Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermès
Messager des dieux de l'Olympe
Messager des dieux de l'Olympe
avatar

Nombre de messages : 302
Localisation : Temple d'Hermès en Olympe, Palais de Minos sur l'Ile de Crête ou encore ailleurs
28/04/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
550/550  (550/550)

MessageSujet: Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée   Mer 24 Aoû - 3:08

Votre messager viens d'ici

Le sable fin, la plage tranquille et déserte alors que le soleil brillait encore. L'idéal au fond pour un retour en toute discrétion. Hermès aurait pu choisir n'importe quel lieu pour ramener la gold sainte du Sagittaire mais vu le côté craintif des occupants des lieux, il avait opté pour l'endroit le plus propice.

En l'occurence la plage.

Et dire que cette chère Athéna ne surveille que la mer. Plaisanta le dieu en se posant dans un nuage léger. Un rapide sondage et il constata que nul garde ne se trouvait dans les parages. Au moins ainsi, il pourrait répondre tranquillement à l'éventuelle question de la belle Myrdhinn.

D'ailleurs, parlant d'elle, ses premiers soins devaient avoir fait leur oeuvre et même déposée sur une plage déserte à l'entrée du Sanctuaire, elle ne tarderait pas à être secourue ou pourrait se débrouiller seule. Après tout, les saints étaient aussi réputés pour leur endurance.

Il la déposa pourtant avec une grande douceur l'appuyant contre un rocher presque entièrement lisse.

- Vous êtes presque de retour chez vous, chevalier. Et pour votre question, c'est maintenant ou jamais.

[HRP : post court pour assurer la transition depuis la Crète]
Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn
RIP

RIP
avatar

Nombre de messages : 1003
Localisation : Sanctuaire
04/07/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée   Ven 26 Aoû - 1:27

La petite demoiselle s'était contentée d'obéir aux injonctions du dieux, à vrai dire, en temps normal elle aurait put se soulever ou n'en faire qu'à sa tête, mais en l'occurrence, la blessure la rendait un peu plus docile qu'à l'accoutumée.
Nullement gênée par le contact avec Hermès, elle ne s'en offusqua même pas une seconde, mais suivit du regard chacun des gestes de ce dernier.

"Merci." finit-elle par dire non sans une certaine pointe d'étonnement dans la voix. A vrai dire, elle ne s'attendait pas à avoir un traitement de la sorte, mais plutôt à mourir un peu bêtement.
Une nouvelle tunique, tout doudouce, d'une matière qu'elle ne connaissait pas, mais qui, dans son esprit de petite princesse, lui convenait si bien. Myrdhinn toucha l'étoffe, puis, fit un petit bond digne d'un poney joyeux, une expression toute candide sur son visage de poupée.

"C'est super! Mercii! " En cet instant, son comportement avait changé du tout au tout, et on pouvait se demander si elle était vraiment chevalier. Myrdhinn avait perdu de sa rigidité par ce simple cadeau, et ses yeux brillaient d'une innocence presque étrange au vu de son attitude plus tôt.
Mais l'évocation du Tartare la fit reprendre son air grave, et elle planta ses yeux dans ceux du Dieux:

"Mes pas sont destinés à le revoir... que je sois ici, ou ailleurs." Il y avait chez la petite princesse Jamirienne, une ambivalence déstabilisante: d'un côté, une innocence désarmante, et une sorte de joie de vivre très enfantine, de l'autre un air grave, une conscience que son destin n'est finalement pas aussi rose qu'elle l'aurait souhaité.

Elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle était dans les bras du dieu, mais le coup de sandale qu'il donna sembla le lui faire rappeler, et elle s'accrocha à lui comme un chaton qui a le vertige, une expression des plus comiques sur le visage.
Arrivés à destination, elle resta figée, toujours accrochée à Hermès, tremblant légèrement et ses yeux grands ouverts par l'angoisse: Myrdhinn avait du mal à supporter les hauteurs, surtout aussi... rapides.

Il lui fallut plusieurs minutes pour s'en remettre, et c'est qu'après cela qu'elle daigna lâcher le pauvre messager divin et poser un pied tremblant sur le sable.

"Hou! la terre est basse!" tremblant sur ses jambes fines, elle ressemblait à un poulain qui venait de se lever, en bref, ce n'était pas très très stable.
Myrdhinn décida de ne pas marcher pour le moment, au risque de se retrouver les fesses par terre, et ce avec le moins de charisme du monde.

"Ha oui, la question."
La jeune sagittaire d'or pris quelques secondes pour réfléchir, puis annonça sans aucune hésitation:

"Que se passe-t-il en Crète? si nous ne pouvons plus y mettre les pieds, c'est bien qu'il y a une raison... on ne met pas sous bonne garde un lieux sans que quelque chose d'important ne s'y déroule." Myrdhinn avait beau agir parfois de façon puérile, elle ne perdait jamais le nord.

Un sourire s'afficha sur les lèvres de la jeune jamirienne.
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Messager des dieux de l'Olympe
Messager des dieux de l'Olympe
avatar

Nombre de messages : 302
Localisation : Temple d'Hermès en Olympe, Palais de Minos sur l'Ile de Crête ou encore ailleurs
28/04/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
550/550  (550/550)

MessageSujet: Re: Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée   Lun 29 Aoû - 22:55

Un sourire amusé s'était dessiné sur les lèvres de l'éternel messager. Cela faisait longtemps qu'un humain ne l'avait pas distrait à ce point. C'était l'un des aspects que le dieu appréciait chez les hommes qu'Athéna aimait tant. Leur caractère imprévisible et parfois si surprenant.

La petite jamirienne avait visiblement quelque soucis de vertige. Il fallait reconnaître que le divin jeune homme était du genre extrêmement rapide et même pour une gold aussi endurante que Myrdhinn, cela était loin de n'être qu'un simple déplacement. Les ailes d'Hermès étaient ce qu'il y avait de plus efficace et vertigineux.

Une voix encore troublée lui avait alors répondu après avoir fait preuve d'un enthousiasme débordant. De quoi déstabiliser certain guerrier qui serait face à toi, jolie sainte, mais sache que tous ne sont pas forcément sensible à ce genre de chose. Les mouvements et changements sont surprenants mais tous peuvent finir. Dyonisos mon frère fut autrefois victime des affres de la folie. Parfois, c'était juste de la folie douce, le plongeant dans une ivresse et un plaisir perpétuels, allant jusquà dispenser de la joie autour de lui. Sacré grand frère, ton imaginaire était à la hauteur de l'excellence de son vin. Tu as fait découvrir aux hommes les joies de la comédie. Si cela avait pu s'arrêter là ça aurait été parfait n'est-ce pas grand frère ?

Le regard de Hermès se fit soudain plus triste plus grave en se rappelant les malheurs qu'avait ensuite connu son frère durant toute son errance et les crimes abominables dont se rendit coupable le Thiase. La folie de l'ivresse cédant la place à la pire des folies meurtrières.

Es-tu comme cela, belle Myrdhinn, tantôt candide tantôt d'une maturité aussi froide qu'efficace ou encore tantôt traversée par de nombreux éclairs de folie ? Peux-tu devenir aussi impitoyable que les ménades de mon cher frère ?

Tout comme les mots de la jeune Sagittaire semblaient le suggérer. Il fallait une dose de courage proche de l'inconscience pour oser proférer ce genre de mots.

Aussi le dieu lui répondit, lui relevant avec douceur le menton.

- Y retourner ? Pourquoi, jolie Myrdhinn ? Athéna serait bien cruelle de t'infliger une telle épreuve alors qu'elle est sensée tous vous aimer.

Puis, enfin la question survint alors que la donzelle n'était guère solide sur ses jambes.

Vertige ? Cela me semble surprenant de la part d'une jamirienne. Comment faisais-tu, petite princesse, dans la tour de Jamir ? Parvenais-tu à dompter tes phobies ? Ou bien, était-ce juste ton dévoué grand frère qui pliait à tes caprices et applanissait tout devant toi ?

Un soupir et le dieu accéda à sa demande, il s'installa juste sur la roche, incitant la jeune femme à faire de même vu qu'elle manquait encore d'assurance, inutile de la montrer ern position de faiblesse.

Puis, lyre en main, il reprit, s'accompagnant de notes légères.

- L'Île de Crète. Que se passe-t-il là-bas ? Pan n'a-til pas été assez clair avec toi ?

Un léger ton amusé tout en étant dénué de la plus petite trace d'ironie.

- Ou bien a-t-il été trop percutant ? Et bien, le vent n'a cessé de murmurer, chère Myrdhinn. Et seuls les sourds sont incapables de comprendre les paroles qu'on leur offre. Un palais a perdu son roi. Ou plutôt son roi s'est égaré. Egaré et perdu pour son siècle. Un souverain capable du meilleur jugement mais aussi détenant de bien lourds secrets et de bien cruels démons. Aussi, son Palais, objet de tant de convoitises, ne pouvait-il point resté ouvert à tous.

Et seul moi pouvait en prendre possession sans risquer de déchaîner les forces qui y sommeillent. Tu n'as fait qu'en effleurer un très infime reflet. La véritable horreur se trouve bien plus bas ou bien tapie au coeur du labyrinthe. Approcher la Crète signifie s'exposer à un héritage qui vous dépasse tous.


Un ton de circonstances avant que Hermès ne reprenne.

- L'Olympe veille, dis simplement cela à ton grand pope, l'Olympe a un oeil sur tout. Zeus a donné sa chance à la terre à vous de nous montrer qui en sera le plus digne qui fera le mieux pour elle. Athéna ne se soucie que des hommes mais sans notre vénérée Gaia que sera l'humanité ?

Hermès se releva ensuite avant de prendre la main de la belle Jamirienne et d'y poser ses lèvres. Le tout avec une élégance toute désuète mais romantique à souhait.

- Vous devriez être fière de votre véritable chevelure, chère princesse. Ne la cacher plus ainsi, c'est nier le don que vous a fait ma chère déesse Aphrodite. Ne lui faites pas davantage de peine, elle est juste un peu trop excessive dans ses sentiments.

Puis se relevant, il cessa de jouer avant de faire mine de repartir pourtant, il suspendit un instant son pas.

- Une dernère chose, jolie Sagittaire. Si d'aventures, toi ou l'un des tiens devait rencontrer un charmant petit prince blond se tenant au milieu de terres gelées, répètez-lui ce que je vais te dire. Courage jeune roi, n'oublie pas le Solstice et les présents que tu as reçus. Face au pire ou au plus inattendu, les trois elfes, la Lumière, l'Eclipse et les Ténèbres seront là pour toi ainsi que ta blanche Licorne. A bientôt Myrdhinn car nul ne sait si nos pas se recroiseront on non.

Un nouveau coup de sandale suivit cet étonnant discours et Hermès disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Godefroid
Silver Saint de Persée // Conservateur et sculpteur
Silver Saint de Persée // Conservateur et sculpteur
avatar

Nombre de messages : 422
Localisation : Sanctuaire
19/01/2011

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée   Lun 19 Sep - 1:27

[HRP : vu l'absence de Myrdhinn et avec l'accord d'Hermès, je reprends le message qu'il lui avait laissé. Merci aux admins et à Hermès pour leur compréhension voila ]

==> Persée vient d'ici.

La plage de nouveau. Persée devait y repasser pour rejoindre la route des douze temples. Seulement, à peine les portes apparurent-elles que deux nouveaux cosmos se faisaient ressentir. Avisant alors les gardes, il les héla en ces termes.

- Eh ! Comme on se retrouve !
- Mes respects, silver saint de Persée.
S'empressèrent de répondre les hommes avant que le rude guerrier ne reprenne.
- Bien, je vois que vous avez retenu la leçon. Laissez tomber les courbettes et suivez-moi.
- Mais ?
- Ne sentez-vous rien ?


Oui, bien sûr. Ils ne sont pas assez réceptifs. Se souvint-il avant de reprendre.

- Soit. Et bien, deux cosmos se trouvent en ce moment même sur la plage et l'un d'eux est celui d'un chevalier d'or. Aussi, vous allez me suivre en prenant de quoi l'amener à l'hôpital pour qu'il y reçoive les meilleurs soins. En toute discrétion.

Compléta-t-il. Le ton était sans répliques. Non pas que le belge ne s'en serait pas chargé lui-même mais il avait aussi un message urgent à délivrer au grand pope et ne pouvait donc plus se permettre de rebrousser chemin. Et enfin, un troisième gold saint blessé en si peu de temps. Il y avait vraiment de quoi alerter au plus vite le Grand Pope.

Et ce fut ainsi que, persuadés par le ton très accomodant du silver saint et surtout le bouclier qu'il tenait étrangement face à eux, les trois gaillards les plus proches le suivirent avec une civière digne de ce nom.

Puis, arrivant enfin à proximité du lieu du crime, Godefroid ordonna aux sauveteurs improvisés.

- Attendez-ici. Le cosmos est toujours là et vu sa puissance, il ne peut s'agir que d'un cosmos divin.
- Un dieu ?
trembla aussitôt l'un des hommes.
- Oui mais il ne semble guère agressif. Restez ici et attendez.

Directive qu'acceptèrent aussitôt les trois gardes. Ils ne manquaient pas de courage mais étaient aussi suffisamment lucides pour savoir que face à un dieu mieux valait laisser d'abord agir les combattants cosmiques surtout si l'une des élites de la chevalerie se trouvait déjà en difficulté.

- Bonne chance, saint de Persée. Lança l'un des hommes aussitôt soutenu par les autres.
- Merci.

Même si cela s'avéra pratiquement inutile. Le cosmos divin s'effaçant au moment même où il rejoignait la gold sainte du Sagittaire.

Posant un genou à terre pour secourir la jeune femme, une voix résonna soudain dans sa tête tandis que la jolie combattante s'assoupissait.

" Ne t'inquiète pas pour elle, saint de Persée, j'ai lu dans ton coeur ce que tu souhaitais faire. Ecoute juste ma voix puisque tu sembles savoir que seuls les sourds sont incapables de comprendre les paroles qu'on leur offre.

La gold sainte du Sagittaire s'est égarée sur l'Île de crète. Elle s'est dangereusement approchée d'un palais. Un palais qui a perdu son roi. Ou plutôt dont le roi s'est égaré. Egaré et perdu pour son siècle. Un souverain capable du meilleur jugement mais aussi détenant de bien lourds secrets et de bien cruels démons. Aussi, son Palais, objet de tant de convoitises, ne pouvait-il point resté ouvert à tous.

Aussi, seul moi, le dieu Hermès en personne, pouvait en prendre possession sans risquer de déchaîner les forces qui y sommeillent. Ta soeur n'a fait qu'en effleurer un très infime reflet. La véritable horreur se trouve bien plus bas ou bien tapie au coeur de l'antique labyrinthe. Approcher l'Île de Crète signifie s'exposer à un héritage qui vous dépasse tous. Porte ce message à ton grand Pope vu qu'elle n'est a plus en état de le faire."


Godefroid leva les yeux vers le dieu se maintenant dans les airs. Il était en effet bien reconnaissable. la voix du mpessager résonna alors une dernière fois.

" L'Olympe veille, n'oublie pas de lui annoncer clairement cela. L'Olympe a un oeil sur tout. Zeus a donné sa chance à la terre à vous de nous montrer qui en sera le plus digne qui fera le mieux pour elle.

Oui, j'oubliais, une dernière chose. Si d'aventures, toi ou l'un des tes frères devait rencontrer un jeune prince blond se tenant au milieu de terres gelées, répètez-lui ceci. Courage jeune roi, n'oublie pas le Solstice et les présents que tu as reçus. Face au pire ou au plus inattendu, les trois elfes, la Lumière, l'Eclipse et les Ténèbres seront là pour toi ainsi que ta blanche Licorne. "


Puis, il disparut sans lui laisser le temps de répondre.

N'ayez crainte, messager des dieux, votre message passera. Et soulevant la jeune femme dans ses bras, il rejoignit les trois gardes avant de la déposer avec une étonnante délicatesse sur la civière.

- Elle a déjà reçu des soins mais il vaut mieux l'emmener le plus vite possible à l'hôpital.
- Bien, chevalier.
- Veillez à ce qu'elle soit soignée dès son arrivée. Cette jeune femme n'est autre que la gold sainte du Sagittaire
. Puis se relevant. -Autre chose. Que cela reste entre nous.

Trois gold saints blessés ainsi que le malheureux Bronze du Téléscope. Et maintenant l'apparition du dieu Hermès en personne. Le Grand Pope doit être mis au courant.

Ainsi contempla-t-il les trois hommes emmenant la blessée avant de rejoindre enfin le Sanctuaire.

==> Quartier des Silvers puis route des douze temples
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Messager des dieux de l'Olympe
Messager des dieux de l'Olympe
avatar

Nombre de messages : 302
Localisation : Temple d'Hermès en Olympe, Palais de Minos sur l'Ile de Crête ou encore ailleurs
28/04/2010

Feuille de personnage
HP:
500/500  (500/500)
CS:
500/500  (500/500)
PA:
550/550  (550/550)

MessageSujet: Re: Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée   Sam 21 Jan - 9:48

La suite pour votre divin messager est ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque Hermès raccompagne une princesse blessée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» update des blessés du canadien ce soir
» Wyclef Jean blessé dans une fusillade (PAS CONFIRMEE)
» La guerrière blessée
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Un automobiliste blessé par une saucisse volante...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Le Sanctuaire d’Athéna. :: La plage du Sanctuaire-
Sauter vers: