Sans-Seiya


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les leçons d'Alaïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Calia
Rose des Ténèbres et Vampire
Rose des Ténèbres et Vampire


Nombre de messages : 2567
03/03/2010

Feuille de personnage
HP:
280/280  (280/280)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Les leçons d'Alaïs   Dim 29 Avr - 3:06

Je viens d'ici

La lumière d'Hélios inondait l'extérieur, plongeant le château dans une ambiance particulière quoique toujours plus qu'agréable. L'Aîle des Célestes était son domaine, son havre, et malgré certaines idées reçues, elle avait de quoi tenir en dépit de l'ardeur de l'Astre de jour. Cela la distinguait de tous les autres Vampires en plus de bien d'autres petits détails qu'elle conservait précieusement. Rien pour elle.

Ainsi avançait Calia, calme et paisible dans la quiétude revenue. Quelques relents de tension mais rien de plus flottaient encore dans l'air. En tout cas, l'odeur de saumure, elle avait disparu.

Lady Pandora, je ne sais ce que cette entrevue a donné mais cela n'a certainement pas du porter les fruits escomptés. Enfin, cela n'est que partie remise même si les passages principaux sont fermés...

Puissiez-vous bénéficier de mes talents au plus tôt. Mais auparavant, il est certains détails qui doivent être réglés.


Une démarche gracieuse comme à son habitude, sa chevelure rousse brillant sous les quelques rayons capables de la caresser. Calia rayonnait de nouveau comme de nombreuses années auparavant lorsqu'elle était entre les bras de Pan ou du père d'Asclépios. Sa sublime chevelure de feu s'animait sous les célats furtifs du soleil. Teint d'Albâtre nacré et chevelure de feu dansant dans les couloirs des Enfers. Existait-il plus ensorcellantes sirènes que les roses des Enfers : Améliah dans le soleil et Calia dans les Ombres enchanteresses. A ces deux soeurs s'joautait le charme de Dame Nô.

Et parlant d'ombre. Une autre s'avançait à ses côtés sans réellement se cacher. Elle le regardait avec douceur, le laissant se reposer après l'entraînement. Il serait une aide précieuse, ce magnifique félin : un défenseur en plus d'une monture capable de frapper l'imaginaire de ce qui les verrait ensemble. La Vampire couronnée régnait sur les petites vampires mais aussi ces grands fauves de la jungle amazonnienne.

Elle finit par stopper, incommodée par une très désagréable odeur de grenouille brûlée.

Un soupir de consternation.

Tu n'as pas pu t'empêcher de titiller Kagaho ? Zélos tu es désespérant.

Puis, elle arriva devant ses appartements avant d'en franchir le seuil, découvrant Asclépios et la douce Alaïs en pleine discussion.

Un sourire avant de leur dire de ne pas bouger. Sa voix chantante s'éleva alors, douce et amusée par la mine du Verseau infernale. Même si ce fut à son fils qu'elle s'adressa en premier.

- Asclépios, mon ange, je suis de retour. Les Marinas s'en sont retounés en leurs terres mais nous entendrons encore parler d'eux. Alaïs, ravie de te revoir mais tu devrais te ménager. Je te trouve un peu peu pâle.

Puis, se tournant vers Jonathan.

- Professeur, j'ai un nouvel ami à vous présenter.

Elle étendit le bras vers l'énorme félin.

- Mon nouvel allié, il vient directement de la jungle amazonienne. J'ai débuté son entraînement comme pour mes petites compagnes. Je souhaiterai que tu prennes soin de lui et veille à ce qu'il ne se ramollisse pas.

Une série de caresses s'ensuivirent tandis que le fauve ronronnait presque sous les gestes de Calia. Puis, la belle Vampire souffla à son oreille.

- Va, suis le professeur.

Et le fauve disparut comme à la suite du serviteur.

- Asclé, j'aimerais rester davantage avec toi mais je dois accomplir une dernière tache. Dès que cela sera fini, nous pourrons passer une soirée en famille.

Un doux regard de rubis vers la jeune Alaïs.

- Je ne te chasse pas, tu peux rester avec nous autant que tu le souhaites.

Puis, souriant.

- Au fait, n'as-tu pas un cheval qui erre dans les environs. Je peux donner des ordres pour qu'il soit rattrapé et soigné ?

Elle attendit la réponse du Verseau avant d'aller rejoindre le Papillon.

==> Appartements de Nô

[HRP : je tiendrais compte de ta réponse dans mon post, Alaïs]
Revenir en haut Aller en bas
http://liry.over-blog.com
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les leçons d'Alaïs   Mar 8 Mai - 21:12

Lorsqu'enfin Mina entama sa description de Kagaho, un fin sourire se dessina sur les lèvres du Scorpion, il était un monstre sous des traits angélique. Il écouta, tachant d'analyser, recueillir les informations et les traiter. Son sourire prit enfin une tournure plus sadique, révélant le démon derrière ses apparence.

« Ainsi donc il n'hésite pas user de ses pouvoirs de la sorte... Intéressant... S'il est digne de confiance peut-être partagerons nous une mission commune... Si un jour les chiens du Sanctuaire deviennent sa cible alors je ferai en sorte de faire partis de ceux qui porterons le glas des Saints. »

La dernière partis de la phrase fit froncer le visage du Scorpion.

« L'ordre et la discipline sont des valeurs sures, toutefois Hadès n'est pas mon dieu... Pour être totalement franc, ma seule divinité est ma famille, c'est pour obtenir vengeance que je me tiens là et uniquement pour cela ! Il se trouve que les volontés de votre seigneur vont de pair avec les miennes, aussi longtemps qu'Athéna est ses chiens seront sa cible, alors j'agirais dans notre intérêt commun, car tel est mon seul but. »

Enfin Asclépios porta son regard en direction de sa protégée.

« Tire profit de cette troisième force car elle est le lien ! »

Un sourire bienveillant venait d'apparaitre sur le visage d'Asclépios.

« Je t'apprendrais ma douce, sois en sure ! Et enfin, tu te révèleras pleinement à moi ! »

Un bref rire avait ponctué sa phrase tandis que sa sublime mère pénétra dans les appartements avant de s'adresser à lui.

« Oui, sans le moindre doutes »

avait il répondu d'un ton neutre, tant que les Marinas ne s'en prenait pas à sa famille tout cela se passerait à merveille... Il n'avait pas de raisons d'éprouver le moindre sentiment à leur égard.

Le regard d'Asclépios se posa en direction du gros chat se trouvant auprès de sa mère... Un regard sommes toute lugubre. Les penchants maternels pour les animaux lui échappait quelque peu, s'était du travail supplémentaire, certes cela pouvait devenir un atout mais le temps que la créature soit totalement apte à servir cela représentait aux yeux du renégat un poids mort.

« Mère, cette chose à un nom ? »

Sa mère avait décidement bien des talents avec les animaux... Il regarda le fauve suivre aveuglement les ordres de sa mère.

« Bravo, je sais pas comment tu t'y prends mais en tout cas, cela fonctionne à merveille ! »

Puis lorsqu'elle s'adressa de nouveau à lui, Asclépios eut un sourire aussi tendre que celui qu'il adressait à Alaïs hors entrainement.

« Elle fait partie de la famille à présent »

Fit il souriant avant de reprendre.

« Pour sa monture n'est crainte, c'est la prochaine étape de son apprentissage... D'une manière ou d'une autre, elle a créé un lien que je ne puis m'expliquer encore avec cet animal ! J'ai la certitude qu'elle l'a nourrit de son cosmos par conséquent son cosmos et la clef de leur retrouvaille. »

Soudainement, ses paroles prirent un tout autres sens.

« Ainsi donc c'est par un moyen similaire que tu parviens à te faire obéir de tes compagnons, n'est ce pas mère ? »

Asclépios n'avait jamais réellement attiré par les animaux de compagnie et pour cause, les animaux n'étaient pas admis dans les temples de la Déesse pour des raisons inconnus de l'ancien saint.
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens
avatar

Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Les leçons d'Alaïs   Lun 21 Mai - 5:01

Les chiens du Sanctuaire...

Les paroles d'Asclépios avaient résonné avec tant de rudesse dans les appartements de la Merveilleuse Vampire que la tendre Nomade en avait frissonné malgré elle.

Si émotive, petite Alaïs... Mais suffisamment forte pour apprendre à te maîtriser.

Murmura une voix dans son esprit. Etait-ce l'éloignement de la spectre à la chevelure de feu qui avait sorti Camus de son mutisme ? Quoique cela fut plus que bref.

Camus ?
Doucement. Les spectres... Laisse-moi venir à toi et non l'inverse.

Mais nul en cette pièce ne pouvait savoir, hormis Mina et Jonathan, qu'il était déjà trop tard. Le plus terrifiant pouvoir de l'Ange des Ténèbres s'était manifesté et Lady Pandora en avait aussitôt été alertée. Ainsi, Calia, la mère d'Asclépios, jouait son rôle à la perfection. Ne lui manquait qu'un ou plusieurs partenaires pour la soutenir lors de ses plus périlleuses missions. Elle craignait bien trop les réactions de kagaho et cela transparaissait dans les paroles de ses serviteurs.

Choses qu'Alaïs avait un peu ressenti sans mettre réellement le doigt dessus. Le Verseau des Temps anciens était très réceptif mais pas encore assez expérimenté pour comprendre toutes les subltilités que les cosmos portaient...

Puis, il y avait le mystère qu'Asclépios, lui-même représentait.

Ses mots lui avaient rappelé la façon dont il l'avait accueillie lors de sa venue au domaine sacré. Et avec cela la morsure du poison s'était comme réveillée en elle. Sable de Nacre touché en même temps que la jeune femme. Les cris de douleurs de l'étalon du désert. Son cheval qui avait été le seul être vivant à se tenir auprès d'elle durant les saisons passées dans le déser de Gobi.

Sable de Nacre dont s'était servi ensuite Hyoga, le Verseau d'or, pour la retrouver et la ramener. La cruauté froide du Scorpion, calculatrice sans le moindre état d'âme, était alors reparut au grand jour et elle avait été aux premières loges auprès de l'envoûtante Vampire.

Elle l'avait vu mettre à mort l'ancien Cygne avant de se délecter de san sang et de l'offrir à sa mère.

Etait-il vampire lui aussi ? Cela avait quelque peu perturbé le Verseau mais elle sentait qu'il y avait une dualité en lui tout comme en sa mère, la tenébreuse mais aussi lumineuse Calia. Tous les trois avaient cette étonnante ressemblance.

Puis, elle avait fini par sourire en comprenant qu'il n'était pas comme les guerriers d'Hadès, seule sa mère le tenait là. En ces lieux...

Sa seule famille était cette femme rousse comme elle. Elle s'était également rendue compte de la bienveillance de la spectre à son égard. Cette pureté qui se dégageait d'elle...

Doucement... Les vampires sont des séducteurs et celle-là est la Vampire couronnée. Sa facette humaine est son grand piège.
Piège.
Et sa faiblesse. Pandora tremble de la voir ressurgir. Cette face pure que tu ressens, les autres spectres feront tout pour l'empêcher de revenir mais elle est là et bien là. Vampire à l'âme pure, son fils est mi-spectre mi-saint. Le scorpion brille au-dessus de lui.

L'échange s'était ensuite arrêté tandis qu'Alaïs s'interrogeait sur elle-même.

Et moi mi-flamme mi-glace

Ses réflexions furent interrompues par la voix d'Asclépios qui comme s'il suivait le fil de sa pensée évoquait la troisième force sommeillant encore en elle.

Un sourire se dessina soudain sous les lèvres de la tendre nomade avant qu'elle ne souffle vers le Scorpion.

- Me révéler à toi ? Et toi Asclépios me laisseras-tu te toucher au plus près et au plus profond de toi...

Sa voix s'était soudain faite plus chaude tandis qu'une présence approchait. Celle de la véritable propriétaire des lieux. Alaïs se sentait à la fois bien et quelque peu gênée en présence de la mère d'Asclépios.

Sublime Etoile qui n'était pas seule mais accompagnée par un magnifique gros chat. Un point commun entre les deux femmes, elles avaient le même don avec les animaux. Il lui suffisant de voir comment le jaguar, un félin particulièrement dangereux obéissait au doigt et à l'oeil de la Vampire.

- Jaow... C'est joli, dame Calia. Il semble déjà vous adorer.

Elle avait ensuite vu le félin quitter le salon en compagnie du serviteur de la rousse chasseresse. Cela avait de quoi surprendre mais cette petite bête serait sans doute un atout de taille dans le futur. Elle entendit alors la voix de son maître s'élever à nouveau. Asclépios répondant à Calia. A les voir ainsi ensemble, ils semblaient presque avoir le même âge.

Mais plus que la contemplation de cet étonnant "couple", c'étaient les mots du regénat qui l'avaient atteinte.

Faire partie de la famille...

Cela sonnait si bien en elle. Une lueur vive illumina ses yeux tandis que le fils et la mère échangeaient encore quelques mots sur le prédateur qui venait de quitter la pièce.

Puis, ce fut soudain vers sa propre monture, Sable de Nacre, que la conversation dériva.

- Merci, dame Calia et à toi aussi, Asclépios...

Elle était ravie de cette tournure même si cela s'avérait être une nouvelle épreuve. Sur ce, la vampire était repartie. Elle semblait ne jamais réellement se poser quelque part. Sa tache devait être bien lourde. Alaïs resta muette un moment, songeant à ceux que le Scorpion avait finalement laissé s'échapper.

Se faire obéir ? Je ressemblerai tant à la Vampire ?
C'est un Verseau.
Quoi ?
Elle est un Verseau...
Je...
Sois prudente. N'oublie pas qu'elle peut ressentir la présence des âmes et des défunts. Et si en plus tu as d'autres points communs avec elle que votre signe...

Puis, plus rien...

Un autre lien ? Le regard d'Alaïs se posa sur Asclépios alors que Calia avait quitté la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépios
Renégat du Scorpion
Renégat du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 407
11/03/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les leçons d'Alaïs   Lun 21 Mai - 6:21

- La laisser me toucher au plus profond de moi ?

Asclépios eut un léger rire aux déclarations d'Alaïs.

« Non ma chérie, biologiquement ce n'est pas possible, tu n'es pas équipé pour ! »

Fit il taquin... Un fin sourire était apparut ensuite lorsqu'elle le remerciait.

« Tu n'as pas à me remercier ma tendre... C'est tout naturel ! »

Ce fut à la fin de leur long échange que le regard d'Asclépios s'obscurcit, il tourna alors la tête en direction de la grande salle d'audience, derrière les portes closes de là ou sortait les Spectres, il y avait un Saint d'Athéna.

« Une invasion... »

Murmura t-il avant de retourner son regard en direction d'Alaïs... Seul le cosmos d'un spectre pouvait ouvrir la porte qui les conduirait vivant en Enfer, s'il pouvait vivre en Enfer sans la protection d'un surplis il le devait uniquement à son sang spectral toutefois, il ne savait pas s'il pouvait en ouvrir les portes.

« Alaïs, un intrus... Un intrus en Enfer, un saint d'Athéna ! Suis moi ! »

Sans prononcer le moindre mot supplémentaire, Asclépios se précipita alors en direction de la Grande Salle d'audience, les gardes avait bien tenté de l'arrêter, mais une attaque rapide et efficace les avaient neutraliser sans la moindre sommation. Le regard expert d'Asclépios observa le stèle portail, avant de se retourner vers Alaïs.

« Cela semble marcher comme un réceptacle à énergie, utilise ton cosmos, l'armure que tu portes sera reconnu comme Spectre, il n'y a pas une minute à perdre, on ne sait pas à quoi s'attendre avec ce genre d'oiseau, ensuite va chercher un Spectre et expliques lui ! »

Asclépios attendit alors que sa jeune disciple lui ouvre les portes, avant de s'approcher en direction des marches en colimaçon qui menait en enfer.

- Maudit chien !

Pensa t-il avant de se s'élancer sans la moindre hésitation sur le chemin qui le conduirait en Enfer, le sang de sa mère était il suffisamment fort pour le protéger d'une mort ? Asclépios ne se posa pas l'ombre d'une seconde la question, c'était un de ses satanés chevaliers qui lui avaient volé sa vie et aujourd'hui il la mettait en jeu, risquant son va tout, afin d'accomplir sa vengeance. Cette dernière s'accordait à la protection du Royaume d'Hadès aussi peut être serait il clément envers la folie qu'il venait de commettre.
Revenir en haut Aller en bas
Alaïs
Verseau des temps anciens
Verseau des temps anciens
avatar

Nombre de messages : 1092
Localisation : Là où le vent me porte
17/08/2010

Feuille de personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
310/310  (310/310)
PA:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Les leçons d'Alaïs   Ven 25 Mai - 5:00

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les leçons d'Alaïs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les leçons d'Alaïs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Alaïs ? Meet me halfway
» Alaïs | repeat after me : "waf waf !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans-Seiya :: Zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Ancienne zone RP : "Prémices d'une nouvelle ère" (fermée) :: Les Enfers. :: Château. :: Aile des Spectres Célestes :: Appartements de Calia-
Sauter vers: