en grand, sans hésiter il foula le sol du temple et marcha jusqu'au trône avant de s'agenouiller.
Après avoir raconté son histoire, elle lui souhaita le bienvenu et le congédia. D'abord surpris, il comprit que son attention était toujours porté sur le seigneur Hadès. Il n'y avait que les juges qui suscités son intérêt. Or aucun n'était présent.
Abaddon survola les enfers, allant de prison en prison, il y vit des spectres chargés de l'administration, d'autre se la coulait douce, aucun doute, malgré la menace d'une guerre, ils n'étaient pas encore là. Il détestait les temps de paix, après tout il n'avait jamais été tranquille dans sa vie. Il se rendit de nouveau au sein du temple de son maître. Malgré les survivants, personne ne gardé l'endroit, pas même le minable crapaud lèche botte, il avait dû succomber lui aussi. Pas étonnant, il était de loin le plus faible dans l'armée de Rhadamanthe.
Il ne lui restait que deux solutions pour pallier à son ennui, soit retourner sur terre et manipuler les humains ou récupérer sa puissance et par la même occasion l'augmenter pour vaincre le gold saint. Son choix fut vite fait, il aurait le temps de s'amuser plus tard. Il se mit dans une pièce isolé et s'assit en tailleur, il diminua son cosmos jusqu'à être imperceptible, ce qui laissa croire que personne n'habiter les lieux. Il entra ainsi dans une profonde méditation.
Le temps que son maître ou la harpie revienne, il sera le gardien de la première prison et surtout de ce temple.

****De nos jours****

Après avoir ressenti la présence de ses compagnons faiblir et la présence de mort peu commun, il décida de sortir de sa méditation. Son cosmos avait retrouvé son éclat et était même plus fort qu'auparavant, un sourire se dessina sur les lèvres.
Il sortit du temple et déploya son cosmos pour annoncer son réveil. Si son maître ne se montre pas, il allait devoir agir seul. Il devait avant ça partir à la rencontre de ses nouveaux frères d'armes.
Cependant il n'avait qu'une seule pensée en tête :

*Thanatos...quand allez vous me contacter ?*
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon
Tourmenteur infernal
Tourmenteur infernal
avatar

Nombre de messages : 23
23/06/2012

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Wyverne   Lun 27 Aoû - 4:33

Arrow [Suite [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Wyverne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'antre de la Wyverne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...
» [WIP] Dans l'Antre d'Arachné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Les Enfers. :: Première Sphère : La Caïna, temple de Rhadamanthe.-
Sauter vers: